Auteur Sujet: Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril  (Lu 51224 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

adèle

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #30 le: 24 mai 2010 à 01:15:54 »
Bonsoir Yleriane, bonsoir Cevilecha

Comme vos histoires se ressemblent, ces morts subites et es petits enfants à s'occuper, a aider à grandir. ces enfants où il y a a transmettre du père alors que vous ètes si pleine de chagrin. Les enfants nous accrochent à la vie, il y a quelque chose de leur père en eux. C'est à la fois émouvant et douloureux. demain je déjeune avec le fil de mon compagnon.Il a 25 ans, bien plus agé que vos petits, nous avons vécu tant de choses ensemble et pourtant j'appréhende toujours un peu de le voir tant il ressemble à son père, dans son physique, sa voix, ses expressions de langage. J'ai un drole de serrement à l'estomac et puis il me dit très affirmatif "papa est là, il est notre ange gardien et veille sur nous" alos on évoque des choses d'Oli qui nous (le) faisait rire, on se dit qu'il aime nous voir rire ensemble, et qu'il rit avec nous, qu'il nous dit de profiter du temps qu'il nous reste pour aimer. On rentre dans le monde magique, où le temps n'a plus la même importance.

Je trouve très triste Cevilecha que tu n'ai personne avec qui parler de ton compagnon. Bien sur ici c'est différent, c'est un forum, mais parle nous en , apprends nous à le connaître.
Yléliane comment s'est passée cette semaine de travail, c'est si difficile les premiers jours. Le boulot plus les enfants. Est ce que tu travailles Cevilecha?

je pense fort à vous deux et vous embrasse
« Modifié: 24 mai 2010 à 01:53:10 par adèle »

yleriane

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #31 le: 24 mai 2010 à 13:44:11 »
Bonjour à vous Adèle , Blandine , Cevilecha et toutes les autres
Je ne donne plus trop de nouvelles non plus ces derniers temps . Je voudrais dire que c'est que je n'ai pas le temps sauf que je ne le trouve pas . J'ai suivi vos conseils , je me suis remise au sport . En même temps , je n'ai pas eu trop le choix , j'ai reçu un colis commandé par mon mari pour notre anniversaire de mariage avant son décès et c'était un appareil de muscu . Pas trop le choix ! C'est comme s'il me disait " bon , bah maintenant , va falloir que tu t'y mettes sérieusement " . Alors je m'y suis remise . Doucement mais sûrement .
Pour le travail , ça a été dur au début mais maintenant ça va mieux . Je pleure de temps en temps quand je m'occupe d'un patient qui a eu un accident de moto ou d'une autre patiente qui m'explique que depuis la mort de son mari , elle n'est plus la même . Mais bon , je savais que ce ne serait pas évident .
A côté de ça , mon fils a eu une période où il n'allait pas bien . Il refusait de dormir , d'aller dans son lit le soir . Il n'arrêtait pas de dire " a quequ'un a poupé la oute à papa , pov papa , il est morte papa " Et cette phrase en boucle . Je peux vous dire que c'est terrible de ne pouvoir lui apporter la seule chose qu'il veut . Le nombre de fois où il demande à voir son papa est incalculable . IL commence seulement à réaliser que son papa ne reviendra pas et c'est très dur pour lui , surtout qu'il n'a pas les mots pour s'exprimer .
Je vis chaque jour l'un après l'autre , sans me poser de question . Je suis toujours dans l'incrédulité . Impossible à croire alors je me laisse le temps comme tu me l'as conseillé Adèle . Je me plonge aussi dans un tas de bouquins sur l'après vie , sur les preuves apportées des expériences . Nous étions non-croyants et je me surprends à vouloir croire , à chercher partout tout ce que je peux trouver parce que je ne peux pas imaginer qu'il ne reste rien de lui , parce que je sais que je ne tiendrais pas sans ça .
Voilà les dernières nouvelles . Je pense bien à vous toutes . Prenez bien soin de vous . Gros bisous

adèle

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #32 le: 25 mai 2010 à 23:24:27 »
bonsoir Yleriane, bonsoir à toutes

J'ai aussi bcp lu, de tout et n'importe quoi sur l'"après". des documents scientifiques aux livres religieux en passant par par le sites de médiums et croyances / traditions d'autres civilisations.
ce qui m'a finalement le plus aidée une fois que j'ai eu remis un peu d'ordre dans ma tête (et ça a pris du temps) ce sont les romans sur ce sujet, ceux qui ont fait travailler mon imagination. Mais avant cela j'ai eu cette boulimie de recherche de "preuves". Il y en a auxquelles je me raccroche, tout ce qui touche aux NDE évidemment, et mon livre "culte" est la Source Noire, et puis tous ces témoignages d'endeuillé(e)s  qui trouvent leur chemin avec la certitude de la présence de l'autre. Et puis, il y a ce que je ressens moi, l'impossibilité de la disparition.  Mais avant cela, il a fallut que je fasse le deuil du corps, de la présence physique. C'était très long et très difficile parce que j'avais l'impression absurde qu'accepter la disparition physique c'était "renoncer". Je commence à apprendre que malgré tout il est encore là mais d'une autre manière. et qu'il faut que je sois ouverte à cela.

ça me fend le coeur de lire le chagrin de ton petit garçon.  Je t'embrasse fort Ylériane, prends soin de toi, un jour à la fois.

yleriane

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #33 le: 31 mai 2010 à 02:41:49 »
Bonsoir Adèle , Bonsoir à toutes ,
J'espère que vous allez bien et que vous tenez le coup . Je pense à vous tous les jours bizarrement . Tous les jours , je viens sur le forum jeter un oeil . Je ne vous réponds pas toujours et parfois quand je le fais , je m'aperçois que c'est un peu à côté de la plaque ( comme pour toi Adèle ! ) et j'en suis désolée .
Chaque jour se ressemble . Tellement occupée avec les enfants que je n'ai pas le temps de réfléchir , de penser à ce manque , à cette boule dans l'estomac . Je vis toujours comme s'il était juste parti en voyage . Je me fais l'impression de jouer les veuves joyeuses et je me fais horreur . Je ne veux pas penser à l'idée qu'il ne reviendra pas . Le nombre de fois où je me surprends à penser " tiens , il faudra que je lui raconte ça en rentrant " ou bien " Tiens , c'est marrant , il va détesté ça " . J'ai dit à ma fille cadette hier parce qu'on lui fêtait son anniversaire quand elle m'a posé une question " tu lui demanderas en rentrant , c'est lui le spécialiste " . La pauvre puce m'a regardé avec des yeux ahuris . Je me suis reprise mais je m'aperçois que ça m'arrive de plus en plus souvent . 
J'ai arrêté d'essayer d'avoir des contacts paranormaux avec lui parce que je n'avais aucune réponse . Et en même temps , je me suis aperçue que je ne voulais pas qu'il me réponde de cette manière parce que cela encore confirmé qu'il est mort . Et je m'aperçois que je suis à nouveau dans l'incrédulité totale . Toujours impossible à croire . Toujours cette impression de cauchemar . Je me sens à nouveau redescendre mes montagnes russes . Sans mes enfants , je sais parfaitement que je ne serai plus là .
Tu avais raison Adèle quand tu disais que c'était la présence physique qui manque . Tout me manque chez lui , dans mon autre , dans ma moitié de pomme . Son sourire , sa présence bienveillante , aimante et douce . Ces soirées passées à parler de tout et de rien , se rassurer mutuellement , se soutenir pour l'éducation des enfants .
Je pars le 9 juin pour 4 jours en Italie où j'ai un ami qui m'invite pour le baptême de son fils . C'est un pays dans lequel j'ai vécu deux et demi et qui m'a toujours apporté beaucoup de bonheur . Et j'avais appris à mon homme à l'aimer autant que moi . Faire ce voyage sans lui me terrifie mais j'espère que ce ne sera que du positif en tous les cas . J'y vais en espérant me ressourcer .
Je voudrais que l'on me rende mon mari , il me manque trop . L'anniversaire de ma fille sans lui a été très dur . J'ai réunis quelques amis proches pour que ce ne soit pas trop triste et ça a eu l'air de fonctionner mais bon c'est lui qui aurait dû être là avec nous . IL me manque tellement . Je voudrais tant me réveiller de ce cauchemar .
Merci à vous les filles d'être là et de ne pas nous laisser tomber . Merci pour tout le soutien que vous apportez . Merci parce que grâce à vous on arrive un peu à comprendre certaines de nos réactions , de nos émotions . Merci pour tout mesdames au grands coeurs . Je vous embrasse bien fort

Blandine

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #34 le: 31 mai 2010 à 10:21:24 »
Bonjour Ylériane et toutes les autres !
Je fais comme vous toutes, je viens tous les jours me "ressourcer" ou "repérer" sur ce forum mais je n'écris pas toujours !
En te lisant là par contre, je replonge dans la douleur de ce manque physique : jusqu'à il y a encore quelques semaines, je ressentais que son absence le rendait d'autant plus présent. Le moindre espace de temps qui m'était donné rien que pour moi, Michel arrivait de suite dans mes pensées, dans mon corps, dès que j'allais dans un endroit où nous allions ensemble, je me disais "il ne fera plus jamais ce trajet avec moi"... et je ne te parle pas de chaque pièce de l'appartement ! ... comme une obsession, tout ça. Ca commence à s'estomper (ça fait un an que Michel est décédé) ; je me rends compte que je suis maintenant parfois capable de penser à des préoccupations propres qui concernent mon quotidien, MA vie à moi SEULE désormais. C'est une sensation toute neuve et à laquelle je sais que j'aspirais dans ma détresse et qui maintenant me fait bizarre, voire me fait peur même ; mais je la sens très positive et comme la suite logique de ce chemin nous demandant tellement de courage et de patience. Comme depuis le début de ce cauchemar, je vais donc laisser venir et vivre ce que j'ai à vivre à mon rythme, sans rien forcer ; c'est pour moi la façon la plus juste émotionnellement de suivre ce chemin.
Meilleures pensées à toutes
Blandine

suzy

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #35 le: 31 mai 2010 à 23:19:56 »
Bonsoir Ylériane; bonsoir Blandine...
Eh oui, moi aussi, je suis comme vous: je viens tous les jours sur le forum, mais je n'ai pas trop écrit ces temps...J'ai à nouveau passé par toutes sortes d'états d'âme.L'arrivée des beaux jours, l'éveil de la nature m'ont d'abord terriblement déprimée...Ca me rappelait tant de souvenirs...Et puis, il y a eu les deux week-end prolongés à passer seule ...pour la première fois...Malgré le temps magnifique de la Pentecôte, je me sentais désemparée...Nous avons fait tellement d'escapades en amoureux à cette date...Et puis, je me disais: "Tiens,s'il était là, on irait sûrement faire un tour en vélo..." Et on ne manquait jamais l'ouverture de la piscine...Toutes ces pensées des choses qui étaient définitivement terminées pour moi , ces pensées m'obsédaient, me rongeaient à chaque heure du jour...Et puis, je suis allée déposer l'urne au cimetière! Ca a été un moment terrible; je crois que c'était la première fois, depuis le décès, où je me suis laissée pleurer autant, sans retenue...Et en même temps, j'ai senti comme quelque chose qui se dénouait dans mon ventre. Etrangement, je me suis tout-à-coup sentie mieux...Je savais que mon Jean-Daniel était là où il devait être, c'est-à-dire près de son père et de son frère...J'ai senti que je venais de franchir une étape sur mon chemin de souffrance...C'est difficile à expliquer...Ces temps, je vais mieux...Mon fils m'a aidée à mettre mon tour de maison en ordre.Il a tondu; moi, j'ai planté des petites fleurs et je suis fière de voir que tout est joli et coloré...Je sais que s'il me voit, il est content de ce que j'ai fait...La maison n'est pas laissée à l'abandon et c'est ce qu'il aurait voulu...J'ai aussi passé plusieurs soirées agréables avec de bons amis; j'ai eu du plaisir à voir un bon film avec une amie. Quand je passe un "bon" moment, je le sens toujours à côté de moi; j'ai l'impression qu'il me dit qu'il est content que j'aie du plaisir...Ce soir, j'ai recommencé la chorale pour un nouveau programme après notre concert 2010. Ma fille  a commencé avec moi et ça, je sais que ça ferait tellement plaisir à son père...Tous ces petits plaisirs me redonnent espoir...Je sais que je peux replonger demain, car ces états d'âme positifs, ce n'est jamais définitif...Les montagnes russes sont toujours là...Mais, ces quelques jours où je vais mieux, ça me fait tellement de bien! Alors j'essaie d'en profiter...C'est toujours ça de pris
Je pense à vous toutes
Suzy

adèle

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #36 le: 06 juin 2010 à 10:53:30 »
Très chères toutes

je viens aussi lire quotidiennement, sans éprouver ces derniers temps le désir, ou l'envie de partager. J'ai pourtant passé quelques jours sur une belle crète de nos montagnes russes, à mon grand étonnement. je me sentais bien, pleine d'énergie tout en gardant en mémoire le creux qui ne manquerait pas d'arriver. Maintenant j'apprends à gérer cela; C'est a dire que je profite des moment où je me sens bien pour faire tout ce que je ne fais pas les jours où je déprime ou plutot où je suis dans un état dépressif. Je vois mes amis, je marche beaucoup en souriant toute seule, je continue de trier (c'est sans fin, cette histoire de tris et de rangements) et surtout j'essaie de faire des choses pour moi. moi seule. je rechute toujours dans le noir lorsqu'apparait la douleur de ne pas pouvoir partager mes petits projets ou avancées personnelles, ou même certains événements.Là, je viens de passer deux jours d'irritabilité maximum, mais ce matin, je suis plus sereine. je ne sais pas pourquoi, il y a quelque chose de plus fort que moi, en moi qui fait que certains jours je vais bien vraiment bien, tant pis si ensuite je replonge, ce truc de renouveau de joie de vivre en moi, existe, s'épanouit ,s'éteint de façon brusque et inexplicable, et revient. l'important c'est que maintenant je suis toujours à l'écoute, prete à l'accueillir.

Les larmes font du bien Suzie, j'ai pleuré quotidiennement pendant 15 mois. Je pleure moins, beaucoup moins. Mais à chaque fois ça me soulage, ça relache des tensions. Et ça m'apaise.

je vous souhaite la journée la plus douce possible


cevilecha

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #37 le: 06 juin 2010 à 23:00:53 »
bonsoir,
également je lis regulièrement vos témoignages qui me font du bien,
depuis une semaine j'ai retrouvé mon lit, 9 mois de canapé mon dos tenait plus voilà la 1ère raison et la seule car j'ai une sainte horreur d'aller me coucher ds ce lit si vide de tout de lui, de notre amour, ce manque physique que je n'ai plus et qui me bouffe mais pourquoi lui???? mais j'ai la tv ds la chambre qui fonctionne presque tte la nuit , les nuits sont courtes 1h en moyenne jusqu'à 5h le 1er réveil et ensuite je n'arrete pas de me réveiller ! ms bon le réveil c'est aussi le pire plus pers à coté de soi , seule , sans cesse etre seule
je n'en peux plus , cela m'écrase
à qui parlait de tout cet intimité , de simplement notre amour au quotidien, en même tps envie de parler et de l'autre pas ,
car je me surprnd à ne plus parler, logique plus d'échange au quotifdien même si j'ai les enfants 5 et 2 ans c'est 1 autre échange
et après comme samedi je suis allée à 1 repas avec mes enfants et cela m'a fait du bien , dur d'assumer le fait d'etre seule ms cela m'a fait du bien j'ai parlé de tout et n'importe quoi ms à la find e la soirée , j'ai reparlé de mon mari (m^me pdt repas comment ne pas en parler de ce qu'on a afait ensemble !) et de sa mort , de l'annonce de sa mort de ce que je vis au quotidien avec mes filles, et ce la me fait du bien et en m^mee tps je me dis tu déballes trop ,
ce qui m'enerve c'est de ne pas savoir comment je vais être c'est aussi je relativise tout , je me fous un epu de tout aussi , comme si plus rien ne matteins pas de joie , de plaisirs, je ne connais plus si avec mes enfants cela revien !ms le reste des autres je m'enfous c'estegoiste même avec ma famille, et avec ma belle famille c'est autre chose , c'est le mein et meêm le leur ms finalemnt ils n'ont pas fait d'efforts pr garder des relations avec lui alors maitenant pleurer , ce l'approprier c'est trop !!!c'est mon mari, ma famille sa famille sa femme et ses enafnts qui sont meurtries au plus profond , oui je sais c'est parents et ses freres ms comme pers ne parle alors...
bref cela m'enerve tout ça c'est pr ça je me fous des autres qui ne viennt plus marre de faire des efforts ! alors je fais pr mes enfants , pr moi pas encore mes pr mes enfants car la vie continue et trop vite ! les enfants grandissent être là malgré tout facile à dire j'essaye de me convaincre !!!
aleez je vais manger un peu ça aussi gde discussion !! bises à toutes

yleriane

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #38 le: 07 juin 2010 à 08:43:39 »
Bonsoir Suzy , Blandine , Adèle , Cevilecha ,
Voilà , comme d'habitude je viens vous voir et vous lire . Parfois je me dis que si l'on se voyais , on n'aurait même pas besoin de se parler tellement on se comprendrait et ça fait du bien de vous avoir .
Et je te lis Cevilecha et je veux juste te dire que tout ce que tu écris résonne en moi comme un écho .
On résiste comme on peut . Tu as raison de sortir , d'accepter les invitations , ça permet comme tu le dis de parler , même si c'est de tout et de rien et puis finalement je crois que l'on en arrive toutes à parler de nos hommes , de ce manque permanent . Moi , j'en parle à quasiment toutes les conversations et comme toi , j'ai l'impression de ne parler que de lui . En même temps , je me dis que c'est normal car nous faisions tout ensemble . Il n'y a rien dans ma vie dont je ne lui parlais pas , dont nous ne parlions pas ensemble alors comment ne pas dire ensuite " Patou , lui il préferait ça " ou bien " Il ne l'aurait pas fait comme ça " etc ... Je n'arrête pas . Et c'est terrible parce qu'on a l'impression de n'avoir que son nom à la bouche . Je pense que c'est une manière de le garder près de nous .
Pour ta belle famille , j'ai un peu le même souci notamment avec un de ses frères qu'il n'avait pas vu depuis presque deux ans et qui ne lui avait pas parlé non plus . Et là , il vient le lendemain de l'accident déposer sa mère chez moi sans dire bonjour et il repart pour revenir le week-end quelques heures histoire de faire un pèlerinage sur les lieux de l'accident puis au funérarium faire un esclandre comme quoi il aimait son frère et qu'il allait casser la figure à celui qui a causé l'accident . Le temps aussi de me dire qu'il ne fallait pas que je jette telle chose qu'il lui offerte il y longtemps parce que monsieur voulait que ça revienne à mon fils . Alors pour le coup , je me suis un peu fâchée . Mais par contre , le jour de la cérémonie , monsieur n'était pas là parce que sa femme travaillait ! Voilà l'importance qu'il lui a donné . Et depuis , bien sûr , c'est le black out totale . PLus aucune nouvelles de prise , ne serait ce que de son neveu ou de sa nièce . Mais bon , c'était des idiot avant alors ce n'est pas près de changer .
C'est bien que tu sois retournée dans ton lit . Laisses toi du temps , ça reviendra le sommeil . Je dis ça moi mais c'est grâce aux médicament que j'arrive à dormir .
Savoir comment on va être : c'est une grande question que je ne me pose même plus . J'aurai bien le temps de le voir . C'est vraiment jour après jour que je vis et je gère chaque chose . CV'est plutôt une cata à chaque fois mais ça commence à s'améliorer . Et les enfants ! Même si comme tu le dis si bien , il n'y a plus l'amour de notre vie pour tenir le coup ,  les enfants nous occupent tellement l'esprit , demandent tellement d'attention que les jours passent , passent , passent . C'est vrai que c'est le plus dur le soir , une fois que tout le monde est couché , quand le silence s'installe et que son sourire , son parfum , son regard ,son absence devient alors encore plus insupportable . Et dans ces cas là , pour moi , c'est un somnifère que je prends parce que sinon je ne tiendrai pas .
J'aurai fini de vous écrire ce matin parce que mon petit bonhomme avait fait un cauchemar et qu'il ne voulait pas que je le laisse tout seul pour s'endormir .
Je vous embrasse mesdames . Chaque jour , je pense à vous . Prenez bien soin de vous

Jérémy

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #39 le: 30 juin 2010 à 22:16:51 »
Bonsoir Yleriane,

Je me permet de te répondre car je viens de perde ma compagne, mon amour, ma moitié ce jeudi 24 juin. Elle partait au travail en scooter et s'est faite renversée par un chauffard. J'ai du mal à réaliser que la femme de ma vie ne soit plus là aujourd'hui, je ne peu pas y croire, me dire que je ne pourrais plus la serrée dans mes bras l'embrassé la sentir... Écrire ses lignes est dur et j'ai du mal à trouver les mots pour exprimer l'amour que j'avais pour elle et la détresse que je vis, mais tu doit surement savoir de quoi je parle.. Elle était tellement gentille, belle, généreuse.. On s'aimait tellement. Elle venait de fêter ses 24 ans et aprés 8 ans de vie communes nous allions acheter une maison et parlions beaucoup d'avoir un petit bébé...
Aujourd'hui j'ai tout perdu, je suis perdu.. j'aimerais tellement être à ses cotés la serré dans mes bras, je donnerais n importe quoi.
Je n'ai pas la force de finir mon récit les larmes sont encore trop présentent et le chagrin m'empêche de m'exprimer.

Je voulais quand même te dire que je comprends les quelques lignes que j'ai pu lire (je les lirais toutes quand j'aurais plus de force), Il est bon d'un coté de savoir que l'ont est pas seul à traversé ces malheurs.

Je t'embrasse Yleriane et te souhaite beaucoup de courage à toi et ta petite famille.

yleriane

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #40 le: 30 juin 2010 à 22:49:12 »
Bonsoir Jérémy ,
Ton message m'a bouleversée parce que je sais très bien ce que tu peux traverser et ressentir . C'est l'horreur absolu , un véritable cauchemar dont on voudrait se réveiller mais malheureusement rien ne change et la réalité nous rattrape tous les matins .
Je vais te dire ce que l'on m'a dit sur ce forum et qui est tellement vrai : ce sont de vraies montagnes russes que tu vas traverser , les pires qui soient . Des moments où tu vas croire que tu vas t'en sortir et puis l'instant d'après l'horreur qui te revient comme une énorme claque . Avec le temps , elles s'espacent et deviennent moins brutales . Ca dépend de chacun , de notre force intérieur à supporter cette souffrance permanente qui nous vrille le coeur .
Parfois , ça prends beaucoup de temps . Pour nous , qui avons vu disparaître nos amours brutalement , sans y être préparés , sans avoir eu le temps de dire "je t'aime , je t'en prie , ne t'en vas pas , ne me quitte pas , je ne peux pas vivre sans toi " , ne pas avoir vu ses yeux se fermer loin de nous , n'avoir pas pu l'embrasser une dernière fois , le ou la toucher , le prendre dans nos bras une dernière fois . C'est encore plus difficile d'accepter la réalité . Nous n'avons pas été préparer à cette souffrance si énorme qu'elle en est insoutenable . Aujourd'hui encore , je l'attends . Ca va bientôt faire 3 mois et je l'attends toujours . Je ne peux pas m'en empêcher . Il me manque trop . Je voudrais pourtant ne plus l'attendre mais je n'y arrive pas . Ses affaires trainent toujours dans la salle de bain , dans notre chambre . Cependant , je veux essayer de croire que ça passe . Il le faut . J'ai la chance d'avoir mes enfants et ils m'aident à tenir même contre ma volonté . Pour eux , il faut que je tienne , ils sont trop jeunes , ils ont besoin de moi . Et puis quelle douleur supplémentaire pour ceux qui nous aiment s'ils nous perdaient aussi .
Je crois que la vie vaut la peine malgré tout parce qu'on en a qu'une et que l'on ne sait jamais ce que sera l'avenir .
Au jour d'aujourd'hui , je vis jour après jour . Juste comme ça . Je n'ai pas le choix . L'avenir ne me tente pas pour le moment mais celui de mes enfants oui alors on continue coute que coute .
Voilà Jérémy , je ne suis pas sûre de t'avoir aidé mais je voulais que tu saches que tu n'étais pas seul ici et que l'on comprend très bien ta détresse . Prends soin de toi surtout . Mange un peu , respire , hurle ta douleur s'il le faut , écoute ton coeur et ton corps .
je t'envoie tout le courage du monde Jérémy et de grosses bises  et si tu as besoin de parler ou d'autres questions , si parfois tu sens que tu vas pêter un cable , n'hésites pas à venir en parler ici , tu trouveras toujours quelqu'un pour te répondre

cevilecha

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #41 le: 30 juin 2010 à 23:39:30 »
Cher jeremy,
cela me met hors de moi, encore un amour brise , une vie brisée  deux vies brisées par ces accidents ...
cela est tellemnt recent .. parles , hurle , pleure , je sais tellemnt facile à dire mais pour moi cela fait 10 mois, et cela me ronge de ne pour exploser, hurler et pleure sans cesse
oui cela soulage de pleurer de discuter
aujourd'hui est un jour sans mais mes filles sont toi tu ne peux racrovher qu' à ta femme, mais il faut tenir mais tu as le droit d'être au fond du gouffre, je ne sais que dire pourtan,t je le vis jour après jour, on se sent mieux d'autres jours je veux tout foutre en l'air,
quel monde de merde , et encore le mot est faible  comparé à notre situation où les mots sont insuffisants pr d'écrire comment on se sent et ce que l'on vit, on nous a tout pris notre vie , notre être tout entier , nous sommes rien sans la personne que l'on aime plus que tout au monde , rien mais on est là et ...
alors si tu as besoin je suis la aussi , nous sommes tous là pour dire notre colère , notre haine contre ce monde , notre désespoir , alors n'hésites pas ,
que dire ... courage et encore je crois que c'est plus que tu courage on survit , ...

Blandine

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #42 le: 01 juillet 2010 à 16:15:00 »
Bonjour Jérémy et les autres !
Je suis désolée d'apprendre, encore une fois comme le dit Cevilecha, qu'un nouvel amour est brisé. Je comprends totalement ta détresse actuelle même si pour moi le décès de mon compagnon a été suite à une maladie (fulgurante) et date depuis maintenant un an et 1 mois 1/2. Le choc et la détresse étaient là quand même.
Tu remarqueras la précision du décompte ! Depuis le début je compte les jours, les semaines, les mois... je confirme bien sûr les montagnes russes et le fait que ce forum m'a soutenu dans les moments de creux et donné de l'espoir quand je pouvais lire qu'au fil du temps la douleur est moins insupportable, moins permanente, moins intense, que la vie revient petit à petit. J'en suis là maintenant, les moments de descente existent encore mais je vais moins au fond du gouffre, ça dure moins longtemps, je commence à envisager qu'il est possible de vivre encore après et pas uniquement survivre... Le chemin reste encore long avant d'y arriver. Je sais que tu es encore loin de tout ça, mais j'espère que ces mots trouvent néanmoins un chemin pour t'apporter un peu de lumière dans l'obscurité où tu as été plongé brutalement.
Prends soin de toi, il faut effectivement trouver l'énergie pour manger, dormir, respirer, pleurer, crier, se taire, participer à quelques sorties avec des amis, parler, parler, parler, écouter son corps, et vivre les émotions même insupportables qui se présentent. C'est le meilleur moyen pour s'en sortir. Je te souhaite beaucoup de courage et surtout reviens parler ici si tu en ressens le besoin
Blandine

yleriane

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #43 le: 03 juillet 2010 à 19:57:33 »
Bonsoir à toutes et tous ,
Je voudrais m'excuser auprès de Jérémy parce que je ne t'ai pas beaucoup aidé avec mes mots défaitistes .
Je voulais te dire qu'ici , ce forum , les personnes qui sont là m'ont beaucoup aidée . Parce que malgré tout , malgré leur propre souffrance , elles ont eu des paroles d'espoir . Elles m'ont permis de ne pas vouloir aller trop vite , elles m'ont permis d'apprendre qu'il y avait un rythme propre à chacun . Certain vont lentement , je viens de comprendre que c'était mon cas , et d'autres qui avancent pas à pas . Je voulais dire aussi que la douleur malgré tout est la même pour tous .
Je suis désolée les filles si j'ai pu dire ou penser que vous souffriez moins que nous . C'est idiot et il ne devrait pas y avoir ce genre de débat parce que la souffrance ne se comptabilise pas . Je me comporte très bêtement ces derniers temps , je suis en plein creux d'une de nos montagnes russes . Mais ça n'excuse rien . J'ai l'impression de changer et pas en bien et j'en suis désolée .
Voilà , Jérémy , n'hésites pas à revenir ici parler et parler encore parce que malgré tout , ça fait du bien .
Je vous embrasse bien fort et je pense bien à vous

Blandine

  • Invité
Re : Mon amour est mort à 31 ans le 8 avril
« Réponse #44 le: 03 juillet 2010 à 23:16:49 »
Bonsoir Yleriane,

Je t'envoie plein d'énergie positive en espérant qu'elle réussira à t'atteindre. Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais moi aussi, plusieurs mois après le décès de Michel (3, 4, 5 mois je ne sais plus exactement), j'ai eu l'impression que j'étais en train de descendre très profond, je me sentais encore beaucoup plus mal qu'avant (et pourtant je pensais avoir déjà atteint le pire) ; je n'arrivais pas à bien analyser mais je sentais ma souffrance différente, aiguisée par des évènements extérieurs auxquels j'étais beaucoup plus sensible, et qui ne m'atteignaient pas avant car ma douleur prenait toute la place et je ne percevais pas le reste. J'ai bien cru que j'allais sombrer dans une terrible dépression et je n'arrivais à voir comment m'en sortir. Comme depuis le début, j'ai laissé venir, j'ai été patiente dans cette terrible détresse (je ne pouvais pas vraiment faire autrement en même temps !)... et finalement j'en suis sortie, j'ai supporté l'insupportable. Comment, c'est un mystère. Je sais juste que d'autres aussi avant moi l'ont supporté, et que d'autres le supporteront après moi. Tu y arriveras, Yleriane, la force est en toi.
Tu dis que tu as l'impression de changer et pas en bien : je ne crois pas ça, je pense que comme tu avances dans ta souffrance, elle se transforme et donc te transforme. C'est ce que je ressens pour moi maintenant que je suis capable d'un peu de recul sur le chemin parcouru. En fait, je ne sais plus qui je suis depuis que j'ai perdu mon compagnon, et comme toi, je n'ai pas aimé par moment ce que j'avais l'impression d'être ou de devenir ; en fait je ne devenais rien, je souffrais juste différemment et continuais à me déchirer, me briser, m'éparpiller...  Je pressens que maintenant que le vide s'est fait, le temps de me recontruire ne doit plus être très loin : j'ai l'impression d'un temps de pause et c'est comme s'il y avait de la place en moi qui ne demandait qu'à être remplie. Alors, j'attends la suite avec patience...
J'espère que ce partage que j'ai eu du mal à mettre en mot pourra t'apporter de l'espoir, accroche-toi et surtout sois douce et indulgente avec toi, ça vaut le coup !
Bonne nuit à toutes et tous
Blandine