FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Mobiliser ses ressources (Santé, bien-être, entre aide) => Accompagner un enfant => Discussion démarrée par: tititou le 11 Décembre 2012 à 01:23:35

Titre: Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 11 Décembre 2012 à 01:23:35
Bonsoir, pour la première fois, je me décide à demander votre aide : comment font, ou ont fait ceux qui ont vécu le même drame... pour aider leur enfant ?
Ma moitié (je sais maintenant ce que signifie être "sa moitié" car depuis je suis à moitié là et toujours avec lui) m'a quittée brutalement d'un infarctus le 7 février 2012... je ne cesse de revoir ces moments là. Je suis arrivée un peu plus tard que d'habitude vers 18h15 car il neigeait (je suis à 1km à pieds de mon travail) Il a accouru pour m'accueillir comme d'habitude et tout de suite proposé "un petit chaud". J'ai refusé pour aller chercher le chaton dans le jardin car il ne connaissait pas encore très bien la maison. Comme je regrette...
Timilou d'Amour était à la fenêtre et me demandait si je voulais qu'il vienne. Non surtout pas ! il fait très froid. Je remonte. Quand je suis arrivée à l'étage, il avait déposé mes chaussons sur le pallier et là j'ai entendu un grand boum dans la cuisine... et un grand râle. J'ai compris de suite que c'était grave. Il était coincé entre la chaise et le mur. J'ai esayé de le dégager. Il est tombé face contre terre, inerte, ne répondant pas à mes appels...Mont petit garçon qui était dans la pièce à côté est arrivé. "Vite va appeler les secours"... Il était affolé, ne savait plus le n° du samu. J'ai pris le combiné. Une personne me demandait de le retourner pour commencer un massage cardiaque le temps que le samu arrive. je n'arrivai pas à le retourner. je suis sortie dans la rue pour trouver de l'aide et ai attrapé un passant... le pauvre, je ne sais même pas qui il est. Il l'a retourné et a commencé le massage ... j'en était incapable ! Mon petit est allé pendant ce temps chercher le voisin d'en face qui a pris le relais pour le massage cardiaque. Il a ensuite  pris mon garçon à part pour tenter de le rassurer et le distraire avec la télé. Le samu est arrivé. Timilou n'était toujours pas revenu à lui. Ils sont arrivés à 18h35 et ont fait plusieurs électro-chocs lui injectant un produit plusieurs fois. Ils voulaient que je sorte, mais je ne pouvais pas le laisser... Ils n'ont plus insisté. Son regard devenait un peu trouble.J'aurais voulu lui prendre la main à ce moment là mais les soignants autour de lui et le matériel m'empêchaient de l'approcher. je n'ai pas osé intervenir. J'espérai mais je savais déjà que c'était fini avant qu'ils me le disent.
Je me suis agenouillée, la tête sur sa poitrine, il respirait encore... J'ai regardé la doctoresse avec un petit espoir ! il respire encore ... oui c'est normal, c'est l'effet des médicaments qu'on lui a injectés. "Je suis désolée" m'a-t-elle dit plusieurs fois...il était 19h07. Je suis alors allée dans le salon où se trouvait mon garçon... je ne sais plus comment je lui ai dit... je crois avoir simplement dit "ils n'ont rien pu faire. Il est venu dans mes bras. On a pleuré.Il m'a dit "Pourtant j'ai été sage ce soir" Je lui ai dit que justement cela prouvait bien qu'il n'y était pour rien. Absolument pour rien. Puis ils sont venus me chercher pour les formalités. Sans me laisser de temps, ils m'ont demandé à quel organisme funéraire il devait faire appel... Une 1/2 heure après le service funéraire était là. Il voulait l'emmener de suite. J'ai refusé ... "je n'ai pas eu le temps de lui dire au revoir. j'ai encore plein de choses à lui dire". Il ne voulait pas car avec la neige, il était seul d'astreinte et ne pouvait ramener une table froide... Finalement devant mon insistance, il a accepté à condition que je laisse la fenêtre ouverte pour frigorifier la pièce. Je suis vraiment reconnaissante de ce qu'a fait cet homme. C'est un cadeau énorme. Il m'a dit qu'il passerait le lendemain matin à 9h00 et de ne rien dire au responsable qui passerait à 10h00 pour les formalités d'usage. Voilà pour les circonstances.
De son côté, mon petit homme avait appelé toutes ses connaissances pour annoncer la terrible nouvelle. Il voulait le dire à tout le monde.
Son parrain est venu pour le prendre chez lui. Il a refusé. Je lui ai expliqué que son papa allait rester toute  la nuit à la maison. Il était allongé sur un matelas dans la cuisine où tout s'est passé. Que peut-être cela serait un peu impressionnat pour lui. Que j'avais des choses à lui dire. Il a tenu à rester à la maison . Il s'est allongé dans le canapé du salon situé à côté de la cuisine. Je suis restée à ses côtés et dès qu'il s'est endormi, j'ai pu aller près de mon cher aimé. Je suis restée la tête sur sa poitrine encore chaude. le chaton est venu se coucher à ses pieds... Je lui en veux parfois au chat... Sans lui je ne serai pas descendu au jardin ! et si j'avais accepté le petit "chaud" de Timilou, il n'aurait pas couru pour m'ouvrir la porte... Que de regrets, de remords ! mon Dieu...  " j'ai pu rester coeur à coeur avec lui, toute la nuit. Comme j'étais bien avec lui. J'aurais voulu rester ainsi tout le temps. Puis il est devenu froid. Je lui tenais la main.
Le matin, quand mon petit s'est réveillé, il est venu dans la cuisine. Il n'a pas paru trop impressionné. je lui ai dit qu'il pouvait faire un câlin à son papa ou un bisou car son parrain allait venir le chercher et son papa serait emmené. Il lui a fait un câlin "il est froid" puis il a voulu lui couper une mèche de sa barbe (il aimait à lui tirer la barbe quand ils jouaient ensemble) il m'en a donné une mèche. Nous les avons enroulées avec du scotch à un bout et les avons rangées précieusement dans la boîte à trésors de papa.
C'est arrivé juste avant les vacances scolaires, un mardi soir. Je ne suis pas allée travailler le mercredi et dès le jeudi, je suis retournée au travail et mon garçon à l'école. J'ai parlé à la maîtresse de ce qui était arrivé. Mon garçon a demandé à ce que ses petits camarades ne soient pas avertis car il ne voulait pas de pitié. Il avait 8ans et 9mois. A cause du grand froid et de la neige, l'enterrement a eu lieu que 7 jours après : le 14 février... Quel signe d'Amour ! le bon Dieu a vraiment de l'humour... IL ME LE DISAIT SOUVENT ! et je l'entends rire d'ici ! Mon petit garçon n'a pas voulu aller à l'enterrement. Il savait que j'allais voir son papa tous les jours au funérarium. Je l'avais emmené avec moi voir le prêtre pour la cérémonie. Il avait pris une BD... mais je sais qu'il a écouté ce qui se passerait le lendemain. Au retour je lui ai dit qu'il fallait que j'aille au funérarium pour les derniers préparatifs. Il s'est assis dans le hall et puis m'a demandé à voir son papa. Il m'a avoué plus tard avoir regretté de ne pas lui avoir fait câlin plus longtemps. Heureusement que je l'ai amené avec moi !
L'enterrement a eu lieu le matin - de 8h45 (mise en bière. j'étais seule mais cela me convenait parfaitement) à 12h au cimetière où nous étions 4. Beaucoup de personnes étaient en vacances quand c'est arrivé. De plus, nous étions dans la région depuis 5 ans et n'avions pas fait de connaissance exepté le parrain de mon garçon. Le soir, le 14 février, mon petit m'a demandé d'aller au restaurant pour fêter la fête des amoureux... j'ai accepté lui disant que dorénavant ce serait pour nous  la fête des gens heureux !
Nous avons passé les vacances de février à essayer de nous divertir en dehors de la maison car c'était très dur de nous retrouver seuls à la maison, et encore plus de manger car c'est mon Timilou qui faisait la cuisine et nous servait le repas ... (il était père au foyer et tenait absoluement à préparer la table et le repas !)
A l'école, tout va bien. Ils n'ont  remarqué aucun changement sinon un peu plus de distraction de sa part et même ils le trouvent très enjoué et rayonnant, épanouî. Cela me fait plaisir car à la maison, il devient parfois insupportable...
Depuis la mort de son papa, mon garçon - de 9ans1/2 maintenant- reporte sa colère et sa révolte sur moi. Il devient provocateur, agressif voire violent, irrespectueux et me dit des choses terribles du style : je ne t'ai jamais aimé. J'ai toujours préféré papa. J'aurai préféré que ce soit toi qui meure. Je ne veux pas de toi. ll dit que je râte tout, ne suis capable de rien, oublie tout... Que je suis vieille... moche...
A côté de cela il a peur dès que j'ai du retard, ne veut pas se séparer de moi. J'essaie de relativiser mais par moment ses paroles très dures à entendre pour une maman et son manque de respect, ses provocations deviennent intolérables. J'en arrive à avoir des colères que je ne contrôle plus... Cela me fait peur car ce n'est pas "moi", Une fois je l'ai attrapé par le col pour le monter dans sa chambre. Hier je l'ai collé sur son lit après une bonne fessée (la 1ère depuis des années) lui disant tant que tu seras à la maison tu me respecteras. Je ne te demande pas de m'aimer, je ne peux pas te forcer  mais plus jamais tu ne me manquera de respect ! J'ai senti une telle violence monter en moi. Cela m'a fait peur...
Après cela, il est venu se lover dans mes bras pour demander pardon... et la tension s'est apaisée. Il serait même plus gentil et attentionné depuis .. ?  Je ne sais plus comment réagir. D'un côté j'ai la peine de le voir ainsi car il est, je pense, aussi mal que moi. Il voit un psychologue depuis ses premiers accès de violence en juillet 2012... Mais je ne vois pas de solution...Le psy me dit qu'il n'y a pas de logique et que lui demander de trouver une solution le culpabilise et me culpabilise !
Que faire alors ? Il cherche la tempête et ensuite se calme et à nouveau quand tout va bien, sans raison il me cherche jusqu'à l'explosion.
De mon côté, les forces me manquent maintenant, je me sens épuisée. Je l'aime tellement et il me fait tant de mal.
Je pensais que le temps aidant, j'accepterai davantage l'absence de mon  Timilou d'amour ... mais c'est le contraire. C'est encore plus dur.
Si quelqu'un pouvait me dire comment il a fait dans cette situation pour s'en sortir et retrouver la paix et l'amour à la maison avec son enfant ?
Je suis désespérée car je ne vois pas d'issue. 
Merci par avance, si déjà vous me lisez .
Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 11 Décembre 2012 à 12:51:14

Tititou,


Je ne suis pas dans la même situation que toi, mais j'ai élevé mon fils seul jusqu'a ses 7 ans, et puis j'ai un regard extérieur. Des fois un regard non implique peut aidé. Je te fais donc part de mes réflexions. Peut être serai je complétement à coté de la plaque, peut être cela te donnera-t-il quelques pistes

- Ton fils a vu comme toi son monde s'effondrer, son référent masculin à disparu
- Comme tous les enfants n'a t il pas un sentiment de culpabilité ? Pourquoi ? on ne peut pas savoir, mais lui le ressent
- Il te teste. Il ne lui reste plus qu'un parent. Est il solide ? Securisant ? Met il un cadre suffisamment souple, mais aussi suffisament rigide pour le cadrer, le protéger. Tu as bien raison de réagir fortement. De dire que c'est toi le chef de famille. Remarque bien que lorsque tu le remets à sa place d'enfant, ça va mieux.
- En même temps, il est infect uniquement avec toi. C'est que quand même il a confiance en toi mais cherche tes limites

En tout cas tu fais bien de le faire suivre.
Personne n'est coupable de la mort de ton amour. Ni toi, ni le chat, ni ton fils. C'était son heure....

Courage à toi

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 12 Décembre 2012 à 00:31:42
Bonsoir Malika,

Grand merci pour ta réflexion qui m'ouvre d'autres horizons.

Effectivement, je sens bien que mon garçon cherche ses marques et qu'il a besoin d'amour et de fermeté à la fois.
C'est le plus dur à gérer ... A deux c'était plus facile.

Au tout début, il refusait tout ordre venant de moi. Cela le mettait dans des colères ... Puis je me suis aperçue qu'il rejetait en bloc tout ce qui tenait à coeur à son papa... Ainsi, il ne mange plus ce qu'aimait son papa... il crie, dit des vulgarités,manque de respect... il fait tout l'inverse de ce que son papa et moi lui avions appris en transgressant toutes les règles...

Maintenant il coopère davantage.
Mais il cherche toujours le conflit. Depuis cette fameuse scène, nous parlons plus facilement du respect et il accepte que je le remette gentiment en place. Mais cela fait que 3 jours... et le week-end arrive ... et c'est souvent à ce moment là que ça craque
Nous avons décidé deparler ce week-end de la façon de mieux nous organiser pour éviter les tensions.

Grâce à ta reflexion au sujet de la culpabilité, je me souviens qu'au tout début, les jours qui ont suivi la mort de son papa, il avait très peur que je meure aussi subitement.  Je lui ai alors appris que son papa était cardiaque et le savait déjà bien avant sa naissance mais qu'il n'avait jamais voulu lui dire ni le montrer pour ne pas être différent des autres papas. Il m'a demandé s'il prenait des médicaments. Oui mais pas toujours très sérieusement.
Ensuite il m'a dit qu'il ne regrettait pas qu'il soit mort mais s'en voulait maintenant d'avoir souhaité une fois u'il meure... Je lui ai dit que tout le monde avait souhaité un jour que quelqu'un disparaisse sous le coup de la colère sans le souhaiter réellement... qu'il devait être très en colère ce jour là...
La 1ère fois qu'il a rencontré le psy, il lui a dit qu'il en voulait à  son papa car il ne lui avait pas dit qu'il était malade... Si il l'avait su, il aurait été plus sage...Il était aussi en colère après moi et m'en voulait car je lui avait caché qu'il était malade et prenait des médicaments et n'avais pas su veiller à ce qu'il se soigne... Le psy lui a expliqué que son papa était libre de choisir comment se soigner et que je n'avais fait que lui laisser sa liberté par amour pour lui....
Il n'en a plus jamais reparlé.
Je lui ai expliqué qu'il n'y était pour rien. Que ni lui, ni moi n'avions choisi ni voulu cela.
Qu'il fallait maintenant accepter d'être deux et nous organiser pour passer les meilleurs moments possibles.

Merci pour votre mot
A bientot

Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: flemming le 12 Décembre 2012 à 02:39:52
Bonjour Tititou,

Je n'ai pas vécu ta situation mais je peux te donner mes réflexions :
ton petit souffre et beaucoup j'en suis sûr. Un enfant qui a mal ce n'est pas comme un adulte. On a beaucoup de mal à le raisonner.
Il s'en veut, bien sur, il n'y est pour rien et toi non plus et le chaton non plus, c'est comme ça...
Il a des remords "j'aurais été plus sage" toi aussi tu en as...
Moi, maman est partie depuis deux ans et demi et je me dis encore : "si j'avais su, si et si....."
On cherche à se raccrocher à quelque chose, à se dire c'est "ma faute" NON c'est la vie.... Triste et pas juste oui je suis d'accord...
Un conseil change de spy car avec des propos comme il tient, toi et ton petit n'arriveraient à rien.
Il faut qu'il soit aider, pour l'instant il dévide tout son chagrin, sa peur, son angoisse de te perdre sur toi : tu es son seul référant.
Quelqu'un d'extérieur doit l'aider, il doit en parler même si il pleure et ce spy doit lui dire et lui répéter qu'il n'est pas fautif de la perte de son papa.
Et c'est un enfant, il a peur de te perdre, tu es "sa maman" et tout ce qu'il te dit il ne le pense pas mais comme il est très malheureux d'avoir perdu son papa c'est toi qui récolte sa colère, non il faut te faire aider.
Il veut être comme tous les autres enfants avoir ses parents, la preuve il n'a pas voulu le dire à l'école.
Il faudrait pourtant le dire (j'ai été maîtresse et je pense qu'il n'est pas bon pour ton petit de le cacher), car ce n'est pas de la pitié qu'auront ses camarades et ils sauront surement l'aider en lui disant des mots d'enfants : tous les enfants ne sont pas cruels : et puis c'est à la maîtresse de présenter les choses, c'est à elle de le dire à l'ensemble de la classe et d'avoir les mots pour cela. Lui, leur expliquera que son papa était malade du coeur avec des mots d'enfants.
Bon courage à tous les deux car je sais ta douleur et celle de ton petit, je vous embrasse  :-*  :-*  :-*
 
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 12 Décembre 2012 à 08:13:17

Bonjour Tititou,


Mon époux était prof au collège. A chaque début d'année scolaire, il demandait a ses éleves de remplir une fiche avec des petits renseignements style : profession des parents, nb de frères et soeurs etc

Au début de sa carrière, un éléve n'a pas renseigné profession du père et Pierre croyant que c'était un oubli à demandé à l'enfant la profession de son père. L'enfant est devenu cramoisi, les larmes aux yeux, et a répondu mon père est mort devant toute la classe.
Depuis cette fois, lorsque un élève ne renseignait pas ces rubriques, Pierre les prenait à part pour leur demander. Bien souvent c'était que soit le parent était décédé soit parti en abandonnant sa famille. Dans ces cas là, Pierre essayait d'être plus soutenant, plus compréhensif avec ces élèves

Je pense que c'est bien que la maitresse sache pour ne pas faire d'impair, et peut être qu'elle pourra comprendre certains comportement de ton fils. S'il ne veut pas dire aux autres que son père est DCD, il faut respecter sa décision. Quand il sera près il le fera

J'ai remarqué également autre chose. Nos enfants, qu'ils aient 5 ans ou 30 ans, lorsqu'ils nous voient affligés, ayant perdu gout à la vie, se disent mais je suis là, j'existe, je ne suffit pas à la rendre heureuse...et pour eux c'est une autre blessure. Ils ont du mal à comprendre ce qu'est la disparition de notre compagnon, et se croient moins aimés...

Bonne journée,

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: jeapy le 12 Décembre 2012 à 08:41:03
Tititou, que d'Amour dans votre message, merci d'avoir partagé cela ici ! Je pense que vous êtes une maman formidable et que votre petit garçon est dans les meilleures conditions possibles pour vivre son deuil.... maintenant ce qu'il vous dit , c'est terrible mais c'est une bonne chose pour lui qu'il exprime sa colere, c'est dur pour toi qu'il l'exprime contre toi mais en meme temps a qui d'autre ? tu es sa plus proche confidente et une maman on sait bien que ça pardonne tout...
Ensuite ton fils a 9 ans et demi... tu sais le mien a exactement le meme age et il s'enerve parfois tres violement contre son pere, plus rarement contre moi, mais les 'je te deteste' nous connaissons... j'appelle ça a peine en plaisantant la preadolescence....
C'est violent parfois, il faut sans arret remontrer les limites. Ca ne fait que nous enerver parce que nous ne sommes son pere et moi pas a vif suite à un deuil, j'ai perdu ma maman il y a 2.5 ans et eu ma periode de grand desarroi, à vif aussi ou je ne supportai pas un conflit avec mes enfants...  Je ne sais pas si je suis claire mais voilà je pense que tu fais tout ce que tu peux faire pour aider ton fils et tu le fais dejà de maniere formidable... le confilt ne perdure pas, une fois la colere exprimée elle ne ronge pas ton poussin et vous vous reconciliez... il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps bien sur mais a te lire c'est ce que j'ai resenti.... J'ignore si c'est le cas pour ton fils mais mon petit dernier de 3 ans a l'epoque (j'avais ouvert un post ici) a eu aussi une periode ou il n'allait pas bien.... et j'etais inquiete pour lui alors qu'il n'avait perdu que sa grand mere qu'il avait connu malade et voyait peu.... en fait il n'allait pas mal pour cela mais parce que moi sa maman je n'allais pas bien et qu'il etait inquiet de ce changement et ne savait comment l'exprimer autrement qu'en criant 'regardes moi, je suis là, reagi, j'ai peur'.... j'ai mis du temps à comprendre mais je pense que nos enfants sont des eponges et que quand on va mal, ils vont mal.... alors prends soin de toi aussi...
Tendresses pour vous en cette periode qui j'imagine bien est tres difficile a vivre
jeanne
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi - j'ai besoin d'aide ...
Posté par: tititou le 18 Décembre 2012 à 00:26:07
Bonsoir,

Je renvoie ce message car je voulais le mettre sur la disussion 'accompagner un enfant en deuil" et me suis trompée

EN ce moment avec Noel qui arrive c'est très dur à la maison. Mon garçon ne veut pas faire de sapin ni décorer la maison...
Je le comprends, ce serait du r aussi pour moi. Mais c'est encore plus triste ...
Il ne croit plus au père Noel depuis cette année seulement ..." Donc on n'a plus besoin de sapin ni de crèche" m'a-t-il dit ...
Bien sur, l'absence de son papa est sous- jacente.

