Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 484218 fois)

0 Membres et 7 Invités sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2341 le: 14 Avril 2018 à 18:35:43 »

Il y a des jours où mon humeur est vagabonde... sans domicile fixe... désespérément perdue ! anarchique !

Je ne m'oblige à RIEN ! ni pour moi ni pour personne !

J'y pense pourtant mais ...  je suis en pleine souffrance désertique...

Je n'ai pas les mots... peut être... douceur et tendresse...

Je pense à toi.
Je t'embrasse.

Affectueusement.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2342 le: 15 Avril 2018 à 18:34:51 »
Feu! Chatterton... Souvenir

https://www.youtube.com/watch?v=qunnzffFTj0

Une adorable Amie... MERCI infiniment, je découvre... j'adore ! j'adore ! j'adore !

"Le passé qui nous hante est un jardin vivant."


Paroles de la chanson Souvenir par Feu Chatterton

J’aime ta peau dorée
Toi qui me donnait tout
Et ta main délivrée
J'aimais la peau dorée
Mais maintenant je pleure, ton nom
Et maintenant je pleure, ton nom
Un oiseau chante je ne sais où
C'est, je crois, ton âme qui veille
Les mois ont passés les saisons
Mais moi je suis resté le même
Qui aime, qui attend, que revienne le printemps
Qui aime, qui attend, de reconnaître un jour le printemps
Nous ne nous reverrons plus, sur Terre
Dit le poème, le passé vient plus vite qu'on pense
La, la, la, la, la, la
A genoux j’implore le ciel et mer
Et ce brin de bruyère
Seul souvenir pour récompense
Quel est cet endroit où dans l'ombre confuse ?
Les démons et les anges se mélangent
Ah je te rejoins dans cette brume épaisse
Que le tabac, le benjoin, obscurcissent
Alors je pleure, ton nom
Oui je pleure, ton nom
Un oiseau chante je ne sais où
C'est, je crois, ton âme qui veille
Les mois, comme toujours ont passées les saisons
Mais moi je suis resté le même
Qui attend, que revienne le printemps
Qui aime, qui espère, connaître la fin de l'hiver
Nous ne nous reverrons plus, sur Terre
Dit le poème, le passé vient plus vite qu'on pense
La, la, la, la, la, la
A genoux j’implore le ciel et mer
Et ce brin de bruyère
Seul souvenir pour récompense
Ouais comme Apollinaire
Un souvenir pour récompense
Nous regagnerons la confiance
Nous regagnerons la confiance
Comme une terre ferme
Comme une terre ferme
A jamais
Nous regagnerons la confiance
Nous regagnerons la confiance
Comme une terre ferme
Comme une terre ferme
A jamais
De l'autre côté
De l'autre côté de la mer
A jamais
Il me reste plus rien de toi
Tu sais, ton absence m'appartient
On s'est laissé à l’orée de ce bois
C'est un joli jardin je crois
C'est un joli jardin je crois
C'est un joli jardin que l’orée de ce bois
L’orée de ce bois …
Où l'on s'est laissé
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Que de l’autre côté de la mer
A jamais
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Nous ne nous verrons plus
Que de l’autre côté de la mer
A jamais
Il me reste plus rien de toi
Tu sais, ton absence m'appartient
On s'est laissé à l’orée de ce bois

On s'est laissé … là.
« Modifié: 15 Avril 2018 à 18:53:40 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2343 le: 16 Avril 2018 à 01:05:50 »


Tristesse

J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J’ai perdu jusqu’à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j’ai connu la Vérité,
J’ai cru que c’était une amie ;
Quand je l’ai comprise et sentie,
J’en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d’elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d’avoir quelquefois pleuré.



Alfred de Musset

                                                                                                    ***************************************

https://www.youtube.com/watch?v=pWJ1wpp-N0k

" Il est parti... c'est qu'il se lève à l'aube ! "

                                                                                                                              ************
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2344 le: 16 Avril 2018 à 10:41:34 »

https://www.youtube.com/watch?v=WPQmtlTlGZ8

Paroles de la chanson "Comme Une Evidence" par Grand Corps Malade

En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête
Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte
Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d'elle
Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel

Mais j'ai un gros souci, j'ai peur que mes potes se marrent
Qu'ils me disent que je m'affiche, qu'ils me traitent de canard
C'est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée
Quand t'ouvres un peu ton coeur, mais moi cette fois je veux assumer

