Auteur Sujet: Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...  (Lu 72387 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #105 le: 11 Mars 2012 à 15:52:00 »
Bonjour Mélie, bonjour à Tous,

Je sais que Phare Parents-Enfants s'occupe de la sensibilisation, dans les collèges et lycées et autres lieux,
à ce sujet encore tabou "le suicide" !
Comme vous aurez pu le constater, nous pouvons aller  commenter sur les différentes formes de deuils mais sur
le deuil "après le suicide d'un proche" en dehors des personnes concernées ça n'intéresse pas beaucoup !!!

Quand je lis dans  la lettre du dernier thérapeute : "nous savons le suicide comme la mauvaise issue choisie,
en désespoir de cause par les patients".... Quant à la psychiatre qui l'a suivie pendant plusieurs années et l'a
abandonnée à son entrée à l'hôpital, elle  m'avait répondu en ces termes : "après avoir lutté.... elle a fait ce choix il
faut le respecter" ! Ils en sont encore à ce mot "choix" tant  décrié aujourd'hui !
Ces médecins sont-ils obligés de suivre la formation continue pour se réactualiser ? Cela devrait leur être imposé !

Quoi qu'il en soit, après une non-conciliation au Conseil de l'Ordre départemental, j'ai maintenu ma plainte et serais
tenue à aller au Conseil régional, probablement non accompagnée hormis de mon anxiolytique....
Je ne prendrai pas la fuite pour mon enfant mais  ce sera ma dernière démarche !

En attendant, je ne pouvais pas me réfugier dans l'hypocrisie, de ce fait  même la famille a entendu mes griefs....
Mais quant à eux, je sais que suis la seule responsable, je n'avais pas besoin de leur demander de l'aide, de ne pas accuser
la fatigue !!! Tous se culpabilisent et gardent la distance.... C'est trop grave leurs interventions ... Bon vent !!!

Mon enfant me manque, je meurs sous mes regrets,car je vis sa souffrance, c'est très dur ;  bien sûr  personne
pour me soutenir un tantinet !
Je ne peux me réfugier dans une croyance, une philosophie, je tâtonne et bricole... un peu de bouddhisme peut-être
"la vacuité" ce  matin sur Fr.2 !!!! Vacuité n'est pas synonyme de néant... ni de non existence.... mais interdépendance et d'impermanence puisque tout évolue !
Qu'est-ce qui pourrait m'aider ?

Nos enfants devraient être là, j'ai envie de serrer ma fille dans mes bras....

Force et espoir à vous Mélie, à Toutes et Tous.
« Modifié: 11 Mars 2012 à 16:17:23 par Mammj »

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #106 le: 12 Mars 2012 à 16:22:14 »
oui cela reste tabou sans l'être puisqu’on en parle de plus en plus et vous avez raison le choix n'est pas à l'ordre du jour dans le suicide puisque que c'est "un pas le choix" justement, des phrases toutes faites on en entend tellement et venant du monde médical c'est déplorable comme par exemple le médecin de ma mère dire " de toute façon il n'y avait rien à faire, il l'aurait faire un jour ou l'autre...." cela me fait hurler !!! :'(    Adrien n'était pas bipolaire, il a fait une grave dépression et personne n'a mesuré son état profond de mal être, en France on est les champions des médicaments pourquoi ?!!!!
Personne n'est en mesure de vous ôter votre peine, mais nous sommes de petites oreilles sensibles à votre désespoir


Courage à vous dans vos démarches !


Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #107 le: 12 Mars 2012 à 20:44:26 »

Mélie toutes ces paroles "absurdes" de la part de spécialistes sont inadmissibles.....
Votre fils Adrien semble avoir été traité de manière aussi désinvolte que l'a été  ma fille ! Comment ne pas
leur en vouloir à tous ces incompétents ?
Chez nous cela a pris des proportions gravissime ; vu que la maladie de
Cath n'a été ni nommée ni reconnue, , elle en a fait les frais, elle a plus ou moins
été rejetée... J'en souffre terriblement ne pas avoir pu imposer la vérité de la situation !
Cet après-midi, je suis allée marcher sur le port, là où elle aimait se détendre pendant sa période de "convalescence"
chez moi... C'est peu fréquenté  en cette saison  et j'ai pu donner libre cours à mes larmes.... J'aurais tant aimé gâter
ma fille davantage, tant aimé que l'on puisse parler davantage, que l'on puisse trouver des solutions à ses problèmes !
Et surtout faire comprendre à l'entourage de lui ficher la paix, de la laisser récupérer avant d'exiger d'elle quoi que ce soit....
Je n'ai pas été informée de tout, les médecins ne nous ont pas soutenues, les siens  de ce fait n'en parlons pas !
Que de regrets car nous avons été "à côté de la plaque" dans son tourment... Je ne veux que rester seule avec ma douleur !
Merci pour "vos petites oreilles" !
Douceur à vous, douceur à tous.   Mammj

