Auteur Sujet: Survivre à mon Ange  (Lu 9829 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Survivre à mon Ange
« le: 31 Mai 2015 à 20:01:33 »
Tous vos témoignages me bouleversent profondément.
Mon ange à moi est partit le 14 février dernier, le jour de la St Valentin.
Mon ange à moi a été inhumé le 18 février dernier, le jour de l'anniversaire de notre fils chéri, le jour de ses 5 ans.
Mon ange à moi s'appelait Corinne.
Nous nous sommes mariés le 14 juin 2014. Nous avons été mariés 8 mois exactement.
Nous nous sommes mariés parce que nous avons crû que l'Amour était plus fort que la maladie, que l'amour allait vaincre cette saloperie de maladie.
Jusqu'au bout nous y avons cru. Nous refusions la maladie. C'est ce que les médecins appellent le déni. C'est ce que nous appelions l'Espoir, la Foi.
Et puis, j'ai compris, un jour, je me suis tapé la tête dans les murs. J'ai compris qu'il ne nous resterait plus que quelques jours.
Quelques jours à lui parler, lui tenir la main, lui faire des bisous, prendre soin d'elle, avec Amour.
Quelques jours à pleurer seul, dans l'ombre.
Et puis ce samedi matin ou le téléphone sonne à 5h33 pour m'annoncer que mon épouse bien-aimée était partie.
Maudite St Valentin.
Ce corps sans vie, allongé là sous mes yeux, ces yeux vides, cette personne que j'aime tant, pour qui j'aurais donné ma vie, qui ne répondra plus jamais à mes calins, qui ne me sourira plus jamais, qui m'avait dit quelques jours avant "aucun homme n'avait jamais autant pris soin de moi que toi".
Depuis ce jour, je me bats, pour notre fils.
Pas un jour sans larmes. Je pleure encore à l'évocation de ces souvenirs.
Ce n'était pas une femme, c'était LA FEMME, celle que j'ai attendu toute ma vie.
Celle avec qui tout coule de source, pas besoin de parler, un sourire, un regard, nous nous comprenions, simplement.
Les murs de la maison, cette maison bien vide, sont tapissés des photos de notre mariage, de notre vie, de nos voyages.
Des photos pour que notre fils n'oublie pas sa maman, cette maman qui ne le serrera plus jamais dans ses bras. Il ne comprend pas encore ...
Chienne de vie ...
Chère MissSuzan, tes témoignages m'ont profondément touché, je pense sincèrement que le néant n'existe pas, ai la certitude d'un après, je ne peux pas te le certifier mais j'en ai l'intime conviction, je garde la Foi, n'ai pas de doute.
Nous avons vécu la même épreuve, nous vivons les mêmes doutes, les mêmes souffrances, le manque, le vide quotidien ...
Ce plus jamais qui nous ronge, insupportable ...
Si nous n'y croyons plus, qui croira pour nous ?
Les signes sont là, mon ange m'en a déjà fait parvenir ... quand je m'y attend le moins ...
Mais la plus part du temps, nous ne les remarquons pas, notre souffrance est trop grande, trop profonde.
Je sais que je retrouverais mon ange, un jour ...






