Auteur Sujet: vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort  (Lu 197606 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
nché
« Réponse #150 le: 12 Septembre 2013 à 00:55:37 »
ce n'est que par la méditation profonde qu'on arrive comprendre ce qui est sous-jacent au monde du visible. Le bouddhisme a vu le jour grâce à l'effort titanesque d'un être humain qui voulait connaitre la vérité sur l'existence. Siddharta n'a pas attendu la mort de ses parents, de ses proches ou sa propre mort pour se mettre à la quête d'une voie spirituelle qui permet de se libérer de la souffrance.
De son vivant l'Inde florissait de religions de toutes sortes, il a décidé de suivre des maitres, mais il s'est rendu compte qu'aucun d'eux ne le menait au sens véritable de l'existence.


Le temps passe vite, on arrive très vite à la vieillesse,à ce lit d'hôpital où les tuyaux sont branchés sur notre corps, où les cachets de plus en plus forts nous sont administrés, puis finalement : la morphine, les médecines parallèles (magnétisme), et après la mort, les médiums. Si toutefois nous avons la chance d'éviter les accidents avec mort brutale, les crises cardiaques, les infections etc...Le bouddhisme peut aider à comprendre et à se libérer de la souffrance de cette vie, de la peur de la mort, et aussi pour traverser les étapes du bardo... ce n'est pas une question de croyance ou de religion, mais plutôt est-ce qu'on a la volonté de le faire ou non. Car de toute façon qu'on soit Musulman, Juifs, Chrétiens, Soufi, Hindouiste, Islamiste etc... on traverse ces mêmes souffrances. Sur les 7 milliards d'êtres humains qui peuplent cette planète, à part ceux qui meurent d'accident, d'attaque ou de crise causée par une maladie soudaine, tous nous finiront dans un lit d'hôpital, ou un lit à la maison. 


Pour ma part, je n'ai pas choisi le bouddhisme par préférence à une autre religion, j'ai choisi le bouddhisme parce que pour moi il n'y a pas le choix, je prends le chemin qui me permet de me libérer. C'est comme si j'étais dans un égoût, dans l'obscurité totale, soudain  je vois une lueur, je veux en sortir alors je me dirige vers elle sans me poser de question, sans me dire:  "attends cette lueur est trop petite", "elle ne me plait pas" ,  " et si ce n'était pas la sortie au bout?", "je préfère attendre une plus grande lueur, une lumière plus intense", "ou peut-être la lumière finira par dissoudre toute cette obscurité où je me trouve". Avoir ses croyances, c'est bien, mais souffrir moins c'est mieux. C'est mon avis.


Bonne nuit

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #151 le: 12 Septembre 2013 à 01:40:42 »
en te lisant je me demande si  justement  les accidents avec morts brutales ne   sont pas  des chances  (sans le vouloir tu m'apportes une lueur d'espoir  dans ce tragique qui habite ma vie )     . Globalement  j'ai compris ton message tu ne veux pas souffrir et le pire est toujours à venir c'est pour ça que tu veux te libérer .

Bonne nuit à vous tous , pour l'instant  j'ai plus d'inspiration pour la  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort . Pour la souffrance  évoquée par sam , je suis dans un dilemme :  ne pas souffrir en mourant le premier mais en apportant le tourment de ma disparition  chez mes proches  ou alors accepter le départ de mes proches avec cette idée qu'ils ne souffriront  plus jamais  mais dans ce cas c'est moi qui souffre .  Finalement partir avant c'est égoïste car c'est pas nous qui souffrons .  Je me demande si ,  au final , mourir ne serait  pas en fait  une bénédiction ?  mais j'ai pas envie de quitter ceux que j'aime   .  De tout les côtés la vie nous tient ..  La mort est une illusion ce qui compte c'est de vivre chaque jour avec harmonie  en aimant nos proches c'est peut être ça se libérer ?                
« Modifié: 12 Septembre 2013 à 02:15:05 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #152 le: 12 Septembre 2013 à 02:13:43 »
mourir est une bénédiction si tu as bien vécu


Faut considérer que ce que je dis je l'applique à moi aussi, je n'ai aucunement atteint l'autre  rive, je connais le chemin c'est tout!


bonne nuit

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #153 le: 12 Septembre 2013 à 02:16:24 »
bonne nuit , c'est ce que je pense bien vivre c'est avoir aimé et avoir aperçu cette harmonie du cosmos . 
« Modifié: 12 Septembre 2013 à 02:20:21 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne germinou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 486
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #154 le: 12 Septembre 2013 à 02:21:02 »
Allo tous/tes.. :D

Ouin, c'est bien beau parler de bouddha.. Jésus.. ou qui vous voudrez les amis, mais nous sommes tous/tes des êtres de chaire et d'os..
Alors vision spirituel Bouddhiste ou autre..
Si l'on vous tord un bras ou qu'on vous casses une jambe, ca va vous faire mal d'une façon ou d'une autre, Bouddhiste ou pas!!
Et ca sera la même chose sur votre lit de mord à moins d'avoir reçu une grosse dose d'antidouleur et même encore là..

