Auteur Sujet: vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort  (Lu 197612 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #105 le: 16 Juillet 2013 à 17:00:26 »
Bonjour à toutes et tous...
Je voulais reprendre cette phrase de Willy :
 " Même si  on ne doit pas être très  nombreux  à avoir une vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort...."  
Cette question taraude l'Homme depuis qu'il existe ou je me trompe ?
Il se trouve toutefois que nos "visions de la vie et de la mort" soit divergent, soit ont des orientations différentes mais surtout évoluent... nous avons une telle littérature à notre disposition ancienne et moderne sur le sujet !

Pour ce qui concerne nos êtres chers -morts par suicide-  si nous  cherchons une forme d'apaisement pour nous-mêmes après un tel drame, pour ma part j'éviterai d' enfermer mon unique enfant dans des explications, des croyances, des idées  qu'elle  ne partagerait probablement  pas. Combien de fois je répète à ses enfants : “quelle serait la version de votre maman ? Que croyez-vous qu'elle répondrait à vos suppositions ?” d'autant qu'ils sont deux à ne pas penser les mêmes choses et que de surcroît ils ont les échos des uns et des autres qui les influencent...

Chercher à expliquer ce passage à l'acte d'une  manière qui nous correspondrait au mieux pourquoi pas ? Cela pourrait cependant nous conduire à  faire fi, entre autres raisons, de la maladie psychique que l'on ne veut toujours pas admettre, parce qu'elle est souvent "invisible"... parce qu’on ne sait pas la soigner,  il faut bien le dire ! Des personnes dites "fragiles" ou “fragilisées”ne manquent pas, certaines vivent pourtant très longtemps et nous en connaissons !

Quoi qu’il en soit, Je voudrais tellement  imaginer que ma fille se trouve mieux et libérée dans un ailleurs plus aimant  plus clément que sur cette terre où elle a été incomprise au point dans un moment d'extrême détresse, de profonde et réelle solitude,  de vouloir la quitter,  je le lui souhaite de tout mon coeur de mère  ;  cela ne me fera pas oublier hélas l'aide qu'elle a demandée que nous ne lui avons pas apportée en temps voulu, ni sa quête du "bonheur" qu'elle désirait trouver  ici parmi nous tous... Elle si forte, si battante en d’autres temps,  pour son entourage il était incompréhensible voire inadmissible qu’elle ne soit pas apte à  “remonter la pente” :

“Tu seras aimé(e) lorsque tu pourras montrer ta faiblesse sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force."

Les questions que vous soulevez sur ce fil , vos tentatives pour y répondre,  laissent cependant entrevoir -qu'on y adhère ou pas-  une possibilité (parmi d’autres)  de trouver la paix sur l'autre rive si cela s’avère  impossible sur celle-ci ...

Douceur et Sérénité...
« Modifié: 16 Juillet 2013 à 19:34:14 par Mammj »

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #106 le: 16 Juillet 2013 à 21:19:15 »
Mammj, mon fils quelques mois après le geste de sa petite sœur a eu des mots assez durs, dû à sa tristesse, son incompréhension, sa culpabilité face à un tel geste qui ne peut que nous laisser démunis.
il est encore jeune et se préserve comme il peut.
nous avons eu alors une longue discussion, ou plutôt un monologue qu'il recevait.
je lui disais, qu'il ne pouvait pas juger car il ne vivait pas la souffrance de sa soeur, il ne pouvait pas savoir comment elle vivait les choses, juste deviner et essayer de se mettre à sa place peut être maladroitement mais si désespérément.
nous ne pouvons juger, ou alors, acceptons de recevoir les émotions et les expériences qu'ils ont vécu ! ensuite nous pourrions éventuellement émettre une opinion !

j'ai compris douloureusement que la vie des autres ne nous appartient pas, et que chacun de nous avons le pouvoir sur nous même, que nous ne pouvons obliger l'autre à penser autrement (même si cela part d'un bon sentiment) qu'en ferait l'autre ? paroles, paroles comme le disait Dalida.