Boujour à toutes et à tous,
Merci Lana, Qiguan, MissSuzan, Fred et Pitchounette pour vos doux mots de réconfort.
Pitchounette, ne soit pas désolée, je sais ce que tu traverse, j'emprunte ce même chemin de déprime.
Le simple fait de nous exprimer, nous fait un bien fou.
Depuis le départ de Corinne, j'ai l'impression d'être un extra terrestre.
Le sujet de la mort est d'un tel tabou dans cette p..... de société.
Le regard des autres change, leurs habitudes changent, j'ai l'impression que tout change autour de moi, sauf moi …
Nous vivons dans un monde qui sait pertinemment que chaque être humain vivant sur cette planète est condamné à une fin inéluctable.
Mai rien ni personne ne prépare un être humain à la violence inouïe d'un tel choc et à une douleur d'une telle intensité.
Je souris aussi à la lecture de vos messages, presque que des femmes …
Les femmes ont toujours eu plus de facilité et le besoin d'exprimer leurs émotions que les hommes, dommage que les hommes n'ont toujours pas compris.
J'ai découvert cela il y a bien longtemps à la lecture des œuvres de John Gray (Mars et Vénus).
C'est très probablement pour cela que Corinne est devenue la femme de ma vie parce que j'avais tout simplement compris le fonctionnement des femmes. Et ça marchait très bien entre nous. Elle a été mon soleil, mon ange, mon épouse bien aimée, mon alter ego, nous étions en harmonie totale, fusionnels.
Je découvre aussi beaucoup de spiritualité dans vos messages. Beaucoup d'entre vous croient en « un après » ou un « au delà », à la certitude de retrouver votre ange quand l'heure viendra.
Et ce moment viendra, soyez en certain(e)s.
Le plus compliqué est de vivre en attendant que ce moment de délivrance arrive.
Beaucoup d'entre vous ont des enfants, comme moi. Nos petits ont besoin de nous, de celui ou celle qui reste. Nos petits ne portent pas et ne doivent pas porter les souffrances de notre deuil.
Nos enfants sont ce qu'il nous reste de celui ou de celle que nous avons aimé(e).
Une partie de celui ou celle qui est parti(e) vit en eux.
Nous devons nous en souvenir par respect et en mémoire de celui ou celle qui nous a quitté(e).
Certes, nous n'avons pas demandé à vivre ces épreuves, notre défunt conjoint(e) non plus, d'ailleurs.
Corinne ne demandait qu'à vivre, avec Corinne j'avais trouvé un équilibre, la plénitude, la sérénité, la promesse d'un avenir radieux rempli d'Amour. Nous avions des projets plein la tête tous les deux, élever notre fils ensemble, vieillir ensemble, couler nos vieux jours ensemble et heureux.
Nous ne changerons rien à notre passé, mais par contre, nous devons restons maître de notre destin.
Soyez rassuré(e)s, j'ai encore un peu de chemin à faire avant d'en arriver là.
Mais le simple fait de vous écrire cela et de le partager avec vous me donne déjà du cœur à l'ouvrage.
Le suicide m'a effleuré l'esprit plus d'une fois, non pas pour mettre simplement un terme à ma vie, mais pour mettre fin à mes souffrances, au manque, au vide, à la douleur insupportable, et retrouver Corinne.
Et notre fils Clément dans tout cela ? En quoi serait-il responsable ?
Je sais que Corinne n'aurait jamais voulu que Clément demeure seul au monde.
Je remercie le ciel aujourd'hui d'avoir Clément, c'est la seule chose qui me pousse à aller de l'avant, c'est lui qui me sauvera.
Et je sais que Corinne est à mes côtés pour m'accompagner dans cette tâche immense.
Nous partagions les mêmes points de vue spirituels.
Avec mes plus affectueuses pensées.







Survivre à mon Ange
« le: 31 Mai 2015 à 20:01:33 »
Bonjour à tous et à toutes,
Désolé, je n'avais pas compris ce que pouvait bien être ce fameux fil. Merci pour vos conseils éclairés.
Aujourd'hui, première fête des Mères sans Maman.
Je lui offrait des roses rouges pour l'occasion, des roses rouges qu'elle aimait tant. Cela la rendait si heureuse.
Aujourd'hui nous les avons déposées sur sa tombe.
Je pense qu'elle était très heureuse aujourd'hui que nous déposions ces quelques roses sur sa tombe.
Corinne me manque tant, p....... que c'est dur !
Il y a des jours je ne réalise toujours pas ...
J'ai, de temps à autre, l'impression de vivre un mauvais rêve, je me dit qu'elle va apparaitre au coin de la maison avec les sacs remplis de courses ...
Le soir au coucher, j'attends qu'elle vienne me rejoindre, mais non, sa place reste desesperement vide.
Pfffff !
Le plus dur est de savoir qu'il n'y à plus que moi pour faire un câlin à Clément avant qu'il ne s'endorme.
J'ai beaucoup de mal à contenir mes larmes à ce moment.
Je vous embrasse,
Avec mes plus affectueuses pensées,
Patrick
« Modifié: 02 Juin 2015 à 13:55:57 par Patrick87 »

