Auteur Sujet: Mon amour est parti, brutalement  (Lu 18577 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Mon amour est parti, brutalement
« le: 27 Janvier 2017 à 11:13:59 »
Bonjour,

Je sais que nous sommes beaucoup dans cette douleur, mais j'éprouve par moment le besoin de la partager.

J'ai 24 ans et ma petite amie est décédée le 15 janvier, suite à une prise de médicaments (où elle a voulu s'assommer, tout laissant penser que ce n'était pas un suicide, mais je ne vais pas entrer dans les détails ici).

C'était une relation à distance, qui durait depuis 2 ans, 2 ans où on s'est aimés, 2 ans où on était hyper connectés, 2 ans où elle venait chez moi ou l'inverse et où nous vivions des moments heureux, nous étions comme 2 âmes sœurs tellement notre complicité était puissante et belle à voir.

Pendant ces 2 ans, nous avons été en contacts nuits et jours et jours et nuits, par message, en s'envoyant des photos, en jouant ensembles, en parlant ensembles.

Ma journée c'était elle, personne n'a jamais pris autant de place dans ma vie. J'allais faire des courses, je lui envoyais une photo de ce que j'avais acheté, elle partait en cours, elle m'envoyait une photo et des mots doux.

J'ai vécu avec elle chaque secondes de son existence pendant ses 2 ans, elle était accroc à moi, j'étais son monde parce que son quotidien n'était pas facile, j'étais son sanctuaire et elle était le mien.

Elle a eu une enfance très difficile, et encore aujourd'hui c'était dur, elle est devenue anorexique, elle a développé une phobie scolaire, elle souffrait de la relation à distance mais à coté de ça elle était tellement bien quand on se voyait.

A un tel point que ses parents eux même, m'ont remerciés d'avoir su la rendre tant heureuse pendant 2 ans, comme si eux acceptaient leur échec, voulant que je vive car elle vit encore à travers moi, à travers notre relation, à travers nos souvenirs.

Elle avait beaucoup d'argent de coté, et elle attendait la fin de ses études pour s'installer avec moi, tout était prévu, nous étions remplis de projets, et malgré notre quotidiens difficiles, nous nous projetions dans l'avenir comme peuvent le faire 2 jeunes qui s'aiment.

La mort me l'a arrachée, depuis 12 jours maintenant je suis sans vie, mon entourage souffre de ne pouvoir rien faire.

Je n'ai trouvé aucun réconfort, parce que c'est elle qui me manque, c'est à elle que j'ai envie de parler, à elle que j'ai envie de me confier. J'ai l'impression de ne pas faire un deuil, mais 10 car je perds ,

Une amie
Une partenaire de vie
Quelqu'un qui me renvoyait une belle image de moi même
Quelqu'un qui a su m'aimer pour mes qualités mais surtout pour mes défauts
Quelqu'un avec qui je me projetais et qui me donnait envie de me projeter
Quelqu'un à qui je me confiais
Quelqu'un que je voulais protéger à tout prix
Quelqu'un à qui je voulais faire goûter les bons cotés de la vie.
[...]

Nous avons vécu 2 ans intenses, qui ont paru en sembler 10 tellement nous vivions l'un pour l'autre et que c'était tout ce qui comptait.

Son absence est insoutenable, j'en viens à penser que j'aurais pu perdre ma mère ou qui que ce soit d'autre que ça aurait été moins douloureux, parce que ma mère que j'aime de tout mon coeur ne peut pas m'aider à traverser le deuil de ma petite amie, alors que le contraire est possible.

Avec elle, nous nous échappions tous les jours, dans des mondes virtuels le temps de pouvoir se voir en vrai, et j'ai perdu tous ces échappatoires, je suis écrasé par mon quotidien, un quotidien qui est lourd et rempli d'échecs, à celui ci vient s'ajouter le fait que j'ai échoué à la protéger, la protéger contre son père mythomane, sa mère mal dans sa peau, ses souffrances intérieures.

J'ai pourtant tout essayé, j'ai mis en place ses rendez vous pour qu'elle consulte un psychologue, je lui ai fait croire en l'avenir, je l'ai éloignée de son quotidien morose, je l'ai écouté, secondé, aimé comme je pouvais, mais j'ai l'impression que j'aurais pu faire tellement +.

Je suis canardé de : si j'avais su, si j'avais pu, si j'étais + si j'étais moins... ça me hante, le soir avant son décès, nous nous sommes quittés en "bon" terme mais je ne lui ai pas rendu un aussi beau bonne nuit que celui qu'elle m'avait offert.

Je suis rempli de questionnement, peut-être que si j'avais été + "amoureux" ce soir là, elle n'aurait pas essayé d'échapper à son quotidien pendant quelques heures.

Le soir même, elle se projetait dans le lendemain, me demandant à quelle heure je me levais pour se lever en même temps que moi, elle me parlait de ce qu'elle devait dire à sa mère,  en d'autres mots elle ne devait pas mourir, c'était brutal, les mots de son grand père résonnent encore dans ma tête : "Il est arrivé un malheur, C. est décédée"

J'ai pris l'avion dès que j'ai pu, et j'ai été soutenir sa mère et ses grands parents, ça a été une semaine horrible, où nous avons tous beaucoup soufferts, et quand enfin j'ai pu aller voir son corps et me recueillir il était glacial, je l'ai embrassé sur le front, j'ai tenu sa petite main froide qu'elle aimait tant que je lui réchauffe, je me suis excusé de ne pas avoir su la protéger comme j'aurais tant voulu le faire, je lui ai dit que je l'aimais.

Aujourd'hui, il ne me reste que ma spiritualité, j'en viens à m’intéresser à l'ésotérisme pour nourrir l'espoir de la retrouver un jour, d'une quelconque façon, j'ai souvent songé au suicide, à quoi bon continuer à vivre sans l'être aimé, sans avenir, sans projet. Elle était si gentille, si attentionnée, c'était quelqu'un d'exceptionnel, si il y a un paradis, elle ne peut être que là.

Merci de m'avoir lu,

Une âme perdue.
« Modifié: 02 Février 2017 à 17:36:49 par Pandor »
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #1 le: 27 Janvier 2017 à 12:10:50 »

     Bonjour Pandor,
     Je t'ai lu avec émotion ...
     Toi seul sais à quel point ce qui t'arrive est choquant, cruel et privé de sens ...
      Les êtres sensibles sont merveilleux et fragiles ... intelligents, adorables ...
      Les protéger est délicat ... car nous n'avons pas de contrôle et eux non plus ...
      Favoriser son envie de vivre, tu l'as fait, tu prenais soin d'elle ...
      L' Amour impuissant face au suicide, les raisonnements invalides ... tant de zones d'ombre ...
      Pour les proches d'une personne suicidée, comme toi, comme moi, une destruction bien infectée ...
      Sympathie et solidarité, Martine, tata de Kalahan, suicidé à 14 ans.
     
J'aime donc je suis !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2773
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #2 le: 27 Janvier 2017 à 13:35:57 »
bonjour pandor
tristement je t'accueille au tout début de ton deuil
oui le deuil du conjoint est particulier et multiple
si tu lis Dr Fauré (livre vivre le deuil au jour le jour) tu verras il en parle
en lisant ici les anciens tu verras que oui c'est ça
tu as raison

tu as soutenu sa famille c'est réconfortant pour toi, pour eux
tu es plein de culpabilité oui dans un deuil on l'est toujours et encore plus lors de "suicide"

tu pourras naviguer entre cette section du forum
et  http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/

sur http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
tu trouveras plein de lien à fouiller

ici tu pourras lire, écrire et tu sentiras la compréhension
tu arrives là presque en même temps que http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-douleur-indescriptible-un-manque-insoutenable/
vous pourrez sans doute échanger

sois assuré d'être au bon endroit ici
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #3 le: 27 Janvier 2017 à 14:55:49 »

     Bonjour Pandor,
     Je t'ai lu avec émotion ...
     Toi seul sais à quel point ce qui t'arrive est choquant, cruel et privé de sens ...
      Les êtres sensibles sont merveilleux et fragiles ... intelligents, adorables ...
      Les protéger est délicat ... car nous n'avons pas de contrôle et eux non plus ...
      Favoriser son envie de vivre, tu l'as fait, tu prenais soin d'elle ...
      L' Amour impuissant face au suicide, les raisonnements invalides ... tant de zones d'ombre ...
      Pour les proches d'une personne suicidée, comme toi, comme moi, une destruction bien infectée ...
      Sympathie et solidarité, Martine, tata de Kalahan, suicidé à 14 ans.
     

Comme je l'ai précisé, tout laisse croire que c'était un "accident suicidaire" et non un suicide comme tel, et heureusement car je peux, l'espace d'un instant, me dire qu'elle ne m'a pas abandonné.

Merci pour tes mots, mais je ne peux pas m’ôter cette culpabilité.
« Modifié: 27 Janvier 2017 à 15:08:42 par Pandor »
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #4 le: 27 Janvier 2017 à 14:57:39 »
bonjour pandor
tristement je t'accueille au tout début de ton deuil
oui le deuil du conjoint est particulier et multiple
si tu lis Dr Fauré (livre vivre le deuil au jour le jour) tu verras il en parle
en lisant ici les anciens tu verras que oui c'est ça
tu as raison

tu as soutenu sa famille c'est réconfortant pour toi, pour eux
tu es plein de culpabilité oui dans un deuil on l'est toujours et encore plus lors de "suicide"

tu pourras naviguer entre cette section du forum
et  http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/

sur http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
tu trouveras plein de lien à fouiller

ici tu pourras lire, écrire et tu sentiras la compréhension
tu arrives là presque en même temps que http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-douleur-indescriptible-un-manque-insoutenable/
vous pourrez sans doute échanger

sois assuré d'être au bon endroit ici

Merci pour ton soutien (si je peux vous tutoyer)

Ca fait du bien de savoir que d'autres sont dans notre situation, même si au fond il serait mieux que ça n'arrive qu'à soi, que cette douleur soit inconnue au reste du monde, malheureusement elle est partout autour de nous.

Je n'irai pas sur le forum consacré au suicide, car ça n'en est pas un même si certaines choses le laisse croire, mais je ne veux pas rentrer dans les détails concernant sa mort et sa vie privée, j'ai juste envie de dire combien je l'aimais et combien elle me manque.

Merci pour les liens.

« Modifié: 27 Janvier 2017 à 14:59:31 par Pandor »
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2773
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #5 le: 27 Janvier 2017 à 16:11:06 »
Citer
j'ai juste envie de dire combien je l'aimais et combien elle me manque.
je te comprends
prends soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alexandra

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 94
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #6 le: 27 Janvier 2017 à 17:39:17 »
Oui sûrement Pandor ce n'est pas 1 mais 10, 100, 1000 visages du deuil qui t'attendent, et sûrement tes repères qui s'effondrent et vos rêves d'avenir qui s'envolent... L'impression qu'il n'y a plus rien à vivre alors qu'hier il vous restait tout à construire, vous qui commenciez à peine vos vies...

La culpabilité et les "et si" qui s'invitent même si tu sais que tu as fait de ton mieux, de toutes tes forces et avec tout ton amour... Cette culpabilité, tu la trouveras chez beaucoup d'entre nous, même si nos histoires sont différentes (Numis par exemple nous en parlait il y a quelques semaines http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/le-10-novembre-2016/msg80848/#msg80848).

Tu trouveras ici d’autres âmes perdues, tu pourras nous dire ou tu pourras dire à celle qui te manque tout ton amour. Et j’espère que nous pourrons t’apporter un peu de réconfort, un peu de chaleur. De tout cœur avec toi.


Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #7 le: 27 Janvier 2017 à 18:24:18 »
Oui sûrement Pandor ce n'est pas 1 mais 10, 100, 1000 visages du deuil qui t'attendent, et sûrement tes repères qui s'effondrent et vos rêves d'avenir qui s'envolent... L'impression qu'il n'y a plus rien à vivre alors qu'hier il vous restait tout à construire, vous qui commenciez à peine vos vies...

La culpabilité et les "et si" qui s'invitent même si tu sais que tu as fait de ton mieux, de toutes tes forces et avec tout ton amour... Cette culpabilité, tu la trouveras chez beaucoup d'entre nous, même si nos histoires sont différentes (Numis par exemple nous en parlait il y a quelques semaines http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/le-10-novembre-2016/msg80848/#msg80848).

Tu trouveras ici d’autres âmes perdues, tu pourras nous dire ou tu pourras dire à celle qui te manque tout ton amour. Et j’espère que nous pourrons t’apporter un peu de réconfort, un peu de chaleur. De tout cœur avec toi.

Merci pour ton message.

Je prendrai la peine de lire ce topic, en espérant qu'il m'apportera un peu d'aide.

A vrai dire, j'alterne entre des phases de tristesse extrême, et des phases de désespoir profond.

