FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Les mots qui apaisent => Les beaux souvenirs => Discussion démarrée par: dan43 le 01 Février 2013 à 21:35:35

Titre: Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Février 2013 à 21:35:35
 Bonjour à tous et toutes ,

 Ce fil est uniquement consacré à l'évocation de nos beaux souvenirs.

 Si la perte de votre conjoint est très proche , il pourrait vous blesser , car les beaux souvenirs , quand on les évoquent , font mal .

 Dans ce cas attendez , et revenez dans quelques temps , quand vous en sentirez le besoin . Ne vous faites pas de mal
Mais ici , vous ne trouverez que tendresse  , et  l'humour qui viendra naturellement faire vivre ces textes ne sont que le reflet  du bonheur passé.
Pour ne pas oublier combien nous avons eu la chance d'etre heureux! , venez dire , ici , vos anecdotes ,droles ou touchantes .

 Ce n'est pas un concours littéraire , pas de "note" ni de jugement , juste un petit sourire , de la légèreté  , de l'amour!

 Bienvenue! je compte sur vous pour m'accompagner dans ce voyage au pays ou vivent nos amours......

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: clara le 01 Février 2013 à 21:41:56
merci Daniel de continuer ... j'ai des souvenirs dans la tête mais pour l'instant, ils ne vont pas jusqu'à mon clavier ... mais comme chaque soir, j'attends les tiens !
 :-*
Claire
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 01 Février 2013 à 22:39:43
Bonsoir, tous les amis et amis de coeur..

Un petit moment à partager avec vous...
 

Alexandre était de quelques années plus phylosophe que moi...

Le pti ti  à  3 ans n'avait de cesse que de connaître son âge...
Un soir, je lui ai répondu quand pour la énième fois il demandait :
- quel âge tu as papa ?  >:(

- quanrante douze !!!

Et à tout le monde Timinou disait :

 - Papa et maman, ils ont quanrante douze ans... pour lui, nous avions le même âge !
Cela me faisait plaisir... Son papa, était tellement jeune....
Les gens nous regardaient amusés, nous leur faisions un petit clin d'oeil complice...
pour garder le secret !

A mon anniversaire, timinou s'écria :
 - Bon anniversaire Maman ! quanrante treize ? aujourd'hui !

Avec Alexandre, on s'est regardé, avec le fou rire...
on a repris en coeur ... "Oui quanrante treize ans !" !!!! :D

Un jour, à la pharmacie, il a vu la carte de ma mutuelle...
Maman, je sais quel âge tu as ! ... ce n'est pas quarante treize !
il avait calculé mon âge... Cela me rajeunissait !  pas de problème... ;)

- Alors papa aussi, il est plus jeune !

Timinou était content, ses parents étaient encore plus jeunes !!


L'âge véritable de son père, il l'a entendu à sa  mort... :'(
Il a seulement répondu... alors tu ne vas pas mourir maman !!!

Je lui ai expliqué qu'on ne peut pas savoir à quel âge on va mourir...
Que nous ne décidons de rien à ce sujet et que c'est pour cela qu'il faut profiter dès à présent
de tous les petits moments passés ensemble, car ce sont des instants simples, des instants de petit bonheur...

A Alexandre, toujours aussi jeune dans mon coeur !

Alexandre est mort le 7 février dernier... Il a été enterré le 14 février, le jour de la fête des amoureux ! Quel humour.....
A jamais il sera dans mon coeur... Aujourd'hui c'est un hommage que je lui rends. Car je sais que jamais je ne l'oublierai.

J'ai décidé ce soir, après ce message, de ne plus venir sur le forum, du moins pour un temps. On verra après...

Tititou
je vous serre très fort 3 fois la main.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Février 2013 à 23:26:11
 Merci Clara , mais il faut m'aider ! Je ne suis pas  " les mille et une nuits " à moi tout seul!
Mais promis , demain , je serai fidèle au poste!

  Tititou , merci aussi à toi , reviens vite ....

  Qu'un manteau d'étoiles recouvrent vos reves .

  avec tendresse

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 02 Février 2013 à 21:22:35
Sénégal.1982.  Sine Saloum , Hotel Les Piroguiers

Déjà , il faut y arriver aux Piroguiers!

Le Sine Saloum est une vaste zone ,un triangle de 25 kms de coté , ou serpentent des milliers de canaux d'eau saumatre , dans un enchevêtrement de palétuviers , ce que l'on appelle la mangrove. C'est l'endroit privilégié pour la pêche , et l'observation des oiseaux .

Mais quand l'avion arrive à Dakar avec cinq  heures de retard , et après trois heures de route ...Le fleuve, la piste s’arrête là

Nuit étoilée au bord du fleuve sous un bel acacia  , appels de phares , l’hôtel est de l'autre coté , a cinq cent mètres environ, le vent nous amène des effluves de poisson grillé , et d'oignons frits ....une torture!

 -dis donc , çà répond pas vite !
- c'est Charles De Gaulle , il doit manger , il a besoin beaucoup manger!
  Je regarde notre chauffeur qui vient de s'exprimer avec un grand sourire ;
 - j'y comprends rien , De Gaulle , il est mort , comment il fait pour manger?
- MAIS NON , De Gaulle c'est pas celui là! De Gaulle sénégalais , c'est le piroguier qui doit venir nous chercher!!!
-Et il s'appelle De Gaulle?
-Son papa il était fou! il est parti faire la guerre avec le général De Gaulle !Alors , il dit : mon premier fils , il s'appellera  De Gaulle ! Voila!
- Et pourquoi il doit manger beaucoup?
 - parce que je te l'ai dit , il est fou!!
 -On mange?
..voix ensommeillée d'Odile , dans le fond du minibus ....
 -bientôt! On attend De Gaulle!

 Un bruit de moteur et dix minutes plus tard , une longue pirogue accoste sur le sable de la berge .

 Un grand noir descend et se marre:
- faut pousser , j'ai ensablé la machine , là!!
... Alors , on pousse !
 Odile monte à bord , serrant précieusement son sac , et on repart!
 -Dis,De Gaulle , pourquoi tu dois manger comme çà!?
- j'ai quatre femmes ! il faut que je mange , sinon , elles crient beaucoup!!!
  Hilarité du chauffeur!
 -Je t'ai dit, il est fou !!
-Si tu ris encore , je t'envoie dans le Saloum , moi!

 De Gaulle Diop  '(çà , c'est son nom...) m'explique qu'il a été obligé de mettre chacune de ses femmes aux quatre coins du village :
- j'achète un foulard a une , l'autre , elle crie , alors comme çà je suis tranquille !
- mais tu travailles tout le temps ... avec quatorze enfants ! surenchérit le chauffeur.

 Nous arrivons sur le ponton , Odile se hisse sur la passerelle plus que branlante , et redemande:
- ouf ! on va manger !!
- Dis donc , madame , tu veux manger comme moi?
 Regard inquiet d'Odile...
 -heu  oui , pourquoi?
- t'as combien d'enfants?
- Zéro enfant
- t'as pas d'enfant ,toi?
- ben , non!
Notre Charles se recule , la jauge des pieds à la tête et lui lance:
 -Alors , POURQUOI TU MANGES?
 Et il court finir son poisson...
 Odile me jette un regard entendu;
- Il est dingue , ce mec!!

Dans la nuit , nous nous mettons à table : du capitaine grillé , servi par une fille toute mignonne .
 Odile lui demande , tout sourire :
- comment tu t'appelles ?
- Diop madame ,c'est mon papa qui t'as cherchée tout à l'heure !
 -Ah oui, De Gaulle!!!
 et Odile se penche vers moi :
- y sont bizarres , non ?
- ah , bon?

 ( à suivre )



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 03 Février 2013 à 01:01:21
Dan,

je serais là pour le suite demain, je veux bien t'aider, mais je ne suis toujours pas arrivé a raviver ma mémoire.
J'ai l'impréssion qu'elle est partie avec lui.
Il me faut encore creuser et creuser encore!!!
Merci
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Caroline3 le 03 Février 2013 à 04:00:50
Dan, j'attends la suite, c'est hyper super!

Caro

---

Un bon souvenir... tous les bons soupers en tête à tête ont été magnifiques. Lowell était de très agréable compagnie. Doux, fin, drôle.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 03 Février 2013 à 18:44:24

  Sénégal , suite.

 Quelques jours ont passé depuis notre arrivée au "Piroguiers" , nous sommes installés dans un bungalow à 50 m. de la plage . plage qui donne sur le plus grand bras du fleuve . Plus loin , en aval la mangrove commence , et se subdivise en une multitude de bras , avant de se jeter dans l'océan.
 Odile et moi avons la chance d'avoir les memes gouts , c'est à dire se retrouver dans un coin tranquille , tous les deux.
 Et là , on a été servi! nous étions les seuls clients !
 Et les directeurs partaient en vacances ,ils nous laissaient les clés , en somme...

- Tiens , v'là du monde !
 Odile se met sur le ventre , le dos déjà bronzé , et moi de meme , déjà bien cramé , vous savez quand la creme attire tout le sable , par on ne sait quelle alchimie..
 oui , trois nouveaux . Des grands blacks , en costume et attaché-case , en cuir ,qui rejoignent leur bungalow , lunettes noires et tout , men in black , quoi!

 une heure après environ , on voit arriver sur la plage , l'un des trois , en boubou blanc de chez blanc , avec sa serviette sous le bras , et qui s'installe à une dizaine de metres de nous , sur un transat , et sous une paillote  ,il nous salue de loin , d'un signe de la tete , très courtoisement...

 Odile n'a rien vu  , fort occupée à remetre dans le sens de la mer des Bernard l'hermites qui s'obstinent à vouloir se diriger vers l'intérieur des terres ... Elle se livre avec eux à un dialogue dont je suis définitivement exclu , depuis que je lui ai fait remarquer
que...peut etre...ils ont leurs raisons de vouloir  aller dans cette direction...
Haussement d'épaule ",pfffr , qu'est ce tu y connais , toi en Bernard l 'Hermite!! la preuve! regarde celui là il a du sable dans les yeux!"
      C'est là que j'ai compris qu'elle se fichait de moi..
 -Elle est drole , votre femme , elle parle aux coquillages?
 -oui , c'est un don...
 ...sourire distingué de notre voisin.
 Odile en a assez , et s'en prend maintenant aux crabes , les violonistes , avec une énorme pince .
-Dans mon sac ! prends le bout de poisson, dans le plastique!!!!!

 .. pas de problème , je trouve encore aujourd'hui des graines qu'elle glissait dans mes poches , " pour les oiseaux du dimanche "

 Sceptique quand au résultat , je ramène le poisson du midi , habilement piqué dans le plat .Odile avait pour habitude de faire "le plein"  Pour les enfants : les gateaux , et diverses  denrées pour la gent animale , si bien que lorsqu'on sortait de l'hotel , on était suivi par une ribambelle de gamins , de chiens errants , de poules ,et parfois d'un ane ou d'un dromadaire ... selon les pays ( encore des histoires à raconter , c'est comme les saucisses coktails , les souvenirs , vous en tirer un , les autres suivent...)

 Ruée sur le poisson et dialogue historique ................
-ah , non toi t'en as déjà eu ! le petit il a rien eu , lui ! et arretez de vous battre , sinon je donne le poisson à papa , et ce sera tant pis pour vous !

 Supposant que "papa" c'est moi , je me plonge dans mon polar .

- hé! t'as vu les beaux lézards?
 Derrière moi , un superbe agame très coloré , défie un autre male , soulevant et abaissant la tete , pour bien montrer sa belle crete au concurrent !
- c'est rigolo! il fait des pompes !
Je prends l'appareil photo , et prends la photo , que j'ai toujours...

Odile le contourne pour le rabattre sur moi , mais le lézard file en vitesse ...direction , le voisin.

-Empechez le de passer , il fiche le camp!!  Allez!!!

le monsieur , en souriant fait barrage au bestiau , qui , du coup , part se réfugier dans un bougainvillier
Bon , tant pis , j'ai une photo , avec le télé , çà doit pas etre mauvais...

 - Pas très fut-fut le gars!fait Odile en se rasseyant.

Le soir , à table , on débute le diner , par une salade de crevettes , arrosé d'un petit muscadet  ( ben ,oui , et alors , ? ) quand le tac tac tac  d'une pirogue se fait entendre. le soleil se couche de l'autre coté du fleuve, derrière les baobabs , les cormorans ,tous en ligne , filent vers leur dortoir ,et un vent léger nous amène le parfum de la mer.
  Notre voisin , toutes dents dehors , arrive , tenant à chaque main , bras tendus , ses prises de la journée :deux barracudas  de 30 cms chaque . Il s'avance tout fier , et passe tout près de nous .Salve d'applaudissements de tout le personnel du restaurant , de ces deux compagnons , et meme du cuistot qui sort de sa cuisine pour féliciter le pecheur !!
 Le garçon qui nous sert vient débarasser nos plats , et Odile demande:
- mais dites dons N'go , ils sont minables , ces barracudas!
- oui! oui! d'habitude par ici , çà fait 1 m. , les moyens!!!
- ben , alors , pourquoi ,tout le monde applaudit? qui c'est ? Le Président?
- non Mama , et plus bas , "c'est le ministre de l'environnement!"

 Une fois desservi , Odile , très calme:
- N'empeche que ce matin , il m'a fait rater mon lézard , le ministre!

 Le lendemain, en revenant de ma sortie oiseau , du matin , Odile et le ministre étaient  tous les deux le nez dans le sable , à observer les crabes...

 Enfin , Odile observait les crabes , le ministre semblait plus intéressé par le mini soutif de mon Odile !

 On a beau etre ministre...


  ( à suivre )
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 03 Février 2013 à 21:30:02


J'imagine, Daniel, ton Odile, dans sa relation aux animaux...


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: clara le 03 Février 2013 à 21:38:47
 :)
Dan, écris le ce livre de vacances ! je serai la 1ere à l'acheter !
 :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 03 Février 2013 à 22:53:02


Tu as raison, Clara, il faut que Daniel l'écrive ce livre, et moi aussi, je l'achète tout de suite...


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Février 2013 à 21:36:48

 Juste une ou deux anecdote , ce soir , en attendant la suite de "Sénégal".

 Odile n'avait aucune mémoire des visages .

 Un jour , en allant sur le marché , elle est abordée par une dame , qui se met à lui parler de choses et d'autres.... Odile lui répond , en restant dans le vague , mais au bout d'un moment , elle finit par lui demander:

 -Excusez moi , mais on se connait?
   surprise de la dame !
- mais oui , on est voisines  depuis 15 ans!

 Connaissant cette aptitude à ne pas retenir un visage , on avait élaboré un code : quand je l'accompagnais je lui disait à mi voix " toc toc !" et elle savait que l'on croisait une personne de notre voisinage!

 Un jour , j'aperçois , de loin , un voisin que je connaissais vaguement...
- Toc toc !
 Et elle salue avec un beau sourire un type complètement inconnu , qui très inquiet se tourne vers sa femme...
- Tu la connais , celle là ?
-Mais non , chérie , jamais vue!!!
-oui , va raconter çà à d'autre , elle , elle à l'air de bien te connaitre!

Je fais la remarque à Odile qu'il y a erreur sur la personne .

-Nooon?  de toute façon , il est pas net ,il a l'air coupable!
-oui c'est bien connu , les hommes...
-...sont tous des cochons!
-Meme moi ?
- ben tiens ! mais toi , t'es un cochon sympathique!


PS je viens de lire le post de Roubou , et justement , je préparai la suite de Sénégal , qui se passe dans ... les transports en commun , mais au Sénégal! Rencontre....
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 05 Février 2013 à 10:52:17
Pas encore capable d'écrire, je lis avec intérêt... Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: lilas52 le 05 Février 2013 à 11:07:53
Bonjour,
j'aime bien l'histoire des hommes cochons!!!!! et aussi celle de l'Afrique.
je t'embrasse LYDIA
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 05 Février 2013 à 19:23:26
HÈ.....moi aussi j'le veux ce livre.....Tu me le posteras au Québec dis-moi :D!!??

 :D :D :D
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Février 2013 à 23:09:10
  Les Piroguiers_ suite

- Bon , ben moi , je vais me baigner!...

  Odile sortait du fleuve , et se déplaçait vers la piscine.
 Cherchez pas à comprendre : on se mouille dans le fleuve , et on se baigne dans la piscine...
 J'étais , quand à moi , confortablement installé à ma place habituelle , dans un transat ,mettant à jour mes observation d'oiseaux  vus le matin , sirotant une boisson anisée . Bien sur , avec modération et des glaçons.

 Derrière la plage , un talus d'épineux , surélevait la superbe piscine , en face du restaurant à ciel ouvert ,et Odile disparut à ma vue ...

 Un PLOUF!sonore et un hurlement me font bondir! ( c'est haletant , hein ..?)

 Je franchis le talus m'attendant au pire! Odile ne supportait pas une seule goutte d'eau dans l'oeil , et là!...
 Vision  surréaliste: D' un coté Odile nageait , battant au passage le record de Laure Manaudou, avec la vitesse d'une torpille fonçant vers son objectif , créant sur son passage un mini tsunami ,et dans la direction diamétralement opposé , un magnifique varan du Nil , noir dans l'eau et serpentant pour se mettre à l'abri , victime d'une agression caractérisée!
 Odile se hisse sur le rebord , et me crie :
- j'suis tombée dessus!
  Pauvre varan qui se croyait tranquille , sans doute faisant la planche , les pattes derrière la nuque ...(non, là, j'en fais un peu trop , non ? )
  Une belle pièce! 1 m.50 environ , d'un beau vert foncé ,et complètement paniqué! il se mit à tourner en rond pour trouver une sortie de secours!!
- Sors le de là!!
  Ben tiens ! j'l'attendais celle là!
 Je ramasse la grande épuisette que Fall , le "piscinier" utilisait pour nettoyer , lorsque des insectes ou des feuilles venaient troubler la surface bleutée des 25 m. de la piscine ,et je pars à la peche...

 J'arrive à le coincer dans un coté , tandis qu'Odile se saisit d'une arme improvisée en reculant derrière les tables du restaurant , une arme ? oui, un moulin à poivre !( pas de panique , c'est normal! en général , lorsque je rentrais un peu tard ,à Boulogne , elle plaçait une louche sous son oreiller..)
 Mais un varan c'est très costaud et je ne suis pas Tarzan , moi ! D' un coup de rein il s'éjecte du filet et recommence son ballet nautique ! vous parlez d'un " bal des sirènes "!

 Heureusement , il finit par trouver l' échelle métallique qu'emploie Odile d'habitude , et file se cacher dans un gros massif de fleurs...-
- t'as vu çà! c'est un gros ! ...tu crois que çà mange du pain ?
-non! c'est un charognard!
- pourquoi ,il t'as pas attaqué , alors ?

 çà va , elle a vite récupéré de sa trouille !

 Elle va chercher un morceau de pain et se met à le lancer dans le massif...

Pendant trois jours les jardiniers ont pesté , le massif était envahi par des fourmis , et des grosses!!!sous l'oeil attentif d'Odile...