Pour moi aussi, c'est dur... Le manque est particulière accru car d'habitude c'est une fête chrétienne en famille et cette année nous serons tous les 2...
Ma soeur ayant annulé notre invitation pour Noêl... par peur que mon garçon gâche "leur Noel".

De plus mon garçon est fâché avec tout ce qu'aimait son papa... il était croyant et Le réveillon était un coeur à coeur avec Jésus, les bougies, la crèche qu'on allumait avec le sapin à minuit. Les cadeaux le lendemain et un bon repas pour fêter la naissance du Christ.
Cette année, je serai coeur à coeur avec Jésus mais seule. Mon garçon ne veut plus entendre parler religion...

Mon Dieu, j'ai eu plus d'amour de vous tous sur ce site que de ma famille !

Je ne nous voyais pas rester à la maison tous les 2... J'ai pris des billets pour aller passer Noêl au futuroscope ! Au moins cela se fera ailleurs.. Mais j'appréhende beaucoup. D'autant plus que je pleure facilement depuis quelques jours dèq que je suis seule.  

Ce matin j'ai eu rdv avec son maître sur ma demande car il a punition sur punition  (cette année il a un maître).

Depuis la mort de son papa il refuse toute autorité de ma part...Il est en CM2 car il a sauté une classe (le CE1) Il y a 1 mois la pression montait tellement au moment des leçons, il refusait de me montrer son cahier de texte...de faire ses leçons, sa musique...  que j'ai décidé de lâcher prise et de le laisser gérer... Je lui ai dit qu'on faisait un essai pendant 1 mois, que je lui faisait confiance et restait présente s'il avait besoin. Les notes ont un peu baissées, il oubliait de faire des leçons, il ne me montrait pas les mots de son instituteurs... ce matin, il lui a dit que s'il était au collège, il aurait eu un avertissement pour son comportement... Quant il l'interroge il est absent (complètement ailleurs) et il doit lui redire la question... si bien qu'il a fini par ne plus l'interroger.
Il est insolent (pas verbalement, mais a un sourire en coin et biaise). Il n'est pas tendre avec quelques petits copains surtout verbalement.
L'instituteur lui a dit fermement qu'il devait obéissance à sa mère et respect et que c'est moi qui dirigeait sa vie.
En sortant, il m'a dit que mon garçon n'avait pas un langage très châtier ! et était déjà tres indépendant pour son âge. Qu'il fallait stopper cela sinon comment cela évoluera-t-il à 15 ans...
A la maison, il crie et parle parfois très vulgairement et tourne tout à la plaisanterie et au sexe. Il en est grossier et je ne sais comment lui faire changer d'attitude...

Ce matin comme je lui disais que j'allais en parler à l'instit, il m'a dit : Papa ausi disait des gros mots ! oui qd il était en colère mais pas aussi cru ou irrespectueux !
Il m'a supplié de ne rien dire à l'instit (finalement c'est l'instit qui m'en a parlé...) Je lui ai dit ok : on fait un contrat => plus de gros motx ou d'insannité à la maison et je n'en parle pas. Si tu recommences je lui en parle !

Et voilà ce soir je suis  encore de tombée dans le piège ! il est venu me narguer pour me dire qu'il ne fera pas son haut bois, il m'a rit au nez ouvertement en chantant  haut et fort ! criant qu'il n'avait pas fait ses leçons (alors qu'il les avait fait)pour me mettre en colère
Je vais finir par devenir folle... cà y est, il a réussis à me faire sortir de mes gonds et je l'ai poussé sur le canapé et il rit encore plus fort.
Je ne m'en sort pas. je n'ai aucune prise sur lui... Il n'y a plus de limite . J'ai envie de tout casser et je suis vraiment désespérée. Et maintenant il se moque parce que je pleure. Je crois vraiement qu'il me déteste.  Et maintenant, il me crie "et dire qu'on va encore faire la paix" Je suis effondrée. J'ai pris les clefs pour faire un tour, m'aérée.. il m'a rattrapée pour me porter mon manteau... tu vas chez le voisin, tu vas lui dire que je n'ai pas été sage et il me fera des reproches... ne prends pas la voiture, tu vas avoir un accident...Devant sa panique,  je suis revenue. C'est la 1ère fois que je quitte la maison comme ça... je ne serai pas allée bien loin !
Je lui ai dit ce soir que je ne teindrai pas longtemps ainsi, qu'il arrête de se faire mal en me faisant mal, d'être le plus méchant pour se dire qu'il n'était pas "aimable" Je sais que tu es un bon garçon et je t'aime. alors arrête... Puis la tempête a cesser.
Il est venu dans mes bras ... Et je me sens vide, lasse, misérable, impuissante, incapable d'aimer ce petit être. Oh là, là.
Qu'allons nous devenir, qu'allons nous faire pours nous en sortir !
Je ne sais plus quoi faire avec ce petit bonhomme,
Maintenant, il dort et je ne fais que pleure, incapable de rien d'autre. Mon dieu, Alexandre, il faut nous aider maintenat car je ne m'en sortirai pas...
je ne supporte plus cette violence, ces crises, je ne peux plus vivre ainsi.

Martine (tititou)
  




Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 18 Décembre 2012 à 06:58:04
martine,
je tte lis et les larmes coulent.
Toute cette violence que je redoute, toi tu la vit au quotidien.Gérer ça en plus de ta propre douleur....
On ne devrait pas vivre de conflit dans le chagrin et pourtant....
comment aider nos enfants à gérer ça sans nous faire de mal?
c est dur.Ils testent nos limites, veulent savoir si on est encore bien  solide.Tu as bien fait de choisir la fuite face à la provocation puisque l affrontement ne vous apporte rien de bon à tous les deux.
Au moins ça l aura aidé à voir ton desarroi, à reagir de manière plus positive en se montrant un peu protecteur avec toi.
Je crois qu il vous faudrait parler ensembles chez un psy, quelqu un de neutre qui pourrait vous permettre de vous dire  les choses un peu mieux et de poser des bases plus saines sur ce deuil à deux que vous vivez d une manière bien differente l un l autre.
ce qui est rassurant, c  est que tu continues à tenir bon et à affirmer ta place d adulte et de maman.
Pour le reste....
Je suis sincerement peinée pour toi et j espere que les choses s arrangeront.
Quant au sapin, si tu y tiens toi aussi, tu devrais le montrer à ton fils, lui dire que ce n etait pas seulement important pour son papa mais que ça l est aussi pour toi, et ne pas le laisser decider pour toi.

je t tembrasse

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 18 Décembre 2012 à 08:48:10


Martine,


Non ton fils ne te déteste pas. Il est perdu, écorché vif
Et oui, c'est dur pour toi de l'aimer tel qu'il est en ce moment. Il n'y a pas de honte à le reconnaître, c'est trop dur ce que tu vis

J'ai une petite idée, que j'ai appliqué avec mon fils, il y a quelque années.
Quand la parole ne marche plus ou véhicule trop d'agréssivité, il vaut mieux passer par l'écrit
Pourquoi ne pas instaurer une communication par courrier. Tu installes une boite à la maison, et tu lui dit que s'il a des choses à te dire qu'il mette une lettre dans cette boite et toi tu lui répond de la même manière..Peut être que par courrier, il pourra dire sa douleur mieux que par les mots. En tout cas moi ça avait calmé un peu les choses

Il faudrait également que vous soyez suivi ensemble chez un psy, ça ne peut que vous aider

Il ne veut pas de sapin, de crèche. Pas grave, la mort de son papa est bien trop proche. Il ne veut pas entendre parler de religion, de Jésus, c'est normal pourquoi ce dieu lui a-t-il prit son papa. Ca s'arrangera avec le temps, et toi ça ne t'empêche pas d'être en communion avec Jésus au fond de ton coeur

Je pense bien à toi

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 18 Décembre 2012 à 13:21:45
Merci pour vos réponses


Oh la la... que c'est dur aujourd'hui... je voudrai vraiment que tout finisse et ne plus être là... comment en arriver à penser celà !
et je pleure... la maison est un désastre... tout traîne... je n'arrçete pas de pleurer...
Ce matin je ne me suis pas réveillée (et pour cause j'ai oublié de mettre le réveil à sonner ! alors si je ne suis même plus capable de gérer cela...)
J'ai amené mon gamin 1h en retard à l'école et moi je suis arrivée 1/2 en retard....
je ne crois pa que je vais tenir ainsi ... il faut que je prépare le sejour au futuroscope et je n'ai plus du tout le coeur. Je voudrai seulement ne plus penser... Comment vai-je faire pour être en forme dimanche et être prête pour prendre le train à 8h45 .... J'ai la hantise d'arriver à Noel... Je ne me sens plus capable de rien. Je n'ai plus de courage...
Je me sens minable...

Je vais arreter la, quelle détresse... mon dieu. et je dois qd même continuer....

Martine
k
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 18 Décembre 2012 à 23:36:14
il serait temps sans doute de t accorder une pause martine....

peut etre que c est comme ça qu il faut que tu voies ce voyage.
Quand au reste, je reprend quelque chose que nous a dit le docteur fauré quand nous l avons rencontré et qui a marqué beaucoup d entre nous:ne pense pas en termes de j y arrive/j y arrive pas mais plutôt en terme de c est vraiment/pas vraiment necesaire pour moi.....

Le deuil t eprouve,ton fils t eprouve,garde toi le droit d etre indulgente avec toi meme puisque personne ne semble pouvoir le faire pour toi.

Nous sommes tous là pour te soutenir

bises

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 19 Décembre 2012 à 01:21:53
Oui tiobob..

prendre une pause...

Je pense que c'est "vraiment necessaire" (tu vois j'écoute tes conseils)
et l'occasion peut être de profiter d'être en dehors du cadre habituel pour se retrouver, se calmer, partager des moments complices.

Ce site m'a permis de me livrer, de dire tout ce que j'ai gardé faute de n'avoir personne à qui me confier. Cela dans un premier temps m'a calmer. Puis en lisant les autres messages, comme toi, j'ai eu les larmes aux yeux. Et là j'ai ressenti  comme une communion d'amour nous liant les uns aux autres ... je voudrais tellement donner du réconfort à chacun de ceux qui m'ont tendu la main... Et vous êtes nombreux. Nos échanges sont parfois brefs mais sincères .
Nous ne nous connaissons pas et pourtant à travers nos confidences, nous découvrons l'autre au plus profond de lui-même. Peut-être même qu'aucune de nos connaissances ne nous a approchés de si près, avec autant d'authenticité...

Cette période de l'année est difficile à vivre... Le 26 décembre devait être le 20ème anniversaire du jour où nous nous sommes donnés l'un à l'autre. Alexandre et moi...
Je pensais aller mieux, et soudainement  je tombe encore plus bas... ma peine est immense. Timilou n'a jamais été aussi présent.
L'espace d'une journée, je l'ai senti si fort... il me manque tant.
Je me sens meurtrie de partout physiquement et moralement...

Mon petit bonhomme est aussi mal que moi, et nous n'avons pas trouvé d'autres moyens pour nous retrouver que de nous faire souffrir...
Il est comme moi, sans trouver le sommeil. et donc aussi irritable... Lui finalement utilise le rire et la moquerie comme soupape à sa souffrance ... je n'y avais pas pensé ! Peut-êrte devrai-je rire avec lui dans ces moments là et parler ensuite... ?

Merci de vous soucier de moi, vous que je ne connais pas... Merci Tiobob. merci Yohann, malika, Fleur bleue, tifée, Caroline, flemmings, Clara, et tous les autres...

Je vais finir par acheter ce livre dont tout le monde parle et puis la revue (je ne sais plus le nom ?)

Je suis un peu plus sereine d'avoir pu partager ces quelques instants encore ce soir.

Bonsoir tiobob, bonsoir à tous   
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: clara le 19 Décembre 2012 à 13:27:14
chère Martine Tititou,

ne désespère pas , accroche toi ! on a des ressources insoupçonnables au fond de nous ... tu vas y arriver !

est ce que je me trompe ou ton fils ne veut pas que tu parles de la mort de son père à son instit ?

Peut-être que l'instit serait plus adroit,plus indulgent ...

laisse tomber cette année, ne t'épuise pas à lutter sur les leçons, gardes tes forces pour tenter de te reconstruire et ensuite à aider ton fils.
et puis un an dans une vie c'est quoi ? d'autant plus qu'il a sauté une classe ...
ton fils est en colère ni plus ni moins , la colère mais sur qui la reporter ? et bien sur l'école, sur toi ...

cette période est odieuse pour nous tous, car c'est une période de fêtes et de fêtes de famille on va la traverser ... oui on la traversera !

je t'embrasse très fort

Claire
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 20 Décembre 2012 à 07:36:43
Merci pour ton message Claire

Son instit est maintenant au courant... Je l'ai vu avant-hier. Il a dit devant lui que côté travail les notes étaient bonnes mais que c'était le comportement.
Sa marraine pens qu'il est en depression ... surexitation, pas d'appetit, ne dort pas...
Je vais essayer de voir si le médecin peut le canaliser un peu par homéopathie... au moins qu'il se repose...

Je pars avec lui au futuroscope dimanche... je ne voulais plus y aller... trop dur ! mais je vais essayer de me rapprocher de lui ces quelques jours à l'extérieur. Je me rend compte après cette grosse déprime, que ma peine me coupe de tout et aussi de lui. C'est peut être aussi cela qui le fait réagir ausi violemment avec moi...

Je vais donc m'occuper de lui à 100%. J'spère y arriver et tenir...

A bientôt
Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 20 Décembre 2012 à 08:03:59
bonjour Martine,

s occuper d eux à 100%, je crois que c est ce que tous les enfants du monde attendent de leurs parents.Sauf que quand on est deux il y a une vie en dehors de l enfant et il doit s integrer dans un monde où il n est pas en permanence le centre de l attention.
Alors quand on est seul face à lui, il devient le centre de notre univers et nous monopolise en permanence.Mon fils me coupe systématiquement la parole quand je m adresse à quelqu un d autre qu a lui et je dois me facher pour le remettre à sa juste place.
Difficile de la trouver cette juste place.Nous avons besoin de l affection de nos enfants et ils ont encore plus besoin de la nôtre.Leur accorder des moments privilégiés c est essentiel,les rassurer sur notre constance c est leur donner des appuis pour qu ils puissent prendre plus tard leur indépendance en toute securité.

Mais prudence!
Il faut aussi que l enfant accepte qu on ai encore des moments à soi,des moments sans lui, une vie où on peut s épanouir indépendament l un de l autre.
Le risque sinon,et je l ai vu à maintes reprise,c est de faire grandir de jeunes adultes qui se sentiront responsables de nous et de notre bien être,qui auront sans doute l impression qu on s est sacrifié pour eux et qui devront à leur tour se sacrifier pour nous en étant incapables de se sentir épanoui sans aussitôt s inquièter de nous.

Je n ai pas de recette miracle,je cherche tout comme chaque parent comment concilier le besoin de securité affective de mon enfant avec la necessité de nous donner de l indépendance vis à vis de l autre.
C est difficile d avoir l impression de le blesser quand je lui dit que j ai le droit de m adresser à d autres ou de prendre un moment pour moi,qu il n y a pas que lui dans ma vie.Mon coeur de maman aurait envie de lui crier qu il est ma seule raison de vivre mais je garde à l esprit son épanouissement sur le long terme,et petit à petit je me rend compte que mes efforts sont payants.

Je suis très proche de mon fils et j ai besoin de lui dire tous les jours combien je l aime, peut etre aussi parce qu on me l a trop peu dit à moi et que j ai peur qu un jour on ne puisse plus se le dire.Je veux qu il soit sûr de mon affection et qu il se sente fort de ça pour avancer dans la vie.Mais j ai appris à avoir des moments pour moi pour notre bien être à tous les deux,pour chasser cette douleur que j avais parfois en me surprenant à penser que c etait trop dur d etre sa maman toute seule et que ça aurait été mieux pour nous deux si il n avait pas été là.

J ai honte encore aujourd hui d ecrire ces lignes,mais c est vrai que je lui en ai voulu parfois de m en demander beaucoup alors que j etai capable de si peu. Comme tout parent j ai commis des erreurs avec lui et je les regrette , mais j ai appris à faire la paix avec moi meme et à me regarder avec plus d indulgence aussi.

Nous sommes sur le même chemin,sans guide ni garde fou pour nous aider dans notre tâche de parent,et nous avançons à tâtons en faisant du mieux  que nous pouvons avec tout cet amour que nous leur portons.

Pardon d avoir été si longue.Ta situation me ramène à mon rôle de maman aussi et je me pose tant de questions.....

bonne journée

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: clara le 20 Décembre 2012 à 08:35:49
bonjour Martine

Je vais donc m'occuper de lui à 100%. J'spère y arriver et tenir...

un vrai conseil et j'espère que tu m'écouteras ... la perte de ton mari est récente :

occupe toi en priorité de toi et c'est comme ça que tu réussiras à donner à ton fils ce dont il a besoin...

le choc a été rude et traumatisant pour vous deux (et je sais de quoi je parle) , bien sur que comme tous les enfants du monde, il essaie de te faire réagir parce qu'il te sens en état de faiblesse...
ton fils me parait très intelligent peut être en lui expliquant ta peine, ta fatigue, ta lassitude, tes doutes ....peut être il comprendrais un peu ...

et de toutes façons, quoiqu'il arrive, et même à deux, le rôle de parent est un rôle délicat et ingrat qui demande une remise en question quotidienne.

alors bon courage sur ce chemin et les enfants se construisent aussi avec nos imperfections  ;)

bonne journée

Tiobob : on fait tous des erreurs avec nos enfants, mais s'il y a de l'amour, ces erreurs sont pardonnées ...

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 21 Décembre 2012 à 07:24:59
Clara, Tiobob

Oh la la,
oui le choc est terrible..
.
et l'atterissage aujoud'hui encore plus brutal !

Encore plus  présent. J'ai l"impression d'avoir vécu sous anesthésie tous ces longs derniers mois.
Le réveil ravive la douleur, la douleur de son absence quande je me lève.

Je n'ai rien vu de 2012... L'année s'est arrêtée avec la mort d'Alexandre... et nous arrivons en 2013.... Je voudrai rester dans le temps avec mon timilou... arrêter de penser..
 
Hier, cela allait mieux, aujourd'hui dès le réveil  les doutes m'assaillent...
Comment ai-je pu être aussi égoïste avec mon petit .. ne rien voir... ne pas avor compris sa détresse dans ce flot de provocations, de méchanceté... COMMENT ?

Je me sens mal, plus capable d'aimer aujourd'hui. incapable d'avancer...
j'ai l'impression que je n'arriverai pas à quitter la maison et à préparer les sacs pour dimanche... Je recule... je recule
Rien n'est prêt...

oh la la... je dois réagir.  Il faut que ce Noel soit beau pour lui, qu'il soit heureux comme les autres enfants...
Pourvu que je tienne... Et vous ne serez pas là,
Je voudrai que le temps s'arrête.

Hier, je suis allée au cimetière, j'ai décoré sa croix d'une jolie guirlande et déposé une grosse boule en verre  où se trouve à l'intérieur comme une petite crèche... C'est si triste un cimetière.
Il n'y a pas encore de sapin à la maison... Jean-Adrien n'en veut pas... peutêtre ce soir...
Lui a sa crèche de Noel. Je ne pourrai venir le voir la semaine prochaine et poser ma joue sur sa croix... j'ai l'impression de le rejoindre ainsi et ressent comme une douce chaleur.

A bientôt
Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 21 Décembre 2012 à 21:52:21
courage martine,
pour les valises, au debut je n y arrivai pas.Les departs m angoissaient terriblement et je faisai tout en vitesse et au dernier moment.
Tu verras, on y arrive.Notre peu de ressource, nous arrivons à le mobiliser pour nos enfants.
Je crois que tu as toujours su pourquoi le tien te provoquait,mais ce n etait pas une raison pour l y autoriser.I fallait malgré tout que tu te proteges et que tu le proteges aussi en reagissant rationnellement.
Peut etre ssouffrez vous aussi du même mal: on agresse l autre parce qu on se sent incompris par lui, et tu lui en a sans doute parfois voulu de te malmener d avantage, à juste titre d ailleurs.

L essentiel est d avoir su reagir et d avoir pris cette decision pour vous deux de vous offrir ce moment privilégié.Profitez en à fond et surtout, si tu sent que c est possible, profites en aussi pour mettre les choses à plat avec ton fils, lui dire ce que tu ressens face à son comportement mais aussi combien tu l aimes et combien tu comprend sa colère.

J ai confiance Martine, tu vas y arriver.
Moi, depart pour le ski demain en famille avec mes freres et mes parents.Un joli cadeau de ma maman pour que noel puisse rester noel.

bises à toi

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 28 Décembre 2012 à 13:08:16
Bonjour tiobob,

Nous sommes rentrés hier soir.
Mon garçon était content de retrouver sa maison. Nous avons pu parler un peu mais pas autant que je l'espérai.
Il a très peur de me perdre, il m'a demandé si l'on pouvait mourir à tout âge et au mien aussi... J'en ai profité pour lui dire qu'il falllait pour cela arrêter de se dire des choses blessantes... Pourquoi faisait-il cela ? s'il savait que cela faisait de la peine ? il m'a dit qu'il ne savait pas mais que la prochaine fois, il me dirait quand ce serait pour paisanter.... Cela a duré un jour...
Hier, il a recommencé... Je sais qu'il rejette tout ce qui tenait à coeur à son papa (et souvent, son papa lui disait qu'il faut être gentil avec sa maman, qu'on en a qu'une) par exemple, au début il criait et chantait à tue t^te dans la rue, disait des gros mots haut et fort en sortant de la maison, courait dans tous les sens en me faisant des grimaces... Il ne veut plus manger ce que son père mangeait, ne veut plus entendre parler religion, pourtant il croie au Petit Jesus... Pour manger à table c'est terrible.

Il s'est bien amusé. De mon côté dur dur... J'ai l'impression d'avoir sauté Noël. L'ambiance festive du Futuroscope était parfois pesante et parfois féérique. Alexandre, la maison m'ont beaucoup manqués. Et qd je suis rentrée hier soir, j'ai senti qu'Alexandre était là et m'entourait d'une douce chaleur... étrange sensation...

Comment vas-tu Tiobob? et vous tous ?

A bientôt
Martine
Titre: ceux qui se mettent en travers de mon chemin, je les écrase, je connais l
Posté par: tititou le 29 Décembre 2012 à 02:03:53
Bonsoir,

Je reviens sur le site car j'en ai gros sur le coeur.
Mon garçon en rentrant de chez son parrain a déclaré: "Tous ceux qui se mettent en travers de mon chemin, je les écrase, je connais leurs points faibles, je les aurais à l'usure et toi aussi... je peux t'avoir à l'usure... je sais comment faire si tu te mets en travers de ma route". Il était tellement convaincu de ce qu"il disait. J'ai arrêté lavoiture. Il me fixait droit dans les yeux. Ce n'était plus le regard d'un enfant. Il avait une telle détermination.
Comment peux-tu dire une chose pareille !  ce sont les seuls qui sont proches de nous.
Alors dis leur d'arrêter leurs réflexions sur mon comportement sinon je me vengerai, nous ne les verrons plus et j'aurai gagné.
La  dernière fois déjà, il s'est montré d"une insolence... telle qu'à Noêl ils mont fait des reproches au téléphone disant que je le gâtai trop et me montrai pas assez ferme avec lui. Il n''avait pas à avoir peur de dormir dans sa chambre. C'est vrai qu'il ne dort pas assez, je le sais...
J'ai accusé le coup car je les aime beaucoup mais je me suis sentie mal jugée.
Auourd'hui, mon garçon a recommencé à répondre et être arrogant car ils lui disaient qu'il devait dormir et se coucher plus tôt et m'aider un peu plus. Il a alors dit qu'il faudrait le payer. C'était de la provocation de sa part... mais le ton est monté. Il leur a dit que rien n'était gratuit . Ils tiennent un gîte, je leur ai demandé en partant si ils voulaient de l'aide pour le ranger et mon garçon a dit : Je viens si on me paie. J'ai vu leurs figures se figer.
J'ai repris mon garçon lui disant qu'il allait trop loin; que sa marraine le gardait gentiment tous les mercredis...et cela gratuitement...que sa réflexion était déplacée... Qu'il fasse attention car je ne me fâcherai pas à cause de lui avec les gens que j'aime.

Son parrain m'a dit que je lui cédais trop. Qu'il fallait que je trouve quelqu'un; une présence masculine car il allait me "bouffer" et une fois plus grand je me retrouverai seule et ce serait trop tard. Qu'il se ficherait bien de moi... Cela m'a fait mal. J'ai répondu qu'il fallait laisser faire le temps... 
Comment les gens peuvent ils donner de tels avis ?  cela m'a mis en colère intérieurement. Je les aime beaucoup mais ils oublient à quel point je suis attachée à Alexandre. Quand il est mort, ils voulaient que je vende sa voiture et jette ses habits déchirés par le samu.
Je sais qu'ils veulent m'aider... Mais je m'aperçois qu'eux aussi sont en dehors de ma logique, de mon raisonnement et que leur discours m'agace.
Je suis parfaitement lucide de ce côté là... Je sais qu'il partira de toute façon. Et je  sais qu'il essaie d'écarter toutes les relations que nous avons... consciemment et inconsciemment... Je sais qu'une de ses peurs est que je remplace son papa.
Je lui ai déjà dit que j'avais besoin de contacts extérieurs, d'avoirs des amis comme lui avait les siens à l'école... et que plus tard il ferait sa vie, et que j'aurais besoin d'amis à ce moment là.

Je tourne en rond... Tout cela m'ennuie profondémment... Ils me conseillent la force, mais je sais que c'est pire encore. Il refuse d'emblée toute autorité... et je suis fatiguée de discuter, négocier pour des futilités...
C"est peut-être moi qui ne sait pas m'y prendre avec lui et ne sais pas me faire obéir ???

Martine-tititou

 


Titre: Re : ceux qui se mettent en travers de mon chemin, je les écrase, je connais l
Posté par: petite fleur bleue le 29 Décembre 2012 à 03:10:16
Bonsoir,

Je reviens sur le site car j'en ai gros sur le coeur.

Mon garçon en rentrant de chez son parrain a déclaré: "Tous ceux qui se mettent en travers de mon chemin, je les écrase, je connais leurs points faibles, je les aurais à l'usure et toi aussi... je peux t'avoir à l'usure... je sais comment faire si tu te mets en travers de ma route".

Son parrain m'a dit que je lui cédais trop. Qu'il fallait que je trouve quelqu'un; une présence masculine car il allait me "bouffer" et une fois plus grand je me retrouverai seule et ce serait trop tard. Qu'il se ficherait bien de moi... Cela m'a fait mal. J'ai répondu qu'il fallait laisser faire le temps... 
Comment les gens peuvent ils donner de tels avis ?  cela m'a mis en colère intérieurement. Je les aime beaucoup mais ils oublient à quel point je suis attachée à Alexandre. Quand il est mort, ils voulaient que je vende sa voiture et jette ses habits déchirés par le samu. Il refuse d'emblée toute autorité... et je suis fatiguée de discuter, négocier pour des futilités...
C"est peut-être moi qui ne sait pas m'y prendre avec lui et ne sais pas me faire obéir ???

Martine-tititou



Oh làlà, Tititou, ç a devient vraiment très difficile pour toi! les reproches que tes amis te font me font penser à ceux que que ma maman me fait régulièrement à propos de l'éducation que je donne à mes enfants (je suis célibataire et ils n'ont pas de papa)...c'est très pénible à vivre et ça n'aide pas du tout...par exemple, elle ne cesse de me reprocher de trop crier et à la fois de ne pas leur donner de fessées et de ne pas assez les punir, ce que je fais avec eux ce n'est jamais bien, avec mon papa ils regardaient trop la télé etc, etc...

Peut-être devrait-tu prendre un peu de distance avec ces amis quelques temps, ou bien être claire avec eux, leur dire que tu sais certaines choses (que ton fils dépasse les bornes, qu'il a besoin de sommeil etc...) mais que tu as besoin d'être rassurée en tant que maman, d'être soutenue, et dis leur si tu le peux (ça n'a rien d'évident, moi même je n'arrive pas bien à le faire surtout qu'on vit tous ensemble) toutes les choses avec lesquelles tu n'es pas d'accord.

J'y pense comme ça mais tu devrais prendre un rdv avec la psychologue de la CAF de ta ville. C'est gratuit et en général très rapide dobtenir un RDV. Je ne sais pas si ton grand garçon serait d'accord pour t'y accompagner mais tu pourrais déjà y aller seule. C'est ce que j'ai fait l'an dernier au moment où ma maman était à l'hopital en chambre stérile après son auto-greffe et où je craquait complètement sur le plan de la fatigue, mes jumeaux de 4 ans étaient devenus infernaux avec moi, complètement tyraniques, et le psychologue m'avait écoutée d'abord seule pendant une heure, m'avait beaucoup rassurée sur mon rôle de maman, m'avait donné quelques très bon conseil sur comment prendre soin de moi...la deuxième fois j'y étais allée avec ma fille qui présentait le plus de troubles que son jumeau (crises nerveuses, pipi tous les jours dans sa culotte puis ..caca 5 ou 6 fois par jour!)

Cette année je suis retournée la voir un mois après le décès de mon papa pour me rassurer quand à ce que je devais dire ou ne pas dire à mes enfants, notamment à ma fille qui ne supportait pas de me voir pleurer, me hurlait d'arrêter, me demandait tous les jours pourquoi je pleurais, qui se bouchait les oreilles quand je lui expliquais pourquoi j'étais si triste, etc...
On a discuté encore une heure et cela m'a fait beaucoup de bien. Elle m'a conseillée d'appeler le CMPP de Grenoble pour y avoir des consultations familiales, donc de rencontrer des psychologues avec mes jumeaux pour avoir un espace pour se dire les choses, pour s'exprimer...je ne l'ai toujours pas fait car cela va beaucoup mieux avec mes enfants ces dernières semaines. Mais je trouve que c'est une bonne solution pour des situations de crise comme tu vis avec ton fils. Le plus difficile serait peut-être de le convaincre d'y participer...

Dis à ton fils que tu sais que son comportement de provocations, d'agressivité est lié à sa souffrance de ne plus avoir son papa. Mais dis lui aussi que de ton côté tu es épuisée, que s'il ne s'assagit pas tu vas craquer, que tu vas tomber malade (dépression)...Dis lui que ce n'est pas une menace mais un énorme risque...tu pourrais être hospitalisée (je l'ai été en hopital psychiatrique à cause d'un burnaout...5 mois après la naissance de mes petits...ce sont mes parents de 65 ans qui ont dû s'occuper d'eux!)...ça pourrait peut-être lui faire peur et le faire réagir autrement? que deviendrait-il si tu ne pouvais plus t'occuper de lui? Dis lui que tu entends sa douleur et que rien ne te tient plus à coeur que de vouloir l'aider mais que lui doit aussi t'aider à ne pas te faire plonger!!!

enfin, d'autres personnes du forum auront peut-être d'autres idées à te proposer...Courage Martine, je t'embrasse fort et dis toi que tu es une bonne maman, c'est difficile de se faire obéir par ses enfants, déjà quand ils ont 5 ans alors à la pré-adolescence...
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 29 Décembre 2012 à 04:00:58
bonsoir et bonjour,

Il est suivi depuis le 5 juillet individuellement par un psy au CPPM mais il a des rdv très espacés... Le dernier était le 15 novembre et le prochain pas avant le 24 janvier... (le 1er rdv nous étions ensemble et j'avais eu des réponses à son comportement... j'espérai une amélioration... et le pbm s'amplifie)
La dernière fois, j'ai demandé à être reçue avec lui car les 3 fois précédentes il l'avait reçu seul et je ne voyais aucun changement dans son comportement à la maison.Je me demandais si mon garçon et lui en avait parlé. Mon garçon était d'accord. Le psy m'a dit qu'ils avaient parlé de l'école et il  semblait très mal à l'aise qd je lui ai décrit ce qui se passait à la maison... J'ai pensé que peut-être j'vais dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? je lui ai dit que je n'en pouvais plus et qu'il fallait trouver une solution... il m'a dit qu'il ne fallait pas chercher de solution car il n'y a pas de logique dans ces situations là....et que de poser la question à mon gamin le culpabilisait et me culpabilisait... Mon garçon lui a tourné le dos pratiquement tout le temps. Il l'a repris une fois, mais il a recommencé... A la fin, il lui a demandé s'il voulait changer et aller avec une dame qui ne connaîtrai rien de tout cela???.MOn garçon a dit qu'il allait réfléchir. Il veut garder le même.
Je cherche un nouveau psy pour lui qui nous verrai tous les 2 et séparément et j'ai rendez-vous avec mon généraliste le 3 janvier pour qu'il parle avec lui car sa marraine pense qu'il serait peut être en dépression? il n'est pas triste mais ne mange pas et ne dors pas bien. Il se moque de tout ce qui ne le concerne pas et à l"école est complètement ailleurs... Il se fiche de tout.

Je vais allée voir à la caf si ils peuvent me diriger vers un psy?

Merci pour tes conseils, et ton écoute. Cela est tres précieux pour moi. Je me sens moins seule.
Je vais essayer de parler à son parrain et marraine (j'ai dejà essayé mais je crois qu'ils sont surpris des réactions de mon garçon qui jusqu'alors était ainsi qu"avec moi à la maison). Ce sont les seuls amis proches que nous avons... ils m'ont bq aidé

A bientôt
Martine-tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 29 Décembre 2012 à 09:35:32
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 29 Décembre 2012 à 10:57:35
bonjour Ephémère,

Merci de m'envoyer le soleil, il vient d'arriver... en Normandie !
Et je viens juste de recevoir un appel des mes amis (parrain de Jean-Adrien).
Ils ont reparlé de la soirée d'hier.Il m'a dit qu'il ne se fâcherait pas avec moi ni avec Jean-Adrien. Qu'ils ne reparleraient plus aussi fermement avec Timinou (lun des 3 ti, Timilou est Alexandre mon conjoint). Mais qu'il me conseillait de l'envoyer ds un collège pour enfant difficile... si la situation n'évoluait pas et aussi de ne pas rester seule...une présence masculine lui ferait du bien... Je lui ai dit que c'était trop tôt pour en parler... et de laisser le temps aux choses de se faire. et que je ne pouvais mettre de côté mon garçon en cette période même si cela est difficile. Je suis responsable de lui et je dois l'aider à trouver sa place dans ce monde.

Bonne journée à toi ! je te renvoie un rayon de soleil
Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 29 Décembre 2012 à 11:01:56
Bonjour Martine,


Je viens de découvrir ton message.
C'est dur

Ne peux tu trouver un psy en libéral, les rv sont plus rapprochés et certaines mutuelles remboursent pas mal en complément de la SS

Surtout ne te faches pas avec tes amis, ils font ce qu'ils peuvent pour t'aider même si c'est un peu maladroit parfois. Ne laisse pas ton fils t'isoler, régir ta vie. Il doit retrouver sa place d'enfant. C'est toi le chef de famille, et là dessus il n'y a pas a discuter...même s'il est très mal en ce moment. Je sais c'est facile à dire...mais tu y arrivera

As tu essayer les fleurs de bach pour lui. Je te conseille de lui donner du rescue, ça va l'apaiser, lui redonner le sommeil, calmer la situation.
Ca fait vraiment du bien, sans danger, sans accoutumance et créera un climat un peu plus paisible à la maison

Je pense bien à toi


Malika


Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 29 Décembre 2012 à 11:11:01
Bonjour Malika,


As tu essayer les fleurs de bach pour lui. Je te conseille de lui donner du rescue, ça va l'apaiser, lui redonner le sommeil, calmer la situation
Peux-tu me dire ou je peux en trouver ? à la pharmacie? est-ce des plantes? J'essaierai bien.

Tu as raison, je ne veux surtout  pas me fâcher avec mes amis... les seules relations que nous avons ici.
Ils viennent de m'appeler et ne veulent pas se fâcher avec nous. Je sais qu'ils veulent m'aider. et je les aime bq.

Je t'embrasse,
A bientôt
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 29 Décembre 2012 à 11:23:10

Martine,


J'ai trouver ça et à la pharmacie et en magasin bio

Ce sont des élixirs de plantes. On met 4 gouttes sous la langue 3 à 4 fois par jour et vraiment peu de temps après on se sent mieux
C'est ça qui m'a permis de tenir pendant les derniers mois de la maladie de Pierre. Ca n'assomme pas, pas contre on se sent beaucoup plus serein

Tu peux en prendre toi aussi, tu verras c'est vraiment bien

Je te conseille vivement de l'utiliser

Bonne journée

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 29 Décembre 2012 à 11:47:17

PS

Pour les enfants le gout est un peu fort. On peut diluer dans une boisson ou dans de l'eau

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: mam'deCath le 29 Décembre 2012 à 13:18:13
Bonjour à toutes et tous,

Vous avez reçu de nombreux avis intéressants et j'ai  repris  ces  paragraphes du commentaire d' *Ephémère* qui me semblent éclairants et prudents :

 "Pour ce qui concerne la réaction des gens qui t'aiment face aux attitudes de ton fils qu'ils ne comprennent sans doute pas, elle est peut-être marquée du sceau de la colère face à la souffrance que ces comportements induisent en toi.
Souffrance qu'ils ne peuvent pas accepter puisqu'ils t'aiment.

Peut-être trouvent-ils également les réactions de ton Timilou trop injustes face à toi qui fais tout ce que tu peux pour l'aider.

Voilà, je pense qu'un (ou une) professionnel pourrait vraiment t'aider, car il faut que tu sois accompagnée dans cette relation à ton fils qui se complique du fait de sa propre réaction à la perte de son papa.
Un événement de vie qui le précipite peut-être dans le monde des adultes ; celui, notamment, du questionnement sur le sens de la vie et de la mort. Alors qu'il n'a pas encore 10 ans. "


Les amis et les proches s'ils sont là pour vous entourer affectivement, ils peuvent se tromper pour ce qui est éducatif et,  selon les conséquences de leurs conseils si vous les appliquiez, voilà qui vous  fâcherait tous pour de bon, ce qui serait effectivement dommage ! Il est préférable, pour vous tous  que chacun reste à sa place.

