Auteur Sujet: deuil pathologique  (Lu 1939 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : deuil pathologique
« Réponse #15 le: 08 Août 2019 à 19:39:34 »
Pathétique, je le suis aussi. Et pathologique s'il faut.
En fait, je m'en fous. J'aimerais juste avoir moins mal. Respirer sans risquer de m'effondrer.
Désolée moi aussi pour ce msg réjouissant.

Prenez soin de vous.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : deuil pathologique
« Réponse #16 le: 08 Août 2019 à 23:23:51 »
Chère Biche,

Et ta psychiatre elle te prend combien pour te dire des trucs pareil ?
En deuil pathologique parce qu'à  même pas 1 an et demie de deuil tu es encore sens dessus sens dessous d'avoir perdu l'Amour de ta vie et plus tard ton papa ?
Elle  fait peur ta psy.... tu devrais lui offrir le livre du docteur Faure... elle va apprendre beaucoup de choses.
A moins qu'elle ne soit très motivée à te faire croire que que tu vas très très mal... ben oui deuil pathologique carrément allons y.....ça fait bien peur......  histoire que tu ne doutes surtout pas que tu as encore et plus que jamais besoin de ses services ?

Je dis ça. ...je dis rien....

Affectueusement,
BEBE

« Modifié: 09 Août 2019 à 08:28:03 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : deuil pathologique
« Réponse #17 le: 09 Août 2019 à 08:58:07 »
J'ai ressenti plus de capacité à faire face quand j'ai intégré, c'est au delà d'accepter, que la souffrance du manque durerait à vie, même si elle pourrait se transformer.
Peu importe le diagnostic médical, ce qui compte c'est , à sa manière de continuer une minute, une heure après l'autre et de malgré les à quoi bon, apprécier les petites pauses, éclaircies.
Ne serait ce qu'ici en se sentant compris.
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : deuil pathologique
« Réponse #18 le: 09 Août 2019 à 10:20:53 »

Peu importe le diagnostic médical,

Peu importe le diagnostic médical ?...non je ne suis pas d'accord avec ça quand ça vient d'un professionnel ou d'une personne à laquelle  on avait accordé sa confiance.
Je trouve grave et dangereux d'essayer de persuader quelqu'un qu'il va plus mal que ce que sa  situation actuelle justifie pleinement.... ou d'essayer de lui faire croire que ses ressentis sont anormaux, disproportionnés. ...
Reprocher trop d'amour, trop d'affection, trop d'attachement.....est ce bien sérieux ?
Allez trop de bonheur tant qu'on y est....

Vu d'ici ça ressemble soit à de l'incompétence, soit à une tentative de manipulation d'une personne en état de fragilité

Bonjour.
Je suis dans un deuil pathologique...ma psychiatre à mots couverts..comme si j ' avais 6 ans  M' explique que
 Trop de fusion
 Trop de compréhension
 Trop d  'attention
 Trop d ' amour
 Trop d' affection
 Trop de protection
 Trop de jean pierre en moi..il m ' a trop bien aimée et protégée..il a pris trop de place dans ma vie et ne m ' a pas rendu service..donc je suis en sevrage affectif violent..et pathologique pour ça...ça va prendre du temps...je vais me lamenter et pleurer pendant longtemps...pour 20 ou 30 ans peut être...

.biche

Mais c'est juste mon avis

Dans le groupe de paroles pour endeuillés auquel j'ai participé,  la moitié des participants étaient dans leur deuxième voir leur troisième année de deuil déjà. ... c'est dire comme ça dure longtemps cette affaire là... y a vraiment pas de raison de jouer à se faire peur....

Alors souffrons, soyons triste tout le temps qu'il faudra, sans se culpabiliser, sans essayer de positionner le temps à le faire dans un temps qui soit  normal ou anormal....

Nous faisons cela si bien tous ensemble....un pour tous, tous pour un.

Affectueusement,
BEBE
« Modifié: 09 Août 2019 à 10:25:17 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : deuil pathologique
« Réponse #19 le: 09 Août 2019 à 11:10:32 »
Bonjour,

Sujet ô combien délicat .
Il existe des professionnels extraordinaires et certains ne sont pas 'bons' pour le deuil .
Comment ne pas tenir compte que les psy eux aussi ont du faire face ou pas à un deuil?
Trouver la bonne personne , celle à qui on a confiance , ce n'est pas simple .
Médicaments ou pas, psy ou pas ?
Chacun doit trouver son chemin et cela peut prendre du temps .
J'ai choisi médocs remboursés (pour tenir durant la maladie de Benoît) et Psy . Et Champ (un peu beaucoup excessivement )non prescrit et non remboursé !
Finalement le plus aidant s'est révélé être le partage avec d'autre endeuillés en particulier ici et dans un groupe de parole
Quand à la durée : le prix moyen à payer semble entre 2 à 3 ans pour un conjoint et ..... de trop nombreuses années pour un enfant .
Mais je ne suis pas psy, juste une 'veuve' depuis deux ans .
 Hauts les coeurs!
Nath

