Auteur Sujet: 7 mois après.....  (Lu 3575 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

marie

  • Invité
7 mois après.....
« le: 14 Novembre 2010 à 18:48:23 »
je n'ai pas écrit depuis le mois de mai....cela fait maintenant presque 7 mois que mon mari et l'un de mes fils sont morts. Je traverse des périodes de souffrance insupportables puis des moments plus calmes. Ce qui devient difficile ce sont les attentes et réactions de mon entourage. Mes amis ne comprennent pas que je continue à pleurer, que je ne reprenne pas goût à la vie....je suis entourée de beaucoup de conseils, de "secoue toi", pars, voyage, pense aux autres.....je trouve ça tellement difficile d'entendre ce discours alors que mon coeur saigne chaque instant et que je suis plongée dans une solitude affective épouvantable; avec qui partager vraiment? mes deux autres enfants ne veulent pas avoir à porter ma souffrance en plus de la leur (et je ne peux que les comprendre) et m'ont demandé de ne pas pleurer devant eux ni parler de ma douleur.....que c'est dur, vraiment dur, d'autant plus dur qu'ils sont ma raison de continuer à vivre. Je ne veux pas leur imposer un nouveau drame et pourtant....il y a des moments où je n'en peux plus de souffrance. Voilà, j'avais besoin de vous retrouver.

suzy

  • Invité
Re : 7 mois après.....
« Réponse #1 le: 14 Novembre 2010 à 20:21:46 »
Bonsoir Marie,
Je partage de tout coeur ton désarroi, moi pour qui cela va faire 11 mois que mon mari adoré est décédé"Je n'ose pas imaginer ce que cela doit être quand, en plus d'un mari, on perd aussi un enfant... Tu sais, Marie, 7 mois, c'est encore tout frais...; c'était hier... Comment imaginer que tu puisses avoir surmonté un pareil choc en si peu de temps! Je suis sûre que , même ton entourage doit bien pouvoir imaginer ( même si c'est iimpossible à comprendre vraiment tant qu'on n'a pas vécu la perte d'un être cher) qu'il te faudra encore beaucoup de temps pour avoir de nouveau goût à la vie. Ils le savent, mais ça les arrangerait que tu aies l'air "bien"...ça leur donnerait bonne conscience Car, que veux-tu, eux, ils ont leur vie, leur chemin et ils vivent leur époque d"insouciance"! J'ai lu dans un très beau témoignage de Marie-Lise Labonté, intitulé " Le point de rupture" que quand on vit une tragédie telle que la perte d'un proche, on peut fractionner notre vie en trois étapes : la période d'avant le deuil, appelée aussi période d'insouciance; la période de "pendant le deuil", qui est bine sûr la plus terrible; c'est celle que tu vis actuellement avec ses hauts, ses bas, ses moments de colère, ses crises de larmes.ses moments où  on a l'impression d'aller mieux, mais ça ne dure pas...; et la période d'"après le deuil", qui est aussi ce qu'elle appelle ce fameux point de rupture, c'est-à-dire le moment où l'on est prêt à accepter et à "renaître": Car l'on ne peut renaître que si l'on vient de la mort. Ce livre m'a énormément aidée; je ne puis que te le conseiller. L'auteur raconte comment elle a surmonté la perte de son époux , qui a été assassiné sous ses yeux...
Je pense que dans une situation telle que la nôtre, il ne faut pas trop attendre des autres. On doit faire notre chemin seul(e)...Moi, j'ai la chance d'être très entourée d'excellents amis; ils me téléphonent, m'invitent, mais malgré tout, je sais qu'ils ne peuvent pas comprendre ce que je vis...C'est juste irracontable...! Je crois qu'il faut continuer d'avancer un jour après l'autre en faisant ce qui te paraît le mieux pour toi. Si tu n'as 0pas envie de sortir, n'y vas pas; si ça te fait plaisir, ne te prive pas...Si tu as envie de pleurer, ne refoule pas ton chagrin; si, par contre, tu as un moment où tu as envie de rire, ne culpabilise pas et profite un maximum des petite "bulles" de mieux-être qui se présentent.Est-ce que tu te fais aider par un(e) thérapeuthe? Si non, je ne puis que te le conseiller...Moi, après mes presque 11 mois de deuil, je me rends compte que j'ai déjà pas mal avancé, mais il y a des jours où je me sens plus mal qu'il y a deux ou trois mois. Je sais que le chemin sera encore long, mais je sais aussi que c'est par ma façon de réagir que je vais parvenir à retrouver un sens à ma vie...Même si je sais que les choses ne seront plus jamais comme avant . J'espère que tu trouveras une force insoupçonnée en toi pour continuer...avec tes deux autres enfants...
Je pense très fort à toi et je t'embrasse
Suzy