d'accord pour la maladie psychique, la dépression et qui n'est pas que psychique mais aussi physiologique car la sécrétion hormonale notamment la dopamine, ainsi que l'hormone du bonheur ne sont quasi plus sécrétées.
maladie renvoyer au rebut dans une société qui renforce cette maladie en lui donnant le plein pouvoir !

je revis encore le refus de ce grand psychiatre, un ponte en fin de carrière, de ne pas considérer les signaux d'alertes que ma fille donnait comme telles. Mais non, bien sur, ce n'est pas une dépression, juste la crise d'adolescence !!! pauvr C...
et c'est ceux là, qui décident et mettent en doute qu'il pourrait y avoir une intelligence plus grande qu'eux ?
la suffisance de leurs diplômes ou charisme ne leur suffisent pas ?
Savoir qu'ils ne savent rien leur feraient mal dans leur petit égocentrisme, leur petite carrière bien lumineuse sans trop de vagues.
je revis encore sa réaction, lorsque j'essayai, moi pauvre ignorante de lui faire comprendre qu'elle allait passer à l'acte.
vous l'avez compris, j'aime pas les psychiatres en tout cas ceux là, qui dirigent les services hospitalisés pour ados...
cet homme n'est pas responsable de la mort de ma fille, il est responsable de faire son métier à la légère et de ne plus faire son métier pour aider l'autre mais de le faire simplement car ça le flatte, par habitude d'une fin de carrière bien remplie et en plus il forme les futurs pontes...
il a été customisé le serment d’Hippocrate ?
Benoit XVI a eu la juste attitude. Reconnaître son incapacité à continuer sa fonction. Certains devrait s'en inspirer.
bon, ça y est, je sors ma colère  >:( >:( >:( ;) ;) ;)
"j'aimerai tellement y croire" qui nous y empêche ?
la bonne marche de la société ?
regardons simplement ou nous en sommes aujourd'hui, n'est ce pas une preuve suffisante que nous nous plantons ?
le système économique se casse la G... et Hollande affirme que l'économie se redresse ???
il faudrait être ver de terre pour cautionner cela et même eux ne sont pas dupes  :o
Regardons la nature  ainsi que  le "connais toi toi même, et tu connaîtras l'univers et les dieux" Socrate doit se retourner dans sa tombe à l'heure actuelle.
ah la la, il est bien loin le temps où les sages étaient sages avant d'être notables.
voilà, coup de gueule, j'ai fini, y'm sorry  :-\ :-\ :-\
mais j'ai encore le droit à un coup de fil à un ami ? (humour) ;D

Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #107 le: 16 Juillet 2013 à 22:22:01 »
petitefée , je suis d'accord avec toi sur toute la ligne ,   j'ai un ami médecin  psychiatre  à la retraite  et ,  bien que plus de 25 ans nous séparent ,  nous échangeons  des idées ,  il m'a avoué en toute humilité que son métier était un métier de  M...  Il faut dire que je ne suis pas et  que  je n'ai jamais été  un de ses patients . Quand quelqu'un vient voir un psy en pensant que le psychiatre va résoudre le problème psychique le mal être etc .. c'est une illusion ,  je dirais que c'est seul  l'effet placebo qui peut " marcher" (pour quelques heures)   ,  je veux dire le fait d'aller voir un psy ,  en rapport avec l'aura de la fonction . La parole peut aider bien sur mais ils sont face à des processus que les psy honnêtes reconnaissent être impuissants à soigner définitivement .  Pour le suicide ,  déjà la mort , la simple mort "naturelle" ,  n’est pas acceptable , cette mort "non provoquée"   comporte  aussi sa part de mystère. L’irréductible du suicide c’est l’incompréhension de  cette part mystérieuse,  l’endeuillé après suicide se sent coupable même s’il n’est en rien responsable. J'ai compris ça quand j'ai réalisé ma prétention , mon orgueil  à croire  que je pouvais empêcher cela  et j'ai pensé en boucle  des  :   "si j'avais fait ceci ou cela ...  et encore si .. etc .."   Chaque événement de notre vie est pourtant  dépendant des autres  événements qui constituent l'ensemble de la  trame temporelle complexe  et se  sentir personnellement responsable d’un événement particulier est une grande illusion (bien sur je ne dédouane pas la responsabilité individuelle  directe d'une action délibérée)  .  Je pense que nous sommes confrontés à quelque chose d'immense, nous essayons de rationaliser de trouver un sens à tout ça .  On est victime de l'intelligence myope  qui comme dit Edgar Morin :    