- Ce sont les caméléons qui vont se régaler...Tu crois pas que les varans çà mange les caméléons???

 ..... bon , moi , je vais faire une petite sieste.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: cathy le 06 Février 2013 à 08:22:17
Merci Dan,

J'étais au bord de la piscine, ne loupant rien du spectacle :)

Bises
Cathy
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Février 2013 à 23:13:38
Kaolac se trouve à une cinquantaine de kms de Foundiougne , et de l'hotel des "Piroguiers " . Un soir , nous décidames , pour " bouger un peu " de nous rendre"  à la capitale " .

  Il fallait partir de bonne heure (8 h. ) , ce qui représentait un effort considérable pour Odile...

  Après le petit déjeuner , nous quitames l'hotel , et par un petit sentier qui longeait la plage , nous nous sommes dirigés vers le village , distant de 500 m. .

  En chemin , Odile nourrit un petit ane , 2_3 chevres , et ses copains , des gamins , tout étonnés  de la voir de si bon matin! Comme d'habitude elle avait dévalisé le buffet du matin , en sucre , brioches , pains, confiture...

 Enfin , le village.
On commençait à connaitre beaucoup d'habitants , et il fallait prendre des nouvelles de toutes les familles ,la santé , çà va , et les enfants?...de la grand mere au fou du village qui se baladait toujours tout nu , et qui tenait toujours à serrer la main d'Odile ,ce qui l'amusait énormément , et qu'elle accomplissait avec un grand sérieux!
- çà me fait rire ! j'ose pas baisser les yeux , je sais jamais quoi lui serrer !

  Les " transports en commun sénégalais "..

Certains d'entre vous ont le souvenir de ces cars de police secours des années 50 , les sénégalais , rois du bricolage , les avaient aménagés en bus , tout décorés , peints , superbes ...qui ne tenaient sur leurs 4 roues que grace à la peinture !
Ecrite au dessus du pare brise , une pensée donnait l'état d'esprit du chauffeur. ..

 On nous offrit deux places à l'avant  , et on attendit...8h.30...9h. ...
 Sur le toit s'entassait , deux antennes tv , un matelas en mousse , des caisses de poissons , une chevre , _vivante_ et quelques poulets .. avec les tetes dépassant des boites en carton .plus , évidemment , 20 ou 25 passagers , s'accrochant à tout ce qui dépassait!!!
 Assis autour de nous ,deux instituteurs , le directeur du bureau de poste (qui nous récita , durant tout le trajet , les départements , préfectures et sous préfectures français..avec une voix puissante , qui empecha Odile de s'endormir , c'est vous dire! )

 On allait démarrer ... bruit du moteur: de la vaisselle qui tourne dans un lave linge !

 Bon , on descend et on pousse ! Du coup , Odile en profite pour piquer du nez..pas pour longtemps on remonte à bord en vitesse , le bus partait tout seul! et cette fois , çà y est !!

 Près d'Odile une maman donnait de l'eau à un charmant poupon qui n'arreta pas de hurler durant tout le " voyage "!. et de l'autre un militaire , un gradé , qui m'assura qu'il était un vrai guerrier , me demandant quel grade j'avais , dans l'armée ?
- Oh... lieutenant !
..j'eus droit à un beau salut ! Moi qui suis exempté...

 On roule enfin , on roule meme très très bien  !!!!à fond la caisse!

-Dis , je voudrais pas te faire peur , mais tu sais ce qu'il y avait d'écrit comme slogan!
- non, quoi !
-"DIEU EST AVEC NOUS"
-Hé ben , "il" ferait bien de prendre le volant!!!

 On prenait les virages sur deux roues , style Tex Avery , et je sentais les doigts d'Odile me pénétrer dans le gras du bras ! ( je veux dire le muscle ! ) .
  Dans un virage serré on a du perdre 2 ou 3 gars ...mais bon , ils prendront le bus du lendemain , pas grave!

 En plus , la radio à fond! ...On traversait un paysage de savane arbustive , des épineux , des acacias , du sable ,et le grand soleil d'Afrique par dessus...et des poules qui s'enfuyaient dans un nuage de plumes !
  De mon coté , une fenetre ( un carré découpé dans la tole ) me faisait bien profiter des odeurs de gas oil du moteur , à moins que se soit de la margarine , à cause de l'odeur de friture???

 OUAAAH! Une tete toute réjouie  , à l'envers , et au dehors se balance d"un seul coup devant mes yeux !
- Hé ! Toubab , t'as pas le jus de poisson sur toi ? çà coule!!!
-Si ,et çà sent pas bon!
-il a été peché ce matin , patron ! c'est frais !
...et çà le fait bien rigoler.
- maintenant , t'es un vrai sénégaulois!!
 ..je suis bien obligé de rire ! ...mais c'est vrai , que çà sent vraiment fort!
 Je me tourhe vers Odile , qui a déjà sorti un kleenex abondamment arrosé d'eau de Cologne.
-Toi et tes voyages! ( sous entendu : à la c... )
 le gars à la fenetre continue :il lache une main ! et me dit , en hurlant pour se faire entendre:
-c"est ta femme ? t'as combien d'enfants?
  Je n'ai pas le temps de répondre qu'Odile me sauve la mise:
- Cinq!
  Il faut vous dire que lorsque , à cette question , j'avais répondu ;aucun ! un sénégalais m'avait dit , péremptoire:"  alors , travailles!"
 et mon nouveau pote de me regarder admiratif : Tu as bien travaillé!
   Et il retourne sur le toit.

 On arrive enfin à Kaolac , ancien port de la région de l'arachide , et propriété d'UniLever.
C'est jour de marché et il y a un monde fou !partout des boubous colorés , des cris des engueulades,  des rires,  des odeurs , la vie , quoi!
 Odile s'achète une pièce de wax , et le tailleur lui prend les mesures au milieu des badauds , qui s'attroupent .En lui passant le centimetre autour de la poitrine , il me dit  , très sérieux: " je fais comme ma soeur!"

 Une heure après le boubou est pret , et lui va très bien .
- t'es locale , maintenant! et , me regardant d'un air faussement dégouté :" avec toi , j'ai honte de me promener , t'es trop blanc!!!

 Je n'avais pas fait d'affaire avec lui , dont la devanture du  "magasin" s'ornait en grosses lettres d'un pompeux :
"ICI C'EST PARIS -CHIC "

 Je la revois encore avec son boubou...

 Le soir , de retour à l'hotel , elle me déclara: ce soir , je fete mon boubou  ! je paye les cocktails ! et pas de " ptits bouts d'hyène! "

 ... c'est comme çà qu'elle appelait le tiboudien , spécialité du pays.


 
  

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: christom le 06 Février 2013 à 23:31:51
Merci à vous tous pour vos beaux souvenirs, j'en aurais également de beaux souvenirs à raconter afin de vous faire sourire et vous évader un peu mais peut-être ne suis-je pas prête.
Dans tous les cas, vos récits me vont droit au coeur et pendant vos lectures, comme cela est bizarre, je m'évade et je pense un peu moins à LUI.
Je me livrerai peut-être également un de ces soirs afin de vous raconter ...
Je vous embrasse tous très très fort en espérant que NOTRE nuit sera des plus belles, non le mot ne convient pas : sera des plus reposantes c'est mieux (cela n'est pas gagné)  :-\
Bisous.
Christine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: clara le 06 Février 2013 à 23:41:25
merci Dan,moi qui n'arrivait plus à lire ... merci !  :)
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 07 Février 2013 à 01:08:47
Dan,

Je me répete mais tans pis merveiloso!!!
Bon pour l'heure pas top, il te faudrait une bonne montre?, mais tu es pardonné puisque ta plume est quand meme là!!!
Tendresse.
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Caroline3 le 07 Février 2013 à 03:09:28
Un mois entier à visiter ensemble le Zimbabwe.

Pur enchantement.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Février 2013 à 20:36:10

  Les bebetes ,petites et grosses. Part One.

Vous etes en Afrique , Télétransporté , disons...... Devinette : comment savoir si vous vous trouvez dans une ex colonie anglaise ou française ?
Facile! vous allez sur un marché , si une poule que l'on vient d'acheter est tenue par les pattes , c'est français , sur le bras replié , c'est anglais ! Trace de la culture coloniale  préexistante.

 Des poules ,Odile en avait repéré dans l'arrière  cour des cuisines d'un hotel , à Hammamet , en Tunisie . Le jardinier avait bien remarqué que nous allions souvent roder dans le secteur , et il nous invita à venir visiter la basse cour de l'hotel .

 Bonté divine! il y avait au moins un millier de poules , et Odile resta toute bete , avec son quignon de pain!!
 En deux minutes , elle disparut sous un amas vivant de plumes ! avec la bande son qui accompagnait le mouvement , un remake d'  Hitchcock !!
 Arrive alors le maitre des lieux: maitre coq en personne , en bon tunisien , il a du leur caqueter "dégage!" car les poules lachent
leur proie , et Odile réapparut , la main toujours tendue  , mais vide... tétanisée , qu'elle était!

Mais non content d'avoir fait le " ménage " le coq grimpe sur elle , et se perche sur son épaule ! et de là il lance un cri de triomphe: il venait de conquérir une nouvelle compagne : et une qui allait le nourrir pendant 15 jours!

Car pendant tout le reste des vacances , il la suivait partout !

Le matin , il venait réveiller tous les bungalows par son chant matinal ! au grand dam des voisins encore endormis !!!
 Le grand amour ! Dès qu'Odile apparaissait il s'amenait en courant , ailes déployées , et sautait se percher sur son épaule , c'était amusant , çà ne mangeait pas de pain ... heu , si justement! et çà faisait rire les clients! jusqu'au jour....

 Ce matin là , pas de coq .. on se dirige vers la grande salle  pour le petit déjeuner , et Odile me dit :
-c'est bizarre  , çà ! pas de  Said , ce matin!
- il te trompe , oui !
 Il y a une dizaine de touristes en train de se servir sur les tables abondamment garnies , quand tout à coup , un cocorico sonore retentit , et jaillit dans la salle , notre gallinacé toute plumes dehors , la crete combative ,  qui fonce droit sur Odile et qui entreprend de lui grimper dessus !
 Très genée de cette familiarité , Odile cherche à le faire descendre , ce que Said prend très mal , et tombe sur les aliments disposés artistiquement , qu'il se met à piétiner sans vergogne , chassé à coup de serviette par les garçons scandalisés!!!Rires dans l'assemblée en voyant Said échapper à la vindicte du personnel !!

 Finalement , il ressort aussi vite qu'il est entré poursuivi par les garçons , qui viennent ensuite s'excuser auprès d'Odile pour cette agression " que ce poulet , il est fou !il t'a pas blessée ? et maintenant il est foutu le camp ! t'as vu si çà court vite!!!"

 Odile , magnanime , ne se plaint pas , fait la modeste , " c'est rien , c'est rien  "

 Mais jusqu'à la fin du séjour , elle refusa de manger du poulet...

- Tiens , si çà se trouve , il est cuit ! pauvre Said!!

 Le dernier jour arrive , et le dernier repas.

Le directeur vient vers nous , une bouteille à la main , et nous sert un excellent vin blanc tunisien , pour s'excuser , au nom de la direction de l'hotel pour l'affaire du " coq " !!

- Un bienfait n'est jamais perdu ! A la tienne!

Les bagages sont embarqués dans le coffre du taxi , qui doit nous conduire à l'aéroport , quand arrive le gardien des poules ...
Solennellement , il nous remet ...une douzaine d'oeufs frais , et "Said , il va bien ! il a recommencé à ."....bref , il a recommencé!

Et Odile prenant délicatement le mouchoir enfermant les cocos conclut :
- Ce sont ses bébés , en somme!!

...je crois que le gars rigole encore!

 Les oeufs ? on les a donné au chauffeur de taxi , tout étonné de l'étrange pourboire!



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: clara le 07 Février 2013 à 21:56:43
 :D  :D  :D  :D
EXCELLENT !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Caroline3 le 08 Février 2013 à 05:38:07
Ce sera donc un post "Bons souvenirs d'Afrique? Why not...

Je voudrais aussi partager quelques moments de bonheurs, avec "La famille". En voici une: celle de papa Lowell et Lou 5 ans, qui traversent les cavernes de Kintampo, centre du Ghana. 2007.

http://caroaughana.blogspot.ca/2007/06/chronique-photo-une-aventure-sous-la_29.html (http://caroaughana.blogspot.ca/2007/06/chronique-photo-une-aventure-sous-la_29.html)
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Février 2013 à 20:29:04
 Juste un petit moment...et je reviens vers 22 h.30

 à tout à l'heure ,

 Daniel

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Février 2013 à 22:59:54
   Kenya . Masai Mara . 1975.

 La latérite faisait rougir le soleil à l'horizon , dans la poussière soulevée par le combi Volswagen à toit ouvrant  ou je me tenais debout caméra au poing .
 La savane s'étendait jusqu'aux contreforts  de la chaine de montagnes , dominée par le Kilimandjaro , très loin à l'est.
 Le soir tombait , et nous approchions du lodge ou nous devions passer la nuit.
 (.. normalement , là , comme dans les films devraient résonner les tamtams et les chants bidons des choeurs africains , mais on va s'en passer!! )
 C'était encore l'époque ou l'on pouvait rouler une journée entière sans croiser un seul véhicule. Le bon temps , quoi !Pas de portable , ni de radio à bord , jus te les yeux , les oreilles et les odeurs ...
 Sur ma liste d'animaux vus dans la journée , figuraient des lions ( 35 , d'un coup ,un record !) un guépard femelle avec ses trois petits ( -Oooooh! qu'ils sont mignons , on dirait des chatons pas finis !s'écria Odile , ce qui fit lever la tete de la mere , la gueule barbouillée du sang de la gazelle dont les quatre guépards se régalaient...
 on avait suivi un long moment trois rhinos noirs , vus des hippos , des crocodiles , des gazelles , antilopes , phacos , buffles , zèbres et gnous par milliers , ey des singes curieux , des vervets , dont les males exhibaient leurs attributs...virils , ce qui fit rire notre chauffeur - guide , quand Odile reprit la formule :
- look! blue balls monkeys!
 
 Une cote se présente devant nous et j'aperçois une masse grise sur le coté gauche de la piste.
 -Eléphant!

 Le minibus ralentit , et nous avons sous les yeux , à 1 m. un tout petit  éléphant , la trompe tendue vers nous , avec des bons yeux d'éléphanteau , curieux et étonnés !
- passes moi les bananes !!!
 Flute! des bonnes bananes achetées au bord de la piste le matin meme  !
-grouilles toi un peu !
 .. le petit bétail ( ...dans les 200 kgs , quand meme!  ) renifle bruyamment le cadeau , le prend avec sa trompe , et...le balance derrière lui !!
  Rigolade générale dans le minibus ... -il est trop petit ,explique le guide , il ne boit que le lait de sa m...

 A cet instant je sens que le minibus bouge !
- on va lui tomber dessus !
 Je me retourne , et contre la vitre je vois , en gros plan , une tete d'éléphant , mais un gros , ce coup là !

 Sortie d'un bosquet d'épineux ,   (du "wait a bit " , attends un peu , car les épines recourbées vous retiennent , un enfer ! ) Maman éléphant vient à la rescousse!
 Vous vous souvenez de " Jurassic Park " quand le T-rex s'approche de la voiture ?... he ben , c'est comme çà , mais pour de bon !!!

.. le combi penche de plus en plus , et s'enfonce dans le fossé qui borde la piste !
  Le chauffeur envoie un coup de klaxon , et l'éléphante répond par un barrissement de compétition , qui vous fait passer un tympan d'une oreille à l'autre!!
  Du coup le petit  ( ! ) contourne notre véhicule et rejoint sa maman.
 ..Avant de s'éloigner , la mere nous lache un cadeau , juste devant ma porte ! et il faut que je sorte , car il va falloir manoeuvrer  pour sortir de l'ornière! .
  Odile avait déjà préservé l'essentiel : son sac à main! et moi je salissais mes Clarke's toutes neuves...décidément le coq gaulois mérite sa réputation il chante les pieds dans la m...sauf que je ne chante pas ,là !
 Problème. les deux roues du coté gauche profondément enfoncées dans la boue , tout le monde sort ( 5 passagers  ) pour alléger notre mini bus ...

 Odile s'éloigne prudemment , pour éviter les éclaboussures , et avance sur la piste déserte , de30 m. , à peu près ...

 un de nos compagnons de voyage _un belge_ me désigne alors le bosquet :deux lions , des males , couchés façon sphinx , observent la scène , calmement ...
 Et Odile a dépassé les lions ...
 On lui fait de grands signes , et  elle revient sur ses pas , tranquillement..
 Quand on lui fait voir les lions , et qu'elle comprend le réel danger auquel elle vient d'échapper , elle rentre dans le bus , en serrant son sac !
 , le guide s'excuse ( on avait réussi à sortir le bus de la gadoue! )
 -c'était ma faute on ne doit jamais se trouver entre une mere et son petit " it's very dangerous!"
 Le belge avec un grand "smiley" :
- les lions , vous ont trouvé trop mince!
 Odile le remercia de sa courtoisie , et , me prenant le bras:

 -Tu vois , le monsieur , au moins ,lui , il le voit quand je fais un régime!!!

  ... moi aussi  , j'avais perdu surement du poids !
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Février 2013 à 23:05:34
Merci Caroline 3 ,

j'ai visionné ton envoi , c'est superbe! De beaux souvenirs qui en réveillent d'autres dans ma mémoire...

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 08 Février 2013 à 23:57:30
Dan,

Succulents, je te conseille de regrouper tous ces ecrits cela ferait très certainement , un livre magnifique.
Tous les soirs tu nous transportes, sur un autre continent avec humour et poésie.
Merci.
Tendresses.
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 09 Février 2013 à 00:40:30

Samy , Marie ,

C'est moi qui vous remercie de me lire . C'est à la fois une thérapie et un plaisir , et çà manque en ce moment les plaisirs !

Quand je vous lis en réponse à mes petits récits ,on se retrouve  :la dream team !

Tendres pensées , et prenez bien soin de vous .

Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: ROUBOU35 le 09 Février 2013 à 16:39:59
Ben dis donc Daniel, je ne sais si tu es écrivain ou quoi mais c'est sûrement une vocation ! Avec ta  verve et ton style truculent, on dirait du Audiard ! C'est un vrai plaisir de te lire et je ris toute seule de vos péripéties ! ça fait du bien et le tout avec la chaleur de l'Afrique , on s'y croirait !
Comme a dit quelqu'un ici , tu pourrais en faire un livre, continue de nous faire rêver, on attend la suite avec impatience !

bises
Dominique
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 09 Février 2013 à 19:46:41
Les vacances. Une fois en Bretagne , une fois en Italie.

Cette année là c'était l'Italie . La Toscane, exactement Follonica , près de Viarregio. Au bord de la mer , une plage immense encore vierge et une pinède derrière une petite route. Et le soleil du mois d'aout.

