FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Vivre le deuil de son conjoint => Discussion démarrée par: Meije05 le 09 octobre 2020 à 22:26:06

Titre: Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 09 octobre 2020 à 22:26:06
Bon et bien voilà....je franchis le pas pour écrire ce soir sur ce forum.. .cela fait quelques temps que je lis des témoignages et forcément les émotions , le chagrin partagé fait écho en moi.

Mon mari est décédé au mois de Juillet en montagne à la suite d'une chute mortelle. La montagne était notre passion commune, elle nous a réuni il y a une vingtaine d'année et maintenant elle nous a séparé. Cette fois elle ne me l'a pas rendu. Je me retrouve seule avec nos deux enfants qui sont loin encore de leur majorité.
Je suis au tout début du chemin du processus de deuil. Les émotions jouent aux montagnes russes, et parfois les vagues de chagrin sont très fortes et douloureuses. J'ai découvert les conférences du psychiatre Christophe Fauré et son livre est sur ma table de chevet. Notre vie avec les enfants a basculé brusquement. On avait tellement de projets encore à vivre ensemble ! On se voyait vieillir tous les 2... Il était mon "alter égo", l'homme de ma vie, mon meilleur ami, mon confident. Et là tout s'est arrêté. On ne s'est pas dit "Adieu" on s'est dit juste "Au revoir à demain" avant qu'il parte pour sa sortie en montagne... C'est sûre maintenant il vagabonde par monts et vallées mais moi et les enfants ont est là avec notre immense chagrin, notre Everest du manque , de l'absence à surmonter pour continuer notre chemin de vie. Aujourd'hui je tiens pour les enfants, c'est eux qui sont mon moteur mais c'est DUR !!! oui on est "entouré" mais on est "seul" dans notre processus de deuil et notre tristesse.  Par moment le "désespoir" est vertigineux... Bien sûre j'entends que le temps sera notre allié... je crois que c'est la phrase que j'entends le plus... oui mais pour l'instant j'ai mal , j'ai très mal...et jamais je n'aurais imaginé faire vivre une chose pareille à nos enfants. Je ne vais pas écrire plus pour cette fois, il y aurait tellement de choses à dire. Je tiens un "journal" depuis la mort de mon mari ça m'aide à poser mes émotions , à lui adresser des messages aussi mais j'aimerais 10 000 fois qu'il soit encore là physiquement à mes côtés... L'absence de sa présence est un vide sidéral dans ma vie.....La terre s'est écroulée sous mes pieds...
Merci de m'avoir lu...
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: qiguan le 10 octobre 2020 à 10:35:49
triste bienvenue
Citer
mais on est "seul" dans notre processus de deuil et notre tristesse.  Par moment le "désespoir" est vertigineux.
exact
mais ici tu seras entourée !

dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
il y a des liens vers des vécus similaires au tien (par exemple celui de mononoke, le livre témoignage de Christine/enfants à tenir même si le décès était différent  http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/des-nouvelles-de-ma-vie-d-apres/msg119580/#msg119580)
lire comment les plus anciens sur le chemin de deuil ont cheminé t'aidera

très affectueusement
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: pscar13 le 10 octobre 2020 à 13:38:19
Bonjour Meije,

Je viens de lire ton récit, qui décrit si bien tes émotions.
je n'ai pas su décrire pour nous si c'était le destin , la nature ...
Pour vous c'est la montagne, celle qui vous a réuni, donné tant de bonheur pour le reprendre de manière si cruelle.
Oui, c'est une longue ascension qui est devant toi, mais c'est trop tôt pour regarder le sommet, un pas après l'autre, avec tes enfants.
C'est bien de pouvoir être entourée par des proches, et parfois, s'ils ne comprennent pas, tu peux venir écrire ici tout ce que tu as envie de partager, la douleur, le manque, ton désespoir, tes espoirs.
Tu n'auras pas toujours de réponse mais nous te liront, avec bienveillance et sans tabou et c'est déjà un peu de réconfort d'être entendu et compris.

Une tendre pensée pour ton mari.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 10 octobre 2020 à 16:54:05
Merci pour vos réponses ! Je reviendrais écrire ou lire suivant les besoins du moment quand  la mélancolie prend le dessus.
La route sera longue et semée d'embûches, j'avance au jour le jour à petit pas... J'ai perdu ma boussole il va falloir que j'apprenne à réorienter ma vie...sans lui...
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 11 octobre 2020 à 13:13:11
Je ne pensais pas "revenir" si vite dans l'écriture sur le forum mais là je crois que j'ai un trop plein d'émotions qui me submerge en ce début du 4ème mois après le décès de mon "homme".  Je suis plutôt quelqu'un de discrète, réservée et très pudique sur mes ressentis dans la vie mais là l'écriture et l'anonymat de ce forum me permette de "lâcher"  un peu par rapport au drame (il n'y a pas d'autres mots) qui a fait basculé notre vie avec les enfants...  J'ai lu les témoignages des personnes qui se sont retrouvées seules du jour au lendemain avec leurs enfants , on traverse tous  malgré les différentes circonstances du décès du conjoint(e) les mêmes phases de haut et bas, de vagues à l'âme, d'extrême chagrin...et des angoisses en tant que "parent survivant" face à l'avenir. Je n'aime pas le mot "veuve" mais c'est la réalité... hélas... Je suis toujours mariée mais mon Amour n'est plus présent physiquement à mes côtés. C'est un amour devenu orphelin... Je le "cherche" de partout, les photos, nos musiques, nos livres etc... Je le "cherche" lors de randonnées en montagne. Je le cherche de partout et il y a tellement de coins de France, d'Europe voire même de l'Amérique du Sud et en Asie où nous sommes allés ensembles que mon "pèlerinage" dans notre histoire sera sans fin. Je sais qu'un jour tout cela sera une force mais pour l'instant c'est plutôt très douloureux de revivre tous ses souvenirs. Notre dernier "Au revoir", notre dernier baiser est dans ma tête en boucle . On ne peux pas revenir en arrière j'aurais dû crever les pneus de la voiture pour pas que tu partes ! Mais je respectais trop ta liberté comme tu respectais la mienne.

J'ai un goût amer de cette période particulière que nous vivons actuellement avec ces petites privations de libertés. Je sais que le "confinement" a été compliqué à vivre pour toi, ce manque d'espace. Tu étais en manque de montagne même si tu allais courir tous les jours pour t'entraîner pour des futurs trails . La montagne t'as trop manqué pendant ces 2 mois et demi... Du coup en Juillet, tu t'es lancé ton "challenge" malheureusement il t'a coûté la vie... et moi depuis j'affronte un "tsunami" . Je tente de rester debout pour nos enfants, ils sont ce qu'il me reste de toi, de notre histoire. Je sais que tu pensais rentrer le dimanche soir après ton "escapade solitaire"... Je sais que tu nous aimais plus que tout... Je sais que tu serais horrifié de voir ce que l'on traverse et de me voir m'effondrer de tristesse à certains moments . TU ME MANQUES , TU MANQUES à tes enfants. Là je dois tout gérer seule, toutes les contraintes du quotidien d'une maman solo qui n'a pas souhaité le devenir... Alors s'il te plaît où que tu sois, restes pas trop loin de nous 3 ! Je t'aime.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: 3 pommes le 12 octobre 2020 à 19:01:44
Tu fais bien de venir écrire sur ce forum.
Tu vis une bien dure épreuve avec tes enfants et venir échanger ou simplement écrire tes émotions  te fera avancer, à pas de fourmi, certes, mais avancer.
Comme beaucoup d'entre nous, tu as vécu une belle histoire . Pour l'instant vous souffrez tous et c'est normal.
Viens nous parler de ton bien aimé si cela peut t'apporter une once de soulagement.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 14 octobre 2020 à 18:40:17
Merci 3 Pomme pour ton message mais je crois que si je reviens écrire sur le forum se sera plus pour parler de mes émotions ou les moments de "doutes" dans ce long cheminement que vraiment de mon histoire à proprement parler...

Bien à vous tous ...
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 29 octobre 2020 à 19:12:04
Et bien voilà ....on va encore rentrer dans une nouvelle période de confinement... Cela fait 4 Mois que mon conjoint est décédé et l'absence de relations sociales hormis au travail (super !) va peser lourd ! Je suis encore bien "fragile" et j'angoisse un peu par rapport au manque de liens à venir à part par les réseaux sociaux et écrans divers... Les week-ends à venir vont être encore plus pesants. Voir ma psy en "visio" cela ne va pas être terrible non plus mais c'est un minimum... Sans compter que cela me ramène au souvenir du premier confinement au printemps avec les "dommages collatéraux" que cela a provoqué et là je parle de mon mari qui s'est senti trop "coincé"  et trop privé de son terrain de jeux de favoris : la montagne avec une impatience ou je ne sais quoi qui lui  a coûté la vie en début d'été. Cette situation ravive aussi de la colère, un ras le bol...
Les larmes montent très facilement, je suis à fleur de peau et pour les enfants aussi c'est dur ! On va passer nos week-ends seulement tous les 3 (pas possible d'aller voir des amis, la famille, les copains pour eux...Des tiers pour un peu de "répit", il y aura du chagrin et sûrement des conflits...).
Il n'y a pas beaucoup de témoignages de mamans ou papas solos  sur le forum. Je regarde parfois sur internet des documents ou émissions sur le deuil et deuil des enfants . J'avais trouvé un documentaire qui avait l'air bien intéressant : "Destins d'Orphelins"  (diffusé en 2019 sur France 5) j'ai visionné quelques extraits avec mes enfants car la parole est à eux ou à des ados et c'est bien dommage car il n'est pas en "streaming". Voilà, mon mari me manque terriblement et j'appréhende de traverser cette période seule... Je suis dans le creux d'une vague parmi cette tempête de chagrin. Pour l'instant je suis a côté de la vie, je fonctionne en mode "automate" même si je peux sourire et ne pas craquer tout le temps devant mes enfants.
Bien à vous qui lirez ces lignes.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: qiguan le 30 octobre 2020 à 18:42:22
sur le forum
dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
il y a (entre autre) :
aider ses jeunes ENFANTS
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg92585/#msg92585

aider les enfants
http://forumdeuil.comemo.org/accompagner-enfant-deuil-perte/un-site-des-aides/
dans
http://forumdeuil.comemo.org/accompagner-enfant-deuil-perte/
exemple concret :
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg93960/#msg93960
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg96986/#msg96986
aider ses jeunes enfants
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg92585/#msg92585
film reportage
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/grandir-sans-papa-ou-maman/msg95646/#msg95646
les protéger ?
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/bis-repetita/msg96535/#msg96535

les grands enfants
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/j'ai-perdu-mon-premier-amour/msg97817/#msg97817

très beau message
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg114012/#msg114012

prends soin de te ménager des sas de décompression : pleurer sous la douche , hurler seule en voiture en allant faire une course  ... peut être
bien affectueusement
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 30 octobre 2020 à 19:20:22
Merci qiguan pour tous ces liens. Je regarderais tout ça . Des séances de "craquages" il y en a souvent... Cet après midi dans mon jardin en râtissant les feuilles et bien voilà qu'une grosse vague de pleurs m'a submergé. Grand moment de solitude... Je fais de grandes séances de monologue intérieur en m'adressant à mon mari... et ensuite je remonte voir les enfants les yeux  rougis , ils ne sont pas dupes... Ils voient bien que tous les matins et soirs leur maman a ses temps de chagrin (+ desfois en voiture ça m'arrive aussi...).  Le plus jeune  de mes fils arrive à exprimer ses ressentis et son chagrin depuis la mort de son père il a un gros besoin de se sentir de nouveau "sécurisé" quant à mon fils aîné en bon ado de presque 15 ans c'est la "carapace"... On parle de son père mais pour les ados la perte d'un parent à cette période c'est bien complexe. J'essaye de lui trouver des lectures sur le deuil à l'adolescence etc... il en fera ce qu'il voudra... comme c'est un bon lecteur et qu'il est curieux je sais qu'il jette un oeil de temps en temps.
Moi qui "rêvait" de m'organiser un petit week-end de répit en partant seule je ne sais où pour un moment "bien-être"/yoga...c'est loupé avec ce nouveau confinement.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 07 novembre 2020 à 21:53:27
Samedi soir : 7 Novembre 2020...

Mon plus jeune fils : "- maman ça va ?"...
- "euh non pas trop là...."  :'(
-"Ah bah oui ça va pas depuis qu'il est partit"....

Sans commentaire....et oui maman pleure très souvent parfois quelques larmes discrètes et d'autres fois un chagrin violent...
Début du 5ème mois sans toi Olivier.
C'est très très dur... tu ne vois plus tes enfants mais je te rassure ils avancent, ils cheminent en te gardant dans leurs pensées, dans leur coeur.
Moi c'est plus compliqué, j'ai une moitié de coeur qui fonctionne, ta présence me manque atrocement... Ton décès a été trop brutal. Je suis en boucle sur cet accident.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: BEBE le 07 novembre 2020 à 23:29:19
Chère  Meije,

C'est un long chemin, si long chemin et tu viens à peine d'y poser le pied.
Personne ne devrait jamais vivre cela, c'est d'une telle violence, qui peut imaginer qu'on puisse autant souffrir.
Moi je suis à presque trois ans et je me sens toujours autant disloquée... je ne sais plus trop qu'espérer, mais on m'a dit que c'était long,  très très long, qu'il fallait compter en années alors  j'attends... patiemment... j'attends un peu d'apaisement.
Et je continue à venir ici  partager un bout de cet interminable chemin avec d'autres  qui bien malgré  eux s'y trouvent.
Je ne peux en rien te consoler mais juste te dire que nous sommes nombreux ici à  savoir ce que tu traverses, nous sommes nombreux dans cette immense douleur et aussi incroyable que cela puisse paraître... nous sommes aussi nombreux à pouvoir dire qu'on peut vivre avec... pour moi presque trois ans, pour d'autres ici beaucoup plus déjà... plus rien ne sera plus jamais comme avant... ça prend beaucoup de temps de ne plus être bousculé par ce constat... je n'y suis toujours pas.
Voilà, désolée  de ne rien pouvoir te dire de très aidant mais je voulais juste ne pas te laisser toute seule dans le silence de la nuit.