Peut-être avez-vous vu les vidéos concernant l'enfant en deuil...    http://www.traverserledeuil.com   "être accompagné".

Qui peut dire que votre fils  est un enfant "difficile" à part un spécialiste qui pourrait l'aider à exprimer son mal-être et le manque de son père ? Quant à un éventuel "beau-père" il n'est pas dit du tout que votre fils pourrait le considérer comme un référent !
Soyez très prudente et n'oubliez jamais : "les conseilleurs ne sont pas les payeurs" !

Je me suis permis de vous apporter ces précisions car,  pour ma grande fille maman de deux enfants,  en dépression , j'ai été très mal conseillée ; non seulement je m'en mords les doigts mais je  n'en vis plus ;  en voulant m'aider quelques personnes de notre entourage ont nui à mon enfant, elles sont  même allées jusqu'à prendre des initiatives malheureuses à un moment où j'accusais  la fatigue . Aujourd'hui tous se culpabilisent  et il n'y a plus personne.

Indéniablement votre petit a besoin d'être suivi "régulièrement" par un spécialiste - avec qui le courant passe certes  - qui aura une écoute neutre et bienveillante à son égard, qui saura vous guider.

De tout coeur avec vous deux.
Et chaleureusement à tous.    Mammj
 



Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 29 Décembre 2012 à 14:03:52
Merci mammj,

Tu confortes la position que je tiens depuis la perte d'Alexandre.
Quand il est mort, le  parrain de mon garçon est venu et quand il a vu les affaires d'Alexandre découpées par le samu, il a voulu les emmener pour les jeter... Je les ai pris et les ai rangé. Ils voulaient aussi que je me sépare de sa voiture restée garée en face de la maison... Tout ce qu'il restait de lui, les gênait, il fallait s'en débarraser comme si cela allait effacer sa mort et que d'un trait on pouvait tou effacer...
Je n'ai pas suivi leurs conseils, j'ai garder ses affaires, même son bol oû il y avait la trace de ses lèvres et tous les mardi je me fais un petit chaude dedans et le remets précieusement sur la plus haute étagère à l'abri des regards. Je sais que cela peut paraître fou... un jour peut-être... je n'aurai plus besoin de ce côté "physique" des choses ... pour le moment, cela m'aide à tenir face à son absence.
La voiture, je l'ai gardée (bien m'en a pris car je suis partie en vacances avec.. cela m'a fait drôle au début... la seule fois où je l'ai conduite c'est au retour des vacances 2011 car Alexandre avit eu un malaise... et puis après je sentais qu'il me protégeait et mon garçon au retour m'a dit, on va la garder, on est bien avec celle de papa)
Quand à l"éducation de mon garçon, je suis ouverte à tous les conseil car toute seule je n'y arive plus, mais je reste maître des décisions à prendre... je me sens trop responsable de lui, de son avenir, pour suivre tous leurs conseils, je ne me séparerai pas de mon garçon... il partira bien assez tôt pour ses études. Jusqu'à présent il était dur à la maison avec moi, maintenant cela déborde aussi à l'extérieur.
Quand à remplacer son papa, je n'y pense même pas... je pense au présent, à mon petit. Moi, je passe après, et je pense avoir un raisonnement normal. Tous voudrait que la mort soit effacée et qu'on puisse tout recommencer comme si rien n'avait existé.
Je sais que c'est par souci de moi et qu'ils réagissent en fonction de leurs sentiments face à la mort qui de nos jours fait peur.

Je les aime bq et ne veux pas me fâcher avec eux mais je suis mon chemin et écoute ma petite voix intérieure autant que je peux.

Merci mammj pour ta mise en garde... car parfois, la tentation serait de baisser les bras ou d'écouter les autres...
Voilà pourquoi je vous apprécie tous, je ne sens aucun jugement dans vos propos, je me sens bien avec vous, mes amis de coeurs !

tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 30 Décembre 2012 à 18:49:39
martine

la question d un nouveau compagnon n est pas du tout d actualité pour toi je pense,et il ne faut pas te leurrer:

1) si ça t arrive un jour,cet homme ne remplacera jamais ton époux ni le père de ton fils.Comme je l ai deja evoqué ailleurs,c est plutot à comparer avec l accueil d un deuxième enfant.L amour peut etre tout  aussi profond et inconditionnel sans être une trahison à celui que tu as vécu avec ton mari

2) on ne choisi pas un nouveau compagnon pour qu il soit un substitut paternel pour l enfant.D abord comme le dit mammj ça peut très bien ne pas fonctionner pour ton fils et en plus il ne faut pas que cela soit le leitmotiv dans une relation.Personnellement j ai vécu une histoire apres le deces de mon mari,mais j ai toujours considéré être le seul parent de mon fils et le seul à devoir prendre les decisions pour son education,même si j aurai bien sûr laissé mon conjoint intervenir dans les regles de vie et du quotidien ou donner son point de vue.Il est important de bien comprendre que ,quoiqu il nous arrive dans notre vie amoureuse,nous sommes seules responsables de nos enfants.ça pourrait meme nous etre salutaire dans le cas d une rupture car nos enfants auront malgré tout conservé notre conception propre de l education.L autorité martine, il te faudra trouver comment la regagner seule,sans béquille exterieure mis à part peut être une aide psychologique.
Mais c est essentiel de ne pas perdre de vue que ,desormais,en toute situation,c est  nous qui devons assurer et assumer.ça n empeche pas d etre soutenue mais il ne faut pas que cela devienne une assistance permanente,sans cela nous ne regagnerons jamais le respect de nos enfants,et ça c est indispensable.

Pardon si je suis confuse,j espere malgré tout que tu auras saisi l essentiel de ma pensée

je t embrasse

tiobob

Titre: Re : comment atteindre ce petit homme pour lui faire ouvrir son coeur...
Posté par: tititou le 03 Janvier 2013 à 22:29:34
Bonsoir,

Ce soir nous avons vu le docteur de famille...

il a parlé à mon garçon lui disant que si sa maman avait fait appel à lui, c'est que quelque chose n'allait pas à la maison.
Que ce qu'il vivait était dur, perdre son papa n'est pas facile mais qu'il devait obéir, arrêter de provoquer... accepter les limites...

Ce petit bonhomme semblait ailleurs... ne répondait pas.
Je me suis demandée ce que je faisais là ... "à nouveau spectatrice"
ne sachant même plus ce qui n'allait pas... le grand vide...

Tout cela m'a paru soudain d'un ridicule... on ne peut m'aider, nous aider... nous sommes sur une autre planète...
Il m'a cité des noms de psy... à la volée... Je les aurais trouvé dans l'annuaire !
Il ne savait plus que dire...

Dans un dernier sursaut: j'ai dit il ne dort plus... plus dans sa chambre...dans le canapé... dans ma chambre .. pas avant 22h30 ou plus : Normal, il a besoin d'une présence.... Il faut dormir...
oui ... j'espèrai autre chose

Normal.... bien sur... tout est normal...

J'ai fait mon chèque avec le sentiment que je réglais du vent....
Dans un souffle, je lui ai dit, je ne vais pas bien non plus... Cela n'arrange rien...
Oui bien sur...

Je me suis sentie complètement idiote... Mais qu'attendais-tu  ma pauvre ? q'attendais-tu ?
il n'existe pas de remède miracle contre la tristesse, la peine, le chagrin...

Me revoilà face à mon problème : comment atteindre ce petit homme pour lui faire ouvrir son coeur... et qu'il se sente mieux ...

Tititou

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 12 Janvier 2013 à 04:00:47
bonsoir et bonjour...

Je reprends le message du 6 janvier que j'avais mis sur un autre module pour donner des nouvelles du ptit ti.
-------------------------------------------
Aujourd'hui, nous recevions pour la premère fois de la famille d'Alexandre que nous ne connaissions pas.
En arrivant au cimetière, mon garçon a couru pour montrer où était sa tombe.
Il s’est assis sur le rebord de la tombe d’a côté... Celle d’Alexandre est restée de sable, toute simple.
Les yeux rivés à la tombe de son papa, il et s’est mis a parler :
papa est mort à la maison, je ne l’ai pas vu mourir heureusement j’étais à côté...Maman a entendu un grand boum . On aurait tous aimé qu’il reste plus longtemps. on aurait aimé le garder plus longtemps. J’ai de la chance j’ai pu profiter de lui plus longtemps.
Puis il s’est levé.
Je pense que je garderait longtemps cette image de mon petit assis regardant le sol où est enterré son papa et lui parler... enfin !
En quittant la tombe, il a ajouté que lui et sa maman se demandaient s’ils n’auraient pas pu faire quelque chose pour le sauver, s’ils n’avaient pas manqué quelque chose... On lui a dit, non ce devait être le moment ...
Il semblait vraiment libéré. Il n'avait plus voulu venir sur la tombe de son papa depuis Pâques.
Je l'ai à nouveau entendu  rire et jouer avec un autre garçon et redevenir un enfant ... A cet instant, j'ai été heureuse... et je pense qu'Alexandre aussi !

Voilà pour la joie...

C"était le week-end du 5 janvier...
---------------------------------------------
Depuis, il est plus attentionné avec moi... je crois qu'il a ouvert une petite porte de son coeur... Même si sous le coup de la colère ou de la révolte, il redevient agressif, il essaie de rectifier et même se reprend et dis 'c'était pour plaisanter...

Cela fait 3 soirs qu" il me parle de son papa... Ce soir il m"a demandé si je voyais toujours son papa car le soir qd il ferme les yeux il le voit avec sa grande barbe blanche...mais il ne sourit pas... puis il a imagé son idée en comparant avec sa ds3...

J'ai failli ne pas lui offrir à Noel... son parrain me disait tu lui cèdes tout... je ne regrette pas...

Il m'a dit que c'était le plus beau cadeau de sa vie et que son papa c'était comme sa DS3.
 le soir il l'éteignait et après le lendemain il se demandait s'il avait bien eu une ds3 pour Noel tellement c'était un cadeau incroyable !
Par contre son papa, n'était plus là  le matin... Il n'arrive pas à croire qu'il ne reviendra plus... et pourtant il sait que ce n'est pas possible qu'il revienne.

Il m'a raconté son rêve, il voyait son papa à côté de robots et il n'était pas drôle.  A mon tour, je lui ai raconté le mien pour lui montrer que je partage avec lui aussi... J'ai rêvé une fois que j"étais agenoillée sur mon lit et il venait e ramasait tout ce qui traînait  autour... tout était rangé... rien ne dépassait  je n'osais bouger....J'ai r^vé de lui aussi une fois avec le blouson gris qu'il portait à sa mort il marchait au bord de la mer, les cheveux au vent.

Je n'ai pas osé lui dire que je l"avais vu le 11 décembre tantôt en face de moi, tantôt à mes côté, le regard rieur et remplit d'un amour si intense que cela m'a porté toute la journée...

Pour la première fois, ce soir il a joué à l'ordi au solitaire comme il faisait avec son papa...
 Depuis qu'il est mort, il refuse et rejette tout ce à quoi tenait  son papa. idem pour la nourriture.. il faut dire qu'il est mort dans la cuisine.

J'ai finalement pris un rendez-vous chez une pédiatre de l'hopital qui s'occupe des enfants ayant des problèmes. c'est une maman infirmière travaillant dans son service qui en a parlé à sa marraine...Elle est parait il  très bien avec les enfants... Toute les pistes sont bonnes...pourquoi pas...
 j'ai rdv le 5 février...Peut-être arrivera-t-elle à trouver comment l'aider, à nous aider  à trouver ce langage commun qui commence à poindre le bout de son nez ! La secrétaire m'a dit quelle n'aimait pas les suivis... on verra bien !

Je tenais à donner ces éléments car vous m'avez tous tellement aidé à son sujet qd je suis arrivé il y a 1 mois tiens ! un mois déjà ....
cela crée des liens...

A bientôt
Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 12 Janvier 2013 à 09:03:15
martine,

c est etrange la vie.
Cela fait un bon moment que je n ai pas mis les pieds sur le forum, et voilà le cadeau qui m y attend aujourd hui!
enfin une lueur d espoir,un debut de mieux,quelque chose qui s est ouvert en vous deux et c est si beau à lire.
J en ai les larmes aux yeux rien que d imaginer ce que represente ce debut de victoire.
Je sais combien c est important pour nous aussi de les entendre parler de leur papa, de les sentir ouverts au dialogue,de pouvoir lire l apaisement quand ils se sentent autorisés à parler sans blesser.
Je traverse des moments etranges ces temps ci,des moments qui m obligent à me retirer dans ma grotte.Je communique moins mais je pense beaucoup à vous tous sur le forum,à toi bien sûr aussi.

Je t embrasse bien fort Martine,en esperant que votre chemin se poursuivra vers la paix et l harmonie.
N ecoute pas trop ceux qui te disent que tu fais mal pour ton fils,je crois juste qu ils s inquiètent pour toi sans vraiment parvenir à comprendre ton fils.Tu as l air de savoir bien mieux gerer les choses lorsque tu ecoutes ton coeur,et,apres tout,c est toi sa maman.

Tendresses à vous deux

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 12 Janvier 2013 à 10:08:31
Oh merci tiobob, te lire ma fait tellement plaisir...

Tu me dis vivre des moments étranges en ce moments...Rien de grave ? prends soin de toi tiobob... si c'est pour ton bien, si tu vas mieux ainsi...Fais comme tu le sens pour toi.

Comment vas tu petite soeur ? C'est étonnant, en écrivant hier soir, je pensais  à toi, tu m'a tellemnt soutenu ds certains moments ou je perdais pieds avec mon petit garçon....

je t'embrasse très fort

Tititou
Titre: Re : Gros cadeau hier '' maman, on est une bonne famille"
Posté par: tititou le 14 Janvier 2013 à 18:53:33
Gros cadeau hier...

Un ami a passé la journée à la maison. La journée a été plus sereine, se gâtant un peu au moment des repas.. Timinou devient infernal quand il s'agit de se mettre à table...
après il se calme.
Il était un peu triste quand notre ami est parti... Il s'est alors collé à moi, me serrant ds ses bras et m' a dit "Maman, on est une bonne famille" qui "on"  = toi, moi et Griminou (le chat).

Quelle joie ces quelques mots... alors qu'il m'avait dit qu'à 2 on n'était plus une famille !!! que sans son papa je n'étais pas sa famille.

Bonsoir à tous...
Plus beaucoup de monde vient sur le fil, mais je tenais à écrire l"évolution de la situation pour lui en ce  moment... depuis ce début d"année car quand cela va bien, il faut aussi le dire...

je vous embrasse
Tititou

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: cousin rv le 14 Janvier 2013 à 19:10:52
Salut Tititou et les autres équipierEs,

M E R C I

de cette nouvelle pleine de plaisir, d'espoir et de défis relevés.

Courage!
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 14 Janvier 2013 à 22:05:51
tu as bien raison martine,
quand ça va bien, il faut le dire,ça fait du bien aussi à ceux qui lisent

bises

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: lilas52 le 18 Janvier 2013 à 18:40:18
Bonsoir Martine,
Je suis heureuse pour toi et ton fils de cette évolution dans vos relations.
Je t'embrasse LYDIA
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 18 Janvier 2013 à 23:01:12
Bonsoir,

Voici, la carte 2012-2013 que j'ai décidé d'envoyer cette année pour la transition 2012 ...

Juste histoire de rappeler  "qu'on existe encore un  petit peu quelque part au niveau de notre vécu "
(phrase qu'on s'amusait à dire avec Alexandre)

J'en ai envoyé 2 pour le moment...
(1 réponse à ce jour ;)

N'ayant pas vos adresses, je vous l'envoie par le site... de la part de Timilou et la Maison des 3Ti..

Tititou   
Titre: Re : Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: cousin rv le 18 Janvier 2013 à 23:30:45
Salut Tititou et les autres équipierEs,

Juste histoire de rappeler  "qu'on existe encore un  petit peu quelque part au niveau de notre vécu "
(phrase qu'on s'amusait à dire avec Alexandre)
M E R C I

pour la carte et ton retour parmi nous.
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 19 Janvier 2013 à 11:02:46
bonjour...

Aujourd'hui ça recommence... et je n'en peux plus...
Depuis heir soir méchanceté sur méchanceté, pas un instant de répit, ni de tendresse ni simplement de gentillesse...
Ce matin dès le réveil... pareil...il va finir par me détruire...
J'ai essayé de parler, blocage, j'ai éclatée, lui ai montré ma peine... il a eu un petit sourire et a recommencé de plus blle.
je ne sais plus quoi faire... je suis à cran. J''ai envie de pleurer, de ne plus exister, d'arrêter cette vie de M....
Je ne epus plus continuer dans cette ambiance... je suis épuisée et ne peut vivre dans le conflit perpétuellement.

et le week-end ne fait qeu commencer...
oh la la... je ne vois pas d'issue.

<tititou
 
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Méduse le 19 Janvier 2013 à 11:28:45
Chère Tititou,
Je ne suis pas dans ta situation, car je n’ai pas d’enfants dont je dois m’occuper en étant en deuil. Je voudrais juste t’envoyer beaucoup de force pour affronter la colère de ton petit. Surtout ne la prend pas personnellement, elle n’est pas dirigée contre toi.
Ne peux-tu pas demander à des proches, d’emmener ton petit de temps en temps pour un moment pour trouver un peu de repos pour toi ? Ou sinon faire une sortie inattendue avec lui. Peut-être cela pourra l’aider à dépasser sa colère.
Je n’ai rien lu sur le deuil des enfants, mais je pourrais m’imaginer que pour eux, ça arrive par vagues aussi. Sa colère va de nouveau s’estomper. Tiens bon.
Peut-être, tu pourrais lui faire consulter une psychomotricienne. Cela pourrait lui faire du bien.
Courage et patience
Je t’embrasse
Méduse
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Méduse le 19 Janvier 2013 à 12:24:27
Tititou,
Une petite idée encore, ton garçon ne serait-il pas plus agressif au moment où toi, tu souffres tout particulièrement ? Lui aussi a perdu sa vie et ses parents d’avant : son papa disparu et sa maman en deuil ! N’essaierait-il pas inconsciemment d’attirer ainsi toute ton attention sur lui alors que tu ne peux être que divisée entre ton chagrin et ton amour pour lui. Moi, après la perte de ma fille, je n’avais plus de pensée pour les vivants (ma seconde fille et mon mari), même si je me le reprochais. Mais ma seconde avait alors 23 ans et mon mari était à ses côtés.
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 19 Janvier 2013 à 13:40:16
Yohann, Méduse Merci de me répondre,

Je sais que je ne suis pas visée personnellement... Ce qui fait mal c'est la violence du conflit... peut-être est ce moi qui n'allant pas bien déclenche ces réactiions là ?
Nous allons manger et sortir àl aa fête foraine qu'il attend depuis 1 semaine.. Peut-être sera-t-il content et laissera tomber sa colère pour le reste du week-end   (pas que j'en ai grosse envie mais rester à la maison ne règle pas la tension... trop dur)... 


zabou, tu m'a redonné la force pour finir la journée et me convaincre qu'il faut qd même avancer avec le pti ti même si sa pein et et la mienne ns emp^chent  parfois de nous rejoindre... et provoquent des étincelles !

Je vous embrasse...
A bientôt
Martine-tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 19 Janvier 2013 à 20:48:04
Martine,

quoi faire devant ces crises de colere???
difficile de les comprendre,meme avec les quelques elements de reponse que chacun essaye d apporter,difficile aussi de les supporter au quotidien.
As tu essayé aussi de t isoler? de répondre d une maniere tout à fait différente à ces agressions.

Sans etre dans une situation aussi difficile que la tienne,j ai vécu au début de l été une rupture amoureuse douloureuse qui a completement bouleversé les rapports avec mon fils.
Je comptai sur les vacances et  les activités en commun pour remettre de l ordre, de la tendresse dans nos echanges,mais ça a été l enfer.
Chaque fois que je proposai une sortie ça ne lui plaisait pas et j avais droit à une crise pour le faire monter en voiture,puis une autre pour  l en faire descendre et encore une au moment du retour.
Alors un jour j ai completement changé d attitude.Mon petit bonhomme est arrivé en me demandant ce qu on allait faire et je l ai regardé avvec dureté en lui disant qu aujourd hui on ne ferait rien puisque rien ne lui plaisait et que moi j etai epuisée de ses crises de nerfs.
ça a été radical.
On a refait d autres activités et ça se passait beaucoup mieux.

ça c est pour l anecdote

Autrement,à la maison,quand je sent que ça monte trop en pression,je m isole dans ma chambre.Je me suis rendue compte qu a un moment la situation devenait tendue trop souvent et j avais peur de finir par deraper.
Cette solution m a permis de me calmer moi aussi et de ne pas en arriver à des extremitiés difficiles.

Par contre moi je n aurai pas accepter de l emmener faire une activité qu il attend beaucoup si sa conduite n avait pas été correcte avec moi, mais bon, je ne suis pas non plus dans ton quotidien et mon fils n a pas le meme age.

As tu essayé de lui dire aussi quand tu te rend compte qu il deborde beaucoup,lui demander si il s  en rend compte lui aussi et si il sait pourquoi il fait ça?

difficile de t aider martine,mais essayons au mieux de te soutenir

bisous

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 20 Janvier 2013 à 00:19:23
*
Titre: Re : Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 20 Janvier 2013 à 00:21:16
bonsoir Tiobob, Meduse, Ephémère, Yohann

As tu essayé aussi de t isoler? de répondre d une maniere tout à fait différente à ces agressions.
Oui j'ai essayé, il revient à la charge... dès que je réapparais de façon encore plus virulente.

Autrement,à la maison,quand je sent que ça monte trop en pression,je m isole dans ma chambre.Je me suis rendue compte qu a un moment la situation devenait tendue trop souvent et j avais peur de finir par deraper.
Cette solution m a permis de me calmer moi aussi et de ne pas en arriver à des extremitiés difficiles.

Cela m'arrive à la maison de m'isoler dans la cuisine. Mais dès que je ressors, il recommence sur le même ton et même un ton au dessus.

Par contre moi je n aurai pas accepter de l emmener faire une activité qu il attend beaucoup si sa conduite n avait pas été correcte avec moi, mais bon, je ne suis pas non plus dans ton quotidien et mon fils n a pas le meme age.
j'ai hésité pour la fête foraine.... habituellement effectivement on ne sort pas si sa conduite ne le mérite pas...
Mais je voulais surtout empêcher la tension et la colère de monter de part et d'autre...et sortir de la maison... Je suis certainement plus vulnérable en ce moment et la priorité pour moi comme pour lui était que la tension s'arrête...
Ne peux-tu pas demander à des proches, d’emmener ton petit de temps en temps pour un moment pour trouver un peu de repos pour  toi ?
Je n'ai personne sur place pouvant le prendre de tps à autre...
Ou sinon faire une sortie inattendue avec lui. Peut-être cela pourra l’aider à dépasser sa colère.
j'ai donc essayé d'appliquer ce que disait Meduse Par contre malgré le froid nous y sommes allés à pieds (il voulait y aller en voiture) et il a eu droit à la moitié de ce qui était prévu (niveau budget et manège) sans petit encas (habituellemnt à la fête foraine on prend tjrs, une gaufre, une sucette ou une barbe à papa)

Au retour, il était calmé... il m'a demandé pardon mais n'a pu expliquer la raison de son comportement.

Le dernier été avec Alexandre, il nous a gâché les vacances : dès le départ on l'avait privé d'allé à un parc d'activité car il ne s'était pas bien conduit... il a fait les 400 coups...se fichant des punitions, des réprimandes... et au retour m'a dit qu'il s'était vengé et que puni pour puni... il avait fait tout pour nous ennuyer.

Il s'arrange pour ne laisser aucun moyen de l'atteindre.

Son agressivité a commencé hier soir, dès que je suis allée le récupérer à l'école... refusant de mettre les après ski que je lui avait amenés pour le retour dans la neige et faisant un scandale dans la cour de l'école devant ses camarades et leurs parents.

Peut-être a-il eu la même difficulté que moi en voyant la neige lui rappelant le jour où son papa est mort ?
Je pensais que la nuit calmerait les choses... Mais dès le réveil... il a recommencé et j'ai écrit mon 1er message sur le site...
Car vraiment je n'en pouvais plus.
 par moment je n'en peux plus.

Ce soir, cela va mieux... On verra demain.
Je ne sais plus comment le prendre... comment réagir avec lui dans ces situations.... si ce que je fais est bien ou mal? Je  supporte de plus en plus difficilement ces moemnts de tension.

Maintenant, je sais que ce n'est pas facile pour lui en ce moment... Il a eu des remontrances de son instituteur, de son parrain et sa marraine qui devant sa provocation on finit par lui dire qu'il faudrait mieux qu'il aille le mercredi au centre aéré... s'il n'était pas bien avec eux....
Ces jours derniers Je n'ai  pas le moral au beau fixe.... Je m'en veux d'ailleurs. En ce moment je peux peu... trè peu même..
J'essaie plus de surnager qu'autrre chose et dans bien des domaines...
 
Certainement qu'il le sent Yohann, certaineement... comment faire alors ? Comment ?

Le petit n'est pas bien dans sa peau, c'est une évidence; donc il doit ressentir, un peu comme nous tous, une forme d'angoisse, non exprimée.
Lorsque sa maman ne va pas bien, elle est aussi avec cette forme d'angoisse et même la cacher ne l'a fait pas se rendre invisible, aux yeux d'un enfant.
Résultat : Le petit homme avec déjà son angoisse, se prend en sus l'angoisse de sa maman et sa réaction devenant dure voire "méchante" pourrait n'être alors qu'une véritable réaction de peur !
(j'ai hélas appris ce que peuvent donner ces réactions de peur !)

Terrible ta réflexion Yohann... en la relisant..  
Compréhensible : l'enfant qui a peur cherche à être rassuré par sa maman et non seulement ne la trouve pas, mais en plus il cumule la peur de sa mère avec la sienne, sans autre bouée pour se raccrocher. = Violence !

Je suis pourtant toujours près de lui... pas tjrs en forme certes mais tjrs à son écoute...

Méduse a raison, pas facile pour un petit bonhomme...
il doit accepter à la fois l'absence de son papa et que sa maman ne soit plus tout à fait la même depuis la mort de son papa...
Je m"en veux de ne pas trouver la solution et surtout de ne pas savoir comment l'aider , moi, sa maman.

Je vosu embrasse tous trsè fort
Tititou  
Titre: Re : Re : Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: cousin rv le 20 Janvier 2013 à 19:54:51
Salut Martine, Tiobob, Meduse, Ephémère, Yohann et les autres équipierEs,

Cela m'arrive à la maison de m'isoler dans la cuisine. Mais dès que je ressors, il recommence sur le même ton et même un ton au dessus.
.../...
Il s'arrange pour ne laisser aucun moyen de l'atteindre.
Attention à ne pas confondre, l'apparence et le ressenti. Il est impossible que rien ne l'atteigne. Je partage l'avis de Yohann là-dessus. Par contre, qu'il ait d'énormes difficultés pour exprimer ce qu'il ressent et pourquoi il agit ainsi, tu sembles l'avoir compris :

Au retour, il était calmé... il m'a demandé pardon mais n'a pu expliquer la raison de son comportement.

J'irai même jusqu'à dire qu'il vaut mieux qu'il réagisse ainsi car cela lui permet d'extérioriser son mal-être. Ce dernier semble ne pas dater d'hier :

Le dernier été avec Alexandre,
.../...
il avait fait tout pour nous ennuyer.

Aussi dur que cela soit, il faut le laisser exprimer sa colère plutôt qu'il ne s'enferme dans ses pensées. Mais ceci ne doit pas t'empêcher de lui dire que tu n'apprécies pas de le voir comme cela (ce qui ne veut pas du tout dire que tu ne l'apprécies pas) et que tu ne peux discuter, échanger avec lui lorsqu'il est dans cet état. En conséquence, tu lui dis qu'il peut continuer à être comme cela et que tu comprennes qu'il en ait besoin. Mais, toi de ton côté, cela rajoute à ta peine et tu ne peux le supporter, donc tu lui indiques que tu vas t'isoler dans la cuisine (sans fermer la porte afin que vous puissiez vous voir l'un, l'autre ; aussi bien lui que toi) et que tu reviendras quand il en aura fini.

Une fois,sa colère terminée, tu le rejoins et lui expliques que tu  es prête à en discuter s'il le désire et tu le prends dans tes bras pour le câliner s'il accepte. S'il ne veut pas parler, tu peux lui rappeler les situations qui ne t'ont pas plue et t'ont fait du mal en précisant bien que cela ne remet, en aucune façon, l'amour que tu lui portes.

N'aurait-il pas l'impression que ton amour pour Alexandre et, donc, ta peine suite à sa mort, t'empêche d'avoir de l'intérêt pour lui? Ce qui lui ferait faire des choses odieuses pour se rendre intéressant, qu'il ait l'impression que tu portes attention à sa personne et pas seulement à Alexandre à ses yeux. 

Je ne me sens pas compétent du tout pour te donner des explications ou solutions et pense qu'un "homme de l'art" : psy, serait  plus à même de répondre aux interrogations suscitées par son comportement. J'esssaye juste de t'indiquer comment j'essaierai de réagir par rapport à cette situation et à mon vécu. Je peux complètement me tromper et en suis conscient.



Il a eu des remontrances de son instituteur, de son parrain et sa marraine

En avez-vous discuté ensemble : l'instit - P'tit Ti - toi et son parrain, sa marraine - P'tit Ti - toi ?


Je m'en veux d'ailleurs.
.../...
Je m"en veux de ne pas trouver la solution et surtout de ne pas savoir comment l'aider , moi, sa maman.

Tu ne dois pas même si c'est très facile à dire de ma part.

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tiobob le 20 Janvier 2013 à 21:20:48
Martine,
Ah s il existait une solution miracle,je te la donnerai volontiers

Je vois bien dans quel dilemme tu es face à ton enfant,à ses reactions, à ses sentiments.
C est difficile de savoir comment être present pour eux,suffisament et de bonne manière,tout en se preservant parfois de leurs reactions vives qui nous mettent à fleur de peau.
Car nous devons nous protéger d eux malgré tout.

S isoler,les ignorer parfois,ça culpabilise beaucoup mais c est aussi une manière de leur dire que nous existons aussi en dehors d eux,que nous ne sommes pas seulement cette fonction de maman,mais un être humain avec ses emotions et meme ses defaillances.
Continue à t isoler quand tu sent que c est n ecessaire,peut etre aussi à l ignorer un temps quand tu ressort de la cuisine et qu il repart de plus belle.Dis lui que tu n es pas disposée à être son punching ball permanent,que tu l aimes mais que tu as mal toi aussi,que tu peux comprendre sa colere mais pas accepter de vivre dans cette tension incessante.

Preserve toi Martine,bats toi pour exister aussi et pour ne pas te laisser malmener.
C est dur,et ,meme si tu as l impression d etre seule au quotidien,nous te lisons,nous t accompagnons,nous t épaulons de notre mieux dans cette rude épreuve.

Tu sais combien ta situation me touche,et je serai là chaque fois que tu en auras besoin.
Profite bien des moments d apaisement,car je sent que tu tiens le bon bout meme si le chemin est rude.

Ne te laisse pas déstabiliser Martine,et si tu es capable de peu soit deja fière d être encore un peu capable malgré la tempête au dessus de ta tete,parce que c est deja beau de tenir le cap tant  bien que mal.

Nous sommes tous avec toi

je t embrasse

tiobob
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 21 Janvier 2013 à 02:04:55
Merci tiobob, et tous les amis
 
Pour le soutien de ces derniers jours et d'aujourd'hui.

Il est vrai que cette journée plus souriante m'a redonnée un peu de baume au coeur et de courage.

Vous m'aidez tous beaucoup en ce moment car hier et les jours précédents, ça n'allait plus du tout... et même très mal. Je sens que cette journée est un tremplin et qu'il faut que j'en tire le maximum d"énergie pour les jours à venir.

J'ai profité de sa réceptivité (je devrais dire de notre) pour parler de la journée d'aujourd'hui avec lui... il a répondu que c'était bien et  qu'on s'était bien amusé dans la neige.. Il m'a reparlé de Noel au Futuroscope... qu'il aurait aimé resté là bas plus longtemps. Qu'il avait regardé les photos sur l'ordinateur. J'ai appuyé en lui disant que moi aussi et que j'avais passé une super journée avec lui , calme sans colère ni tension!  c'est pas mieux ainsi ?  et que je l'aimais beaucoup. Au coucher, il m'a demandé de lui faire pleins de bisous "comme avant"... Depuis la mort de son papa, il acceptait les câlins mais plus beaucoup les bisous...

Cela m'a beaucoup ému.

Je vous remercie tous, car je pense que si aujourd'hui j'ai réussi à être plus sereine c'est grâce à vous. à l'ensemble de vos conseils et surtout à votre soutien.

J'espère que cela va durer.  Cela peut changer tellemnt vite... Je finis par avoir l'appréhenion du lendemain...

Tiobob, je t'embrasse très fort

Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 21 Janvier 2013 à 02:57:20
Hervé,

Je relis ton message.

Merci pour tes réponses qui me sont bien utiles en ce moment.

Oh oui, On a parlé ensemble, son instituteur à qui j"avais demandé un rdv quand je me suis aperçu que mon garçon avait eu des punitions coup sur coup et avait omis de me donner un mot de son instituteur... le ptit ti était présent. Son instituteur lui a dit qu'au collège il aurait déjà eu un avertissement pour son comportement
On a  aussi parlé ensemble avec lui, son parrain et sa marraine... qui ne comprennent plus ses réactions... Son parrain, ces derniers temps en arrivait à m'appeler au boulot car il ne dormait plus à cause de tout cela.
Ils pensent que la solution est la pension....
Ils ne me l'ont pas dit ouvertement,  ils pensent que je n'arrive pas à gérer la situation car je n'arrive pas à le tenir et me faire obéir...
Jusqu'à présent ses colères, ses crises se passaient uniquement à la maison avec moi... depuis un mois cela se répercute aussi à l'extérieur et aussi  avec eux....

N'aurait-il pas l'impression que ton amour pour Alexandre et, donc, ta peine suite à sa mort, t'empêche d'avoir de l'intérêt pour lui? Ce qui lui ferait faire des choses odieuses pour se rendre intéressant, qu'il ait l'impression que tu portes attention à sa personne et pas seulement à Alexandre à ses yeux.  

 j'y ai pensé plus d'une fois... j'en avais parlé le 11 décembre sur le site. Je lui ai dit et lui ai écrit un petit mot en novembre à ce sujet, nous l'avons lu ensemble. (copie en pièce jointe du courrier que je lui ai donné )

Ce soir, cela allait mieux.... Qu'en sera-t-il demain...

Bien amicalement
Tititou


Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: mam'deCath le 21 Janvier 2013 à 08:24:51
Bonjour Tititou,

Pas simple d'éduquer seul(e) son enfant, vous qui souffrez de la perte de votre conjoint, l'enfant  qui souffre de la perte de son papa... et vos souffrances qui se télescopent ! Chacun de vous est dans le deuil, un deuil différent... Votre petit doit évoluer dans le manque de son papa, et si  les adultes peinent à surmonter l'absence de l'Etre cher,  à plus forte raison un enfant qui doit grandir sans l'un de ses deux tuteurs... Sa colère ne s'adresse sans doute pas à vous mais à la situation... Ainsi que d'autres l'ont suggéré  essayez de le laisser l'extérioriser sans l'entendre, je veux dire sans le prendre pour vous,  pour voir ce que ça donne, il va peut-être s'en lasser s'il ne trouve pas d'écho !

Le parrain, d'après ce que vous en dites, ne semble pas gérer malheureusement... Au besoin de temps à autre Jean-Adrien peut aller au centre aéré le mercredi où il sera avec des enfants de son âge, ce qui évitera les réactions  des  marraine et parrain qui n'arrangent pas ! Peut-être y a-t-il une façon de s'y prendre avec votre petit garçon ? Il serait  préférable de  tout  tenter avant d'envisager la pension.... Vous faire aider d'un(e) "pro", qui aura le recul nécessaire, serait tellement  plus indiqué pour vous deux et vous permettrait de préserver vos relations avec votre entourage (non à l'abri d'une erreur qui porterait à conséquence) ! Il vaut mieux que ce soit une personne extérieure qui préconise une éventuelle séparation entre l'enfant et vous...

Pourquoi ne pas commencer par prendre  l'avis de la psychologue de l'école ? Votre petit bonhomme a besoin de parler à quelqu'un de neutre qui l'écoutera avec bienveillance sans être pris dans l'émotionnel... Avez-vous pu  lire les textes et voir les vidéos relatifs à l'enfant en deuil ?

Pour ce qui me concerne, je vois peu mes petits-enfants qui ont des réactions inattendues à mon égard ; j'en souffre en plus de la perte de ma fille et je suis toujours partagée entre raison et l'émotion que je ne maitrise pas toujours bien du fait de ma sensibilité actuelle. Je me fais aider bien entendu  pour les comprendre, eux qui ont perdu leur maman, qui s'en veulent et lui en veulent, je ne parle donc d' elle que s'ils le souhaitent.  Ma petite n'a que  10 ans mais   je ne peux pas trop m'en mêler, c'est mon ex-gendre qui décide (très susceptible avec moi), j'ai déjà tellement de mal à réussir à  voir les enfants de ma fille que "je marche sur des oeufs"avec lui comme avec eux  ; l'aîné-plus libre de s'évader  -dans le sport, avec ses copains- est dans l'évitement...) ; j'ai conscience de raviver leur souffrance lorsqu'ils me voient  ; c'est en effet épuisant tous ces efforts....

Quoi qu'il en soit, au quotidien, vous ne pourrez pas continuer ainsi longtemps  tous les deux... N'y laissez pas votre énergie ni votre
moral, vous en avez trop besoin, ni laisser votre petit avoir une emprise sur vous. Sur ce forum,  il y aura toujours quelqu'un pour en parler avec vous et vous soutenir. Restez surtout confiante. L'amour d'Alexandre que vous partagez vous accompagne tous les deux.
Patience Tititou et essayez de dormir un peu plus car vous êtes fatiguée, comment ne pas l'être ?

Une douce journée et affectueusement.
Mammj
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Méduse le 21 Janvier 2013 à 11:56:37
Chère Tititou,
C’est encourageant que ton petit veuille de nouveau des bisous comme avant.
Quelques idées pêle-mêle encore :
J’avais entendu parler des « grands-parents de cœur ». Peut-être que tu pourrais trouver ainsi un soutien sur place et du temps pour te reposer par moments :
http://www.super-grandparents.fr/FR/whois_super_grandparents.awp
J’ai discuté de toi et de ton fils avec ma fille qui est psychomotricienne et elle me pense que des consultations chez une psychomotricienne pourraient l’aider car celles-ci peuvent le faire s’extérioriser par différents moyens. Souvent, les patients lui font des confidences qu’ils n’avaient faites à personne d’autre auparavant. Comme ton petit ne dort plus, elle pourra aussi lui faire des relaxations.
Lui parles-tu de ton chagrin ou de ta colère envers le destin (combien de fois j’ai hurlé dans ma voiture ou tapé sur un coussin !) ou essaies-tu de les lui cacher ? Il ne pourra parler de ses émotions que si tu en parles toi-même de temps à autre.
En fait, a-t-il une activité (du sport ou un punching ball par exemple) où il peut extérioriser sa colère ? S’il avait un punching ball, tu pourrais l’envoyer se défouler dessus. Et pourquoi ne pas le faire même tous les deux.
Une amie m’avait raconté que son petit-fils dont les parents étaient en instance de divorce lui disait méchamment qu’il ne l’aimait pas. Elle l’a alors pris dans ses bras en lui disant « que tu dois être malheureux ». Il a alors fondu en larmes.
Tu sembles épuisée. Ne pourrais-tu pas demander un arrêt-maladie pour reprendre des forces ? Et avez-vous assez de vitamines D ? Ma fille comme moi étions carencées comme de nombreuses personnes ce qui est très fréquent actuellement (hiver, mode de vie).
J’espère de t’avoir donné ainsi quelques pistes encore.
Affectueusement
Méduse
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 21 Janvier 2013 à 13:32:09
mammj,

Merci de me répondre... Pas question! oh non pas question qu'il aille ne pension. Il connaisse ma position là dessus.
Que c'est douloureux tout ça... Je sens bein que je perds pieds..

Qaund Alexandre est mort.... j'ai de suite contacté la psychologue de l'école que j'avais vu plusieurs fois avec Alexandre l'anné précédente quand il avait sauté une classe.
Je lui i demandé de voir Jean-Adrien, elle m'a dit qu'elle n'était pas psy et venait 1 à 2 jours pour les enfants en difficulté scolaire qui avait besoin de cours de soutien ??!!
Elle n'a jamais été voir Timinou depuis...

J'essais vraiment toutes les pistes.... j'ai contacté un psy au CPPM de la ville et il le voit depuis le 5 juillet.... aucun changement.. il ne le voit qu'une fois par mois et même plus, il a rdv jeudi provhain et ne l'a pas vu depuis le 15 novembre... où j'avais demandé à être présente au début de l'entretien car je ne voyais aucune évolution à la maison...Le psy a paru très gêné de ce que je disais devant mon petit garçon...c Finalement Jean-Adrien lui a tourné le dos le reste de la séance... et lui a demandé s'il voulait voir une autre dame pour repartir à zéro avec quelqu'un qui ne connaitrai rien de tout cela..... Ai-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ???? Mon garçon a dit qu'il voulait continuer avec lui... mais je n'y crois plus bq  aux psy..
Donc, oui il sait comment je vis le départ de son papa... Au début je lui montrai ma peine... il se moquait de moi, disant que je pleurai comme un bébé...Depuis ,je lui dis quand cela ne va pas sans montrer toute l'étendue de ma peine..

Il a vu que j'allais sur un site pour m"aider à mieux vivre la mort de son papa. On en a un peu parlé.

J'ai demandé à mon généraliste qui a parlé avec lui 20 minutes au moins sans réaction de sa part  s'il connaaissait un bon psy ! il m'a donné la liste de l'annuaire... disant qu'ils étaient privé et ce la serait cher...

J'ai pris un rdv (le 5 février)avec une  pédiatre de l'hopital qui m'a dit une infirmière travaillant  avec qu'elle était très bien avec les enfants...  

je vois bien que nous ne pouvons pas continuer comme cela. Je n'en peux plus et aujourd'hui j'ai des crampes au ventre... angoissee? C'est peut-être moi qui ne sais pas y faire... mon dieu c'est trop dur... on va se perdre...

Accalmie hier et aujourd'hui je ne me sens pas mieux que les jours précédents sans qu'il ne se soit rien passé...

bisous mammmj ! où sont tes sapradrap ! il m'en faudriat une tonne

Tititou
l
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 21 Janvier 2013 à 13:46:36
M"duse,

bonjour, J'ai bien pens" au putching ball... C'est un de ses cadeaux de Noel... Il s'est est servi au début et l'autre jour il le tapait en disant que c'était moi qu'il tapait et que j'avis la t^te en sang...

Je n'ai jamsi pensé a une psychomotricienne ... je vais me renseigner.
Il fait du basket et de la musique (solfège et hautbois)

Les crises finissent toujours dans les bras... et par des pleurs.
Depusi 10 jours, il parle plus facilement le soir  et de son papa parfois... hier par exemple avant de dormir, il m'a demandé comment on ferait maintenant si la porte du dressing restait coincée car il ne pourrait pas aller chercher la grande échelle comme son papa pour que je descende par la fen^tre... Je lui ai dit : aucun souci..tu vas chercher un voisin ou tu prends le teléphone pour appeler un ami qui saura tel à un serrurier... Après il m'a dit : on a bien rit ce jour là...

Il commence à me parler de son papa... C'est un début.

Cela donne de l'espoir mais il change tellemnt vite et je suis moins résistante.. plus émotive en ce moment où l'on approche les un an... avec la neige etc... tout m'arrive en force dans la figure et j'ai peur...

Bisou
Merci Méduse, je vais voir si je trouve une psychomotricienne, j'en parlerait le 5 février à la pédiatre...

a bientôt, je dois aller travailler...
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 23 Janvier 2013 à 02:21:10
Bonsoir méduse, mammj et yohann

Le calme après le déluge... Aujourd'hui retour au calme...

et enfin l'espoir de trouver quelqu'un pour aider mon gamin.

Je suis tombée sur un article dan s un magasine parlant de l"implantation dans la ville d'un P.R.E progarmme de réussite éducative.

j"ai laissé un message avant hier sur leur réponseur demandant si ils avaient un atelier pour les enfante en deuil d'un de leur parent.
Une femme m'a rappelé aujourd'hui. Ils n'ont pas d'atelier pour ces enfants là .
Par contre de par son métier d'aide aux enfants en difficulté elle m'a proposé de chercher une solution parmi ses collègues pour que Timinou puisse avoir un suivi efficace. Elle m'a demandé où il allait à l'école, si ils connaissaient sa situation et lui avait fait rencontrer le psy de l"école...Elle m'a dit qu'elle allait se renseigner sans donner mon nom auprès de son école et du CPPM pour savoir où qu'il en était. Elle a semblé vraiment poser les bonnes questions.
Je lui ai dit qu'il avait un rdv tous les mois  au CMPP et que cela ne donnait pas de résultat...Elle aussi a convenue que c'était trop espacé... J"ai rdv au CMPP jjeudi, la dernière fois qu'il a vu le psy c'était le 15 novembre.......
elle pense aussi que parallèllemnt à un suivi individuel de Jean-Adrien, il faut faire un point tous les deux et un travail en commun par la suite. Enfin une piste... et celle-là me semble bonne.

Je vous embrasse pour les pistes que vous m'avez donnés.
Je vais voir pour le site sur ls grands parents... ce serait peut être une bonne solution.

Je vosu embrasse

Tiitou

  

P
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: mam'deCath le 24 Janvier 2013 à 20:32:20
Bonsoir Tititou,

Enfin quelqu'un qui semble vouloir s'intéresser  aux  difficultés  de votre petit garçon et aux  inquiétudes de sa  maman....

Vous êtes tous deux en deuil, tous deux vous avez perdu votre Alexandre, son amour, sa sécurité !
Toutefois la tutrice, celle qui devra assumer la responsabilité de l'avenir de l'enfant, c'est vous et ce n'est pas simple...
Aussi,  je souhaite que vous soyez accompagnée le plus possible,  pour vous deux.

Affectueusement et à bientôt Tititou.

Mammj
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 07 Février 2013 à 10:47:37
bonjour

Cette personne n'a malheureusement pas encore rappelé...j'ai à nouveau laissé un message sur son répondeur.

Nous avons vu la pédiatre mardi, elle nous a gardé 1h15 pour faire le tour... Jean-Adrien n'était pas bavard.

Côté santé physique tout va bien. Peut être une petite dépression.. mais qui chez les enfants est traîtée avec un psychologue.

Elle pense que le problème vient aussi du fait qu'à la maison les rôles étaient inversés...
Alexandre tenait le rôle du père au foyer dans son intégralité, il gérait tout ce qui était entretien, courses, cuisine, rangement et s'occupait de Jean-Adrien le mercredi et la moitié des vacances scolaires. De mon côté c'est moi qui travaillait et faisait l'administratif et prenait en charge les devoirs avec Jean-Adrien et la moitié des vacances.
D'un côté comme de l'autre plus aucun repère.. ni pour lui...ni pour moi.

Jean-Adrien est en conflits avec les adultes... et il se fiche des retombées (pbm avec son instituteur, pbm avec ses parrain et marraine et avec moi)
Elle lui a demandé si il en voulait à sa maman pour la mort de son papa : non.... et s'il s'en voulait : non
LA 1ère fois qu'on vait vu le psy, il avait dit qu'il m'en voulait car je n'avait pas obligé son papa à se soigner et que je ne lui avait pas dit qu'il était malade... je lui avait expliqué que son papa ne voulait pas être différent des autres papa et ne voulait pas qu'il sache qu'il était malade... les médicaments.. on ne peut forcer quelqu'un à se soigner... par amour pour lui je l'ai laissé faire comme il l'entendait...
Il m'en voulait et s'en voulait car si il avait su ! il aurait été plus sage...
Alors... A-t-il compris 6 mois après ? ce que je lui avait dit en juillet ? je n'y crois pas
 
Elle lui a demandé si il voulait continuer avec le psy : non... la dernière il avait dit oui ?
Elle m'a dit qu'avec le centre CMPP elle avait toujours eu des pbms car ils sont assez fermés et ne veulent pas travailler en corrélation avec les médecins ou la famille...
Elle m'a donné des noms de psy qui travaille plus dans l'optique d'un suivi avec l'enfant et avec lui et  le/les parents...

Concernant le sommeil, elle m'a dit que cela ne servait à rien de lui donner quelque chose pour l'aider à dormir ca ce ne sont pas des insomnies mais des angoisses... Il ne peu dormir que si je suis à côté ... Actuellement, il dort dans le canapé car je travaile à côté et je le laisse dormir et me rejoint au petit matin... (en réalité quelques instants seulement après)
S'il prenait quelque chose... 2h après il se lèverait pour me rejoindre....et on retomberait dans le même schéma....

Ca n'avance pas beaucoup... je suis un peu désespérée car il ne va pas bien... et moi pas mieux...

Mammj,

J'ai vu votre petit mot dans le fil  "éclat de vie" et je rejoins totalement votre sentiment...
Hier j'ai crée un autre fil "Ca bouillonne en moi.. Ce débordement d'émotions... cette violence me terrorise" en rapport aux derniers jours avec Mon garçon...

Cela fera aujourd'ui un an ce soir... Quel maheur tout ça...

Merci pour vos réponses et votre aide.
Tititou

 
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 07 Février 2013 à 12:14:23
Re-bonjour !

Je viens à l'instant d'avoir cette personne du P R E (programme de réussite éducative).
Ils ne s'occupent pas des enfants en deuil mais elle a demandé l'avis à son équipe qui pense que ce ne serait pas bien pour mon garçon de changer de psy.... Elle a téléphoné au CMPP et a eu le psy qui devait me rappeler la semaine dernière !
Je lui ai dit que je n'avais pas eu de rappel... elle va voir avec Mr L qui s'occupe au CMPP d'un service en parallèle et prendra contact avec le psy... Elle me conseille de voir Mr L qui peut faire le lien entre le psy et moi ... et peut-être m'aider car il s'occupe de l'accompagnement éducatif- ( dans le cadre de l'autorité... Il se déplace parfois chez les familles pour voir d'où vient le problème ??)

Ne travaillant pas, je lui ai dit que j'appelais le psy de suite ...Apparemment à l'accueil, ils étaient au courant que j'allais appeler car on m'a dit 'vous ête la maman de ....?
Je lui ai demandé pourquoi il n'avait pas appelé ? Il m'a dit ne pas avoir compris qu'on lui demandait de me rappeler !
incompréhension entre les services ???
La dernière fois, le rdv s'est mal passé... 5mn après Timinou est venu me chercher... il ne voulait pas parler...
Le psy m'a demandé comment ça allait... je lui ai dit que rien n'avait changé ... même tension, même comportement face à moi , et à l'autorité et maintenant à l'extérieur... toujours pas couché dans sa chambre...
Et là le psy a dit : dès ce soir, il doit dormir dans son lit... c'est même peut-être déjà trop tard ! Cela m'a mis en colère car cela fait des mois que je tire la sonnette d'alarme et à chaque fois ... on dit devant lui : pas grave.. cela viendra.. à un moment il en aura envie ! alors que je sais bien qu'il faut qu'il retrouve sa chambre, un coin bien à lui....
Fin de l'entretien :  Appelez moi pour me dire ou ça en est...Il n'a pas fixé d'autres rdv...

Tout le temps de l'entretien, Timinou lui a tourné le dos... disant qu'il avait faim à chaque fois qu'il lui posait une question (il lui avait fait poser son sandwich et la dernière fois déjà, il avait réagi de même et le psy l'avait obligé à arrêter de manger...)
Je n'ai jamais réussi à le joindre.... la semaine dernière.

Donc aujourd'hui, je lui dis qu'en parallèle j'ai commencé à chercher et ai vu un pédiatre qui m'a dit qu'elle pensait qu'un suivi tous les mois n'était pas suffisant.... et là il me dit qu'il en est même pas au suivi avec mon garçon car il n'est pas demandeur et pas coopérant !!
Je crois rêver... j'ai envie de pleurer... ET ON NE ME DIT RIEN !!
Je lui dit alors que j'ai contacté le P.R.E qui n'ont pas de service adapté pour les enfants en deuil mais se sont proposé de trouver un meilleur accompagnement plus rapproché et avec la famille (moi) en parallèle...
Il m'a dit que mon garçon les 2  dernières fois semblait vraiment bloqué et réfractaire pour parler... (je lui ai dit que Timinou m'avait dit que c'était parce qu'il l'empêchait de manger... il m'a répondu qu'il pouvait attendre... je lui ai dit qu'à la maison tout était comme ça... il ne capitulait jamais quand on le contrariait!)
Il m'a dit de de voir avec lui s'il voulait changer de psy et aller avec quelqu'un qui n'avait pas vu sa maman !!!! pourquoi ? il a dit que parfois, le fait que les parents interviennent dans la relation psy-enfant est mal vécu par eux ( les enfants)....
Je lui ai demandé si il ne pensait pas qu'un rdv tous les mois  ou les mois 1/2 était insuffisant....
et là surprise .... OUI : Votre enfant aurait besoin d'un rdv par semaine............. SIDERANT ....on l'a vu la 1ère fois le 5 juillet !
Je lui ai dit que le P R E m'avait dit que je pouvais m'adresser à Mr L pour un accompagnement et suivre ce qui se passait... Il m'a dit qu'il ne voyait pas dans quel cadre il interviendrait car c'est un assistant social et qu'il ne pourrait rien dzns le cas de Timinou...

Je dois voir avec Jean-Adrien si il veut continuer avec lui et le rappeler pour un rdv..... Je vais voir avec le pti ti ce soir... peut-être voir un autre psy  toujours avec le CMPP surtout s'il faut réellement un suivi par semaine....

Je suis attérrée par tout cela... triste bilan pour ce jour ....
Si Alexandre pouvait m'aider à voir plus clair, s'il pouvait m'aider pour ce jour d'anniversaire si terrible.

A bientôt..
Tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: mam'deCath le 07 Février 2013 à 14:32:36
Bonjour Tititou,

Pas simples en effet toutes ces démarches quand on se trouve  dans la douleur et une grande lassitude suite à la perte et au manque d'un être cher....

Je suis sûre que vous allez obtenir de bons avis de personnes s'occupant d'enfants....

Ce qui vous a été dit me paraît cependant indiqué, à savoir :
- que votre petit garçon parlera avec une personne qui saura s'intéresser à lui, mais pas en votre présence....
- au rythme d'une fois par semaine, c'est également indispensable pour le moment....
Pour le reste, il n'est pas trop tard pour bien faire même s'il ne faut plus attendre !

Ma petite fille de dix ans a eu un bon contact avec une psy après la mort de sa maman, elle était reçue en entretien, sans son père.

Pour ma part, je vois une psychiatre qui ne me donne aucun médicament.... 1/2 h (ou plus)  par semaine ; là je peux dire tout ce que j'ai sur le coeur, elle sait m'écouter et trouver les mots pour m'aider à y voir clair dans mon profond marasme.

Ne laissez pas la fatigue et l'énervement s'installer, vous avez besoin d'être soutenus tous les deux.

Merci pour votre petit mot chaleureux.

Affectueusement à vous deux.

Mammj

indiqué par Blandine (très intéressante expérience)

http://www.google.com/url?sa=X&q=http://www.dailymotion.com/video/xtgstm_le-deuil-des-enfants-volet-1_tv&ct=ga&cad=CAcQAhgAIAEoATAHOABAlIm_ggVIAVgAYgVmci1VUw&cd=k3J6xB-GRvk&usg=AFQjCNE3Mp422nECfGtsE55Pz2hEPhaHEg


 
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 09 Février 2013 à 14:54:31
cafard monstre aujourd'hui...



En ce qui concerne le suivi de mn garçon; revenu à la case départ... je dois changer de psy... il vient seulement de me dire que pour lui le suivi depuis juillet n'a pas commencé... car mon gamin n'est pas demandeur et  fait un blocage... Je lui ai dmeandé si des rdv tous les 1mois, 1mois 1/2 n'était pas un peu léger... il m'a répondu tout de go que pour lui il faudrait un rdv toutes les semaines !!!!!
je suis très en colère... 6 mois de perdu alors ! et il ne m'a rien dit !.... Il m'avait demandé de l'appeler hier....pour lui dire si mon garçon voulait continuer avec  lui... Il ne veut plus...
j'ai eu sa secrétaire... il ne travaillait pas ! Il devait me rappeler pas d'appel !
Sa secrétaire m'a dit que s'il changeait de psy... il repartait à 0... et qu'il y avait une liste d'attente d'enfant attendant depuis un an...

Donc pour le suivi...
La pédiatre m'a dit qu'il était en bonne santé physiUE .Peut être un début de dépression pour lui ? elle m'a donné des noms de psychologues dans le privé... Je vais voir de ce côté là...

Je vous embrasse

Martine-tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: petite fleur bleue le 18 Février 2013 à 09:27:10
Bonjour Tititou!

J'ai lu dans la réponse que tu as faites à mgege dans son fil que ton grand garçon allait voir un nouveau psy (une femme?) une fois par semaine et j'ai pensé que c'était une bonne nouvelle. J'espère fort qu'ils vont faire tous les deux du bon travail pour que ton fils aille mieux!

Je t'ai envoyé un plutôt grand message en privé en début de semaine dernière mais je ne sais pas si tu l'as eu.
Je te presse 3 fois la main et te dis à très bientôt! :-*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 18 Février 2013 à 13:32:26
 oh oui, merci fleur bleue !

Je n'ai pas eu le tempd de te répondre... je veux le faire en prenant bien mon temps pour y répondre entièrement...
je ne t'oublie pas !

Oui, Mon garçon commence avec une nouvelle psy le 1er mars, et une 2ème séance dès le 4 mars et 1 fois par semaine.... Elle m'a paru compétente et à son écoute. Elle a accepté de me recevoir 3/4 d'heures avant ... ainsi j'ai pu librement tout lui expliquer... Elle a été très loin jusqu'à la période de gestation... pour cerner tout son parcours. Elle l'a ensuite reçu 1/4 d'heure pour prendre contact et apparemment ça a bien accroché ! J'espère bq et ai hâte vraiment d'arriver en mars... De gros coup de calgon encore dernièrement autant de lui que de moi... le 14 février notamment... (jour de son enterrement et fête si partculière... ns étions je pense au comble de l'émotivité)...
Le principal pbm est la perte total de repères, son papa étant père au foyer... il le gardait depuis bébé... En fait, nous sommes ts  les 2  déboussolés et le pbm est multiplié...

