Auteur Sujet: Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...  (Lu 72813 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne orchis

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 393
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #165 le: 02 Juin 2012 à 14:04:35 »
Chère Mammj,
que te dire?
A mes yeux , je n'imagine pas une souffrance plus grande que de perdre son enfant qui plus est par suicide,
tout ce que tu décris , je commence à en faire l'expérience depuis 4 mois.
Tu es l'aînée tout comme moi, quand j'ai parlé avec ma psy des problèmes que je rencontrai avec mes soeurs le WE dernier (nous avons fêté les 75 ans de ma mère, je suis l'aînée de 6 enfants en 7 ans), elle m'a dit que pour mes soeurs j'étais la forte, qu'elles ne pouvaient me voir "déprimée"
Je réalise que seules les personnes qui vivent les mêmes souffrances peuvent se comprendre, alors finalement heureusement qu'elles ne peuvent pas me comprendre.
Je ne sais quel âge tu as , mais tu as des petits enfants bien jeunes et qui ont besoin de leur grand mère maternelle pour surmonter la perte de leur mère , il me semble nécessaire que tu arrives à pardonner à leur père pour eux et pour toi, tu ne sais comment leur couple fonctionnait exactement, chacun des 2 avait ses fragilités.
Mes beaux parents sont âgés , ils ont perdus leur fils unique par suicide, ils ont 85 et 82 ans, ils n'ont plus que mes 2 enfants de 25 et de 21 ans qui doivent mener leur vie d'adulte, et, moi, qui habite le même village, je les aide, papiers, medicaments, je pleure avec eux, mais si je sentais qu'ils me faisaient porter une partie de la responsabilité de la mort de mon mari, je crois que je prendrai la fuite car j'ai déjà assez de mon propre sentiment  de  culpabilité.
Je te souhaite beaucoup de courage: la culpabilité, la colère, la rancoeur, je les ressens mais ce sont des émotions des sentiments qui en ce qui me concernent me font plus de mal que de bien
amicalement.
Marie-O
regarder la vie sous un angle nouveau

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #166 le: 02 Juin 2012 à 14:41:27 »
Moi non plus, je ne sais pas quoi dire sinon que cette immense souffrance je la connais par coeur, que tous ces sentiments m'étouffent dès le reveil tous les jours depuis 13 mois... et que je te comprend.

Dans les débuts, quand j'étais dans le brouillard complet, un médecin m'a dit que la plus grande souffrance et la plus difficile à surmonter est la perte d'un enfant et que le suicide complique beaucoup les choses... en bref, il essayait de me prévenir de ce qui m'attendait... je n'en ai pas pris la vraie mesure immédiatement. Maintenant, je comprend ce qu'il a voulu dire.

Mais je m'accroche, parce qu'il ya du monde autour qui attend que j'aille mieux et qui s'impatiente un peu. Mais même avec ceux que j'aime autour de moi, je me sens terriblement seule et isolée. C'est pour ça que je viens vous lire et partager, quand j'y arrive. Et puis le Dr Fauré dit qu'il faut être patient et que cela s'apaisera un jour...

Mammj, tes petits enfants sont là. Tu es le seul relai de leur maman et ta petite fille ne s'y trompe pas puisque instinctivement elle ne s'autorise à en parler qu'avec toi. J'ai 48 ans et ma maman en a 68, si je devais disparaître avant elle, j'aimerai qu'elle prenne soin de mes petits et qu'elle leur transmette mes valeurs. Ta Cath compte sur toi.
Amicalement
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne orchis

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 393
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #167 le: 02 Juin 2012 à 20:02:38 »
Chère Mammj,

Comme l'écrit très justement Corinne tu es le relais entre eux et leur mère , ta fille; Ils ont besoin de toi pour exprimer leur chagrin, pour se souvenir de leur mère et en garder une image apaisée, ils ont besoin pour avancer dans leur vie de ton soutien, de ton exemple. Accroche toi pour eux, prends soin de toi, protège toi de ceux qui te font mal et , oui , à ton âge tu vas grandir , tu as déjà grandi, et c'est pour cela que tes petits enfants se rapprochent, tu vas cheminer avec eux.

Mes enfants ont besoin de leurs grand parents et vu leur âge, j'espère, qu'ils arriveront à continuer, je sais qu'ils emporteront avec eux cette immense souffrance, que la vie a perdue tout sens pour eux , mais mes enfants ne sont pas près à revivre un autre deuil.et ils n'ont que du coté paternel que mes beaux parents

Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de te divertir, mais il y a peut être des activités qui peuvent t'apporter un peu d'apaisement, réfléchis à ce qui te faisais du bien avant.

