Auteur Sujet: Dans la continuité de notre amour.  (Lu 59293 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #75 le: 05 Septembre 2015 à 01:42:07 »
Fleur de Coton,
A tous et toutes.

Même si je n'écris pas, je viens régulièrement lire les témoignages que vous nous faites partager.

Comme toi, Fleur de Coton, je plie.... et je ne casse pas ! Même si je l'ai souvent souhaité ! comme souvent tout un chacun ici.

Le thérapeute que je rencontre me disait dernièrement : "la crise aiguë du deuil va se calmer".
Cette expression m'a fait du bien. Elle a reconnue encore une fois que j'étais en deuil, deuil de mon amour, deuil de ma vie. Mais surtout, elle m'a confirmé dans mon idée que je serai en deuil toute ma vie. C'est une reconnaissance que la société ne nous accorde pas souvent.

Oui. La douleur effroyable, insupportable et inimaginable, s'amenuise, se calme. s'intériorise. Pourtant le vide est toujours là, présent. C'est un paradoxe ! Mais cela est !

Le deuil nous change. Les priorités ne sont plus les mêmes. Il nous faut l'admettre et c'est sans doute ce qui ajoute à la difficulté.

Quoiqu'on en dise, nos "ainés" dans le tsunami n'ont pas arrêté de nous le proclamer, la vie reprend ses droits. Il en est ainsi. Nous n'avons pas le choix. ou plutôt si, nous avons eu le choix. dès la première minute. Or, nous voici ici. Nous avons donc choisi de vivre, de continuer et de rester dans le train de la vie, laissant derrière nous nos amours, tout en les emportant avec nous. Encore un paradoxe !

C'est peut-être cela, le deuil. Un tas de paradoxes ! Un tas de compromis ! Compromis de continuer, continuer de sourire au monde, continuer de penser à nos amours.

Bien entendu, je me souviens de mon arrivée sur le forum, le premier. Ma détresse, l'accueil reçu. Les petits pas que j'ai fait grâce à ceux et celles qui voulaient bien me lire.

Cela fait deux ans, et presque 6 mois, que mon Cœur a traversé le miroir. C'était hier. C'était déjà loin ! Cet éloignement me fait à la fois peur et me conforte dans l'idée qu'il sera toujours près de moi.

Deux ans, mais troisième été sans lui. troisième période de vacances estivales où tout se remet en question, voir les familles se réunir, préparer les valises, partir joyeusement pour partager de bons moments. Tout cela est difficile à vivre et remet toujours en question le fragile équilibre que l'on apprend à gérer petit à petit.

on apprend aussi à gérer sa vie, ses activités. On s’aperçoit qu'on arrive à vivre seul(e), à faire face aux difficultés du quotidien qu'on traversait à deux.

Cet hiver et ce printemps, ma vie a encore basculé. j'ai fait ce que l'on pourrait appeler un "burn out". Fatigue de vouloir tenir, toujours tenir. La maison, le travail, le quotidien, surtout le chagrin. Il a fallu choisir. C'est le travail qui a fait les frais. Je suis en arrêt depuis novembre dernier. Vraisemblablement, je ne reprendrai pas le chemin du bureau. Principale raison, mon âge qui fait que je m'approche de la retraite et que, de toutes les manières, le travail ne m'intéresse plus. Pourtant j'aimais mon travail, 40 ans dans une entreprise du secteur sanitaire et social, ce n'est pas rien. En y réfléchissant, j'ai autre chose à vivre !

Encore un paradoxe !

L'important n'est plus là. Il est devenu pour moi dans le but de la douceur avec moi-même. De ne plus perdre de temps. L'indispensable pour moi, n'est plus le travail, mais la chaleur que je peux offrir à mon fiston de cœur, à mes amies.

Oui, Fleur de Coton, Je plie, plierai encore, mais je sais, maintenant, que je ne casserai pas.

Cette année , j'ai pu prendre une semaine de vacances, changement d'air, grâce et avec des amies rencontrées ici. Contrairement à l'an dernier, ce fut une semaine de bouffée d'oxygène. Une bouffée de rires et de douceurs. Sans avoir eu une seconde l'impression d'abandonner mon cœur, bien au contraire.

L'automne s'avance. Je m'organise une "rentrée des classes" comme me disait une amie. Quelques activités pour sortir de la maison, m'obliger à rester dans la vie.... Faire ce qui me plait et que je n'ai jamais pu commencer ou faire parce qu'à deux, nous avions d'autres projets.

Donc, j'ai accepté, assimilé que je pouvais avoir des projets propres à moi, vivre pour moi, apprécier pour moi.
C'est cela la reconstruction ? c'est cela "refaire sa vie" ?
Pour moi, c'est surtout continuer à faire que les jours se succèdent avec un tant soit peu de douceur et de sérénité.

Dans l'attente, un jour, de prendre à mon tour, le chemin derrière le miroir.....
Dans la continuité de mon amour !

Bises à vous.

"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Stefy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 849
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #76 le: 05 Septembre 2015 à 09:31:02 »
Bonjour Coeur

Oui moi aussi je me suis rendue compte que je pliais,.mais ne rompais pas....
Comme tu le dis si bien, vivre un deuil, c' est vivre un tas de paradoxe......
Je me suis dis dernièrement, que surement je devais trouver un équilibre entre ma vie ici et ma vie avec lui. Cet équilibre je commence a le percevoir, meme si  ca penche souvent d' un coté ou de l' autre de facon excessive....
Les priorités changent pour moi également, mon regard sur la vie se transforme.....en quete de choses vraies....
Malgré ce (foutu) temps qui passe, je me rends compte qu' il est toujours la dans mes pensées,  présent, avec moi, cela me rassure, meme si parfois j' ai l' impression qu' il s' éloigne. Cela est difficile a vivre, mais tout au fond de moi, je sais que je ne peux oublier.....
Je crois que j' ai eu si peur d' oublier, tellement peur, mais non.......

"Accepter d' avoir des projets  propres a moi", accepter je ne sais pas vraiment pour moi, mais en tout cas, je mets de nouveaux petits projets en place pour moi, juste pour moi. ..........chose que je ne pouvais faire il y a quelque temps......

Oui " nos ainés" du deuil nous disaient que nous avancerions, foutaise disais je , surement eux, mais pas moi, et je me rends compte  que j' avance meme malgré moi......je ne sais pas si nous avons vraiment eu le choix dès la première minute, peut etre.... Mais j' avance, nous avancons.......

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, je ne sais pas comment je vais continuer, vers ou, vers quoi, mais ce que je sais c' est que mon amour pour lui est toujours la, intact, en moi pour toujours, a jamais.......

Coeur, merci pour ce témoignage, il montre en tout cas pour moi, que l' on peut avancer vers une certaine sérénité , en gardant cet amour en nous,....
D' autres témoignages dans le meme sens ont été postés a de plusieurs reprises, je les ai bien evidemment lus, mais surement pas en capacité d' en intégrer reelllement le sens, surement que je ne voulais pas en intégrer réellement le sens.....
Je te souhaite de trouver de plus en plus de douceur dans ta vie, dans la continuité de ton amour
Stefy

« Modifié: 05 Septembre 2015 à 09:40:28 par Stefy »

Hors ligne myla

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 90
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #77 le: 05 Septembre 2015 à 12:49:55 »
Merci Coeur pour ce témoignage où je me retrouve bien sur cette continuité de vie faite de paradoxes. Ce qui explique que nous avançons à la vitesse de l'escargot mais nous avançons..
J'ai participé à un groupe de paroles avec des femmes qui étaient  veuves depuis au moins 2 ans..
elles disaient , à mon grand étonnement,  que malgré l'absence de l'être aimé, ou grâce à lui ?!! Elles appréciaient "la nouvelle personne" qu'elles étaient devenues. Une transformation positive..
Cela nous laisse de l'espoir..
Je vous embrasse
Marie


Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #78 le: 05 Septembre 2015 à 21:28:09 »
Oui. Le deuil et surtout tout ce qui a entouré le départ de l'être aimé, nous fait changer.
Le manque qui en fait partie ne s'apprivoise pas facilement.
L'entourage aussi nous oblige à prendre des directions différentes.

C'est ainsi que, malgré nous, nous changeons.

Notre vie n'existe plus !

A nous de tenter d'en créer une nouvelle !
Ce ne sera plus jamais la vie que nous avions choisi, voulu !

Nous sommes des "pas-le-choix" !

Une nouvelle vie... avec un nouveau paramètre ! L'amour disparu mais continu !
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #79 le: 05 Septembre 2015 à 21:44:02 »
Chère coeur,

je suis contente d'avoir de tes nouvelles  et je te remercie de ton témoignage . " notre vie n'existe plus" .....complètement en accord avec tes propos, et je crois que je suis passée de la famille des" pourquoi" à la famille des" non- choix".

tenter de trouver un autre équilibre , ou plutôt des appuies, des appuies d'amour , savoir se poser   sur des fondations d'amour pour ne plus tomber dans ce vide, laissé par ceux qui ne sont plus la .....  tel est pour l'instant  ma nouvelle vie ...non on ne substitut pas l'amour , mais plutôt j'essaye de l’intériorisé . comme tu le soulignes l'amour disparu mais continue ....

je sais qu'il me restera encore quelques tempêtes, quelques vagues , mais j'ai appris à faire le dos rond , jusqu’à arriver à continuer avec l'amour disparu

Merci .........

Hors ligne fred29

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 126
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #80 le: 05 Septembre 2015 à 22:01:53 »
Bonsoir,
Et oui notre ancienne vie n'existe plus, plus physiquement mais elle est et sera toujours présente dans notre coeur et nos pensées, dans nos actes de tout les jours. Pour ma part j'ai l'impression de ne plus être à ma place maintenant, mon équilibre n'est plus, chaque jour est une épreuve, nous n'avons pas le choix et c'est bien triste.
Chaleureusement,
Fréd.
Je me relève sous ton regard, je fais le rêve d'aller plus loin, je me bouscule, te prends la main au crépuscule je te rejoins...

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 750
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #81 le: 05 Septembre 2015 à 23:26:08 »
Merci Coeur, de venir ajouter ton témoignage à ceux déjà apportés ici par " nos ainés " du deuil, en reprenant l'expression de Stefy.
Je ressens moi aussi, par moments très fugitifs, un frémissement en moi, des envies, quelques projets ... oh tout petits, et à très court terme ...
Je ne sais pas si c'est cette période de rentrée qui est propice a ces nouveaux sentiments, mais je ne crois pas, je crois que j'avance un peu. J'ai senti, il y a quelques jours, comme une lumière dans mon ciel si noir et  si douloureux depuis de longs mois, comme un filet d'eau fraiche, salvateur .
C'est donc possible.
Et je pense voir aussi se dessiner celle que je vais être, car oui, j'en suis sûre, ce deuil va nous changer, va bouleverser nos valeurs. J'espère que je vais accepter, et aimer ce nouveau moi, ce moi qui sera constitué  de ce que je suis devenue grâce à lui, et de ce que je serai sans lui.
Paradoxe.


Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #82 le: 13 Septembre 2015 à 17:07:45 »
Bonjour à tous et toutes  :)

Voilà, je fais, comme les enfants, ma rentrée scolaire ! (c'est l'expression d'une de mes amies dont je suis fière d'être la sienne).

Afin de ne pas tomber, ou re-tomber, dans une léthargie hivernale, je tente de m'orienter vers des activités et de remettre au jour des passions de ma jeunesse.
Il est vrai que l'état dépressionnaire dans lequel j'ai passé voilà presque un an, fait que je ne peux pas reprendre mon travail.

Curieusement, cela me manque... un peu ! j'aimais mon travail mais les conditions actuelles de l'entreprise de favoriseraient pas du tout une reprise !

Je continue à mettre en pratique les "deals" que je m'étais plus ou moins lancés depuis le départ de mon coeur.
C'est ainsi que j'ai remis en état mon vélo ! et je suis remontée dessus ! 12 kms ! inutile de vous dire si j'ai eu mal au c... après ! mais j'étais heureuse et fière de moi !
cela faisait au moins 5 ans que je n'étais remontée sur un vélo. La durée de la maladie de mon coeur et de son départ !

il y a encore du chemin à faire. Je le ferai ! avec son aide ! avec son amour qui continue à me porter et me portera jusqu'à ma fin !

Douce soirée à vous.
Cathy.
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

bago01

  • Invité
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #83 le: 13 Septembre 2015 à 17:36:24 »
chere catherine

12 km  ! bravo alors là bravo !! quel courage ! le mien est dans la cave bien a l’abri ! un bon bain chaud pour ton popotin sinon demain ouille ouille ouille !
chaleureusement marjorie

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #84 le: 18 Septembre 2015 à 01:03:25 »
Baisse de vitalité ces jours-ci. Envie de rien. Dédoublement de mon corps, de mon âme !
Le manque, l'absence, sont toujours insupportables.
Le moindre grain de sable de la vie fait que je recule dans ma progression.
D'ailleurs, quelle progression ? Toujours la même question latente. Vers quoi ?

Toujours la même sensation ! Je "vis" et je suis "morte"... il y a une frontière en moi.
Je n'arrive pas à trouver le pont qui reliera mes deux moi.

Je navigue à vue !
Je reprends le chemin de la vie.
Un nouveau quotidien, de nouvelles activités, un arrêt de travail qui se prolonge.
De nouveaux sourires, de nouveaux rires, de nouvelles images qui deviendront de nouveaux souvenirs.

Pourtant, ce n'est pas "ma" vie, celle que je m'étais construite avec mon coeur !
C'est une nouvelle vie que je m'invente !
Et c'est épuisant ...!

"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2648
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #85 le: 18 Septembre 2015 à 12:42:32 »
Je l'appelle "ma vie d'Après"...
après la tragédie....
pas celle que je voulais...

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #86 le: 18 Septembre 2015 à 21:53:50 »
Non! Ce n'est pas notre vie ,ce n'est pas non plus une nouvelle .... C'est notre vie, faite de nos amours partis .... Notre coeur est pris .... Au fond nous vivons avec un amour scellé dans nos coeur ...un jour peut être, un jour nous apprendrons a le garder cet amour si jalousement au fond ....

Un jour .....

Nous plions coeur mais nous cassons pas .....

Je te serre fort dans mes bras

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #87 le: 19 Septembre 2015 à 08:35:52 »
Bises à vous deux.

Bien entendu, il s'agit de notre vie qui se continue avec cette fracture au fond de notre coeur.

Il n'en reste pas moins vrai que ce n'est pas la vie que nous avions "programmée", celle que nous avions envisagée, espérée, mise en route parce que, justement, notre amour était avec nous.

Vous me connaissez maintenant depuis quelques temps et suffisamment pour savoir que je suis persuadée que notre amour est près de nous, en nous. Qu'il veille toujours sur nous.

Douce journée.
Cathy
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne Contamines

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #88 le: 19 Septembre 2015 à 09:04:11 »
Je suis une ancienne de TLD, je vous lis de temps en temps.
J'ai perdu mon amour un mois après celui de Cathy. Il y a donc 2ans et six mois.
Et c'est grâce à elle et à beaucoup d'autres que j'ai pu continuer ce chemin si difficile.
Nous nous sommes mutuellement soutenues.
Bien sûr la vie continue puisque nous avons choisi de la poursuivre.
Nous savons que ce ne sera plus la même.
Evidemment, avec le temps, nous allons beaucoup mieux, cela n'empêche pas de tomber de
temps en temps, mais nous essayons de nous relever.
Et comme Cathy, je sais que notre amour est près de nous, en nous.
A tel point, que je ne vais plus si souvent au cimetière, il n'est pas là-bas.
Avec toute l'amitié que j'ai trouvé dans ces forums, je continue.
Bien sûr il y a aussi le soutien de mes enfants et de ma famille.
Je vous souhaite une douce journée.

Nicole

« Modifié: 19 Septembre 2015 à 14:28:46 par Contamines »
Et si, un jour, tu crois que j'ai quitté ce monde,
pense au contraire que je suis là,
dans le secret de ton coeur.

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Dans la continuité de notre amour.
« Réponse #89 le: 29 Janvier 2016 à 23:17:17 »
Lettre ouverte à mon Coeur.
Je ne viens plus souvent ici pour écrire. Quelques fois pour lire toutes ces souffrances par lesquelles je suis passée et je passe encore même si je n'en dis rien.
Ce soir je voulais juste dire que tu me manques chaque jour un peu plus.
La société veut que le temps du deuil se termine.
Comment cela se pourrait -il ?
Tu ne reviendras jamais et mon temps de deuil ne se terminerà jamais.
Parfois. ..souvent je suis fatiguée. Fatiguée de me battre. Fatiguée de vivre. ..
Pourtant j'ai repris une vie "sociale ".
Pas professionnelle.
je viens de changer de dizaine. Celle que tu n'as jamais pu atteindre.
L'approche des trois ans de ta disparition.
Cela fait que cette période de l'année est pour moi tres difficile à traverser.
Mais je te promets de tenir encore une fois. ..
Avec la richesse de ton amour. ....
je voudrais dire à tous ceux qui sont comme moi,  à pleurer un amour parti, que la vie, notre vie continue bon gré mal gré mais toujours avec cet amour chevillé au fond de soi !
Et que c'est cela le principal.

"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"