Je t'embrasse très fort et te serre 3 fois...

Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 02 Mars 2013 à 03:51:40
Bonjour,

Voici enfin la première séance. tant attendue !

La psy a d’abord demandé à Jean-Adrien s’il voulait remettre le rendez-vous à cause de son début de grippe. Il a voulu rester.
J'ai trouvé cela encourageant... Au moins on ne dira pas qu'il n'est pas demandeur... et cela confirme qu'il a envie de parler . Elle nous a reçu ensemble 10 mn demandant à Jean-Adrien comment c’était passé cette semaine. Pourquoi se mettait-il en colère... Il lui a répondu quand il n’obtenait pas ce qu’il voulait... manger devant la télé...se coucher tard.. Elle lui a expliqué que le rôle d’une maman est  d’éduquer ses enfants... de ne pas tout leur laisser faire... Et lui acquiesçait.
Il parlait très librement et lui a raconté sa semaine au centre aéré.
Il a tenu à me prêter sa console pendant que j’attendais dans la salle d’attente.'(j'ai trouvé ça gentil, car d'habitude il ne veut pas que j'y touche...)
Il sont restés 30 mn environs. Il est venu me voir quand c'était terminé l'air calme .  Il m'a dit qu'ils avaient joué et parlé.
Cette femme a un bon sourire et sait parler aux enfants.

Il est sorti plus calme, et la soirée a été plus détendue... J"ose espérer que c'est suite à cette entrevue et pas seulement à cause la la fatigue...
  
Pas grand chose de plus à dire. Sinon que j'espère beaucoup... Il faut y croire et rester positif !
 
Nous avons rdv lundi à 17h et le mardi suivant à 18h...

bise à vous tous
Martine tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 02 Mars 2013 à 08:49:25
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Tinou le 07 Mars 2013 à 15:31:10
A suivre... Avec beaucoup d'intérêt !
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 13 Mars 2013 à 00:41:09
bonsoir,

Beaucoup d'espoir avec cette nouvelle psy... En 2 séances, elle a su cerner le caractère de mon garçon, la situation, les points à travailler en priorité.
Elle m'a appeler pour me rendre compte de ses réflexions sur son comportement et la façon dont elle pouvait travailler avec lui.
Ce constat, fort honnête, dur à entendre mais correspondant profondément à ce que nous vivons depuis la mort d'Alexandre va nous permettre d'avancer.
En 2 fois, il est déjà plus conciliant et surtout ouvert au dialogue de plus en plus. Il accepte davantage l'autorité.
En parallèle, elle m'a donné quelques conseils pour mieux gérer les situations : pas d'apitoiement, rester ferme sur les repas en commun, être intransigeante au manque de respect, limiter les écrans (ordi, télé, console).
Nous avançons pas à pas... Nous avons enfin passé de bonnes vacances, même quelques fou-rires.. La fin des vacances a même été dure pour lui et pour moi...

Bises à tous
Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 13 Mars 2013 à 07:40:14

Chère Tititou,


Merçi de nous tenir au courant de l'évolution de ta relation avec ton fils

Tu n'imagine pas comme je suis contente pour toi et Adrien que vous soyez tomber sur une bonne thérapeute
Continue, continue, même si c'est un gros sacrifice financier...Vois tu au bout du tunnel la petite flamme tremblotante. Accroche toi comme une forcenée et avance
Heureuse que vous ayez tous deux trouve un peu de paix, de calme et de complicité

HIP HIP HIP HOURRA pour vous deux

Ma journée est placée sous de mauvais hospices ( encore notaire)  mais je penserai a toi et ça me fera du bien

Malika


Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 13 Mars 2013 à 08:12:34
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 14 Mars 2013 à 15:11:40
bonjour tititou
en te lisant je me dit que mon fils a sans doute besoin aussi de changer de psy il a 6 ans vient de perdre son papy qui etait tres fusionnel avec lui depuis sa naissance , il habitait a 200 m de chez nous donc ils se voyaient souvent plus qu'avec son pere
depuis son deces il veut tout commander , ses amis, nous, en classe , quand on le contrari il hurle ou balance les jeux ou objets , il veut maigrir refuse parfois de manger, il veux grandir comme son papy il dit

il ya qu'au sport qu'il va bien
il voit une psy depuis deux mois mais rien n'evolue elle dit qu'il y a rien d'anormal faut qu'il fasse son deuil , exprimer sa colere mais je supporte plus l'entendre hurler dans sa chambre , pleurer , le consoler tous les jours l'impression que son comportement s'arrange pas pourtant on discute beaucoup mais parfois pas la force ni le courage de parler de mon pere

en te lisant je me dit qu'il faut peut etre que je change de psy car elle a mis les rendez vous a une fois par mois
je sais plus quoi penser en ce moment je sais plus ou moi j'en suis trop de travail et pas le temps de faire mon deuil
bon courage a toi et contente que ton fils a trouver un psy qui lui convient
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 15 Mars 2013 à 01:15:16
Stephy,

Peut-être effectivement devrais-tu chercher un autre psy... si tu ne vois pas de résultat car avec ton psy actuel. Avec la nouvelle psy, dès la première fois, il a été plus calme... et le dialogue vraiment plus profond... sa colère toujours présente mais différente...
Je sais que j'ai perdu plus de 6 mois avec le 1er qui ne  donnait des rendez-vous que tous les mois, voire un mois et demi et me disait qu'il ne fallait pas chercher de solution car pas de logique face au deuil et cela culpabilisait mon fils quand je lui demandais comment faire pour l'aider...
Mon garçon a traversé des périodes de violence et ne mangeait plus rien... Il était ingouvernable. Vraiment en 2 séances; l'évolution est surprenante. Il faut trouver un psy avec qui passerait "le courant avec ton enfant" et avec toi aussi. La confiance est primordiale.

Je n'ai jamais eu affaire aux psy et si je ne m'étais pas inquiété de ne voir aucun résultat, j'aurais continué à penser qu'une fois par mois c'est normal. Au début , j'ai même pensé : c'est bien , c'est qu'il ne va pas si mal..... je ne connaissait pas la fréquence nécessaire... Je l'ai apprise par une pédiatre de l'hopîtal avec qui j'avais pris rendez-vous pour faire un bilan de santé "physique" me disant que peut-être si physiquement il était mieux, cela irait mieux psychologiquement... C'est elle qui m'a dit qu'i fallait au moins un rdv tous les 15 jours, toutes les semaines dans certains cas... et que d'après elle, il fallait changer de psy et trouver quelqu'un qui me reçoive et me tienne au courent en parallèle... Peut-être peut-tu voir avec ton médecin famille ou un pédiatre s'il connait quelqu'un qui travaille comme cela avec les enfants et les parents. La nouvelle psy travaille avec mon garçon par le jeu et arrive comme cela à le faire parler de sa colère.

Ce soir, nous avions rendez vous avec la psy pour la 3ème fois. Elle nous a gardé tous les deux 1h30... Je ne sais pas si elle a senti que de mon côté assi ça n’allait pas du tout ... Quand nous sommes sortis, nous étions tous les deux bien plus sereins.
Cela nous a fait du bien. Elle a abordé pleins de sujets importants. Mon garçon m’a agréablement surprise. Il était très à l’aise et très vivant dans la manière de s’exprimer. Je l’ai vu détendu et à sa place d’enfant. Il a parlé de l”école, de son manque de motivation... elle lui a repris avec lui les notes de chaque matière, le motivant à chaque fois... Il a parlé des mauvaises appréciations comportementales. A nouveau, de façon très positive, elle a convenu que Assez bien n'était pas génial mais ce n'était pas la dernière colonne et qu'elle était sur qu'avec un tout petit "plus" il passerait à Bien... Que ce pouvait être le prochain défi...
Je ne pensais pas qu’il se jugeait si mal. Elle lui a dit que la prochaine fois, ils verraient ensemble comment s’organiser pour mieux apprendre et se motiver....

J'espère que cela pourra t'aider un peu.
N'hésite pas, si je peux faire davantage pour toi et ton garçon, ce sera avec beaucoup de plaisir Stephy.

Je t'embrasse bien fort et te serre 3 fois la main (code d'amour avec mon petit bonhomme pour se dire qu'on s'aime)
Martine-tititou


Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 15 Mars 2013 à 01:20:41
Malika,

Contente de te lire ! merci pour tes encouragemnts. Votre soutien, votre aide m'ont aidée à avancer et persévérer.
Merci à tous pour cela.
Vos suggestions, vos idées m'ont permis de trouver enfin je crois la bonne personne.

Courage pour les affaires administratives, Malika (j'ai aussi pensé à toi).
Jamais agréables mais on doit le faire....

Je t'embrasse très fort
Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 15 Mars 2013 à 07:25:23
merci tititou de ta reponse,
mon fils a vu 5 fois cette psy a chaque fois il veux pas y aller et quand on y est je reste avec lui pendant la seance elle me pose des questions sur mon fils sur moi sur ses soeurs mais il ya pas de jeux par contre en te lisant on avait vu une psy de la ligue contre le cancer pendant que mon pere etait a domicile et apres le deuil c'etait l'hopital qui nous avait proposé pour toute la famille on a accepter mon fils l'avait vu 3 fois nous une seule fois
je me demande si je vais pas les appeler cet apres midi pour savoir si elle peut pas revoir mon fils car il aimait bien la voir elle le prenait seul jouait apres c'etait moi seule 10 m pour parler de lui et non de moi
là mon fils devient ingerable et moi qui commencait a sortir la tete de l'eau j'y arrive plus je me sens epuisée triste pour lui les remarques de l'ecole des parents , de savoir que ses copains en souffrent aussi pas facile mais bon je vais trouver la solution

pour nos enfants on est pret a tout  ;)
merci beaucoup il est vraiment bien ce forum de parler de ça a quelqu'un ça fait du bien on nous comprends pas autour ou ca derange
on va pas refaire le monde helas
je te laisse je pars travailler gros calinou nous c'est le code ici  :-* :-*
merci
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 15 Mars 2013 à 20:47:08
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 15 Mars 2013 à 23:45:20
Calinou ! Stephy,

Oui, bonne idée Stephy, essaie cette piste si le courant passait bien entre cette psy de l'hopital et ton petit bonhomme... Tiens nous au courant. Je suis sure que cela t'aidera aussi à reprendre des forces.
Je te comprends. Je sais que c'est dur d'avoir le sentiment de ne pas pouvoir aider son gamin. Mais sois sure que tout ce que tu fais pour lui, il le ressent. Même si il n'est pas toujours facile et parfois ingérable, il t'aime beaucoup et le fait que tu cherches à l'aider est pour lui très important. C'est une preuve d'amour et ce dont il a le plus besoin en ce moment. La psy m'a surtout dit de ne pas prendre pour moi ce qu'il disaitt ou faisait à mon encontre. Par contre, il ne doit pas te manquer de respect, c'est important. Il faut être ferme sur ce point. Il ne sait comment traduire sa colère, sa peine, sa révolte. Fais surtout selon ton coeur, avec ton coeur... le regard des autres n'a aucune importance... Mais tout cela, tu le sais déjà ...    
Il sait que tu l'aimes. Je suis sure que si tu trouveras la bonne personne pour l'aider, cela va aller mieux pour toi et toute la famille.
Ne te décourage pas. Garde ton moral. Tu fais le maximum pour lui. Tu vas y arriver Stephy !  N'ésite pas à venir te confier sur le forum. Tu trouveras toujours quelqu'un pour t'écouter, te comprendre et te répondre.
Je serai là pour toi. Le sujet me tient tellement à coeur... Alors si  à mon tour je peux t'aider !
Je te serre la main 3 fois et Gros Calinou
A bientôt
tititou

ps : tu m'a fais sourire en me confiant ton code à toi "gros calinou" car Alexandre, le papa de mon garçon chantait pour l'endormir : Calin, calinette, calinou... que de tendresse dans ces mots.. quel souvenir. Un cadeau ce soir de me rappeler cette berceuse... Je crois l'entendre. merci Stephy...

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Tinou le 16 Mars 2013 à 08:15:00
Ta persévérance Martine vous fait visiblement du bien à Jean-Adrien et à toi.
J'en suis heureuse.
Gagner en sérénité ne veut pas dire qu'on oublie, mais qu'on continue de vivre et qu'on apprivoise sa peine... Et que ton fils peut t'aimer "plus en douceur".

Tendresse,

Martine-Tinou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 20 Mars 2013 à 21:30:06
bonsoir je passe donnez des nouvelles de mon fils la psy celle qui souhaite voir mon fils,on la voit demain en urgence car quand je lui ai expliqué son etat et le faite qu'il a vu une autre psy que je restais avec lui dans la piece durant la consultation ect....elle a dit "houla ce petit garcon est en souffrance je le voit cette semaine et apres toutes les smaines une fois par mois ca va pas du tout et  je le verrai seul"elle a ajouté " vous inquietez pas vous allez aller mieux car obligatoirement quand son enfant va pas bien la maman aussi "
 
ouf un gros poids en moins et depuis il me demande sans arret" quand est ce qu'on voit la dame a la maison playmobil" oui il y a un grand hopital playmobil dans la piece , il s'en rappelait
depuis lundi qu'on connait la date du rv je suis moins tendue , j'ai hate car comme tu dit pas facile desfois d'etre impuissante et d'avoir des regards de certaines mamans a la sortie de l'ecole car mon fils s'est mis en colere envers leurs fils et que je sais meme plus quoi leur expliquer ...pfff de toute façon ne vivant pas cette situation elles pourront pas comprendre
merci beaucoup tinou pour ton mot et j'espere que toi aussi tu vois la lumiere dans le tunel

gros calinou je reviendrai demain faire un petit coucou bisousssss et tinou tu m'aide beaucoup car son tes messages j'aurai pas oser changer de spy merci merci
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 20 Mars 2013 à 21:55:29
O Stephy comme je suis contente pour vous deux !

Merci pour ces bonnes nouvelles.
Je pense, vu la réaction de la psy que cela va beaucoup apporter à ton fils et par truchement à toi même... Ne t'oublie pas Stephy.
Depuis que mon garçon va mieux... je pense que j'ai relaché la pression. Cela va mieux à la maison mais c'est moi qui accuse un contre-coup... Ca va passer. Oui vraiment, il est plus calme et plus respectueux avec moi.
Donne moi de vos nouvelles... de tes nouvelles. Tu verras, ça peut aller vite mieux.
Je t'embrasse très fort

Calinou et je te serre 3 fois la main très fort car vous comptez pour moi !

Martine-Titittou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 27 Mars 2013 à 09:41:09
ma titinou en te lisant j'espere que tu tiens le coup mais en meme temps la psy m'a dit aussi de songer a soi de faire aussi notre deuil ne pas songer qu'a nos enfants car obligatoirement il le ressente
j'ai pas pu venir donner des nouvelles avant je n'avais plus internet
ça c'est tres bien passé avec la psy ,depuis notre fils est calme pas une seule colere , il rejoue seul , il rit ,dort bien, remange un plaisir et du coup moi je me sens plus zen je prends plus le temps de me poser je me sens moi tendue stresser je me laisse l'autorisation de pleurer meme devant lui
le lendemain du rendez vous j'ai explosé j'avais tellement emmagaziner de la colere , de la tristesse que je n'osais pas exprimer car mon fils allait pas bien ....la psy m'a fait la remarque , mon fils ne supportait plus la tension qu'il ressentait dans la maison , moi, mon mari mes autres enfants

c'estdingue comme on ne se rends pas compte de ce que l'on degage et nos enfants sont de vrais eponge !!!
la psy m'a rassurée pour elle il est en plein deuil de son papy , que pour mon fils son papy etait une personne aussi importante a ses yeux que moi et qu'il a eu besoin pour commencer son travail de deuil de s'identifier a lui, maigrir, souffrir, veillir pas dormir , crier tous ce qu'il faisait les dernier semaines mais en aucun cas elle m'a dit ne culpabilisé pas vous avez tres bien fait de laisser vos enfants voir echanger, participer a tous ses derniers moments avec votre pere car c'est tres important pour que le deuil se fasse naturellement
qu'il va avoir encore des moments de tristesse, de colere mais moi incontrolable de toute façon elle va travailler sur ses coleres , cette envie de donner des ordres la prochaine fois la semaine prochaine et si il recommence surtout rester calme lui parler continuer ce que je faisais avant mais sans culpabiliser
voila les dernieres nouvelles
je suis ravie que ton fils aille mieux aussi
ils ont leur ange gardien qui veille sur eux et peut etre que la haut ton mari et mon pere se reconfortent l'un et l'autre pour que l'on aille de mieux en mieux
je te fais de gros gros calinou et je te serre 3 fois la main tres fort
stephy
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 28 Mars 2013 à 01:40:43
Comme je suis heureuse stephy de ces bonnes nouvelles ! C'est sur que la tension tombée, c'est toi qui a craqué... <prends soin de toi Stephy, la psy a raison...
Oui les enfants ressentent tout ce qui les entourent. Ta psy a l'air vraiement extra avec ton garçon; Elle va travailler aves les points à revoir. Que d'espoir... Le calme, la sérénité et m^me les rires reviennent.
Vraiment contente de te lire.

De mon côté, J'ai vu son instituteur qui m'a dit qu'il n'avait goût à rien, était nonchalant, ne participait pas et pire était plus que distrait maintenant carrément absent... Il pense qu'il serait en depression ? J'en ai parlé à la psy qui va voir cela dès son retour de classe de neige.Par contre, il a commencé à faire de efforts pour participer car il a eu peur que je l'inscrive dans une autre école que celle qu'il désirait..J'ai profité qu'il était absent pour prendre un rdv avec la psy. Je ne me sens ni mieux ni moins bien mais plus lucide. J'ai ai un second dans 3  semaines pour travailler certains points. je ne veux pas être en décalage avec mon gamin alors qu'il remonte la pente...

Je t'embrasse très fort Stéphy et continue à nous donner des nouvelles....
et Gros Calinou en te serrant la main 3 fois !
Tititou  
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 28 Mars 2013 à 02:17:23
Je t'embrasse Marie,
avec toute ma tendresse...

et je vais me coucher ! de suite ... pour être en forme demain !
(on est surveillé.. alors chut..pas de bruit... c'est la ronde de nuit )

A bientôt,
à mon tour je te serre très fort 3  fois..
bise
Martine

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 01 Avril 2013 à 14:57:51
j'espere que vous avez passer de joyeuses paques  ;)nous un peu triste ma mere est partie chez ma soeur avec mes freres nous on ne pouvait pas cause financiere ca fait drole mais bon mon fils a pas arreter d hurler hier de faire a nouveau des crises et comme je n'etais pas bien voila une eponge :)
ce matin il m'a demandé d'aller voir son papy je n'etais jamais retrouné avec lui donc en velo on est parti avec ce beau soleil
il est tout calme aujourd'hui et moi plus zen moins triste
pas facile les histoires de famille
j'espere que ton petit lou va mieux et que toi aussi
gros grso calinou je te serre tres fort 3 fois  :-* :-*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 01 Avril 2013 à 15:46:02
Coucou Stephy,

Merci de tes nouvelles. C'est normal que ton petit fasse encore quelquefois des colères, cela va aller de mieux en mieux. Garde courage. Essaie maintenant qu'il commence à aller mieux de t'occuper un peu de toi. On s'oublie bien souvent à s'occuper de ses petits...
Oui, mon garçon va mieux. Il est parti en classe de neige et est revenu samedi à 20h. Il est revenu content et plus calme. Ce serait plutôt moi qui vais pas trop bien en ce moment. La semaine a été difficile et même la présence de mon garçon n'arrive pas à me faire reprendre le dessus. Il est venu voir si je pleurais tout à l'heure. Il faut absolument que je trouve l'énergie de réagir. Je me suis inscrite à une association pour faire des sorti en groupe donc à caractère amical. Il y a même des sorties pour les familles et mon garçon est content de sortir et partant surtout... je suis contente de voir qu'il a envie de s'ouvrir à l'extérieur. mardi soir nous allons faire une partie de bowling avec l'association. Ce week-end de Pâques, tous les 2... un peu tristes J'ai bien senti sa morosité quand il est allé chercher les oeuf dans le jardin. Pas de papa pour regarder sa récolte et partager...
Je t'embrasse trsè fort Stephy, prends soin de toi car il me semble que ton moral est pas au top... et si tu vas bien, ton garçon le sentira aussi... as tu envisagé d'être aidé aussi de ton côté? Je suis sure qu'Alexandre et ton père suivent cela de près et nous envoient leurs anges gardiens pour veiller sur nous...