"Le dogme réductionniste est une « intelligence parcellaire, compartimentée, mécaniste, disjonctive, qui brise le complexe du monde en fragments disjoints, fractionne les problèmes, sépare ce qui est relié, unidimensionnalise le multidimensionnel. Qu'il s'agit là, d'une intelligence à la fois myope, presbyte, daltonienne, borgne ; qui finit le plus souvent par être aveugle. ( Edgar Morin,Terre-Patrie )"

Entre les philosophies matérialistes modernes (le paradigme actuel)  de l'absurde et l'approche spirituelle , toute mon intuition , tout mon être  me porte sur cette dernière car j'y trouve personnellement une vérité profonde ,  mais chacun doit trouver sa voie personnelle au fond de lui .    

« Modifié: 17 Juillet 2013 à 00:38:41 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #108 le: 17 Juillet 2013 à 00:34:58 »
"Le dogme réductionniste est une « intelligence parcellaire, compartimentée, mécaniste, disjonctive, qui brise le complexe du monde en fragments disjoints, fractionne les problèmes, sépare ce qui est relié, unidimensionnalise le multidimensionnel. Qu'il s'agit là, d'une intelligence à la fois myope, presbyte, daltonienne, borgne ; qui finit le plus souvent par être aveugle. ( Edgar Morin,Terre-Patrie )"
elle est superbe cette vérité, merci willy.

nous sommes les champions des anxiolytiques et des antidépresseurs, cocorico !
en Chine, un médecin est considéré comme mauvais lorsque ses patients tombent malades, en France, c'est l'inverse ; cherchons l'erreur :-\
le cartel des grands groupes pharmaceutiques posent sont veto et décide.
et j'en passe...

Chaque événement de notre vie est pourtant  dépendant des autres  événements qui constituent l'ensemble de la  trame temporelle complexe  et se  sentir personnellement responsable d’un événement particulier est une grande illusion
oui, mais où est la limite qui fait d'une impossibilité d'agir à une négligence responsable.

le gaz que nous consommons est exploité en Australie à Tara  et cause d'horribles dégâts irréversibles tant pour l'avenir de la planète que pour la santé des habitants car de la poussière de méthane s'échappe et se dépose sur les lieux d'habitations.
pourtant malgré le danger, des milliers de forages sont prévus dans les années à venir...
ceci n'est qu'un exemple.
je ne parle pas des usines en Inde, des fruits et légumes importés par camion, la liste serait trop longue...

sommes nous dans l'incapacité nous, pauvres consommateurs, donc irresponsables de cela, ou alors sommes nous à notre niveau responsable ?
quelque part, ne cautionne t'on pas indirectement de tels agissements ?

jusqu'où peut aller l'irresponsabilité ?

 


Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #109 le: 17 Juillet 2013 à 12:58:37 »
oui petitefée , je suis d'accord et  quand nous utilisons notre téléphone portable (moi j'en ai plus )   sommes nous responsables du travail des enfants forçats en Inde ou en Afrique qui cherchent les métaux précieux  et le mica  nécessaire , au risque de leur vie  pour que les enfants d'ici puissent s'amuser avec le dernier portable à la mode  ? Est ce  de cette façon que nous considérons nos frères humains ?  Quand les gens achètent  une place pour un matche de foot ,  sont ils conscients que cet argent dépensé pour leur plaisir n' aurait pas pu sauver une vie humaine dans un endroit reculé où il manquait un peu d'argent pour  un médicament ?  Mais  quand un joueur de foot gagne 64 millions d'euros ,  les gens sont admiratifs quand on parle de millions d'euros ,  mais  combien de vies humaines pourraient être sauvées ? Pourquoi cet argent  ne sauvera aucune vie  mais sera dépensé en voitures de sport ,  en villas de luxe ,   en yachts et en orgies et prostituées , nous connaissons tous la vie de ces joueurs la plus part  dépravés . Comme aussi ce Strauss Khan  milliardaire  , qui dépense en avocats la fortune de sa femme , fortune acquise par son grand père marchand de tableaux qui spéculait sur la mort des peintres  , ces millions d'euros   pour le plaisir pervers  d'un seul homme qui a pour mérite de courir vite derrière un ballon de foot ou de faire de la politique , c'est à dire mentir le mieux possible pour servir les intérêts des admirateurs du  veau d'or     .  

Ces gens  ont ils une  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort ?  Et tout les autres qui les admirent et qui voudraient leur ressembler ? La société elle même est perverse , elle produit des Cahuzac  , des Tapie tous admirés pour leur faculté à dépouiller les autres , pour  leur cupidité et ils sont admirés ? comme un modèle car ils ont de l' argent .   Les valeurs sont inversées le laid est devenu beau , le faux est devenu une vérité . Je suis pessimiste .   On parle de compétition , d'être un gagnant , de posséder , d'avoir encore et encore plus ... Bref tout ce qui rend esclave les hommes  est devenu une valeur ...    


 Je voulais surtout insister sur la culpabilité qu'on ressent  après la mort et dans le cas du suicide ,  cette culpabilité est  très amplifiée parce qu’on pense qu'on aurait pu agir et changer ce qui s'est passé , c'est une illusion car  devant  la décision de mettre fin à ses jours  ,  nous restons  impuissants devant la multitude des paramètres  .  La vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort n'est pas à la mode c'est plutôt la vision égocentrique ,  matérialiste et cynique de la vie  qui domine malheureusement .  voilà, coup de gueule également  :-[
« Modifié: 17 Juillet 2013 à 15:24:34 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #110 le: 17 Juillet 2013 à 15:29:11 »
aïe aïe aïe pas très réjouissant tout ça, nous allons faire fuir tout le monde  :'( :'( :'(

les dcs intervenus dans ma vie m'ont évidemment fortement ébranlés.
par suicide, bien sur que la culpabilité est décuplée, de ce que je peux lire c'est que déjà dans un dc, il y a tjs une part de culpabilité, j'aurais dû lui dire, j'aurais dû la ou le voir plus souvent ....

la mort me percute dans mes fondements, est ce pareil pour tout le monde, je ne sais pas, à vos claviers.
elle m'a renvoyé au fondement de la vie, de ma vie surement amplifié par le geste de ma fille.
la vie ne sera plus jamais pareil mais différente.
et c'est cette différence qui m'interpelle.
qu'elle sens ai je envie de donner à la suite de ma vie, vais je y mettre plus de valeurs propres à moi même.
et j'ai aussi constaté que j'avais laissé mourir beaucoup de cette petite fille que j'étais, ses rêves, ses espoirs, son enthousiasme, est ce alors pour moi une façon de vivre aussi pour ma fille, mais j'ai envie aujourd'hui de réaliser des choses que enfants j'avais en projet, pour lui être fidèle.

il n'est plus possible de vivre comme avant, la mort d'un proche est aussi alors une occasion de se débarrasser de valeurs qui ne sont pas les nôtres.
de vivre au fur et à mesure du grand deuil, la mort de bcp de choses ; une façon de pensée, une façon de manger, une façon d'aborder la vie, vivre aussi toute ces choses qui meurent en nous.
et peut être alors, la naissance d'une nouvelle façon de regarder la vie avec plus d'amplitude et de sincérité envers nous même.