Amicalement
Marie-O
regarder la vie sous un angle nouveau

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #168 le: 02 Juin 2012 à 21:12:57 »
Bonjour Marie-o et Anjelik....

Pas simple ce que nous sommes amené(e)s à traverser... C'est ma petite-fille qui m'a fait observer :
"regarde tu n'es pas la seule à avoir perdu ta fille" en me montrant  que sur une tombe il y avait une plaque sur laquelle
était  inscrit : "à ma fille"... " tu vois ?"...

Ma fille était divorcée depuis quelques mois ; après plus de deux décennies de vie de couple, de famille,  elle a vécu une immense déception ! je me souviendrai toujours de ces paroles : "t'inquiète pas mamm, tout se passera bien".... Elle est revenue faire une pause chez moi, humiliée, blessée, malade !

Tout ce que j'avais à dire  à mon ex-gendre je le  lui ai dit dans ma colère... Aujourd'hui, j'ai décidé de ne plus parler
de rien, dans l'intérêt des enfants !  Je ne sais pas ce qu'il pense de la situation à part "que c'est difficile", mais en fin
de compte "l'homme" ne m'intéresse pas ; plutôt hyper actif,  orgueilleux, exigeant  et directif, tirant la couverture à soi...
Qu'il  sache être   un  père attentif  pour les enfants,  ce que je souhaite pour eux !
J'ai décidé de faire en sorte d'être "correcte" avec lui  pour  les enfants de ma fille, qu'il en fasse autant pour leur mère
surtout car  la belle-famille reprochait à ma fille (avant ses obsèques...) de les avoir abandonnés par son acte suicidaire.

J'espère que la douleur toujours "arrachante" va s'estomper ne serait-ce qu'un tout petit peu ! Nos échanges sur ,
ce forum, mes dialogues (ou monologues) avec mon enfant, le temps,  finiront bien  par m'apporter une forme d'apaisement....
C'est la souffrance de mon enfant qui m' est intolérable... insurmontable.

Je sais que vous pouvez comprendre ...
Prenez soin de vous, pour vous pour vos enfants. Vous avez la vie devant vous....

Affectueusement.  Mamm'j

« Modifié: 04 Juin 2012 à 11:08:50 par Mammj »

Hors ligne Maman de Carlos

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 22
  • Tu me manques tant mon fils d'amour
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #169 le: 02 Juin 2012 à 21:31:59 »
de tout coeur avec vous

pensées d'amour pour nos enfants
Maria Manuela maman de Carlos Alexandre
je suis avec toi mon fils comme toujours

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #170 le: 02 Juin 2012 à 21:42:37 »

Bonsoir  Maman de Carlos, moi aussi en pensée avec vous... avec nos enfants,
avec tout l'amour que nous leur porterons toujours....

Affectueusement.  Mamm'j
« Modifié: 04 Juin 2012 à 10:49:37 par Mammj »

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #171 le: 22 Juin 2012 à 13:11:54 »
 
Je n'ai pas eu le temps, ou plutôt j'ai oublié,  de demander  à ma petite fille si elle continuait à être suivie par un(e) psy !
Tellement dur, hier jeudi,  de l'entendre répéter ce qu'elle a certainement entendu :  
"pourquoi maman a fait ça ? elle n'a pas pensé qu'elle allait nous faire du mal ?"
Alors que j'allais répondre elle m'a coupé la parole, et je l'ai laissée parler,  pour ajouter :
"oui, je sais, je sais...  elle est tombée dans un grand trou noir"....

Ce qu'elle veut savoir, c'est comment sa mère s'y est prise...  Et là encore elle répond elle-même à sa question :
"d'accord personne n'a vu, sauf les pompiers".
Pourvu que son père et son frère soit guidés pour savoir comment  l'informer.... sur cette mort d'une maman,
une mort incompréhensible, qui n'aura jamais d'explications ! Je poserai la question à ma psy,  la semaine prochaine.

Pour l'instant, à l'intérieur tout reste en lambeaux et ça fait très mal.... c'est franchement insoutenable !

Chaleureuses pensées à tous.  Mamm'j
« Modifié: 22 Juin 2012 à 13:15:16 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #172 le: 22 Juin 2012 à 14:47:47 »
Oui, c’est douloureux. Tenez bon Mammj, pour votre petite fille.
Dans un autre post, vous avez parlé de la colère de votre petit-fils. C’est fréquent d’être en colère envers la personne disparue, même si la personne est décédée de mort « naturelle ». Même dans ce cas, le départ est souvent considéré comme un abandon. Il sera d’autant plus important que vous puissiez expliquer à vos petits-enfants que votre fille était dans une grande dépression.
Je vous souhaite la force de tenir.
Prenez bien soin de vous
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #173 le: 23 Juin 2012 à 16:13:57 »
Bonjour Méduse, bonjour  à tous,

Ce qui est affreux c'est que ce sentiment d'abandon c'est ce que ressentait intensément ma fille après les ruptures qu'elle traversait.... et que maintenant ce sont ses enfants qui l'éprouvent.... Quant à moi c'est avec  un sentiment profond d'échec que
j'essaie de survivre un jour après l'autre. On ne commande pas toutes ces émotions et il nous faut bien les extérioriser là où l'on peut, sans les imposer, je ne vois pas d'autre solution !
Les deux enfants parviennent à vivre des moments, comment les qualifier, de joie ?
Moi je dois dire que joie, paix, bien-être, motivation,  je ne sais plus ce que cela signifie aujourd'hui... même durant les quelques heures que je passe de temps à autre avec les enfants, si je m'efforce de le leur cacher pour ne pas les faire fuir...  je reste  envahie d'une  tristesse sans nom et suis toujours au bord des larmes en les voyant ! Chaque jour qui passe est pour moi d'une pesanteur indicible...
Et si le temps est l'élément prépondérant dans le processus de deuil qui "après suicide" est  beaucoup plus long.... je me dis que je n'aurai jamais le temps nécessaire,  que je vais y consacrer le reste de mes jours à tenter d'avancer amputée de mon enfant.
Que tout se passe au mieux  pour votre fille et vous. Le soutien que vous vous apportez réciproquement, les projets que vous mettez en place,  l'une l'autre,  ne peuvent que vous aider à retrouver la confiance et l'espoir pour une autre étape...
Meilleures pensées.  Mamm'j

« Modifié: 24 Juin 2012 à 09:03:45 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #174 le: 24 Juin 2012 à 11:01:02 »
Bonjour Mammj,
Je connais moi aussi ce sentiment profond d’échec. Je ne peux que me dire que j’ai fait ce qui était en mon pouvoir et selon mes capacités et connaissance du moment et essayer de me pardonner de ne pas avoir été à la hauteur.
Vous avez raison d’extérioriser vos sentiments. Mais permettez-moi aussi de vous redire encore et encore que vous devez vous pardonner de ne pas être parfaite comme nul ne l’est.
Je ne me fais pas d’illusion, je ne retrouverai pas l’insouciance d’avant. Mais je ne me bats plus contre mon destin. Il me faut bien admettre qu’il fait désormais partie de moi. Même si je souris ou ris de nouveau, la profonde tristesse ne me quitte pas non plus. Je crois que c’est le lot des parents désenfantés pour le restant de leurs jours.
Ma seconde fille a eu sa soutenance du mémoire dédié à sa sœur et son père disparus vendredi matin et a reçu le diplôme provisoire le soir même lors d’une soirée de gala. D’être la seule à assister à cette soirée était douloureux.
C’est vrai, cependant, que c’est salutaire que nous puissions nous soutenir.
Mammj, continuez à vous battre pour rester debout pour que vos petits-enfants puissent parler librement de leur maman quand ils le souhaitent. Je sens que vous jouez un rôle important dans leur vie. Vous y arriverez.
Doux dimanche à vous
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #175 le: 24 Juin 2012 à 20:30:15 »
Merci Méduse de vos encouragements.  Je me suis toujours beaucoup battue et je pensais me reposer un peu après le décès de ma mère, mon  projet était de  donner un coup de main à ma fille sans être intrusive,  elle qui a toujours aimé son indépendance....
Mais je n'ai jamais pensé qu'elle reviendrait dans un tel état, à 46 ans,  chercher mon aide alors qu'elle avait créé une famille... je n'ai pas eu le temps de  comprendre les difficultés qu'elle traversait, pour  lui apporter le soutien, la confiance dont elle avait besoin !

