Auteur Sujet: Maudit crabe  (Lu 1962 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne MHD29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Maudit crabe
« le: 11 Février 2017 à 20:06:05 »
Bonjour,
Je viens de passer l’après-midi à lire les échanges et autres documents sur le site de l’association.
J’ai fini par m’inscrire car au fin fond de la Bretagne pas de groupe d’échange. J’ai quand même la chance d’avoir rencontré une personne veuve comme moi et nous partageons nos peines.
Pour moi la vie a basculé fin 2015 avec des symptômes inquiétants chez mon mari, suivis rapidement par un verdict implacable : le crabe à un stade élevé. J’étais terrifiée, alors qu’il réagissait avec une grande sérénité. Interrogé sur sa réaction, il m’indiqua qu’il se sentait prêt, que sa vie avait été bien remplie mais qu’il allait se battre pour moi et pour sa mère. Il avait 62 ans et la maladie a gagné en septembre dernier, alors qu’il devait prendre sa retraite début octobre.
Ma colère et mes pleurs, j’ai l’impression que c’est surtout pendant la maladie qu’ils se sont exprimés : colère contre mon mari (jamais formulée ouvertement) pour n’avoir pas suivi les actions de dépistage, colère contre moi pour n’avoir pas insisté pour ce suivi, ni vu assez tôt les signes avant coureurs, colère contre le corps médical aux réactions trop lentes, contre l’insuffisance des traitements, colère contre le Ciel (pourquoi ?)… Mes pleurs, je me rappelle de ce jour où j’avais rencontré cet ami médecin qui m’avait précisé le verdict : 6 mois environ ! J’ai quitté son bureau en automate en me demandant comment je pourrais faire face à mon mari sans trahir ma détresse ; je ne sais comment j’ai  repris la voiture mais je me rappelle que je voyais mal à travers mes larmes, jusqu’à ce que tout-à-coup je perçoive comme une douche de bien-être qui m’enveloppait. Cela n’a pas duré plus de quelques secondes, une minute grand maximum, mais j’ai su alors que je ferais face. Je n’ai aucune explication logique, j’y ai vu une aide de Là-haut, la réponse du Ciel à mes prières, en me rappelant que je passais à proximité d’une chapelle à cet instant.
Quand je réfléchis à ma situation, je m’estime heureuse (sauf les jours où le spleen me tombe dessus !) ; heureuse d’avoir pu vivre ces derniers mois à ses côtés, d’avoir pu échanger sur ce qui arrivait, de profiter de quelques bonnes journées et de créer des bons souvenirs ; heureuse aussi que ses derniers souhaits aient pu se réaliser : il voulait partir le premier et ne pas finir à l’hôpital. Nous avons pu le garder à la maison jusqu’au bout. Les enfants et moi étions à ses côtés.
Nous avions des projets pour la retraite devions déménager et vendre la maison. J’ai gardé nos projets. Je lui ais promis que j’y arriverai.
Ce qui me pèse le plus c’est la solitude.  Nos échanges me manquent, son sourire, son humour, sa force tranquille et tout le reste. Les enfants sont loin, mes parents toujours là mais très âgés, ainsi que ma belle-mère. Dans mes autres proches, à part un frère qui assume le deuil plus récent de son épouse, personne n’est passé par là et ils s’attendent tous à ce que je m’en sorte rapidement…
Alors merci au forum d’exister et à vous tous de vos partages
Marie H

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1330
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Maudit crabe
« Réponse #1 le: 11 Février 2017 à 20:33:12 »
Bonsoir Marie,
Nous sommes nombreux à connaître ce que tu vis aujourd'hui.
Tu l'as lu, n'est-ce pas ?
A travers nos lignes, tu as sans doute reconnu ton parcours.
Ta douleur d'aujourd'hui.
Les injonctions de certains entourages qui attendent en effet que nous revenions bien vite du pays du chagrin.
Et que sèchent nos larmes.
Peut-être as-tu douté lorsque sont apparus les mots de quelques "anciens", dont je suis d'ailleurs... qui affirment que le temps adoucit la  peine.
Mais tu es venue, et c'est là l'essentiel.
Car tu sais aujourd'hui que tu n'es pas seule.

A bientôt.
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne MHD29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maudit crabe
« Réponse #2 le: 12 Février 2017 à 11:48:26 »
Merci Ephemere de tes encouragements.  Parfois ça semble tellement difficile et d'autre fois je m'en veux de me sentir en vie :-\
MH

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Maudit crabe
« Réponse #3 le: 12 Février 2017 à 13:16:24 »
Bonjour Marie,
à mon tour de d'accueillir ici, je me suis inscrite sur ce forum depuis peu de temps mais tu verras, la bienveillance et la chaleur transpirent des messages que nous lisons.
Tu parles de la force tranquille de ton mari, et nos amis appelaient souvent mon mari "la force tranquille", ça m'a fait sourire...
La solitude est quelque chose qui me pèse, c'est ce qui m'a donné envie de visiter ce site, de m'y inscrire ... et voilà, maintenant je m'y sens bien
Tu sais les moments où l'on se sent en vie nous aident à supporter ceux qui sont insupportables, alors pourquoi ne pas en profiter, sans culpabilité, les moments de répits sont si nourrissants.
affectueusement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne MHD29

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maudit crabe
« Réponse #4 le: 12 Février 2017 à 21:31:47 »
Merci Mononoké de ton accueil et de ton soutien. 
Dans une semaine cela fera 5 mois que je suis veuve avec tout ce que ce mot implique et j'ai parfois l'impression d'être comme anesthésiée, d'être en attente. En attente de quoi ? de son retour ? Je sais que ce n'est pas possible et pourtant des fois je joue à faire comme si ; comme s'il était à la pêche  pour la journée ou au travail, et pourtant je sais qu'il ne reviendra pas... Ou alors j'attends, j'appréhende de tomber au fond du trou,  aussi j'évite soigneusement tout ce qui peut faire déborder le chagrin.
J'ai voulu me séparer très vite de la plupart de ses affaires, j'avais conscience qu'il le fallait si je ne voulais pas raviver en permanence la douleur. Et puis le déménagement projeté et nécessaire oblige à tout trier. J'ai conscience qu'il faut aller de l'avant que c'est la seule solution, mais en même temps j'ai peur  de cet avenir, peur d'être confrontée à d'autres deuils (mes parents sont très âgés)
Voilà, j'essaie de mettre des mots sur mon ressenti comme préconisé. Je ne sais si cela peut servir, j'espère que ça m'aidera à passer le cap.
Que la nuit vous soit la meilleure possible !
MH

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1330
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Maudit crabe
« Réponse #5 le: 12 Février 2017 à 22:36:37 »
La force tranquille...
Je reconnais-là mon aimé.
Moi aussi.
Puissions-nous, à notre tour, nous redresser, pour avancer à nouveau dans  une sérénité retrouvée...
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.