Hors ligne pitchounette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #1 le: 31 Mai 2015 à 20:27:37 »
Cher Patrick,
Comme je te comprends.. Le soir lorsque je vais coucher Samuel (2 ans et demi), il veut faire une bise a la photo de son papa. Ça me brise le cœur a chaque fois mais je la lui donne et j'en profite pour en faire une aussi. Je retiens mes larmes qd je peux et je prends l'occasion pour lui dire cb son papa l'aimait, cb il était gentil et qu'il me manque bcp. Je lui dis a chaque fois qu'il ne voulait pas nous laisser mais qu'il n'a pas eu le choix et qu'il a eu un problème a son cœur. J'aurais tellement voulu leur epargner tt ça a mes enfants..je suis si triste pour Hugo, pour tt ce qu'il rate et va rater encore.
Je reviens a l'instant d'un anniversaire d'un petit cousin de 1 an et ça me projette déjà au future anniversaire de Samuel fin août et celui de Matias début septembre, ts ces événements heureux qui ne le sont plus , comment vais je faire pour rendre leur anniversaire le plus heureux possible? Comment ne pas être triste a l'idée que Hugo ne sera pas la avec nous pour le célébrer? J'angoisse rien qu'a y penser ..
Oui on se sent si seul et perdu sans notre moitie, je sais pas si on s'y fait un jour a vivre sans notre amour a nos cotes... J'en doute vraiment ...

Hors ligne pitchounette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #2 le: 31 Mai 2015 à 20:29:07 »
J'oubliais aussi la fête des pères qui arrivent a grand pas... j'appréhende tout ça :-(

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #3 le: 31 Mai 2015 à 21:09:33 »
Patrick
tu as si bien parlé de toi, de vous  sur
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/mon-ange-est-parti-3782/msg58664/#msg58664
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/mon-ange-est-parti-3782/msg58756/#msg58756
 comme je te l'ai dit  j'accueille avec http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/role-du-forum-pour-nous-c%27est-quoi/30/ où tu trouveras outils et ressources de lectures qui peuvent aider un petit peu.

Pour votre enfant tu liras sans doute http://forumdeuil.comemo.org/accompagner-enfant-deuil-perte/

et tu vas sans doute échanger avec Fred29 http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/le-vide-est-immence/
où Phil33 a écrit tu peux lire les anciens posts de Phil : un homme ...
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/elle-me-manque-tant-!/msg47475/#msg47475
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/tentative-de-bilan-6-mois-%27apres%27/msg50875/#msg50875
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/un-an-!/msg57971/#msg57971

