Auteur Sujet: En eclats  (Lu 2066 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne david34

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
En eclats
« le: 28 Décembre 2018 à 17:46:57 »
Voila, apres une breve absence , je reviens vers vous.
Ma situation s'aggrave de jours en jours.
La brulure du manque de celle que j'aimais par dessus tout est toujours présente et cette cicatrice a vif n'a pas l'intention de resorber. Je vis avec. Je m'habitue a la douleur. Je n'ai presque plus de larmes a faire couler. Mon coeur est devenu aussi sec que mes yeux.
Depuis le temps que je ne suis pas venu alleger mon fardeau ici, mon fils a quitté ses études, la maison....
J'essaie de garder le lien en envoyant des sms quotidiens. ses reponses sont courtes et evasives.  Je le laisse vivre son deuil, son experience mais cela me plombe encore plus, comme si je n'en avait pas assez chié comme ça.
Mais au fond de moi , je sens bien que plus rien n'a dimportance. meme pas ma vie.... Alors je m'accroche juste en me disant que Karine n'aurait pas voulu que j'y porte atteinte mais parfois la tentation est grande. J'y resiste car j'y crois encore. Je crois que mes enfants, quand ils se seront reconcilié avec eux meme, reviendront vers moi. J'y crois parce qu'au fond de moi j'ai encore envie d'aimer et d'etre aimé, de serrer quelquun dans mes bras en eprouvant ce meme sentiment de plenitude que j'avais quand je serrais Karine.

Mais bon , pour l'instant un seul mot me vient a la bouche : Quelle vie de merde.

« Modifié: 29 Décembre 2018 à 12:41:19 par david34 »
Par la mort du plus pur
Toute joie est invalidée
La poitrine est comme évidée
Et l'oeil en tout connaît l'obscur.
Il faut quelques secondes
Pour effacer un monde.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4571
Re : En eclats
« Réponse #1 le: 28 Décembre 2018 à 20:43:32 »
17 mois ... des enfants qui ont quitté le nid
la solitude
l'angoisse de l'avenir
tu cumules
tu as pu survivre jusque là, à ta manière
et tu vas en trouver d'autres pour continuer à survivre
ai juste confiance dans les petits pas ... encore un jour après l'autre
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Francine1946

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : En eclats
« Réponse #2 le: 28 Décembre 2018 à 21:25:22 »
Cher David,oui la tentation est grande de tout balancer,même sa vie.Accepte que cela signifie ta grande peine ,le désespoir.J'ai eu de ces moments. Même après 4 ans, il y a des moments difficilles. mais ils sont plus rares.Ton deuil est tellement récent.Je sais, comme elle te manque.  Voir partir en plus son enfant (mêm adulte ) est pas facile. Puise ton courage  dans tes souvenirs.Je crois que tu es pilote,voyage ,va voir la mer ,même seul ,cela va finir par t'aider. Ne désespère pas, garde espoir .Tu es jeune,un jour, je te souhaite de retomber en amour . Oui.ns avons besoin de cet amour qui sera different . En attendant trouve un intérêt pour te changer un peu les idées.BONNE CHANCE ET UNE MEILLEUR ANNÉE 2019

Hors ligne david34

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : En eclats
« Réponse #3 le: 07 Janvier 2019 à 19:04:28 »
Dans l'epreuve du deuil et de la perte de l'etre aimé, il y a plusieurs étapes (du moins, en ce qui me conserne).
J'en ai traversé, j'en traverse encore, toutes differentes et aussi melées.
Il y en a une qui m'est particulierement pénible.
Cette impression que si on ne s'invente pas une vie nouvelle, on va sombrer corps et ame. C'est  comme une sorte d'obligation. Mais moi je n'ai ni envie de sombrer ni envie de construire un erzats de nouvelle vie.
Par exemple, j'ai 18 de tension, bon, c'est explicable. Alors je m'inscrit dans une salle de sport car ma santé en depend. Je fais mon sport, je rentre chez moi, des amis appellent pour prendre l'apero. OK, ..... j'ai rien a leur dire.
Moi je voulais juste rentrer du boulot, retrouver ma femme, construire nos projets.
Aujourd'hui je dois construire des projets me dit on. des projets dont je n'ai pas envie. Mais si je fais rien, un de ces 4 on me retrouvera sous un arbre.
voile cette sorte de quadrature du cercle m'exaspere.
désolé d'etre venu me defouler içi...........je n'ai qu'ici..........
Par la mort du plus pur
Toute joie est invalidée
La poitrine est comme évidée
Et l'oeil en tout connaît l'obscur.
Il faut quelques secondes
Pour effacer un monde.