Moi ce que je trouve important avant de mourir, c'est d'essayer de faire le bien et de bien le faire, that's it!! :P

C'était ma "vision philosophique" pour ce soir.. ;)

Bonne nuit..
Sylvie

***Émile, Ca veux dire quoi "nché" ?? ****

 

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #155 le: 12 Septembre 2013 à 02:23:10 »
essayer de faire le bien et de bien le faire ! c'est la meilleure façon de mourir sans avoir rien à regretter , merci germinou !
t'as le mot de la fin , pour ce soir c'est la meilleure  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort .  :)

  
« Modifié: 12 Septembre 2013 à 02:24:55 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne germinou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 486
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #156 le: 12 Septembre 2013 à 02:29:43 »
 ;)

 ;D...

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #157 le: 12 Septembre 2013 à 14:27:55 »
Le bouddhisme est une spiritualité sans connotation religieuse.
Mais Willy, tu es déjà sur le chemin de la libération de la souffrance. "Prendre un somnifère et s'anesthésier devant une vidéo d'Eckart Tolle" dire cela prouve que tu es conscient de la souffrance qui est en toi, le premier pas pour se libérer de la souffrance c'est déjà d'être conscient qu'on souffre. Donc c'est un bon point.


Salut , oui , la souffrance ....  et ce chemin que tu connais pour t'en libérer ...  Peut être  bien qu'il faut se détacher de soi , de nos culpabilités irrationnelles , de la vision que nous avons de nous même , ce regard sur nous qui nous gêne  et  qui pointe  toujours  sur notre petite personne ,  ce petit moi du mental impérieux  qui cherche  je ne sais quoi dans les fausses joies et  les apparences  et qui veut toujours quelque chose sans savoir vraiment quoi , qui veut posséder  aussi les êtres et accumuler  les choses et qui n est  jamais libéré  ni satisfait , a toujours peur et cherche l'oubli dans le futile ,   tout ça   est illusion et souffrance  certes et le bouddha a réussi ce dépassement en cela Siddhārtha  est un bon guide  ! La connaissance c'est se détacher de soi consciemment  évidement! Comme je parlais de somnifère  évidement cela est  illusoire juste s'oublier  en faisant un off de la conscience ,  ce n'est pas le bon chemin à suivre c'est sûr . Se détacher de soi c'est vaincre ces  pluies de flèches enflammées  qui s'abattent sur   le bouddha , c'est du boulot !!!   c'est infiniment plus difficile de combattre cet ennemi intérieur que tout les guerriers sur un champ de bataille ...       :D    Je me demande  parfois si ne pas avoir conscience de cette souffrance permet de l'éviter ? Quand Siddhārtha a voulu faire connaître son expérience  :P  les gars du villages n'ont rien pigé , ils se sont dit : mais c'est quoi cette souffrance ? nous ça va on est heureux  on a tout ce qu'il faut ? de quoi il nous parle ?   :o    Jusqu'au jour où il y en un qui s'est dit heu .. ça va pas fort aujourd'hui , ok  , je vais me mettre  en fleur de lotus , fermer les yeux  et rien penser pendant 3 heures,  depuis cette époque , il y a tellement de stress que  Paris est plein de salles de yoga  avec des sages à la pensée orientale   qui expliquent comment méditer comme les vidéos de Tolle sur le net  LOL  (Je rigole un peu pour nous détendre )      
« Modifié: 12 Septembre 2013 à 15:46:43 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #158 le: 12 Septembre 2013 à 15:40:52 »
Enfin, quand je parlais d'Eckart Tolle, Deepak Chöpra ou encore Chogyam Trunga, c'est pour que les gens puissent piocher dans ce qui leur convient. Moi, je les trouve très avancé mais l'idée ne me viendrait pas d'aller les suivre.