Plein de douceur à toi
BEBE
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 08 novembre 2020 à 09:33:44
Merci BEBE pour ton message.

Je sais qu'ici sur ce forum il y a des "frères" et "soeurs" qui vivent la même douleur du manque de la personne aimée.... De celui ou celle avec qui on a partagé des grands moments de vie, qui nous connaissait par coeur (qualités et défauts et qui les acceptait), de celui ou celle que l'on avait choisit pour marcher à nos côtés chaque jour sans imaginer qu'il pouvait arriver un jour une fin "brutale" à tout ce bonheur...

Effectivement pour l'instant étant au tout début du chemin je n'accepte pas d'avoir perdu ma vie "d'avant', d'avoir perdu l'homme de ma vie ... je vis DANS la perte et non pas AVEC... rien qu'en écrivant cela les larmes viennent...

Réveil d'un dimanche matin seule dans mon lit. Je ne dors toujours pas de son côté du lit... Bon allé je vais prendre le petit déjeuner avec les enfants...on traîne mais ça fait un peu de bien...

Bon dimanche "confiné" ou "semi-confiné" à tous ! En espérant qu'il ne soit pas trop triste...
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: BEBE le 08 novembre 2020 à 10:15:08
Ton message de ce matin avec cette nuance entre le « DANS » et « AVEC » me fait un peu cogiter.
Et pour être plus juste dans ce que je voulais exprimer hier je  corrigerais la phrase suivante ainsi  « nous sommes aussi nombreux à pouvoir dire qu'on peut vivre vit avec »
Dans le sens que non, on accepte jamais cette injustice, c’est impossible… et on se dit tous les jours qu’on ne va pas tenir, qu’on ne va pas pouvoir vivre avec…  et pourtant… on est toujours là et on vit !
En fait ce que j’essayais de dire c’est que tout ca se fait bien malgré nous, on pense  qu’on ne va pas s’en sortir (et j’en suis toujours là) et pourtant on est toujours là… mu par d’insoupconnables ressources qui oeuvrent hors de notre champ de conscience.
C'était finallement un message plus porteur d'espoir que je ne le pensais moi même.

Bon petit déjeuner avec tes enfants… oui prendre son temps et trainer fait beaucoup de bien, ca fait partie du «prendre soin de soi »… Je pratique encore beaucoup ce que j’appelle la contemplaction… 50% d’action, 50 % de contemplation.

Bon dimanche
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 14 novembre 2020 à 15:42:34
Hier soir mauvaise nuit… difficile de dormir. Tu me manques… Au bout de ce 3ème week-end de confinement je commence à « étouffer ». Je voulais avec les enfants randonner sur le petit sommet où nous avons dispersé tes cendres juste en dessous de la montagne où tu as perdu la vie. Voir si ton « cairn » était toujours bien en place et le consolider avant l’arrivée de la neige. Cela ne sera pas possible…interdiction de faire plus d’un kilomètre autour de son domicile. J’en ai marre de tout ça !!! Je manque d’air ! Finalement toi tu as gagné en liberté tu dois peut-être survoler nos sommets fétiches des Alpes du Sud. Tous ses sommets que nous avons gravi ensemble….

Pas possible non plus de voir la famille, les amis pour se changer les idées… Obligée de rester à la maison pleine de ta présence il y a des moments où cela ne m’aide pas au contraire…. J’aimerais tellement que tu sois là physiquement à mes côtés. Tu me laisse seule à gérer le « matériel » et l’avenir des enfants…c’est vertigineux.

Sincèrement, tu n’aurais jamais dû aller seul dans cet itinéraire… Je sais que tu étais un « chamois » en montagne mais là ton « expérience », ta forme physique n’ont pas évité l’accident, la chute mortelle. Je passerais le restant de ma vie avec des interrogations, des « pourquoi » , des « que s’est-il réellement passé ? » . Tu étais seul donc pas de témoins…que des hypothèses… Il y a des soirs, où l’appel aux secouristes en montagne, l’attente de la recherche par l’hélicoptère et l’annonce de ta mort me revienne en mémoire dans les moindres détails… Ma mémoire a enregistré pour le restant de mes jours le déroulement de cette effroyable journée… (mémoire traumatique) j’en ai pour un moment avec les séances psys. Par contre je tiens debout pour l’instant sans médicaments… Par moment je peux rire, sourire (et oui avec les enfants…heureusement on y arrive encore !) mais les larmes ne sont jamais loin. C’est troublant la coexistence de toutes ces émotions en même temps.

Notre vie a basculé à tout jamais et chaque jour je lutte pour avancer car il y a nos deux enfants. Une partie de moi s’est envolée avec toi .



Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: malome le 14 novembre 2020 à 19:42:45
Meije

Comme toi , j'ai connu la séparation brutale, , à 16h il part faire un tour dans les bois "à tout à l'heure chérie, je t'aime" et vers 18 h on vient m'annoncer que mon mari est décédé , la suite tu connais les ressentis, la douleur  sont les mêmes , ce long chemin plein d'embûches il faut les parcourir jour après jour en prenant soin de toi et de tes enfants , pas de recettes miracles.
Oui maman pleure et elle en a le droit , oui maman rit avec ses enfants et elle en a le droit , et maman navigue à vue entre colère, désespoir et  manque ou  chaque jour il faut recommencer en attendant des lendemains  meilleurs , tes enfants sont tes lumières ne les laissent pas s'éteindre ils sont la continuité de votre amour , nous avons des ressources insoupçonnées qui font que tu continueras à faire au mieux , il veille sur vous, le fil n'est pas coupé 
Amitiés
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 16 novembre 2020 à 22:41:56
Malome,

je viens de relire ta réponse. Oui c'est terrible cet "Au revoir" qui reste suspendu à tout jamais dans une sorte de vide...  La mort brutale, l'accident, la mort violente...
Il était enthousiaste et il pensait vraiment revenir moi j'avoue j'avais un mauvais pressentiment et là c'est dingue... le pire est arrivé, ce que je redoutais. Ce n'était pas sa première sortie en solitaire....mais là cette montagne elle en impose, je me dis qu'il est allé trop loin... c'était jouer à tromper la mort mais elle l'a finalement rattrapé. N'ayant pas de messages comme il avait l'habitude de le faire pour me prévenir lorsqu'il arrivait au sommet, j'ai appelé les secours et après la suite c'est un cauchemar. Le coeur qui se serre, le cri dans la gorge prêt à sortir, le corps qui lâche, des nuits sans sommeil à part sous médocs puissants les premières semaines car le traumatisme est bien là et la blessure béante.

Si je suis encore là au bout de 5 mois c'est pour les enfants. Ils n'ont plus leur père, ils sont "orphelins" de père alors je me dois de tenir pour eux, de les amener du mieux que je pourrais vers leur futur vie d'adultes. Je vais les voir grandir pour deux. Je sais que cela va être difficile et très long... C'est incroyablement douloureux de se dire que leur père ne les verra pas un jour voler de leurs propres ailes. J'ai mal d'avoir perdu mon compagnon de vie mais j'ai aussi très mal de voir mes enfants sans leur père.
Jamais Ô grand jamais je n'avais imaginé qu'ils vivraient une telle épreuve.



Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 25 novembre 2020 à 22:15:25
Un petit passage sur le forum...

Rien de nouveau... Je traverse les "montagnes russes" des émotions... La journée je joue mon rôle social au travail et le soir à la maison j'ai mes moments chagrin... je lâche les vannes des larmes... "Notre" chambre est mon refuge de "solitude", de replis quand les enfants sont couchés.

Je viens de finir le livre " Sur le chagrin et le deuil" d'Elisabeth Kübler-Ross et David Kessler. Eclairages complémentaires au livre de Christophe Fauré bien que là cela soit imprégné de la culture américaine on retrouve quand même l'idée de la "cicatrisation" avec le temps et les phases du processus de deuil...

J'ai relevé quelques phrases  comme : " ... Le deuil est un temps de réflexion, de douleur, de désespoir, de tragédie, d'espoir, de réadaptation, de réinvestissement, et de guérison. Il est fondamental de lui accorder du temps, de boucler la boucle d'un lien qui ne se dénouera jamais"...

ou encore : "On ne se console jamais de la disparition d'un proche, mais on finit toujours par retrouver un sens à l'existence".

Un petit peu d'espoir au bout du tunnel...même si j'en suis encore très loin étant au tout début de ce cheminement ...Et où certains jours je me dis que je n'arriverais jamais à surmonter la perte de mon homme.

Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: malome le 26 novembre 2020 à 10:51:12
  bonjour Meije

j'ai envie de te dire , heureusement que tu arrives à lâcher les vannes , c'est pour l'instant une nécessité et c'est normal , cela fait partie du processus , de notre parcours cahotique entre calme et montagnes russes , tu as besoin de ce temps de "relâchement" prendre un temps pour soi pour mieux affronter demain, pour toi c' est encore au jour le jour je suppose
je peux te dire que de toutes petites éclaircies arriveront dans ton ciel embrumé il faut les accueillir avec bienveillance.
 Eux d'où ils sont aimeraient nous voir moins malheureuses, et c'est possible le temps fait son oeuvre un peu malgré nous peut-être , à cinq mois c'est encore difficile de lire cela , pour mon compte je viens de passer les deux ans , non je n'ai pas moins mal mais j'ai mal différemment ,non ce n'est linéaire mais les assauts sont plus courts moins violents, j'apprécie un après-midi en compagnie de deux amies surtout que je peux encore et encore parler de lui et ça c'est fabuleux
Prends soin de toi
Amitiés
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 01 décembre 2020 à 22:50:39
Premier jour de Décembre et nous approchons d'une période particulière....les fêtes de fin d'année.

Et là vraiment si on pouvait avec les enfants , on partirait très très loin loin de cette ambiance de repas de famille, de frénésies d'achats même en période COVID... Ah non là vraiment pour nous c'est pas possible ! Je ne peux pas entendre cette année "Joyeux Noël !!" ou "Bonne année !!!". On va mettre le mode OFF ... On a trop mal tous les 3 !!

Mon plus jeune fils a écrit une lettre à son père ce soir pour lui dire combien il lui manque et moi qu'est-ce que ça peut me faire mal de l'entendre pleurer...  C'est terrible tout ce chagrin, toute cette peine.
Toute cette énergie qu'il faut déployer pour faire face, consoler les enfants, gérer le quotidien...pas moyen d'avoir un peu de "répit" les amis et la famille sont loin et on ne peut voir personne... "déplacements contrôlés"... J'en ai marre...Je suis à fleur de peau, en colère...

Quelques lignes juste pour déposer en mots ce qui me traverse.



Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 06 décembre 2020 à 22:14:13
5 Juillet 2020 - 5 Décembre 2020...
Compte à rebours des mois qui passent sans toi .... Tu me manques "atrocement", "cruellement". Je n'ai plus tes bras, je n'ai plus ton regard, envolée notre belle complicité !!!

Je suis au 36ème dessous... Mon ciel est gris, les éclaircies sont rares et fugaces.... J'aimerais pouvoir partir au delà  de 20 kilomètres et sans attestations... Les grands espaces me manques à moi aussi...
Toi tu es peut-être avec les Chocards des montagnes ou avec les aigles à jouer avec les courants d'air près des falaises et des sommets moi j'ai les 2 pieds ancrés sur terre dans cette atmosphère "plombante"... Je ne sais pas quoi faire... Je voudrais m'évader en montagne pour être plus près de toi.... Respirer !!! Toucher les premières neiges !
Restes pas trop loin quand même s'il te plaît !! J'ai encore besoin de ton énergie pour faire face et les enfants aussi ils ont besoin que de temps en temps tu viennes les voir dans leurs rêves ...
On aimerait tellement te serrer encore dans nos bras !!!
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: BEBE le 07 décembre 2020 à 00:09:35
Meije,

A plus de 35 mois   mon amoureux est toujours là  autour de moi, même s'il y a moins de signes que la première année, il y en a toujours, surtout si je me mets à  douter qu'il soit encore là... alors là il se manifeste assez rapidement.
 Et puis il est toujours là quand j ai besoin de son aide... ça c'est un truc assez fou... il suffit que je lui demande et il vient à la rescousse... bon pas pour tout et n'importe quoi... je ne le sollicite que pour  des choses importantes,  des situations inextricables  pour la résolution desquelles il faut un peu que l'impossible se réalise... et je t'assure que ça marche et qu'à chaque fois j'en reste bouche bée.
Il me protège aussi en me prévenant de dangers à venir, j'ai raconté sur mon fil ''les signes de Coeur Canaille'' dans la section spiritualité.
Mon Ange n'est jamais très loin.

Voilà, je voulais partager avec toi mon expérience en espérant qu'elle puisse te rassurer un peu.

De douces pensées pour toi et tes enfants ce soir.
BEBE
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 07 décembre 2020 à 08:45:42
Bonjour BEBE et merci pour ton message,

C'est ce que je me dis parfois qu'il n'est pas loin... Je lui parle .... sa mort a été tellement brutale que lui aussi il lui faut peut-être du temps pour comprendre ce qui lui est arrivé...

Hier soir je me suis endormit tard en regardant sur Youtube une interview en visio de Christophe Fauré sur les VSCD (Vécu Subjectif de Contact avec un Défunt). C'est très intéressant, j'avoue qu'avant cette épreuve que nous traversons avec les enfants ce genre de sujet je n'y prêtais pas attention. Maintenant comme son décès est "récent" et brutal je cherche peut-être des réponses.... Je ne suis pas très axée sur la spiritualité mais plutôt sur toutes les formes de "sagesses" (après le mot spiritualité a des définitions vastes chacun met ce qu'il veut). Ayant voyagé en Asie, certains courants philosophiques  m'inspirent mais je ne me soumet à aucun "dogme" religieux quel qu'ils soient je suis athée . Je me créé mes propres petits "rituels", pensées... Et certains ressentis depuis sa mort son assez "troublants"....

Je ne sais pas mettre les liens sur ce forum, je vous indique l'intitulé on le trouve facilement : Entrevue de Christophe Fauré par JC Chabot " Le phénomène des VSCD" émission en visio avec le Québec datée du 24 Septembre 2020 sur Youtube.

