Auteur Sujet: Quand la vie bascule...  (Lu 24673 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #60 le: 26 juin 2021 à 16:46:08 »
Voilà que par cette magnifique journée de grand ciel bleu et température estivale, je décide d'aller au cinéma. Je retrouve le chemin des salles obscures avec une petite pointe de nostalgie, de sensation de gorge nouée par l'émotion parce que je m'y rend seule sans mon homme . Je retrouve notre cinéma et je souhaitais voir le film : Nomadland de Chloé Zao.

Magnifique film que je vous conseille  (en VO c'est mieux) . Les médias le présente comme un film sur des hommes et des femmes qui vivent dans des campings cars ou vans en sillonnant les routes américaines à la recherche de petits boulots pour vivre soit par choix soit suite à des accidents de la vie, pour eux  c'est une démonstration de l'envers du décor de l'économie américaine. Alors que moi j' ai vu un magnifique portrait de femme en deuil de son mari, de sa vie d'avant et qui lâche tout pour continuer à vivre et on l'a suit dans sa solitude, dans cette vie qui doit continuer sur fond de traversée de très beaux paysages de l'Ouest américain. Elle fait de nombreuses rencontres et toutes les personnes du film ne sont pas des acteurs mais des gens qui incarnent leur propre rôle/vie . C'est bouleversant  et dans l'obscurité de la salle, en plus il n'y avait que 6 personnes j'ai laissé coulé mes larmes parce que vraiment dans les attitudes de Fern le personnage du film je me suis vraiment retrouvée !  C'est rentré en résonnance avec ma propre façon de vivre mon deuil ! Le côté solitude et se rapprocher de la nature de manière nomade...

Ce film m'a beaucoup touché, j'avais juste envie de vous partager mon avis/ressentis. Je n'ai plus mon mari pour échanger et partager sur ce qu'un film peut procurer comme émotions. 

Je n'irais pas par contre voir le film français " L' étreinte" cité par Quiguan, rien qu'en regardant les extraits cela ne m'a absolument pas parlé  cette histoire d'une autre femme en deuil de son conjoint mais qui pour le coup visiblement est plus à la recherche d'un nouveau partenaire.

Bonne fin de journée à tous et toutes, douces pensées .



Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5317
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #61 le: 26 juin 2021 à 18:09:51 »
merci pour ton témoignage
j'irai peut être voir mais finalement ayant eu plein d'échos négatifs de "l'étreinte" je n"irai pas  le voir.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1132
  • Terra Incognita
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #62 le: 26 juin 2021 à 23:08:25 »
J'attendais depuis plusieurs mois la sortie du film (surtout la possibilité de le voir !), après avoir déjà lu le livre.
A mon sens, ce dernier est davantage la vision  d'une  Amérique brisée par un système économique et social ultra libéral, lancée sur les routes à la poursuite d'un travail et d'un American dream bien éloigné des schemas classiques vendus par Hollywood et sa machine à rêves...
Le film est comme le dit Meije plus axé sur le parcours "intérieur" de Fern, au gré de ses rencontres avec des cabossés de la vie comme elle et de personnes souhaitant vivre au plus près d'une nature régénératrice et consolante.
C'est inspirant, questionnant et terriblement émouvant.

Nomadland, le trailer du film
« Modifié: 27 juin 2021 à 22:12:59 par Faïk »

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #63 le: 28 juin 2021 à 14:23:00 »
Ah merci Meije, j'ai prévu d'y aller demain soir avec deux amies justement mais je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'une veuve, c'est fou. ça me parle aussi parce que, même si c'était en Orient, nous avons vécu la vie de nomades en ccar avec nos enfants pendant 2 ans, ça fait partie de notre histoire (et c'était un projet que de recommencer à vélo notamment).
L'étreinte ne m'attire pas plus que ça non plus (surtout parce que le physique de Béart aujourd'hui m'est difficilement supportable).
J'espère que tu vas pour le mieux,

Thérèse

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #64 le: 28 juin 2021 à 19:02:12 »
Bonsoir Thérèse,

Bonne future séance ciné avec tes amies. Depuis samedi je n'arrête pas de penser à ce film mais il faut dire aussi qu'en ce moment je suis à fleur de peau, ultrasensible, les larmes viennent très facilement car je sens arriver la prochaine grosse vague dans quelques jours cela fera 1 an (le 5 Juillet) que l'homme de ma vie est décédé.  Du coup, mes soirées et mes nuits redeviennent un peu plus tourmentées car je commence à "revivre" cette période... j'ai des "flashs" , de nouveau je n'arrête pas de le regarder en photo, la douleur est vive même physiquement, j'en ai des nausées et je me force à manger car sinon je crois que je perdrais l'appétit. Plus les mois passent plus le manque de sa présence est difficile à supporter... Il me manque trop !!! Et c'est vraiment compliqué la vie de maman solo dans ces conditions, dur dur de tout gérer seule en plus du vécu du deuil de chacun...
Je constate que mes enfants ont une force et des ressources incroyables et ils avancent, ce qui me rassure, ils se sont accrochés, ils profitent avec bonheur de moments partagés avec leurs copains et les parents de ceux-ci sont de sacrés soutiens.

Mon petit voilier familial navigue tant bien que mal et là je me prépare à affronter la prochaine grosse tempête d'un douloureux rappel de date !

Bien à toi et à vous tous lecteurs/lectrices, contributeurs/contributrices de ce forum !

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #65 le: 28 juin 2021 à 19:38:59 »
Bonjour Meije


Toute une année sans . . . .  toutes les premières fois sans . . . . et pourtant tu l'a fait  et une autre recommencera  de demain en demain et tu seras là pour tes enfants
J'ai remarquer et ce fut mon cas que les quelques jours qui précèdent une date fatidique sont plus difficile à passer que le jour même , nos émotions jouent au yoyo , la super sensibilité de nos ressentis est  extrême, le manque sera toujours présent,  et pourtant malgré les vagues et les coups de blues ton voilier familial tient bon grâce à toi .
Envers et contre tout pense à toi aussi
Prends soin de toi .
Amitiés

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #66 le: 28 juin 2021 à 20:09:33 »
Bonsoir Malome,

Je m'étonne moi-même chaque matin d'arriver à me lever et d'être encore debout au bout d'un an...
Je trébuche et je me relève et cela s'enchaîne. Le corps produit des quantités de larmes... c'est inépuisable. Voir mes enfants encore sourire et grandir est effectivement pour l'instant la seule raison qui donne sens à ma vie actuelle. Je m'accroche pour eux car je suis leur seul pilier parental, ils sont encore si jeunes !

L'avenir parfois m'angoisse et me fait peur car je reste seule avec cette énorme responsabilité.  J'essaye de m'accorder des temps de répit mais c'est pas facile. Tellement de choses à gérer parfois.

Amitiés

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #67 le: 29 juin 2021 à 06:36:21 »
Oh oui cette date qui approche que ce doit être difficile. J'ai quelques mois devant moi mais je redoute déjà cette période (et l'hiver, le froid, la pluie la tempête qui iront avec). Alors j'imagine ton état.
Mais oui les enfants sont incroyables je trouve aussi, ils sont d'une force et d'une résilience vraiment enviable. Et quelle chance pour nous par rebond.
Mais c'est épuisant de s'occuper d'eux, de faire bonne figure (mon dernier est très attentif à moi, mon bien-être, il m'observe sans cesse et si je flanche, il ne va pas bien alors je surjoue).

Allez Meije, on est là, on te comprend, courage.

Thérèse

Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 175
  • Mais où es-tu ???
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #68 le: 29 juin 2021 à 11:17:44 »
Tu es très forte et courageuse Thérèse !
Mais oh oui c'est épuisant ! Une cure de sommeil, le rêve !!!

Je pense que tu as le droit de flancher un court instant avec tes enfants. Ce serait normal au final ! Évacuer pour pouvoir continuer !

J’anticipe aussi cette date fatidique, c'est tellement débile d'y penser dores et déjà, c'est beaucoup trop tôt !!!!!! Mais c'est plus fort que nous! Ce fût un tel choc, il n'y a pas que la tête, mais aussi le corps qui s'en souvient...

Force et courage !

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #69 le: 06 juillet 2021 à 16:32:23 »
Hier le 5 Juillet 2021, une première période de temps suite à ton décès a fait un tour complet, en passant par toutes les saisons.

1 AN !

12 mois, 365 jours que le temps passe sans toi ! Sans toi pour marcher chaque jour à mes côtés et auprès de tes enfants.

1 AN que notre vie a basculé et que je tente coûte que coûte de maintenir l’équilibre pour nos enfants.

12 mois et je suis encore debout face à toutes ces tempêtes émotionnelles auxquels il faut encore faire face lorsque des vagues m’assaillent…

Il m’arrive de commencer à vivre des périodes de « calme » plus ou moins longues (de quelques jours ou quelques semaines) mais TU ME MANQUES et à tes enfants aussi,  l’absence c’est ce qui est le plus difficile à supporter.

Notre complicité me manque « atrocement » !  Qu’il est difficile de réapprendre à vivre seule… même si je suis plutôt une solitaire dans l’âme. La présence des autres je la tolère et la recherche que si j’en ressens le besoin ou que je sens que cela devient vital pour m’accorder du répit. On était d’ailleurs comme ça avec notre petit cercle d’amis, indépendants, parfois un peu « sauvages » juste tous les deux ou avec nos enfants à partager nos projets.

1 AN que la montagne a décidé de te garder auprès d’elle et pourtant je ne lui en veux pas, la nature est belle et cruelle parfois mais c’est aussi pour moi une source d’apaisement encore et toujours. Je te retrouve là-haut quand je randonne et qu’il est difficile de redescendre vers le monde d’en bas, le monde des vivants !
C’est si attirant là-haut !

Je reste pour nos enfants qui ont tant besoin de ma présence pour les accompagner vers leur propre vie d’adultes.

Hier, on est allé tous les 3 auprès de ton cairn, il était bien là, les intempéries et la neige de cet hiver ne l’ont pas altéré,  la météo était au grand bleu, une chance. C’est magnifique là-haut ! paisible, sauvage donc pas de passages de foules de randonneurs…juste les marmottes, chamois, Chocards des montagnes (ces oiseaux que tu affectionnais tant et qui sont les compagnons de tous les alpinistes)… tu es là au milieu des éléments et les sommets alentours veillent sur toi ! On est resté un long moment là-haut avec les enfants dans la quiétude du lieu et de la vue qui porte très loin. Difficile de repartir, de quitter ces montagnes… Impression d’être « connectée » à toi. Être en montagne régulièrement a toujours été le point d’équilibre de notre vie, cela continue à l’être pour moi sous une autre forme comme tu n’es plus mon compagnon de cordée !

Les jours vont continuer à passer, je considère aujourd’hui que je suis peut-être moins en mode « survie » (mais c’est pas sûre comme rien n’est linéaire, tout est mouvant dans le vécu du deuil), je pense, je réfléchis à de nouveaux projets futurs sans toi, avec les enfants on navigue un peu à vue sur ce vaste océan du deuil sur un petit voilier qui arrive à tenir face aux avis de tempêtes même si les vagues sont encore violentes, un nouvel équilibre familial à 3 se met en place. La famille, les amis sont présents, je maintiens les liens, ne t’inquiètes pas !

La douleur de ta perte mettra du temps à être moins vive, je tente de garder espoir sur la survenue d’un certain apaisement un jour… Je vais continuer à écrire, soit sur le forum soit de manière plus personnelle cela m’aide.
« Modifié: 06 juillet 2021 à 18:35:45 par Meije05 »

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #70 le: 06 juillet 2021 à 17:42:00 »
Meije

Tout ce qui fait la vie d'un couple = le manque
Penses fort à toi
Prends soin de toi  et de tes enfants
Amitiés

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #71 le: 06 juillet 2021 à 19:44:13 »
Merci à toi Malome, encore et toujours pour ta douce présence bienveillante.

Je profite que mes enfants sont dans la famille pour quelques jours pour vivre pleinement ma solitude, pleurer quand j'en ressens le besoin librement à la maison, me libérer un peu des contraintes du quotidien et du fonctionnement de la maison pour m'accorder des temps de repos, de loisirs, de réflexions, de préparation d'idée de randos pour mes week-ends en solo... Du temps précieux à moi ! pour faire de nouveau le plein d'énergie et continuer...

Bien à toi, amitiés

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5317
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #72 le: 06 juillet 2021 à 21:09:51 »
après cette année de premières fois le début de toutes les fois et à des moments des premières fois encore ... une étape
Je te souhaite des moments apaisés dans ces belles montagnes !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #73 le: 06 juillet 2021 à 21:47:26 »
Merci Qiguan pour ton message et aussi ta présence sur ce forum, ton expérience et toutes les ressources que tu partages... c'est une aide précieuse, des bouées de sauvetages dans les moments où le chagrin nous submerge.

Je ressens vraiment depuis quelques semaines l'appel des montagnes, j'ai un besoin vital d'aller prendre l'air en altitude mais effectivement seule. La contemplation là-haut, la sérénité de ces espaces me ressource et il va me falloir une bonne dose  de "zenitude"  pour continuer le long chemin qui m'attend encore et la suite de dates, d'étapes de vie sans lui à mes côtés...Je retrouverais après mes enfants et nous partirons dans quelques semaines ensemble en vacances vers l'Océan et d'autres coins de France plus tranquilles en mode vadrouille et camping.

Douces soirées

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #74 le: 17 juillet 2021 à 11:45:38 »
J'encaisse une grosse vague depuis ce fameux cap des 1 an ! Je pleure beaucoup dès que je suis seule. La journée au travail je joue la comédie, je mets le masque de la femme qui tient debout, je souris, je reste dynamique, je parle, je m'investis dans mon quotidien mais dès que je monte dans ma voiture, que je rentre chez moi les larmes débordent des yeux... des sanglots assez violents ont fait leur retour. Il me manque trop mon homme ! La blessure est toujours aussi béante.

Je fatigue de lutter et je mesure à quel point la présence de mes garçons me permet de m'ancrer et de ne pas trop flancher et de tout lâcher. Je les aime trop et je ne les laisserais pas !  Mais là c'est clair que je suis dans une tempête assez violente ! Au fond de moi je sais que je vais me relever pour la énième fois mais je ne sais pas si c'est la perspective de vacances qui s'annoncent pour la deuxième fois sans toi , le renvoie à chaque fois à ton absence de nos vie maintenant et à venir mais la douleur est vive, elle me tord les tripes.
J'ai l'impression de regarder la vie autour de moi au travers d'une vitre en plexiglas et moi derrière, éloignée des petites joies, bonheurs des autres... je me prends des coups de poignards... et pourtant je me bats comme une louve pour mes enfants, continuer à être là, les protéger malgré cette épreuve terrible de la perte de leur père.

C'est pas le top ! peut-être que dans quelques jours cela ira un peu mieux... Je vais randonner en montagne dimanche, le soleil refait son apparition, peut-être que cela m'apaisera même si je sais que la redescente et le retour seront difficile comme toujours...

Douces pensées à tous/toutes tout de même.

Morceaux de Cats on trees Please please please

https://www.youtube.com/watch?v=RKw7ewsU0FU