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #108 le: 14 Mars 2012 à 17:53:59 »

Mon coeur de cesse de saigner..... la douleur n'en finit pas et me confine dans la solitude tant
je ne veux faire subir mon chagrin.... à qui d'ailleurs ? Qui le partage autour de moi ?
Est-ce ma fille qui me demande de tenir bon alors qu'elle s'est,  elle,  écroulée ?
Elle avait honte de dire ses difficultés, honte de ne pas être à même de remonter la pente...
ne se croyait plus crédible auprès des siens...
La honte est pour nous tous qui ne l'avons pas comprise !
Si d'une part elle est partie sans ne plus trouver la force de se défendre.... paradoxalement elle
a fait tout exploser  derrière elle ! Nous voilà tous dans la culpabilité, éloignés les uns des autres !
Seuls ses enfants auraient pu la retenir si elle n'en avait pas été séparée.... Comment vivent-ils
ce drame, comment le comprendront-ils plus tard....
Que de souffrances..... que de larmes pour moi sa mère.
Aurons-nous un apaisement ?
Mammj

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #109 le: 18 Mars 2012 à 11:39:15 »
Toujours les mêmes questions, comment... où.... trouver l'apaisement ?
Comment la laisser aller à ce repos qu'elle a cherché après avoir tant lutté pour émerger,
après y avoir laissé toute son énergie ?
Comment vivre sans savoir ma fille, notre  rayon de soleil,  à sa vie, à ses petits ?
Le corps médical a reconnu son échec, la belle affaire !  L'entourage a déserté face à mon incommensurable
chagrin, à ses manquements pour ne pas dire ses erreurs alors que nous attendions du soutien....
Que peuvent-ils de toute façon aujourd’hui, pour elle, pour nous ? Que ferais-je d'une telle compagnie ?
Plus le vide se fait autour de moi, plus je recherche les traces de sa présence, chez moi où elle était venue
quelque temps reprendre quelque force,  ma chambre est  devenue la sienne,  dans tous les lieux où nous allions
ensemble, où elle aimait se détendre en attendant un mieux qu'elle espérait encore !
Je ne veux, je ne peux la quitter... je ne cesse de la pleurer depuis huit mois.... Je m'épuise à mon tour.
Tous réunis dans un même projet pour elle, avec elle, nous aurions pu non pas tout mais beaucoup...
Hélas,  il y a toujours ceux qui font  et ceux qui défont.... Que de regrets inévitables et douloureux !
Chaleureusement à tous.   Mammj
« Modifié: 18 Mars 2012 à 13:19:17 par Mammj »

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #110 le: 19 Mars 2012 à 16:54:36 »
en pensées avec vous
même si en ce moment je suis un peu en bas, très triste et très fatiguée
chaleur et espoir pour vous

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #111 le: 19 Mars 2012 à 17:02:22 »

Merci Mélie de cette attention. On a tant besoin de réconfort...
Comme je vous comprends, on n'en a pas fini d'avoir mal et de se poser des questions !
Toutefois, votre petite famille vous booste, indéniablement.
Douces pensées à vous,
et  à vous tous qui luttez pour trouver un mieux-être, pour continuer !
Mammj

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #112 le: 24 Mars 2012 à 10:18:42 »
Un silence de mort plane autour de moi... je suis devenue une morte-vivante et à  mon tour je suis laissée de côté
la douleur et le chagrin étant contagieux je suppose !
Ma fille s'est éteinte de souffrance psychique due à des ruptures lourdes mais  surtout l'abandon de tous ceux qui
l'entouraient... Certains   suicides ont leur explication... On pourrait  en  prévenir plus qu'on ne le croit sachant qu'une
succession de situations difficiles  générant des pertes de repères et l'isolement  sont  des facteurs contribuants....
"Elle ne remontait pas la pente assez vite.... et mon soutien renforçait sa perte d'autonomie".... C'était le discours
qu'on nous assénait ! Bien entendu on peut s'en moquer, se boucher les oreilles,  mais lorsque qu'on accuse un peu
la fatigue on finit par se demander si on est dans le vrai... si on agit dans le bon sens ?
Un peu perdue, ma vigilance a fléchi, ma fille très lucide  l'a perçu.... elle qui ne comptait plus que sur moi...
Que dire de l'aide médicale insignifiante ? Nous n'avons sans doute pas frappé aux bonnes portes....
Que dire de l'hospitalisation où les symptômes ont été apaisés mais dont elle est ressortie non guérie,  plus affaiblie et
donc en danger ?
Tout ceci pour redire que j'avais d'abord besoin de savoir la gravité de la dépression de ma fille  pour en informer la famille
afin d'obtenir si ce n'est un soutien, au moins qu'on ne soit pas contre-productifs.... qu'on ne tombe pas dans les travers
énumérés sur le site infodépression.fr dont les médecins devraient remettre le dépliant !
Aujourd'hui qu'elle n'est plus là, tous ceux qui étaient si sûrs d'eux, on ne les voit plus, on ne les entend  plus....
Une attitude sidérante, un aspect  flagrant de la  faiblesse humaine ?
"Les conseilleurs ne sont pas les payeurs": j'avais oublié !!!
 Ma chère fille en a fait les frais, y a laissé sa vie, je ne peux l'accepter et pourtant...  Quant à la mienne  elle est réduite
à une survie  de plus en plus douloureuse de plus en plus pesante...
Plus de désir plus de joie, à part le sourire de ma petite fille vue,  hier, le temps d'un bisou !
Certes on peut aider autour de soi, à condition toutefois de sortir d'abord de son chagrin pour entrevoir une lueur
d'espérance... d'y croire !
Pour l'instant, comme pour d'autres hélas sur ce forum, la plaie reste ouverte et me déchire un peu plus chaque jour qui passe...
Paix et force à tous.   Mammj
« Modifié: 24 Mars 2012 à 15:10:13 par Mammj »

Hors ligne saram

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 62
  • Benjamin - 14 février 2012 - 33 ans
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #113 le: 25 Mars 2012 à 01:26:21 »
je comprends vos sentiments
mon fils s'est suicidé ce 14 février 2012
parcours difficile depuis ses 12 ans
psys débordés
pas de place en hp où tous les cas sont rasemblés
accueil par des assistants inexpérimentés
aucune aide ni explication aux parents
parcours du combattant pendant 20 ans
finalement, il n'y a que nous qui l'avons aidé et tant aimé

attendez, quand vous voyez arriver un jeune de 12 ans, poignets tailladés, bras scarifiés ...
un toubib se pose des questions
ce n'est pas un simple cas de délinquant !

je fais partie depuis du groupe Similes en Belgique qui aide les proches d'enfants fragiles, pour nous, c'est trop tard mais je peux témoigner auprès d'eux
si vous saviez les cas qui existent
pauvres enfants pauvres parents
Nous sommes si seuls, tu nous manques terriblement, j'ai mal

Hors ligne saram

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 62
  • Benjamin - 14 février 2012 - 33 ans
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #114 le: 25 Mars 2012 à 13:21:46 »
mais qu'est ce qu'on peut faire ?
personnellement, j'ai écris aux différents psys et docteurs
j'ai fait un petit discours à l'église
mais à quoi bon
finalement ???
pour les autres ???
Nous sommes si seuls, tu nous manques terriblement, j'ai mal

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #115 le: 25 Mars 2012 à 16:09:27 »
Bonjour Saram,
J’ai l’impression que notre vécu nous prédestine à aider d’autres pour que quelque chose de positif naisse du calvaire de notre enfant. Nous, nous ne sommes plus exposés au stress et la peur de ce qui pourrait arriver. Le pire est arrivé déjà, alors nous pouvons soutenir les autres ou essayer de faire bouger les choses. Mais il faut du temps et beaucoup d’énergie.
Ma fille a mis fin à ses jours, il y a treize mois. Puis, il y a six mois, c’est mon mari qui est décédé brutalement. Maintenant j’attends de reprendre toutes mes forces avant de m’engager vraiment. Mais je pense que ton engagement sert à quelque chose. Seule la connaissance des maladies psychiques peut amener à plus de compréhension. Et le soutien que tu peux donner à  d’autres jeunes et leurs parents les aidera certainement à faire face. Moi, je n’avais pas réussi à trouver cette aide quand j’en avais besoin, par manque de connaissances.
Mais il faut aussi que tu t’écoutes. Ton engagement, n’est-il pas trop tôt ? N’aurais-tu pas besoin de panser tes plaies d’abord ?
J’ai vu tes difficultés pour recevoir la lettre d’adieu de ton fils. C’est incompréhensible, mais aussi  difficile  dans différents pays. Si nous n’avions pas accepté la succession (le paiement des frais médicaux ou pour d’autres, les dettes), nous ne les aurions pas reçues non plus. On découvre un monde totalement tabou, celui du suicide, comme l’est celui des maladies psychiatriques. Seul si on ose en parler, on voit que c’est plus fréquent qu’on le croyait ! Alors rompons les tabous ! Et essayons de faire bouger les choses.
A toutes et tous, beaucoup de courage