nous savons que rien n'est éternel, nous l'avons vécu si nous sommes sur ce site.
devenir plus conscient de ce que nous faisons de notre vie.
je n'ai jamais autant été près de la terre, je reste admirative devant une fleur de courgette qui s'ouvre le matin et s'oriente vers le soleil et se referme le soir.
je retrouve des racines que j'avais tout enfant, un émerveillement de ce que j'ai sous les yeux, de ce que je voulais faire plus grande...

puis quand on a perdu ce que logiquement l'on ne devrais pas perdre, après on a plus peur, et moi, aujourd'hui je me rends compte à quel point la peur est un frein.
peur de pas faire bien, peur et ne pas oser, cette peur obstacle à une véritable réalisation.

et tout autour la folie humaine et chacun de nous, à nous adapter à cette folie en essayant de se préserver et de ne pas être trop en désaccord avec soi même.
c'et un grand challenge.
 
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #111 le: 17 Juillet 2013 à 15:55:06 »
Oui c'est un grand challenge  et j'ai un peu la même vision des choses que toi  , je vais souvent me promener au parc Montsouris , je m’imprègne de la vie , des arbres , des fleurs des  oiseaux , des sourires  des enfants  qui sont heureux de faire  un tour de poney , des paroles sincères échangées avec des inconnus et avec lesquels je partage la beauté des arbres du parc ,  tout cela prend plus de sens en moi qu’auparavant, je suis plus conscient qu'avant  que derrière tout cela , derrière l'apparence de la vie ,  il y a quelque chose de profond  et d'éternel ,  la spiritualité ne s'apprend pas dans les livres elle se découvre en soi et dans l'intensité de l'instant et du partage . C'est ma façon à moi de faire face à l'inacceptable , étendre ma conscience à la Vie toute entière  et la ressentir comme une et indivisible . Nous ne pourrons rien changer du Monde des hommes  à part changer  juste un peu en soi en découvrant cette harmonie et en aimant plus  les êtres qui nous entourent . J'ai laissé aussi mes peurs je me sens plus libre moins préoccupé par ma petite personne , nous faisons partie d'un tout et le retour égocentrique à soi est une source de souffrances et d'esclavage , c'est ce que j'ai compris également .            
« Modifié: 17 Juillet 2013 à 16:01:35 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #112 le: 17 Juillet 2013 à 23:25:57 »
LILI0824 , cette culpabilité n'a aucune raison d'être ,  je sais qu'il est très difficile de se débarrasser d'idées irrationnelles mais en lisant ton message ta culpabilité est sans fondement . Tu n'es  pas seule et nous ne sommes jamais seuls .  Nous sommes l’instant d’une vie projetés sur terre, c’est notre expérience, nous retournons de là où nous venons , pour notre être profond ,  il n'y a ni mort ni naissance ,  l’esprit ne meurt jamais car notre conscience n'est  pas une chose matérielle   . Comme tu dis de toutes façons, nous naissons pour mourir  et  que cela se passe sur une durée  de  mille ans (en étant très optimiste  ;) )  ou de  10 ans ,  le résultat c'est qu'il y a une fin à cette  expérience . La durée ne compte pas dans cette histoire mais l'intensité des sentiments entre les êtres  , l'amour donné et reçu c'est cela le plus important et c'est ce qu'on emporte .  Quand on a aimé une personne si fortement et que cette personne n'est plus , cet amour en nous ne disparaît pas , il ne peut être contenu , il  déborde de nous  et s'étend à la création toute entière ,  chaque vie dans la Nature  prend un sens nouveau , on prend conscience d'une sorte d'Unité sacrée ou divine  ,  c'est ce que mon expérience personnelle m'a fait  comprendre . Avant de mourir David Servan-Schreiber parlait de ses regrets "Ces femmes qu’il n’a pas su aimer " La vie dans son Unité   et l’amour sont les seules vérités qui tiennent, rien d’autre ne mérite qu’on lui consacre son ­souffle. Ce fut son dernier message .

