Auteur Sujet: Racontons nos beaux souvenirs  (Lu 103100 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #285 le: 25 Juillet 2013 à 23:26:38 »
coucou dan,
je suis dans l'attente  d'une petite histoire , allez,  cherche un peu, tu vas bien finir par en trouver une,
j'en ai besoin pour passer le cap de ma première année de deuil, le 30 juillet
bisous
sylvie

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #286 le: 26 Juillet 2013 à 22:23:58 »
  On a toujours eu à coeur , Odile et moi , de feter notre rencontre , un 8 mai 1965 ( çà fait peur , hein , les jeunes ! )

 Une année , en 1995 ou 96 , j'avais passé un accord avec Christine , la directrice de l'hotel " Pélican " ( Sénégal ) , accord qui consistait à lui fournir des planches pour exposer dans la salle de restaurant de l'hotel , et qui proposaient aux clients une sensibilisation à l'environnement de l'hotel ( oiseaux , mangrove , termitières , serpents , etc . etc....) , en échange nous étions invités pour deux semaines , en dehors des périodes scolaires , ce qui eut pour résultat notre départ un matin de mai de l'aéroport d'Orly , pour Dakar , et le Sine Saloum... mais , à l'aéroport nous décidames , d'amener avec nous de quoi feter notre anniversaire sur place ! On feterait là bas !
 Nos "courses " aux magasins free taxes , comprenaient une bonne bouteille , en l'occurrence un Haut Médoc , millésimé , et une boite de foie gras ...J'ajouterai qu'Odile fit aussi le plein ( cling !....cling....) d'Armagnac , du vieux , car me dit elle :
- Et qu'est ce que je vais faire , moi , toute seule , pour passer le temps , pendant que tu vas cavaler dans la brousse , moi ?

Arrivés à Dakar et après la longue piste jusqu'au Saloum , je rangeais soigneusement la bouteille et la boite tout près de l'air conditionné , pour avoir le maximum de fraicheur ....( Odile appelait la ventilation : l'air con ! ) On croyait bien faire .....

 Le début du séjour commence bien , malgré la grosse chaleur ( fin de la saison sèche ) et les tempetes de sable , le vent d'est nous apportant le sable rouge du Ténéré . Odile se baignait , seule , dans la piscine , étonnée que les quelques rares touristes présents  se calfeutrent dans leur bungalow , de peur de se perdre dans cet air ocre ...
 - Des vraies femmelettes , surtout les mecs !
 Christine regardait la piscine  d'un air songeur ...
- C'est un vrai bouillon de culture , il va falloir curer çà !
...Une fois partie , Odile ralait :
- De quoi elle se mele celle là , on lui a rien demandé , l'eau est à 33° , c'est le bonheur !
 Je ne me suis trempé dans cette boue que deux ou trois fois , juste le temps d'attraper une otite ( légère...)
 

  Arrive le 8 mai .
- Ce soir , on se tape la cloche !
 ...Bon , on se prépare pour le diner , et on prévient Christine , mais un peu tard.....
 - Vous auriez du me le dire avant : j'aurai mis votre boite au frigo !
 On nous a installé une jolie table , et Odile m'a préparé un cadeau : ce qui n'était pas prévu ! On avait décidé de s'offrir un cadeau de retour à Paris ...J'ouvre le paquet : ce sont des gouttes pour les oreilles !
 - Mon lapin , ton otite ....et elle fit un geste explicite , discrètement !
 Christine arriva , en rigolant :
- j'ai envoyé Ansou ( un garçon , très gentil , qu'odile aimait bien ) à la pharmacie , j'avais aussi besoin de médocs !
 ....Ansou s'amène , sur ces entrefaites , avec un plat géant de crevettes de mangroves , des petites grises , sautées au beurre et à l'ail , un régal !
 J'ouvre la bouteille de Bordeaux , et je suis obligé de verser un verre à Christine , qui ne dit pas non , Odile ferme les yeux....
 Oula ! je viens d'inventer un nouveau plat : la soupe de foie gras !!!!
 Une fois dans l'assiette le foie gras s'étale , on pourrait le déguster avec une paille !
- Bon , le vin est chaud ! le foie gras est liquide ! mais c'est notre fete : on s'en fout ! au moins on ne l'oubliera pas !

 Non , je n'ai pas oublié....Ah , oui , j'ai attrapé aussi une angine ce soir là ......Odile avait raison :

 - C'est la faute à  " l'air con ! "

.........................................
      Bisou Sylvie !
« Modifié: 27 Juillet 2013 à 01:38:54 par dan43 »

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #287 le: 27 Juillet 2013 à 12:17:11 »
Quelques jolis vers , malheureusement je ne me souviens plus de qui .....Je les avaient en tete , ce matin , et ils m'accompagnent comme un cadeau .

                  La main de celle que j'aimais
                   
                  Douce , douce comme un pardon

                   Comme un oiseau au mois de mai

                   Palpite encore dans ma maison .


 .....peut se conjuguer aussi au masculin , amies et amis de coeur.

 

Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #288 le: 27 Juillet 2013 à 13:24:16 »
coucou Dan

un énorme merci pour cette histoire, passe un bon w-e
bisous
sylvie

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #289 le: 29 Juillet 2013 à 23:40:40 »
       Tabarka_ Tunisie _ Hotel Morjane  _ 1970

  Il n'y avait qu'un seul hotel sur la plage de Tabarka , sur la cote nord de le Tunisie , près de la frontière algérienne . Un hotel tout neuf , une plage toute propre et moi , tout jeune.....
  Odile , toujours en quete de compagnons , était " tombée en amour " de Said . Un grand et pur amour , plein de calins , de mamours de papouilles , et de grands coups de langue!
  Said c'était un bébé dromadaire ( on dit chameau , là bas ....)de quelques mois , dont la mère , une travailleuse , promenait les touristes, surtout allemands , le long du rivage.
  Or , un jour qu'on suivait le bord de mer , Odile à la recherche de coquillages , et moi des derniers phoques , qui survivaient sur les rochers , à quelques encablures , on vit le petit Said s'approcher , avec crainte , le museau en l'air , se dandinant , curieux mais prés de s'enfuir si l'on tentait une approche brusque ....Odile tendit la main , bien à plat et il vint la renifler , puis lui envoya un coup de langue , qui la trempa jusqu'au coude ! .....Et ce fut le Coup de Foudre ! " The" coup de foudre ! A rendre jalouse sa mère , qui gagnait sa croute , mais qui gardait un oeil attentif sur son rejeton ....Le chamelier s'approcha , sortit les mains des manches de sa djellabah , et cérémonieusement , ota son chèche rouge , faisant ainsi luire son crane rasé de frais au soleil :
  - Ti veux acheter Said , et li ramener en France ?
 -  Non , mais on est devenu copain ! Said ?
 -  Oui , Said , et la maman Fafa ! Said , déjà il t'aime !
 Franchement , je me voyais mal revenir avec ce bétail là ! A Boulogne , je n'aurai meme pas su ou le garer !

 De ce jour , et durant les trois semaines de notre séjour , Said ne quittait plus Odile , et la suivait partout ! Quand elle allait se baigner , il l'accompagnait jusqu'au bord de l'eau , et blatérait avec désespoir si elle s'éloignait du bord !
 - Vas pas là ou t'as pas pied !!! lui criait il ( ben , évidemment que je parle le chameau couramment , tiens ! ) C'était devenu tellement rituel que toute la plage attendait , sous sa paillote , les facéties de Said et Odile , l'attraction , quoi  .......

 Il ne voulait des caresses que d'elle , et n'acceptait meme pas que je m'approche ! Odile , comme à son habitude faisait , au buffet de l'hotel , dès le petit déjeuner , ample provision de victuailles diverses , ce qui réjouissait fort le chamelier :
 - Il va devenir un éléphant , si tu lui donnes tout çà à manger !
  Odile "arrosait" aussi le chamelier , mais Fafa , la mère refusait tout contact !
 - Elle est jalouse ....disait elle en rangeant soigneusement ce que la Fafa s'obstinait avec acharnement de gouter !
 - Tant pis pour toi ! çà en fera plus pour les autres !
 Bon , on peut s'étonner qu'Odile discutait avec les animaux comme elle l'aurait fait avec moi , mais je l'ai vue engueuler des objets qui refusaient de se plier à sa volonté , et de les prévenir que s'ils refusaient d'accomplir la tache assignée " ils ne perdaient rien pour attendre " !
Et , en général , ils terminaient leur vie en mille miettes , au fond de la poubelle !!! c'est que je connaissais l"Odile" par coeur , moi !
  Prenant de plus en plus d'assurance et de confiance , Said venait se coucher près de notre paillote , et restait là , couvant Odile d'un regard amoureux , ses quatre pattes repliées sous lui ............
 J'ai gardé une photo des deux tourtereaux , l'une enlaçant le cou de l'autre...........

 Un matin , notre voisine , sur la plage , voulut absolument offrir une friandise à Said , qui détourna la tete , dédaigneux ....
 Dépitée , la dame regagna sa paillote puis se dirigea vers la mer ...à peine avait elle parcouru dix metres , que voilà le Said qui se léve et se dirige vers la serviette de bain de la malheureuse donatrice . Et je le vois revenir triomphalement , tenant entre les dents , le grand chapeau de paille orange de la baigneuse ! Odile n'avait rien vu , occupée à ses mots croisés , mais quand je la prévins du vol caractérisé  accompli par son protégé , elle se leva pour tenter de récupérer l'immonde galure de notre voisine , Said , croyant qu'on allait jouer , se mit à cavaler sur la plage , et disparut avec le fruit de son larcin , derrière une dune , ou se tenait sa mère ...
  - Ils sont tous les deux en train de boulotter  le "capiau" ! faut dire qu'il est drolement tarte son chapeau !
 .......peu de temps aprés , la dame revint , et se mit en quete du couvre chef..........
 Perplexe , elle arriva vers nous , tout sourire :
 - Fous afez pas fu mon japeau, matame ?
 L'air étonné , Odile avec dans la voix un accent de sincérité , et un grand sourire innocent , désigna le coté opposé à la fuite de Said:
 - Il y a eu un gros coup de vent , par là !
 ...Et la dame partit à la recherche de son chapeau, d'un pas alerte !
 - Quand meme , t'exagères !
 - Ooooh , de toute façon , elle va s'arreter à la frontière !

 Said ne fit sa réapparition que le lendemain , frais comme un gardon!
 - Ouf ! mon gentil Said ! je croyais que tu étais malade , moi , à force de manger des saletés !

  Notre teutonne voisine avait acheté un nouveau chapeau , encore pire que l'autre ! Meme Said n'en n'a jamais voulu !

 En quittant le Morjane , Odile prit l'adresse du chamelier , qui nous écrivit pour nous donner des nouvelles de Said .....Je dus envoyer la photo du couple séparé , mais je me demande si le Said l'a gardée ?


 Nous ne sommes jamais retournés à Tabarka , et je vous raconte cette histoire , car hier , en rangeant des photos , j'ai retrouvé Said et Odile , avec , au dos de la photo , au crayon , cette simple phrase : O+ Said , mon gentil petit chameau , 1970 .

 Si le Paradis existe , je vous dis pas le cirque que je vais trouver là haut , le jour ou je vais me pointer !


Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #290 le: 30 Juillet 2013 à 09:07:38 »
coucou daniel,
merci odile,  de la haut,  tu m'as envoyé une peu de gaieté ce matin en ce jour si pénible pour moi.
merci dan
bis
sylvie

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #291 le: 02 Août 2013 à 20:11:00 »
Les Saintes _ Guadeloupe .....( suite )
 
  Notre chambre donnait sur la mer , à flanc de falaise ,au milieu de la végétation qui descendait , exubérante jusqu'à la plage . Le soir , après diner , nous contemplions les lucioles , qui se pourchassaient dans la nuit , les males faisant des appels de phares pour attirer les femelles ....on a rien inventé !

 Un soir , tandis que je lisais , allongé sur le lit, Odile s'affairait dans la salle de bain .

 L'hotel Bois Joli , à l'époque , ne disposait pas de " l'air con " , comme l'appelait Odile , et les fenetres étaient grandes ouvertes , apportant des parfums d'épices et de mer salée .

 Tout à coup , un grand barouf dans la salle de bain , et je vis Odile sortir , sautant comme un cabri , traverser la chambre , ouvrir la porte d'entrée , sortir , la refermer à la volée ! ...ah , oui , j'ai oublié de vous signaler qu'elle était complètement nue ! nue de chez nue !
 Elle se tenait donc dans le couloir ou s'ouvrait toutes les autres chambres ....
 Je jetais un coup d'oeil dans la salle de bain , m'attendant à devoir livrer un combat mortel contre  Alien ou Predator !
 Se cognant contre les murs , avec un froissement d'ailes , un impressionnant papillon deuil , de l'envergure d'un moineau , entièrement noir , s'efforçait de retrouver la sortie ....
 Bien entendu , la phrase fatidique et traditionnelle me fut lancée , à travers la porte :
 - Fais le partir , et le tues pas !
 Courageusement ( ben oui , quand meme , c'était un sacré morceau ! ) je m'armais d'un verre et d'une feuille de papier pour coincer le monstre , mais celui ci me passa au dessus de la tete , vrombissant tel un hélicoptère d 'Apocalypse now....et s'enfouit dare-dare dans les plis d'un rideau , près de la fenetre .
 - Il est parti ?
 - heu ...oui, tu peux revenir !
 Odile passa le bout du nez par l'entrebaillement de la porte , inspectant , méfiante , tous les coins ( visibles ) de la chambre , puis se décida à rentrer ! Juste à temps : un couple montait se coucher , en discutant à mi-voix ......
  Comme je lui faisais remarquer que sa tenue aurait pu choquer des yeux chastes ( quoi que ...) , elle me répondit , les sourcils froncés:
 -  Hého! t'as vu s'il est gros ! ...Et puis je m'en fous , "ils" en auraient pas perdu la vue !
 J'ai craint , tant que le couple ne pénètre dans leur chambre , que le papillon ne refasse son apparition , car Odile n'aurait pas hésité à reprendre la direction du couloir !Heureusement , il n'en fut rien...
 - Fermes les fenetres !
 Je ne fus tranquille qu'une fois la lumière éteinte et Odile endormie ....
 Le lendemain , je défis délicatement les plis du rideau : le papillon ronflait aussi , mais je l'envoyais à l'extérieur , et il disparut dans les frondaisons d'un grand bois-bandé ( c'est un arbre ... )

 De ce jour , je crevais de chaud , les fenetres fermées tous les soirs ....aussi , pour me raffraichir , je bus deux ou trois planteurs , et le plus rigolo fut que je vis , j'en suis sur , des étoiles bouger dans le ciel , ce soir là !
 - C'est pas le ciel , c'est le plafond et les lucioles !  c'est moi qui boit et c'est toi qu'est saoul ! mon pauv' gars , tu tiens pas le coup !
 - Oui , je vais freiner sur les planteurs : demain , un seul , et toi ?

 ....Mais elle dormait déjà !


Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #292 le: 02 Août 2013 à 23:20:56 »
 :) ;) ;) :) :) merci dan
bis
sylvie

Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #293 le: 03 Août 2013 à 18:53:28 »
coucou dan,

je compte bien lire plein de souvenirs d'odile et de toi, à mon retour de vérona,
alors, au travail  :) :)
bisous
sylvie

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #294 le: 03 Août 2013 à 20:48:31 »
Chère Sylvie

Tout d'abord , je te souhaite un beau voyage à Verona , ville que je ne connais pas ( en Italie , il y a les mangeurs de polenta _ dans le nord _ et les mangeurs de spaghettis plus au sud ....les italiens aimaient se chambrer là dessus ...). Je connais la Toscane , et Rome , pour ma part .....et je sais cent recettes de pates ! environ.......

 J'espère trouver d'autres histoires à raconter , mais je vais manquer de munitions ! et puis , il y a des histoires que je garde pour moi , pour nous ....mon petit jardin secret , tu vois  ?

 Je t'embrasse , et à bientot

 Daniel

Hors ligne djack

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #295 le: 03 Août 2013 à 23:39:05 »
 coucou Dan,
 :) :) :) :) :)
je connais bien l'italie vu que je suis d'origine italienne de par mes parents, mais pas dans le nord , verone, et le lac de garde je ne connais pas, par contre,  venise, florence, rome je connais, j'aime l'italie particulièrement "fano" ma petite ville balnéaire ou j'ai passé mes vacances étant petite

a bientôt
bisous
sylvie
ps : si tu passes par la lorraine je te ferai la polenta alla salciccia, ou des lasagnes, ou des niocchis, ou des tortelles, bref des pâtes faites maison
pour te remercier des tes belles histoires

Hors ligne coeur

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 387
  • Je t'aime à la vie, à l'amour !
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #296 le: 03 Août 2013 à 23:46:13 »
Sylvie,
je ne raconte pas de belles histoires ...... mais j'aimerais bien gouter tes lasagnes !  :-*
"Tenir, toujours tenir ! Tenir le cap ! Envers et contre tout ! Dans la continuité de ton Amour !"

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #297 le: 04 Août 2013 à 02:42:09 »
 bonsoir Sylvie , beaucoup de points communs :

Mon père : romain , mon grand père : Abbruzzes , ma grand mère : Florence , et je passais une année sur deux les vacances en Toscane ( Follonica ) .... à quand un concours de pates ? una spaghettata ! Fano , c'est pas très loin de San Marino ? j'ai une bonne amie là bas , qui te fait un tiramisu à tomber!  
       bon , tout çà m'a donné  faim , je me ferai bien deux pates , moi ....

  Amitiés , et merci , je retiens ton invitation .....( en passant par la Lorraine...avec ma fourchette ! )

  Dan





 
« Modifié: 04 Août 2013 à 02:45:26 par dan43 »

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #298 le: 05 Août 2013 à 23:23:08 »
Les Réveillons......

Quand j'étais tout petit ....c'est bien simple c'était hier ! si , si , je me souviens très bien : les bus avaient une plate forme , dans le métro il y avait des premières et des secondes , la Caravelle commençait ses premiers vols , et la DS étonnait tous les français ! La télé n'avait qu'une chaine , et le midi je me dépechais de rentrer du lycée pour écouter "signé Furax " ...
 Et puis venait le réveillon de la St Sylvestre .
 Traditionnellement , il y avait des huitres , de la langouste ( de Bretagne ! ma mère y tenait...) et des amis ...beaucoup d'amis ! Maman disait que si mon père n'avait pas invité tous ces pique assiettes on aurait pu s'acheter _facile_ le chateau de Versailles !
 Des italiens , et des "généreuses " italiennes , genre Fellini , si vous voyez ce que je veux dire ....
 Mon père possédait cette rare faculté de tomber toujours sur des cas .... des chanteurs d'opéra ratés , qui ne possédaient qu'une chemise , un étrange assemblage de deux poignets et du col , le tout maintenu en place par une série de ficelles qui courait sous la veste ! d'un énorme gigolo spécialiste des bijoux , qui avait , un jour de beuverie , fait une friture des poissons exotiques que sa maitresse , propriétaire d'un restaurant dans le quartier de l'Etoile soignaient avec amour , d'un artiste peintre qui ne peignit toute sa vie que l'ile d'Oléron , et d'un vendeur de gadgets qui ne fonctionnaient qu'une seule fois...Nous autres , les enfants , on rigolait bien à écouter leurs exploits , tous inventés , mais qui nous faisaient rever ....Et puis , vers minuit , arrivait le clou du spectacle : il signore Gaetano C. ingénieur de l'aéronautique italienne , mais qui , n'ayant aucune confiance dans les avions à réaction , s'amenait tous les ans par le train ! Communiste convaincu , et le plus honnete homme que j'ai connu , il sortait de sa valise , des tas de victuailles : saucisses de foie , nougats , amaretto , pates fraiches , tomates en boites , un vrai trafic ....
- J'ai passé de la nourriture pendant tout le fascisme , je vais pas me dégonfler devant trois douaniers , non !  ...traduit de l'italien , bien sur ....
 On faisait un boucan de tous les diables , on sortait chianti sur chianti , , on terminait par la "zuppa inglese " , un dessert moelleux surmonté de meringue .....Les femmes délassaient leur corsage , les hommes relachaient les bretelles , un film , je vous dis ! une comédie à l'italienne , drole et bonhomme à la fois . Convivialité absolue ! On installait le phono , un Pathé Marconi , et çà dansait jusqu'à plus d'heure ...

 Vers trois heures du matin , les hommes se regardaient.........l'un lançait , timidement :
 - je sais pas vous , mais moi , j'ai comme un creux ....
 -oui , reprenait un autre , je mangerai bien deux pates !....
 - juste pour digérer !
 ....Et c'était reparti ! Pour une tournée de "aglio e oglio " , pates arrosées d'une sauce vite prete , d'ail et d'huile d'olive .
 Nous , les enfants , on était couché , et ma mère ralait , car le midi du premier janvier , mes grands parents amenaient une bouteille de Monbazillac , pour accompagner la blanquette , spécialité de ma grand mère . Mon grand père , lui , tel un magicien , tordait des rouleaux de sucres filés avant de les couper en berlingots sur la plaque de marbre ....
 Je comprends maintenant pourquoi ma mère semblait fatiguée !

 Aussi , parce que , évidemment , on se payait mon frère et moi , une "crise de foie" carabinée !
 Ce qui étonnait toujours mon père :
 - çà doit etre la cuisine bretonne !......

 Je sais pas vous , mais moi , tout de suite , là , j'ai pas faim .....quoique deux pates ....
 
« Modifié: 06 Août 2013 à 02:23:59 par dan43 »

Hors ligne Tinou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 241
Re : Racontons nos beaux souvenirs
« Réponse #299 le: 06 Août 2013 à 10:26:21 »
Je ne mets pas de commentaires Daniel... Mais sache que je lis chacun de tes "beaux souvenirs"...
Martine, amie de coeur