J'admets qu'on ne puisse être parfait, mais je n'aime pas me leurrer et je mesure  combien tous réunis,  nous ses proches, aurions pu  mieux la soutenir, au lieu d'être contre-productifs au point que dans un  profond désarroi, elle s'est sentie abandonnée, a cru devenir un poids pour tous... Non,  nous n'avons pas tout fait pour elle....Tous en ont conscience et fuient.... Moi je m'en veux de ne pas avoir été plus à l'écoute, plus lucide sur l'urgence de trouver le renfort nécessaire pour elle et  de mettre en garde l'entourage...

Ses enfants,  je dois dire que c'était difficile de les voir car ils avaient tellement d'activités. Aujourd'hui la perte de leur maman les met mal à l'aise avec moi....  Ils habitent la petite maison que ma fille venait de terminer d'aménager avec moi, pour eux trois. J'ai
su que leur père envisage de déménager dans quelque temps, ce qui les éloignera encore.  Ils doivent aller de l'avant, c'est sûr que je  les verrai de  moins en moins, après le drame qui nous est tombé dessus, sans leur tendre maman pour faire le lien et  leur père qui m'évite !

Je devrai  affronter cette solitude intérieure, le lot d'autres personnes qui ne sont plus très jeunes.... J'ai le coeur qui saigne, je suis au fond du désespoir... je n'accepte pas et ça me déchire que mon unique enfant ait vécu des moments aussi douloureux, que son conjoint l'ait ainsi
malmenée, au point que fatiguée,  humiliée,  elle ne s'est plus relevée. Que ses enfants ne lui en veuillent pas surtout , ce serait trop....

En tout début d'après-midi, J'ai ressenti  le besoin d'aller au cimetière (à 30 kms de chez moi ) et me revoilà dans l'appartement où elle a vécu son dernier mois,  excepté son dernier soir... Plus rien n'a de sens pour moi !
 
Bravo à votre fille pour l'obtention de son diplôme,  une grande satisfaction pour vous deux,  vous l'avez bien mérité.

Douce soirée à tous.  Mamm'j
« Modifié: 12 Juillet 2012 à 14:29:15 par Mammj »

Hors ligne Claudahoa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 334
  • Ma Loulou,douleur indicible,plaie à jamais ouverte
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #176 le: 25 Juin 2012 à 00:42:46 »
Bonsoir Méduse,
Toutes mes félicitations pour ta fille,une belle leçon de courage,profitez de ce petit bonheur ...
Tendrement
Claudia qui a pris 4kgs!!
Une maman qui s'est battue tant d'années pour élever ses enfants et dont la dernière ,abandonnée par son père,soignée par des incompétents, lui a glissé entre les doigts une nuit de fête des pères!!!!

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #177 le: 25 Juin 2012 à 00:47:15 »
Merci et bravo à toi, Claudia
Bonne nuit
Méduse

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #178 le: 16 Juillet 2012 à 19:34:35 »
Un an ce 10 juillet que tu n'es plus avec nous ma Chérie.... Ton fils a eu son bac et il est parti faire la croisière qui avait été annulée
l'an dernier... Ta petite est dans sa famille paternelle. Ils avancent... il ne manque que toi ! Moi je régresse de plus en plus, je n'ai
plus de raison de lutter sans toi, tu ne me reconnaitrais pas,  toi qui me croyais si forte en d'autres temps.... Je n'ai plus de but,
je voulais tant t'aider mais  je n'ai pas su ce  qu'il fallait faire ou dire... Nous n'avons pas été soutenues, pas bien conseillées... J'ai osé dire à ton fils : "je ne savais pas  que ta maman vivait une telle détresse, j'aurais dû rester avec vous ce 10 juillet au soir....",  il m'a répondu "nous" non plus.... or ton ex-conjoint savait... ce n'est pas pour rien qu'il me fuit.... Pourquoi avoir occulté tant de douleur ? Tu craignais sans doute qu'on ne la comprenne pas !
Nous n'avons pas su te dire tout notre amour... ni t'entourer de notre affection au moment où tu en as eu le plus besoin..
Crois-tu qu'un jour je ne vivrai plus cette torture ? Crois-tu que  la paix reviendra pour nous tous ?
Je t'aime ma Cath.   Ta Mamm'
« Modifié: 16 Juillet 2012 à 21:12:22 par Mammj »

Hors ligne Maman de Carlos

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 22
  • Tu me manques tant mon fils d'amour
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #179 le: 17 Juillet 2012 à 01:50:04 »
de tout coeur avec vous
pour moi bientot 4 annns et toujours cette souffrance
on va jamais se remetrent
penssees d amour a nos enfants cheris
Maria Manuela maman de Carlos Alexandre
je suis avec toi mon fils comme toujours