Hors ligne saram

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 62
  • Benjamin - 14 février 2012 - 33 ans
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #116 le: 25 Mars 2012 à 21:01:03 »
oui oui, il faut faire bouger les choses .
T'inquiètes pas, la réunion, c'est une fois par mois .
Les lettres sont parties et voilà .
Je prends soin de moi .
Je deviens un petit égoiste .
Mais tu sais, combien de cliniques avons-nous faites ? vu de psys, jamais
les mêmes, entendu les pires choses .
c'est complexe mais ca n'empêche pas les sentiments, la compréhension, la communication, les explications .

Pour la lettre, je suis en Belgique, j'ai cherché un texte légal en vain, j'ai écris au procureur du roi, j'attends la réponse et surtout la lettre écrite de sa main .
Attends, en plus, il me fallait motiver ma demande, je rêve, là ...
Nous sommes si seuls, tu nous manques terriblement, j'ai mal

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #117 le: 26 Mars 2012 à 09:13:09 »

Bonjour, Saram, Méduse, à tous,

Une journée s'annonce, encore sans petit programme établi, avec la douleur qui, elle,  se réveille !
J'ai toutefois besoin de penser à ma fille, quitter mon chagrin pour le moment équivaudrait à l'oublier,
ce qui me fait peur !
Il y a d'abord la souffrance de ma Cath que personne n'a prise en compte, sa vie qu'elle y a laissée,
la prise de conscience de ceux qui n'ont pas été tendres avec elle et qui réagissent par la fuite !
Elle a été brisée par trop de ruptures, ce que personne n'a été à même de voir, pour nous mettre
en garde...  pire, dans l'état où elle était on la bousculait pour qu'elle "se reprenne en main"...
Exactement comme si on demandait à quelqu'un qui a les deux jambes dans le plâtre de chausser
des skis !
Quelles erreurs monumentales qui n'ont  pu qu'aggraver son mal... Quel gâchis...  Honte à tous....

Saram, je suis allée sur ce site belge Similes et j'y ai trouvé des adresses pour la France dont l'UNAFAM !
Comme vous dites, pour nous c'est un peu tard, mais pour les autres ????
Je constate qu'en Belgique comme en France, il y a des carences, des  aberrations dans le domaine de la
psychiatrie !
Je vais répondre deux lignes au dernier psychiatre qui m'a envoyé  un  mea culpa.
Je vous répondrai Méduse....
Merci de votre soutien et affectueusement.   Mammj

Hors ligne Claudahoa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 334
  • Ma Loulou,douleur indicible,plaie à jamais ouverte
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #118 le: 26 Mars 2012 à 10:16:44 »
Bonjour Mammj,

 Je vous lis souvent,comme vous j'ai la colère,la haine même de ces psychiatres qui tuent nos enfants chéris,je suis entrain de monter une association pour une meilleure collaboration avec les parents,des lieux d'accueil dignes de nos enfants en souffrance mais je ne sais pas si j'aurai la force de mener ce combat dont ma Loulou serait si fière!
Je me sens très lasse ce matin mais je vous souhaite de garder cette chaleur humaine qui est la vôtre et vous embrasse tendrement.

Claudia
Une maman qui s'est battue tant d'années pour élever ses enfants et dont la dernière ,abandonnée par son père,soignée par des incompétents, lui a glissé entre les doigts une nuit de fête des pères!!!!

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Avec toi, dans la pensée, dans tes pas, tu devrais être là...
« Réponse #119 le: 26 Mars 2012 à 10:46:32 »
Pour l’instant, je travaille encore et ne suis donc pas très disponible, d’autant plus que je suis souvent sur ce forum en ce moment. Mais j’envisage aussi sérieusement de m’engager. Mais je pensais qu’il valait peut-être mieux renforcer une association existante que d’en créer une nouvelle. Connais-tu l’UNAFAM ? Je crois qu’ils ont le même but que toi.
Méduse