Auteur Sujet: 3 mois déjà.. 3 mois à peine...  (Lu 482 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« le: 10 Juin 2020 à 17:13:08 »
Bonjour,
j'ai longtemps hésité avant d'écrire... je vous ai lu, parfois en diagonal parfois dans le détail... on est tous réunis par notre douleur et par le vide laissé par nos moitiés... ma vie s'est arrêtée il y a tout juste 3 mois... Après avoir lutté et cru comme des acharnés tant lui que moi à sa guérison... la douleur ne le laissait plus vivre... et les doses de morphine et autres antidouleurs en continue n'ont pas réduit sa souffrance. seule une opération aurait pu calmer... opération qui a été annulée en dernière minute et qui m'a fait taper à toutes les portes pour qu'elle soit maintenue. on ne peut pas laisser quelqu'un souffrir comme il souffrait... l'opération a été maintenu... il était programmé à midi trente... il les a supplié de passer en urgence tant il souffrait... je l'ai accompagné jusqu'au bloc, ce lundi 9 mars à 8h45... je me suis retournée pour voir une belle lumière sur son visage et voir le plus beau de ses sourires illuminer son visage, j'aurais voulu courir l'embrasser mais déjà les infirmières l'emmenaient... je ne l'ai pas embrassé. dans l'ascenseur, je repensais à cette luminosité et à ce sourire... dehors pourtant, il pleuvait... il faisait gris... une heure plus tard, le téléphone sonne: bonjour madame, c'est l'anesthésiste ... on a tout fait mais on n'a pas réussi à le réanimer... je l'ai traité de menteuse et j'ai raccroché au nez... je ne l'ai pas amené pour qu'il meure, juste qu'il arrête de souffrir... je suis allée étendre mon linge, faire les lits, en les traitant de menteurs dans ma tête.. un message sur le téléphone: bonjour madame, c'est le chirugien... nous avons tout fait pour votre mari, nous vous attendons pour vous expliquer les circonstances de son décès... décidément, leurs plaisanteries ne sont pas drôles... je devais chercher ma fille pour l'amener chez l'ophtalmo dans la même clinique... j'ai fini par aller m'asseoir dans ma voiture, ne sachant pas si je devais aller chercher ma fille ou si je devais aller voir ces rigolos pas drôles qui m'appellent et je refuse de décrocher... j'ai finalement pris le parti d'aller les voir... juste pour les engueuler sur les farces débiles qu'ils font... les traiter d'inhumains... leur dire que mon mari souffrait mais ce n'était pas une raison pour le laisser partir ... mais on m'attendait à l'accueil de la clinique, comme une VIP... elle est pas drôle votre blague, il est venu se faire opérer pas mourir... elle m'a répondu: ce n'est pas une blague, venez avec moi ... j'ai insisté pour qu'il se fasse opérer... j'ai insisté pour qu'ils soulagent sa douleur... il ne se plaignait jamais mais restait parfois enfermé dans son bureau à pleurer de douleur, et quand les enfants lui demandait pourquoi il pleurait dans le noir et en silence, il répondait qu'il avait vu un film triste... et aussitôt rejouait de la musique.