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 905
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : En eclats
« Réponse #4 le: 07 Janvier 2019 à 19:51:55 »
bonjour David...pour avoir frôlé l'irremediable  je t"assure qu'on remonte vers la vie et qu'elle nous parait tellement belle par moment..je me permet de te dire de tenter d'aller vers les autres tes amis, rencontrer des gens et peut etre tu vas avoir de belle surprises, la solitude n'est pas bonne conseillère..je pense que tu en as tout a fait conscience..
si tu ne peux pas être heureux pour le moment essaie de rendre les personnes qui t'entourent heureuses...l'oublie de soi a des vertus insoupçonnée..garde espoir ..bises biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Boutchou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 305
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : En eclats
« Réponse #5 le: 07 Janvier 2019 à 21:09:48 »
David
Je comprends tout ce que tu exprimes
Cette certitude , que ce que nous voulons est juste plus possible  ,que nous devons continuer coûte que coûte ,mais que l idée de trouver un jour la vie belle , est une hypothèse à laquelle nous ne pouvons adhérer
Perdre l amour de sa vie  ,détruit la structure même de ce que nous avons construit à 2 et détruit une partie de notre moi
Et de cet état fusionnel où nous nous sommes épanouis ,
Effectivement quadrature du cercle ....
Que faire et comment ..?
Le petit rayon de soleil .... L amour des autres .... Les merveilles de la vie ...pour le moment je vois pas  moi non plus
Je sais juste que comme toi il me manque que j ai juste besoin de lui , de sa vie  de sa peau de  so n rire  de tout....
Bon courage à toi et combien il en faut


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4571
Re : En eclats
« Réponse #6 le: 07 Janvier 2019 à 21:55:06 »
David
tu as raison de venir déposer ici tes mots
tes souffrances
17/18 mois de deuil
les enfants qui sont partis vers leurs expériences, avec leur deuil ... une nouvelle solitude pour toi !

Chaque deuil est singulier car nous sommes tous différents, nos enfances, nos vécus avec nos conjoint(e)s perdues
nos vies avec ou sans enfant
nos vies professionnelles
nos vies sociales
nos qualités, nos défauts, nos blessures internes ...
alors bien sûr nous ne vivons pas les douleurs du veuvage, pareil, ni au même rythme
j'ai toujours dit un veuvage ce n'est pas autre chose ça ne se réussit pas ... ça se vit
il n'y a pas de normes
certain(e)s d'ici au bout de quelques mois, ou petite année ont repris une vie de couple, certain(e)s de ceux là vivent en aparté la douleur du manque, d'autres moins.
Certains ne croient pas en l'au delà et souffre devant le vide, le néant, puis trouve à faire vivre en eux, par eux leur aimé(e)
d'autres croient en l'au delà, font comme les autres ou pas
et ont des expériences, à leur manière de communication avec l'aimé(e)
certain(e)s en sont nourris au point de renouer avec le goût de la vie et l'élan, d'autres non
il n'y a aucune recette

en lisant les autres, d'où la richesse de ce forum, chacun(e) peut découvrir des témoignages, des pistes qu'il, elle n’aurait jamais imaginé dans son vécu de deuil, cela fait de l'ouverture, permet des réflexions, parfois de nouvelles expérimentations 

j'ai mis quelques 20 mois à aller vraiment vers l'extérieur en allant dans un groupe nouveau de personnes, dans mon cas des anciens amis il n'y avait personne ...  ::)
c'est à 3 ans (à 15 j près) que j'ai pu aller plus loin en allant vers un réseau plus large et des activités plus nombreuses et variées
alors que d'autres peuvent aller dans des groupes à quelques mois de veuvage.
Il n'y a aucune règle, norme.

félicitation pour la salle de sport = tu prends soin de toi
Le manque pèse plus dans ta balance que le plaisir d'avoir des amis qui ont envie de passer un moment avec toi, nous pouvons te comprendre
Le deuil demande beaucoup de patience ... et nous n'en avons pas ... pour nous, envie d'aller moins mal, mieux, on se met la pression, on souffre, on se violente pour devenir ce qu'on croit qu'il faudrait ... pour moins souffrir et finalement on ne se laisse pas vivre le deuil, on a peur de sombrer car on n'a jamais appris (peut on apprendre ?) comment faire avec ces douleurs ... 
quant aux étapes entremêlées, rebondissantes
je les nommaient
kaléidoscope
(définition
" il possède à la fois un nombre fini d'éléments dans un espace fini (clos) et où il autorise pourtant un nombre indéfini de combinaisons, il donne une illustration concrète, symbolique, de la façon dont on peut créer quelque chose de nouveau par un simple réagencement de ce qui existait déjà auparavant. Il donne ainsi une figure réconciliant les termes apparemment opposés de la permanence et du changement, de l'identité et de la différence.
Cette image permet également d'illustrer un propos soutenant que ce ne sont pas les éléments qui font le tout, mais la forme que prend leur combinaison : le tout n'est pas réductible à la somme de ses parties. À partir d'un nombre fini d'éléments, on peut créer un grand nombre de figures différentes
.")