je n'ai pas encore lu Neale Donald Walsch, "Conversations avec Dieu" ça viendra  ;).
Corinne sera toujours là près de vous mais invisible ...
apprivoiser le manque subir le chagrin ...
accompagner votre petit Clément ... pour deux ...
tu auras besoin de venir écrire tes hauts, tes bas, tes rages, etc ...
ici tu auras toujours une main tendue ...
douceur à toi et ton fils
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #4 le: 01 Juin 2015 à 10:00:41 »
Bonjour Eva,
J'ai également découvert cette magnifique chanson de Calojéro, il y a un peu plus d'un mois.
La première fois que je l'ai entendue, je roulais avec la voiture de Corinne, mon Ange,  est-ce un hasard ? Je n'ai jamais crû au hasard.
Elle me fend le coeur.
Mon petit, notre petit, à fêté ses 5 ans le jour des funérailles de sa Maman, décédée le 14 février dernier, jour de la St Valentin.
Notre petit Clément m'aide beaucoup dans mon deuil. Quand je le prend dans mes bras, le soir au coucher,  je suis submergé d'émotions et j'ai du mal à retenir mes larmes à l'idée que je suis seul à pouvoir lui faire des câlins.
Je me reconnais dans tous les messages, nous subissons les mêmes souffrances, nous traversons les mêmes épreuves douloureuses.
La grande différence est que l'on peut s'exprimer dans ce forum librement sans que quelqu'un ne porte de jugement.
Ils sont si nombreux, amis, famille, qui ne comprennent pas pourquoi je n'ai pas repris mon travail, pourquoi je ne fais pas ceci ou cela. Qu'est ce qu'ils y comprennent ? RIEN !
Ils ne peuvent pas comprendre. Ils n'ont pas vécu ce que nous vivons.
Le temps passe, de nouveaux repères apparaissent, on sourit un peu plus, les projets renaissent, la douleur est omniprésente, elle va, elle vient, mais l'essentiel est de tenir le cap.
Pour nos petits, pour celui (celle) qui est parti(e), il (elle) ne voulait pas partir. C'était écrit.
Affectueuses pensées,
Patrick

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #5 le: 01 Juin 2015 à 11:58:57 »
A tous nos anges,

https://www.youtube.com/watch?v=6qpvDY6PYx4

Alter ego

Il manque un temps à ma vie
Il manque un temps, j'ai compris
Il me manque toi
Mon alter ego

Tu es parti mon ami
Tu m'as laissé seul ici
Mais partout tu me suis
Mon alter ego

Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner

Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange

Il manque ton rire à l'ennui
Il manque ta flamme à ma nuit
C'est pas du je
Mon alter ego

Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
T'es sûrement baie des anges
Sûrement là-bas, mon ange
Sûrement là-bas
Sûrement là-bas

Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où que tu sois
Je voudrais que tu saches
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange

Il manque un temps à ma vie
Il manque ton rire, je m'ennuie
Il me manque toi, mon ami

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #6 le: 01 Juin 2015 à 13:25:28 »
Cher Patrick
 
Cette chanson que tu nous mets en lien , je l'avais mise pour les funérailles de mon épouse , elle résonne encore en moi au bout d'un an .
Ton chemin sera plus ou moins  long , accroche toi ,  pour ton fils , il a besoin de toi ,  pour toi aussi , viens ici , sur ce forum pour te libérer de tous ces sentiments que tu as en toi , ici tu seras épaulé , aidé par tous ses membres , le partage et l'écriture , sera ta bouée de sauvetage , use-en  sans relâche , ici point de jugement , nous sommes ,avons été , dans ce meme bain .
Courage .
Phil.

Hors ligne stephfab50

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 52
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #7 le: 01 Juin 2015 à 14:12:31 »


Cette chanson je l'ai mise aussi au funérarium pour Fab. il adorait jean-louis Aubert.
J'ai toujours su que se serai sa chanson, je sais pas pourquoi. Pourtant il est parti sans prévenir un soir de septembre (crise cardiaque à 42 ans). Drôle de prémonition.
 
Je suis venue dans le jardin où tu reposes
Environnée par le silence
Le ciel tombait et le ciel se couvrait de roses,
Et j'ai eu mal de ton absence.