Mais un conseil si vous voulez commencer à méditer sans sans tomber dans les pièges tendus par les charlatans, faite confiance à Thich Nat Hanh et surtout à son enseignement, les vidéos de ses enseignement sur you tube n'en manquent pas. C'est une très bonne introduction. Mieux que de la cigarette, un somnifère, un whisky...
Souvent dans ce forum j'entends des gens dire qu'ils ressentent comme une pointe, un pic de souffrance dans leur poitrine suite à la perte d'un proche  (c'est aussi mon cas, je m'en remets doucement!). Eh bien   c'est le moment d'écouter un enseignement de Thich Nat Hanh.


bonne journée



SAM (du coup j'ai un nouveau prénom "Sam", pourtant je n'ai pas de sang américain dans mes veines)



Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #159 le: 12 Septembre 2013 à 15:50:22 »
je suis d'accord à 100% avec toi Thich Nat Hanh il est super ! C'est vrai que   les pièges tendus par les charlatans ne manquent pas pour vendre le spirituel en super marché . J'ai écouté Thich Nat Hanh et je dois dire que lui il me parle .  
(j'ajoute Ramana Maharshi à lire  Ramana Maharshi : Le libéré vivant de Tardan-Masquelier, Ysé 4,85 euros amazon  )
retrouvez le sur  France Culture, Les Racines du ciel, l' émission du 14 avril 2013 avec Frédéric Lenoir et Leili Anvar.
« Modifié: 12 Septembre 2013 à 19:28:31 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #160 le: 12 Septembre 2013 à 19:58:58 »
Moi je fréquente régulièrement le monastère qu'il a crée en région parisienne. Et cet hiver, pour les fêtes de fin d'années, je compte allez au Village Des Pruniers. Car tous les ans, je passais les fêtes avec ma grand-mère chérie, ainsi que le nouvel an chinois. Cette année va être triste pour moi.  Je ne vais pas pouvoir goûter à sa cuisine délicieuse du nouvel an chinois, de ne pas être auprès d'elle le 25 déc et la Saint Sylvestre.  Ma grand-mère chérie....je t'aime.
Thich Nat hanh dit qu'on ne meurt pas on se transforme, ce corps c'est comme une vieille voiture quand elle est usée il faut la changer, sinon quand bien même on la garde, elle ne fonctionnerait pas.    Mais bon, fallait étudier le bouddhisme sérieusement avant, prévoir, anticiper, comme l'a fait Siddhatha qui atteint l'éveil et a pu aider ses parents et proches avant leur mort. L'un des plus grands empêchements a été de penser qu'il y a ceci, cela, cette religion-ci, cette religion là," mon point de vue" , le bouddhisme est fait ou pas fait pour moi, chacun ses opinions, ses croyances etc... puis au final l'être cher meurt sans qu'on puisse lui venir en aide. Enfin...on peut toujours l'aider car le temps n'existe pas...mais la communication est plus facile quand une personne est vivante.


SAM (mon nouveau prénom qu'on 'a donné)   


Bonne journée

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #161 le: 12 Septembre 2013 à 20:10:47 »
je te comprends sam et nous sommes tous dans cette douleur de la séparation physique , il y a de l’irrémédiable dans nos séparations  même si notre incarnation ici bas n' appartient qu'au Monde illusoire  de la manifestation et que  la réalité absolue est immense en comparaison. Je te souhaite  un peu à l'avance un bon séjour  au Village Des Pruniers.    
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #162 le: 12 Septembre 2013 à 22:18:16 »
Qui a déjà été avec UCPA?
Pour aérer un peu notre peine c'est pas mal. Malheureusement je devais y aller l'an dernier mais ma grand-mère était en fin de vie du coup j'ai dépassé l'âge.

Désolé rien de très philosophique pour une fois



SAM

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #163 le: 13 Septembre 2013 à 12:20:06 »
ben dit donc, je m'absente qlq jours et oup's que de discutions sur le fil, ouah super.
j'ai pas encore vraiment tout lu calmement, sorry, mais il y a déjà qlq chose sur le quel je rebondis.

LA SOUFFRANCE.
exact, on a beau entendre parler d'illusion, de rien, que la vie terrestre n'est pas le but ultime, mais mine de rien, moi, j'y suis aussi et les émotions avec parce que justement ça fait partie de la vie.

je ne m'identifie pas aux émotions, les émotions ne sont pas nous, que cela soit tristesse ou joie.
elles expriment un ressentit.
évidemment, au début je me suis shootée au somnifères les premiers jours et durant 6 mois au anxiolytique (léger, très léger)
l'épreuve était trop dure et cela m'a permis de pouvoir faire les papiers et tout et tout, vous connaissez.

s'opposer à une émotion, c'est la renforcer.
je la laissais monter, s'exprimer et elle passe.
nous ne pouvons l'ignorer et ne le devons pas.
laisser une émotion s'exprimer et elle s'apaise d'elle même.
je donnais même rendez vous à ma souffrance, je lui donnais les heures.
ex : lorsque je travaillais la journée et que je la sentais monter, je lui disais, attends un peu que je rentre et là, tu pourra t'exprimer.
accepter ces émotions, c'est se donner de l'amour, de la compassion, c'est se donner de l'espace pour s'exprimer.
nous le faisons pour les émotions positives ( et cela nous semble naturel) faisons le aussi pour les négatives.
j'ai remarqué, quelles passent plus facilement puisqu'il n'y a plus de barrage et elle s'apaise.