Je suis allée chercher nos filles  au collège... j'ai appelé sa mère, ma soeur, ma mère... Les filles n'ont pas voulu venir avec moi le voir... je les ai déposées à la maison et suis retournée à l'hopital pour le voir... je lui ai demandé de se reveiller, je l'ai supplié... on avait des projets, j'ai préparé le repas qu'il m'avait demandé, on devait vieillir ensemble, on devait mourir ensemble main dans la main l'année de nos 100 ans... rien, il est parti... son visage était apaisé et moi moi j'étais en mille morceaux... il était allongé sur le dos...sans souffrir, pourtant c'était une position qu'il ne tenait plus depuis des mois... maudit cancer quand il a décidé de se développer, il n'a pas fait les choses à moitié... passé du stade zéro cancer de cordes vocales à stade 4 sans crier gare, au détour d'un examen de contrôle, métastases généralisées ou presque...
j'ai vu l'oncologue qui avait également insisté pour que l'opération ait lieu sans délai... puis le chirurgien et l'anesthésiste qui m'ont expliqué qu'il a fait un oedème pendant qu'ils essayaient de l'intuber. il a saigné, ils ont fait une trachéotomie en urgence mais rien n'a pu le réanimer
je ne me souviens plus du reste de la journée... 3 mois que je repense à cette journée du lundi dans ses détails sans me souvenir de ce qui s'est passé qd les pompes funèbres sont venues le chercher à 14h... 3 mois que chaque lundi j'ai des maux de ventre ... je suis allée chaque jour le voir à la chambre funéraire, lui massant les mains, le rechauffant, lui demandant de se réveiller... matin, midi, soir... et il ne se réveillait pas... pourtant je vous jure que je l'ai rechauffé... puis jeudi, ils ont scellé le cercueil.... je l'ai supplié mais rien... j'ai compris qu'il ne sortirait plus de cette boite... le jour de l'enterrement, il y avait beaucoup de monde.. bcp de collègues... on s'est juste tenus devant sa tombe, sans pouvoir dire un mot... j'avais pourtant plein de choses à dire mais je n'ai pas pu ouvrir la bouche... sauf pour dire que notre fille de 11 avait composé un petit morceau de musique pour lui quand il était à l'hopital et qu'elle voulait lui faire écouter... il est bel et bien parti.. et ne reviendra plus... et je ne l'ai pas embrassé dans son beau sourire et cette belle lumière qui l'enveloppait...
le jeudi soir de l'enterrement, on a appris qu'on était confiné à partir du lundi...
il ne souffrait plus... une grande consolation... mais une piètre consolation malgré tout... on lui a fait un bel hommage avec les personnes présentes alors que qq jours après les enterrements ont été restreints.... maigre consolation...
pendant le confinement, j'ai débarrassé ses affaires du placard, j'ai repeint notre chambre et j'ai réaménagé son bureau, enlevé tous ses claviers de musique... repeint la pièce et la chambre d'amis... j'ai acheté des nouveaux meubles pour notre chambre et un nouveau lit... je n'arrive pas à y redormir... je devais faire les corvées qu'il faisait lui... jardiner, bricoler, réparer... je ne sais pas faire tout ça :(
je me retiens de pleurer devant les filles... mais les larmes coulent toutes seules qd j'écris ou qd je ferme la porte de ma chambre ou quand je suis seule en voiture... devant les gens, j'arrive à montrer que tout va bien... au fond de moi, je me sens totalement meurtrie, pleine de doutes, de peurs... les filles sont préado et ado.. le collège veille sur elles...

c'est vraiment très dur... merci de m'avoir lue, et désolée pour ce très long message

Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne Thiemar

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Par amour pour Toi
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #1 le: 10 Juin 2020 à 17:48:08 »
Bonjour Pensées
J'ai pleuré à la lecture de ton message, qui n'est pas long comme tu le dis, mais poignant et tellement triste.
Je sens que tu as une rage incommensurable, qui t'a permis de faire toutes ces choses très difficiles pendant ces trois mois.
Ma situation est proche de la tienne, 5 mois passés depuis que ma Chérie est partie, mais personnellement, je n'ai pas réussi, ou voulu toucher à Ses affaires..
Je te souhaite beaucoup de courage.
Affectueuses pensées.
Thiemar.
« Modifié: 10 Juin 2020 à 21:45:00 par Thiemar »
" Y'a comme un goût amer en nous
Comme un goût de poussière dans tout
Et la colère qui nous suit partout "
                                                                                        Michel Berger

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 248
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #2 le: 10 Juin 2020 à 17:50:50 »
Ne sois pas désolée et viens écrire aussi souvent et aussi longuement que tu en as besoin.
Tu traverses des moments difficiles et tu as choisi de réagir en réaménageant ta maison.  Toi seule sait ce dont tu as besoin.
Je suis venue sur ce forum il y a 3 ans cad un an après le décès de mon compagnon d'un cancer du pharynx.
Chaque message m'a aidé à faire un pas de plus. Certes cela n'enlève pas la douleur ou la colère mais on s'aperçoit que nous empruntons tous le meme chemin.
Tu as choisi Pensées comme pseudo c'est aussi ce que je t'adresse.