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : deuil pathologique
« Réponse #20 le: 09 Août 2019 à 12:49:09 »
Recourir à un professionnel est une bonne démarche si on en ressent le besoin, si cela répond a un besoin qui vient de soit ou poussé par notre  plus proche entourage qui peut voir, car il nous connait très bien,  que nous sommes en danger.
Comme très justement souligné par nathT… trouver le bon professionnel reste le plus difficile. Et même un psy qui aurait été personnellement confronté au deuil ne sera pas forcément mieux armé pour accompagner le deuil.
Il y a tant de deuils différents que celui ou ceux qu’on a pu traverser soit même ne donne  pas les clés  pour tous les autres.
Avoir fait face soit même à un ou plusieurs deuils ne rend pas  compétent en soit pour faire de l'accompagnement de deuil…  même les bénévoles de chez Jalmalv, bien qu'ayant connu eux même un ou plusieurs deuils, doivent  suivre une formation de plusieurs mois avant qu'un groupe ne leur soit confié.

Sur la « durée moyenne » là aussi je serai très prudente, je pense que c’est plus lié a l’intensité du lien que nous avons eu avec la personne disparue, de la place et de l’importance de cette personne dans notre vie que de son état de conjoint, enfant, parent,  frère, sœur, ami, collègue etc.

Quant aux faux amis.. comme le Champ, le crémant ou le petit verre de rosé bien frais dont on a parlé plusieurs fois … c'est a ne consommer qu’avec modération... en gardant à l’esprit cette autre  très grande souffrance  qu’ est  l’alcoolisme et comment on peut y sombrer sans même s’en rendre compte comme ce fut le cas pour Laurence Cottet en 2009 suite au décès de son époux .

Affectueusement
BEBE
« Modifié: 09 Août 2019 à 14:42:18 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : deuil pathologique
« Réponse #21 le: 09 Août 2019 à 14:01:53 »
Merci pour vos avis et ressentis...cela m 'aide énormément...je ne suis pas anormale je le sais, j ' ai conscience du poids qu' avait jean pierre dans ma vie et de la place affective énorme qu' il avait ..c ' est une réalité.. je ne me sens pas capable de reconstruire autre chose..je suis démunie et apeurée devant la vie qui M' attends...j ' ai fait le tour je crois de l ' aide psy que je pouvais espérer..la solution doit venir de moi..la force de vie ...réapprendre ou apprendre à vivre seule sans soutient c ' est cela que je dois affronter et je ne suis pas certaine d' y parvenir...je suis parfois très proche de l ' abandon..oui les à quoi bon qui M' assaillent ..je résiste un jour de plus grâce à vous tous .merci mille fois.biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : deuil pathologique
« Réponse #22 le: 09 Août 2019 à 14:18:47 »
Une amie m'a dit un jour qu'elle avait une parade pour les périodes sombres.
Rien de sorcier, mais elle s'attachait à trouver 3 moments agréables par jour.
Un rayon de soleil, des gouttes de pluie sur le visage, un sourire, peu importe... L'essentiel, c'est de les compter pour qu'ils comptent, justement.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : deuil pathologique
« Réponse #23 le: 09 Août 2019 à 14:53:26 »
Biche,

Comme toi la peur prend de plus en plus de place.... car oui nous sommes seule dorénavant à devoir faire face aux multiples défis que la vie nous lance, à ces centaines de choix à faire,  de décisions à prendre sans l'autre pour en discuter avant, à devoir réécrire un avenirqu'on ne sait plus vers quoi diriger....
Mais j'ai confiance que nous y arriverons et que peu à peu cette peur perdra du terrain.

Comme toi je ne suis pas dans la perspective de reconstruire quelque chose.... un amoureux j'en ai déjà un... mais juste comment je fais pour continuer sans qu'il soit visible à mes yeux, audible a mes oreilles, doux à ma peau....
Comment arriver à me contenter de notre lien d'âme à âme,  de coeur à coeur et ne plus souffrir autant de l'absence physique....

Pouah.... déjà trop de questions là... je fais comme le suggère Bmylove... j'essaie de valoriser chaque jour ces toutes petites choses qui me font plaisir et qui font qu'en fin de journée je me dise ....cette journée de plus valait le coup d'être vécue....

Je t'embrasse fort Biche,
BEBE
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : deuil pathologique
« Réponse #24 le: 10 Août 2019 à 09:40:28 »
Bmylove
L'exercice est l'un proposé par Martin Gray
(Pour moi, appris de lui, hors période centrale d'un de mes deuils, dans ma formation -en 93 à 96- et utilisée au deuil de ma meilleure amie du quotidien, puis celui de Jean, de maman ...)
Il suggèrait aussi de chercher dans un visuel, constant, par exemple une vue en ouvrant et fermant des volets de chercher un changement montrant la Vie.
Le chemin est toujours personnel, les auteurs inspirent la réflexion, parfois ça donne des pistes comme ici sur le forum parfois non.
Certaines personnes veuves sont surprise à lire comment le vécu, par exemple, d'auteurs (Joyce Carol Oates) philosophe (Onfray) vivent malgré tout les mêmes types de souffrances.
Tout le monde se rejoint autour des souffrances du manque, aussi, croyants ou pas en une survivance dans un au delà ...
Certaines personnes parviennent plus vite que d'autres à trouver comment continuer et des deuils, malheureusement répétés, ne donnent pas obligatoirement des clefs (cf les personnes veuves deux fois où perdant deux enfants successivement, ou deux ami-e-s) mais le partage ici de tout outil est utile.
Prenez soin de vous
« Modifié: 10 Août 2019 à 09:42:36 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : Re : deuil pathologique
« Réponse #25 le: 12 Août 2019 à 09:02:57 »

Certaines personnes parviennent plus vite que d'autres à trouver comment continuer et des deuils, malheureusement répétés, ne donnent pas obligatoirement des clefs
(cf les personnes veuves deux fois où perdant deux enfants successivement, ou deux ami-e-s) mais le partage ici de tout outil est utile.




Absolument, c'est exactement ce que j'ai écris la veille mais dans le cadre  d'un accompagnement de deuil qui se veut et est exercé à titre professionnel (et même si les deuils vécus sont différents...parent et conjoint ou  parent et enfant etc...)


Recourir à un professionnel est une bonne démarche si on en ressent le besoin, si cela répond a un besoin qui vient de soit ou poussé par notre  plus proche entourage qui peut voir, car il nous connait très bien,  que nous sommes en danger.
Comme très justement souligné par nathT… trouver le bon professionnel reste le plus difficile. Et même un psy qui aurait été personnellement confronté au deuil ne sera pas forcément mieux armé pour accompagner le deuil.
Il y a tant de deuils différents que celui ou ceux qu’on a pu traverser soit même ne donne  pas les clés  pour tous les autres.
Avoir fait face soit même à un ou plusieurs deuils ne rend pas  compétent en soit pour faire de l'accompagnement de deuil…  même les bénévoles de chez Jalmalv, bien qu'ayant connu eux même un ou plusieurs deuils, doivent  suivre une formation de plusieurs mois avant qu'un groupe ne leur soit confié.

Sur la « durée moyenne » là aussi je serai très prudente, je pense que c’est plus lié a l’intensité du lien que nous avons eu avec la personne disparue, de la place et de l’importance de cette personne dans notre vie que de son état de conjoint, enfant, parent,  frère, sœur, ami, collègue etc.

Affectueusement
BEBE

Prenez soin de vous,
BEBE
« Modifié: 12 Août 2019 à 10:06:01 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : deuil pathologique
« Réponse #26 le: 13 Août 2019 à 09:12:51 »
Certaines personnes inscrites ici  l'auront reçu mais comme bien plus, non inscrits lisent et n'auront pas reçu je mets en copié collé le message reçu du créateur de ce forum précieux

"Je reçois aussi des messages de personnes qui ressentent le besoin de s'exprimer mais qui, en cette période estivale, ne trouvent pas d'oreille bienveillante.

Aussi, je tenais à vous parler des « lignes d'écoute téléphonique ».

Ce sont des numéros que l'on peut appeler lorsque l'on ressent le besoin de parler mais qu'il n'y a pas dans l'entourage, le bon interlocuteur.

Ces lignes d'écoutes sont animées par des bénévoles qui ont, pour la plupart, vécu un deuil et qui ont décidé une fois les blessures du cœur cicatrisées de se former à l'écoute pour apporter une présence bienveillante à ceux qui traversent la perte.

Je peux vous en parler assez facilement car c'est justement le parcours que j'ai suivi avant de créer l'association Cultiver le Souvenir en 2011.

Aussi, je sais d’expérience que si vous pouvez parfois ressentir ce besoin, vous pouvez aussi avoir un blocage à l'idée de "contacter un inconnu", d'avoir "peur de déranger", ou bien car vous ne vous l'autorisez pas encore.
Ces blocages sont fréquents, néanmoins sachez que si vous éprouvez le besoin de mettre des mots sur vos maux, ces lignes d'écoute sont gratuites et je ne pourrais vous conseiller d'interlocuteurs plus bienveillants.
Voici la liste des lignes d'écoute   http://deuil.comemo.org/lignes-ecoute-deuil-permanances?mc_cid=4e06abb72d&mc_eid=0e5f9bf8db  pour la francophonie ainsi que celle de Cultiver le Souvenir (06 51 24 74 05).

Prenez soin de vous et n'oubliez pas d'être bienveillant avec la personne la plus importante qui soit : vous-même."

Chaleureusement
« Modifié: 13 Août 2019 à 09:15:18 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1005
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : deuil pathologique
« Réponse #27 le: 13 Août 2019 à 10:05:34 »
Bonne initiative de  partager à l'attention des non inscrits même si ce n'est pas le fil le plus approrié pour le faire, les lignes d'écoute deuil n'étant pas réservées au deuil pathologique mais ouvertes à toutes personnes en deuil.

Merci à Yacine pour ce formidable forum.

Affectueusement,
BEBE
« Modifié: 13 Août 2019 à 10:07:45 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais