Auteur Sujet: Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa  (Lu 37957 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne tiobob

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • carpe diem
Martine,

quoi faire devant ces crises de colere???
difficile de les comprendre,meme avec les quelques elements de reponse que chacun essaye d apporter,difficile aussi de les supporter au quotidien.
As tu essayé aussi de t isoler? de répondre d une maniere tout à fait différente à ces agressions.

Sans etre dans une situation aussi difficile que la tienne,j ai vécu au début de l été une rupture amoureuse douloureuse qui a completement bouleversé les rapports avec mon fils.
Je comptai sur les vacances et  les activités en commun pour remettre de l ordre, de la tendresse dans nos echanges,mais ça a été l enfer.
Chaque fois que je proposai une sortie ça ne lui plaisait pas et j avais droit à une crise pour le faire monter en voiture,puis une autre pour  l en faire descendre et encore une au moment du retour.
Alors un jour j ai completement changé d attitude.Mon petit bonhomme est arrivé en me demandant ce qu on allait faire et je l ai regardé avvec dureté en lui disant qu aujourd hui on ne ferait rien puisque rien ne lui plaisait et que moi j etai epuisée de ses crises de nerfs.
ça a été radical.
On a refait d autres activités et ça se passait beaucoup mieux.

ça c est pour l anecdote

Autrement,à la maison,quand je sent que ça monte trop en pression,je m isole dans ma chambre.Je me suis rendue compte qu a un moment la situation devenait tendue trop souvent et j avais peur de finir par deraper.
Cette solution m a permis de me calmer moi aussi et de ne pas en arriver à des extremitiés difficiles.

Par contre moi je n aurai pas accepter de l emmener faire une activité qu il attend beaucoup si sa conduite n avait pas été correcte avec moi, mais bon, je ne suis pas non plus dans ton quotidien et mon fils n a pas le meme age.

As tu essayé de lui dire aussi quand tu te rend compte qu il deborde beaucoup,lui demander si il s  en rend compte lui aussi et si il sait pourquoi il fait ça?

difficile de t aider martine,mais essayons au mieux de te soutenir

bisous

tiobob

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1330
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
« Modifié: 01 Février 2014 à 22:45:12 par *Ephémère* »
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
bonsoir Tiobob, Meduse, Ephémère, Yohann

As tu essayé aussi de t isoler? de répondre d une maniere tout à fait différente à ces agressions.
Oui j'ai essayé, il revient à la charge... dès que je réapparais de façon encore plus virulente.

Autrement,à la maison,quand je sent que ça monte trop en pression,je m isole dans ma chambre.Je me suis rendue compte qu a un moment la situation devenait tendue trop souvent et j avais peur de finir par deraper.
Cette solution m a permis de me calmer moi aussi et de ne pas en arriver à des extremitiés difficiles.


Cela m'arrive à la maison de m'isoler dans la cuisine. Mais dès que je ressors, il recommence sur le même ton et même un ton au dessus.

Par contre moi je n aurai pas accepter de l emmener faire une activité qu il attend beaucoup si sa conduite n avait pas été correcte avec moi, mais bon, je ne suis pas non plus dans ton quotidien et mon fils n a pas le meme age.
j'ai hésité pour la fête foraine.... habituellement effectivement on ne sort pas si sa conduite ne le mérite pas...
Mais je voulais surtout empêcher la tension et la colère de monter de part et d'autre...et sortir de la maison... Je suis certainement plus vulnérable en ce moment et la priorité pour moi comme pour lui était que la tension s'arrête...
Ne peux-tu pas demander à des proches, d’emmener ton petit de temps en temps pour un moment pour trouver un peu de repos pour toi ?
Je n'ai personne sur place pouvant le prendre de tps à autre...
Ou sinon faire une sortie inattendue avec lui. Peut-être cela pourra l’aider à dépasser sa colère.
j'ai donc essayé d'appliquer ce que disait Meduse Par contre malgré le froid nous y sommes allés à pieds (il voulait y aller en voiture) et il a eu droit à la moitié de ce qui était prévu (niveau budget et manège) sans petit encas (habituellemnt à la fête foraine on prend tjrs, une gaufre, une sucette ou une barbe à papa)

Au retour, il était calmé... il m'a demandé pardon mais n'a pu expliquer la raison de son comportement.

Le dernier été avec Alexandre, il nous a gâché les vacances : dès le départ on l'avait privé d'allé à un parc d'activité car il ne s'était pas bien conduit... il a fait les 400 coups...se fichant des punitions, des réprimandes... et au retour m'a dit qu'il s'était vengé et que puni pour puni... il avait fait tout pour nous ennuyer.