Douce journée à tous et toutes.


Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: qiguan le 07 décembre 2020 à 14:09:04
Dans
table des matières
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

ce lien est noté, (depuis longtemps) dans la partie :
au delà ...

j'ai aussi posté dans la partie spiritualité
et pour spiritualité Meije
il y a le sujet
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/'spiritualite'-athee/

affectueusement à tout le monde
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: BEBE le 07 décembre 2020 à 17:13:08
Meije,

Et certains ressentis depuis sa mort son assez "troublants"....
 

Je ne me suis basée que sur cela…le ressenti… pour être aujourd’hui aussi certaine que je le suis qu’il est là et qu’il arrive à me faire comprendre des choses, à me passer des messages.
Ce ne sont ni ma foi, ni des livres sur ces sujets-là qui ont forgé cette certitude… uniquement ce qu’il m’a été donné de vivre de « troublant » comme tu l’ écris, d’ « extra-ordinaire » comme je le décris généralement.
Ma seule frustration est de ne pas parvenir à une meilleure communication, j’en voudrais plus mais pour le moment je n’y arrive pas.
Je suis cependant infiniment heureuse et reconnaissante  de ces échanges qui  vont déjà bien au-delà de ce que j’aurais jamais pu imaginer possible…. Après c’est pas comme si il était sur terre… c’est certainement ca ma réelle frustration et la difficulté à accepter que, même si il peut y avoir une forme d’échange, cela ne sera jamais comme avant quand il était là dans la vie d’ici.   

Douce soirée à toi
BEBE
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 23 décembre 2020 à 19:19:04
Et bien voilà après un petit temps de "silence" je repasse par le forum.

Besoin d'un temps de replis pour faire face à cette nouvelle étape des "fêtes de fin d'année" sans  toi Olivier... Premier Noël pour les enfants sans leur père.

Je sens la vague de chagrin se préparer, enfler doucement à l'intérieur de moi... Tu manques à ma vie et à celle de tes enfants chaque seconde qui passe depuis ce 5 Juillet 2020... L'onde de choc de ta mort est si vive encore !!!

Alors demain soir, voilà le programme : tous les 3 avec les enfants on se fera un bon repas et tu seras avec nous on mettra une photo de toi sur la table et des bougies. On mettra également assez fort (on est en maison) de la musique en commençant par ACDC et leur morceau "Highway to Hell" ton morceau préféré celui qu'on a mis le jour de tes obsèques et que tu mettais le samedi matin pour nous réveiller... On enchaînera avec des morceaux de Patti Smith et le "Boss" (Springsteen) et tant d'autres artistes... Parce que c'est TOI parce que c'est NOUS ....On pourra chanter, se défouler, crier, pleurer... Une  vraie "catharsis "... Après on regardera un film tranquille tous les 3 ...

Avec les enfants on a pas fait de sapin, on a mis des mantras boudhistes dans les branches du Ficus du salon, "notre" arbre...il a plus de 20 ans, il fait 3 mètres de haut,  tout un symbole... Il a fait tous les déménagements de notre vie commune c'est maintenant notre arbre totem.

Le lendemain le 25 et bien repas chez ta soeur... J'aurais préféré fuir cette année le repas "familial", ça tu t'en doute c'est pas notre truc... puis là bon.. les émotions vont être exacerbées .S'il n'y avait pas eu ce virus j'aurais pris 3 billets d'avion pour passer cette période dans des pays où culturellement on ne fête pas Noël... Je le ferais en Décembre 2021 même si je ne sais pas d'avance où j'en serais d'ici là...

Que dire... encore des "étapes" à passer sans toi. Ton absence est "insupportable"  :'(... les moments de "répit" sont rares, le bonheur des autres en "couple" ou famille me fait mal même si je ne dis rien....
J'ai froid seule  toutes les nuits dans notre lit...

Je t'aimais, Je t'aime et je t'aimerais Olivier ... toujours (comme le dit Cabrel....)


Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 23 décembre 2020 à 19:51:05
J'ai découvert la chanson "Tristessa" de Catherine Ringer qu'elle avait écrite suite à la mort de son compagnon.

Tellement vrai et malheureusement "commun" à tous et toutes conjoints/conjointes endeuillées  :-[ :-\

https://youtu.be/yXJNamsYTX8 

Je ne sais pas si vous retrouverez le lien, on trouve le morceau sur Youtube en tapant le titre...
Bonne écoute .
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: qiguan le 23 décembre 2020 à 21:37:08
Paroles de la chanson Tristessa par Catherine Ringer
Wooooh tristesse de mes nuits
Je chante la plainte du lit où tu as dormi
Le creux du lit, où ton empreinte vibre encore
Et désole mon corps

Je t’ai cherché, te sachant en allez
Evoquer pour mieux vivre notre amour
Méchamment le temps nous sépare
Mais répare aussi ma vie

Tristesse de ?
Je chante la plainte
De ta guitare dans le soir
J’y entends parfois tes doigts

On s’est aimé jusqu’à la mort
Et même après les effets se sentent encore
On s’est connu
On s’est bu
On a fait tout c’qu’on a pu
Et même plus

Caresse de la nuit
Et de ta mémoire
Et tes enfants qui rient
Alors là je crois te voir
Et te retrouverai au pays
De l’absence
Titre: Re : Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Stephanie le 23 décembre 2020 à 23:09:04
Et bien voilà après un petit temps de "silence" je repasse par le forum.

Besoin d'un temps de replis pour faire face à cette nouvelle étape des "fêtes de fin d'année" sans  toi Olivier... Premier Noël pour les enfants sans leur père.

Je sens la vague de chagrin se préparer, enfler doucement à l'intérieur de moi... Tu manques à ma vie et à celle de tes enfants chaque seconde qui passe depuis ce 5 Juillet 2020... L'onde de choc de ta mort est si vive encore !!!

Alors demain soir, voilà le programme : tous les 3 avec les enfants on se fera un bon repas et tu seras avec nous on mettra une photo de toi sur la table et des bougies. On mettra également assez fort (on est en maison) de la musique en commençant par ACDC et leur morceau "Highway to Hell" ton morceau préféré celui qu'on a mis le jour de tes obsèques et que tu mettais le samedi matin pour nous réveiller... On enchaînera avec des morceaux de Patti Smith et le "Boss" (Springsteen) et tant d'autres artistes... Parce que c'est TOI parce que c'est NOUS ....On pourra chanter, se défouler, crier, pleurer... Une  vraie "catharsis "... Après on regardera un film tranquille tous les 3 ...

Avec les enfants on a pas fait de sapin, on a mis des mantras boudhistes dans les branches du Ficus du salon, "notre" arbre...il a plus de 20 ans, il fait 3 mètres de haut,  tout un symbole... Il a fait tous les déménagements de notre vie commune c'est maintenant notre arbre totem.