J'ai un autre problème, il est peut-être encore plus lourd
C'est que t'as pas droit à l'erreur quand t'écris un texte d'amour
Moi, les trois prochains couplets, je voudraient que ça soit des bombes
Si j'écris un texte sur elle, je voudrais que ça soit le plus beau du monde

Elle mérite pas un texte moyen, j'ai la pression, ça craint
Fini de faire l'intéressant, avec mes voyages en train
Là c'est loin d'être évident, moi je sais pas comment on fait
Pour décrire ses sentiments, quand on vit avec une fée

Il faut avouer qu'elle a des yeux, ils sont même pas homologués
Des fois ils sont verts, des fois jaunes, je crois même que la nuit ils sont violets
Quand je m'enfonce dans son regard, je perds le la je n'touche plus le sol
Je me perds profondément, et j'oublie exprès ma boussole

Depuis que je la connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées

Je comprends pas tout ce qui se passe, y a pleins de trucs incohérents
Depuis qu'elle est là rien n'a changé, mais tout est différent
Elle m'apporte trop de désordre, et tellement de stabilité
Ce que je préfère c'est sa force, mais le mieux c'est sa fragilité

Ce n'est pas un texte de plus, ce n'est pas juste un poème
Parfois elle aime mes mots, mais cette fois c'est elle que mes mots aiment
Je l'ai dans la tête comme une mélodie, alors mes envies dansent
Dans notre histoire rien n'est écrit, mais tout sonne comme une évidence

J'ai redécouvert comme ça réchauffe d'avoir des sentiments
Mais si tu me dis que c'est beaucoup mieux de vivre sans, tu mens
Alors je les mets en mots et tant pis si mes potes me chambrent
Moi je m'en fous, chez moi y a une sirène qui dort dns ma chambre

J'avais une vie de chat sauvage, elle l'a réduite en cendres
J'ai découvert un bonheur tout simple, c'est juste qu'on aime être ensemble
On ne calcule pas les démons du passé, on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Y a des sourires et des soupires, y a des fou rires à en mourir
On peut s'ouvrir et s'en rougir, déjà se nourrir de nos souvenirs
Les pièges de l'avenir nous attendent, mais on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2345 le: 16 Avril 2018 à 10:55:21 »

Grand Corps Malade... J'ai pas de mots

https://www.youtube.com/watch?v=IrET7A1Km0o
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2346 le: 16 Avril 2018 à 12:52:49 »

OH !MERDE et MERDE !

Mes yeux sont très très fatigués ! interdiction de lecture et d'écriture... de tout écran... d'ordinateur... de télévision... etc...

Interdiction de forum... comme ça... ça va vous faire des vacances ! hihi huhu ! moi aussi d'ailleurs, j'me casse... aux Seychelles !

Je dois reposer mes yeux... et ma tête ! merde, merde et merde !

A bientôt...

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2646
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2347 le: 16 Avril 2018 à 13:29:42 »

    J'ai dû aussi réduire mon temps sur écran

     à un moment, on a les yeux qui "brûlent"

     C'est une mauvaise lumière, je porte souvent des ... lunettes de soleil pour lire sur ordi !
     Enfin, tout ça pour dire prends bien soin de toi Federico.
     Et que la "vraie vie" t'apporte de délicieux et joyeux détails.
     M.   

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2348 le: 16 Avril 2018 à 23:01:33 »


https://www.youtube.com/watch?v=HBx5Ud-wm58... Sona Jobarteh... Mamamuso

J'a-do-re ! j'a-do-re ! j'adore !

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2349 le: 16 Avril 2018 à 23:08:55 »


Contradictions

Ils cohabitent en moi.
Se battent sans qu’on le voie :

Le passé le présent
Le futur et maintenant
L’illusion et le vrai
Le maussade et le gai
La bêtise la raison
Et les oui et les non
L’amour de ma personne
Les dégoûts qu’elle me donne
Les façades qu’on se fait
Et ce qui derrière est
Et les peurs qu’on avale
Les courages qu’on étale
Les envies de dire zut
Et les besoins de lutte
Et l’humain et la bête
Et le ventre et la tête
Les sens et la vertu
Le caché et le nu
L’aimable et le sévère
Le prude et le vulgaire
Le parleur le taiseux
Le brave et le peureux
Et le fier et le veule…

Pour tout ça je suis seul.



Esther Granek (1927-2016)
Ballades et réflexions à ma façon
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2350 le: 16 Avril 2018 à 23:57:08 »
https://www.youtube.com/watch?v=ACknHzCG61I... Dan Patlansky... Big things going down...

