Auteur Sujet: elle me manque tant !  (Lu 48187 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4872
Re : elle me manque tant !
« Réponse #105 le: 03 octobre 2014 à 10:57:51 »
Bonjour
j'ai aussi eu l'impression que tu partages d'être dans une sorte de bulle, déconnectée ...
Tu mets le doigt sur un point précis ...
je crois aussi que je n'en parle pas : ici, avec amis, famille, psys
car à bien y réfléchir c'est vraiment un des moments où on est le plus en contact avec la mort, la fin, la disparition totale de l'autre : levée de corps, mise en bière, inhumation ou crémation, etc ...
et la mort est difficile oui oui oui ! à regarder
je crois avoir raconté sur mon fil mais je n'en suis pas sûre mon mal être après la cérémonie où chez moi, chez nous, de la famille et des amis prenaient un café servi par ma fille et mon gendre et papotaient entre eux !
Selon la volonté de ma fille, sa belle mère avait récupéré notre petite fille et la faisait jouer dans la chambre aménagée pour elle en pièce de jeux (pièce qui avait servie les derniers jours au lit médicalisé enlevé à la dernière hospitalisation).
J'étais seule en fait dans un coin de pièce ne sentant ma place nulle part ... personne ne me demandant rien ! ...
c'est connu que je ne peux pas boire de café personne ne m'a dit je vais te faire une infusion, je suis partie me la faire ... et me suis assise toujours en retrait, on m'a vu, personne ne m'a dit vient là avec nous ... personne n'est venu vers moi ! c'était comme irréel ... mais si douloureux (le clavier sera inondé là un abcès se crève !) ...
à leur départ un s'est excusé de s'être laissé aller à parler du temps passé avec mon beau frère qu'il n'avait pas revu depuis si longtemps ... oubliant le défunt et moi ... je n'ai pas pu répondre !
les autres ont pris congés en me disant "tu es forte, tu vas t'en sortir ..." (famille de mon époux)
ma petite fille faisant une poussée de fièvre dentaire (découvert) ma fille, mon gendre ont filé vite chez eux ...
ma mère s'est réfugiée dans son studio, je me suis retrouvée seule, vide (ne pouvant pas hurler ma peine/la présence de ma mère pas loin) juste avec notre brave chien qui léchait mes larmes et sanglots "silencieux" qui déchiraient ma poitrine !
Oui l'irréel, la bulle avait été là toute cette maudite journée avec les erreurs du trajet par les maîtres de cérémonies se trompant de direction , de cimetière ... obligé de leur klaxonner ... de stopper, mon gendre allant parlementer, de repartir positionnés devant le corbillard ... au lieu de derrière !
Je ne sais pas si j'ai bien remercié ... les présents, beaucoup m'ont promis de revenir me voir très peu l'ont fait depuis.

Le rêve a une fonction de purger nos émotions que l'inconscient fait remonter car mal intégrés émotionnellement, oui le rêve sert !
il a plusieurs fonctions et les spécialistes sont avec des théories divergentes ...
http://www.psycho-ressources.com/bibli/les-reves.html
http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=COHE_198_0088
http://www.cgjungfrance.com/Les-territoires-du-reve

à chacun(e) de voir en quoi le rêve nous aide ...

merci Philippe d'avoir partagé et permis de rebondir sur ta réflexion !
la bise
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : elle me manque tant !
« Réponse #106 le: 03 octobre 2014 à 11:22:09 »
Bonjour Phil,

Les rêves sont une choses étranges, on les sollicite parfois tant ,on voudrait encore vivre , un moment avec notre amour disparu, le revoir tout simplement et ils ne viennent pas ou bien , on ne se souvient pas....

Puis sans que l'on sache pourquoi, notre esprit, en ramène un, et on se pose un tas de question....

Le jour de l'enterrement a été pour moi surréaliste, et il le reste....

Je ne sais pas si le rêve peut faire parti de notre reconstruction ? ce qui me semble sure c'est que certains d'entre eux , nous apaisent, comme si mon mari revenait par ce biais communiquer avec moi............

Je t'embrasse.

zabou


Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 248
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : elle me manque tant !
« Réponse #107 le: 03 octobre 2014 à 12:34:49 »
Cette sorte "d'irréalité" dont vous parlez toutes et tous me poursuit depuis plus de 5 mois ...

J'ai tous les jours, des périodes où il me semble que tout est irréel ... la situation, l'environnement, les gens que je côtoie ... un peu comme si je ne vivais plus dans le monde réel, mais dans un monde parallèle où règne une douce mélancolie baignant dans des souvenirs, des images furtives, des odeurs et des sensations inconnues ...

Dans ces périodes, je me sens totalement déconnecté du monde réel et, ce qui est paradoxal, je m'y sens à l'abri de la souffrance ... que, malheureusement je retrouve dès que j'émerge de mon rêve éveillé.

Durant ces moments, j'ai l'impression que Chantal est près de moi ... Un peu comme si son monde à elle était proche de  ce que j'appelle mon monde parallèle.

Nous vivons quand même des sentiments étranges ... n'est-ce pas ?
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2949
Re : elle me manque tant !
« Réponse #108 le: 03 octobre 2014 à 12:59:39 »
Surréaliste le jour des obsèques?
je me souviens de quelques moments... qui émergent du brouillard...
*mon regard , sortant de la fermeture du cercueil....qui s'est fixé au niveau de la poitrine de tous ces gens vêtus de noir venus l'accompagner... si j'avais croisé des yeux avec leur douleur à eux je me serai liquéfiée...et aurait perdu le peu de courage...
*moi, chantonnant "j 'aurai aimé tenir ta main un peu plus longtemps"de Grégoire, la main sur le bois du cercueil...perdue dans ma bulle, les paroles empêchant qu'une pensée se forme dans mon cerveau (genre ma fille est là dessous...)
*ma prise de paroles pas préméditée et le "sanglot" silencieux collectif qu'elle a créé...

**dans la salle pour la collation, durant le temps de la crémation... moi, passant  d'un groupe à l'autre, pour voir si personne ne manquait de rien...consciente des regards de commisération mais incapable de m'y laisser aller...et une amie voulant à tout prix que je m'asseye pour boire un thé... alors que m'assoir m'aurait brisée...

le reste demeure nébuleux...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4872
Re : elle me manque tant !
« Réponse #109 le: 03 octobre 2014 à 14:19:16 »
toutes tous et quelle que soit la perte : enfant, conjoint avons vécu de côté à côté, anesthésié je crois à rapprocher de la phase dite de choc, stupeur, sidération : incrédulité de la scène le non c'est pas possible !
A l’annonce du décès, c’est toujours un choc, que la mort soit subite ou prévisible. Stupeur, impression
d’irréalité, engourdissement émotif. On ne peut pas y croire.
Cette période nous permet de rester fonctionnel, le temps de rassembler nos forces pour faire face à la perte.
C'est une protection automatique par rapport à ce qui est trop fort non admissible !
c'est physiologique aussi
"Cela se produit lors d'un événement brutal lorsque l'énergie libérée par les corticosurrénales ne trouve pas la voie de sortie : fuite ou attaque. Le sujet se fige brusquement, incapable du moindre mouvement."
 La sidération est un court circuit face aux émotions trop fortes : comme une sorte de barrage permettant à l’information (et toute la charge émotionnelle) de circuler au compte goutte. ..
donc nous sommes normaux ! ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : elle me manque tant !
« Réponse #110 le: 03 octobre 2014 à 16:04:34 »
A vous lire , je vois que j'étais "normal " dans  ce moment si "anormal " ,  l'esprit détaché du corps , étrange sensation , a posteriori , de cette journée , ou bien est ce que je confond le rêve à la réalité , , pfiouu , je mélange tout , cette expérience , que je ne souhaite à personne , nous fait faire des choses vraiment étranges . Je l'avais déjà annoncé , il faut vraiment que j'ouvre un fil du genre , "les transformations qui s'opèrent en nous "
La bise

FeeViviane

  • Invité
Re : elle me manque tant !
« Réponse #111 le: 03 octobre 2014 à 16:35:48 »
Oui, c'est tellement ça : un moment totalement irréel, grotesque par moments, comme une sorte de sketch ou de caméra cachée ...
Un jour, je me suis effondrée en repensant à cette journée : la famille qui papote en attendant la fermeture du cercueil, le fait qu'il y ait 3 h à attendre entre la cérémonie et la crémation. Nous sommes allés chercher des pizzas et avons déjeuner à 20 chez le frère de Philippe. Si, c'est possible, j'ai mangé une part de pizza.... je ne sais pas comment ! Je me revois à table, assise entre sa fille et sa sœur. Tout le monde papotait joyeusement. J'étais dans ma bulle. Je ne pleurais même pas.
Tout le monde avait l'air décontracté en attendant la crémation et pourtant, et c'est une certitude, tout le monde était malheureux. Philippe était très aimé et a été très entouré jusqu'aux derniers instants. Aux obsèques, il y avait ses  copains et copines d'enfance, son instit de maternelle primaire, ses premiers patrons ... On était malheureux comme des pierres mais... je ne sais pas... comme si on s'accrochait au quotidien pour ne pas se laisser emporter par le tsunami. Je me souviens d'une des belles-sœurs de Philippe qui m'a demandé ce que je lisais comme livre (je lis beaucoup, tout le temps) et si je pouvais lui prêter le livre quand j'aurais fini.  Rien n'était profond, un peu comme des mondanités, pour trouver une cohérence à la journée peut-être, je ne sais pas. J'étais spectatrice pas actrice. Toutes ces personnes qui m'ont dit que je pouvais compter sur elles, qu'il faudrait venir les voir bien vite, que je n'étais pas seule et qu'il ne fallait pas que je l'oublie et ... dont je n'ai plus entendue parler.
Cette journée est surréaliste et, en effet, comme le dit Qiguan il y a en nous un phénomène qui se met en place et qui nous dépasse. Si ce n'était pas le cas, on hurlerait, on se révolterait... j'aurai hurlé "Allez vous faire foutre avec vos pizzas ! Il ne reste qu'un corps froid de mon Amour, dans quelques heures il sera brulé et il n'en restera qu'un tas de poussière et vous vous voulez manger !!!". Mais non... j'ai suivi le mouvement, sans réaliser sur le coup le grotesque de la scène... j'ai mangé ma part de pizza... et on est parti au crématorium.
Et 15 jours plus tard, on a remis une couche dans le grotesque pour la dispersion des cendres ... mais là j'étais bien consciente du grotesque... et c'était très très très douloureux (avec beaucoup de culpabilité).

Je n'en rêve pas, bien heureusement; Ça serait du cauchemar je pense.


myla

  • Invité
Re : elle me manque tant !
« Réponse #112 le: 03 octobre 2014 à 19:21:35 »
  Oh oui, quelle drôle de journée. Nous avons eu 6 jours pour préparer la cérémonie.(maintenance au funérarium).  Mari musicien . Cérémonie Tip top .avec un groupe de jazz. On a même tapé dans les mains. C'est moi qui ait démarré..On se serait cru au concert avec Yves qui jouait avec eux. (2 grandes photos avec sa guitare) au dessus du groupe.  Irréel, dans un autre monde,surréaliste,, une autre dimension.
 La musique  OUI, sur la gauche. Les textes à droite, OUI..  Le cercueil, au milieu . NON (regards très furtifs)Et toutes ces personnes qui viennent m'embrasser en pleurant chaleureusement , qui me disent , "on viendra te voir" "t'es courageuse!". Pas vu grand monde après..
Et après à la maison. Incroyable,le  casse croûte :  je m'active, je vais chercher du vin manquant à la cave, je fais en sorte à ce que personne ne reste à l'écart. (Comme dit quelqu'un plus haut : si je m'assois, je suis foutu) Et j'entends les gens : familles, amis qui discutent d'Yves, papotent, rigolent .regarde l'album que ma fille s'étonne encore d'avoir confectionné pour son père dans l'attente de la cérémonie. Un moment de convivialité dont je ne fais pas parti. ILs ont l'air de faire comme si c'était, ACQUIS, qu'il soit mort....et qu'on pouvait boire le coup maintenant.
 Je suis dans une immense douleur avec ce décalage. j'ai envie de leur dire : mais c'est quoi ça :?comment pouvez-vous être comme ça alors qu'à l'intérieur , je suis en lambeaux..que mon corps ne tient qu'avec la douleur.. Je salue mes invités en leur rendant leurs mots de sympathie.Et porte fermée, je commence mon deuil.
Merci Phil pour ce fil ! et à Quiguan pour ces liens sur les rêves.....
Je vous embrasse
Myla

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 248
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : elle me manque tant !
« Réponse #113 le: 03 octobre 2014 à 19:43:20 »
En ce qui me concerne, ce fut plus simple à gérer ...

La cérémonie au crematorium fut sobre et magnifique ... Un joli portrait posé sur le cercueil, quelques fleurs et le soleil qui inondait le lieu !

La musique que Chantal adorait et quelques mots tous simples...

En plus de nos enfants, Chantal avait sa "garde rapprochée" ... Les quelques amies et amis qui sont restés avec nous, fidèles et compatissants jusqu'au bout alors que beaucoup l'avaient abandonnée en cours de route, à cause de sa maladie...

A ceux-là, qui larmoyaient au téléphone en apprenant la nouvelle, nous avons dit que la cérémonie se passait dans la plus stricte intimité ... Dès lors, nous nous sommes retrouvés uniquement avec des personnes qui l'aimaient profondément, qui compatissaient à notre douleur, qui ne jugeaient pas son geste et dont l'unique souhait était de l'accompagner jusqu'au bout du chemin...

Ces personnes m'accompagnent encore tous les jours et cultivent son souvenir dans le respect et l'amour ... Et ils sont formidables !

La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

meszouzous

  • Invité
Re : elle me manque tant !
« Réponse #114 le: 03 octobre 2014 à 19:55:59 »
Pour ma part, je ne me souviens pas de grand chose...l église était pleine et plus encore. Mes larmes n arretaient pas de couler, l émotion était trop forte. J avais voulu mettre une chanson de Linda Lemay "le plus fort c est mon père", pour le début de la cérémonie.  C était pour mes enfants... je me souviens du silence dans l assistance à l écoute de cette chanson. Pour la bénédiction du cercueil, j avais voulu "l'amitié" de Francoise Hardy.  Elle est passée en boucle, il y avait tellement de monde. Je me souviens de cette immense émotion...mais quasiment que de ça. Après,  les nerfs lâchent :'(
Tout est tellement impossible, irréel,  inconcevable, inadmissible, révoltant... ça l est toujours presque deux après ce maudit 27 novembre  :'(
Aujourd hui, qu en est il de toutes ces personnes qui ont dit : on est là,  viens nous voir quand tu veux,  sois forte, courageuse car il l'aurait voulu... qu en savaient ils de ce qu il aurait voulu ? Moi même je ne le sais pas. Non, je ne le sais pas...

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : elle me manque tant !
« Réponse #115 le: 03 octobre 2014 à 20:52:32 »


Peut être,  suis je anormale, j' ai refusé que qui que ce soit, assiste à l'enterrement, j'ai vexé des personnes , mais je suis restée ferme, nous étions trois , mon fils, ma belle fille et moi.

je ne voulais personne en noir, mon mari est parti dans son costume de marié, avec son alliance au doigt, il y tenait tant, , moi je portais aussi des vêtements, que j'avais pour notre mariage un tailleur marron et turquoise, mes enfants ont respectés, ma volonté.

Cela peut paraitre bizarre, mais je voulais qu'il soit dans les vêtements, qui représentait, pour nous, notre amour une journée de bonheur, les années qui ont précédés et suivis, en fait je n'ai  pas réfléchi , après son décès , je suis rentré rapidement à la maison pour porter les vêtements aux pompes funèbres, cela c'est imposé à moi... le reste allait de soi ...
Mon fils est resté à mes cotés au funérarium, nous avons assisté ensemble à la fermeture du cercueil, ma belle fille qui attendait, alors, mon petit fils, est restée, dans le couloir.

Ensuite nous avons pris le chemin du cimetière, moi assise à ses cotés dans le corbillard, mes enfants suivant en voiture, nous sommes passée devant notre maison .

Je ne voulais pas de spectateur, ni pour moi, ni pour mon fils ,qui avait besoin de pleurer, et ne l’aurais pas fait devant d'autres personnes.

Nous avons passé la chanson que nous aimions le plus tout les deux, celle qui avait marquée le début de notre rencontre, de notre amour une reprise de Françoise Hardy  chantée par Jimmy Somerville " Comment te dire adieu"
Bah oui !!!! presque de circonstance !!!

Tellement surréaliste ......

J'avais préparé un texte que j'ai lu, un sanglot tout au plus je n'ai pas pu pleurer.....

Une autre dimension, oui, réalité inacceptable, je n'arrive même plus à aller au cimetière, pour moi il n'est pas là, ne la jamais été, et ne le sera sans doute jamais...

Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4872
Re : elle me manque tant !
« Réponse #116 le: 03 octobre 2014 à 21:12:32 »
pour toi Béa
pour toi zabou
pour toi Philippe et ce fil
pour toi Myla
pour toi Viviane
pour toi Jean Luc
pour nous toutes et tous
http://www.paroles.net/francoise-hardy/paroles-l-amitie
http://www.youtube.com/watch?v=qB_8bbThFqQ
car ici l'amitié est le moteur
je vous embrasse

moi aussi Zabou je lui ai mis son costume du mariage depuis des jours il parlait dans ses "délires" de mariage de mettre un costume j'avais compris le symbole car autrefois c'était ainsi on remettait le costume du mariage au défunt ...
« Modifié: 03 octobre 2014 à 21:19:53 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Yentel

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
Re : elle me manque tant !
« Réponse #117 le: 03 octobre 2014 à 21:53:20 »
Le funérarium, les funérailles... Un cauchemar... Eric est décédé à la maison un vendredi soir, les employés des Pompes Fuunèbres sont venus le chercher pour le conduire au Funérarium et tout le monde trouvait apparemment "normal" de le laisser partir seul... Mon amie est venue avec moi pour l'accompagner... L'installer là-bas... Quand nous sommes rentrées, un ami avait préparé un repas... Et il a fallu s'attabler et manger... Ensuite, tout le monde est parti, je me suis retrouvée seule avec ma fille... me suis "shootée" au xanax et suis allée me coucher... J'ai réussi à dormir un peu... Le premier matin sans mon Amoureux est arrivé... Et les larmes avec... Mais bien vite, se secouer et aller au funérarium organiser les jours qui allaient suivre... Choisir le cercueil... Fixer la date... mercredi 26 mars... 5 jours dans le brouillard... Rester auprès de Lui et le toucher autant que possible...
Tout organiser en respectant sa personnalité et ses dernières volontés... Ses bottes à l'envers dans ses étriers posés sur le cerceuil, musique country, organiser un cortège de chevaux pour l'accompagner au cimetière...
Veille des funérailles, fermeture du cerceuil... je ne le verrai plus jamais... Je ne le toucherai plus jamais, je ne l'embrasserai plus jamais... merci à l'employé des pomes funèbres qui a fait des heures supplémentaires car je n'arrivais pas à lui dire qu'il pouvait mettre ce couvercle qui me séparerait du corps de mon Amour à jamais...

Les funérailles, suivre le corbillard moto (pour respecter sa personnalité anti-conventionnelle et pour pouvoir être mieux encadré par ses chers chevaux...), remonter la haie d'honneur de chevaux en larmes, les 2 siens juste derrière le corbillard, montés par ma fille et son neveu...

Le cimetière... Une musique choisie par ses filles "Un coeur qui se bat" de Pierre Rapsat.  Lire mon texte : une prière Amérindienne, un peu remaniée à notre façon, et arriver au bout de ma lecture sans faillir... puis "Notre chanson" : No Surprise de Radiohead, le cerceuil descendu dans cet immense trou... puis musique country à nouveau, toute la durée des "condoléances"... Un monde fou... Retour à la maison avec quelques proches et petit café, biscuits...

Irréel... Pas de mot pour qualifier ces moments...

Et la vie sans Lui qui débute... La souffrance ...

Yentel
"Quand tu regarderas les étoiles dans le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors, ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire" (A. de Saint-Exupéry)

Hors ligne Yentel

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
Re : elle me manque tant !
« Réponse #118 le: 03 octobre 2014 à 22:03:13 »
En revenant du Funérarium avec mon amiele soir du décès, j'ai vu une étoile filante...

Et le texte à imprimer sur les photos souvenir s'est imposé comme une évidence "Lorsque tu regarderas les étoiles, la nuit, puisque je serai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire"...

Ton rire résonnera dans mon coeur jusqu'à mon dernier souffle mon Amour... Mon Etoile...
Yentel
"Quand tu regarderas les étoiles dans le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors, ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire" (A. de Saint-Exupéry)

Hors ligne JO80

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 15
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : elle me manque tant !
« Réponse #119 le: 03 octobre 2014 à 23:12:43 »
Bonsoir à toutes et à tous. Oui chacun a vécu le départ d'une façon différente. Ma femme, est décédée à l'hôpital Beaujon à Clichy, le 15 juillet, après huit jours de coma. Les médecins ne comprennent pas pourquoi. Elle a été rapatriée aux pompes funèbres dans une chambre froide. Elle a été enterrée le 18 juillet. Elle ne voulait personne à son enterrement. Elle en avait parlé sans savoir qu'elle partirait si tôt. Il n'y avait donc que moi, sa deuxième fille (l'aînée est handicapée mentale et très fusionnelle avec elle et j'ai préféré ne pas la faire participer à cet évènement) , mon gendre et un couple d'amis très proche qui ont tenu à être présent pour me soutenir. Ma fille lui avait achetée un ensemble afin qu'elle parte dignement. Par contre ni ma fille ni moi n'ont voulu la voir morte à la morgue à l'hôpital ni au moment de la mise en bière. Nous voulions garder une image d'elle vivante. La famille est venue quelques jours plus tard, ainsi que mes deux petites filles qui étaient en vacances chez leur tante au moment de l'enterrement. Et je crois que je ferai une cérémonie avec la famille et les amis dans quelques temps mais pas tout de suite, afin que tout le monde puisse lui rendre hommage.
Elle me manque
Bonsoir à vous et merci pour vos témoignages et votre empathie
JOEL