Le lendemain le 25 et bien repas chez ta soeur... J'aurais préféré fuir cette année le repas "familial", ça tu t'en doute c'est pas notre truc... puis là bon.. les émotions vont être exacerbées .S'il n'y avait pas eu ce virus j'aurais pris 3 billets d'avion pour passer cette période dans des pays où culturellement on ne fête pas Noël... Je le ferais en Décembre 2021 même si je ne sais pas d'avance où j'en serais d'ici là...

Que dire... encore des "étapes" à passer sans toi. Ton absence est "insupportable"  :'(... les moments de "répit" sont rares, le bonheur des autres en "couple" ou famille me fait mal même si je ne dis rien....
J'ai froid seule  toutes les nuits dans notre lit...

Je t'aimais, Je t'aime et je t'aimerais Olivier ... toujours (comme le dit Cabrel....)

J'ai souris en voyant les goûts musicaux d'Olivier. Au cimetière pour nous c'était "Thunderstruck", que Sébastien aimait lui aussi mettre dès le réveil ....

Je te souhaite plein de courage pour le 25 avec la famille. Ici nous avons prévenu tout le monde, nous n'y sommes pour personne le 24 et le 25. Juste nous 5, dans notre bulle avec nos films et photos de famille pour nous rappeler la chance que nous avons eu d'avoir Sébastien dans nos vies.
Amitiés
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 24 décembre 2020 à 14:14:32
Merci Stéphanie pour ton message,

pour cette période j'avais envisagé de partir à l'étranger mais ce satané virus chamboule la vie de tout le monde... Alors je me retrouve à dire" oui " à ma belle famille en même temps on s'entend bien et depuis le début  ils ont toujours été respectueux de la manière dont je vis mon deuil et celui des enfants. Nos enfants sont encore jeunes et les liens avec leurs oncles et tantes sont importants, ils ne les ont pas vu depuis Septembre et eux sont "endeuillés" de leur frère aîné.
Demain même si cela va être dur, je compte bien lever mon verre en mémoire d'Olivier même si je fonds en larme !!! à défaut de partir à l'autre bout du monde. Après on retrouvera nos solitudes...

Et ce soir oui, se sera guitares saturées en fond sonore. On aimerait tellement entendre sonner à la porte et le plus beau des cadeaux serait qu'il soit là ...que tout cela soit un cauchemar mais on sait bien que non  :'(...alors pas le choix  rester debout, continuer même si moi je me sens "déconnectée" les pieds sur terre mes pensées loin , ailleurs ou vers Olivier.

Je te souhaite une "douce" future soirée entourée de ta "tribu" en ce 24 Décembre 2020.
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 31 décembre 2020 à 19:46:08
31 Décembre 2020

Dans quelques heures cette année de merde va se finir mais sincèrement pour nous cela ne changera rien !!! 2021 aura encore et toujours au fil des mois son lot de manque, de douleur liée à ton absence de nos vies.

Tu n'es plus là. La mort c'est brutalement invitée dans notre vie et l'a fait basculé à tout jamais.

Ce soir c'est dur, une lame de fond de chagrin s'est abattue soudainement sur moi, je ne suis que sanglots. Quelques jours passés auprès d'amis à "vivre" un peu, à plaisanter, à essayer de paraître pas trop mal, à contenir mes larmes, à respirer en montagne et voilà  retour à la maison dans ma solitude même s'il y a les enfants... ce soir les larmes remontent... effet "soupape de sécurité"...

Qu'est ce que c'est dur sans toi à mes côtés, il y a des jours, des soirs où j'en peux plus de cet état de "manque", de tristesse et dire que j'en suis qu'au début... Janvier 2021 sera le 7ème mois . C'est épuisant tout ça. TENIR est devenu un de mes mantras, pour les enfants, seulement pour eux.

Voilà, je viens juste déposer ce soir mon "cafard"...demain sera un autre jour où je réussirais à me lever après une énième nuit entrecoupée d'insomnies et de sanglot dans ce lit si froid sans toi !

Tu me manques Olivier . :'(
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 06 janvier 2021 à 16:26:57
Je commence à comprendre et à ressentir comment "fonctionne" ce processus de deuil, il y a des jours où mes pensées vont vers toi Olivier sans pleurer et des jours où si je te regarde en photos, si je me rappelle tel ou tel moment passé ensemble ou lire ton prénom sur des papiers me font monter les larmes aux yeux à n'importe quel moment de la journée...

La métaphore d'un océan plus ou moins déchaîné correspond bien à cette longue navigation qui m'attend avant de trouver je l'espère un jour quand même un peu d'apaisement.
Il y a des jours où les vagues sont un peu moins hautes, un peu moins fortes et des jours où elles se succèdent sans relâche violemment, en m'entraînant vers le fond et là il faut une énergie pas croyable pour à chaque fois remonter, retrouver son souffle et continuer. J'ai mes deux jeunes naufragés avec moi, on est secoué dans tous les sens parfois au milieu de ces tempêtes de chagrin, de manque... On a traversé cette période de "fêtes" de manière très mouvementée sur le plan émotionnel, premier Noël sans leur père pour les enfants...sans commentaires.

En ce début d'année 2021 , je te fais une promesse : je vais tenir Olivier, je vais rester debout pour nos enfants. Ta mort nous "brutalise" par tout ce que cela entraîne de changements dans nos vies mais cette épreuve ne nous détruira pas !
La vie va continuer même si parfois je ne sais pas trop quel sens lui donner...cela viendra. Il faut que je réapprenne à vivre seule, que j'intègre ce nouveau statut de maman solo et "veuve" (je déteste ce mot mais maintenant c'est une part de mon identité).
 
 On était bien tous les 4, on a eu 2 beaux petits gars ensemble qui vont grandir avec cette "cicatrice" intérieure, tu seras toujours dans leurs pensées, dans leurs coeurs.

Je change 2 ou 3 trucs dans la maison pour encore supporter d'y vivre sans ta présence, par contre il se peut qu'un jour dans 3 ou 4 ans j'envisage de vivre ailleurs car je pressens que si je reste ici encore de longues années cela ne m'aidera pas. Ton énergie est trop présente dans cette maison, NOTRE maison. Elle est le point d'attache des enfants mais lorsqu'ils auront avancé un peu plus dans leur deuil et en âge je réfléchirais. Je souhaiterais vivre plus près des montagnes c'était un de nos projets et ce souhait fait son chemin en sourdine à petit pas au fond de moi. Donc oui je verrais, l'émergence de projections futures sont le signe d'une certaine continuité , d'un élan vital.

Début du 7ème mois sans toi, je t'aime encore et encore mon "alter égo" !!

Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 06 janvier 2021 à 16:35:53
Petite chanson de Jean Louis Aubert, elle fait partie de ma playlist depuis le mois de Juillet 2020...

https://www.youtube.com/watch?v=6qpvDY6PYx4

Jean Louis Aubert "Mon Alter Ego"
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 06 janvier 2021 à 18:28:45
Bonjour/bonsoir Pomalo,

comme tu le dis : n'écouter que soi même , c'est ce que je fais depuis 7 mois, ça va j'ai du caractère donc au niveau entourage les proches ou amis sont plutôt respectueux de mes choix et effectivement personne ne peut comprendre le chaos intérieur que la perte du conjoint entraîne si l'on a pas vécu soi même cette situation...