« Modifié: 18 Juillet 2013 à 12:58:52 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #113 le: 18 Juillet 2013 à 13:44:49 »
bjr LILI0824, bjr Willy.

la culpabilité sert à une chose : prendre conscience qu'il y a quelque chose en nous de dualiste.
En allant chercher cette culpabilité, en la regardant face à face, nous nous apercevons que nous n'avons pas fait la paix avec nous même.
être dans l'Amour pour l'autre est très beau, mais avant tout il faut être capable de le faire pour soit même.

la  culpabilité sert à nous pardonner, de ne pas avoir su , ne pas avoir pu, ne pas être parfait, ne pas avoir les pleins pouvoirs sur la vie et sur les autres.
prendre conscience que nous ne sommes pas parfait, que nous avons nos faiblesses, nos imperfections, non pas parce que nous sommes de mauvaise foi mais parce que nous ne sommes pas réalisés complètement, mais nous sommes sur le chemin.
puis accepter cela, permet aussi une certaine indulgence envers les autres.
si moi, je ne suis pas parfaite, alors pourquoi en vouloir aux autres cette même imperfection ?

se pardonner, c'est se regarder comme une mère aimante qui voit son enfant se tromper mais par manque d'expérience !
alors soyons cette mère pour nous même, qui sait recevoir la douleur dans l'amour et sait consoler et pardonner.

LILI es tu née avec l'encyclopédie de la vie sous le bras ? es tu née en pleine conscience de ce qu'est la vie ?
et qui te dit LILI que l'âme de ton mari ne t'avait pas choisit justement pour l'aider à vivre ce qu'il avait à vivre ?
car, il sait que tu es une belle âme et que tu l'aurais accompagné du mieux de tes possibilités ?

Il semblerait que nous choisissions nos expériences sur terre.
et nous choisissons aussi les personnes qui nous accompagnerons.
certains seront sur notre route car nous avons un lien avec eux, comme les membres de notre famille par exemple, puis d'autres que nous choisissons de rencontré comme compagne et compagnons.

qui te dit, LILI que ton mari ne t'a pas choisi justement car tu allais lui permettre de vivre son expérience terrestre au mieux pour lui ?
que tu avais suffisamment de qualités pour bien remplir ta "mission"

Les idées irrationnelles, Willy ont un terreau et c'est à la racine que nous devons aller. enlever les mauvaises herbes de notre jardin intérieur et y planter à la place une belle fleur, qui se nourrit de respect de soi, d'amour pour soi, de compassion pour soi.

nous ne pouvons aimer pleinement les autres, si nous ne sommes pas capable de nous aimer nous même, et souvent les autres nous renvoie ce non amour que nous nous portons.
c'est une des leçons que ma fille m'a offerte, celle de prendre conscience d'abord que je me malmenais, donc les autres faisaient comme moi, de le reconnaître, puis apprendre à être indulgente avec moi avec ma conscience, puis me pardonner et me regarder différemment, puis avec cette prise de conscience, découvrir tout ce que j'ai pu donner par amour altruiste et m'aimer pour cela.
me regarder sous un nouveau jour, et là, je me rends bien compte aujourd'hui, j'ai été mon propre bourreau, mon propre juge intraitable, et aujourd'hui, je suis ma mère, ma soeur, ma meilleure amie, ma fille ....
   
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #114 le: 19 Juillet 2013 à 02:30:57 »
merci petitefée ,  je ne peux que t'approuver sur tout les points .