Il s'arrange pour ne laisser aucun moyen de l'atteindre.

Son agressivité a commencé hier soir, dès que je suis allée le récupérer à l'école... refusant de mettre les après ski que je lui avait amenés pour le retour dans la neige et faisant un scandale dans la cour de l'école devant ses camarades et leurs parents.

Peut-être a-il eu la même difficulté que moi en voyant la neige lui rappelant le jour où son papa est mort ?

Je pensais que la nuit calmerait les choses... Mais dès le réveil... il a recommencé et j'ai écrit mon 1er message sur le site...
Car vraiment je n'en pouvais plus.
 par moment je n'en peux plus.

Ce soir, cela va mieux... On verra demain.
Je ne sais plus comment le prendre... comment réagir avec lui dans ces situations.... si ce que je fais est bien ou mal? Je  supporte de plus en plus difficilement ces moemnts de tension.

Maintenant, je sais que ce n'est pas facile pour lui en ce moment... Il a eu des remontrances de son instituteur, de son parrain et sa marraine qui devant sa provocation on finit par lui dire qu'il faudrait mieux qu'il aille le mercredi au centre aéré... s'il n'était pas bien avec eux....
Ces jours derniers Je n'ai  pas le moral au beau fixe.... Je m'en veux d'ailleurs. En ce moment je peux peu... trè peu même..
J'essaie plus de surnager qu'autrre chose et dans bien des domaines...
 
Certainement qu'il le sent Yohann, certaineement... comment faire alors ? Comment ?

Le petit n'est pas bien dans sa peau, c'est une évidence; donc il doit ressentir, un peu comme nous tous, une forme d'angoisse, non exprimée.
Lorsque sa maman ne va pas bien, elle est aussi avec cette forme d'angoisse et même la cacher ne l'a fait pas se rendre invisible, aux yeux d'un enfant.

Résultat : Le petit homme avec déjà son angoisse, se prend en sus l'angoisse de sa maman et sa réaction devenant dure voire "méchante" pourrait n'être alors qu'une véritable réaction de peur !
(j'ai hélas appris ce que peuvent donner ces réactions de peur !)

Terrible ta réflexion Yohann... en la relisant..
Compréhensible : l'enfant qui a peur cherche à être rassuré par sa maman et non seulement ne la trouve pas, mais en plus il cumule la peur de sa mère avec la sienne, sans autre bouée pour se raccrocher. = Violence !


Je suis pourtant toujours près de lui... pas tjrs en forme certes mais tjrs à son écoute...

Méduse a raison, pas facile pour un petit bonhomme...
il doit accepter à la fois l'absence de son papa et que sa maman ne soit plus tout à fait la même depuis la mort de son papa...
Je m"en veux de ne pas trouver la solution et surtout de ne pas savoir comment l'aider , moi, sa maman.

Je vosu embrasse tous trsè fort
Tititou
« Modifié: 20 Janvier 2013 à 00:33:48 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne cousin rv

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 52
Salut Martine, Tiobob, Meduse, Ephémère, Yohann et les autres équipierEs,

Cela m'arrive à la maison de m'isoler dans la cuisine. Mais dès que je ressors, il recommence sur le même ton et même un ton au dessus.
.../...
Il s'arrange pour ne laisser aucun moyen de l'atteindre.
Attention à ne pas confondre, l'apparence et le ressenti. Il est impossible que rien ne l'atteigne. Je partage l'avis de Yohann là-dessus. Par contre, qu'il ait d'énormes difficultés pour exprimer ce qu'il ressent et pourquoi il agit ainsi, tu sembles l'avoir compris :

Au retour, il était calmé... il m'a demandé pardon mais n'a pu expliquer la raison de son comportement.

J'irai même jusqu'à dire qu'il vaut mieux qu'il réagisse ainsi car cela lui permet d'extérioriser son mal-être. Ce dernier semble ne pas dater d'hier :

Le dernier été avec Alexandre,
.../...
il avait fait tout pour nous ennuyer.

Aussi dur que cela soit, il faut le laisser exprimer sa colère plutôt qu'il ne s'enferme dans ses pensées. Mais ceci ne doit pas t'empêcher de lui dire que tu n'apprécies pas de le voir comme cela (ce qui ne veut pas du tout dire que tu ne l'apprécies pas) et que tu ne peux discuter, échanger avec lui lorsqu'il est dans cet état. En conséquence, tu lui dis qu'il peut continuer à être comme cela et que tu comprennes qu'il en ait besoin. Mais, toi de ton côté, cela rajoute à ta peine et tu ne peux le supporter, donc tu lui indiques que tu vas t'isoler dans la cuisine (sans fermer la porte afin que vous puissiez vous voir l'un, l'autre ; aussi bien lui que toi) et que tu reviendras quand il en aura fini.