Quand je me repasse le film de tout cette période avec tout ce que j'ai pu gérer seule : de l'alerte aux secouristes, me prendre l'annonce de sa mort en pleine tête (même si j'avais eu un "pressentiment" très fort que cette fois l'accident avait eu lieu comme quoi lui et moi on était vraiment "connecté" mais ce fil invisible n'a pas suffit à le retenir...), les démarches en mairie et aux pompes funèbres  pour rapatrier son corps, l'organisation des funérailles, les démarches notaire, banque et assurance et tout le rouleau compresseur de l'administration , la dispersion des cendres en montagne (le dernier au revoir) ,le chagrin de nos enfants etc... Je m'étonne moi même d'arriver chaque jour à me lever et d'avancer à petits pas...
Alors oui on se découvre des ressources, des capacités insoupçonnées car jamais on n'avait envisagé de vivre ça aussi précocement du moins. On avait prévu de vieillir ensemble.

Si j'avais été seule, j'aurais sûrement déjà lâché, tout plaqué pour partir avec juste un sac à dos  sur les chemins de France et du monde... Pour l'instant mes enfants sont mon "moteur", le fil qui me raccroche à cette vie, un jour il faudra aussi que je m'occupe un peu plus de moi.

Douce soirée et bon courage aussi à toi Pomalo
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 12 janvier 2021 à 21:04:53

https://www.youtube.com/watch?v=aU_TQcyGkvY
Kyo "Une dernière danse"

Moi aussi je voudrais bien une dernière danse...si on pouvait me donner  encore quelques secondes, quelques minutes, un jour avec toi ... car on ne savait pas que plus jamais on ne se reverrait... Pour te dire comme il faut "au revoir" et combien je t'ai aimé et je t'aime encore puisque la mort a mis fin brutalement à notre histoire, à notre chemin ensemble dans cette vie.



Titre: Re : Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Franck31 le 12 janvier 2021 à 23:57:27
Bonsoir Meije,

Moi aussi je voudrais bien une dernière danse...si on pouvait me donner  encore quelques secondes, quelques minutes, un jour avec toi

combien de fois moi aussi je me suis fait cette réflexion. J'aimerai tant avoir juste quelques instants avec mon épouse une dernière fois, pour pouvoir lui dire tout ce que je n'ai pas osé lui dire pendant sa maladie, pour pouvoir la prendre une dernière fois dans mes bras.

prend soin de toi,
Franck
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Jaracas le 13 janvier 2021 à 10:06:15
Bonjour,
comme vous j'aimerais tellement le revoir... Mais s'il ne peut revenir longtemps quelques minutes seraient déjà magiques, le temps de sentir son odeur, sa peau, le prendre dans mes bras, glisser mon regard dans le sien, observer minutieusement les traits de son magnifique visage et lui dire tout ce que je n'ai pas eu le temps de lui dire.
Je ne sais pas si ça peut vous aidez, parfois j'écoute cette ''méditation'' : https://www.youtube.com/watch?v=bk11u4vLZfk   parfois ça me fait du bien, parfois c'est trop difficile.
Bien affectueusement.
Virginie
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 13 janvier 2021 à 17:21:05
Merci Franck31 et Virginie pour vos messages. Virginie je prendrais le temps d'écouter cette méditation.

C'est sûre que tous ici sur ce forum on aurait aimé que toutes ces épreuves, drames ne se soient jamais produits pour chacun de nous. Les "Pourquoi moi ? Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ?; les "J'aurais aimé te dire que..." etc.... tout ce qui reste en "suspend" à jamais même si on continue à parler à la personne absente intérieurement ou à voix haute toutes ces pensées nous affligent parfois. Quel sens à tout ça ? Pourquoi certains traversent la vie sans aucun problème et d'autres enchaînent les "accidents" de la vie ici ou ailleurs...

Là je viens de refaire un point avec mon notaire, que dire rien qu'à l'évocation du  prénom de mon mari j'ai failli fondre en larmes mais j'ai  réussi à tout retenir devant lui cette fois.

Douces pensées à tous et toutes . Mes enfants vous diraient : "Que la force soit avec vous !" merci Georges Lucas et les films Starwars mes fils ont pris les répliques de maître Yoda pour se donner du courage dans les moments "creux de la vague".
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: qiguan le 13 janvier 2021 à 18:40:16
merci Virginie
j'ai ajouté
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg126236/#msg126236
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: juliette le 14 janvier 2021 à 16:26:20
Bonjour Virginie,

Tu as répondu à un de mes messages et ça m'a marqué, depuis j'ai lu l'intégralité de ton feed il y'a déjà quelques semaines.
Tes mots, ton histoire, ta façon de décrire ta vie me touche.
J'ai l'impression que tu mets des mots sur tous vécu merci pour cela. Merci de nous partager toutes tes pensées.
Je me reconnais un peu dans ton histoire nous aussi on était des amoureux de la montagne. La montagne était notre projet de vie. 
J'aurais eu un peu la même vie que toi je penses si j'avais eu plus de temps , on aurai aussi aimé avoir deux enfants.
Profites de tes deux petits homme, continue à te battre pour eux. Au vu de tes message je suis sur que tu es une super maman.
Avec toute ma tendresse et mon courage
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 14 janvier 2021 à 22:03:54
Bonsoir Juliette,

A toi aussi plein de courage dans ton cheminement dans ce processus de deuil. Tu partageais visiblement une belle histoire avec ton compagnon et vous aviez vous aussi encore pleins de choses à construire et c’est là que par moment la colère voire la rage d’une certaine injustice se fait « mordante »… Pourquoi un telle complicité, une belle alchimie entre deux personnes vole en éclat du jour au lendemain avec l’arrivée « précoce » et  brutale de « Madame la Mort » ?

Ça personne n’a la réponse… maintenant c’est l’errance suite à la perte de « sa moitié » . Je sais et je sens qu’une partie de moi est morte avec lui et je sais que je ne serais plus jamais la même personne dorénavant. On était « une cordée » en montagne et dans la vie. On était « complémentaire » , on s’était trouvé il y a plus de vingt ans au cours d’une journée escalade et ce grand brun mince et discret m’avait tout de suite plu… Je sais que ce genre de rencontre n’arrive qu’une fois dans la vie et encore pour ceux qui ont la chance de rencontrer LE grand amour !!!
Je lutte tous les jours pour faire face et continuer pour nos enfants mais quand je tombe dans le creux de la vague de chagrin je me dis que ça va être trop long la vie sans lui maintenant même si voir mes enfants sourirent, continuer à vivre leur vie de préado et d’ado malgré le « manque » me rassure et me motive pour ne pas me laisser couler. Mes deux petits gars portent des petits bouts de nous… mais c’était pas ça le scénario …

C’était plutôt encore des idées de projets à partager à 2 ou avec nos enfants. Maintenant je dois revoir les choses seule et cela me fait mal ce nouveau « statut », notre couple n’existe plus… Le NOUS doit redevenir JE.
Perte du conjoint = deuil de la personne aimée mais aussi deuil du couple

Pensées affectueuses pour toi Juliette et tous et toutes sur ce forum qui traversons des deuils.


Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 01 février 2021 à 17:56:42
Les secondes, minutes, heures, jours, semaines, mois passent sans toi ….

Je rame sur mon petit radeau de fortune au milieu de cet océan du manque, de l’absence , de l’infinie tristesse avec mes jeunes naufragés. Tes enfants malgré le manque quotidien de ta présence auprès d’eux avancent visiblement dans leur propre processus de deuil. Ils sont vaillants, résilients ils me démontrent chaque jour leurs capacités à continuer leur vie.
De ma place, c’est un peu plus compliqué, il y a des moments de moins mal certains jours à des moments où je plonge dans le chagrin, le désespoir et où les larmes coulent à n’en plus finir. Des moments où je me sens totalement démunie face à cette solitude que je n’ai pas souhaité. J’ai besoin de tendresse, de douceur, d’amour mais tu n’es plus là. Je n’ai plus tes bras, je ne peux plus me blottir contre toi…Je n’entends plus ta voix, je ne sens plus ton odeur.
Le manque, le vide « physique » de ta présence.

Je me renferme dans ma bulle, la semaine au travail j’ enfouie au plus profond de moi ma tristesse pour jouer le rôle que l’on attend de moi, mon rôle social et il faut bien assumer le côté financier et matériel. Passé la porte de la maison « bas les masques » (au sens propre comme au figuré surtout actuellement), je relâche la pression et mes pensées, mes souvenirs, le manque de toi m’assaillent de toute part. Pas un moment de répit.  Mes yeux se remplissent de larmes. Avec les proches, les amis je commence à me taire car je sais que toute cette douleur au bout d’un certain temps n’est plus « entendable » et que finalement chacun à sa vie et qu’avec toute la bonne volonté du monde la peine ne se partage pas. Je ne peux pas donner des petits bouts de cette peine à quiconque pour être soulagée un peu. Je mets en mots sous forme écrite alors ce qui me traverse, je me confie à des connaissances qui vivent également ou qui ont vécu cette situation de deuil car on passe par les mêmes phases et ressentis, j’investis mes séances « psys » où je peux tout dire et parler de ma douleur sans tabou et enfin avec les enfants on échange sur nos souvenirs et je leur partage notre histoire avant leurs naissances.
Je suis toujours en mode « automate », je fais certaines choses car il faut les faire mais depuis quelques temps je n’arrive plus à me motiver pendant les week-ends pour sortir et faire à minima une activité physique, je donne tellement toute mon énergie la semaine que le week-end je suis fatiguée et je traîne…les week-ends sans toi sont sans saveur. Mon dynamisme me quitte…
Je n’ai envie de rien et en même temps on ne peut pas faire grand-chose, toutes les activités culturelles étant considérées comme « non essentielles » par ce gouvernement on ne peut pas aller au théâtre, cinéma, musées, expositions. Par contre on peut consommer sans relâche dans des endroits où tout le monde s’entasse et touche tout (les chariots, les emballages de produits etc…) logique…. Chercher l’erreur. Société totalement déprimante !!! Qui sacrifie sa jeunesse… 2 étudiants se sont suicidés sur le campus de la Doua à Villeurbanne, moi je pense aux parents qui viennent de perdre leurs enfants dans de telles circonstances… c’est le reflet de l’isolement, du manque de perspectives face à l’avenir, du désarrois et sûrement d’autres facteurs mais que cette période exacerbe…Victimes collatérales de cette période de « crise sanitaire » et cela n’est pas fini.

Si tu étais là Olivier, j’imagine qu’on en discuterais de tout ça, tu aurais été auprès de moi en soutien pour traverser cette période si particulière. On n’en voit pas le bout. Impossible de projeter quoi que ce soit.

Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 18 février 2021 à 23:07:12
Retour à la maison après quelques jours passés en montagne avec les enfants. On t'a emmené avec nous dans nos pensées lors de nos balades dans la neige.

Quelques larmes ont noyé nos yeux lorsque nos regards portaient loin sur les sommets enneigés car on aurait aimé que tu sois là avec nous pour ces petites vacances à la montagne encore et toujours (et oui elles font partie de ma vie, c'était notre "passion" commune). Elles me redonnent un peu d'énergie ces montagnes ! pour continuer à lutter chaque jour face à ton absence . J'aurais aimé poser ma tête contre ton épaule et on aurait contemplé ensemble assis dans la neige les sommets alentours à chercher ou à imaginer des itinéraires à faire...ça c'était avant... Maintenant je cherche toute seule quel chemin emprunter sans toi à mes côtés. Je suis pour l'instant "déboussolée", je tâtonne....j'essaye de trouver ce qui peut m'aider à me "reconstruire" à petits pas.
C'est douloureux... Je suis "cassée" à l'intérieur et j'ai mal au coeur, pour l'instant il saigne trop.

Je sais que ça va être extrêmement long et parfois j'ai peur de ne pas tenir la distance.
On me dit "tu es forte ! tu vas y arriver"...non je ne suis pas forte je n'ai pas le choix c'est tout car je dois m'occuper de mes enfants et continuer à vivre pour eux.
Perdre l'amour de sa vie c'est une douleur indescriptible et une absence abyssale chaque jour qui passe.

8 mois depuis ton départ sans retour...
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Elisa52 le 21 février 2021 à 00:45:47
Meije  (joli pseudo de montagne et de neige, nous aussi, on aimait la montagne)
on peut être fragile, déboussolée, cassée et forte à la fois. C'est tout le paradoxe de ce que nous vivons, chacun.e à sa façon. Car l'amour que nous avons vécu nous donne cette force de continuer sans notre aimé, même au coeur de cette souffrance abyssale.
Affectueuses pensées et courage
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 21 février 2021 à 18:49:44
Bonsoir Elisa52,

merci pour ton petit message. Pour mon pseudo : Meïje est le nom de l'une de nos montagne fétiche située dans le massif de l'Oisans en Isère que l'on avait fait en alpinisme il y a bien longtemps... et 05 le numéro du département des Hautes-Alpes là où on voulait s'installer une fois les enfants partis de la maison ! Car c'était notre terrain de jeux préféré pour nos escalades et autres sports de montagne. J'irais peut-être un jour m'y installer toute seule... On verra bien quelle "tournure" prendra le nouveau Moi et ma vie dans quelques années, lorsque la douleur de la perte sera moins vive et que peut-être un certain apaisement sera présent.

Douces pensées
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Meije05 le 27 février 2021 à 14:02:11
https://www.youtube.com/watch?v=MlAt0LtR8BY

Une chanson de Ben Mazué où je transpose les paroles pour mon mari... Lui il l'a écrite pour sa mère décédée mais je la trouve juste car pour ceux qui restent on partage les mêmes ressentis.

Supporter l'absence encore et toujours jusqu'à que notre tour vienne.... apprendre à vivre avec oui mais... c'est tellement DOULOUREUX !!! Extrêmement long..... qu'il faut se raccrocher à ce que l'on peut (enfants, amis, famille...) pour se relever après chaque uppercut du chagrin....
Titre: Re : Quand la vie bascule...
Posté par: Elisa52 le 28 février 2021 à 00:06:04
On aimerait faire en sorte que tout reste vivant, mais si peu sont prêts à l'entendre, à part ici.
Amitié et douceur