Bonne nuit

Willy 
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #115 le: 19 Juillet 2013 à 12:43:46 »
 
"La stupeur d'exister ...  (repris par d'Ormesson) "   Oui c'est une stupeur que le fait d'exister et en prendre conscience est déjà  un pas vers la liberté  .  Nous  ne savons rien de nous ,  de notre nature  ,  ni de l'univers lui même   et pourtant   nous  nous construisons des illusions et  des prisons intérieures desquelles ,  pour  se libérer ,  il est des millions de fois plus  difficile que  de s'évader  de la plus sécurisée des plus grandes  forteresses du monde . Soulever le voile de maya juste un peu  et s' approcher doucement  de la liberté , naître à notre âme ici , c'est la démarche d'une vie  et ce que tu dis est vrai , sur nos  épreuves ,  je ressens que tu es sur le bon chemin petitefée , tes messages m'aident .  Bonne journée à toi    ;)  accepter que rien ne dure dans l'apparence  , c'est aussi  apprendre à vivre , maîtriser notre ego et nous découvrir infiniment plus vaste en se  reconnectant  à l'universel , la Source  .   Rien ne meurt . Regarde cette vidéo le Docteur Alexender dit la même chose que toi pour les âmes sœurs  https://www.youtube.com/watch?v=r1gRZcbVrsU

pour finir ,  un peu d'  Aragon .    

C’est une chose étrange à la fin que le monde

Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit

Ces moments de bonheur ces midis d’incendie

La nuit immense et noire aux déchirures blondes

 

Rien n’est si précieux peut-être qu’on le croit

D’autres viennent Ils ont le cœur que j’ai moi-même

Ils savent toucher l’herbe et dire je vous aime

Et rêver dans le soir où s’éteignent des voix  

[...]

C’est une chose au fond que je ne puis comprendre

Cette peur de mourir que les gens ont en eux

Comme si ce n’était pas assez merveilleux

Que le ciel un moment nous ait paru si tendre

[...]

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle

Qu'à qui voudra m’entendre à qui je parle ici

N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

 

Louis Aragon

Les Yeux et la Mémoire, 1954,




« Modifié: 19 Juillet 2013 à 17:28:13 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #116 le: 19 Juillet 2013 à 22:13:53 »
J'ai visionné la vidéo.
et ces âmes qui ont choisi de vivre ces expériences pour l'évolution d'autres âmes en sont d'autant plus gratifiées.
En une vie, elles évoluent considérablement ; elles sont comment dire ... en stage intensif et réparent plusieurs karmas à la fois pour le bien de leur proche et surtout d'eux même. (Mais c'est très complexe tout ça et à ne pas lire d'une façon trop cartésienne ou intellectuelle)
c'est comme le bac blanc avant l'examen final.
mais ce qu'il y a de plus extraordinaire c'est que avant même notre réincarnation, nous avons aussi accepté de vivre leur expérience qui quelque part, lorsque nous cherchons bien aux tréfonds de notre âme, nous aide grandement à évoluer aussi.
c'est ma fille qui m'a dit tout cela et que j'ai revisité.
je lis le bouquin "expériences extraordinaires autour de la mort" olivier chambon et w. belvie que tu as cité dans le post " y a t'il des signes".
quand j'ai lu ton post, en parlant des expériences de contact avec les défunts, et des NDE revisités en emdr, j'ai fait un bond devant mon ordi.

cette vision, nous oblige si nous l'acceptons de tout reconsidérer.

c'est comme dans une jeu de quille, où tout est dégommé en une seconde, comme une maison que tu construis depuis des années et qui en 5 mns s'écroule après une tempête
j'avais besoin de rationaliser tout cela, de savoir que je n'avais pas péter les plombs.
je crois que , aujourd'hui, parce que je peux lire que des scientifiques avec diplômes osent parler de tout cela et de leurs expériences, ça me rassure et je me dis que si je suis illuminée, alors je ne suis pas la seule.

"Que quelqu'un me donne la preuve que cela n'existe pas, ce jour seulement, je ne croirais qu'en l'homme"
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #117 le: 21 Juillet 2013 à 14:47:20 »
Bonjour à tous,


de retour de province, je me permets de répondre brièvement à ta question LILI, je ne développerai plus (sauf si on me demande de le faire). Pour faire le plus simple possible: à la mort rien ne survit, absolument rien... mais les empreintes qui se sont ancrées dans notre esprit continuent. Comme dans un champ quand tu laisses une trace de pas dans la terre, il n'y a plus le corps, le pied, l'intellect, l'âme, "je" etc... juste cette empreinte.