Gros calinou et je te serre aussi 3 fois la main pour te dire que tu comptes sur moi.
Continue à donner de tes nouvelles surtout !
Martine-tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Tinou le 03 Avril 2013 à 11:20:19
C'est normal ma petite Martine qu'en cette période festive, Alexandre vous manque énormément à Jean-Adrien et toi.

Vous avez géré chacun de votre côté cette semaine de séparation.
C'est déjà un premier pas.

Maintenant, il faut continuer à sortir de temps en temps, sans trop forcer, mais en persévérant ; on dit que c'est le premier pas qui coûte et vous l'avez déjà franchi.

Trois fois la main depuis Rouen,

Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: stephy le 05 Avril 2013 à 17:28:35
je te comprends martine moi aussi cela m'a attisté toutes les premieres fois sans lui il parait je pense que meme apres ces 1ere fois il nous manquera dans nos coeurs
je suis tres ravie pour toi cette bonne idée d'association cela evite de rester seule
je ne me fais pas aider j'en ressens pas le besoin , juste parfois de la tristesse , j'ai bcp d'amies amis certains m'ecoutent d'autres pas mais cela aussi fait du bien de pas parler que de mon pere de penser a autres choses, voir autres choses continuer a vivre comme on peut

je te remercie de t'inquiter pour moi  ;)je suis en pleins projet un qui me tenais a coeur depuis quelques temps et mon pere m'a donné la force de foncer et d'aller jusqu'au bout donc je suis en partie heureuse et une partie triste de na pas pouvoir le partager avec lui echanger nos joies, mais je sens sa force

mon fils a eu des pleurs mercredi un peu de colere son papy lui manquait ...illui faudra du temps ca me fait mal a chaque fois  :(mais bon on veut tjrs les proteger  ;)
passe un bon week end gros calinou et je te serre 3 fois la main et l'autre main aussi

stephy
Titre: grâce à vos conseils, à vos encouragements, il va mieux ! beaucoup mieux !
Posté par: tititou le 08 Avril 2013 à 01:03:06
Bonsoir à tous qui m'avez accompagné depuis le 10 décembre... quelle avancée !

je vous dois à tous beaucoup. Sans vos soutiens, votre aide où en serais-je aujourd'hui avec mon garçon ? grâce à vos conseils, à vos encouragements, il va mieux ! beaucoup mieux !
Merci de m'avoir incité à changer de psy... à persévérer... à y croire.

A son retour de classe de neige il y a 8 jours, j'ai retrouvé un garçon plein de vie et heureux de cette semaine...   Il m'a écrit 2 cartes où il disait être content et s'amuser et m'a envoyé un collier avec une pierre "jaspe dalmatien" pierre réputée pour protéger durand les voyages.
Alors qu'au départ, il pleurait et n'arrivait pas à monter dans le bus... revenant sans cesse vers moi pour me faire un bisou... Au retour quand la directrice lui a demandé s'il était content de rentrer... il a dit "bof"
Cela veut dire qu'il a passé un bon séjour !  ai-je répondu... Il est sorti du bus, un sourire aux lèvres, fier de lui... a couru vers moi : maman tu m'as manqué.. J'ai compris ce que veut dire participer, je n'ai plus peur.
Nous avons vu la psy vendredi 5 février, elle m' a dit à la fin de la séance qu"elle l'avait trouvé souriant, plein de dynamisme et qu'il lui avait dit que durand cette semaine, ll n'avait pas pensé à son papa... Il est en bonne voie... Elle m'a dit que le fait de partir et surtout d'être séparé de moi lui a fait beaucoup de bien.
Ce week-end, lui qui d'habitude ne veut pas bouger... m'a même poussé à aller à une ballade organisée par une association OVS(on va sortir), où nous sommes inscrits depuis quelques semaines. Il parlait à tout le monde et tous l'ont trouvé attachant et très spontané.
J'étais heureuse de le voir ainsi... Il voit cette psy depuis le 1er mars, 1 fois par semaine... le résultat est fantastique...
C'est à moi qu'il faut penser maintenant car c'est lui qui m'a fait tenir jusqu'à présent . J'en ai pris conscience hier grâce à un ami, je lui disais : si je  n'avais pas eu d'enfant, cela aurait peut-être été plus facile pour bouger, m'en sortir... En es-tu sur?  après réflexion : faux ...archi faux... Au contraire, Ce petit homme, le fils d'Alexandre m'a donné un but pour me battre et continuer, et aujourd'hui qu'il va mieux... je suis obligée de prendre soin de moi, à mon corps défendant. Sans lui je n'aurais pas tenu et aurais certainement fait une grosse bêtise. Nous devons beaucoup à nos enfants. Je dois beaucoup au mien, même si cela a été très dur, s'il m'a dit des choses terribles... au fond, il voulait me secouer, nous secouer devant cette détresse qu'était la nôtre. Je vous remercie tous encore et encore. tenez bon mes amis, vous n'êtes pa seuls.
Je vous embrasse très fort et vous serre trois fois la main pour vous dire que je vous aime tous mes amis de coeurs... et ne vous oublie pas même si je suis moins présente sur le forum...
Martine*tititou    
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 08 Avril 2013 à 08:26:52
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: Tinou le 08 Avril 2013 à 08:46:15
Comme tu as raison Martine,
Jean-Adrien est un cadeau d'Alexandre... Vous vous aidez mutuellement, mais ne t'oublie pas en route !
Je t'embrasse,

Martine
Titre: Mon garçon va bien ! il a retrouvé le sourire, le rire d'antant !
Posté par: tititou le 02 Mai 2013 à 01:59:58

Bonjour les amis, mes amis de coeur... je vous dois tant !

Vos encouragement m'ont permis de tenir, de continuer à chercher ce qu'il fallait pour mon petit bonhomme ! Sans vous, je n'aurais peut-être pas été aussi perspicace... Merci, milles mercis pour vos conseils et votre aide... Je vous suis reconnaissante.
 
Mon garçon va mieux, et même va bien. Il s'en est sorti grâce à cette nouvelle psy qui l'a suivi 1 fois par semaine depuis le 1er mars...
Elle a été formidable, à son écoute, dure quand il le fallait.  Il l' a vu la dernière fois le 5 avril et ne la revoit pas avant le 6 mai !
Dommage ... Je ne l'ai trouvé qu'un an après la mort de son papa ! quel temps perdu !

Incroyable la métamorphose de mon garçon... Il a tellement changé en 2 mois...
On dialogue, il est devenu même attentionné par moment.. Il s'inquiète pour moi. Il n'a plus cette révolte, cette agressivité envers moi. Il est parti en classe de neige fin mars et au retour il a dit à la psy qu'il n'avait pas pensé à son papa et que manger dans la cuisine (où il est mort) ne le dérangeait presque plus. Il y a même une complicité entre nous. il se confie facilement et a retrouvé le sourire, le rire d'antant. Et cela n'a pas de prix !
Depuis  mi-mars je me suis inscrite sur un site OVS(on va sortir) qui permet de faire des sorties organisées par d'autres personnes et ainsi de se retrouver pour des sorties amicales que seule on ne ferait pas. les gens viennent en couple, ou seuls ou en famille... Cela a fait un bien fou à jean-Adrien, la psy me l'a fait remarquer... on fait des balades le dimanche de 8/10km. J'ai rencontré 2/3 personnes sympa. Jean-Adrien est à l'aise avec les adultes et les enfants et surprend tout le monde car il discute et va de l'un à l'autre... tout le monde l'aime bien. Hier on a fait un bowling et on lui a appris à jouer ! J'aime même organisé une sortie à Festyland (un parc d'acivité)...

Je suis donc pleine d'espoir quand à son avenir. Il rentre en 6ème l'an prochain et appréhende un peu. Je sais qu'en cas de baisse de moral, il pourra à nouveau la consulter et aura un pilier, un tiers à qui parler pour continuer à avancer et s"épanouïr comme les autres  enfants de son âge. Et c'est énorme...

Je tenais à vous informer de ces bonnes nouvelles.

Je vous remercie encore et vous serre la main 3 fois pour vous dire que je vous aime et que vous comptez et êtes dans mon coeur.
<<<Même si je ne viens plus beaucoup... je vous lis toujours..

A bientôt
Martine tititou
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 02 Mai 2013 à 07:38:47
*
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: kika le 02 Mai 2013 à 09:39:19

Bonjour Tititou


Merçi de nous faire part de si excellentes nouvelles. Enfin tu as pu renouer des relations apaisées avec ton fils
Le savoir bien dans sa peau après tant de souffrances pour lui, pour toi nous met du beaume sur le coeur
Et je vois que du coup tu t'occupes de toi, tu sors de ton isolement...ça fait du bien et me donne l'espoir d'en faire autant un jour

Bonne continuation

Je t'embrasse

Malika
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 23 Août 2013 à 03:11:21
Bonjour à tous.

Je reprends le fil ! Mon garçon qui allait si bien début mai a craqué au moement des fêtes des méres/ péres le 9 juin. Crise des plus terribles où sa psy a pensé à une depression. Il a été hospitalisé 1 semaine. Apparemment non.. Heureusement mais à nouveau révolte, colère envers moi. Cela m'a permis cependant de prendre du recul et de récupérer un peu.
Nous avons rencontré un psychomotricien qui a réussi à le mettre en confiance et lui faire mettre enfin des mots sur ses angoisses.
Nous l'avons vu ensemble et il m'a demandé de raconter devant lui comment cela s'était passé le jour de la mort de son père... Je n'ai jamais vu mon garçon aussi attentif et assis sans se lever.. Ce jour là, il a réussi  dire qu'il pensait que j'aurais pu le sauver et aussi lui. Il a aussi demandé pourquoi, on l'vait tenu à l'écart car il pensait qu'il aurai pu aider à le sauver... Pour la 1ère fois, il a entendu comment cela s'est passé et comment je l'ai vécu.
Je l'ai vu ensuite seul, il m'a demandé de travailler 2 points (c'est le premier à me donner enfin des éléments !):
1) stopper la crise avant que ça monte en le mettant à l'écart pour qu'il se calme, s'il ne veut pas, tout simplement en vaquant à mes occupations et m'éloignant de lui comme si cela ne me touchait pas. Pas facile car dans ce cas, il revient à la charge pour faire monter la pression... Mais positif car l'autre jour, de lui même, il est allé finalement s'isoler dans sa chambre... 
2) Ne pas trop l'accueillir après la crise. Jusqu'à présent à chaque fois qu'il monte et dit des choses terribles à mon encontre, il finit par craquer, pleurer et venir se lover dans mes bras car il sait qu'il a dit des choses affreuses et cela l'angoisse.  
Le psychomotricien m'a expliqué que l'accueillir signifiait pour lui qu'il m'avait vraiment atteinte et fait de la peine et le culpabilisait et l'angoissait encore plus... La conduite à tenir : juste lui faire une bise et continuer ses activités comme si rien n'était. 1 ou 2 jours après, lui dire "dis donc, tu as encore été dur avec toi ce jour là.... et en discuter avec lui. Cela pour lui montrer que cela ne change rien à notre amour.
Il pense que mon garçon est complètement paumé et ne comprenant pas lui même pourquoi il a cette envie d'être méchant envers moi, se culpabilise et ne maîtrisant pas ses sentiments s'angoisse encore plus et l'angoisse montant ne peut s'en sortir qu'en faisant des crises...

Je me devais de donner ces éléments qui peut être pourront aider d'autres personnes car par moment, nous sommes vraiment désarmés et ne savons plus quoi faire pour les aider.

Cela fait plus d'un mois que nous n'avons pas revu ce psychomotricien car il partait en vacances. Mais pas de crises. Des moments difficiles car il agit comme s'il se refusait d'être content et gâche les petits plaisirs des vacances dès qu'il ressent de la joie...
Par contre beaucoup plus de dialogues et de complicité !

Je vous embrasse tous, mes amis de coeur.
et vous serre 3 fois la main pour vous dire que vous comptez toujours autant pour moi !

Martine Tititou
 


Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: mam'deCath le 23 Août 2013 à 14:43:19
Bonjour Tititou,

Voilà qui doit vous rassurer et vous soulager tous les deux.... Une personne extérieure a enfin pu cerner la difficulté et la souffrance de Jean-Adrien et trouver la manière de l'aider à desserrer son angoisse, de même que la tienne !
Petit à petit grâce à tous ces efforts et cette persévérance  il ira vers un apaisement, ce qui ne peut que contribuer à vous rapprocher l'un  de l'autre, je vous le souhaite de tout coeur.
Mes affectueuses pensées à vous deux et... trois fois la main !
Mj
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 29 Août 2013 à 01:29:07
Merci mammj

de prendre la peine de me mettre un petit mot à chaque fois.
Tendre pensée
Martine
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 05 Mars 2014 à 15:16:59
bonjour à tous;

je n'espérai pas pouvoir répondre et mettre un dernier mot sur ce fil !
Merci à ce forum d'avoir exister...grand merci a ceux qui nous permettent de faire un dernier petit signe aux amis de coeur.

Aujourd'hui mon garçon va mieux, beaucoup mieux... toujours les problèmes de date mais plus de crise ou du moins je connais les signes annonciateurs et arrivent à les gérer avec lui.
A mon tour d'avoir des grands moments de déprimes.... et c'est lui qui à son tour m' a aidé.... venant me dire...maman, ce n'est pas grave, ne t'énerve pas ça ne sert à rien.... et à faire le pitre pour me faire sourire....

Je me soigne à mon tour et consulte un psy pour ne pas perdre les bénéfices acquis par mon garçon. Nous nous ouvrons à la vie et acceptons d'etre heureux ensemble et avec nos amis. Nous recevons à la maison et à Noel ... un sapin fait au dernier moment par des connaissance papa et maman solo seuls de leur côté à ce moment de l'année si difficile à traverser pour ceux dans la epine et la solitude.... Depuis nous sommes tous devenus amis et traversons ensemble des moments de joie et de bonheur sans culpabilité.... nous ne sommes que de passage... et j'ai décidé avec mon garçon de profiter de ces petits instants pour grandir et se reconstruire.... merci à tous. et 3 fois la main !

merci en particulier à mamj de cath, éphémère, malika,... et tous les amis de coeur

si vous voulez garder contact tchoupi78@live.fr 
Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: *Ephémère* le 05 Mars 2014 à 20:35:22

Bonjour à toi, chère Tititou,
Que la vie te soit douce.
Que ton ciel soit clément, et réchauffé du soleil de la tendresse.
Je souhaite que la vie t'offre le meilleur ; que dis-je ?  Vous offre le meilleur, à ton petit prince et à toi.

Titre: Re : Mon garçon reporte sa colère, sa révolte sur moi depuis la mort de son papa
Posté par: tititou le 30 Juin 2014 à 02:10:25
Hello les amis de coeur,

je reviens vers vous, mes soeurs et frères de coeur car vous êtes toujours dans mes pensées... même si je ne viens plus souvent...

Mon garçon vient d'avoir 11 ans. Cette année, pas de crise,  pour la fête des pères, nous recevions des amis, ceux de Noel qui sont maintenant de proches et grands amis.Ils ont eu la délicatesse de ne pas parler de la fête des pères... et mon garçon n'en a pas parlé du tout.

Nous avons une relation très amicale qui évolue progressivement ....  toutefois sans le dire aux anfants.
C'est moi qui stressait cette année avec  la crainte que la crise de l'an passée se reproduise... 
Mon garçon va beaucoup mieux même si pour lui la difficulté est maintenant d'aller vers les autres.
Il est très gamin pour son âge côté jeu et emotion... un peu comme si il rattrapait à présent les 2 années perdues de son enfance...

Je suis très lucide à présent sur l'impact de mon mal être sur lui... En m'oubliant et m'occupant que de lui, j'ai omis de prendre aussi soin de moi .... 

Gràce à mon ami, à sa patience, sa comprehension et sa réactivité  je commence à renaître à la vie, à me retrouver...tout autre et tellement différente qu'il n'y a plus de comparaison possible avec le passé et de ce fait aucune culpabilité.... Nous ne faisons aucun projet... nous nous épaulons mutuellement, chacun ayant vécu une situation difficile . Il m'a avoué m'avoir croisée il y a un an.. et lui avoir fait peur, ressemblant à un zombi...
Il est rès attentif et sans jugemen et s'investit peu à peu  Cela est formidable.
Simplement une terrible envie d'avancer, de progresser et de vivre au mieux les moments que la vie nous accorde.

Cela me redonne confiance et  la force d'entreprendre.
J'ai beaucoup de problèmes au travail avec mes collègues qui n'ont pas compris que je puisse être plus mal  que l'an passée et reste sur des appriori .... J'ai essayé d'aplanir  les choses en demandan une réunion d'équipe... une collègue a dit 'je ne comprends même pas que l'entreprise puisse garder un tel élément....
J'ai encore des soucis de concentration mais en parallèle suis plus productive au niveau souscriptions ... je vais devoir faire appel aux syndicats pour me protéger car cela devient insidieux.
Cela me touche profondémént ... pour reprendre confiance, j'ai décisé de faire une mise à niveau pour suivre une formation commerciale générale,   occuper aini mon esprit autrement et chercher autre chose ensuite ....

Les encouragements de mon entourage amical, leur confiance me booste et me projette dans l'espérance même si j'ai encore de gros moments de déprime...
Je m'aperçois que leur patience est énorme à mon égard et que ma volonté et le courage d'avancer porte des fruits...

 Alexandre est  dans mon coeur, il est présent différemment, c'est une partie de moi, de ma vie unique et d'une valeur inestimable mais je suis très lucide. Ce que je vis actuellement me correspond car j'ai changé et ne serai plus jamais la même. J'apprends à aimer la nouvelle Martine et à nouveau je me regarde dans la glace sans reconnaître celle d'autrefois... Cela m'a beaucoup déstabilisé au début.  J'ai compris maintenant que je ne pourrais revenir en arrière et ne le souhaite même plus.

Je prends la vie comme elle vient avec ce qu'elle met sur mon chemin de beau et de positif.
Mon garçon est plus épanoui et commence à accepter les limites, il me dit même qu'il m'aime  et que je lui manque.Il est conscient que je ne suis pas toujours bien et est plus attentif et attendrissant.

Mon ami me fait découvrir une serenité que j'avais oubliée avec beaucoup de tendresse, énormémént... Je me rends compte du vide et du manque depuis mon enfance... >en cela c'est déjà énorme... Il me montre une autre image de moi..
et cela est bon...
Mon garçon attend sa visite, il le repousse parfois mais recherche sa présence et quand il sait qu'il vient il descend la rue en courant pour marcher à ses côté entre 'homme'... la vie, le rire, revient peu à peu... le soleil, la lumière arrive à la maison. J'ai refait la cuisine,  brûle des papiers.... il en reste encore...
je me détache du matériel et cela m'étonne...

Voilà, notre vie à ce jour... Je tenais à vous écrire ces quelques mots car il y a 6 mois, je touchais le fond et jamais je n'aurais pensé en sortir ainsi....
Avancer... marcher et garder espoir et une grande  volonté de continuer...

bises à vous tous et 3 fois la main pour dire 'je vous aime"

Martine tititou