Je sens ta peau contre la mienne,
Je m'en souviens, je m'en souviens
Et je voudrais que tout revienne,
Ce serait bien,
Ce serait bien

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #8 le: 01 Juin 2015 à 14:46:18 »
Phil, Steph, et tous les autres,
Infiniment merci pour vos soutiens.
Phil, j'ai quasiment lu tous tes témoignages.
Comme je m'y retrouve, tous les autres aussi, bien sûr.
En fait, je retrouve toutes mes émotions auprès de chacun d'entre vous.
Cela faisait un sacré bout de temps que je cherchais un exutoire, j'ai fouillé partout et je vous ai trouvés, enfin !
Que cela fait du bien de discuter avec des personnes qui comprennent.
Merci, merci à vous tous et à vous toutes, merci à toi mon Ange de m'avoir guidé,
Même pour ceux et celles qui n'y croient pas : que Dieu vous bénisse,
Avec toute ma gratitude,
Patrick

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #9 le: 02 Juin 2015 à 10:13:24 »
Bonjour mes ami(e)s,
Merci pour vos message.
Aucun problème pour l'organisation d'un WE de rencontre et de partage avec d'autres personnes en deuil.
Après je m'adapterai en fonction, je suis prêt à me déplacer à Chateauroux, Bordeaux, Cahors, Poitiers ...
Tony, nous sommes (presque) voisins, j'habite à côté de Limoges, ce serait avec plaisir de t'avoir avec nous.
De grands moments d'émotions en perspective ...
Je me sens prêt, également, à organiser une rencontre, un atelier, une structure, un WE sur le Limousin, Haute-Vienne, Creuse, Corrèze ...
N'hésitez pas à me contacter, toutes les idées sont les bienvenues ...
Affectueuses pensées,
Je vous embrasse,
Patrick

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #10 le: 04 Juin 2015 à 22:29:10 »
Patrick
c'est très beau ce que tu partages là bas http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/l%27envie-de-vivre-reviendra-t-elle/msg59063/#msg59063
c'est bien de pouvoir ici écrire raconter .. ça aide à notre insu même !
Même se livrer comme tu remarqueras, si tu lis certains anciens fils où l'endeuillé livre son passé, la genèse de son histoire avec la personne défunte etc ...
écrire oui est important !
je te souhaite une douce nuit 
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #11 le: 05 Juin 2015 à 06:01:06 »
patrick ,
ce que tu écris est très beau comme le dit qiguan
elle a tout à fait raison quand elle te dit à quel point ça aide de pouvoir partager , écrire
exprimer notre douleur mais aussi , parfois , évoquer de bons souvenirs
ça fait tellement de bien
je t'embrasse et tout plein de gros bisous à ton petit Clément
5 ans , plus de maman , quelle injustice ...

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #12 le: 05 Juin 2015 à 13:03:44 »
le 04 juin 2015 à 17:11:17
Ma bien chère amie,
L'espoir ... l'espoir est tout ce qui nous reste ... quand il ne nous reste plus rien ...
Garde espoir et confiance, confiance en l'avenir, confiance en toi, pour ceux qui restent, nos enfants, nos petits enfants ...
Espoir et confiance parce que ceux qui nous ont quitté(e)s nous attendent dans un monde meilleur ...
De ce monde meilleur dont nous rêvons tous et toutes ...
Ceux et celles que nous avons aimé(e)s (et que nous aimerons à jamais) seront ceux qui nous accueillerons les premiers dans ce monde meilleur ...
Je sais déjà comment je serai accueilli par mon Ange, je visualise ce moment tous les jours ... elle sera là comme je l'ai connue le jour de notre mariage (cela fera 1 an le 14 juin prochain) dans sa robe blanche, avec ce sourire que j'aime tant, ses longs cheveux surmontés d'un petit arrangement floral, son bouquet de mariée à la main, belle comme jamais elle n'a été ... belle comme un Ange ...
Ce matin, j'ai dû déposer un dossier à la Mairie du village ou nous habitons. L'église est juste à côté. Cette église ou nous nous sommes mariés et ou nous avons célébré ses funérailles, 8 mois plus tard.
Je n'y était jamais revenu depuis. J'ai ressenti le besoin d'entrer dans l'église. J'ai été envahi d'une grande sérénité, une paix immense, une petite douleur subsistante toutefois au coeur.
L'idée prend son chemin, lentement, doucement, et cela soigne mon coeur et mon âme.
Enfin, il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas (quoique), pourquoi penses tu que nous ne nous rencontrerons jamais ? La vie est pleine de surprises ...
Avec toute mon affection,
Patrick