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 762
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #3 le: 10 Juin 2020 à 19:33:52 »
Pensées
 douleurs, colère ,manque , déni , toutes ces phases qui sont si violentes  quand   tout explose ,trois mois ton drame est récent  et il te faut accompagner tes enfants qui ont perdu leur papa , les aimer pour deux , tenir pas à pas ,  la route est longue et pas facile, pleurer est une nécessité qui fait partie du processus ce n'est pas un signe de faiblesse,   ici tu trouvera du partage sans jugement, tu seras lue
prends soin de ta petite famille et de toi

Ci-joint une vidéo  qui  nous aide et réconforte un peu confirmant que les ressentis  que nous vivons sont normaux
Reviens ici autant que tu  en sens le besoin

 Écoute et lis Dr Fauré : https://www.youtube.com/watch?v=aIuL7GTSnXM

Amitiés

« Modifié: 10 Juin 2020 à 19:47:22 par malome »

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1348
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #4 le: 10 Juin 2020 à 21:37:31 »
Bonsoir pensées,

Je viens seulement te dire que j'ai lu ton récit.
Cette annonce que tout est fini, comment le croire, je comprends ta sidération, c'est impossible, inadmissible.
Le cancer est la plus horrible des maladies, je l'ai écrit:
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-cancer-ce-sale-crabe/msg111748/#msg111748

Tu as déployé tellement d'énergie depuis trois mois, tu dois être épuisée.
Viens écrire ici tout ce que tu as besoin de partager, déposer ce fardeau si lourd, on se tient la main avec des mots, peu importe la manière de les écrire, il n'y a pas de jugement, savoir qu'on est lu et compris est déjà un réconfort.

Prends bien soin de toi, de tes filles.
Douces pensées pour ton amoureux
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #5 le: 10 Juin 2020 à 21:49:06 »
Merci pour votre accueil...

tout explose en effet, j'ai des va-et-vient émotionnels ... je peux aller très bien et d'un seul coup pleurer toutes les larmes de mon corps ou me sentir totalement perdue... quand je vais "bien" c'est parce que j'ai l'intime conviction qu'il va bien... il n'en pouvait plus de ses douleurs.. il avait perdu 20 kg en 1 mois et  demi, manger était difficile, ses douleurs allaient crescendo. il était hospitalisé à domicile. et partait une semaine toutes les 3 semaines pour la chimio. tout était rythmé par les infirmières, les chimio, les rv médicaux, sortir pour lui changer les idées... Il voulait si fort que ça cesse... j'ai rêvé de lui tous les jours ou presque... je ressentais sa présence. pendant le confinement, lorsque je partais faire les courses, le lendemain ma fille me disait avoir rêvé que :"papa sortait de sa boite pour les garder pendant que je faisais les courses. il passait la journée avec nous et le soir, il redevenait malade et retournait dans sa boite au cimetière"... les 3 ou 4 fois où je suis sortie, elle a fait le même rêve... C'est peut être dans ma tête, que j'ai tellement envie qu'il ne souffre plus, que j'imagine ce ressenti... voir souffrir la personne qu'on aime le plus et ne pouvoir rien faire est un sentiment atroce...

Nous étions aussi une famille recomposée.. ses ainés avaient longtemps coupés les liens... ils sont revenus dès que son état s'est dégradé, alors que pour le 1er cancer, ils ne sont jamais déplacés ni pris de nouvelles. la semaine avant son opération il leur avait envoyé un sms les informant de son opération... ils n'ont pas répondu. mais son fils est venu la veille le voir... il a tenu la soirée assis faisant mine d'être bien. dès que je l'ai raccompagné à la porte, il s'est remis en boule dans le canapé et a vomi tout son diner et a vomi du sang... dans ma tête, ce n'était pas bon signe... mais ce n'était pas la fin non plus ... pardon, si je radote ...

c'est vraiment dur ... mais je sais que pour vous aussi... j'ai essayé de m'annihiler en m'occupant des autres, en rangeant, en repeignant, en bricolant, en tondant... je devais être là pour les filles ... m'oublier pour ne pas les oublier ou les malmener, m'oublier pour être présente avec elles et les entourer, m'oublier parce que finalement, je ne sers plus à rien sans lui... je ne sais plus où je vais, ni où j'irais... les enfants m'obligent à me tenir en vie et ne pas fléchir... faire des projets de vacances... quoi ? partir sans lui ? qui va conduire ? qui va gérer ? qui va prendre des photos ? et qui va me tenir la main et me prendre dans ses bras ???... j'ai perdu ma colonne vertébrale... celle-là même que la douleur rongeait jusqu'à le tuer...  mais je ne peux pas les priver de vacances... 2 ans qu'on annule, qu'on reporte, qu'on décale... 2 ans qu'elles patientent face à la maladie de leur père... 2 ans qu'elles se responsabilisent... partir, j'en ai besoin aussi.. J'ai quitté le sud pour aller au fin fond de la manche pour lui... maintenant qu'il n'est plus là, qu'est ce que je fais là ? où puis-je aller ? Comment se créer un nouveau projet de vie ??? on s'est rencontré tard, marié tard, fais des enfants tardivement... c'était mon chemin ultime de vie... notre désir de vieillir ensemble...