assumer que nous sommes tristes, sans jugement, que nous nous sentons perdus sans eux, est une belle chose et preuve d'humilité.
ainsi, nous pouvons constater que nous avons l'amour en nous, cette amour que nous ne pouvons plus (matériellement) donner à l'être disparue, faisons le d'une autre façon, en nous donnant cet amour, en le retournant vers nous.
faisons ce que l'être disparu de nos yeux, aurait fait et a fait pour nous.
vous aurait elle laissé vous lamenter, elle vous aurait consolé peut être un peu bousculé pour que vous réagissiez avec bcp de douceur.
la mort d'un être cher, nous met face à nous même et à notre pauvreté de nous apporter nous même du bien de la bienveillance.

sincèrement, vous donnez vous l'amour que vous donniez à l'autre ?
pour ma part, non !
je donnais plus aux autres et moi, rien ou juste de temps en temps.
j'ai aimé ma fille, mon frère, mon père, d'amour avec un grand A (altruiste) mais bien souvent avec une dépendance, je t'aime et j'ai besoin de toi car toi tu m'apportes ta présence qui comble mon vide intérieur, tu le nourris, tu fais ce que je néglige. m'apporter mon amour, me regarder avec amour, tu me montres que je suis utile........
j'ai porté sur ma fille, certains de mes espoirs, sur mon père aussi, sur mon frère, je voulais quelque part diriger un peu leur vie, pour leur bien évidemment, mais quelque part, à qui j'apportais ça vraiment, à moi.
c'est très subtil et parfois notre petit égo réagit, "mais non, voyons "

ouha, la belle leçon et la belle occasion de se libérer de ces dépendances, conscientiser ce que je faisais sans même m'en rendre compte.

bien sûr, il me restera toujours une cicatrice, mais elle est plus douce.

lors d'un dc, nous faisons bcp de deuils, deuils de nos projections, d'un futur que nous imaginions, deuils de conceptions de la vie.

l'Amour doit rendre libre et non nous enchainer à nos systèmes de croyances.
ici nous avons notre libre arbitre, nous avons le pouvoir sur nous de nous modifier, d'évoluer.
avec l'Amour, celui qui dirige l'univers, le vrai, nous pouvons faire cette transmutation, cette alchimie, cette formidable reconversion de notre vision de nous même, de la vie, des bases de notre éducation, de la façon dont nous pensons aimer.

je lis très souvent, sur ce site, "je ne suis oublié" maintenant, il y a un grand vide à qui vais je donner cet amour qui me fait mal, aujourd'hui ? mais à nous bien sûr, c'est une occasion formidable.

c'est cette énergie qui nous relie tous, sur le plan visible et invisible alors nourrissons cette énergie, ne la salissons pas, soyons digne de cette énergie.
et cet amour que nous pouvons nous donner, que croyez vous qu'elle fait, elle s'élargie, elle imprègne la vie autour de nous, elle se diffuse dans l'univers et touche nos êtres chers, qui eux même nous renvoie leur contentement, leur amour.

c'est joyeux l'Amour, pas triste, c'est euphorisant, c'est exaltant

puis se re-situer dans l'instant présent m'a bcp aidé aussi et m'aide encore, lorsque je sens l'émotion monter, la tristesse, le cafard, je me mets dans le moment présent, et je m'aperçois bien vite que je ne suis pas dans le présent, mais je ressasse le passé, je continue ma position de victime, je la nourrie, la renforce.
et quand je prends conscience de cela, je me dis regarde autour de toi la vie, il n'y a rien dans le présent qui te fait mal, c'est le passé qui te rattache à ta souffrance et surtout tout ce que tu croyais avoir, posséder.
alors je reviens dans l'instant, je ne m'oublie plus, et suis alors focalisée sur ce que je vis et non croyais vivre.
je vis là, ici et maintenant, ni il y a 5 mns ni dans 5 mns, je suis juste dans le présent, sans projection, sans souvenir que je nourris, et sa me pose.
je ne sais pas si j'ai bien réussi à vous expliquer ce positionnement, j'essaierai de le faire plus clairement sinon.

c'est un peu brut, un peu cash, ça peu même heurter parfois, mais ça me remet à ma place.
bonne journée à tous, la meilleur de nos possibilités.  :-*
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #164 le: 13 Septembre 2013 à 12:26:58 »
Vous savez, c'est une sensation étrange, mais lorsque je passe une bonne journée, que je ris au éclat (et oui, de nouveau je ris au éclat, je m'amuse) j'ai la sensation que ma fille rit avec moi, alors ça me renforce, elle est heureuse pour moi.
c'est contagieux le bonheur ::)
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.