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #13 le: 05 Juin 2015 à 13:49:38 »
Bonjour mon cher Fred, mon Ami,
Fais comme tu le sens, à ton rythme, si tu estimes que le fait de travailler t'aidera alors vas y.
Toutefois, il est très important, à mon sens, de prendre le temps.
Le temps de se POSER, le temps de se REPOSER (re-poser?), le temps de se SOIGNER, le temps de SOIGNER SON CORPS, le temps de SOIGNER SON AME, il y a un temps pour tout ...
Un mois après le départ de mon Ange, je voulais aussi reprendre mon travail, une petite voix ( ... ) me disait que ce n'était pas une bonne idée, que ce n'était pas le bon moment ...
Et puis j'ai lût quelque part dans un livre abordant le deuil (comme vous tous et toutes, je présume) qu'aucune décision importante ne devait être prise dans les premiers mois suivants le deuil. Cela me semblait d'une grande sagesse. En y réfléchissant bien, nous sommes tous en état de grande fragilité, de grande faiblesse physique et émotionnelle.
Aujourd'hui, je suis content d'avoir pris ce temps, non seulement pour "liquider" les affaires de succession, mais surtout pour soigner mon corps et mon âme. Il y a encore du boulot ...
Aujourd'hui je peux regarder une photo de notre mariage autrement qu'avec des larmes. Je peux la regarder avec Amour, j'arrive même à répondre au sourire de mon Ange sur la photo.
Je peux parler à mon Ange avec le sourire et Dieu que s'est bon !
Bien entendu, il m'arrive encore de pleurer mais ce phénomène est salutaire et salvateur, je le sais pour l'avoir suffisamment éprouvé.
Je le constate au quotidien dans mon entourage familial et/ou amical, certains n'ont pas versé une larme (ou très peu) depuis le départ de mon Ange. Le retour de bâton va être violent.
Fred, profites un maximum de ton petit ce WE !
Grosses chaleurs en perspective, ce soir baignade et soirée champêtre avec mon petit Clément.
Pensées affectueuses à vous tous et vous toutes,
Je vous embrasse,
Patrick

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #14 le: 05 Juin 2015 à 18:03:28 »
Bonjour Patrick

J'ai lu tous les messages et les réponses de nos chers compagnons de peine,douleur de vide .

Moi ,je suis la maman de mon fils parti à 32 ans d'une "saloperie" de maladie ,nous sommes,sa compagne et moi-même  arrivées trop tard pour lui dire au revoir ,la clinique ayant fait une énorme boulette en se trompant de n° de téléphone .
Donc une énorme colère + d'autres qui se sont ajoutées ,le jour des funérailles ,nous étions tellement hébétées que les larmes n'arrivaient pas ,nous nous sommes mobilisées,relayées  ,pour le soutenir moralement pendant ces 8 mois de maladie ,de chimio,de traitements .

Même si on s'est fait aider par une spécialiste ,on s'en voudra toujours de ne pas avoir été là pour ses derniers instants ,moi je partais de chez moi avec son repas sans sel ,et ma belle-fille était sur la route ,elle avait acceptée un remplacement le matin même .

J'essaie de l'épauler autant que je peux et notre  petite, notre moteur .

Comme tu dis ,il faut prendre le temps de se poser ,reposer etc... car nous sommes très affaiblis physiquement ,moralement ,psychiquement ,et pour tous ces petits bouts de choux ,il faut être fort .

Moi la phrase que mon fils disait souvent " ne pas lâcher" "ne lâche rien " et quand ça ne va pas je pense à ce qu'il me dirait .

A toutes et tous merci pour ce forum ,qui m'aide a avancer .