 Invariablement , on était reçu par le signore Cangiano , Gaetano , de son prénom, ingénieur de l'aéronautique ,mais qui ne prenait jamais l'avion depuis l'invention des réacteurs !Pas confiance....Un vieux monsieur pour moi , qui n'avait que 15 ans!  Mais un homme intègre , et d'une grande culture , surtout historique , et encore plus communiste.

 15 ans , j'étais fou amoureux ! fou amoureux de toutes! et les italiennes!!!Mamma mia !

Bon . Donc un beau soir ou l'on dinait sous la tonnelle , dans la petite pension de famille ,ou nous logions , près de la gare (pas besoin d'avoir une mémoire extraordinaire :c'était des pates...) il signore Cangiano ,vint nous dire , que toute la cellule du Parti serait heureuse de nous inviter à venir , demain , partager la pizza .

 On accepta , bien entendu , et le lendemain , sur le coup de 13h. le signore Cangiano ,tout de blanc vetu  ( jusqu'au bracelet de sa montre...) nous pria de le suivre.

 Sous un soleil de plomb , on traverse la gare : ma mere ,  mes deux freres , et moi ...

 Là , rigolez pas , mais je portais un short , et des chaussures italiennes deux tons ,blanches et noires ! maman , hélas a gardé une photo de cette époque , et je comprends en me voyant tel que j'étais que je me "languissais " comme on dit dans le midi...

 On traverse la gare , très surpris , et on arrive sur le quai n° 1 .

 Je revois la scène comme si j'y étais encore!

 Une scène d'anthologie ,de la comédie italienne! plus Fellini que Bergman !

Les " camarades " avaient installé des tréteaux , et dressé une table sur le quai de la gare , directement. A 2 m. des voies.

Ils étaient déjà une vingtaine , et on nous installa à la place d'honneur...J'avais  , en face de moi la femme du facteur , plantureuse personne , généreuse au premier coup d'oeil...Je n'osais pas trop la regarder , et je crois que çà l'a faisait bien rire !!!moi ,pas trop...

 Toute la cellule du Parti Communiste Italien de la ville était réunie : le batiment , la Poste , les chemins de fer ,la voirie et des étudiants ...

 On amène la pizza . THE pizza : 2 m. de long , toute la table n'était plus qu'une pizza...sortie chaude  du four du boulanger!
 on la découpe , le chianti arrive , on commence , et .. le premier train arrive en gare ! à vapeur , vous vous en doutez! (  fin des années 50 ...) On lève son verre , on trinque avec les voyageurs , on lance des vannes , çà rigole , et le train repart .
 
 Le chianti chantait dans les verres ,tout le monde était heureux , meme ma mere , qui , en bonne bretonne , n'aime pas trop ces démonstrations bruyantes !
-on ne verrait pas çà chez nous!

... j'ai craqué à la 11ème portion , de crainte d'exploser , battu par Cicciariello , le chef de gare , dont le ventre l'empechait de se pencher sur son assiette , et qui en termina quand la deuxième pizza disparut....
 Mais , ce n'était pas fini! on amena les pastèques , et je dus en dévorer , une demi...
- Sino , domain tou seras malato!çà va té fairé digérire !
- et poui , si tou es malato domani , avec les ragazze tou es foutou!

 Pour etre foutou , j'étais foutou  ! j'avais pris au moins deux kilos  , et la sieste qui s'ensuivit me fut salutaire...

 .. je crois que j'ai revé de pastèques , enfin , c'était peut etre pas des pastèques...
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: clara le 09 Février 2013 à 21:34:05
 :) :D
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Paprika le 09 Février 2013 à 23:28:50
Depuis quelques temps je regardé ce fil, j'essayé de d'écrire mais rien ne sortez c'était trop dur et puis se soir les mots sont la pour vous raconter SA déclaration :

Je me caché pour pleurer à cause d'un problème de famille et il m'as dit ces mots que je n'oublierais jamais : Je veux plus te voir pleurer, je veux plus te voir souffrir , quand on s'est rencontrer je t'ai dit avec moi , tu sera heureuse , c'est une promesse que je veux tenir . T'as le droit d'être heureuse et tu le mérite , je suis là pour te montrer que même si la vie n'est pas toujours rose on arrive toujours à s'en sortir et aller de l'avant . Le jour ou tu es tomber en panne et que je suis venu te chercher, en arrivant et en te voyant paniquer j'ai compris que j'étais amoureux de toi, c'est ce jour que j'ai compris que j'étais là pour te protéger et te rendre heureuse .

Je me souviens à quelque mots près de ces phrases comme si c'était hier ... Je crois que c'est a ce moment que j'ai compris que j'étais amoureuse de lui et que je ne voulais jamais le quitter ...

Aujourd'hui quoiqu'il arrive , je sais qu'il n'a pas choisi de me laisser ici seule ici et c'est ce souvenir qu'il me le prouve , on était jeune , on était ensemble depuis 8 mois quand il m'as dit ça mais je savais qu'il étais sincère et que je ferai ma vie avec lui ...

Marika

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 10 Février 2013 à 08:29:52
Paprika

Je te remercie d'avoir répondu sur ce fil . La déclaration d'amour , c'est ce qui nous arrive de plus beau dans la vie.

Et que tu viennes te raconter ici est une grande preuve de confiance que tu nous offres .

C'est un beau cadeau . Reviens quand tu veux , écrire tes belles histoires , un peu de douceur , c'est du miel sur notre douleur.

Tendresses,

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Pascale le 10 Février 2013 à 18:20:07
J'en ai tant et tant de bons souvenirs, de fous rire, de larmes de bonheur, d'émotions intenses, de plénitudes, d'Amour rt même encore maintenant ça me laisse de la douceur

Je vous dirai

bises à vous
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 10 Février 2013 à 21:12:42


 Oui , à bientot , Pascale et Véronique , et à vous qui me lisez.....

 Vous etes trop indulgentes avec mes souvenirs , que j'écris " dans la foulée " , sans rechercher les effets . Simplement , en les posant sur l'écran de l'ordinateur  , je revis la scène que je décris ; çà me vient comme si je racontais un film . Cà m'est  d'autant plus facile que toutes ces anecdotes , je les aient vécues , et que cela me procure un grand plaisir de  les faire revenir à la lumière .... J'espère que cela éveille en vous des évènements de la vie " d'avant" .  C'est , quand à moi , le seul moyen , qui me console de la perte de celle qui est  partie , vers un monde qu'on dit meilleur...

 Editer?  j'y penserai peut etre , un jour...merci de me le suggérer , je le prends comme le signe d'une grande confiance ,  que vous m'accordez .

 Ce soir , je suis rentré  tard , chez moi , et je ne me sens pas trop de force pour écrire .

 Mais , dès demain , je vais reprendre , en espérant , c'est mon plus grand souhait , vous apportez un peu de "lacher prise " , par un sourire ;  on a bien assez de souffrance , par ailleurs!!!!

Et puis venez aussi m'aider ! Moi aussi  , j'aime les belles histoires! Et aussi puissante soit elle , la Mort n' enlèvera pas de notre mémoire , les belles histoires d'amour qui nous ont procuré tant de bonheur!

Je vous embrasse tous , et tenez bon !

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 11 Février 2013 à 23:15:38
Le "Pélican" Sénégal. Aout 92

Que je vous présente Tchouka . C'est le meilleur pecheur du Sine Saloum  ( c'est lui qui le dit , mais on me l'a confirmé depuis... )
On était devenu copains grace au commerce! . Il avait plusieurs pirogues (c'est un patron! ) et m'en louait une dès  que j'emmenais des clients de l'hotel faire une sortie oiseaux dans les bolons ( chenaux ) qui serpentent entre les palétuviers de la mangrove.
 Sur la carte que je possédais , et après avoir pris des renseignements auprès de la grande bibliothèque du Museum , je remarquais que l'ile aux Oiseaux , située au large du delta , n'avait reçu aucune visite depuis des décennies.

  J'en parlais à Tchouka , qui me précisa que , " c'est loin , il faut deux jours , ! On dormira à Sangomar, et le lendemain matin , on part de bonne heure , pour aller sur l'ile! "
-Et pourquoi Sangomar? Il y a un camp bien équipé sur la cote , Sangomar est plus près ,d'accord , mais c'est très rudimentaire...
- C'est mieux , Daniel , tu verras!
-Mmmmuoais...ok , on part demain.

  Le lendemain ,à l'aube , départ à l'heure dite ,  ( c'est à dire une heure plus tard que prévue: l'heure africaine , quoi... ).

  Odile avait choisi de rester à l'hotel. Mendy , le barman "va m'apporter le pastis dans la piscine , et j'ai mes sauvetages! Ne t'en fais pas! "
 Je ne m'en faisais pas! Elle avait sa place réservée sous le grand acacia , sa table , son parasol, son transat ,ses sandales en caoutchouc pour éviter de se bruler les pieds sur le carrelage brulant du bord de la piscine , et elle passait son temps en opération "sauvetage "qui consistait à ramener sur le bord  , les insectes tombés dans l'eau .Une fois "sauvés " de la noyade ,elle les observait longuement , attendant qu'ils donnent signe de vie... Si le sauvetage avait réussi , elle les mettaient dans le bon sens , afin qu'ils ne replongent pas ! Odile y mettait tellement de coeur que j'ai toujours craint qu'un jour elle ne me mobilise pour que je pratique sur les noyés un bouche à bouche salvateur!!

  La pirogue filait bon train sur le fleuve , faisant s'envoler devant nous des centaines d'oiseaux d'eau : hérons , marabouts , ibis spatules , mouettes , goélands , sternes , échasses , huitriers , pélicans....

 Dans le courant de l'après midi , nous arrivames  à Sangomar , longue bande de sable , qui séparait l'embouchure du Delta de l'océan. La mangrove de la mer.
  Après avoir abordé , je pris possession de ma paillote ; enfin , plutot une cellule!
....une table , une chaise , un lit avec moustiquaire, et dans un coin , une douche qui égouttait tristement une eau noiratre ... que du béton , surtout le lit! dont le matelas en paille de palme , accompagnait chacun de mes mouvements du bruit caractéristique du feu de brousse , avec des "petits visiteurs , sous la forme de blattes de l'envergure d'un Panzer!

  Tchouka vint me dire que ce soir , il attendait de la visite.
- Ah oui , qui çà ?
- Une amie ... elle est bonne cuisinière , elle va nous faire du poisson...tu verras elle est très zentille!
  Je comprenais surtout qu'il avait choisi Sangomar car le "bus" arrivait jusque là , et pas dans l'hotel confortable , sur l'ile , en face...
- Tu sais , Daniel , ze crois que ze vais me marier avec!
- ...Mais tu as deja deux femmes !!!
- ze sais ! mais celle là , elle est trop zentille!!!
- Bon , çà te regarde...

  La Madeleine ( c'est son prénom! ) , arriva enfin , par le dernier bus , dans un joli boubou rouge coquelicot , très souriante...
 Elle était , en effet , très gentille , très douce ...le genre à vouloir épouser un "riche " propriétaire, quoi ! ( macho , moi ? ) et nous servit un excellent poisson.
 Nous étions les seuls clients dans la salle du restaurant de l'hotel. quand je dis le resto , il faut comprendre quatres piquets et un toit de paille ! c'était très agréable , la mer nous envoyait un doux parfum de sel , le vent bruissait dans les palmes , et ce silence de début du monde...

-Marabout Toubab  _ quand il m'appelait comme çà _ c'est qu'il avait un truc embetant à me demander !  
(....je vous dirais un jour pourquoi...Marabout Toubab )
_... ze veux te demander ...Demain matin , tu peux me réveiller à 5 h. ?
- Moi, pourquoi?
- Tu sais , il n'y a plus de bus , c'est la nuit , on va dormir ensemble!
- Tchouka , t'es gonflé! et c'est moi qui paye la chambre , en plus !!!
- Mais après , ze me marie!!
 ...je soupirais:
- bon , d'accord , à 5 h....
- ze savais bien , que tu gueulais pas à fond!...et si tu veux une femme , c'est facile , z'en connais une , elle est très zentille aussi!!!
...Je me vois ramener à Odile une deuxième épouse , très "zentille"!!

 Le lendemain matin , je tapais à la porte de la chambre nuptiale...
-Je m'habille , Toubab , J'arrive!

 Dans la nuit encore noire , je prends un café et un peu de lait , otant au passage trois perce oreilles qui prenaient un bain ...(on est un aventurier ou on ne l'est pas! ) et voila  mon Tchouka qui s'amène , toutes dents dehors:
-Daniel , j'étais déza réveillé , on a fait " çà " qu'une fois !!!

En fait , il me l'a dit avec d'autres mots , mais il y a des dames , quand meme!

On met la pirogue à l'eau , le ciel est mauve , la mer opale , direction l'Ile aux Oiseaux.
- Ze crois que ze vais me marier , Daniel , elle est trop trop zentille!!!dit Tchouka , l'air reveur ...


   Résultats des courses : j'avais payé la pirogue , Tchouka , ma chambre , sa chambre " garnie " ......   la totale!
 - Dis rien encore , hein , Daniel , maintenant , tu es comme mon frere !!!!

.............  Je me sentais plutot comme le cocu de service , oui!


 

  



 
 


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 12 Février 2013 à 00:20:00
Dan,

A les belles histoires, je n'ai pas ta plume, ni de déclaration, non pas, qu'il n'ai jamais rien dit, mais tout cela est quelque part tapie au fond de mon cerveau et ne reviens pas comme je le voudrai.
Néammoins,j'avais gardé quelque choses pour moi, dont je voulais lui parler quand on serait vieux au coin du feux, mais voilà!!!

Vous connaissez tous la medaille d'amour , non?

Alors c'est une medaille en forme de coeur qui porte une inscription "+ qu'hier et - que demain"

mon amour m'a fait ce cadeau a trois reprises , chaque fois à noel et en me disant toujours la meme phrase"regarde ma cherie c'est la medaille d'amour, je t'aime"

Je n'ai jamais rien dit et les 3 fois je l'ai remercié embrassé et fait comme si c'était la première.

Je gardais précieusement ces cadeaux dans ma boite à bijoux, et je me disais quand nous serons vieux , je ressortirais ces 3 medailles et l'on rira tous les deux.

aujourd'hui j'en porte une au creux de mon cou, et jaurai tellement aimé pouvoir en rire avec lui, il est parti avant, nos vieux jours.

C'est moins gai que que tes histoire Dan , mais comme j'ai été AIME, la tendresse était là et ça je ne peux l'oublier.

Je vous embrasse.
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 12 Février 2013 à 00:37:17
 Zabou
                           Comme elle est jolie ton histoire , et tellement touchante...

                           Je vais te faire un aveu : j'adore les histoires d'amour ! Les vraies!

                           Et la tienne est très belle .    Nos souvenirs...c'est notre trésor.

                           "besoin de ton besoin de tendresse " , c'est çà le grand Amour!

                            
                           Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 12 Février 2013 à 14:03:20
Dan, merci pour tes écrits... C'est une bouffée de bonheur que de te lire...
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Caroline3 le 12 Février 2013 à 15:07:22
En effet, Paquerette, tu viens de décrire le rêve de tout étranger qui lorgne du côté français: une grande et belle famille, un bon repas bien arrosé, une activité purement française dans la rigolade et une magnifique jeune femme qui déambule simplement, avec ses jolies gambettes et ses jolis atours.

Merci de ce partage, ça fait chaud au coeur en cet hiver qui ne finira jamais :)

Bisous,

Caro
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: cathy le 12 Février 2013 à 17:12:32
Véronique, Dan,

Nous faire partager vos souvenirs est un baume très doux. Venir vous lire sur ce fil est devenu un réel plaisir dans la grisaille de nos vies.
Merci à vous, un jour peut être arriverais je à me lancer...

Je vous embrasse

Cathy
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 12 Février 2013 à 19:59:38
Bonjour à tous ...

je fais un copier coller  de l'histoire que j'ai raconté sur le fil " les premières vacance sans mon amour " par solidarité avec Daniel qui a le courage de raconter une histoire tous les soirs ! (ou presque)

Voici donc :

les premières vacances !! Terrible, surtout les préparatifs, les bagages ! mais quels souvenenirs aussi...

Alexandre  avait préparé une liste pour les départs en vacances... pour ne rien oublier . Je l'ai suivi à la lettre.

Si je suis partie en vacances, c'est pour le petit ti.. D'habitude nous partions à la montagne, en gîte rural ... loin du bruit... loin du monde
nous ressourcer au contact de la nature.

Ces vacances 2012, je les ai préparée 2 mois après la mort d'Alexandre et ce fut très dur... Où aller... comment partir ?  c'est lui qui conduisait la 306 break...

J'ai décidé de changer carrément le style de vacances pour cette année là.... pour que rien ne nous le rappelle trop !

J'ai rechercher un lieu ou  mon garçon pourrait s'amuser, où il y aurait du monde...
et j'ai trouvé sur internet...
Cette année nous allons faire du camping !

j'ai choisi un camping avec des animations... des clubs pour les enfants ! le nec + ultra....

Pour vraiment faire camping... j'ai loué ce qu'ils appellent un pagan (sorte de toile de tente/appartement avec commodités à l'intérieur et le sol bétonné... avec un toit pointu et les murs en toile .
J'ai montré les photos à mon timinou qui était emballé... 3 bassins aquatiques.. des tobogans géants... du ping pong et même de la pêche ! tout cela dans un espace vert assez vaste.
C'était à 30 km de St Malo.

J'angoissais beaucoup à l'idée des préparatifs... Il fallait que tout rentre dans le break et en plus j'avais décidé d'emmener les vélos...

je terminais mon travail le vendredi et la location débutait le samedi à partir de 16h000 cool raoul...
 (Alexandre m'aurait répondu ; relax Max  ) mais il n'était pas là...)

Le samedi matin, j'ai préparé les sacs... tout était entassé dans l'entrée. Big problème... impossible de charger... il tombait des cordes !
J'ai attendu.. attendu mais cela n'arrêtait pas... Vive la Normandie ... si verte et pour cause !

Finalement à 17h00, j'ai chargé sous la pluie... tout est rentré ! je ne sais pas comment ?

On a dit au revoir au chat Griminou, le coeur serré de le laisser (une voisine s"était proposé de lui donner à manger quotidiennement)
Puis on a enfin démarré.... musique à fond pour s'encourager...
J'avais très peur de me perdre... malgré le gps qui en plus disait de tourner à droite alors que sur le cadran il fallait oturner à gauche !
Véridique... Le pti ti est témoin ! (en plus j'avais chargé la nouvelle version... )

Nous sommes arrivés en pleine nuit à proximité du camping... mais le gps ne trouvait pas l'endroit ! il pleuvait toujours des trombes d'eau...
Nous avons demandé à un tabac qui nous a fait faire demi-tour... toujours pas de camping en vue
puis à un restaurant qui lui avait l'habitude de récupérer les égarés car il m'a sorti un plan ou tou était coché....

Nous sommes arrivés au camping à 22h45.... trempée comme une soupe... le pti ti lui bien au sec !
Nous sommes allés au bar du camping encore ouvert pour les retardataires pour récupérer les clefs...

Nous voilà enfin arrivé !  j'ouvre le cadenas de la porte coulissante et pénétre dans la tente... MOn garçon me suit et se met à hurler en pleine nuit sous la pluie : C'est trop pourri ici ... je ne veux pas rester là .... ya même pas de baignoire  et pas de télé....
C'est trop pourri... Maman on repart....

Et là, un grand moment de solitude...

Le portable me sauve.... Timinou saute dessus.. c'est ma soeur inquiète qui vient aux nouvelles.... Ne viens  lui crie-t-il ... C'est pourrri! surtout ne viens pas... il raccroche...
Et là d'un coup il se met à tous sortir de la voiture... je ne l'ai jamas vu aussui actif... Dans le feu de la colère il a tout sorti... et on est allé se coucher...

Le lendemain, quand il a vu les bassins, les tobogans, le sourire est revenu...
On a fait des balades en vélo, on a mangé au resto.... La semaine s'est bien passée.

Le retour a été plus dur... Mais quand on est rentré, en ouvrant la porte j'ai eu l'impression qu'Alexandre nous attendait, un petit air chaud, doux nous invitait à entrer... et m'a enveloppé... Timinou c'est écrié: oh comme c'est bien rangé....
il est monté voir si les lutins avaient lui apporté quelque choses ... oui un bonbon et un timbre... Il était heureux de retrouver la Maison des 3ti....

C'étaient nos premières grandes vacances sans Alexandre....
J'ai eu du mal à regarder les photos... car il n'y était pas... mon Dieu... c'est dur de ne plus le voir sur les photos....
et voilà je pleure encore....

La 1ère fois, toutes les premières fois sont dures... Cette année...je ne sais pas encore comment cela sera et ce que nous ferons .

Je vous serre la main à tous  3 fois !
Martine tititou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 12 Février 2013 à 20:51:12
Ouf!................

Merci et bravo à Martine et Paquerette .

Je commençais à me sentir abandonné , moi ,  là dedans!!!

Bon , c'est ma tournée............!
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 12 Février 2013 à 21:53:19
Les Bebetes  - Part 2

   Odile a toujours eu  une véritable fascination pour les serpents . La seule chose qu'elle ne supportait pas , étaient les " charmeurs " de serpents; en général , ils arrachent les crochets, et çà , elle n'appréciait pas !

  En 1978 (oui , oh , çà va , hein , j'étais un bambin à l'époque ! ) à Ceylan ( Sri Lanka ) , nous avions quitté Kandy , pour nous diriger vers le nord de l'ile . Notre guide fit un détour et nous arrivames au bord d'un fleuve , ou des cornacs lavaient leurs éléphants , à grands coups de brosses improvisées , sous la forme de noix de cocos .

 Voir un éléphant de 5 tonnes se mettre sur le dos pour se faire gratter le ventre , çà vaut le coup d'oeil ! du Disney , genre Dumbo, vous voyez?
  Et quand le guide proposa à Odile de grimper dessus , je sortis la caméra , la cascade n'était pas loin!.....
  Déjà ,il faut y monter sur le bétail ! mais Odile aidée par le cornac , et l'éléphant , qui replia sa patte , se trouva juchée sur le cou de l'animal.
Elle caressa la tete du pachyderme , en lui murmurant :
-T'es gentil , tu m'as donné ta papatte!
  le cornac , un jeune homme en sarong , torse nu se plaça devant Odile , et le convoi s'ébranla ....vers la rivière , assez tumultueuse ...
-Hé , pas dans l'eau!!!
Mais l'éléphant , qui , sur , ne comprenait que le tamoul , barrit de joie et fonça dans le courant! Et mon Odile se mit à lancer des cris d'alarmes et , de peur , saisit le cornac sous les aisselles!
 Le garçon commença à se tortiller en rigolant tout ce qu'il pouvait !........      Il ne supportait pas les "gli gli ! "
- Not like this ! not like this !
 ...pas comme çà , tu parles ,Odile s'accrochait de toutes ses forces au malheureux cornac , qui à force de se tortiller , finit par glisser de sa monture , et tomba dans le courant!
 Mon ame de grand journaliste , témoin d'un pareil drame , m'obligeait de continuer à filmer , consciencieux je suis , moi !....et puis je ne voulais pas me mouiller dans cette histoire!!!
  L'éléphant , au comble du bonheur ,se mit à s'asperger à grands coups de trompe! D'Odile je ne voyait plus qu'une bouche comme un " O " majuscule , et un long cri qui me rappelait les sirènes sur Londres durant le "blitz " de la seconde guerre mondiale!
  Le cornac , regrimpa sur l'éléphant , et tout l'équipage regagna la rive.
 Odile , un peu secouée , lança les rires de tous les cornacs venus voir ce grand spectacle ( sans effets spéciaux )  mais se tenant à carreaux , n'osant rigoler ouvertement ...

- C'est pas que j'ai eue trop peur... mais il a des poils terribles , sur le dos , çà m'a piqué les fesses !!!

  Pendant ce temps , le cornac fouillait désespérément le fond de la rivière , y cherchant ses tongs , perdus  en tombant...aujourd'hui ils doivent finir de pourrir sur le bord d'une plage vers l'Inde , par là...

..... mais je m'aperçois que j'étais parti pour vous parler des serpents ...Je ménage le suspense , la suite de l'épisode comporte des scènes violentes pour les fragiles de la rate ...

 ( à suivre )
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 14 Février 2013 à 19:52:34


  Chère Paquerette,

 Encore ! encore!

Tu racontes bien ,  Paquerette , et ton histoire est si jolie !! Quel bonheur ,  et surtout :VIVE L'AMOUR!

De tout coeur avec toi.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 14 Février 2013 à 22:18:05
Ceylan _ suite.

 .....après la mésaventure de l'éléphant , nous revenions vers la voiture , Odile encore un peu tremblante , quand je vis son attention attiré par un montreur de serpents , et du gros!

- Picture , madam ! picture!

 Un ceylanais , accompagné d'une petite fille , portaient en bandoulière , un python chacun. Ni une , ni deux , Odile retrouve toute son énergie , et se précipite vers les ophidiens ( j'cause bien , hein ?...c'est un métier! ) .
 L'homme , un balaise , tenait un beau python ,de 3m. environ , qui se lovait autour de lui , formant des boucles mouvantes  ( je mets les détails , par pur sadisme ... y en a qui vont se trouver mal ! ), .la petite fille ,quand à elle , se débrouillait pour supporter le poids d'un autre serpent , mais plus petit .
  Je prends le gros sur les épaules , pour la photo , en prenant garde qu'il ne me fasse pas le coup du garrot!  je lui maintiens la tete : les noeuds de cravatte , je préfère les arranger à ma façon , style Dandy , vous voyez ?....
  Odile prend une photo et je lui passe le serpent , très calme ,un vrai pro.
  Sans hésitation , elle se le met autour du cou , et je lui tire le portrait , elle portait une robe légère , un imprimé , vachement sexy    ,   mais çà ne vous regarde pas , d'abord!...
  Mais je vois son expression changer, elle a l'air scandalisé !! et derrière elle les cornacs qui avaient suivi notre petit commando , attendant , avec espoir , un épisode inédit  des aventures des rigolos du jour , se remettent à rire de plus belle!!
  Je fais un détour statégique vers l'arrière , et je comprends l'hilarité et bientot les sifflets , non mais j'vous jure!!
 Le python , avec sa queue remontait la robe d'Odile jusqu'à une hauteur inespérée pour ces coquins de voyeurs!!
  Je me saisis de l'appendice caudal du salopiot de serpent et le posait sur son épaule .
 A cet instant arriva un car de touristes , des français , car j'entendis , effrayée ,  une voix de femme s'écrier , derrière moi :
- T'as vu , celle là ?...   elle est malade !!!


 ...Et j'ai les photos !


 Au Sénégal , en revanche notre aventure avec un serpent faillit mal tourner ! ( musique please , celle de Psychose , un drame se prépare ! )
 Un soir ou nous revenions du diner , Odile toujours avec sa lampe torche , nous ouvrons la porte de la chambre du bungalow que nous occupions , et Odile entre !
 .....Au beau milieu de la chambre se dresse un cobra , un des pires , le cobra cracheur , qui envoie à plus de deux m. un jet de venin , en visant les yeux: Odile retrouve automatiquement son mode d'expression favori dans les cas d'urgence : retraite précipitée vers la salle de bains , ou elle s'enferme à double tour ! ...des fois qu'il forcerait la porte....
  -Fais le partir , et le tues pas !
  -T'es marrante , toi!!! et moi , alors?
 -Te fais pas mordre! fais le juste partiiiiir !
 Je travaillais  ( en 93 ) pour l'hotel _ Le Pélican _ et avais produit des planches , textes + dessins sur la faune et la flore du Sine Saloum , et la planche sur les serpents des environs de l'hotel , avait le plus de succès.De la théorie , je passais à la pratique !

 Je pris un e grande couverture , et tentais de couvrir le cobra , qui me fixait , dressé sur sa queue , et sifflant la gueule ouverte  ...

 Je vous avoue que je n'en menais pas large , mais ou fuir ?Odile m'avait lachement abandonné!
 Alors je lançais la couverture , mais à la vitesse de l'éclair , le cobra se glissa sur le sol et me fila entre les jambes! Il disparut par la porte restée ouverte .
  Porte que je refermais aussitot ...à double tour ! ...on ne sait jamais!
- Tu peux sortir , il est parti !
- T'es sur?
-ouais, n'aies pas peur , sors!

...Et , la porte s'ouvre , et je vois mon Odile passer la tete , prudemment...elle avait posé sur son nez sa paire de lunettes de soleil  !

- Normal, un cobra cracheur !

...çà fait plaisir de se rendre compte que mon travail avait porté ses fruits . Elle avait bien tout retenu !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 15 Février 2013 à 21:22:41
Ceuse _ Hautes Alpes _ 1985

 Sur la carte de l'IGN j'avais trouvé un  " coin " bien tranquille .

 A quelques kms. de Gap , j'avais repéré une petite route de montagne qui grimpait jusqu'à un plateau , à 1650 m. , et qui se finissait sur trois petits carrés noirs , signe d' une tranquillité absolue . je cherchais , et découvris un charmant hotel , et deux chalets , le reve !

  Un beau matin d'aout , nous débarquames dans cet hotel , très familial , et rempli de marseillais . En aout , les marseillais désertent leur ville pour venir trouver le frais en moyenne montagne . Nous y fumes accueillis comme des amis , et bientot , je trouvai régulièrement Odile jouant aux boules ou prenant le pastis .

  Je m'intéressais particulièrement aux fossiles , et je partais tous les matins à la " chasse " , armé de mon marteau de géologue  , sous l'oeil intrigué des marseillais , alignés devant l' entrée de l'hotel  , sirotant  leur premier café . Odile , me raconta , à mon retour le dialogue qui s'ensuivait...

- ou il va , votre mari? demanda Rose , une très gentille retraitée , de 80 ans , toute menue dans sa jolie robe bleue ,et c'est son mari qui répondait
- Tu veux dire le tapeur ? rétorqua son mari , Marcel , un cheminot retraité lui aussi ,
- Le tapeur ? et pourquoi , le tapeur ?
-Nous on l'appelle comme çà , le tapeur  ...
- mais pourquoi ?
- Je sais pas ... il tape !
... et tout çà avec l'accent marseillais...

 Vers midi , je revenais , mon sac plein de cailloux  , sous le soleil , de mon " expédition " , le marteau à la main , je remarquais aussitot qu'Odile riait sous cape , et je me pensais "ho , peuchère , on me prépare une galéjade ! "_hé oui , je pensais comme çà , en provençal ,té !
- Vous avez trouvé quelque chose , me demanda Rose , d'un air malin...
-Holala ! c'est qu'il va chercher les fossiles  !fit son mari , en reposant son verre de pastis .Du coin de l'oeil , je vis bien qu'Odile avait " causé " !
- Les fossiles  ? c'est quoi , les fossiles ? 'Odile avait son sourire silencieux ...j'allais etre le couillon du jour , mais je fonçais , amusé .
- Les fossiles que j'ai trouvé sur le bord de la crete , ce sont des coquillages , pris dans la roche depuis ..65 millions d'années!
... et là , l'apothéose de leur galéjade :
- Bonne Mère !il me parle de coquillages qui ont des millons d'années!! Moi qui ne prend pas , sur le marché ,le soir ; les ceusses du matin!!
 Et toute la rangée de se marrer , vous pensez ,un parisien!!!
 Odile me fait signe de m'asseoir devant ce magnifique paysage de montagne ,encore sauvage , avec le parc des Ecrins dans le fond, tout blanchi au sommet et ce beau ciel d'un bleu cristallin ...
-Et un pastaga pour le tapeur!  cria Odile à la patronne ,derrière son bar . Effet garanti!
-Pour le tapeur , un pastis !
  .....j'étais adopté , la preuve , j'eus meme droit aux olives !


C'était juste une petite histoire , simple , ....      simple comme le bonheur.



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 19 Février 2013 à 22:12:57
Congo Kinshasa
ex Zaire ,ex Congo belge -  1974

  Le minibus s'arrete et tout retombe dans le silence .Le glissement de la portière ,  un murmure de voix , un vent léger venu des montagnes bleues dans la brume du soir , brume qui apporte l'odeur de l'herbe à éléphant , et la poussière rouge de la piste qui retombe lentement , n'arrivent pas à cacher le chant des oiseaux ....
  
  Il avait plu , et les insectes rasent le sol , poursuivis par des dizaines d'hirondelles , en un ballet incessant .

  Nous arrivons dans cette grande réserve , au nord de Bukavu et Goma , de triste mémoire , mais vingt ans ans plus tard ....

  Une savane infinie , dans un magnifique décor ou se melent les hautes herbes jaunies par le soleil ,  les forets galeries sur les rivières , les bosquets d'épineux , s'étendent autour de nous sur des dizaines de kms , jusqu'à la chaine de volcans ou domine le Virunga , qui à l'époque , contient dans son cratère le plus beau lac de lave du monde , et sur ses flancs les gorilles de montagne , dans la foret de bambous ...

  Le lodge est situé au sommet d'une petite colline d'ou nous dominons ce paysage à 360° .Partout des éléphants , calmes , prés d'un point d'eau , des troupeaux de gnous , de zèbres , de gazelles , d'antilopes , girafes ,  babouins ... et dans le ciel , tournoient les vautours...çà y est le décor est planté ............... moteur ! action !

  A la réception , on nous attribue  nos rondavels ( bungalows ronds , au toit de raphia ) et un garçon nous porte les bagages jusqu'à notre chambre , Odile a déjà repéré un chat noir et blanc ...elle se penche pour vérifier si c'est un monsieur ..
- une chatte ! pas un " apartheid " !
  je vous explique . En Afrique du sud , d'ou nous venions , elle avait adopté un chat noir et blanc , et , elle avait remarqué que ce matou là , était pourvu , et bien pourvu  ! de deux ... comment dire ... deux attributs  , ah , oui , les gesticules , c'est çà  ! dont l'une était blanche , et l'autre noire  ! d'ou le nom du gaillard : l'apartheid !

  Dans notre groupe , un couple d'amis inséparables voyageait dans notre combi , et le plus costaud des deux nous raconta que , visitant les Galapagos , il portait son ami sur le dos , car celui ci  avait perdu une jambe lors d'un accident , et se voyait dans l'obligation d'avoir une jambe artificielle , métallique , et pour éviter de rouiller ....il le portait jusqu'à la plage , dans chaque ile ou ils débarquaient !

  Odile s'occupait de la chatte , et moi je me pose , tranquille , devant notre porte ,sur une chaise en bois et toile , genre Stewart Granger  dans "les mines du Roi Salomon " ...les femmes , vous pouvez rever ....

 Tout à coup ( c'est là ! ) un gars passe en courant devant moi , un garçon de la réception , qui hurlait en swahili  !

  Les autres touristes sortent de leur rondavels , étonnés de tout ce raffut ....

  ...Et apparait l'unijambiste , hilare !
  
 - qu'est ce qu'il a ?

  Tout en continuant de rire , il nous explique :
- il est entré avec moi , m'a expliqué ou se trouvait les lampes à pétrole , tout le tralala , quoi ! et je lui est demandé , s'il pouvait me rapporter une bouteille d'eau ....
- et alors ?
-alors , en attendant , j'enlève ma jambe , çà fatigue toute la journée , ce truc , et quand il revient avec ma bouteille , il voit ma jambe sur le lit ! Oh , le gars ! il a tout laché , et il est parti en courant!!!
- La chatte  aussi elle  est partie en courant ! ( intervention d'Odile )
-quelle chatte ?
-L'apartheid , le faux !!!
-????????
...Le soir , au diner , le guide vint nous prévenir que le garçon avait raconté à tout le personnel , qu'un client était un sorcier ....

Le lendemain , à notre départ pour une autre destination , Odile était toute triste : la chatte n'était pas revenue ....
-Pourtant , je lui ai laissé de la viande , devant la fenetre !

....j'allais pas lui dire que je l'avais enlevé , sa viande , et jetée dans la brousse , pas envie de voir rappliquer une hyène , ou pire , dans la nuit !

 Le guide , nous prévient qu'il ne faut laisser aucune nourriture dans le bus "surtout des bananes ! " car un éléphant , trois jours plus tot avait "décapsulé " un minibus pour attraper une " main "  de bananes abandonnée  par un touriste !

Odile se penche vers moi :
 - C'est bien de la viande , que tu as jetée , hier soir , dans la brousse ?
- tu m'as vu ?
Elle montre son oeil du doigt :
 -Hé ! ho ! j'ai l'oeil , moi !

............çà doit etre çà la complicité  !!



 

  
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 20 Février 2013 à 13:50:16
Bonjour tous/tes

Gros merci pour ces merveilleuses "histoires de vos vies" :D 
Za fait une heure que ze ris..!!    Z'en avais très long à rattraper......
Z'est très agréable le matin et za part bien la zournée!!....hihi...on dirait "qu'Zé la grippe" ;)

Encore merci...je vous embrasse tous (et toutes bien-sur) très fort!

Amitiée Sylvie :-* :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Caroline3 le 20 Février 2013 à 14:27:23
J'aime bien celle du Zaïre, j'y vais de temps en temps :)

Tout y est possible, en effet !!!

---

Et je rajoute que je te trouve extrêmement courageux de "prendre la plume", malgré des années passées en Afrique, je n'en suis pas encore capable. Je suis encore trop frustrée, déçue, fatiguée. Peinée de ne plus pouvoir y vivre.

Bisous, Caro à Québec
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 23 Février 2013 à 19:31:51
HEY... Daniel...

C'est quoi là.....tu nous boudes.....On attend nous!!

Nous on n'en n'a pas d'histoire à racconter!.....pour l'instant là là!... un jour ca devrait venir mais là j'en ai pas et j'attend les tiennes...OK!?   :P :P

Aller, aller.....GO DAN GO...