Une fois,sa colère terminée, tu le rejoins et lui expliques que tu  es prête à en discuter s'il le désire et tu le prends dans tes bras pour le câliner s'il accepte. S'il ne veut pas parler, tu peux lui rappeler les situations qui ne t'ont pas plue et t'ont fait du mal en précisant bien que cela ne remet, en aucune façon, l'amour que tu lui portes.

N'aurait-il pas l'impression que ton amour pour Alexandre et, donc, ta peine suite à sa mort, t'empêche d'avoir de l'intérêt pour lui? Ce qui lui ferait faire des choses odieuses pour se rendre intéressant, qu'il ait l'impression que tu portes attention à sa personne et pas seulement à Alexandre à ses yeux. 

Je ne me sens pas compétent du tout pour te donner des explications ou solutions et pense qu'un "homme de l'art" : psy, serait  plus à même de répondre aux interrogations suscitées par son comportement. J'esssaye juste de t'indiquer comment j'essaierai de réagir par rapport à cette situation et à mon vécu. Je peux complètement me tromper et en suis conscient.



Il a eu des remontrances de son instituteur, de son parrain et sa marraine

En avez-vous discuté ensemble : l'instit - P'tit Ti - toi et son parrain, sa marraine - P'tit Ti - toi ?


Je m'en veux d'ailleurs.
.../...
Je m"en veux de ne pas trouver la solution et surtout de ne pas savoir comment l'aider , moi, sa maman.

Tu ne dois pas même si c'est très facile à dire de ma part.

Bon courage à touTEs, la bise aux Louise, salutations aux gaziers, @dishatz :

cousin Rv

Hors ligne tiobob

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • carpe diem
Martine,
Ah s il existait une solution miracle,je te la donnerai volontiers

Je vois bien dans quel dilemme tu es face à ton enfant,à ses reactions, à ses sentiments.
C est difficile de savoir comment être present pour eux,suffisament et de bonne manière,tout en se preservant parfois de leurs reactions vives qui nous mettent à fleur de peau.
Car nous devons nous protéger d eux malgré tout.

S isoler,les ignorer parfois,ça culpabilise beaucoup mais c est aussi une manière de leur dire que nous existons aussi en dehors d eux,que nous ne sommes pas seulement cette fonction de maman,mais un être humain avec ses emotions et meme ses defaillances.
Continue à t isoler quand tu sent que c est n ecessaire,peut etre aussi à l ignorer un temps quand tu ressort de la cuisine et qu il repart de plus belle.Dis lui que tu n es pas disposée à être son punching ball permanent,que tu l aimes mais que tu as mal toi aussi,que tu peux comprendre sa colere mais pas accepter de vivre dans cette tension incessante.

Preserve toi Martine,bats toi pour exister aussi et pour ne pas te laisser malmener.
C est dur,et ,meme si tu as l impression d etre seule au quotidien,nous te lisons,nous t accompagnons,nous t épaulons de notre mieux dans cette rude épreuve.

Tu sais combien ta situation me touche,et je serai là chaque fois que tu en auras besoin.
Profite bien des moments d apaisement,car je sent que tu tiens le bon bout meme si le chemin est rude.

Ne te laisse pas déstabiliser Martine,et si tu es capable de peu soit deja fière d être encore un peu capable malgré la tempête au dessus de ta tete,parce que c est deja beau de tenir le cap tant  bien que mal.

Nous sommes tous avec toi

je t embrasse

tiobob

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Merci tiobob, et tous les amis
 
Pour le soutien de ces derniers jours et d'aujourd'hui.

Il est vrai que cette journée plus souriante m'a redonnée un peu de baume au coeur et de courage.

Vous m'aidez tous beaucoup en ce moment car hier et les jours précédents, ça n'allait plus du tout... et même très mal. Je sens que cette journée est un tremplin et qu'il faut que j'en tire le maximum d"énergie pour les jours à venir.

J'ai profité de sa réceptivité (je devrais dire de notre) pour parler de la journée d'aujourd'hui avec lui... il a répondu que c'était bien et  qu'on s'était bien amusé dans la neige.. Il m'a reparlé de Noel au Futuroscope... qu'il aurait aimé resté là bas plus longtemps. Qu'il avait regardé les photos sur l'ordinateur. J'ai appuyé en lui disant que moi aussi et que j'avais passé une super journée avec lui , calme sans colère ni tension!  c'est pas mieux ainsi ?  et que je l'aimais beaucoup. Au coucher, il m'a demandé de lui faire pleins de bisous "comme avant"... Depuis la mort de son papa, il acceptait les câlins mais plus beaucoup les bisous...