A déguster sans modération...

https://www.youtube.com/watch?v=MTdozEmP8LY... Mighty Sam Mc Clain... I'm tired of these blues

ça c'est tout ce que j'aime beaucoup !

« Modifié: 17 Avril 2018 à 00:19:16 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 605
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2351 le: 17 Avril 2018 à 08:40:50 »
" Je dois reposer mes yeux... et ma tête ! merde, merde et merde ! "

c'est bon , il te reste les oreilles,
Merci pour cette belle découverte de Sona JOBARTEH
j'en ajoute une ,  kemet :

https://www.youtube.com/watch?v=T24fX_NY4jg
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2352 le: 17 Avril 2018 à 12:21:38 »

Bon... bonjour d'abord... ce matin, j'ai envie de rigoler ! donc mon écriture va être légère et non sérieuse !

Je ne sais pas encore ce que je vais bien pouvoir raconter mais je vais essayer... selon l'inspiration de l'instant présent !

Je préviens en cas de réclamation intempestive... c'est à prendre au treizième degré !

Eh bien NON, je n'ai toujours pas de nouvelle compagnonne ! MOI !
"En même temps" je me sens tellement diviser ... je dirais plutôt sur-multiplier en plusieurs  personnes...
Une le matin, une autre à midi et enfin une troisième le soir ! enfin, je suis devenu un vrai puzzle à 1000 pièces ... toutes bien évidemment séparées les unes des autres et que malheureusement je n'arrive pas à rassembler ! huhu !

Ce mardi matin, je suis allé comme d'hab au marché de plein vent de mon village... j'adore ça... j'achète quelques "trucs", c'est coloré, convivial et... il y a plein de nanas ! je vois bien que "quelques unes" me regardent et me sourient... moi, tout de suite, je les imagine... dans mon pieu (mon lit) ! ça ne doit pas être normal de penser comme ça ! remarquez je serais super emmerdé après ... moi qui ai pris l'habitude de dormir tout seul dans mon grand plumard !
Ce ne sont pas des spécialistes de la santé mentale dont j'ai vraiment actuellement besoin mais plutôt d'une ... belle et sexy sexologue pour me "débloquer"  car je "dérape" grave ! hihi huhu jaja !

A part ça... pour midi... j'ai le choix entre les plats cuisinés :  paëlla espagnole,  couscous oriental et poulet basquaise !

Franchement, j'me plains parce que j'suis chiant et râleur... mais finalement j'suis bien tranquille-peinard !

Bon, je m'empresse cependant de rajouter que je ne suis pas prêtre et que je n'ai pas fait voeu de chasteté toute ma vie !
C'est une période qui commence à me peser et à trop durer mais qui je l'espère va bientôt arriver à échéance !

https://www.youtube.com/watch?v=KO8d8A0GNKw... Vous les femmes... Julio Iglesias

OUI, oui, oui ... vive le scoubidou boum boum... les galipettes pouêt-pouêt ! et autres parties de jambes en l'air !

Le temps est ma-gni-fi-que... oh soleil  ! je t'aime !

Bon appétit à toutes (et à tous)... agréable journée !

Amicalement, solidairement.
Federico

PS : ce message ... c'est pour me faire RI-GO-LER ! si ça fait sourire quelques uns ou unes ... tant mieux !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 349
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2353 le: 17 Avril 2018 à 12:36:08 »
J'adore !!!!!!!!

Nath

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2595
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2354 le: 17 Avril 2018 à 14:40:00 »

Bon... bonjour !

Je reviens vers vous ... si vous n'y voyez pas d'inconvénient ! hihi !

j'ai finalement mangé la paëlla espagnole... comme quoi, on est toujours rattrapé par son passé en l'occurrence mon origine CAStillane ... je me suis également bien servi un grand kir médocain ! suis un peu "pompette" !

Ce soir ? je vais faire gaffe mes p'tits zamis ! et c'est pas parce que j'ai plein de bonnes choses dans mon frigo qu'il faut que je fasse le con ! bon, ça c'est dit !

J'crois que je vais faire une p'tite sieste solitaire... puis une grande promenade en fin d'après midi le long du canal du midi !
ça devrait me détendre... et ça reposera mes yeux ! je mettrai mes belles lunettes de soleil !

Il fait super beau ! j'en reviens pas... alors, profitons... profitez !

Nous avons fait de notre mieux... selon les dures circonstances du moment !

Federico

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !