Auteur Sujet: maltraitance et suicide du père de mes fils, comment les aider à surmonter cela  (Lu 624 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne et après ?

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour,

difficile de savoir par où commencer... après notre séparation en 2015 le père de mes 3 fils qui a pourtant refait sa vie très rapidement avec une nouvelle compagne, s'est mis à boire et à maltraiter les enfants surtout un en particulier. Celui qui refusait de faire alliance avec lui contre moi et prenait ma défense. Je n'ai pas tout de suite compris qu'il maltraitait nos fils psychologiquement puis physiquement. Pour moi c'était un homme en colère d'avoir été quitté alors je temporisais et  j'expliquais à mes fils que la colère pouvait faire dire des choses horribles pour blesser mais que c'était souvent l'expression de sa propre souffrance ou impuissance et qu'il fallait du temps pour que cela passe. j'essayer de dialoguer avec leur père et de lui rappeler que de prendre les enfants en otage dans un conflit d'adulte n'était pas souhaitable pour leur bien être. Malheureusement ce n'était pas que de la colère mais un profond mal être chez leur père qui a sombré dans la dépression. Je m'en suis inquiétée et j'ai sollicité toute sorte d'aide qu'il a toujours refusé.  je voyais son état psychique se dégrader, j'ai demandé de l'aide au psychiatre qui suivait notre petit dernier. il l'a reçu en rdv et cela c'est très mal passé. le psychiatre m'a confirmé que mon ex mari allait très mal et qu'il était sceptique quand au fait qu'il se soigne ou accepte de l'aide. il avait les enfants un week end sur deux et chaque week end les enfants m'appelaient la nuit apeurés en me demandant de venir les chercher. j'avais très peur qu'il se suicide et tue également les enfants.  Alors pour protéger mes fils j'ai du déposer plainte en mai de l'année dernière pour maltraitance avec certificat des psychologues qui suivaient les enfants à l'appui et au vu des faits la police m'a demandé de ne plus lui confier les enfants en attendant que le juge statut et mette en place des droits de visite en lieu neutre comme je le sollicitais. pour moi il n'était pas question de couper le lien entre mes enfants et sur père mais bien de sécuriser les rencontres pour mettre fin à la maltraitante et éviter tout risque de passage à l'acte sur les enfants.dans cette attente les enfants appelaient leur père quand ils le souhaitaient et nous avons mis en place 2 rencontre dans des lieux publiques au cours de l'été.  En aout dernier la police est venu nous informé qu'il s'était suicidé à son domicile. Quand ils ont sonné à la porte j'ai demandé aux enfants d'aller dans leur chambre, les enfants avaient peur et s'inquiétaient de voir la police à la maison. Je pensais qu'ils venaient m'annoncer que mon ex mari avait déposé plainte pour non présentation d'enfant. Quand je suis entrée dans la chambre mon deuxième fils qui était l'enfant sur lequel la maltraitance a été la plus marquée s'est levé et m'a dit: "c'est papa il est mort c'est ça il s'est tué ?" le choc a été d'autant plus grand que ce jour là en plus d'avoir perdu leur père ils ont perdu tout un pan de leur vie. la famille de mon ex mari nous a appelé pour nous insulter et voulaient porter plainte pour meurtre contre moi. ils nous ont évincé des obsèques. mes fils n'ont pas pu assister aux obsèques de leur père, ni à la dispersion de ses cendres. ils ont été jusqu'à nous caché pendant plusieurs mois où se trouvait l'urne. j'ai mis des mois en démarchant les cimetières et maisons funéraires de la région à retrouver la tombe où était scellée l'urne de mon ex mari.mes enfants sont en colère contre leur père pour ce qu'il leur a fait avant et pour s'être suicidé. ils se disent abandonnés et mon deuxième fils s'identifie de plus en plus a son père. il explique que si il n'avait pas existé son père ne serait pas mort. que c'est lui la personne méchante, qu'il est fou et que c'est pour cela que son père l'a maltraité. bien sur j'ai mis en place des suivi psychologique pour mes enfants, nous avons des séances de famille pour aborder la question de la maltraitante qu'ils ont subit et du suicide de leur père mais je me sens désemparée au quotidien face à la souffrance de mes enfants.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2905
Bonjour c'est une tragique histoire que tu nous racontes...
Tu ne dis pas l'age de tes enfants.
Les évincer des obsèques de leur père  me semble d'une violence absolue surajoutée aux violences reçues et subies... Sa famille vous fait porter la responsabilité de son suicide... sous l'effet du choc ou c'est leur façon de se comporter depuis bien avant le drame?
Ils ont de la chance ,tes enfants,de t'avoir comme maman attentive à leur détresse...Laisse les être en colère, ça leur fait du bien et c'est une réponse bonne et juste  à ce qu'ils ont traversé.
Je crois, que ce qui peut le plus les aider, c'est de te sentir solide , droite... les protégeant quoi qu'il arrive,organisant leur vie du mieux possible, répondant avec honnêteté à leurs questions...
et leur parlant des 3  facettes de ce père si défaillant...
*l'homme que tu as aimé et choisi un jour pour être leur père...
*le père maltraitant qui leur a fait du mal
*l'homme qui s'est suicidé, fuyant sa souffrance? résolu à faire encore plus de mal? blessé dans son narcissisme par la décision de justice...le renvoyant à  une image de mauvais père... Toi seule sais à peu près de quoi il retourne...
et aussi, remettre le contexte... l'origine du malêtre... qui n'est jamais et en aucun cas de la faute des enfants...et le role de la famille dysfonctionnelle...des événements de vie ou d'une pathologie sousjacente...
Fais toi aider pour mieux les aider...un rendez de temps en temps de guidance parentale pourrait te donner des clés pour mieux les accompagner...
Il n'y a pas de fatalité.. ils iront mieux un jour,parcequ' aidés et accompagnés...et surtout aimés par leur tendre maman...



Hors ligne et après ?

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Merci de ta réponse, pour répondre à ta question mes fils ont 13, 11 et 8 ans.  le père leur avait déjà parlé de la maltraitance qu'il avait subit pour justifier son attitude et ses actes auprès de nos fils. je suis aidé par une psy depuis bien avant le divorce car j'ai subit avant mes enfants la manipulation, les mensonges et la dévalorisation de mon ex mari et de sa famille. c'est avec l'aide de cette psy que j'ai eu le courage de quitter mon ex mari. jamais je n'aurais pensé qu'il s'en prendrait de la sorte à ses fils qu'il aimait plus que tout. dès la séparation en 2015 il a manipulé et monté également ma famille contre moi pour m'isoler et me faire revenir. j'entends encore ma mère me dire après que je lui ai annoncé ma décision de divorcer: "tu es sure de toi ? tu es quand même handicapée avec 3 enfants !? mais j'ai tenu bon. Mes parents ont fini par ouvrir les yeux  3 ans après sur la personne qu'il était et m'ont soutenu en constatant la maltraitance que subissaient leurs petits fils quand je les ai appelé au secours pour aller chercher mes fils en pleine nuit suite à un énième appel au secours de mon deuxième fils paniqué et terrorisé. ils m'ont accompagné pour déposer plainte et sont présent à nos coté depuis janvier 2019.  les psychologues aident bien sur mais au quotidien je suis seule, fatiguée, diminuée par mon handicap et inquiète face aux actes de mutilation et d'auto agression de mon deuxième. c'est d'ailleurs lui qui demande à voir ses grands parents paternels pour leur demander des excuses. j'ai refusé et lui ai proposé qu'il leur écrive si il avait des choses à leur dire. Pas  question que cette famille toxique s'en prenne encore à eux. ils nous considèrent effectivement comme responsable du suicide de leur fils alors qu'ils ont passé leur vie à le rabaisser, l'humilier, lui mentir et le manipuler. comment être un adulte bien dans sa tête quand on a des parents qui vous répètent en boucle que vous êtes un accident que vous n'auriez jamais du exister et que vous êtes une déception pour eux ? ce sont également les propos tenu par mon ex mari à l'encontre de notre deuxième fils. je ne voudrais pas vous donner le sentiment que je me plaints sur tout. je suis heureuse que mes fils soient en sécurité maintenant mais tellement désolée pour eux qu'ils aient eu à vivre ça, ils sont si jeunes et ont connu tellement de souffrance je suis en colère et triste à la fois alors vous écrire et échanger avec vous me permets de me sentir un peu moins seule.

bonne soirée


 
Bonjour c'est une tragique histoire que tu nous racontes...
Tu ne dis pas l'age de tes enfants.
Les évincer des obsèques de leur père  me semble d'une violence absolue surajoutée aux violences reçues et subies... Sa famille vous fait porter la responsabilité de son suicide... sous l'effet du choc ou c'est leur façon de se comporter depuis bien avant le drame?
Ils ont de la chance ,tes enfants,de t'avoir comme maman attentive à leur détresse...Laisse les être en colère, ça leur fait du bien et c'est une réponse bonne et juste  à ce qu'ils ont traversé.
Je crois, que ce qui peut le plus les aider, c'est de te sentir solide , droite... les protégeant quoi qu'il arrive,organisant leur vie du mieux possible, répondant avec honnêteté à leurs questions...
et leur parlant des 3  facettes de ce père si défaillant...
*l'homme que tu as aimé et choisi un jour pour être leur père...
*le père maltraitant qui leur a fait du mal
*l'homme qui s'est suicidé, fuyant sa souffrance? résolu à faire encore plus de mal? blessé dans son narcissisme par la décision de justice...le renvoyant à  une image de mauvais père... Toi seule sais à peu près de quoi il retourne...
et aussi, remettre le contexte... l'origine du malêtre... qui n'est jamais et en aucun cas de la faute des enfants...et le role de la famille dysfonctionnelle...des événements de vie ou d'une pathologie sousjacente...
Fais toi aider pour mieux les aider...un rendez de temps en temps de guidance parentale pourrait te donner des clés pour mieux les accompagner...
Il n'y a pas de fatalité.. ils iront mieux un jour,parcequ' aidés et accompagnés...et surtout aimés par leur tendre maman...




Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 452
  • Le forum d'entraide durant un deuil
je suis de tout coeur avec vous, votre histoire est très douloureuse pour vous et vos enfants, je suis contente que vos parents soient présents c'est essentiel car à mon sens il y a plusieurs éléments importants à ce jour
Vos enfants, mais aussi vous, vous qui devez pouvoir souffler car vous avez aussi un deuil à faire celui du père que vous auriez aimé qu'il soit, celui du mari que vous auriez mérité d'avoir, j'éspère que vous pouvez aussi trouver un lieu thérapeutique pour vous, vous faire accompagner, une maman usée ne pourra pas non plus avoir l'énergie de s'occuper sereinement de ses enfants si elle est elle même malheureuse
pour vos enfants, ils sont en plus à un âge où tout mute, avec l'adolescence, pour le second qui a semble t il beaucoup "morflé", ce qui pourrait peut être servir de vecteur à une aide, serait de lui conseiller non pas et vous avez raison de le refuser, de voir ses grands parents paternels qui ne peuvent qu'être destructeurs, mais d'écrire dans un journal par ex toutes les souffrances qu'il ressent comme une lettre ouverte à son père,  cela peut être un début cathartique et se faire accompagner par un thérapeute, pourrait l'accompagner sur le chemin du deuil et lui permettre de vivre son adolescence
courage, nous sommes avec vous
amitié
katrin

Hors ligne et après ?

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
merci pour votre message,
j'ai dès l'annonce du décès acheté un carnet à page blanche pour chacun de mes enfants. je les leur ai donné en leur disant: c'est pour vous, pour que vous puissiez y écrire tout ce que vous auriez voulu dire à votre père, ce que vous ressentez, ce que vous voulez exprimer par écrit, dessin, collage..
j'ai également publié un avis de décès pour leur papa en leur nom à tous les 3(la famille de leur père n'ayant pas diffusé d'avis de décès puisqu'ils l'ont inhumé en cachette et nous ont caché son lieu de sépulture pendant plusieurs mois.) j'ai organisé avec ma famille et nos amis une cérémonie d'adieu à leur père dans la semaine qui a suivi son décès. tout cela pour les aider à commencer leur deuil, car leur père n'a laissé aucune lettre. pour ça aussi je lui en veux. j'ai ensuite contacté les psychologues qui suivaient les enfants suite aux maltraitante et leur ai demandé des rdv en urgence. pour autant leur leur deuil va prendre du temps, ils doivent faire le deuil de de leur père certes mais aussi du fait d'avoir des excuses de la part de leur père pour ce qu'il leur a fait subir, de pouvoir réparer un lien avec leur père  abimé par la dépression, l'alcoolisme et la souffrance. vous me dites que je dois faire le deuil du mari, du père, du mari je l'avais fait depuis longtemps, du père le jour où j'ai dû déposer plainte contre lui pour protéger nos fils. par contre la colère et la haine de ce qu'il a fait à nos fils elles, elles ne passent pas. tout comme ma colère concernant l'attitude de mon ex belle famille, à aucun moment ils n'ont pensé au besoin et au bien être de leur petits fils. ils les ont écartés volontairement de toute cérémonie qui leur aurait permis de dire au revoir à leur père et de commencer leur deuil en sentant le soutien de leurs deux familles.    ils ont fait le choix de nous punir moi et les enfants en nous écartant de tout et en me faisant passe pour un monstre.  nous n'avons pu aller sur sa tombe que plusieurs mois après . heureusement dans cette triste histoire nous ne sommes pas seuls, j'ai rencontré un homme merveilleux il y a 3 ans maintenant et si nous ne vivons pas ensemble à cause de nos obligations familiales et professionnelles il a été et est toujours très présent pour nous 4. il s'implique auprès de mes fils et est un réel soutien pour moi,  même à distance. c'est mon pilier, ma lumière, ma boussole quand tout me semble noir.

merci de votre écoute et de votre soutien à vous aussi
bonne soirée
 
je suis de tout coeur avec vous, votre histoire est très douloureuse pour vous et vos enfants, je suis contente que vos parents soient présents c'est essentiel car à mon sens il y a plusieurs éléments importants à ce jour
Vos enfants, mais aussi vous, vous qui devez pouvoir souffler car vous avez aussi un deuil à faire celui du père que vous auriez aimé qu'il soit, celui du mari que vous auriez mérité d'avoir, j'éspère que vous pouvez aussi trouver un lieu thérapeutique pour vous, vous faire accompagner, une maman usée ne pourra pas non plus avoir l'énergie de s'occuper sereinement de ses enfants si elle est elle même malheureuse
pour vos enfants, ils sont en plus à un âge où tout mute, avec l'adolescence, pour le second qui a semble t il beaucoup "morflé", ce qui pourrait peut être servir de vecteur à une aide, serait de lui conseiller non pas et vous avez raison de le refuser, de voir ses grands parents paternels qui ne peuvent qu'être destructeurs, mais d'écrire dans un journal par ex toutes les souffrances qu'il ressent comme une lettre ouverte à son père,  cela peut être un début cathartique et se faire accompagner par un thérapeute, pourrait l'accompagner sur le chemin du deuil et lui permettre de vivre son adolescence
courage, nous sommes avec vous
amitié
katrin

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 452
  • Le forum d'entraide durant un deuil
je vous en prie
je suis là si vous avez besoin
katrin