Cela m'a beaucoup ému.

Je vous remercie tous, car je pense que si aujourd'hui j'ai réussi à être plus sereine c'est grâce à vous. à l'ensemble de vos conseils et surtout à votre soutien.

J'espère que cela va durer.  Cela peut changer tellemnt vite... Je finis par avoir l'appréhenion du lendemain...

Tiobob, je t'embrasse très fort

Tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Hervé,

Je relis ton message.

Merci pour tes réponses qui me sont bien utiles en ce moment.

Oh oui, On a parlé ensemble, son instituteur à qui j"avais demandé un rdv quand je me suis aperçu que mon garçon avait eu des punitions coup sur coup et avait omis de me donner un mot de son instituteur... le ptit ti était présent. Son instituteur lui a dit qu'au collège il aurait déjà eu un avertissement pour son comportement
On a  aussi parlé ensemble avec lui, son parrain et sa marraine... qui ne comprennent plus ses réactions... Son parrain, ces derniers temps en arrivait à m'appeler au boulot car il ne dormait plus à cause de tout cela.
Ils pensent que la solution est la pension....
Ils ne me l'ont pas dit ouvertement,  ils pensent que je n'arrive pas à gérer la situation car je n'arrive pas à le tenir et me faire obéir...
Jusqu'à présent ses colères, ses crises se passaient uniquement à la maison avec moi... depuis un mois cela se répercute aussi à l'extérieur et aussi  avec eux....

N'aurait-il pas l'impression que ton amour pour Alexandre et, donc, ta peine suite à sa mort, t'empêche d'avoir de l'intérêt pour lui? Ce qui lui ferait faire des choses odieuses pour se rendre intéressant, qu'il ait l'impression que tu portes attention à sa personne et pas seulement à Alexandre à ses yeux.  

 j'y ai pensé plus d'une fois... j'en avais parlé le 11 décembre sur le site. Je lui ai dit et lui ai écrit un petit mot en novembre à ce sujet, nous l'avons lu ensemble. (copie en pièce jointe du courrier que je lui ai donné )

Ce soir, cela allait mieux.... Qu'en sera-t-il demain...

Bien amicalement
Tititou


« Modifié: 21 Janvier 2013 à 03:40:22 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Bonjour Tititou,

Pas simple d'éduquer seul(e) son enfant, vous qui souffrez de la perte de votre conjoint, l'enfant  qui souffre de la perte de son papa... et vos souffrances qui se télescopent ! Chacun de vous est dans le deuil, un deuil différent... Votre petit doit évoluer dans le manque de son papa, et si  les adultes peinent à surmonter l'absence de l'Etre cher,  à plus forte raison un enfant qui doit grandir sans l'un de ses deux tuteurs... Sa colère ne s'adresse sans doute pas à vous mais à la situation... Ainsi que d'autres l'ont suggéré  essayez de le laisser l'extérioriser sans l'entendre, je veux dire sans le prendre pour vous,  pour voir ce que ça donne, il va peut-être s'en lasser s'il ne trouve pas d'écho !

Le parrain, d'après ce que vous en dites, ne semble pas gérer malheureusement... Au besoin de temps à autre Jean-Adrien peut aller au centre aéré le mercredi où il sera avec des enfants de son âge, ce qui évitera les réactions  des  marraine et parrain qui n'arrangent pas ! Peut-être y a-t-il une façon de s'y prendre avec votre petit garçon ? Il serait  préférable de  tout  tenter avant d'envisager la pension.... Vous faire aider d'un(e) "pro", qui aura le recul nécessaire, serait tellement  plus indiqué pour vous deux et vous permettrait de préserver vos relations avec votre entourage (non à l'abri d'une erreur qui porterait à conséquence) ! Il vaut mieux que ce soit une personne extérieure qui préconise une éventuelle séparation entre l'enfant et vous...

Pourquoi ne pas commencer par prendre  l'avis de la psychologue de l'école ? Votre petit bonhomme a besoin de parler à quelqu'un de neutre qui l'écoutera avec bienveillance sans être pris dans l'émotionnel... Avez-vous pu  lire les textes et voir les vidéos relatifs à l'enfant en deuil ?