je sais que vous traversez aussi des périodes douloureuses... merci d'être à mon écoute. j'ai l'impression d'être ridicule à pleurer sur mon sort... mais je maudis vraiment mon sort, j'ai toujours accepté mon sort.. mais là, c'est trop dur... j'essaierai de vous écrire et de vous consoler aussi...
<3 <3



Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 762
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #6 le: 10 Juin 2020 à 23:04:10 »
Pensées
Non tu ne nous déranges pas  ,tu as si mal , tu as besoin d'évacuer toute cette détresse qui te tenaille , tant de questions sur ton devenir avec tes enfants tant de questions dont tu ne sauras pas  répondre  de suite , non tu ne radotes pas , écrire, partager  te permets de faire sortir un peu de ce qui te fait si mal .Tu as eu ces derniers temps un vécu  très difficile à cause de la maladie et la souffrance , aucun de nos vécus  ne sont les mêmes et le tien n'est pas des plus facile , Je veux te rassurer en te disant que maintenant il ne souffre plus et qu'il veille sur vous .
Et tu n'es pas ridicule de pleurer comme tu dis sur ton sort , tu traverses une période super difficile et au contraire je te trouve super courageuse , pour l'instant tu as eu un regain d'énergie  mais fait attention à toi tu risques  de t'écrouler car si tu malmènes trop  ton corps  il ne résistera pas très longtemps et tes filles ont besoin de leur maman, nous avons des ressources insoupçonnées qui nous permettent de tenir bon mais pas indéfiniment ...
Ici nous sommes là pour nous entraider  en partageant nos douleurs , prends quelques instants pour aller voir la vidéo , elle est aidante  voir aussi la table des matières,  différents sujets pourraient t'aider
J'aimerais tant t'aider beaucoup plus , toutes mes pensées t'accompagnent
Amitiés



Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #7 le: 10 Juin 2020 à 23:45:42 »
merci Malome... oui je vais regarder la vidéo et mm acheté le livre. jel'avais pris à la fnac puis au dernier moment, j'ai renoncé à l'acheter. j'avais peur que soit un peu "gourou".. mais en vous lisant je me rends compte que non... d'autant qu'on peut le lire par chapitre de manière indépendante. la vidéo je la regarderai qd les enfants seront à l'école au cas où je craque.
merci pour ces paroles reposantes et bienveillante... on sent que vous avez la triste expérience des premiers mois.
douce soirée à toi, à vous qui lisez
Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #8 le: 11 Juin 2020 à 20:20:33 »
mon message pour ma douce moitié.. on l'écoutait ensemble et je l'écoute en boucle... il en existe plusieurs versions... les paroles sont en espagnol, sont magnifiques...

Esperame en el cielo corazon (attends moi au ciel mon coeur)
Si es que te vas primero (si c'est toi qui pars en 1er)
Esperame que pronto yo me ire (attends moi, je viendrai bien vite)
Ahi donde tu estes (là où tu es)
Esperame en el cielo corazon (attends moi au ciel mon coeur)
Si es que te vas primero (si c'eset toi qui pars en 1er)
Esperame que pronto yo me ire (attends moi, je viendrai bien vite)
Para empezar de nuevo (et on recommencera à nouveau)

Nuestro amor es tan grande y tan grande (notre amour est tellement grand)
Que nunca termina (qu'il ne se terminera jamais)
Y esta vida es tan corata y no basta (et la vie est tellement courte et ne suffit pas)
Para nuestro idilio (à notre idylle)
Por eso yo te pido porfavor (c'est pour ça que je te demande s'il te plait)
Me esperes en el cielo (de m'attendre au ciel)