marie

  • Invité
Re : 7 mois après.....
« Réponse #2 le: 15 Novembre 2010 à 13:54:49 »
Chère Suzy,
merci pour tes mots si justes. Tu exprimes exactement ce que je ressens; ce ressac de la souffrance extrême qui te tombe dessus sans raison particulière et qui te tenaille le ventre, l'estomac, la gorge. Cette impression de vide, d'insoutenable solitude qui t'angoisse au point de vouloir en finir une fois pour toute. Puis un autre jour, un calme interieur relatif avec "juste" une grande tristesse. C'est tellement étrange et bouleversant d'avoir à souffrir la perte d'un mari et d'un enfant. J'ai adoré mon mari, son absence est un arrachement physique de tous les instants. Je pleure mon fils; il était en plein developpement professionnel, venait de découvrir ce que le mot "aimer" signifiait....ils étaient tous les 2, bons, genereux, drôles. Nous étions une famille unie, profondement unie et heureuse.
Ce chapitre là est terminé; qu'il est dur d'envisager d'en ecrire un autre, surtout de l'écrire seule.
Je me fais aider par un psychiatre remarquable; heureusement qu'il est là. Pouvoir parler, comprendre et être rassurée sur la "normalité" de ce parcours tellement chaotique et douloureux.
Et toi Suzy, comment vas tu? comment geres tu tes soirées ou tes moments de solitude?
Encore un grand merci , je t'embrasse

suzy

  • Invité
Re : 7 mois après.....
« Réponse #3 le: 15 Novembre 2010 à 23:58:43 »
Bonsoir Adèle, Bonsoir Marie,
Tout d'abord, je voulais dire à Marie que j'étais contente d'avoir pu apporter un peu de réconfort par mes paroles...Y a quand même pas à dire, ce forum est vraiment l'endroit où l'on se sent enfin comprise...Comment je gère mes soirées, ma solitude ?Eh bien, je passe énormément de temps sur l'ordinateur. Si mon mari ( qui était un informaticien chevronné) me voit de là-haut, ça doit le faire sourire, car je lui reprochais souvent ( gentiment!) d'être trop accro à son ordi...Et maintenant, l'accro , c'est moi...!Il faut dire que c'est devenu ma fenêtre sur le monde; mon moyen de communication, ma façon de partager, puisque je ne peux plus partager à la maison... Je ne sais pas si tu es au courant que je suis partie au Cameroun l'été passé et je m'y suis fait beaucoup d'ami(e)s.J'ai gardé un contact étroit avec certains d'entre eux. Je reçois donc  et j'envoie beaucoup de mails. Cela me fait du bien. Je me suis aussi mise sur Facebook qui est pour moi un moyen de montrer à mes amis africains des photos de mon pays.Je viens aussi très souvent sur ce forum. A part ça, j'ai énormément d'activités annexes à mon boulot qui m'occupent souvent le soir. Disons que je me suis mise volontairement dans une sorte d'hyper-activité qui m'évite de penser...J'écris aussi énormément. L'écriture a toujours été pour moi le meilleur moyen d'expression. Mon journal de deuil est en permanence sur ma table de chevet; j'y écris tous mes états d'âme...Et je sais qu'un jour, j'écrirai mon histoire. J'ai envie de raconter ces 24 ans de bonheur absolus que j'ai vécus avec mon mari adoré...Ce sera un magnifique moyen de les revivre...
Je me suis aussi fait plein de nouvelles copines; des femmes seules avec qui je vais de temps en temps manger au resto ou au ciné. Ce que je n'arrive pas encore , par contre, c'est de faire des sorties avec tous les couples d'amis que nous avions l'habitude de cotoyer. Je veux bien les revoir tous séparément , mais en équipe, c'est pour le moment juste pas supportable...Je continue aussi la chorale ( de chanson française) que nous avions commencé tous les deux. Je trouve que le chant est une excellente thérapie.
Comme tu peux le constater, je ne m'isole pas, bien au contraire. Mais quoique je fasse, il y a toujours une immense place vide à côté de moi...et je doite qu'un jour, ce vide puisse être comblé...
Pourtant, je suis contente, car j'arrive de nouveau à passer des soirées tranquilles au coin du feu , à regarder la télé. Et cela m'a été impossible pendant de longs mois. Maintenant, j'arrive même à faire un beau feu, tel que mon amour les adorait et je me sens bien et proche de lui...
Voilà , chère Marie, comment j'apprends à apprivoiser ma solitude...Je pense très fort à toi et j'espère avoir l'occasion de te lire bientôt!
Suzy