Bon été


S.A.M 

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #118 le: 19 Août 2013 à 23:30:10 »
Non S.A.M ,  qu'on le veuille ou non ,  il y a  une continuité de la conscience , la conscience est  le fait que l'esprit prend conscience de son existence  c'est un phénomène  immatériel (spirituel)  qui a sa source dans le "commencement"  de cet univers matériel . Le Moi profond ou l'âme a une continuité après l'existence  physique  car il  indépendant de la matière  , cette matière  découle de la conscience cosmique dont nous sommes  à différents degrés d' évolution ,   la  partie éternelle (sans  temps)  du Divin  .  Le Karma a pour objet la prise de conscience toujours plus profonde , l'épreuve pour évoluer et prendre conscience de l'Unité Profonde  jusqu'à  la libération du  saṃsāra  . Le chemin est long et jonché d'obstacles et de souffrances  , mais au bout des existences il y a la béatitude et l'Unité  . Bon été . Nous retrouverons  au passage de cette vie , nos chers "disparus" .       
« Modifié: 19 Août 2013 à 23:33:29 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #119 le: 20 Août 2013 à 01:31:59 »
c'est vrai ce que tu dis est très juste. Mais évite d'employer les mots "âme", "moi universelle", "conscience profonde", le "Un" et je ne sais quoi...à moins que ce ne sont que des mots que tu utilisent pour parler de qqchose d'inexprimable. Les choses sont très simples, j'ai déjà dit et je le répète sans cesse: tous les mystère de la vie, de la mort, de l'au-delà, toutes ces questions sur l'existence, la continuité, le sâmsara, le nirvana, la béatitude, la conscience, la matérialité, l'immatérialité etc...etc... nous le savons. Nous l'avons traversé des millions de fois. Pour s'en souvenir il faut être dans l'instant présent, ni dans le futur ni dans le passé. Il n'y a rien d'autre que le moment présent. Il serait intéressant d'écouter Eckart Tolle sur You Tube et lire ses écrits, le plus connu "le Moment présent".
Mais Willy je suis assez d'accord avec les autres pour dire que tu dis des choses très justes et raisonnées, les mots seuls me dérangent. Car quand on fait un échange dans ce forum, l'essentiel est de communiquer avec un ensemble de mots cohérents et clairs qui expriment une idée générale, qui montrent qqchose à l'interlocuteur-lecteur, et non s'appuyer sur les mots seuls qui ne sont que la couche superficielle.
D'une manière générale, on sait que les pharisiens, ennemis jurés de Jésus qui avaient tout intérêt à ce que ce dernier disparait par crainte de son pouvoir politique grandissant, l'ont crucifié pour cette raison.  Mais bien sûr,  ce n'est pas cette raison qu'ils ont donné à Pilate pour justifier sa crucifixion. Ils l'ont fait passer pour un charlatan, un guignol qui se prenait pour un messie, l'envoyé de Dieu, son fils, parce qu'il disait souvent "je suis le fils de Dieu, mon père", " mon père parle par ma bouche ",  "Mon royaume n'est pas de ce monde", et c'est la raison pour laquelle on lui a posé une couronne d'épine sur la tête, histoire de dire "voilà mon rigolo tu es le roi des imbéciles". Mais sur quoi ils se sont appuyer pour dire ça ?  Les mots qu'il a prononcé qui possèdent un sens profond qu'ils n'ont pas compris ou pas voulu comprendre:  ils l'ont pris aux mots.


Voilà c'était juste pour dire de faire attention, dialoguer  est une chose très agréable,  et ce forum n'est pas juste un exutoire où déposer toutes nos souffrances. Mais même si c'est le cas ce n'est pas grave, nous nous retrouvons entre personnes endeuillées, seules à comprendre le chagrin de leurs confrères dans cette épreuve si difficile.




Bon été plein de sérénité à toi cher Willy et aux autres qui profitent de ces merveilleuses vacances ensoleillés


SAM