Y ahi entre nuves de algodon (et là bas entre les nuages de coton)
Haremos nuestro nido (nous ferons notre nid)

Nuestro amor es tan grande y tan grande
Que nunca termina
Y esta vida es tan corata y no basta
Para nuestro idilio
Por eso yo te pido porfavor
Me esperes en el cielo
Y ahi entre nuves de algodon
Haremos nuestro nido

(https://www.youtube.com/watch?v=1riOuMnQPqA)
Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #9 le: 11 Juin 2020 à 20:28:51 »
et encore cette chanson, toujours tirée d'un film d'almodovar que j'écoute depuis toujours... RESISTIRE

Cuando pierda todas las partidas (quand je perds toutes les parties)
Cuando duerma con la soledad (quand je dors avec la solitude)
Cuando se me cierren las salidas (quand toutes les issues se ferment)
Y la noche no me deje en paz (et que la nuit ne me laisse pas en paix)

Cuando tenga miedo del silencio (quand j'ai peur du silence)
Cuando cueste mantenerse en pie (quand ça me coute de rester debout)
Cuando se rebelen los recuerdos (quand les souvenirs se revèlent)
Y me pongan contra la pared (et me mette au pied du mur)

Resistiré para seguir viviendo (je resistirai pour continuer à vivre)
Me volveré de hierro (je deviendrai de fer)
Para endurecer la piel (pour endurcir la peau)
Y aunque los vientos de la vida soplen fuerte (et même si les vents de la vie soufflent fort)
Como el junco que se dobla (comme le jonc qui plie)
Pero siempre sigue en pie (mais reste toujours debout)

Resistiré para seguir viviendo (je resisterai pour continuer à vivre)
Soportaré (je supporterai)
Los golpes y jamás me rendiré (les coups et ne les rendrai jamais)
Y aunque los sueños se me rompan en pedazos (et même si les rêves me cassent en morceaux)
Resistiré, resistiré (je resisterai, je résisterai)

https://www.youtube.com/watch?v=jzH7aZgHCIQ
Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 762
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #10 le: 11 Juin 2020 à 21:36:27 »
Merci pour la traduction
 superbe les paroles
tu peux les faire tiennes
cela aide
Prend soin de toi et tes filles
Amitiés

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #11 le: 16 Juin 2020 à 10:41:15 »
100 jours
100 jours...
cent jours.... que tu n'es plus là... 100 longs jours et 100 longues nuit que ton absence est assourdissante....
tu manques à tes filles.. tu me manques... la vue est vraiment cruelle
Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #12 le: 23 Juin 2020 à 12:32:10 »
un jour ne fait pas l'autre, je vous lis et le constate que nous sommes toutes et tous dans cette marée et son ressac que je viens de lire ici sur le forum...
j'ai toujours peur... peur de quoi je ne sais pas, mais peur... Avant, je vivais, bossais, voyageais seule... je réparais mes pannes d'ordi ou de maison, je faisais tout toute seule.... là, je n'arrive pas.. je me sens complètement bloquée... quand j'ai voulu refaire notre chambre, puis j'ai enquilé sur son bureau et la chambre d'amis, j'avais un copain qui venait m'aider à faire certaines choses comme l'électricité... il ne vient presque plus.. toute mes prises et mes interrupteurs sont en attente... des gens avaient proposé leur aide ou leur présence, je ne vois plus personne... on s'appelle on se prend un café et un un salut de loin.. Mais surtout si tu as besoin tu dis... reste pas seule, on est là.. sors, il fait beau... Vous connaissez tout ça puisque je l'ai lu ici aussi.. je n'attends rien d'eux.. on était auto-suffisant... je reste dans notre entre-soi mais sans lui... la solitude ne m'a jamais fait peur... mais mon manque de lui me tue à petit feu...

