Auteur Sujet: Dans la continuité de notre amour.  (Lu 59416 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #120 le: 29 Août 2016 à 17:52:20 »
Cœur,


je ne venais plus depuis très longtemps, et pus j'ai lu ... je te serre très fort dans mes bras, mes pensées t'accompagnent très fort, d'autant plus que je comprend très bien cette accumulation la sensation que la douleur s’arrêtera un jour , surement après nous .....

Parce que ma sœur m'a aussi quittée il y peu et que je pense chaque jour à elle, certains plus que d'autres d'ailleurs !!!!

Mes pensées t"accompagnent et je t'embrasse très fort.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #121 le: 29 Août 2016 à 20:33:25 »
Bonjour Zabou.

Oui, la vie continue à nous heurter, à nous ensevelir sous les chagrins des départs de nos aimés.
C'est la vie.
Il est difficile de l'accepter.

Se résigner ? Je ne crois pas. Jamais, en ce qui me concerne, je ne me résignerai  à vivre pleinement l'absence de mon amour.
Par contre,  je peux et j'essaie de vivre cette absence le mieux possible en m'occupant au mieux de moi.

Le départ de mon frère est douloureux bien entendu. Pour l'instant, je me raccroche au fait qu'il a bien vécu, la vie qu'il souhaitait et la mort qu'il espérait (dans son sommeil, chez lui).

J'ai peut-être aussi trop pleuré mon Coeur.  C'est dur à dire. Je n'ai peut-être plus assez de larmes. Je ne sais pas.
Viendra certainement un temps plus orageux et violent de douleur et de peine.
L'anéantissement n'est pas le même. J'ai perdu mon frère, le repère de la famille. Quant à mon coeur, c'est ma vie que j'ai perdue, mon quotidien.

Mais, cela, nous le savons tous. N'est-ce pas Zabou ?

Mes pensées pour toi.


"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #122 le: 31 Août 2016 à 21:28:59 »
Les vacances sont terminées.
La vie va reprendre son cours.

Quel cours ?
Je suis à la croisée du chemin.
Je n'ai pas beaucoup de choix.
Je suis encore une fois ballotée par les éléments.
Je n'aime pas ne pas avoir prise sur ma vie, mes choix.

Depuis quelques années, je n'ai plus de prise sur rien.
Je n'ai pas choisi que mon mari soit malade. Le pauvre chéri, lui non plus, bien entendu. Je me plains et lui.....  :'(
Je n'ai pas choisi d'être seule.
Je n'ai pas choisi de faire un burnout
Je n'ai pas choisi d'être mise en invalidité
Je n'ai pas choisi de ne plus pouvoir travailler.

Il faut que je reprenne en main ma destinée
Il faut que je continue à apprivoiser l'absence
Il faut que je continue la mémoire de mon chéri.
Il faut que je reprenne en main ma santé
Il faut que j'accepte ce que je ne peux changer.
Il faut que je trouve l'orientation que je veux donner à ma vie.

Me revient en mémoire un extrait d'une émission radio entendue aujourd'hui :
"on donne au passé le poids que l'on veut lui donner"

Le passé (mon amour) doit me servir de marche pour accéder aux rêves de ma vie.
Des rêves, j'en avais. Un était de rencontrer l'amour. Je l'ai rencontré. J'ai vécu avec. J'ai aimé, j'ai été aimée.
Ce rêve est devenu réalité. C'est énorme. C'est une richesse non mesurable avec nos moyens humains.
Ce n'est pas parce que ce rêve n'existe plus que l'amour a disparu de ma vie.

L'amour a fait partie intégrante de ma vie.
Il en est toujours ainsi.
Partie intégrante de ma vie.
C'est cela qu'il faut que je retienne de toutes mes forces.
C'est cela qui me permettra d'avancer et de monter les marches, l'une après l'autre.

Petites réflexions de ce soir alors que la nuit est déjà tombée sur cette fin de belle journée d'été.
Nous sommes le 31 août.
Demain, c'est la rentrée scolaire.
Demain, c'est mon entrée dans une nouvelle partie de ma vie.

Je t'aime mon Coeur ! Tu me manques chaque jour un peu plus.



"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Orfila

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 231
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #123 le: 01 Septembre 2016 à 07:13:16 »
Amour coeur qui nous dresse
Amour amour

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #124 le: 03 Septembre 2016 à 12:13:59 »
Bonjour Orfila.  ;)
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Orfila

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 231
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #125 le: 03 Septembre 2016 à 12:28:19 »
Bonjour chère Coeur.
Que l Amour nous grandisse!

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #126 le: 28 Septembre 2016 à 22:01:32 »
Bonsoir à tous mes compagnons de douleur.
Comment allez-vous ?

Pour moi, comme pour beaucoup d'entre nous, c'est toujours des hauts et des bas.
Je reconnais que les hauts sont un peu plus hauts et que les bas sont un peu moins bas.

La coque de noix dans laquelle je navigue depuis 3 ans et demi, flotte maintenant sur un océan un peu plus calme. Le tsunami se retire doucement et me laisse exsangue sur un sable mouillé et froid.

Ceux et celles qui me connaissent bien savent que j'aime les images...

Je reste fragile. Un lumbago me cloue au lit et mon moral retombe. Un licenciement en cours me fait peur même si je semble bien le prendre.

Pourtant, je voudrais vous dire, comme me le disait celles qui m'ont aidée et soutenue, la plaie va se refermer.
Certes, la cicatrice reviendra me "gratter",  je m'en doute.

Je vous "rassure", si je puis dire. L'amour sera toujours là.
Je ne ferai jamais mon deuil car je suis le deuil de mon mari, mon coeur.
Je serai en deuil toute ma vie.
Je veux seulement que le temps qui me reste à vivre, je le passe le mieux possible, le moins douloureux possible, estimant avoir beaucoup "payé" l'amour reçu.

Je reste sincèrement fière d'avoir aimé, d'avoir été aimée.
Pour moi, l'amour reçu et donné est la plus belle richesse que je pouvais espérer de la vie.

Voilà mes frères et soeurs de douleur.
Je voulais juste vous faire part de mes quelques réflexions de ce soir.

Douceurs à tous.
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #127 le: 29 Septembre 2016 à 00:07:28 »
  Oui avec le temps, le deuil se fait plus doux mais est toujours là, contrairement à ce que pensent les personnes extérieures-du moins un bon nombre d'entre elles. Oui nous pouvons trouver une sérénité intèrieure, émaillée de merveilleux souvenirs et de petites-voire même grandes-joies, ce qui n'empêche pas l'être aimé d'être toujours au cœur de nos pensées. Ces pensées si précieuses font partie de ce mieux-être, voire même bien-être (à part, bien sûr, par intermittence. Il y aura toujours des moments où la douleur est de nouveau plus présente, nous en sommes tous là, mais les embellies sont toujours au bout du chemin  :( :)
  Tes paroles sont belles et justes Coeur, je m'y retrouve  :)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #128 le: 29 Septembre 2016 à 10:22:01 »
Oui Coeur c'est bien tout toi qui s'exprime là, à ta manière tu sais (et je le partage) que tu sortiras (nous sortirons) du tsunami et que la cicatrice restera et se ravivera mais au quotidien tu as pu trouver un environnement psycho émotionnel réconfortant et tu peux être fière de te l'être construit.
Le changement de vie sociale par le licenciement va t'obliger à aller vers d'autres réseaux, rencontres et cela est toujours avec une part d'enrichissement.
J'espère que ton lumbago va vite régresser je sais oh combien c'est dur de souffrir en plus ...
je te serre fort dans mes bras
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #129 le: 03 Octobre 2016 à 21:21:43 »
Bonsoir Qiguan,
Bonsoir Stana,
Bonsoir Orfila,
Bonsoir à tous et toutes.

J'ai eu l'occasion de lire un texte que je trouve très beau et qui reprend bien les mots que j'ai pu exprimer depuis.... trois longues années.
Je voulais le partager avec vous.
Certains l'ont peut-être d'ailleurs déjà lu..

Laisse-moi te dire une chose : je suis vieux.
Cela veut dire que j’ai survécu (du moins jusqu’à maintenant). Cela veut dire aussi que beaucoup de gens que j’ai connus, que j’ai aimé, ont disparu.

J’ai vu mourir des amis, des meilleurs amis, des connaissances, des collègues. J’ai vu mourir mon papa, ma maman, mes grands-parents. J’ai vu mourir l’amour de ma vie. J’ai vu mourir des proches, des professeurs, des mentors, des élèves, des voisins, et tout un tas d’autres personnes. Je n’ai pas eu d’enfants, et je n’ose même pas imaginer la douleur que cela doit être, que de perdre son fils ou sa fille… Mais voici tout de même ma modeste contribution :

J’aimerais pouvoir te dire qu’on s’habitue, avec le temps, au fait que les gens meurent. Mais moi, pour ma part, je n’ai jamais su m’y faire. Et pour tout dire, je n’en ai pas envie. La vérité, c’est que cela me déchire de la façon la plus atroce quand une personne que j’aime meurt, peu importent les circonstances.

Mais je ne veux pas ne rien sentir. Je ne veux pas que ce soit juste “une chose qui passe”. Mes cicatrices, ma douleur, sont un héritage de l’amour que j’ai eu pour cette personne, de la relation que nous avons eu la chance de vivre ensemble. Et si la plaie est profonde, cela signifie que cet amour l’était aussi. Alors, qu’il en soit ainsi.

Nos cicatrices sont un héritage de nos vies. Elles attestent que nous pouvons aimer profondément, vivre profondément, être blessés au plus profond de notre âme… et continuer néanmoins à vivre, et continuer néanmoins à aimer.

Et la croûte qui vient couvrir la plaie est plus forte que ce que ne l’était la chair.

Les cicatrices sont l’héritage de notre vie. Elles ne sont laides que pour ceux qui ne savent pas voir.

Et pour ce qui est de la peine, et pour ce qui est de l’absence, tu verras qu’elles viennent par intermittence, un peu comme le font les vagues.

La perte d’un être cher est un naufrage, une tempête. Quand le bateau sombre, au début, tu te noies, avec des morceaux d’épave qui flottent tout autour de toi. Tous ces débris qui ne font que te rappeler douloureusement la beauté, l’éclat, la splendeur passée de ce navire qui était, et qui n’est plus.

Et voilà tout ce que tu peux faire : flotter. Tu chercheras un morceau d’épave, tu t’y accrocheras pendant un moment. Ce sera peut-être un objet matériel. Cela pourra être un souvenir heureux, une photographie. Cela pourra être aussi une autre personne, naufragé comme toi de ce bateau, qui lui aussi essaye tant bien que mal de rester à la surface.

Pendant un temps, tout ce que tu pourras faire pour ton salut, c’est flotter, ballotté par les éléments. Essayer de rester en vie.

Au début, tu seras pris au cœur de la tempête, des vagues de 30 mètres qui s’abattent contre toi sans merci. Elles arrivent toutes les 10 secondes, et elles ne te laissent même pas le temps de reprendre ton souffle. Tout ce que tu peux faire, c’est t’accrocher, subir, flotter.

Après un moment, peut-être des semaines, peut-être des mois, les vagues seront toujours aussi énormes, mais tu verras qu’elles seront un petit peu plus espacées, elles te laisseront un peu plus de répit. Bien sûr, quand elles s’écrasent sur toi, elles t’engloutissent toujours, t’entraînent par le fond dans un tourbillon d’écume… Mais entre-temps, tu peux respirer, tu peux vivre.

Tu ne sauras jamais à l’avance ce qui déclenchera cette vague de chagrin. Cela pourra être une chanson, une photo, le croisement d’une rue, l’odeur d’une tasse de café chaud. Cela peut être tout et n’importe quoi… et les vagues continuent à se briser sur toi.

Mais entre les vagues, il y a la vie.

Et au bout d’un moment, tu verras que les vagues se feront légèrement moins menaçantes.

Peut-être que les plus grosses mesureront 20 mètres. Ou 15 mètres. Et même si les vagues sont toujours présentes, même s’il y a toujours des lames de fond, elles continuent à s’espacer.

Désormais, tu as le temps de les voir arriver. Un anniversaire, une commémoration, un noël en famille… Tu les vois arriver, la plupart des fois, et tu as le temps de te préparer.

Et quand la vague se brise finalement sur toi, tu sais que d’une manière ou d’une autre, tu parviendras à ressortir de l’autre côté. Complètement trempé, toussotant, toujours accroché à ton petit radeau de fortune, mais tu ressortiras.

Voici donc le conseil d’un vieil homme, fais-en ce que tu voudras. Le flux et le reflux des vagues ne s’arrêteront jamais, et quelque part, tant mieux. Mais tu apprendras avec le temps qu’on peut survivre aux pires des tempêtes. Et que d’autres vagues arriveront. Et que tu y survivras, aussi.

Si tu as de la chance, tu auras beaucoup de cicatrices laissées par beaucoup d’amours. Et beaucoup d’épaves, aussi.


Passez une douce nuit.
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1497
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #130 le: 03 Octobre 2016 à 21:43:37 »
Merci pour ce texte magnifique

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #131 le: 03 Octobre 2016 à 22:27:48 »
  Ce texte est très beau, poignant. Je m'y retrouve infiniment. On se sens moins seuls du coup  :)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2651
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #132 le: 04 Octobre 2016 à 00:30:23 »
Je te l'emprunte pour mon blog...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #133 le: 04 Octobre 2016 à 12:03:24 »
magnifique texte !
connais t'on l'auteur ou qui l'a fait connaître ?
ce texte est exactement la réalité
MERCI Coeur
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #134 le: 05 Octobre 2016 à 12:22:42 »
Je ne connais pas le nom de l'auteur.
Juste trouvé sur le net.

Bises à tous.
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"