Auteur Sujet: 3 mois déjà.. 3 mois à peine...  (Lu 481 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pensées

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le souvenir, c'est la présence invisible (V. Hugo)
Re : 3 mois déjà.. 3 mois à peine...
« Réponse #15 le: 23 Juin 2020 à 14:53:22 »
merci pour vos retours... figé, c'est le terme.. figé... exactement ça... le temps s'est figé... j'ai fait les travaux car c'était des travaux prévus. j'avais prévu de les faire lors de son hospitalisation. Nous avions chois les couleurs des peintures... au début c'était notre chambre et le couloir... on devait racheter un lit même si le nôtre était récent. il voulait un lit électrique pour son dos... j'ai tout fait machinalement... il n'était plus à l'hopital mais j'avais dit que je le ferai. il détestait la peinture... je savais que c'était moi qui allait le faire, même si j'ai deux mains gauches et que ce serait mal fait. j'ai acheté un nouveau lit mais pas électrique... comme il m'est resté bcp de peinture j'ai décidé de faire son bureau et la chambre d'amis qui sont côte à côte... il faisait de la musique et il y avait 8 ou 9 claviers, des enceintes, deux ordis et j'en passe... les filles travaillaient sur son ordi... alors j'ai voulu tout vider, tout enlever. il y avait du tri à faire. J'ai tout remis dans les boites et mis au dessus d'une étagère dans la chambre d'amis. puis j'ai juste échanger deux meubles de place, histoire de me dire que j'ai changé qq chose et que quelque chose dans ma vie a changé... puis plus rien... il ne voulait jamais que je touche l'électricité, puisque c'etait un peu son métier... et surtout sa passion...

le copain qui venait m'aider me montrait comment faire les choses ... et je fais toute seule... je veux bien qu'il me remontre comment faire... je veux bien apprendre... je vais attendre que mon neveu ou mon beau frère vienne chez moi. ça ne me dérange pas que ça reste en plan... comme si c'était un temps suspendu entre nous...

"La sécurité de tes filles c'est toi"... oui les filles ont peur me perdre et je ne veux pas qu'elles me perdent. Non que j'ai peur de la mort, mais elles se perdront elles-mêmes, à leur âge. La petite a déjà beaucoup de mal avec la mort de son père, je n'ose pas imaginer s'il m'arrive quelque chose. J'habite en normandie, ma soeur la plus proche en RP... ma belle-mère n'aime pas mes filles et les demis-frère et soeur sont aux abonnés absents... elles demandent régulièrement ce qu'elles deviendront s'il m'arrive qq chose... si je tousse ou je suis trop fatiguée, elles s'angoissent très vite, surtout la grande...

mais moi, je n'ai pas les épaules pour une telle responsabilité...  je me dis que d'autres personnes réussissent à élever leurs enfants seuls... mais j'ai peur de ne pas réussir. à l'heure où elles refont un oedipe d'ado, à l'heure de leurs orientations scolaires, j'ai peur de ne pas savoir les conseiller, les rassurer... faire ce qui sera bon pour elles... nous deux on savait... toute seule, je ne sais plus
Tu n'es plus là tu tu étais, mais tu es partout là où je suis
(V. Hugo)