En d'autres mots, par moment je ne ressens plus rien, je n'ai plus la perception du temps, et j'attends que quelque chose se passe, que ça soit un miracle ou ma propre mort.
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne Alexandra

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 94
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #8 le: 28 Janvier 2017 à 00:43:24 »
C'est "normal", ce que tu traverses est d'une violence extrême. Alors pour te protéger, il y a une sorte d'anesthésie des émotions, tout s'est figé. Les émotions reviendront, doucement, à ton rythme. Et parfois elles seront là, déchirantes, le désespoir, le déni, l'envie de tout planter là, l'espoir que la souffrance s'arrête ... Ça aussi c'est normal et ça aussi ça évoluera, à ton rythme.

Une grosse pensée pour toi

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #9 le: 28 Janvier 2017 à 12:24:31 »
Merci pour ton message.

Ce matin j'ai du hurler, hurler pour faire sortir ma souffrance.

J'ai extrêmement mal lorsque je repense aux choses qui nous ont fait tellement rire, j'avais une complicité hors du commun avec elle, quelque chose que je n'avais jamais ressenti auparavant, nous étions sur la même longueur d'onde.

J'en viens à ne plus m'alimenter, j'ai presque rien mangé en 13 jours, parfois lorsque j'ai faim je me refuse de manger, car je vois dans l'alimentation une "prise de plaisir" et je refuse de m'octroyer ne serait ce qu'un moment de plaisir sans elle.

Je n'ai plus aucune volonté, même ramasser quelque chose par terre me semble insurmontable, mes journées sont constituée de vide, le même vide que celui qui m'habite actuellement.

J'en viens à espérer m'affaiblir suffisamment pour partir dans mon sommeil, mourir de chagrin, mourir pour elle.
« Modifié: 28 Janvier 2017 à 12:28:00 par Pandor »
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2187
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #10 le: 28 Janvier 2017 à 13:41:15 »
Pandor, ta souffrance est extrême...à la mesure de l'amour fusionnel qui vous liait...
tu es dans un état où plus rien ne compte..même pas mourir, même pas manger... et c'est "normal"...13 jours et c'est l'enfer absolu de son absence...
mais tu es venu ici...tu as besoin de partager ce que tu traverses...cette oscillation entre sidération, tristesse extrême et désespoir profond.
Tu as raison, elle ne voulait pas mourir, juste échapper quelques heures à sa souffrance d'un quotidien difficile , d'une vie cabossée...
mais la culpabilité s"invite quand même, tu aurais pu/dû mieux l'aimer, mieux la protéger..penses tu...
Mange un peu... ou bois des trucs sucrés...ton corps en a besoin, ce n'est pas du "plaisir"... c'est nécessaire...  si tu meures... qui sera le garant de sa mémoire pour témoigner de la merveille jeune femme qu'elle est...

"J'en viens à espérer m'affaiblir suffisamment pour partir dans mon sommeil, mourir de chagrin, mourir pour elle."L'espoir fou de mourir d'amour et de chagrin, pour elle...c'est courageux de nous le livrer...

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #11 le: 28 Janvier 2017 à 13:51:49 »
Pandor, ta souffrance est extrême...à la mesure de l'amour fusionnel qui vous liait...
tu es dans un état où plus rien ne compte..même pas mourir, même pas manger... et c'est "normal"...13 jours et c'est l'enfer absolu de son absence...
mais tu es venu ici...tu as besoin de partager ce que tu traverses...cette oscillation entre sidération, tristesse extrême et désespoir profond.
Tu as raison, elle ne voulait pas mourir, juste échapper quelques heures à sa souffrance d'un quotidien difficile , d'une vie cabossée...
mais la culpabilité s"invite quand même, tu aurais pu/dû mieux l'aimer, mieux la protéger..penses tu...
Mange un peu... ou bois des trucs sucrés...ton corps en a besoin, ce n'est pas du "plaisir"... c'est nécessaire...  si tu meures... qui sera le garant de sa mémoire pour témoigner de la merveille jeune femme qu'elle est...

"J'en viens à espérer m'affaiblir suffisamment pour partir dans mon sommeil, mourir de chagrin, mourir pour elle."L'espoir fou de mourir d'amour et de chagrin, pour elle...c'est courageux de nous le livrer...

Bonjour,

Tu as des mots justes, qui résonnent en moi.

J'essaye de m'alimenter un minimum, pour ne pas faire trop de peine à mon entourage, ils sont désarmés à même titre que je le suis,  actuellement je ne fais que garder mon enveloppe charnelle en vie tandis que l'intérieur est dévoré.

Beaucoup me disent que je dois vivre pour 2, vivre pour elle, vivre pour honorer la vie qu'elle n'a pas pu vivre, mais c'est dur, tellement dur.

Je sais que 13 jours c'est peu, mais ces 13 jours passent tellement lentement, j'ai l'impression à la fois que c'est arrivé hier et que c'est arrivé il y a des mois.

Parfois il me prend l'envie d'écrire, écrire pour dire qui elle était, écrire pour dire comme elle était gentille et bonne avec les autres, mais je n'en ai pas la force, en tout cas pas pour le moment.

Je me suis renseigné sur le fait de "mourir" de chagrin, mais c'est suite à un arrêt cardiaque ou suite à une angoisse profonde, malheureusement je ne pourrai pas compter dessus, c'est pourtant ce qui me parlait le +.

Comme je l'ai dit + haut, je me rejette naïvement dans l'ésotérisme, j'ai essayé l'écriture automatique et je vais aller voir des médiums (non charlatan), l'entrée étant de 2€ et je connais des gens qui ont eu des messages. Je n'ai jamais été très ouvert à tout ça mais comment ne pas l'être désormais.
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #12 le: 28 Janvier 2017 à 14:38:06 »

  Ouverts sur ce qui n'est plus, fermés sur ce qui est ...
  Le deuil est fait de ça ...

   Et de corps tellement pris dans le refus, tout se désaccorde ...
   C'est dur à l'extrême ... nous comprenons ...
J'aime donc je suis !

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 205
  • Quelqu'un, quelque part
Re : Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #13 le: 29 Janvier 2017 à 12:01:39 »

  Ouverts sur ce qui n'est plus, fermés sur ce qui est ...
  Le deuil est fait de ça ...

   Et de corps tellement pris dans le refus, tout se désaccorde ...
   C'est dur à l'extrême ... nous comprenons ...

Comment passer au dessus de ça ?

Le temps me dit-on mais j'ai l'impression d'en être totalement déconnecté. Ca fait 2 semaines aujourd'hui, j'ai encore rêvé d'elle cette nuit, rêvé qu'elle était en vie et je m'en étonnais, c'est le 3ième rêve qui traite de ça.

Je n'arrive pas à aller de l'avant, même si je sais que c'est trop tôt pour l'eventualiser.

Cette "attente de la guérison" est insupportable, le quotidien l'est tout autant. Hier on m'a forcé la main pour que je fasse un resto/ciné, je n'ai finalement pas pu me déconnecter d'elle, même lors du film j'avais son petit médaillon en main, je n'ai plus goût à rien, c'est avec elle que je veux partager des choses, les partager avec d'autres me font souffrir.

Pourtant, je lis qu'il faut se changer les idées, s'occuper de soi, mais comment s'occuper de soi quand ce soi n'existe plus non plus.

Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 580
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Mon amour est parti, brutalement
« Réponse #14 le: 29 Janvier 2017 à 13:13:12 »
Pandor,

Je t'ai lu et ton histoire me touche.

Mourir d'amour, mourir de chagrin, le coeur brisé , pour Elle, ton âme soeur.

Ici tu ne liras pas " aller de l'avant ", "attente de la guérison ", " se changer les idées "...

Mais " prends soin de toi " , oui.  Cela signifie  essayer de t'accorder quelques douceurs face à la violence de ce que tu vis, d'être indulgent avec toi même, respirer, manger un peu, dormir un peu, si cela t'est possible.

Voir un médecin pour qu'il te donne éventuellement un secours médicamenteux.

Mais surtout t'occuper de ton chagrin,  pleurer, hurler, parler, écrire, lire le forum, penser à elle, à vous, te consacrer à ton deuil...

Parce qu'en faisant cela tu continueras à t'occuper d'elle aussi, tu poursuivras sa  mémoire, tu  cultiveras les souvenirs d'elle.

Parce que ce que vous avez vécu tous les deux est exceptionnel et qu'en disparaissant tu le feras disparaitre aussi.

Parce qu'un jour, pas maintenant, dans longtemps, tu mesureras le chemin parcouru, tu te diras que tu as réussi à rester en vie, et tu sauras que tu vas vivre. Le chagrin sera toujours là, et le manque aussi, mais tu auras appris à les apprivoiser.

Alors oui, prends soin de toi.

Je suis de tout coeur avec toi.

Nora