Je te souhaite de trouver quelque chose qui dans la balance t'apporte des réconforts, satisfactions qui seront sans doute souffrance car tu ne pourra pas les partager avec Karine mais que cette chose pèsera un peu pour donner à ta vie des nuances de gris en estompant le noir ...

ici tu peux par le clavier hurler ta manière de vivre le manque, ce forum est là pour ça.

affectueusement et continu à prendre soin de toi, de ton hypertension
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bessie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : En eclats
« Réponse #7 le: 07 Janvier 2019 à 23:35:35 »
Bonsoir David,
Je me reconnais dans ton écrit. 20 mois hier que mon homme est parti pour un monde meilleur -j'ose le croire. Mes fils qui ne sont plus à la maison. Le plus jeune 26 ans, a mis un peu plus d'un an pour aller mieux mais m'en parlait. Et l'ainé (32 ans) qui est toujours à fleur de peau, qui a mis du temps pour vraiment comprendre que son père ne reviendrait jamais. Je ne sais pas comment faire avec eux, c'est compliqué. Le plus jeune mène sa vie tout en sachant que son père aurait été content de son parcours, et le plus grand qui fait (sans le savoir) les mêmes choses que son père au même âge. J'ai l'impression qu'il se cherche et qu'il n'a plus personne pour l'aider, même si leurs rapports étaient difficiles (même caractère).
Et nous, là-dedans? Nous avons effectivement envie d'aller mieux, mais nous n'y arrivons pas encore. Pas facile de se tourner vers les autres, de faire les choses tout seul, alors qu'on les faisait avec notre conjoint ou pour notre conjoint. On doit apprendre à vivre pour nous. On devrait penser à nous  mais nous n'y arrivons pas. Ca viendra peut-être un jour. Il faut l'espèrer. Ils ne voudraient pas qu'on reste là à nous morfondre. Comme dit Qiguan, je crois en un au-delà. je crois aux rêves où il m'apparait, ça me réconforte, et ça m'aide.
Au début de sa maladie, une amie m'avait demandé si je referai ma vie s'il venait à mourir. Sur le coup, j'ai dit "non" parce qu'il a été mon premier véritable amour. Nous avons grandi ensemble. 34 ans, ce n'est pas rien quand on y pense. Une semaine avant de partir, il m'a dit "je veux que tu sois heureuse". Mais comment être heureuse sans lui alors que je n'ai connu que lui.  Je ne sais pas comment on fait pour rencontrer un autre homme, comment faire confiance à un autre homme . Tout cela est compliqué pour moi. je ne suis pas prête. Peut-être que ça arrivera sans que je m'y attende. Je ne cherche pas.
J'ai des amis, tous en couple. Mais en fait, j'aime bien être avec eux, mais je suis tellement mieux dans ma maison "bulle".
Il faudrait que je me remette à la natation, pour que mon diabète soit mieux, mais même là, pas facile. Il faut se mette un coup de pied au derrière, mais je trouve toujours une bonne excuse.
Alors oui, je suis comme toi, un pas en avant, et deux pas en arrière. Les larmes ne sont plus là tous les jours, mon coeur est vide, mais encore plein de son amour (je sais c'est bizarre). Je suis à fond dans mon travail, comme ça, je ne pense pas et je ne suis pas seule, pour mieux retrouver ma solitude en rentrant.
Je cherche la sérénité, le calme, je pense que je suis sur la voie. Pour le moment. ET quand ça ne va pas, je viens ici décharger le trop-plein de peine, de douleur.
Je te souhaite plein de choses les meilleures soient-elles. Je reste persuadée que le meilleur est à venir et j'ai envie d'y croire parce que c'est ce qu'il voulait. Seule ou accompagnée. Qui sait?
Douce nuit à toi.
Béatrice
Tu es mon âme soeur et quoiqu'il arrive, nous nous retrouverons

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 849
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : En eclats
« Réponse #8 le: 07 Janvier 2019 à 23:38:53 »
David,

J'ai lu tes fils, et la douleur que tu exprimes.
Je suis hanté moi aussi par les images de la souffrance et la mort de mon amoureuse.
Je fais un travail de mémoire, sur nos 40 ans, en lui écrivant, je lui écris tous les soirs notre histoire, telle que je m'en souviens. J'utilise tous les moyens de raviver les souvenirs, les photos, les films, les objets de la maison.
C'est certes un peu en vrac et dans le désordre, mais petit à petit, un souvenir en fait resurgir un autre, et trois mois après, quand je relis mon journal,  j'arrive à voir d'autres images, encore floues, mais ça vient.
Ça n'efface pas les terribles images des dernières semaines, je crois que je les garderai toujours, mais ça en met d'autres, plus belles a côté, et c'est celles là que j'ai envie de voir, et qui m'aident à survivre.
Ce n'est pas une recette, c'est juste mon vécu, je voulais le partager avec toi.
Je voulais juste te dire que je comprends tout ce que tu as écrit.
Prend soin de toi.

Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.