Pour ce qui me concerne, je vois peu mes petits-enfants qui ont des réactions inattendues à mon égard ; j'en souffre en plus de la perte de ma fille et je suis toujours partagée entre raison et l'émotion que je ne maitrise pas toujours bien du fait de ma sensibilité actuelle. Je me fais aider bien entendu  pour les comprendre, eux qui ont perdu leur maman, qui s'en veulent et lui en veulent, je ne parle donc d' elle que s'ils le souhaitent.  Ma petite n'a que  10 ans mais   je ne peux pas trop m'en mêler, c'est mon ex-gendre qui décide (très susceptible avec moi), j'ai déjà tellement de mal à réussir à  voir les enfants de ma fille que "je marche sur des oeufs"avec lui comme avec eux  ; l'aîné-plus libre de s'évader  -dans le sport, avec ses copains- est dans l'évitement...) ; j'ai conscience de raviver leur souffrance lorsqu'ils me voient  ; c'est en effet épuisant tous ces efforts....

Quoi qu'il en soit, au quotidien, vous ne pourrez pas continuer ainsi longtemps  tous les deux... N'y laissez pas votre énergie ni votre
moral, vous en avez trop besoin, ni laisser votre petit avoir une emprise sur vous. Sur ce forum,  il y aura toujours quelqu'un pour en parler avec vous et vous soutenir. Restez surtout confiante. L'amour d'Alexandre que vous partagez vous accompagne tous les deux.
Patience Tititou et essayez de dormir un peu plus car vous êtes fatiguée, comment ne pas l'être ?

Une douce journée et affectueusement.
Mammj
« Modifié: 21 Janvier 2013 à 13:19:27 par Mammj »

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Chère Tititou,
C’est encourageant que ton petit veuille de nouveau des bisous comme avant.
Quelques idées pêle-mêle encore :
J’avais entendu parler des « grands-parents de cœur ». Peut-être que tu pourrais trouver ainsi un soutien sur place et du temps pour te reposer par moments :
http://www.super-grandparents.fr/FR/whois_super_grandparents.awp
J’ai discuté de toi et de ton fils avec ma fille qui est psychomotricienne et elle me pense que des consultations chez une psychomotricienne pourraient l’aider car celles-ci peuvent le faire s’extérioriser par différents moyens. Souvent, les patients lui font des confidences qu’ils n’avaient faites à personne d’autre auparavant. Comme ton petit ne dort plus, elle pourra aussi lui faire des relaxations.
Lui parles-tu de ton chagrin ou de ta colère envers le destin (combien de fois j’ai hurlé dans ma voiture ou tapé sur un coussin !) ou essaies-tu de les lui cacher ? Il ne pourra parler de ses émotions que si tu en parles toi-même de temps à autre.
En fait, a-t-il une activité (du sport ou un punching ball par exemple) où il peut extérioriser sa colère ? S’il avait un punching ball, tu pourrais l’envoyer se défouler dessus. Et pourquoi ne pas le faire même tous les deux.
Une amie m’avait raconté que son petit-fils dont les parents étaient en instance de divorce lui disait méchamment qu’il ne l’aimait pas. Elle l’a alors pris dans ses bras en lui disant « que tu dois être malheureux ». Il a alors fondu en larmes.
Tu sembles épuisée. Ne pourrais-tu pas demander un arrêt-maladie pour reprendre des forces ? Et avez-vous assez de vitamines D ? Ma fille comme moi étions carencées comme de nombreuses personnes ce qui est très fréquent actuellement (hiver, mode de vie).
J’espère de t’avoir donné ainsi quelques pistes encore.
Affectueusement
Méduse

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
mammj,

Merci de me répondre... Pas question! oh non pas question qu'il aille ne pension. Il connaisse ma position là dessus.
Que c'est douloureux tout ça... Je sens bein que je perds pieds..

Qaund Alexandre est mort.... j'ai de suite contacté la psychologue de l'école que j'avais vu plusieurs fois avec Alexandre l'anné précédente quand il avait sauté une classe.
Je lui i demandé de voir Jean-Adrien, elle m'a dit qu'elle n'était pas psy et venait 1 à 2 jours pour les enfants en difficulté scolaire qui avait besoin de cours de soutien ??!!
Elle n'a jamais été voir Timinou depuis...

J'essais vraiment toutes les pistes.... j'ai contacté un psy au CPPM de la ville et il le voit depuis le 5 juillet.... aucun changement.. il ne le voit qu'une fois par mois et même plus, il a rdv jeudi provhain et ne l'a pas vu depuis le 15 novembre... où j'avais demandé à être présente au début de l'entretien car je ne voyais aucune évolution à la maison...Le psy a paru très gêné de ce que je disais devant mon petit garçon...c Finalement Jean-Adrien lui a tourné le dos le reste de la séance... et lui a demandé s'il voulait voir une autre dame pour repartir à zéro avec quelqu'un qui ne connaitrai rien de tout cela..... Ai-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ???? Mon garçon a dit qu'il voulait continuer avec lui... mais je n'y crois plus bq  aux psy..
Donc, oui il sait comment je vis le départ de son papa... Au début je lui montrai ma peine... il se moquait de moi, disant que je pleurai comme un bébé...Depuis ,je lui dis quand cela ne va pas sans montrer toute l'étendue de ma peine..

Il a vu que j'allais sur un site pour m"aider à mieux vivre la mort de son papa. On en a un peu parlé.

J'ai demandé à mon généraliste qui a parlé avec lui 20 minutes au moins sans réaction de sa part  s'il connaaissait un bon psy ! il m'a donné la liste de l'annuaire... disant qu'ils étaient privé et ce la serait cher...

J'ai pris un rdv (le 5 février)avec une  pédiatre de l'hopital qui m'a dit une infirmière travaillant  avec qu'elle était très bien avec les enfants...  

je vois bien que nous ne pouvons pas continuer comme cela. Je n'en peux plus et aujourd'hui j'ai des crampes au ventre... angoissee? C'est peut-être moi qui ne sais pas y faire... mon dieu c'est trop dur... on va se perdre...

Accalmie hier et aujourd'hui je ne me sens pas mieux que les jours précédents sans qu'il ne se soit rien passé...

bisous mammmj ! où sont tes sapradrap ! il m'en faudriat une tonne

Tititou
l
« Modifié: 21 Janvier 2013 à 13:49:59 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
M"duse,

bonjour, J'ai bien pens" au putching ball... C'est un de ses cadeaux de Noel... Il s'est est servi au début et l'autre jour il le tapait en disant que c'était moi qu'il tapait et que j'avis la t^te en sang...

Je n'ai jamsi pensé a une psychomotricienne ... je vais me renseigner.
Il fait du basket et de la musique (solfège et hautbois)

Les crises finissent toujours dans les bras... et par des pleurs.
Depusi 10 jours, il parle plus facilement le soir  et de son papa parfois... hier par exemple avant de dormir, il m'a demandé comment on ferait maintenant si la porte du dressing restait coincée car il ne pourrait pas aller chercher la grande échelle comme son papa pour que je descende par la fen^tre... Je lui ai dit : aucun souci..tu vas chercher un voisin ou tu prends le teléphone pour appeler un ami qui saura tel à un serrurier... Après il m'a dit : on a bien rit ce jour là...

Il commence à me parler de son papa... C'est un début.

Cela donne de l'espoir mais il change tellemnt vite et je suis moins résistante.. plus émotive en ce moment où l'on approche les un an... avec la neige etc... tout m'arrive en force dans la figure et j'ai peur...

Bisou
Merci Méduse, je vais voir si je trouve une psychomotricienne, j'en parlerait le 5 février à la pédiatre...

a bientôt, je dois aller travailler...
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Bonsoir méduse, mammj et yohann

Le calme après le déluge... Aujourd'hui retour au calme...

et enfin l'espoir de trouver quelqu'un pour aider mon gamin.

Je suis tombée sur un article dan s un magasine parlant de l"implantation dans la ville d'un P.R.E progarmme de réussite éducative.

j"ai laissé un message avant hier sur leur réponseur demandant si ils avaient un atelier pour les enfante en deuil d'un de leur parent.
Une femme m'a rappelé aujourd'hui. Ils n'ont pas d'atelier pour ces enfants là .
Par contre de par son métier d'aide aux enfants en difficulté elle m'a proposé de chercher une solution parmi ses collègues pour que Timinou puisse avoir un suivi efficace. Elle m'a demandé où il allait à l'école, si ils connaissaient sa situation et lui avait fait rencontrer le psy de l"école...Elle m'a dit qu'elle allait se renseigner sans donner mon nom auprès de son école et du CPPM pour savoir où qu'il en était. Elle a semblé vraiment poser les bonnes questions.
Je lui ai dit qu'il avait un rdv tous les mois  au CMPP et que cela ne donnait pas de résultat...Elle aussi a convenue que c'était trop espacé... J"ai rdv au CMPP jjeudi, la dernière fois qu'il a vu le psy c'était le 15 novembre.......
elle pense aussi que parallèllemnt à un suivi individuel de Jean-Adrien, il faut faire un point tous les deux et un travail en commun par la suite. Enfin une piste... et celle-là me semble bonne.

Je vous embrasse pour les pistes que vous m'avez donnés.
Je vais voir pour le site sur ls grands parents... ce serait peut être une bonne solution.

Je vosu embrasse

Tiitou

  

P
« Modifié: 23 Janvier 2013 à 11:11:10 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Bonsoir Tititou,

Enfin quelqu'un qui semble vouloir s'intéresser  aux  difficultés  de votre petit garçon et aux  inquiétudes de sa  maman....

Vous êtes tous deux en deuil, tous deux vous avez perdu votre Alexandre, son amour, sa sécurité !
Toutefois la tutrice, celle qui devra assumer la responsabilité de l'avenir de l'enfant, c'est vous et ce n'est pas simple...
Aussi,  je souhaite que vous soyez accompagnée le plus possible,  pour vous deux.

Affectueusement et à bientôt Tititou.

Mammj
« Modifié: 24 Janvier 2013 à 20:40:40 par Mammj »

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
bonjour

Cette personne n'a malheureusement pas encore rappelé...j'ai à nouveau laissé un message sur son répondeur.

Nous avons vu la pédiatre mardi, elle nous a gardé 1h15 pour faire le tour... Jean-Adrien n'était pas bavard.

Côté santé physique tout va bien. Peut être une petite dépression.. mais qui chez les enfants est traîtée avec un psychologue.

Elle pense que le problème vient aussi du fait qu'à la maison les rôles étaient inversés...
Alexandre tenait le rôle du père au foyer dans son intégralité, il gérait tout ce qui était entretien, courses, cuisine, rangement et s'occupait de Jean-Adrien le mercredi et la moitié des vacances scolaires. De mon côté c'est moi qui travaillait et faisait l'administratif et prenait en charge les devoirs avec Jean-Adrien et la moitié des vacances.
D'un côté comme de l'autre plus aucun repère.. ni pour lui...ni pour moi.

Jean-Adrien est en conflits avec les adultes... et il se fiche des retombées (pbm avec son instituteur, pbm avec ses parrain et marraine et avec moi)
Elle lui a demandé si il en voulait à sa maman pour la mort de son papa : non.... et s'il s'en voulait : non
LA 1ère fois qu'on vait vu le psy, il avait dit qu'il m'en voulait car je n'avait pas obligé son papa à se soigner et que je ne lui avait pas dit qu'il était malade... je lui avait expliqué que son papa ne voulait pas être différent des autres papa et ne voulait pas qu'il sache qu'il était malade... les médicaments.. on ne peut forcer quelqu'un à se soigner... par amour pour lui je l'ai laissé faire comme il l'entendait...
Il m'en voulait et s'en voulait car si il avait su ! il aurait été plus sage...
Alors... A-t-il compris 6 mois après ? ce que je lui avait dit en juillet ? je n'y crois pas
 
Elle lui a demandé si il voulait continuer avec le psy : non... la dernière il avait dit oui ?
Elle m'a dit qu'avec le centre CMPP elle avait toujours eu des pbms car ils sont assez fermés et ne veulent pas travailler en corrélation avec les médecins ou la famille...
Elle m'a donné des noms de psy qui travaille plus dans l'optique d'un suivi avec l'enfant et avec lui et  le/les parents...

Concernant le sommeil, elle m'a dit que cela ne servait à rien de lui donner quelque chose pour l'aider à dormir ca ce ne sont pas des insomnies mais des angoisses... Il ne peu dormir que si je suis à côté ... Actuellement, il dort dans le canapé car je travaile à côté et je le laisse dormir et me rejoint au petit matin... (en réalité quelques instants seulement après)
S'il prenait quelque chose... 2h après il se lèverait pour me rejoindre....et on retomberait dans le même schéma....

Ca n'avance pas beaucoup... je suis un peu désespérée car il ne va pas bien... et moi pas mieux...

Mammj,

J'ai vu votre petit mot dans le fil  "éclat de vie" et je rejoins totalement votre sentiment...
Hier j'ai crée un autre fil "Ca bouillonne en moi.. Ce débordement d'émotions... cette violence me terrorise" en rapport aux derniers jours avec Mon garçon...

Cela fera aujourd'ui un an ce soir... Quel maheur tout ça...

Merci pour vos réponses et votre aide.
Tititou

 
« Modifié: 07 Février 2013 à 14:20:54 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Re-bonjour !

Je viens à l'instant d'avoir cette personne du P R E (programme de réussite éducative).
Ils ne s'occupent pas des enfants en deuil mais elle a demandé l'avis à son équipe qui pense que ce ne serait pas bien pour mon garçon de changer de psy.... Elle a téléphoné au CMPP et a eu le psy qui devait me rappeler la semaine dernière !
Je lui ai dit que je n'avais pas eu de rappel... elle va voir avec Mr L qui s'occupe au CMPP d'un service en parallèle et prendra contact avec le psy... Elle me conseille de voir Mr L qui peut faire le lien entre le psy et moi ... et peut-être m'aider car il s'occupe de l'accompagnement éducatif- ( dans le cadre de l'autorité... Il se déplace parfois chez les familles pour voir d'où vient le problème ??)

Ne travaillant pas, je lui ai dit que j'appelais le psy de suite ...Apparemment à l'accueil, ils étaient au courant que j'allais appeler car on m'a dit 'vous ête la maman de ....?
Je lui ai demandé pourquoi il n'avait pas appelé ? Il m'a dit ne pas avoir compris qu'on lui demandait de me rappeler !
incompréhension entre les services ???
La dernière fois, le rdv s'est mal passé... 5mn après Timinou est venu me chercher... il ne voulait pas parler...
Le psy m'a demandé comment ça allait... je lui ai dit que rien n'avait changé ... même tension, même comportement face à moi , et à l'autorité et maintenant à l'extérieur... toujours pas couché dans sa chambre...
Et là le psy a dit : dès ce soir, il doit dormir dans son lit... c'est même peut-être déjà trop tard ! Cela m'a mis en colère car cela fait des mois que je tire la sonnette d'alarme et à chaque fois ... on dit devant lui : pas grave.. cela viendra.. à un moment il en aura envie ! alors que je sais bien qu'il faut qu'il retrouve sa chambre, un coin bien à lui....
Fin de l'entretien :  Appelez moi pour me dire ou ça en est...Il n'a pas fixé d'autres rdv...

Tout le temps de l'entretien, Timinou lui a tourné le dos... disant qu'il avait faim à chaque fois qu'il lui posait une question (il lui avait fait poser son sandwich et la dernière fois déjà, il avait réagi de même et le psy l'avait obligé à arrêter de manger...)
Je n'ai jamais réussi à le joindre.... la semaine dernière.

Donc aujourd'hui, je lui dis qu'en parallèle j'ai commencé à chercher et ai vu un pédiatre qui m'a dit qu'elle pensait qu'un suivi tous les mois n'était pas suffisant.... et là il me dit qu'il en est même pas au suivi avec mon garçon car il n'est pas demandeur et pas coopérant !!
Je crois rêver... j'ai envie de pleurer... ET ON NE ME DIT RIEN !!
Je lui dit alors que j'ai contacté le P.R.E qui n'ont pas de service adapté pour les enfants en deuil mais se sont proposé de trouver un meilleur accompagnement plus rapproché et avec la famille (moi) en parallèle...
Il m'a dit que mon garçon les 2  dernières fois semblait vraiment bloqué et réfractaire pour parler... (je lui ai dit que Timinou m'avait dit que c'était parce qu'il l'empêchait de manger... il m'a répondu qu'il pouvait attendre... je lui ai dit qu'à la maison tout était comme ça... il ne capitulait jamais quand on le contrariait!)
Il m'a dit de de voir avec lui s'il voulait changer de psy et aller avec quelqu'un qui n'avait pas vu sa maman !!!! pourquoi ? il a dit que parfois, le fait que les parents interviennent dans la relation psy-enfant est mal vécu par eux ( les enfants)....
Je lui ai demandé si il ne pensait pas qu'un rdv tous les mois  ou les mois 1/2 était insuffisant....
et là surprise .... OUI : Votre enfant aurait besoin d'un rdv par semaine............. SIDERANT ....on l'a vu la 1ère fois le 5 juillet !
Je lui ai dit que le P R E m'avait dit que je pouvais m'adresser à Mr L pour un accompagnement et suivre ce qui se passait... Il m'a dit qu'il ne voyait pas dans quel cadre il interviendrait car c'est un assistant social et qu'il ne pourrait rien dzns le cas de Timinou...

Je dois voir avec Jean-Adrien si il veut continuer avec lui et le rappeler pour un rdv..... Je vais voir avec le pti ti ce soir... peut-être voir un autre psy  toujours avec le CMPP surtout s'il faut réellement un suivi par semaine....

Je suis attérrée par tout cela... triste bilan pour ce jour ....
Si Alexandre pouvait m'aider à voir plus clair, s'il pouvait m'aider pour ce jour d'anniversaire si terrible.

A bientôt..
Tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)