les vacances arrivent et les enfants veulent qu'on parte et moi aussi, j'ai besoin de sortir de ma maison et de mon village et de cette vie où on a été enfermée dans la maladie, puis dans le deuil... et dans le confinement... les filles ont repris le chemin de l'école et moi qui gérait toutes les vacances, je suis bien en peine de m'organiser. certes il y a le déconfinement et les mesures qui ne nous laisse que peu de choix dans nos projets... mais quand bien même... je pense que je dois conduire seule, et j'ai peur; je pense que je dois organiser les vols seule, et j'ai peur; je pense que je dois partir seule.. même si les filles m'emplissent, il est un manque que personne ne pourra combler et j'ai peur... je me mets devant les réservations et mes peurs me font fermer les onglets... s'ensuivent des moments de crises de panique... elles passent... j'ai besoin de partir d'ici, mais en même temps, je suis comme tétanisée sur place... peur de faire les mauvais choix, peur de ne pas savoir conduire, peur de ne plus avoir de sous, peur qu'ils nous arrive qq chose, peur de choisir la mauvaise destination... peur... alors que je lui répétais toujours la fameuse phrase de Dune: je ne connaitrais pas la peur car la peur tue l'esprit... mais après une telle perte peut on avoir encore un esprit qui fonctionne ??? je doute... il fonctionne en mode robot.. mais qd il se pose, la chute est dure, et effrayante...

pourtant je le sens présent, je rêve de lui et ça fait deux nuits que je rêve que je le pleure... comme si je ne le pleurais pas assez en journée ! il m'a déjà dit qu'il allait bien... je le sais mais je ne ressens pas cette sécurité que j'avais rien qu'en sachant qu'il était là.... même quand il bossait toute la journée et rentrait tard, je n'avais pas peur... je me sentais en sécurité.. maintenant plus...




Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 248
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #13 le: 23 Juin 2020 à 13:14:31 »
Maintenant la sécurité pour tes filles cela doit etre toi.
La peur qui t'habite actuellement est tout à fait légitime. Petit à petit elle partira mais il faut un peu de temps.
Il t'a dit qu'il allait bien crois le et de toute façon comme tu l'as écris , il est partout avec toi, avec vous.
Occupes toi de programmer des vacances, il n'est pas nécessaire d'aller loin, juste quitter le domicile quelques jours et voir autre chose.  Vous en avez besoin.
Quant aux petits bricolages, c'est difficilement surmontable quand c'était notre moitié qui le faisait.  On apprend à demander aux autres et on regarde comment ils font pour éviter de leur redemander (enfin, ce que l'on peut faire bien sur).
Meme 4 ans après, en ce qui me concerne, je demande à mon entourage mais ce n'est jamais le moment. Alors, on s'impose parce qu'il le faut. Les "si tu as besoin, demandes moi" combien de fois l'ai je entendu. Pour ne pas trouver grand monde en définitive.  Pas plus tard qu'aujourd'hui, mon rotofile coupait tres mal, avait besoin d'etre éguisé. Mon frère, me disait, je te le ferais, t'inquiètes! Et bien malgré mes demandes, il n'a jamais le temps. Et bien aujourd'hui, j'ai vu mon voisin et j'ai osé lui demander et c'est fait. J'en ai profité pour bien regarder, j'ai vu et la prochaine fois j'essaierai.

Ceci  est un détail bien sur. La peur de ne pas y arriver est bien présente et coupe toute envie d'avancer.  Mais on avance, à petits pas. Et on ne les oublie pas. Ils sont à jamais dans nos cœurs.

Hors ligne lili44

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 184
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #14 le: 23 Juin 2020 à 13:59:02 »
La peur, voilà un sentiment que je ne connaissais pas avant.
Nous avons tous et toutes perdus notre équilibre, notre centre de gravité n’est plus le même.
Nous sommes tous et toutes amputés d’une partie de nous mêmes et après presque 15 mois  du départ de mon amoureux, je suis incapable de programmer des vacances.
La première année c’était un séjour en famille, cette année je reste à la maison.
Je regarde moi aussi mais impossible de finaliser, j’ai l’impression de le trahir mais  comment organiser quelque chose sans lui : impossible.
Tous les souvenirs de vacances remontent à la surface et c’est douloureux. Je suis tout à fait capable de partir en vacances seule mais  c’est trop tôt pour passé le cap pourtant le fait de changer d’air me ferait du bien mais je suis figé.
Moi aussi j’ai peur et la solitude me convient bien, c’est rassurant de rester dans un environnement familier.
J’ai de travaux de rafraîchissement à faire ( tout est resté en plan à cause de l’état de santé de mon amoureux) mais là aussi je fais un bloquage, j’ai le cœur qui se serre quand je me sert de ses outils alors refaire une peinture ou une tapisserie, je n’ose même pas l’envisager.
Le manque est tellement présent.

Tendres pensées à tous nos amoureux et amoureuses