Auteur Sujet: Suicide de mon fils  (Lu 17993 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #30 le: 20 Janvier 2014 à 10:53:56 »
Je suis d'accord avec vous: que font ces professionnels ? trop de monde à soigner ou trop préoccupés par le tiroir caisse.....mais on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac. Certains professionnels sont compétents, alors la faute à qui ? à quoi ?
Jamais je n'aurais imaginer que mon fils se suiciderait en se jetant sous un train, jamais. Pas même ce jour là, il a mangé avec nous et son petit garçon, l'a fait mangé, l'a changé, l'a couché pour sa sieste en répétant "mon fils, mon fils".
Moi aussi je suis coupable de ne pas avoir senti cette détresse, cette détermination de mettre fin à ces jours. Parfois je me demande ce que je vais dire à mon petit fils lorsqu'il apprendra la vérité, car il faudra bien trouver les mots pour raconter, expliquer pourquoi on a rien vu venir, pourquoi je n'ai rien pu faire, aussi coupable que le psy à qui j'ai téléphoné et qui m'a dit qu'il ne connaissait pas mon fils ( un incapable tout simplement!
Il y a sûrement des gens compétents, mais encore faut-il tomber dessus. Mais peut-on tout prévoir, peut-on tout prévenir, guérir? non, je ne crois pas. Heureusement, ce site existe et nous permet d'échanger et de partager.
Alors nous sommes là avec notre douleur à tenter d'avancer , à tenter d'accepter l'inacceptable...je ne pourrai jamais! Mais je sais aussi au fond de moi qu'il faut continuer car il a y aussi les autres enfants, le conjoint, la famille, chacun avec des peines différentes, chacun empruntant un chemin de deuil différent car chacun d'entre nous a un lien privilégié avec notre cher disparu, des souvenirs différents, un amour différent.
Aujourd'hui il fait gris, il pleut, et je me dis que le ciel est comme mon humeur, maussade et glacé, mais peut-être que demain la vie m'apportera un petit sourire, un petit rayon de soleil qui éclairera la journée. C'est ce que je vous souhaite à toutes et à tous.
Bien amicalement.
Stellarose

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #31 le: 20 Janvier 2014 à 15:01:49 »
Bonjour
La force de vivre c'est nous qui la puisons dans notre être; c'est nous qui grâce à nos proches , à l'attitude bienveillante des autres nous permet de vivre et de trouver cette force.
Aujourd'hui grâce à toi Orchidée qui me répond ,ce dont je te remercie, grâce aux textes des autres membres de ce groupe , je trouve une nouvelle force encore.Oui la vie n'est pas peuplée que de souffrance et de personnes malveillantes.
Nos enfants sont partis en nous laissant sans vie car il faisait partie prenante de la nôtre mais ils sont là avec nous ,en nous à tout instant et nous montre le chemin de vie.
Je sais que ma vie ne sera plus jamais comme avant mais je sais que mon fils avait confiance en nous(mon mari et moi) ,en notre amour vers les autres et que nous veillerons sur ceux qu'il aimait tant.
Il est parti trop tôt , trop vite mais je continuerai à vivre pour apporter aux autres , l'amour et l'amitié.
A bientôt

Hors ligne Orchidée

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 61
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #32 le: 20 Janvier 2014 à 17:36:59 »
Bonjour,
Certains professionnels sont compétents, probablement et je l'espère infiniment mais ceux que j'ai cotoyé m'évoquent une immense colère et un dégoût pour cette profession (c'est mon avis perso suite à ce que j'ai vécu
Suite à la perte de mon fils, certaines personnes ont insistées pour que j'aille voir un psychiatre, je l'ai fait, j'ai écouté et je me disais, peut-être que celui-ci est bon. Eh! bien, il m'a reçu 5 mn top chrono, à cette époque je prenais un anti-dépresseur par jour, "Je vous prescrit 2 anti-dépresseurs par jour, on se revoit dans 1 mois et si celà ne va pas mieux, on passera à 3", çà fait tant, au revoir Mme. Entre ceux que j'ai rencontrer pour mon fils et celui-là, çà en fait quelques uns de ma région qui ne sont pas au top du tout.
Juste une parenthèse encore de colère et révolte.
Maintenant, on essaye d'avancer comme on peut, on doit vivre avec cette souffrance et s'entraider les uns les autres. Des jours çà semble réalisable et d'autres très durs et insurmontables.
A bientôt,
Amicalement,
Orchidée

Hors ligne Yuna

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #33 le: 20 Janvier 2014 à 21:13:01 »


  J'ai perdu mon fils unique. Il était hospitalisé et paradoxalement, de ce fait,   j'étais rassurée. Je le croyais en sécurité.

  Las ! c'est hélas, alors qu'il était à l'hopital, lors d'une sortie, qu'il s'est suicidé.

  J allais souvent voir les psy ; je suivais mon fils . Nous nous aimions.  Je n'ai rien pu faire !

  Le professeur qui m'a reçue après le drame, m'a expliqué le désarroi des psychiâtres face à leurs patients. Il m'a avoué qu'ils se sentaient impuissants face à certaines maladies qui les dépassent.
Il m'a parlé de la détresse de ces malades et de la seule issue face à tant de souffrance : disparaître.

   Alors, jamais je ne leur en ai voulu. Comme jamais je n'en ai voulu à mon enfant.  Je comprends que parfois certaines "maladies" ne peuvent pas guérir, ni trouver d'autre solution que celle que nous connaissons tous ici, sur ce site. 

  Je comprends votre détresse ; je suis passée par là moi aussi ; j'ai souffert cruellement ; jamais nous ne faisons le deuil de notre enfant.  Je suis seule aujourd'hui, sans personne à mes côtés . En Paix, toutefois et c'est l'essentiel.

   J e n'en veux à personne. je crois que chacun naît avec un potentiel ; avec, ce que l'on nomme son  "destin", même si ce mot est bien pauvre pour résumer une vie, quelle qu'elle soit.
Cela fait deux ans maintenant que mon "rayon de soleil" comme je l'ai toujours appelé , s'est "envolé". Il est présent à chaque instant de ma vie ; c'est comme une étoile qui me guide et enrichit mon quotidien . Il est en moi et je suis en lui, quelque part.
Cela m'apaise et j'ai trouvé ainsi mon harmonie ; l'envie de poursuivre cette vie que j'aime malgré tout et que je trouve étonnante et passionnante aussi.
  Voilà ; j'avais juste envie de vous livrer mon témoignage ; vous dire que c'est possible de survivre à un tel drame.

Par l'esprit  et par le coeur, je vous envoie plein de pensées de paix, d'amour et de lumière.

Yuna

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #34 le: 20 Janvier 2014 à 22:15:18 »
Bonsoir Orchidée
Je n'ai pas de mots à te dire face à ce que tu écris.
Moi j'ai décidé de ne pas faire appel à des psy car je cherche celui qui pourra vraiment m'aider , alors pour l'instant mon entourage m'aide vraiment beaucoup; j'ai beaucoup de chance d'être aidée de la sorte sans relâche.
J'ai tenté de joindre le docteur Fauré; au bout de 4 appels sans jamais de réponse, je me suis posée la question de ce qu'il pourrait m'apporter si il ne répond même pas à un appel pour me dire qu'il n'a pas de place......Cela m'étonne toujours. Les guérisseurs de l'âme ont parfois du mal à se mettre à la place de ceux qui souffrent...
Donc je me ressource auprès de vous et de mes amis.
Une naturopathe m'a beaucoup aidée; je n'ai donc pas eu à prendre d'anti dépresseur; j'espère ne jamais en avoir besoin.
Merci encore
Bonne soirée
Je t'envoie mes ondes positives que j'aie eu toute cette journée .

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #35 le: 21 Janvier 2014 à 08:31:03 »
Bonjour stellarose
je me retrouve dans ton histoire malheureusement
moi aussi mon fils s'est jeté sous un train (il n'en est rien resté et je n'ai même pas pu le voir pour lui dire au revoir) moi aussi je me demande comment il faudra expliquer cela à mes petits enfants car pour eux il s'est fait renverser par un train. :'( :'(
quatre minutes avant mon fils m'a téléphoné pour me dire ce qu'il allait faire et pourquoi , j'ai tenté de le raisonner , j'ai pleuré, lui aussi pleurait mais il m'a expliqué qu'il avait trop mal , qu'il ne supportait plus cette boule qu'il avait dans le ventre , qu'il ne pouvait plus faire semblant , qu'il avait mal et qu'il aimait trop sa femme et ses enfants.
Il m'a demandé de l'excuser.C'était terrible ,je me suis sentie tellement petite, tellement inutile. Comment une maman ne peut -elle pas parvenir à raisonner son enfant.
Je pense aujourd 'hui que lorsque nos proches sont déterminés, qu'il ne voit plus d'issue pour s'en sortir, qu'aucun réconfort ne vient apaiser leur douleur, ils partent.
Lorsque précédemment nous évoquions le suicide, il avait pour habitude de me dire : "tu sais maman , les gens te pleurent à ton enterrement puis une semaine après ils passent à autre chose.......et je lui avais alors répondu que non cela ne fonctionnait pas comme cela; si lui partait il emmenait avec lui une partie de ses proches qui l'aimait tant.
Ce matin je pleure , hier je pouvais rire.
Bizarre l'âme!!!
Je vous souhaite malgré tout une belle journée

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #36 le: 22 Janvier 2014 à 14:54:45 »
Aujourd'hui je ne peux que faire partager ma tristesse. jusqu'alors je me sentais triste mais ""bien".Aujourd'hui c'est une grande détresse peut-être parce que la photo de mon fils a été mise sur sa tombe et que la réalité que je niais m'apparait comme irréversible.
Oui il n'est plus là. Oui je n'entendrais plus jamais son rire , ses blagues, oui je ne sentitai plus jamais ses gros bisous sur ma joue, ses maman je t'aime, tu es utile.
Désespoir!!!désolée ma croyance aujourd'hui s'est envolée :'(

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #37 le: 22 Janvier 2014 à 15:01:04 »
Je suis de tout coeur avec toi
Méduse

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #38 le: 22 Janvier 2014 à 18:46:25 »
merci a vous tous

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #39 le: 22 Janvier 2014 à 19:08:31 »

Pour les parents en souffrance :

http://pluzz.francetv.fr/videos/allo_docteurs_,95256778.html

(sauf en Belgique selon Béa).

Mes chaleureuses pensées.

Mj

Hors ligne Orchidée

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 61
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #40 le: 22 Janvier 2014 à 23:27:40 »
Bonsoir,
Désarroi des psychiatres ???  En tout cas, je n'ai pas ressenti cà en rencontrant ces personnes, je n'en veux pas à mon fils car malgré tout ce que j'ai fais et tout l'amour que je lui ai apporté, çà n'a pas suffit hélas à soulager ces souffrances. Certainement qu'il y à des maladies ou les psychiatres se sentent impuissants, je le comprends. Je pense et j'en suis certaine aussi qu'ils manquent de moyens. En ce qui concerne mon fils, le psychiatre a pris çà à la rigolade, ce n'était rien, juste une petite dépression qui devait passer en très peu de temps ....  alors désolée mais moi je ne peux pas pardonner.

Hors ligne Orchidée

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 61
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #41 le: 22 Janvier 2014 à 23:37:26 »
Nadine,
Tu as bien fait de ne pas t'adresser à un psychiatre, c'est mon avis perso mais il faut mieux essayer des médecines plus douces, maintenant çà fait plusieurs mois que je me fais suivre en homéopathie, je ne prends plus de somnifères et je ne prends plus qu'un anti-dépresseur par semaine, on supprime petit à petit ces poisons. A partir du mois d'Avril, je tente aussi séance d'hypnose donc à suivre.
Je comprends ton désarroi, ta souffrance, c'est tellement dur et éprouvant. Courage, je pense bien à toi.
Amicalement,
Orchidée

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #42 le: 22 Janvier 2014 à 23:57:58 »
 le psy n'a fait bien souvent que prendre le rôle que jouait avant lui le prêtre c'est une question culturelle sociétale , c'est l'époque actuelle avec ses propres croyances sur  ce qu'est l'esprit ou  la conscience  . Un discourt en remplace un autre mais notre  souffrance  , elle , ne change pas ! Un bon psy c'est par exemple le Dr Fauré  (à mon avis) car il écoute et accompagne avec psychologie mais il ne faut pas se leurrer , ils sont tout aussi démunis que nous devant les séparations et les drames infinis  de nos pauvres  vies , aucun "spécialiste de l'âme"   ne sait ce qu'est l'esprit humain , il ne peut qu'écouter et rassurer comme il peut  . Sans compter les escrocs évidemment je ne pense même pas à eux   ???     
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne nadine 58

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #43 le: 23 Janvier 2014 à 14:04:51 »
Bonjour
Merci pour vos témoignages
Aujourd'hui je travaille alors mon chagrin est enfoui pour la journée .
Le docteur Fauré est complet; je n'irai donc pas voir de psy car les réponses ou pas c'est nous qui les avons, nous les personnes atteintes de cette souffrance de l'abandon d'un être cher.
L'écoute est fondamentale, ne pas se sentir seule également.
Facile à dire! Je me demandais combien de temps il faudrait pour que mes amis se lassent de m'accompagner. J'ai découvert que j'avais une vraie famille et de véritables amis; toujours présents et surtout vivants. des amis qui vous considèrent comme de vraies personnes, avec respect d'égal à égal.
Merci pour vos conseils et votre écoute
A bientôt :)

Hors ligne Orchidée

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 61
Re : Suicide de mon fils
« Réponse #44 le: 23 Janvier 2014 à 16:45:14 »
Bonjour Béa,
Celà me rassure et tant mieux s'il y à des psychiatres compétents, effectivement rien à voir avec ceux que j'ai rencontré.
Pour moi, çà c'est une bonne psychiatre et je suis contente qu'elle est réussie à t'aider, dialogue, écoute ... Et tu as raison, il faut être très à l'écoute de son corps et prendre soin de soi pour réussir à avancer chaque jour pas à pas.
En ce qui concerne le lien de l'auto-hypnose, oui je veux bien et je te remercie à l'avance.
A bientôt,
Amicalement,
Orchidée