Auteur Sujet: Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016  (Lu 15022 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #30 le: 07 Septembre 2016 à 18:26:28 »
à 27 j du deuil de ma maman :
Je peux constater que mon "cerveau" cherche à ne pas exploser ... et que plein de choses me montre que pour le deuil de ma mère
il diffère du deuil du conjoint laissant l'occupation principale au deuil de Jean
deuil qui a rebondit par la confrontation au second deuil
qui a été exacerbé dans une partie aussi ...
Je me doute que ce processus va me mener sur des chemins pas faciles mais je sais que je ne peux rien maîtriser dans ce processus !
Se positionner simplement à accueillir les paradoxes et assurer au mieux la survie qui s'est réinstallée.
Je suis en apnée vers de la sérénité qui s'installait avec l'addition des petites améliorations, tant de choses ont rebasculé !
Mes choix, croyances font que je prends appui sur mes ressentis réconfortants de présence près de moi de mes défunts (chacun différemment d'ailleurs).
Cela m'aide à tenir face au cumul des deuils et des ennuis tant pro que de la vie courante (dépenses imprévues par panne de véhicule, travaux non prévus etc)
Je vis éclatée selon les secteurs : en résignation dans certains, en lutte de survie pour d'autres, en installation dans un nouveau mode de fonctionnement pour d'autres et prenant les joies avec la petite famille ...
je me perds en me demandant qui est "je" ?
Les joies familiales, les plaisirs culturels sont (je pense pour toujours) accompagnés de la douleur du manque.
A des moments le deuil de ma mère semble quasi se retirer tant celui de Jean est fort !
L'apprentissage du vide dans la maison n'est pas facile, les sons me manquent ... je vivais comme précieux de pouvoir quand je voulais aller parler à ma maman, là je vis le manque !
j'accepte les vagues de chagrin, je les subis sans peur même si parfois il me semble me noyer ... que seule ma douleur existe ! Après viens toujours un mouvement plus empreint de sérénité et de force pour continuer.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #31 le: 08 Septembre 2016 à 14:25:54 »
Là besoin de dire
que la phase colère trouve à s'enraciner face au manque de politesse de bien des personnes (majoritairement) avec qui j'ai à communiquer/décès de ma mère (administrations et autres)
alors que j'annonce que je prends contact à cause du décès on ne me présente pas 9 fois sur 10 des condoléances et à la fin on me souhaite bonne journée ...
et manque d'empathie ou d'expression de compassion aussi de bien des personnes que je suis amenée à côtoyer et qui connaissent ma situation !
voilà c'était utile de le sortir ... même si ça ne changera rien !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #32 le: 08 Septembre 2016 à 21:45:18 »
Mais oui, Qiguan, ça ne sert à rien. Juste à vider ton sac un peu trop lourd en ce moment.

Le savoir-vivre, la politesse, les codes de bienséances, sont autant de petites égratignures qui viennent irriter notre plaie. Nous sommes à cran, à fleur de peau.

Et surtout, nous sommes souvent prêts à  prendre mal tout et n'importe quoi.

En fait, on voudrait trouver derrière des phrases banales l'amitié, l'amour que nous avons perdu.

Les gens ne peuvent nous donner que ce qu'ils ont, tu le sais bien, mon amie.

Nous demandons tant. Nous attendons tant.
Nous ne pouvons qu'être mal dans notre peau. Celle-ci explose de toute notre douleur.

Plein de bisous.
Cathy
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #33 le: 09 Septembre 2016 à 17:26:59 »
oui
merci Cathy
mais que ça fait du bien quand en face on a quelqu'un de normalement dans l'attention bienveillante et compassionnelle !
bisous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #34 le: 09 Septembre 2016 à 19:10:40 »
  Je ne te comprends que trop qiguan, ça nous arrive à tous de rencontrer des personnes qui ne comprennent pas, qui manquent totalement d'empathie. Il y en a même beaucoup, si ma mémoire ne me trahit pas, ce qu'elle ne fait jamais hélas. Les personnes plus sensibles, plus compréhensives, qui ne vont pas metre les pieds dans le plat, involontairement ou non, sont d'autant plus précieuses, nous avons beaucoup de chance de croiser, ne srait-ce que de temps à autre, ce genre de personnes. Les autres ne méritent pas que nous nous gâchions la vie à cause d'eux-je suis bien placée pour savoir que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais il faut nous y efforcer, nous n'avons pas le choix. Ils ne nous méritent pas  ;)
 :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #35 le: 11 Septembre 2016 à 12:27:10 »
merci Stana
Les dates sont obsédantes !
les périodes ...
Dans 2 j il y aura 3 ans que la grande bataille pour Jean commençait ... et là les flash back de son mauvais état m'assaillent encore ..
je lutte en éloignant ces souvenirs qui ne servent que la douleur ... l'impuissance
en me recentrant sur l'instant présent et la perception d'une douce présence accompagnante
mais la douleur du manque est son corolaire
mettre dans la case souvenir et la case perte irréversible tout ce qui est de l'ordre des 5 sens , du corporel ...

il y a un mois maman était partie ... je en sais à quelle heure elle est partie avec son secret !

1 mois qui me parait si long !
Le temps émotionnel présent car les flashs back de la maladie de Jean me paraissent plus proche !

Hier assumer une rentrée sociale avec la fête des associations niveau quartier et tant de personnes réjouies à qui dire "non je ne vais pas, je viens de perdre brutalement ma maman" ...
être mal mais accueillir les paroles de réconfort.
Et ma fille qui m'a faite la surprise de venir avec la petite dernière passer un long moment m'offrant ainsi un baume extraordinaire ! Leur présences n'enlevait pas les difficultés d'assumer mais le baume faisait du bien !

Regarder autour de moi et en un mois voir tant de choses changées au concret :
celles que j'ai voulues qui me marquent le changement irréversible pour ne pas glisser dans l'abime de la fausse attente ! et la recherche de "béquilles" deux de ses tabliers enveloppant le dossier de ma chaise comme pour sentir sa présence contre moi à table ou en étant dans la cuisine, besoin de ces choses !
et les autres : plus les sons c'est un grand vide, plus le téléphone qu'elle utilisait en bas et que je contrôlais d'en haut par exemple ....
Combattre les pensées quand m’effleure spontanément les "je vais le raconter, dire à maman" ...
la douleur de ne pouvoir partager dans la matérialité ni joies, ni peines !
et du même coup le rebond sur le manque de Jean !
Oser se confronter au silence, ne pas "meubler" par d'autres sons qui (j'ai testé) me font encore plus de mal !
le silence fait mal mais la radio offre trop de surprises difficilement gérables actuellement de musiques, chansons, références ... écouter leurs pas dans mon coeur !
laisser les crises de sanglots venir les laisser passer et savoir qu'à leurs sorties de l'apaisement vient, avec confiance.

la journée va être longue ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne nous

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 19
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #36 le: 11 Septembre 2016 à 19:42:57 »
Qiguan,
Je compatis Qiguan à la douleur de la perte récente de ta maman. C'est vrai qu'un deuil en ravive un autre, mais je dirais même plus, les deuils se multiplient ou plutôt ils se rejoignent et forment comme une spirale de plus en plus puissante, un cyclone.
Tu vois si je pleure Hervé, mon mari  qui a été à mes côtés pendant 32 ans, cela réveille en moi, le suicide de mon 1er mari alors que j'avais 27 ans et deux tout petits enfants.
Et je crois que si je ressens ce vide abyssal aujourd'hui, c'est que je suis dans l'oeil du cyclone qui a continué ses ravages toutes ces années.
Hervé était si fiable, si doux, si réfléchi et si attentionné, qu'il était mon havre de paix, l'homme avec lequel je n'avais jamais été en insécurité, qui ne m'avait jamais trahi...
Et maintenant, je suis en insécurité. Je suis vide de sens. Mes cauchemars la nuit me le font chercher dans des ascenseurs, des couloirs, des parkings, des places, encore et encore. Je suis perdue sans lui.
 Mais le suicide de mon premier mari m'avait tant culpabilisée, m'avait tant fragilisée que la douce présence d'Hervé a suffit pendant 32 ans à me rassurer. Et maintenant, rien, je me retrouve des millions de  fois plus seule.
Je ne sais pas si je transcris bien ce que je ressens mais je sais simplement que c'est insupportable et angoissant.
Je vous embrasse
 

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2702
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #37 le: 11 Septembre 2016 à 22:54:39 »
les deuils s'additionneraient?en se multipliant?

Hors ligne nous

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 19
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #38 le: 12 Septembre 2016 à 08:10:16 »
Desolée Eva Luna, manifestement je n'ai pas su dire ce que je ressentais. Ce n'est pas une formule mathématique...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2702
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #39 le: 12 Septembre 2016 à 12:57:28 »
Pardon d'avoir été maladroite en étant trop laconique... j'ai compris ce que tu voulais dire mais ...j'ai répondu trop vite, trop mal...

mon questionnement précis serait:
les deuils s'additionnent , s'empilent ou multiplient la peine? (et ça n'est bien sûr pas mathématique mais tristement humain...)
on est plus fort d'avoir traversé l'épreuve une fois déjà et de connaitre la suite ou fragilisé d'avoir été blessé et de savoir justement ce qui nous attend...?
si je perds un second enfant, ça sera pire? c'est possible que ça soit pire?
si mon meilleur ami meurt, là... (il y a un réel risque cette semaine)ça sera plus difficile que mon père, deuil écrasé par celui de ma fille..plus difficile que ma soeur... j'étais si jeune et impuissante...

Désolée si je t'ai laissé croire que tu nous avais mal exprimé ta douleur...tu as été très claire...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #40 le: 12 Septembre 2016 à 14:10:31 »
la réponse est certainement subtile et différente selon les personnes, contextes et surtout selon les liens avec les défunts.
Savoir les étapes ne résout rien juste de savoir et de ne pas en avoir peur
et les échos des autres deuils, les imbrications ne sont pas des formules mathématiques certes
mais le sentiment d'ajout vient sur le deuil le plus douloureux : pour moi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne nous

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 19
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #41 le: 12 Septembre 2016 à 16:16:13 »
bof c'est pas grave. Je ne sais pas pourquoi j'ai parlé de ce premier deuil.
Je n'avais pas, je crois, à l'époque été aussi abattue que maintenant.  Le quotidien avec mes enfants, tout petits à ce moment-là (à peine 2 ans et 4 ans) m'avait entraîné dans un mouvement impressionnant et des soucis financiers à régler. Alors j'étais dans l'action.
 Aujourd'hui, je suis à la retraite et nous attendions tellement Hervé et moi  sa retraite. Il avait encore 1 an à faire.  Il était épuisé.  Il travaillait beaucoup trop. D'accord c'était pour lui une passion, ce travail !  Et  beaucoup en ont profité... Si vous saviez ! Maintenant je rumine,  je suis consternée par l'attitude des gens, de certains amis.  Aah, çà fait du tri !
Pas grave Eva Luna, çà nous a permis d'échanger et d'approfondir mon ressenti.
Tendrement.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #42 le: 20 Septembre 2016 à 16:14:20 »
je viens de sangloter avec
https://www.youtube.com/watch?v=WLxSkX7ewIc
Ceux qui s en vont ceux qui nous laissent... // Ginette Reno
après avoir apprécier tous les textes de la page
http://forumdeuil.comemo.org/beaux-textes-citation-mort-deuil/
« Modifié: 11 Février 2017 à 20:55:24 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #43 le: 11 Février 2017 à 21:30:44 »
jour anniversaire aussi ...
6 mois que ma maman est décédée
difficile journée à gérer les remous, remontées du deuil de mon aimé.
C'est lui qui m'a manqué surtout au long de cette journée : distorsion ...
Au quitte une fois de plus de ne pas être comprise, je redis que sa douce présence, mes croyances n'empêche nullement le manque, et heureusement que les pys me confirment que c'est "normal". Par contre sa présence, celle de ma maman c'est de la douceur, du réconfort autour de moi même si souvent il exacerbe le manque dans le physique.
bientôt 34 mois de deuil, je continu d'accepter les temps de larmes, les temps de beaux souvenirs, les distorsions entre le plaisir avec les petites filles et la douleur du manque, un pied là l'autre ailleurs toujours.
6 mois que je dois me battre autrement dans mon deuil, assumer la maison vide, je suis fatiguée, les deuils fatiguent !
Les deux deuils sont enchevêtrés ... les mots manquent ou sont indicibles
je vous embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pucinette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 231
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Du 23 Avril 2014 au 11 Août 2016
« Réponse #44 le: 11 Février 2017 à 23:30:46 »
Je te serre fort dans mes bras...
Bon courage...
Je pense fort à toi...
Christophe... Mon amour pour toujours...