...hihi...
 
A bientôt...amitiée Sylvie :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Février 2013 à 08:24:46
merci pour tes encouragements , Sylvie.

je vais continuer d'écrire , mais il est vrai que parfois ce n'est pas facile ; les souvenirs , surtout les souvenirs heureux , sont très vivants , dans mon coeur...

mais çà repart toujours , et je vais reprendre le clavier très vite ....

à très bientot

avec toute mon amitié

  Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 24 Février 2013 à 09:25:43
A très vite alors !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 24 Février 2013 à 15:09:29
Bonjour à vous tou(te)s,

Il y a maintenant 3 semaines, je vous promettais de revenir vous rejoindre sur le forum. Cela faisait 8 mois que Claudine m'avait quitté, et la semaine prochaine j'en serais à une grossesse de deuil, le 4 mars. Je suis passé durant ces 3 semaines par des épisodes douloureux, avec notanment une hospitalisation et le 5 mars une nouvelle, avec opération le 6. 

Je voulais, dans ce fil, commencer à raconter notre rencontre, Claudine et moi. Ce n'est pas banal, et cependant, notre union a duré plus de 40 années. Pas toutes faciles, mais avec un Amour croissant pour ne plus être qu'un. Nous ne pouvions faire l'un sans l'autre, et durant ces 6 ans de vie continue côte à côte,  cet Amour n'a fait que se renforcer. La maladie y a trés certainement contribuée. Je ne regrette absolument pas ces années communes, et combien je regrette de ne pas avoir fait plus que ce que j'ai fait. Je reconnais que parfois, las, je me suis défilé, proche de la saturation. Mais comment pourrait il en être autrement aprés avoir passé plus de 15 ans à cotoyer ce fichu cancer et ses multiples traitements et conséquences.

Voilà pour cette petite introduction.

Nous nous sommes donc rencontrés le 18 Août 1969, au camping Los Alfaques, en Espagne. Pour les plus jeunes, ce terrain de camping a été dévasté par l'explosion d'un camion citerne quelques années plus tard, en faisant de nombreuses victimes.

J'avais terminé mon stage en entreprise de fin d'année en juin, et effectué un travail d'été chez Latécoére Toulouse au mois de Juillet de cette année là. J'avais un ami originaire de Béziers, et nous avons profité du mois d'août pour faire un peu la fête, comme des jeunes de 19 -20 ans. C'était passé par la fameuse Féria du 15 Août avec ses corridas et ses concerts. Au lendemain de cette Féria, nous étions forcement "un peu fatigués". Je proposais donc à mon amis de partir rejoindre mes parents qui campaient à San Carlos de la Rapita. Accord sur le principe, sachant que nous devions teriner le mois d'août par la fête de ma ville Pamiers, durant 5 jours.

Nouis voilà donc partis avec ma Dauphine, Béziers-San Carlos, le lundi. Arrêt à Barcelonne pour la soirée, petite escapade, dortoir dans la voiture, et le lendemain continuation dans l'aprés midi. Arrivée en soirée au camping, montage de la tente à proximité de celle des parents, repas et dodo réparateur. Le lendemain matin, réveil, étirements devant la tente, et qui je vois passer, une petite jeune fille brune, mignonette, avec des yeux de biche bien noirs, et des cheveux longs. Elle me regarde, me sourit et me dit bonjour. Je lui réponds poliment. Notre première vision l'un de l'autre. Elle était vêtue d'un maillot de bain 2 pièces de couleur verte, et moi d'un maillot de couleur orange. Il faut dire aussi, qu'à l'époque, je faisais de la natation et que la couleur du club était de cette couleur.

Nous avons passé la matinée à la plage, nous sommes baignés, avons mangé avec mes parents. Puis, dans le courant de l'aprés midi, je vois Claudine, assise sur un fauteuil de camping, en train de bronzer au milieu des toiles de tentes. L'intelligence d'un jeune homme de 19 ans à l'époque, je vais chercher un verre d'eau, et je vous laisse imaginer la suite. Spalsch, en plein dessus. Ce que j'ognorais, c'est qu'elle avait peur de l'eau. Je me suis confondu en excuses, et nous avons passé l'aprés midi à discuter, assis sur les serviettes au bord de la plage. Le lendemain, même opération séduction, et je dois reconnaître que ça n'a pas trop mal marché. Le soir, nous avons été à une soirée andalouse et flamenco, et avons commencé à fleurté. Gentiment. Et puis, le retour chez mes parents, afin de participer à cette fameuse fête de renommée régionnale. Les plus grands chanteurs de l'époque s'y sont produits. Jhonny, Cloclo, Christophe..... Evidemment, nous nous étions donnés rdv sur la Place de la République. Nous y étions l'un et l'autre, moi seul, mais Claudine accompagnée de sa grand mère. Lègère surprise, mais vite réglée, grace à son amie Martine, qui elle aussi faisait suivre sa grand maman. Les 2 mammies ensembles, et nous aussi. Martine retrouve Bernard, mon ami d'enfance, et nous le sommes encore aujourd'hui. Ils m'aident à traverser ce deuil, et je tiens à les en remercier, même s'ils ne fréquentent pas le forum.

Celà à donc duré les 4 jours restants de la fête. Et puis, le mois de septembre, avec la préparation de la rentrée des classes, à l'époque beaucoup plus tardive que de nos jours. Une paire d'entrevues, échanges des adresses respectives, et départ pour Sens (Yonne). Nos premieres lettres, d'abord une par semaine, une paire de pages. J'avais le rugby à m'occuper en plus des études, et ma vie de célibataire à combler.

Noêl est arrivé, les vacances scolaires aussi, et nos retrouvailles avec. Un fabuleux retour. Nous avons fait connaissance l'un de l'autre, et notre séparation, en fût bien douloureuse. Notre correspondance en a été fort décuplée. D'abord 2 puis 3 puis chaque jour une lettre n'attendait pas l'autre. Ce ne sont plus des lettres, mais de véritables romans d'une dixaine de pages, chaque jour. Bien sûr, il devait y avoir des redites, mais tout notre amour naissant s'exprimait. Et puis, fin février, la rupture. J'avais rencontré une autre demoiselle. Mais, car il y a un mais, cette relation a été de courte durée. Les vacances de Pâques arrivant, j'ai retrouvé Claudine, et avons repris notre ydille.
Je dois reconnaître que j'ai baclé mon année scolaire, négligé mon BTS. Il ne me tardait que revoir Claudine. Ce fût fait fin juin. Nous avons, en accord avec nos parents respectifs, décidé de nous fiancer au 15 Août, soit pratiquement 1 an aprés avoir fait connaissance.

Nous sommes partis ensembles cette fois en vacances à San Carlos, un pélerinage en quelque sorte, mais avec nos parents. J'ai commencé le travail le 1 septembre, en attendant l'incorporation au service militaire le 1 décembre 1970. Durant cette année là, notre correspondance fût elle aussi des plus actives. J'étais à Valdahon, Doubs, et mes permissions trés rares. Nos retrouvailles n'en étaient que plus passionnelles. J'ai été libéré le 30 novembre 1971, et comme nous l'avions décidés courant octobre, nous nous sommes mariés le mardi 21 décembre 1971 à 16h00. Une journée magnifique, trés froide, mais avec un merveilleux soleil.

Tous les ingrédients étaient réunis pour une vie heureuse. Elle l'a été, et comme je l'ai dit à une amie lorsque j'ai effectué l'album de la vie de Claudine, je ne me suis pas trompé ce jour là en la prenant pour épouse. Vraiment aucuns regrets.

Voilà pour le premier épisode. La suite dans les jours à venir, sachant que je serais hospitalisé.

Bonne journée à vous tou(te)s.

Tendres pensées.

Bises  :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 24 Février 2013 à 16:12:33


*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Février 2013 à 18:56:57
Cher Marcel

Heureux de te retrouver sur ce fil , ou règnent douceur , tendresse , émotion , et humour ...

Tu finis en nous précisant que tu vas etre hospitalisé , et cela nous attriste tous et toutes ...j'espère que tu seras de nouveau et très vite à nos cotés , tu nous as promis la suite de ta belle histoire !

Je reprends le clavier , pour vous donner ce que nous avons de plus cher désormais  : nos beaux souvenirs .


Bonjour Ephémère , et Paquerette , vos petits mots me vont droit au coeur . Vous le savez : si mes petites histoires amènent , juste un instant , un sourire , ou une émotion attendrie en vous , je me sentirai utile , un peu....

Je veux aussi saluer ceux et celles qui me lisent , qui NOUS lisent devrai je dire ! en espérant etre rejoint ....une belle histoire , touchante , émouvante et _ou drole , que je lis quand vous prenez le relais , est une grande marque de confiance , un cadeau , et vous verrez comme c'est bon de partager , pour le lecteur et pour celui ou celle qui se confie .

a bientot de vous lire .

très chaleureusement

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Février 2013 à 23:06:44
1973_ Frankfurt _ l'aéroport ( Emmanuelle , version très soft )

  Nous partions pour le Kénya , Odile et moi , pour notre deuxième circuit-safari .

  Arrivée à l'aéroport de Francfort ,après un vol Paris-Francfort sans histoire .

  A l'aéroport , léger accrochage : Odile remarque que tous les allemands avaient reçu un très beau sac , offert par la Lufthansa, et pas nous !

-vas en chercher un ! pourquoi, nous on n'en a pas , d'abord , vas y !!!
...pourquoi avait elle cette manie de collectionner les sacs  ? mystère...
 Bref , je cours jusqu'au comptoir de la Luft. et reviens juste pour l'embarquement...
-T'en a mis un temps !!!
-Pfou! ...pfou!...
..et encore , à l'époque, je faisais mon demi-marathon , tous les dimanches , alors, imaginez ma course dans des couloirs vides à la recherche de ce fichu sac...
  On monte à bord , passagers surtout allemands , et on roule vers la piste d'envol.
 Odile apprécie beaucoup la gratuité des boissons , à volonté ! Les mignonnettes défilent...Odile en planque meme dans son sac , le beau , tout neuf..
-Tu vois qu'y sert !
Et puis aussi sec  (si je peux dire ...) , elle s'endort!en murmurant:
-je crois bien que j'aurai jamais plus peur en avion...  C'est d'ailleurs vrai , elle n'a jamais plus eu peur à bord d'un avion !
 Le jet roule toujours vers la piste , à 20 à l'heure , quand elle soulève une paupière , jette un oeil par le hublot , et murmure:
-qu'est ce qu'on vole bas !...............

 Dans la cabine , grosse ambiance : pour passer le temps , les hotesses organisent un jeu de questions - réponses , oui, mais en allemand , et moi , je ne pige rien à l'allemand , j'ai pris espagnol , moi , en seconde langue ...surtout à cause de la prof , Pèpita ,on l'appelait , et de très jolies jambes ! je le sais j'étais toujours au premier rang , un hasard....

Bon , j'écris mon n° de siège , et je dessine , en désespoir de cause , un petit français type , la larme à l'oeil , une baguette sous le bras et un béret ,agitant un drapeau français et s'écriant dans une bulle  (un phylactère pour les puristes ...): Je ne comprends pas l'allemand, je m'excuse  !

  L'hotesse, une ravissante brunette , avec du sent bon et du rouge à lèvres ,enfin , ravissante , quoi ! mais que pour le plaisir des yeux ,non mais!...l'hotesse donc ramasse les copies .

 Moi , je n'ai rien écrit , tout est en allemand , rien que des lettres qui se bagarrent dans tous les sens ! c'est pas une langue de chrétien ,çà  !

 L'hotesse prend le micro et annonce les résultats:applaudissements. le premier prix : un matelas gonflable en forme de dauphin . Odile se réveille...
  deuxième et troisième prix : des trousses de toilette avec le logo de la Lufthansa .
Odile ronchonne...
  les prix défilent ...Tout à coup , tous les regards se tournent vers moi , et çà rigole fort!
Odile me regarde d'un air soupçonneux...
- C'est ton n° de siège! t'as gagné quelque chose !
-..Mais , j'ai pas joué !!!j'y comprenais rien!!!
L'hotesse, avec un grand sourire:
-mozieu! fous afez cagné un lot te gonsolazion !fenez , s'il fout blait!!
  Je me lève , un peu confus , et me rends à l'avant ...les allemands jubilent! carrément hilares meme !!!
Lhotesse , vous savez , la brunette ;;;?;;ah ! vous savez déjà , bon  , me dit:
-fous afez le choix endre un paiser de moi , ou une pouteille te jampagne !

..et alors , là , l'éclair de génie !l'idée lumineuse ! le panache et l'esprit français ! marseillaise dans la tete , je lui réponds :

-Je choisis un baiser au champagne!
  L'hotesse traduit en riant , et sous une salve d'applaudissements , je reçois mon baiser !!
...sur les deux joues , mais quand meme !!!
 Je regagne mon siège , un allemand me lance au passage ( et je vous promets que c'est vrai ! ):
- Ach! français ! l'amour ! toujours l'amour!

  Je me rassois , fier d'avoir restauré l'image de la France éternelle, De Gaulle aurait ,lui aussi , la larme à l'oeil ...!
Odile me fait d'un air pincé , mais avec un sourire en coin :
-'faut toujours que tu te fasses remarquer!...et elle ajoute , rieuse:
-...Et encore , tu lui as pas dit que tu es à moitié rital!....hé! RESTES ICI !!!

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Février 2013 à 23:14:10
bravo , Paquerette!

..et merci pour ta si jolie histoire .

Je te fais un gros bisou


Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 25 Février 2013 à 08:44:11


*

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 25 Février 2013 à 11:59:47
Merci Marcel, Paquerette et Dan...

Je vous envie (ou admire) de trouver les mots pour raconter votre histoire... Vos récits sont fluides et émouvants à lire...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 26 Février 2013 à 16:14:55
bonjour à vous tou(te)s,

Merci tout d'abord pour vos messages. Je dois avouer que je pense m'être tromper de fil, en fait j'ai commencé a raconter l'histoire de notre vie, mais ce sont en fait de merveilleux souvenirs aussi. Donc, ne sachant, je vais continuer a vous faire vivre notre bout de chemin, parsemé d'embuches et d'histoires, parfois drôles mais aussi singulières. Elles ont dans tout les cas rythmées notre Amour, et ont contribuées à notre épanouissement conjugal.

J'en étais donc resté à notre mariage, le 21 décembre 1971. Celà ne nous rajeuni pas, mais tout pour parcourir ce chemin de la vie ensemble. Tout, sauf le travail. Je devais reprendre mon poste, celui que j'avais occupé avant de partir à l'armée, fort de l'accord de principe qui m'avait été donné au mois d'octobre par le chef du personnel. Mais aprés ma libération, première semaine de décembre, j'ai reçu un courrier me disant qu'il était impossible de poursuivre la collaboration, déjà restructuration de personnel. Nous qui avions publié les bans, il était donc impossible de repousser le mariage, mais ne le voulions pas non plus. Et donc, petits boulots et puis début 1973, un vrai boulot, et du coup, un premier rayon de soleil frappe à notre porte. Claudine est enceinte. Naitra de ce soleil notre fille, en janvier 1974. Mais également, la construction d'un appartement, suite à la donation par mes parents du premier étage de leur pavillon. La vie ne commençait donc finalement pas si mal que ça. Un deuxième rayon en juuillet 1976, naissance de note fils. La famille est au complet.

Nous voilà arrivé en 1978. Un gros coup dur. Licenciement pour moi. Claudine, elle est au chômage suite à la fermeture du central téléphonique. Mise en place de l'automatique. Nous communiquons aujourd'hui librement, mais il y a à peine 35 ans, il y avait des standardistes pour passer les appels. Rappelez vous le 22 à Asnières de F Raynaud. Aprés un bref séjour à Paris ( 8 juillet-10 septembre)comme agent d'exploitation au PTT, nous avons décidé de changer de métier, et avons pris un poste de gérant d'un magasin d'alimentation
Casino-Epargne. Une vie de travail en commun. Une vie 24/24 vécue ensemble, une vie durant laquelle nous avons pû apprécier les compétences et la disponibilité de l'autre. Je ne dis pas qu'il n'y a pas eu de heurts ni d'accrochages, mais nous avons progressé ensembles. Malheureusement, des problèmes avec un inspecteur auprés duquel je n'ai pas voulu me soumettre, nous a conduit à démissionner. Notre aventure a duré 7 ans. Nous en avons gardé des souvenirs impérissables et des amis (un couple).

Péripéties par ici ou par là, nous voici arrivés en juillet 1991. C'est ici que commence l'histoire que je voulais vous raconter aujourd'hui. Excusez moi pour cette introduction un peu longue. Je vous avez prévenus, c'est en fait notre histoire.

Donc, en juillet 1991, nous sommes à Cambo les Bains, pour effectuer une cure thermale. Elle était indispensable pour notre fils qui souffrait de problèmes respiratoires (végétations déjà enlevées à l'age de 3 ans, angines à répétition...) Pas bien grave en soi, mais génant pour sa croissance. Notre fille profitait elle aussi pour faire ses abblutions, quant à nous deux, par regroupement familial, nous en faisions tout autant afin de soulager nos petites gênes articulaires. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, quand soudain, un vent de tempéte se leva. Une véritable tornade, et je vous le donne en mille, pour quelle raison. Trés trés grave. Deux bonnets de bains, qui à mon goût n'étaient pas étendus dans le bon sens, et donc risquaient de se coller l'un à l'autre.

Et donc, une dispute se déclencha. Je le répéte, trés grave. Nous n'en sommes pas venus aux mains, éducation oblige, mais les paroles ont fusé. Tant et si bien, que je n'ai pas mangé, suis sorti de l'appartement laissant Claudine et les enfants, et m'en suis allé marcher et réfléchir le long de la Nive qui longeait le centre thermal. J'ai réfléchi longuement, et me suis rendu à l'évidence que cela ne pouvait plus durer ainsi, que la seule solution pour régler ce grave problème était le "DIVORCE". Oui, vous avez bien lu.

Me voilà de retour à l'appartement, et je dis donc ma décision à Claudine, tout en lui tendant mon alliance que j'avais hésité à jetter aux poissons. Mais aprés réflection, je m'étais dit qu'elle pourrait servir à payer l'avocat. Claudine a pris l'alliance, et à son tour est partie. J'ai su par la suite, qu'elle était allé voir le médecin de cure, pour arrêter celle ci, qu'elle avait téléphoné à mon frére qui habitait Pau afin qu'il la récupère le lundi avec ses bagages. J'ai oublié de préciser que nous étions le samedi midi.

Heureusement, la raison l'a emportée. Nous avons beaucoup discuté, calmement, tout le dimanche. Je ne dirais pas que tout était applani, mais pas mal de solutions avaient été trouvées aux différents qui entravaient notre union. Bien sûr, les beaux parents réciproques faisaient partie intégrante de ces problèmes. Pour y remédier, la solution que nous avons trouvé, nous est apparue comme tellement évidente, qu'elle a été officialisée dés notre retour.

Cette solution, nous éloigner de nos parents. Comment? En faisant construire, tout simplement. Nous nous sommes donc attelé au travail, rechercher un terrain en priorité. J'ai commencé à dessiner plusieurs plans de maison et avons fait établir des devis auprés d'entreprises.(Je suis dessinateur industriel, formation fabrication mécanique. Pas grand chose a voir avec le batiment, mais le dessin reste le dessin).
Nous trouvons le terrain au mois d'octobre, faisons le prêt à la banque dans la foulée, passons chez le notaire au mois de novembre, trouvons l'entreprise, et le 1 février 1992 le début des travaux. Soit 6 mois aprés notre dispute. Entre temps, j'avais récupéré mon alliance, non sans mal car Claudine m'avait dit qu'elle l'avait jetté dans les toilettes et tiré la chasse. Depuis, je ne l'ai plus jamais quittée, et la porte encore aujoud'hui.

Voilà donc comment est sorti de terre notre nid d'amour, grace à un quiproquo, et je dois dire que je suis aujourd'hui dans une situation ou je me pose des questions à savoir si je garde cette maison bien trop grande pour moi seul, et d'un autre côté de la balance, cette histoire et le pourquoi de l'existence de cette maison.

Je vous souhaite bonne lecture et vous donne rdv pour un nouvel épisode, un peu plus agréable de notre parcours en commun, et qui a bouleversé notre vision de la vie pour la suite de celle ci.

Tendres et affectueuses pensées.

Bises  :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Fathio le 26 Février 2013 à 16:59:09
Comme quoi, Marcel, on ne dira jamais assez l'importance de l'étendage des bonnets de bain!
Bel exemple d'effet papillon, partir de 2 bonnets de bain et finir sur la construction de la maison familiale.
Merci de nous raconter votre histoire.
Fathio
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 26 Février 2013 à 17:15:18


Grand merci, Marcel, de bien vouloir partager ainsi avec nous l'histoire de ton amour.

J'espère que vous avez bien appris à vos enfants, lorsqu'ils furent en âge de comprendre, combien il est primordial, comme l'écrit Fathio, de bien étendre les bonnets de bain !

Je t'embrasse, Marcel, et te dis à bientôt.

Merci encore.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 26 Février 2013 à 18:11:46
Très beau et émouvant... Merci Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 26 Février 2013 à 20:32:23
Wow Marcel...

Mais quelle histoire......Moi qui aimerais vendre ma maison pour acheter plus petit!....mmm...tu me donnes des idées.. ;)

Non mais on dira ce qu'on voudra, toutes les raisons du monde  sont bonnes quand un couple est dû pour une "bonne dispute" hein...Et croyez-moi, aucune différence d'un pays à l'auuutre... ;)

Merci Marcel!  Une autre maintenant.. :D

Amitiée Sylvie :-* :-*

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Février 2013 à 00:31:31
Pas du tout Marcel ! tu ne t'es pas trompé de fil !
c'est bien ici , tu es à la bonne adresse....

à bientot de te relire !

(à suivre )

Amicalement

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 27 Février 2013 à 02:55:38
Histoire courte...

Nous marchions lors d'une promenade dans un pré rempli de petits "bonheurs" comme je les surnommais...
Vous savez ces petites boules pleines de petits fils argentés ressemblant à des pompons....

Il est courant de faire un vœu lorsque l'on souffle sur les pistils de ces petits génies .... Tout le monde le sait .
Toutes ses petites étoiles s'envolent au gré du vent... et celui qui en attrape une peut faire un second voeu...

Alexandre avait cueilli une de ces petites boules... et soufflant dessus très fort pour faire une pluie d'étoiles,
avait dit... d'un air grave ...

Le bonheur est dans le pré, cours y vite, cours y vite...
Le bonheur est dans le prè, cours y vite il va partir...

Le bonheur est dans le pré, cours y vite, cours y vite...
Le bonheur est dans le pré cours y vite... il est parti...  

Et il m'avait attrapé au vol en riant... c'est toi mon petit bonheur...
je ne te laisserai pas partir...

Le bonheur.... ces petits moments tout simple... ces petits instants magiques qu'il faut savoir saisir...
Ce jour là, nous avons su en profiter....

Depuis, quand je vois ces petits bonheurs... je n'ose plus faire de voeux...
Le bonheur est si fragile...

Aujourd'hui c'est lui qui est parti... je n'ai pas su le retenir

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 27 Février 2013 à 08:52:32


Comme il est joli et tendre, ce souvenir, Martine.

Nos amours sont partis comme ces petits bonheurs mais ce n'est pas un léger zéphyr qui les a emportés.
Rien, ni personne ne pouvait les retenir : ni la science de la médecine d'aujourd'hui, ni la force de notre amour, ni la puissance de leur volonté de vivre et de rester avec nous.

Tu  le sais bien, Martine, nous ne sommes rien face à ce maelstrom qu'est le destin, et le combat de toute vie se joue sur une défaite annoncée.
Alors, pourquoi penser, "petite mère", que tu n'as pas su le retenir, toi qui lui as fait une si grande place, bien au chaud, dans ton coeur ; où il demeure à jamais.

L' image, douce et joyeuse de ces "petits bonheurs",  que tu nous offres ce matin, fait naître mon premier sourire du jour.
Et je songe que mon adoré aimerait surement voyager ainsi de par le monde : léger, libre, libre...
Je voudrais tant que cette grâce lui soit accordée...

Merci à toi, Martine.

Je t'embrasse.


 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Février 2013 à 21:04:39
  Martine ,

 "sois sage , o ma douleur et tiens toi plus tranquille ..."

 Ta petite histoire , m'a apporté , ce soir , un vent frais de printemps , des souvenirs me sont revenus ....je vois des champs de blé , des coquelicots et des bleuets , un pique nique sur une grande nappe , des fourmis aussi ! un beau soleil , les Alpes au loin , bleues et blanches , les criquets dans l'herbe , et le rire d'une voix chère qui s'est tue....

 merci , Martine pour cet éclat de bonheur .

  Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 28 Février 2013 à 18:56:15
Merci Martine pour ce brin de douceur...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 28 Février 2013 à 22:21:08
  Cette année là ( 1996 ) , nous étions décider à visiter le Costa Rica , petit pays d Amérique centrale , qui ne possède aucune armée , ou les femmes ont le droit de vote bien avant que la France l'accorde , et ou la peine de mort a été abolie voilà bien longtemps ...Une république sans dictateur  , une aberration , en somme ...

  Par Ibéria ,escale à Madrid , et ensuite vol transatlantique , escale à Miami , juste le temps de se goinfrer de pop corn et de boire une Bud , et arrivée à San José , la capitale .

  Nous effectuons notre circuit , par les plus belles réserves et parcs du pays  (25% du territoire est placé en réserve naturelle ) et terminons notre voyage par une " folie " :5 jours dans un palace sur la cote Pacifique....

  L'hotel Tango Mar , une merveille  ! 25 bungalows dispersés dans un domaine d'une centaine d'hectares , avec une plage vierge , encombrée d'arbres arrachés à la foret , accotée à une falaise rouge , et ou les perroquets se comptaient comme nos pigeons ...

  Le restaurant au niveau de l'océan , les bungalows sur la falaise , un lac , une cascade , des oiseaux partout , des papillons , une piscine perdue  dans la végétation , des biches , des singes hurleurs , des iguanes qui venaient engloutir les fleurs d'hibiscus dans la main d'Odile ...et le café , tous les matins à la porte .. un jacuzzi dans la chambre , tout le tralala , quoi !

 Pour circuler dans le domaine , nous disposions de petits buggys à essence , genre golf , ou kart , qu'Odile transforma rapidement en auto tamponneuse ..
  
 Très réticente , au début , elle finit par se laisser convaincre de m'accompagner . pour aller du bungalow , en haut de la falaise , jusqu'au restaurant , en me criant tout le long du chemin :
-freines ! freines !
...Je descendais la cote au point mort , c'est vous dire la vitesse !
  Finalement , elle prit le volant , après que je l'ai convaincue du non -danger de l'engin . Mais pourquoi , ai je tant insisté , moi , inconscient que j'étais  !!

  Nous voila partis !
-J'ai eu mon permis du premier coup !
- çà se voit , tu as déjà écrabouillé deux massifs de fleurs  !!!
-j'ai rien vue , moi , ou çà ???
-regardes devant  !!!

..En zig zag on arrive en haut de la cote qui menait au petit lac , but de notre sortie . Mais , avant d'arriver , une petite descente , ou j'ai vu ma dernière heure arriver !!

  On commence cette descente , et , là , misère , elle accélère !!
-freines ! freines !  ( là , c'est moi  !!)
  Odile ouvre la bouche et débute un hurlement à faire fuir tous les animaux jusqu'au Guatémala !
 On allait de plus en plus vite ..elle évite une borne sur le coté , en arrachant au passage , la moitié , et je vois, tout au bout de la ligne droite , en bas de la cote , un bungalow , portail grand ouvert , avec un autre buggy bien placé pour stopper notre course   !!
...vous vous souvenez du gendarme à St Tropez ?, j'étais dans le role de De Funès , et Odile dans celui de la bonne soeur !

 Par bonheur , elle trouve le frein et appuie !!.....On part en dérapage incontrolé , on fait un superbe tete à queue , digne de Fangio , et on s'arrete , dans un nuage de poussière...silence ...
-ET çà te fait RIRE !
-t'as vu çà ? et elle me montre du doigt deux touristes , qui ont quitté le chemin , pour se mettre à l'abri !!
-regardes ! y 's'arretent pas , la trouille qu'ils ont eus !!!!..ben , quoi , mon lapin , t'en fais une tete ?
-un peu plus on se payait le buggy , là !!
  Elle hausse les épaules :
-j'ai pas l'habitude des automatiques , moi ! ....bon , il est ou ton lac ?
-tu veux pas que je conduise , demandai je , timidement ...
-ah , ben , non ! j'suis chaude , maintenant !

  On ne s'ennuyait jamais avec Odile ...

...ah , oui , le lac ? très beau , merci .

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 28 Février 2013 à 23:32:54


Oh non, Daniel, visiblement, on ne s'ennuyait jamais avec ton Odile....

Tu m'as fait rire, Daniel.
Oh pas un grand rire ; pas d'éclats.
Un petit rire de souris,  mais tout de même, c'est déjà beaucoup.

Merci, encore et encore.



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 01 Mars 2013 à 00:52:35
Petite mère... je te réponds aujourd'hui...

Si, je n'ai pas su le retenir...

Car je n'ai pas vu les petits signaux qu'il me lançait... J'aurais du, moi qui l'aimais tant...
Ces derniers temps, il se détachait du matériel... je le voyais bien. Je n'ai pas compris. La vie quotidienne pour lui était futilité... il ne comprenait plus le monde où nous vivions... le désamour qui nous entourait. Tout cela pour lui était devenu souffrance.
C'était un signe... il se détachait de la vie peu à peu... Mon amour n'était plus assez fort pour le retenir...
Tant qu'il a cru à l'amour des hommes, sa foi l'a portée. Ici, c'est le désert pour moi... m'avait-il dit...
Oui, en venant ici, en Normandie, il a quitté ce qui avait été sa vie ces 15 dernières années... le partage avec les plus humbles, les plus démunis, les plus petits... leur coeur était à la dimension de leur misère... c'est dire l'immensité de l'amour qu'ils nous ont donné.
Aider les autres était sa vocation...toutes ces années, si dures soient elles nous ont apportées bien plus que tous les salaires d'une vie...
Ici, personne n'a plus voulu de son aide... Les portes se sont fermées une à une. Je n'ai pas vu la profondeur de son désespoir.
Il se sentait inutile... Il ne se soignait plus... une forme d'abandon... Voilà pourquoi, petite mère, je te dis que je n'ai pas su...
A mon tour je vis sa solitude et je comprends son désarroi... Car aujourd'hui elle m'est insupportable.

Je t’embrasse.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 01 Mars 2013 à 11:57:13


Bien chère Martine,

A lire tout ce qui s'écrit ici, il me semble que tous, nous sommes à un moment ou un autre, traversés par ces questionnements, ces doutes ; ce sentiment de n'avoir pas fait assez, ni assez bien pour notre aimé.

Et pourtant, si la raison pouvait l'emporter sur notre chagrin, si nous parvenions à davantage d'objectivité, peut-être alors cesserions-nous de nous accabler ?

Je t'en prie, sois douce avec toi, "Petite Mère".

Et si, les derniers temps il semblait se "détacher du matériel", pourquoi croire que c'était par désespoir et déception ?


Vous aussi, vous aviez certainement de bien beaux souvenirs.
Aujourd'hui, tu en es la gardienne.
Fais les revenir, ils chasseront le gris et le triste.

Peut-être un jour, pourras-tu nous conter "le partage avec les plus humbles, les plus démunis, les plus petits".

Je t'embrasse.

Ma main est sur la tienne : un, deux trois....



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 01 Mars 2013 à 12:06:03
Dan, te lire à réveillé de bons souvenirs... Nous avons beaucoup aimé le Costa Rica et sa merveilleuse nature.

Ma Tititou, comme être utile aux autres nous tient à coeur.
Comme je comprends Alexandre, et toi maintenant.
Mais il vous aimait Jean-Adrien et toi... Et c'était pour lui plus précieux que les portes fermées de Normandie.
Puisse ce week-end qui arrive, être le début d'une jolie histoire d'amitié...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Mars 2013 à 20:36:40


 Chère Martine - tititou

  Comme dit si bien Ephémère , sois douce avec toi , ne te fais pas de mal ....et ,toi qui as eu cette expérience  de vie avec ceux que l'on appelle les "petits "  , je reprends ce que demande Ephémère , racontes nous , fais revivre tes souvenirs , dès que ce sera moins douloureux   pour toi ...

    Tu n'es pas seule , Martine ! notre coeur t'es ouvert , en grand !!

     je t'envoie mille pensées , avec toute mon amitié .   
 
     
 


   
  Chère Martine -tinou

  Si tu connais aussi le Costa Rica , viens nous raconter ... j'aimerai bien connaitre tes impressions sur ce beau petit pays  !

  Tu le fais  si tu le veux , bien sur ...aucune obligation , on est libre , ici !!!


   très amicalement ,

  Daniel

 

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 02 Mars 2013 à 22:55:28
  Je me suis toujours demandé si Franquin n'avait pas pris Odile pour modèle , quand il créa le personnage de Gaston Lagaffe  ! ....J'ai déjà raconté ici l'histoire du hamster dans la machine à écrire  ( pour les nouveaux : non , ce n'est pas une histoire cochonne !  ) , mais on pourrait écrire tout un livre sur son comportement ( ! ) au bureau .

  Odile était secrétaire de direction auprès du directeur du service du personnel , et ,  ( nous sommes à la fin des années 60 ) tapaient 1200 fiches de paies +lettres de licenciements +embauches + accidents du travail , etc ...etc ...

  L'entreprise de BTP , a construit la base de Kourou , Reggane , et a perdu toute crédibilité lors du naufrage de l'ile de Cavalo , en Corse....!mais là , elle n'y fut pour rien !!!

  Odile tapait sur sa machine avec la vitesse et ..le bruit d'une mitrailleuse , tout en répondant au  téléphone ...de plus , dés son boulot achevé , elle révisait tout son répertoire de cantiques , à pleine voix " çà me défoule ! " Son directeur , nerveusement , se servait un whisky , pour ne pas sombrer dans la dépression !... il sombra dans l'alcoolisme , c'est sur ....y en a qui ne tiennent  pas le coup , voilà tout !

  Son jeu favori , était de faire un concours de lancer de trombones ...il fallait viser la grille de l'aération et  faire disparaitre ledit trombone à l'intérieur , un jeu d'une haute  portée philosophique , comme vous le devinez ...
  Jusqu'au jour , ou le personnel réunit dans une partie homérique , se trouva dérangé , en plein boulot , par un gars de l'entretien :
- Dites ...on m'a signalé qu'il y a un problème avec l'aération , alors je viens voir...
  Il grimpa sur un escabeau et entrepris de démonter la grille , sous l'oeil intéressé d'Odile et de ses collègues .
  la grille enlevée , des centaines de trombones lui tombèrent sur la tete , et il mit encore du temps pour débarasser les fichus trombones coincés dans l'hélice ...
-On se demande ...quel idiot a pu faire un truc pareil !!!
-ouais...on se demande !  répondit le gars en lui jetant un oeil furibard par dessus son épaule..
-et puis , en plus y fait chaud , ici !!!
 ....Comme Odile me raconta , plus tard :
-çà m'a énervée...j'étais juste en train de battre mon record !!!

  Un autre jour , son directeur ,le pauvre..., entra dans le cagibi des fournitures et y trouva Odile en train de se creper les cheveux  ( c'était la mode , à l'époque ...) il fit un bond en arrière , au bord de l'attaque ! Odile , tel un hérisson blond , tete baissée , dans la pénombre ...
-qu'est ce tu f.... là , toi  !!!
-rien ...je me remets les cheveux en place , et j'ai ma pudeur , quand meme  ! Vous pouvez pas frapper avant d'entrer , d'abord  !!
-PAS dans ce cagibi, non !!!

 Elle avait pour habitude d'arriver en retard , c'était son "luxe" qu'elle disait ...
 Les bureaux , du coté de la Bastille , ouvraient à 9 h. ...Odile se pointait , tranquillement vers 10h....dans le meilleur des cas  !
  Un beau matin de juin , elle arrive en robe légère ,  devant la porte du hall d'entrée , juste au moment ou sort de sa voiture , le PDG de la boite !!!
  Ni une , ni deux , elle sort de son sac un paquet de cigarettes , et le prend , ostensiblement , entre deux doigts ...
-Bonjour Miss! dit il en souriant , vous etes allée acheter des cigarettes , je croyais que vous aviez arretée  
--c'est pour monsieur L...... , il a remis çà !
-c'est pas bien , il faudra lui dire !...
..." et en plus , il m'a ouvert la porte ..."
   Son chef , un peu plus tard , vient la voir dans son bureau , s'assoit , et ,étonné lui dit :
- je ne sais pas ce qu'il a ce matin N.... il m'a fait venir dans son bureau , et m'a dit , textuel : il faut arreter , monsieur L.... , vous allez vous tuer !!!j'ai rien compris !
-vous tuer au travail , peut etre ?
- ah , oui , ...
  Avant de sortir , il lance par dessus son épaule :
-il a fait monter K... pour l'engueuler , motif : elle est arrivée à 9h.10 !
-oui , c'est dur !...la pauvre...
  Cinq minutes plus tard , madame K...fait son entrée , furibarde !
- Odile , t'es gonflée ! c'est moi , qui ai tout pris , ce matin !
....suffit d'etre à l'heure !    ou alors il a le béguin!!!?
 -m'étonnerait pas , çà , avec ta démarche !!!

.....Un livre  je vous dis , un livre !

 ...Parce que il y en a d'autres , des histoires !


  Tout est encore présent , en moi , et je me vois tout timide l'attendant devant la porte des bureaux , le soir , à18 h., mon petit bouquet de violettes bien caché sous ma veste , et tous les collègues , goguenards , m'épiant derrière les baies vitrées ...

- Odile ! grouilles toi , y a ton jules qui t'attend !!!

 Les jours heureux....



















































































  
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 03 Mars 2013 à 06:43:23


Un sacré personnage, ton Odile, Daniel !

C'est bon de te lire.
Merci.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 04 Mars 2013 à 10:48:16
Le Costa Rica...

Que de souvenirs...

3 jours et 3 nuits dans un lodge en plein milieu du parc de Tortuguero, de longues marches, des réveils nocturnes par les singes hurleurs...

2 nuits à dormir au pied du volcan Arenal avec son cordon nuageux accroché au pic...

1 nuit à la belle étoile sur une plage des Caraïbes...

J'ai du mal à rassembler mes souvenirs, mais doucement, ça revient... Je vais ré ouvrir l'album photo, pour revoir ces magnifiques papillons, ces cascades plus belles les unes que les autres, cette végétation toujours luxuriante, ces curieux bus inconfortables, peints de toutes sortes de tags aux couleurs chatoyantes...
Comme nous l'avons aimé ce pays, comme nous l'avons apprécié ce voyage... Qui remonte déjà... à 2004 !

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 04 Mars 2013 à 16:06:20
Bonjour à vous tou(te)s,

En cette journée un peu particulière, 9 mois jour pour jour que Claudine est parti rejoindre l'autre monde, et à la veille de rentrer à la clinique, je viens vous raconter un nouvel épisode de notre vie.

Nous sommes en mars 1996. Claudine a eu un passage à vide, une "petite" dépression, due en partie à un mal être sur son lieu de travail. Une patronne pas trés sympa, qui elle même a fait une tentative de suicide quelques mois auparavant. C'était au mois de janvier qu'elle a été hospitalisée pour une durée de 3 semaines. C'est de cette période que datent nos échanges par courrier. Lorsque j'allais la voir le dimanche, je lui amenais mes lettres, elle me donnait les siennes, et la semaine d'aprés, les réponses étaient apportées.

Donc, durant cette séparation, j'ai imaginé que durant mes vacances d'été, je pourrais envisager de couvrir la terrasse, côté cuisine, car la porte fenêtre donne côté ouest, et de ce fait prend la pluie. Nous n'avions pas couvert à l'époque car faute de moyens financiers. années ont passé, et il est grand temps de faire ce qui n'a pas été fait. Je fais donc les plans de l'extension de la toiture, et vais contacter les marchands de matériaux. Comme rien ne presse, les vacances étant programmées en juillet, ces dits marchands ne sont pas préssés non plus de se déplacer, afin de vérifier les côtes et quantités, prévoir la dimension de la ferme à mettre en place, les chevrons, et j'en passe.

Le premier vient donc au mois de mars. Quelque 15 jours aprés, je reçois le devis correspondant aux métériaux, la main d'oeuvre étant gratuite, puisque me faisant les travaux. Prix, 17500 francs (pas encore l'euro). Je demande à réfléchir un peu et en discutons sérieusement avec Claudine. Son gros problème, c'est que je vais être seul à faire cette avancée de toiture, et qu'elle appréhende. En un mot, si le projet lui convient, la réalisation non. Je tente de la rassurer, mais un doute subsiste tout de même.

En fait, ce qu'elle a en tête, c'est que depuis que nous sommes dans notre nid, nous n'avons pas encore pris de vacances seuls. Nos deux enfants ont quitté le domicile familial, le garçon travaille sur Toulouse en tant que cuisinier, la fille à la fac fait des boulots d'été.  Ce projet par contre lui tient particulièrement à coeur, et il n'est pas de jour ou elle ne m'en glisse un mot.

Un aprés midi, je suis au travail, nous sommes fin avril, je n'ai pas donné je feu vert pour les matériaux mais ce n'est pas loin, un coup de fil, c'est Claudine qui m'appelle. Elle est dans une agence de voyage, et me demande quelle somme, en plus des travaux, nous pouvons ajouter pour partir quelque part, je ne sais ou, mais partir. Un rapide calcul dans ma petite tête, et j'annonce, pas du tout au courant des prix du marché, royalement 2500 francs par personne maxi.

Une petite heure se passe, nouvel appel, toujours ma chère et tendre, et elle me dit qu'à ce prix la fille de l'agence ne trouve rien, qu'il faudrait augmenter la somme. Il est pratiquement l'heure de quitter le travail. Je lui dit qu'elle m'attende, que j'arrive et que nous allons discuter de l'affaire sur place. Demi heure plus tard, me voilà à l'agence, prêt à tout pour faire avorter le projet. Mais, car il y a un mais, le visage de Claudine freine mes ardeurs. Elle est pâle, et je lis dans son regard sa tristesse et son désarroi. Elle est prête à renoncer, mais celà lui en coûte. Je me tourne vers la fille, et entame donc une discussion qui va durer jusqu'à 19h00.

Bien sûr, elle avait fait le tour des différentes solutions possibles, et le moindre coût pour un circuit variait entre 5000 et 7500 francs par personne. Coup dur, car il y en allait de mon projet. C'était l'un ou l'autre. Et bien, celà a été l'autre. Nos premières vacances étaient décidées, et pour un circuit unique pour nous à l'époque. Voyage en Egypte, croisière sur le Nil pour 8 jours. J'ai été vaincu, et je n'en retiens que le bonheur dans les yeux de Claudine. La couverture de la terrasse, 17 ans aprés reste encore à faire. Qu'importe, chaque années depuis cet épisode, à été pour nous l'occasion de découvrir ou redécouvrir différents pays. L'Egypte, nous y sommes retourné
6 fois, et un émerveillement permanent. Mais là n'est pas le bout du voyage.

Nous voici donc avec notre destination en poche. Il n'y a plus que le temps à attendre, car le voyage est prévu pour le mois d'aôut. Je recule donc mes vacances en conséquence, et Claudine pose les siennes.

Jour J, départ samedi 23 août, Toulouse-Blagnac, direction Paris, afin de prendre le vol pour Louxor, prévu à 20h30.

Claudine n'a jamais pris l'avion, et appréhende un peu. Décollage, atterrissage, récupération des bagages, changement de terminal, tout se passe normalement, et l'appréhension de Claudine s'évanouie. Nous attendons l'heure d'embarquement, impatiemment. Heure H. Nous embarquons dans notre avion avec un léger retard d'une 1/2 heure, mais rien de grave. Tout est OK. Les portes se ferment, l'appareil se met à reculer, doucement poussé par le véhicule adéquat. Soudain, arrêt. Rien de bien méchant sans doute. 5, 10 minutes se passent, et toujours immobilisés. Soudain, le commandant de bord qui s'adresse aux passagers, d'abord en anglais, puis dans un mauvais français. Les personnes qui avaient compris l'anglais se regardaient, incrédules. Le français, nous l'avons compris. En reculant, nous avions roulé sur une lamelle en métal, et un pneu était creuvé. Tout le monde était prié de descendre, de regagner la salle d'embarquement en attendant la réparation. Changer un pneu d'un train d'atterrissage, pas simple. Cela à pris plus de deux heures, et nous avons donc quitté Paris vers 23h00. Arrivée Louxor vers 3h00, faire les visas sur place, récupérer les bagages, rejoindre le groupe puis le bateau, il était 4h30 lorsque nous avons posé les pieds dans notre cabine. Coucher immédiat, car le réveil est programmé pour 6h30. Mais à dés 5h00, appel du muezzin de la mosquée voisine, et le début du brouhaha égyptien.

Notre matinée, finalement  a consistée à un aperçu de notre séjour, connaissance de notre guide (extraordinaire)et vidage des valises. Un peu de récupération nécessaire avant une aprés midi chargée, car il est prévu la visite de la rive Ouest, avec la Vallée des Artisans, Vallée des Rois, Temple d'Hatchepsout. Et c'est là que le bas a blessé notre trés chère Claudine. Les colosses de Memnon, le village des Artisans, même avec la canicule, parfait. Il est 15h30 lorsque le bus nous laisse à l'entrée de la Vallée des Rois. Trois tombes au programme, dans la moiteur insoutenable d'une fin d'aprés midi. Pas loin de 40 degrés. Tout va bien, même si je me rends compte que Claudine fatigue. Nouis finissons la visite, et sommes sur le chemin du retour. Nous devons rejoindre le bus, stationné à l'endroit ou se trouve maintenant l'arrêt touristique et ou l'on prend les tchouk tchouk, pour ceux qui connaissent. Un bon kilométre sous le soleil qui tape encore. Et là.

Voilà ma petite Claudine qui tombe dans les vaps. Crise de tétanie, totalement raide. Heureusement que nous nous tenions par la main.
Je la retiens, et l'allonge sur le bas côté. Je lui donne à boire, lui mouille la figure, mais elle est incapable de se remettre sur ses jambes. Certaines personnes qui nous accompgnaient son parties en avant garde pour prévenir le guide.

Pendant ce temps, Marcel prend Claudine dans ses bras, et nous voilà repartis vers le point de ralliement, heureusement pas tout seuls. Mais, même pas bien grosse à l'époque, 45 kg dans les bras, celà pèse au bout de quelques dixaines de métres. Je m'arrête donc pour souffler un peu, et je repars. Nous avions parcourus environ 200 à 300m, et enfin, le bus qui arrive. Nous montons à bord, et Claudine s'allonge au fond, et le guide lui donne une boisson avec du sel et autre. Un produit local, efficace.

La fin de cette journée, visite du temple d'Hatchepsout, Claudine est restée dans le bus, car le soir, il y a la visite du temple de Karnak avec le son et lumière. Féèrique pour cette fin de première journée, et un coucher vers 23h00 bien mérité. Claudine a tenu le coup durant tout le circuit.

Voilà donc une tranche de notre vie, décisive, encore dûe à notre nid d'amour. La fille de l'agence est devenue notre amie, et nous ne manquions pas de nous remémorer cet épisode. Celà lui a par ailleurs servi d'argument auprés de certains clients hésitants. Je vais donc vous quitter pour aujourd'hui, et vous donner rendez vous pour une nouvelle épopée, peut être au Maroc ou au Mexique, à moins que je ne revienne vous narrer notre soirée de rencontre affective émotionnelle intense, toujours en Egypte.

Tendres et douces pensées à vous tou(te)s.

Bises.  :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 04 Mars 2013 à 16:12:02
Quel souvenir de voyage Marcel... Sous le brûlant soleil de la vallée des Rois..!

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 04 Mars 2013 à 20:33:29



Quel merveilleux périple, Marcel.

Et tant pis, si la terrasse n'est pas couverte, et si la pluie arrose cette porte-fenêtre, n'est-ce pas, puisque vous vous êtes fabriqué de très beaux souvenirs.

Ton récit m'a tenue en haleine.

Comme c'est généreux à toi, Marcel, de  prendre le temps de venir nous raconter, alors que tu pars demain pour l'hôpital.

Je pense bien à toi, tu le sais, cher Marcel.

J'ai hâte que tu rentres chez toi ; hâte d'avoir des nouvelles.

Nous sommes impatients de te retrouver, Marcel, alors reviens-nous vite, et en pleine forme.

Surtout, ne pas oublier de glisser dans ta petite valise, notre amitié ; tu peux la plier en quatre, elle ne craint rien, elle résiste à tout.
Elle tient peu de place dans ton bagage, mais une fois que tu seras installé dans ta chambrette, tu vas voir comme elle saura bien te tenir compagnie, et te réchauffer le coeur.

Je t'embrasse bien affectueusement.

Surtout prends bien soin de toi, Marcel ; tu comptes beaucoup pour nous.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 05 Mars 2013 à 09:42:32
Bonjour Ephémère, Martine, vous tou(te)s,

Il est doux d'avoir des témoignages de soutien par ces temps un peu difficiles.

N'ai aucune crainte, notre amitié je ne l'oublie pas, et pour en être certain, je l'ai glissée tout en moi, prés de mon coeur. Ainsi, je ne la froisserais même pas en la pliant, en 2 ou en 4.

Voilà, la valise est prête, quelques affaires de toilette à rajouter, et la fermeture. Oui, je reprendrais contact dés que je rentrerais à la maison, mais qu'il va être vide notre nid d'amour. C'est un peu ce que je crains, personne pour m'attendre. Mais la vie est ainsi faite, et malgrés tout, je sais que vous êtes là, mes compagnons de coeur. Alors, je vous embrasse à tous trés trés fort et vous adresse mes plus tendres pensées.

Bises.  :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: ROUBOU35 le 05 Mars 2013 à 19:35:33
Juillet 2010
Philippe prends sa retraite ; enfin la liberté ! nous allons pouvoir voyager librement , prendre le temps....
 Pendant l'année,moi qui suis déjà à la retraite, je prends des cours d'anglais (j'en ai bien besoin !)et fais bien sûr la connaissance de mes "camarades" de classe !
 Et l'une d'entre elle , au mois de mai me dit; voilà je pars en juillet en Indonésie à Java avec un groupe d'amis, et d'amis d'amis .. et deux personnes se sont désistées, est-ce que ça t'intéresse ? La personne qui organise le voyage est un prof passionné de vulcanologie. Renseignements pris , c'est un peu sportif, nous hésitons, mais l'organisateur nous dit que nous visiterons aussi des villages, temples et que nous ne sommes pas obligés de faire toutes les montées (Philippe a de l'artérite et je me suis fait opéré du tendon d'achille il y a 9 mois,) ...
Alea jacta est, Philippe me dit: on y va, ça coupera vraiment avec le travail!  et c'est parti ....un peu inquiets quand même, nous ne connaissons personne et ce sont des marcheurs .... pas nous !
Dans le bus nous entendons des personnes parler de leur activités au sein de club alpin et de leur projet du Tibet en septembre !!!!
AÏe aïe aïe !  dans quelle galère nous  nous sommes engagés !!!
Et voilà, découverte du Krakatao ! Lever à 2 heures pour grimper dans la nuit les pentes du Bromo et assister au lever du soleil ! splendide ! Marcher parmi les fumerolles, entendre le volcan gronder, traverser des caldeira à cheval, découvrir l'antre de la terre bouillonnant, cotoyer les forçats de la terre sur le Kawa Ijen , mais aussi rencontrer des habitants souriants, traverser des marchés colorés, être époustouflé par les corbeilles de fleurs et fruits, offrandes offertes  aux divinités des nombreux temples, assister à des ballets de danseuses indonésiennes si gracieuses,  .... tout cela avec des gens très sympas , qui savent attendre et aider les retardataires et ne jamais se mettre en valeur!
Un guide qui tous les soirs nous explique les bases de vulcanologie avec une grande pédagogie.
 
Philippe est enchanté, détendu, demande déjà quels seront les prochains voyages ( et entre autre le costa rica est souhaité par beaucoup!)
Quel voyage ! Passionnant, dense et il nous faudra bien les quelques semaines d'août pour récupérer mais nous avons des souvenirs plein la tête et des rencontres formidables.....
Cela nous donne envie de recommencer et déjà nous envisageons l'année prochaine....

Mais voilà Mars 2011, après huit mois de bonheur d'une retraite qui s'annonce heureuse.... le destin en a décidé autrement. La maladie s'installe et c'est le début du long combat .....perdu en Mai 2012.

Mais quel merveilleux souvenir ...

Affectueuses pensées pour Marcel

Dominique

   
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 05 Mars 2013 à 20:57:37


Merci Dominique.

Merci.

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Mars 2013 à 21:21:20
  Oui ; je me joins à vous tous pour souhaiter u n prompt retour de  Marcel , parmi nous . Il a encore des tas de belles choses à nous raconter ....

 Dominique , formidable voyage sur le Krakatoa , et comme vous avez bien fait d'en profiter ! En le lisant , je te comprends ...un beau souvenir comme celui là , je le reçois comme un cadeau , sorti de sa boite .

 Curieux comme parfois les souvenirs se recoupent  : hier , c'était Tinou et le Costa Rica , aujourd'hui , tu en parles aussi , et moi , j'ai aussi un souvenir  ( indirect  ) avec le Krakatoa  !

  Il y a bien longtemps , la première année que nous sommes allés au Kénya , nous avions passé quelques jours sur la cote ,vers Mombasa après notre tout premier safari  . Odile ramassait des coquillages , des porcelaines , qu'invariablement je devais remettre à l'eau , le soir , car vivants !
-y bouge celui la ! va le remettre dans l'eau , sinon il va se " noyer " ...dans l'air !
   Mais , un matin , elle me montre une pierre ponce , arrondie tel un galet : c'était , après vérification , une scorie crachée par le Krakatoa , et qui avait traversé l'océan indien pour venir s'échouer sur une plage du Kénya !Depuis 1883 , suite à l'éruption du Perbuatan ! Un périple de5.300 kms .....

  ...j'ai toujours cette pierre , sur une étagère ....

    Merci à vous qui écrivez , et à ceux ,et celles qui lisent . Merci à toi Ephémère , toujours fidèle , et un calin à ta douce !

    Et on continue !

  
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 05 Mars 2013 à 21:36:17


Un grand merci d'une qui lit à ceux qui écrivent dans toute leur générosité.

Merci Daniel, pour ma petite douce.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Mars 2013 à 22:37:19
Sahara _ Mars 1990

Notre long circuit entre Djanet ,le Tassili , et Tamanrasset , le Hoggar , nous réserva de multiples péripéties , j'y reviendrai ...

J'étais souvent avec Patrice , notre guide , et je lui demandais , à un de nos bivouacs , s'il lui était arrivé quelques aventures , sortant un peu de l'ordinaire .

Il se mit à rire , et commença...

- je me souviens de deux nanas débarquant à Alger en talons aiguilles et sac Vuitton ! Un bon début pour une rando en plein désert !Ces deux là je suis pas pret de les oublier !!! rien n'était à leur gout , la bouffe , l'eau , le froid , le sable !tu te rends compte :le SABLE !....mais le pire , c'est quand je leur ai expliqué le coup des wawas ! le délire !!!

il faut que j"ouvre une parenthèse pour vous mettre au courant du coup des toilettes dans le désert ...Pas d'inquiétude pour trouver un petit " coin " , des petits coins il n'y a que çà dans le désert ! çà n'est pas la place qui manque ! on s'éloigne de 50 m.et on est tranquille !seule restriction , impérative  : se munir d'un briquet !
En effet , pour ne pas polluer , on doit bruler le papier , sinon , il restera là pour des dizaines d'années ! .....
au début , tout le monde est un peu gené , on y va en sifflotant , mine de rien ... mais après deux jours de compagnie , on devient copains et on se disait entre nous " bon , je reviens , ou est mon briquet ? "
Odile avait le chic pour tomber toujours sur quelqu'un , mais bon c'est Odile ....

-Un soir , continue de raconter Patrice , en me resservant le thé du soir,allongé sur le sable , autour du feu , un soir , donc , les deux nanas vont se coucher , et je me glisse dans mon sac de couchage , près des bagnoles , le ciel plein d'étoiles , tu vois comme ce soir , mais pas de lune , nuit complète , et je m'endors ... d'un seul coup , je sens qu'on me saute dessus , en pleurant ! Je fais un bond , c'était une des deux , là , qui m'étreignait et me serrait vachement fort !!!
- Ton charme , mon vieux , ton charme ....
-Tu parles  ! hystérique , la fille !!! complètement!
-Alors ?
-Alors , elle a réveillé tout le camp ! elle chialait , pas possible de l'arreter ! sa copine s'amène et commence à m'engueuler , comme si j'avais voulu la violer , tu vois ...
-Et c'était pas çà ?
-Très drole ! non cette c... avait voulu s'isoler dans la nuit , et s'était perdue !!!tellement pudique qu'elle avait voulu se trouver un coin isolé...et là , elle avait fini par se trouver un endroit parfait , mais à force de tourner dans tous les sens ...du coup , elle ne me lachait plus ! je pouvais pas faire un pas sans qu'elle se colle à moi !!!
  Intervention d'Odile .
- j'en connais un à qui çà n'aurait pas déplu , çà !
...non ; je ne me sens pas visé , pourquoi  ?  ( note de l'auteur )

-le pire c'est que moi aussi des fois , j'avais besoin de promener mon briquet  !! du coup , elle s'enfermait dans la Toyota , tant que je revenais pas !!!
- Une fille attachante ! conclut Odile

Ca me rappelle ...
 Il y avait dans notre groupe une jeune femme ( là, c'est moi qui raconte ! ) , sortie d'une école d'oenologie  , et régisseur d'un vignoble bordelais , un Haut Médoc , qui se promenait avec une bouteille  , et deux verres de dégustation dans son sac .
 Un matin , tandis que nous rangions nos affaires pour repartir , avant le petit déjeuner , elle s'approche de moi et me glisse à l'oreille :
-Tu viens avec moi , derrière la dune ?
 Moi , en garçon bien élevé , j'accepte volontiers ,et la suis ...
-Dis à Odile de venir aussi  !
  ah ?  bon....
Cachés tous les trois derrière la dune , elle se met en demeure d'ouvrir la bouteille ...
-On goute à jeun ? fait Odile d'un air faussement inquiet...
-Oui , la bouche n'est pas faite , on va voir s'il n'a pas trop perdu  !
...on goute ...
-je me demande s'il a pas un peu perdu , quand meme ...
-fais voir  !

Et Odile tend son verre ...

J'ai pris des photos de ce moment historique , rangées dans l'album "Sahara " et chaque fois que l'on ouvrait cet album , Odile répétait toujours :

- Quand je pense , que c'est la seule fois ou on a bu du vin , en quinze jours de voyage  ! çà , c'est un souvenir !




Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 06 Mars 2013 à 23:37:51
Bonsoir les amis et amis de coeurs !

Ce n'est pas un souvenir que je vais raconter...
Ce soir j'ai envie de partager avec vous cette journée car aujoud'hui pour la première fois j'ai ri mais ri comme cela n"était pas arrivé depuis longtemps alors qu'hier encore une telle situation m'aurait fait pleurer...

Aujourd’hui nous sommes allés à Caen avec mon garçon. Nous devions aller pour la journée à festyland (un parc d’attraction) situé à 60km. J’étais assez fière de moi car pour une fois je ne m’étais pas perdue (je n'ai aucun sens d'orientaion)...Quand nous sommes arrivés... le parking était désert...en chantier. Je m'adressais à un des ouvriers : "Nous sommes en période hors saison"... fermé le parc ! Cela m’a donné un fou rire... je ne pouvais plus m'arrêter et mon garçon a suivi...
Du coup, nous sommes allés manger chez Mac Do. et de loin, nous avons repéré derrière le grillage une pancarte " bowling à 800m".... Cela remplacerait bien les attractions du parc...
Là, par contre je me suis perdue...impossible de rattraper la route ... j’ai bien du faire 20 km.... Heureusement  l’humeur était  au rire (c’était aussi nerveux) car à chaque fois que je me trompais de bretelle je partais à nouveau à rire...
J’allais capituler quand enfin nous y sommes arrivés...
Le comble est qu’il y a un Mac do et un bowling dans notre ville... Mais bon... nous sommes sortis et avons pris un bon bol d'air...
“150 km pour faire ce que nous avons sur place”.... c'est un record... mais quels éclats de rire !

Un brin de bonne humeur pour le moins inattendu en ce moment... je tenais à vous en faire profiter car on ne sait jamais de quoi sera fait demain...

Pour moi demain le 07, le 13ème mois de la mort d'Alexandre, mais j'aime le chiffre 13 ... Alors que sera demain ? certainement un jour de recueillement car cela fait déjà 1 mois maintenant que je n'ai plus trouvé l'envie d'aller au cimetière... Demain j'irai le coeur un peu moins lourd peut-être.

Bises à vous tous
Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Mars 2013 à 08:08:06
Chère Martine

Heureux de te sentir aller mieux , et c'est un beau message d'espoir que tu nous envoies .....

Je penserai à toi , ce jeudi , et mes pensées t'accompagnent , ou que tu ailles .

Avec toute mon amitié fraternelle ,

BIZ

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 07 Mars 2013 à 08:25:03


Grand merci à tous deux, pour ces jolies lignes.

Du sourire, que dis-je Martine, petite soeur, des éclats de rire... que c'est bon de te sentir aller mieux, te voir faire un pas puis deux, avec ton petit prince, dans  un petit bout de clairière.

Et toi Daniel, toujours aussi généreux.

Merci à vous, pour ces moments tout doux, d'une lecture bien agréable.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 07 Mars 2013 à 09:21:15
C'est un bien joli souvenir TiTiTou... Car il a cela de privilégié : il est tout neuf !

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 07 Mars 2013 à 10:03:47
C’était en Indochine…

Lovée entre les bras du Mékong et de la rivière Nam Khan, Luang Prabang est une petite ville figée dans le temps, une perle asiatique dans son écrin d’émeraude, encerclée de collines couvertes de forêts.

En grimpant au sommet du Mont Phousi, petite colline au milieu du bourg couronnée du petit temple Wat Chomsi, on voit que pas un immeuble moderne ne vient gâcher le paysage en dépassant la crête des cocotiers, des manguiers géants ou des bosquets de bambous qui ploient doucement sous la brise.

Le centre ville est interdit aux véhicules motorisés, les maisons coloniales de bois et de torchis et les monastères sont préservés et restaurés avec soin…
Il y fait bon flâner dans ses ruelles ombragées et fleuries de bougainvilliers, d’ateliers d’artisanat en cafés, de boutiques en temples, de restaurants en galeries d’art.

Nous y avons loué des bicyclettes, pour butiner de boutiques de soieries en ateliers de papier de mûrier.

Au coucher du soleil, nous avons écouté la prière du soir dans le vénérable temple Vat Xieng Thong et déambulé entre les étals du marché nocturne sur la rue Sisavangvong.

C’était en 1997,
C’était en Indochine…
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Mars 2013 à 20:51:04
Merci Tinou !

Je m'y croyais  ! Tu m'as fais rever , et échapper au quotidien...

Ce que tu nous offres là , je le prends comme un joli cadeau , et je suis certain que je ne suis pas le seul à qui tu as fais du bien !!!

Un moment de douceur , de poésie , de bonheur ....

je t'embrasse , Tinou , amie de coeur

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 07 Mars 2013 à 21:25:12


Merci, Tinou, il est plein de douceur ce souvenir, et moi aussi, tu m'as permis de suivre vos pas.

Que la nuit soit sereine.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Mars 2013 à 23:29:46
Tunisie _ Hammamet _ Aout 1971

La Tunisie vivait alors sous la présidence de Bourguiba , la révolution bien loin ...

Nous passions deux semaines au soleil , dans un hotel au bord de la mer . Odile les pieds dans l'eau , moi  sous un parasol avec un arriéré de bouquins à portée de main .

  Ciel bleu , chauffé à blanc par un soleil de plomb ,  Méditerranée ourlée de vaguelettes , sable brulant , vent léger portant le parfum des jasmins  du jardin , entre les chambres  de plein pied ,  et la mer ...le séjour s'annonçait sous de bons auspices , sauf que ....

  Des gardiens , armés de batons , surveillaient le bord de mer , pour éloigner les gamins qui cavalaient pour échapper à la longue badine de palme qu'agitait ces garde chiourmes ! Ces enfants se glissaient en bord de mer pour venir parler aux vacanciers , sans rien demander , d'ailleurs , mais la direction de l'hotel craignait qu'ils n'importunent les touristes ...En fait , ces gamins étaient surtout berbères , et très pauvres , alors pour le prestige de l'hotel ...
  Odile , toujours dans l'eau se mit à discuter avec une petite fille , et je les voyaient , de l'ombre de mon parasol , parler toutes les deux , assises face à face ,  à la limite entre l'eau et le sable , la petite toujours prete à prendre ses jambes à son cou , dès que se profilait à l'horizon la silhouette du gardien. Odile se dressait alors , et les mains sur les hanches , engageait la conversation avec lui , toujours très diplomate ...le temps que la gamine disparaisse au bout de la plage ...

-Elle s'appelle Bachira , me confia t elle , son papa travaille en Libye ,il ramasse les olives c'est la saison , et elle vit pas loin d'ici ...Tu te rends compte ,le matin elle ne mange pas , elle boit juste un peu d'eau , et le soir elle ne mange que de la semoule , avec un peu de légumes  ! elle a trois freres et vit en dehors du village , ils aiment pas trop les berbères , des nomades ! tu penses ...Et l'autre crétin là ! avec son baton , j'te jure !!!il me dit qu'ils embetent les clients , moi c'est lui qui m'énerve !!!

  Le lendemain , elle m'appelle , et me l 'a présente :
-Bachira , çà lui ferait plaisir de boire un coup , tu peux l'accompagner jusqu'à la chambre , la bouteille d'eau est à coté de mon lit , tu trouveras ?
  Bachira met sa petite main dans la mienne , et nous voila partis ! nous traversons le jardin , et croisons le gardien ...
  Je sens sa main serrer plus fort la mienne , mais le type passe sans un mot .
-on arrive , Bachira , tu n'as pas peur ?
-nooon...
  Une fois dans la chambre , elle veut tout voir , regarde la robe d'hotesse à Odile ,posée sur le lit .
- c'est beau , ici ...
  Je lui tends la bouteille d'eau , et elle boit goulument , à longues rasades ...
  Elle me regarde , et me dit :
-J'ai les yeux verts , comme toi !
-je suis de ta famille peut etre ?
  Elle rit , amusée ,et nous retournons sur la plage .Dès qu'elle aperçoit Odile , elle se précipite dans ses bras , et se met à l'embrasser .
-je savais que ton mari il est gentil ! et j'ai vu ta robe !!!
  Puis elle s'enfuit , promettant de revenir demain ..
-tu te rends compte , les berbères ils sont chez eux , ici , et l'autre c.. qui lui court après , tiens , çà me dégoute !!!!

  Le lendemain ,vers 14 heures , elle est là , avec son frere , un peu plus grand qu'elle , qui a juste huit ans ET demi !
-tu viens chez nous , maman a dit ! tout à l'heure , tu veux ?
  on accepte , bien sur , et Odile part s'habiller ...D'autorité , Bachira a mit sa main dans celle d'Odile et les voilà parties toutes les deux...
-Et toi , comment tu t'appelles ?
-Moi , c'est Bachir , et toi ?
-Daniel ...dis moi Bachir , on va chez ta maman , mais on veut apporter un cadeau .tu vois quelque chose pour lui faire plaisir à ta maman ?
- Oh oui ! du thé noir !
- c'est le meilleur ?
  le petit bonhomme ferme les yeux:
-Hmmmm !
 Tous les quatre traversons la ville , j'achète du thé noir en passant par le souk ..
-Ti veux le petit ou le grand paquet? me demande le marchand
  Je me tourne vers Bachir  et Bachira :
-je prends le petit ou le grand ?
  ...Bachira regarde Odile d'un air confiant ..
-Le grand !
 nous arrivons au bout du bout de la ville , là ou les touristes ne vont jamais, et le décor change ...des immondices partout , des mouches , des chiens galeux , des bébés nus jouant dans la possière , et des maisons de torchis , blanchies à la chaux , les volets et les portes peints en bleu ...
 Nous pénétrons dans la maison de Bachira , et sommes accueillis par un oncle , un jeune , pantalon noir et chemise immaculée :
- C'est ta maison !
 Tout le monde s'est habillé : la mère , la grand mère , le cousin ...nous sommes dans un patio , il fait frais , et on enlève nos chaussures : un tapis est posé sur le sol de terre battue .Et pour nous faire honneur , une table est posée au milieu avec deux poufs  , recouverte d'une nappe blanche , et à peine assis , on nous sert un couscous ! avec du poulet et de l'agneau ! et on sort de table , nous ...
  Tout ce petit monde s'assoit , sur le sol , et nous regarde manger !!!
  Odile se met à l'oeuvre , mais cale très vite ! moi meme je n'en peux plus ! la maman qui ne parle que berbère débarrasse nos assiettes , et du coin de l'oeil , je vois qu'elle donne nos assiettes aux enfants , dans l'ombre d'une  chambre  à la porte restée entrouverte ...je glisse à Odile :
-ils nous ont tout donné ! plus que ce qu'ils ont pour une semaine ...
-j'avais compris...
 Notre attention est attirée par le tout petit , qui a mis ses petons dans mes chaussures  ( j'ai encore cette photo ... ) , et la maman entraine Odile dans la chambre des femmes , tandis " qu'entre hommes " nous parlons foot ...
  çà rigole bien , chez les femmes , et Odile apparait alors ...
.....habillée en berbère , très colorée , le fichu sur la tete , les bracelets , maquillée et parfumée !
 Du coup je me sens les ardeurs de Soliman le Magnifique , moi !


  Nous avons revu Bachira pendant toute les vacances , et Odile lui a laissé , à notre départ , sa robe d'hotesse , la belle . Tout le monde pleurait , en nous accompagnant au car qui nous ramenait à l'aéroport de Tunis , sous le regard étonné des autres touristes , dont la plupart n'avait pas mis un pied hors de l'hotel...

   Plus tard ...on s'envoya des cadeaux , et un jour , des années plus tard , nous reçumes sa photo de mariage , et son départ pour Tunis ou elle avait trouvé du travail , dans une fabrique de jean's .
-Tu vas acheter un jean que j'ai fait , il y en a aussi pour femme .

 Elle eut des enfants , et le temps passa , passa ...peu à peu on s'est perdu de vue ,et aujourd'hui elle est grand mère , peut etre  ?

 Bachira , volontaire comme on l'a connue , je l'imagine participant à la révolution tunisienne , et disant au gardien au baton :    
  - Dégages !
   Aujourd'hui , Odile n'est plus là , mais peut etre que Bachira pense encore à nous...moi , je pense à elle , et je sens sa petite main serrée dans la mienne ...

  Chère petite Bachira  , comme tu serais triste de savoir .....

 
-
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 07 Mars 2013 à 23:54:08


Encore un joli récit, Daniel.

Et les larmes....

Je t'embrasse.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 08 Mars 2013 à 14:57:54
Bonjour tous/tes... :)

C'est merveilleusement doux et agréable de vous lire....
Très grand Merci..

Amitiée Sylvie :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 09 Mars 2013 à 12:41:11
Chères Ephémère , Marie , Sylvie

 Merci à vous ! ....ce dernier récit a été le plus difficile à écrire , et j'ai meme hésité ....

 L'intuition féminine , j'y crois , plus que jamais ! Ephémère , je ne peux rien te cacher , tu devines tout !!! et comme te l'as déjà dit Marie , on ne peut qu'aimer ta douceur ............

Marie , ton indéfectible amitié me touche , et toi Sylvie qui vient nous lire , je suis heureux de te donner un sourire , ou une larmichette , mais çà ne tache pas : c'est que du bonheur .

 je vous embrasse ,

  Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 09 Mars 2013 à 12:59:22


Merci à toi, Daniel, qui nous fais confiance au point de nous présenter ton Odile, dans une si grande générosité.

Car il faut être généreux pour présenter à des inconnus un être  tant aimé.

Et ton Odile, Daniel, eh bien moi, je me suis attachée à elle.
A toi aussi, bien sûr.

Et je me dis que nous quatre, nous aurions pu être amis ; et nous aurions partagé de sacrés moments de rire et d'humour !
Et puis vous les deux hommes, je suis sure que vous  aviez le même petit sourire lorsque votre moitié appelait à l'aide pour débarrasser la salle de bains de l'"énorme" araignée qui goûtait la fraîcheur du lavabo.
Tout en exigeant "surtout, tu ne la tues pas, hein ? Il faut la mettre dans le jardin...".


Rien de triste dans ces quelques lignes, mais voilà que je pleure !
Il faut dire, que les fins de semaine, les soirées, les congés, c'est pluie salée sur les  joues, matin, midi et soir ...

Rien de grave, ce n'est que le chagrin  qui fond, peu à peu ; les larmes qui usent la peine.

Je t'embrasse, Daniel, et te souhaite une journée de douceur.





Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 09 Mars 2013 à 13:39:11
Un Petit bonjour Petite Soeur !

oui, les histoires de daniel et de son "odile" nous touchent par leur fraîcheur, leur spontanéïté...
Ils nous font rêver et surtout nous amènent à notre tour à retrouver nos souvenirs oubliés enfouis au plus profond de nous...

Alors oui... que d'émotions partagées dans ces moments...

Merci daniel... Continue, à nous faire rêver...

je vous embrasse avec une tendre amitié

A bientôt
Martine-tititou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 10 Mars 2013 à 20:40:59
   Oui , je sais , çà fait vraiment "mauvais genre " de se promener au Bois de Boulolgne , avec des jumelles!....Mais c'est pour la bonne cause : on y fait de l'ornithologie !

  Odile venait rarement " çà va pas , non , me lever à 6h.et demi ? ", sauf quand il neigeait , elle adorait çà , la neige .

  Un dimanche matin , "avec neige " Odile se pointe au bois , toute équipée , au grand étonnement de Michel , qui ne l'avait pas revue depuis nos dernières  vacances . Elle avait pourvu ses poches et les miennes d'une ample provision de graines diverses , et nous voila partis sur un sentier , Odile , l'oeil aux aguets , prete à dégainer .....tout le groupe derrière nous .

  Justement , devant nous un rouge gorge , les plumes toutes ébouriffées , pour lutter contre le froid , semble attendre notre passage ....
 - t'as vu ,s'il est mignon , celui là ! lances lui des graines !
 Je lui envoie une pincée de graines , et en deux petits bonds , le rouge gorge se met directement à table !
 - balances lui un peu plus , tu vois pas comme il a faim ?
 Cette fois je prends , dans ma poche une grosse poignée de graines , que j'envoie sur le volatile ...
 Malheur ! Dans le lot , il y avait des grains de mais , et un grain de mais , un gros ! tombe exactement sur le crane du piaf , qui vacille , à moitié assommé !
 - tu le fais exprès ou quoi , il est mort ?
_ mais non , enfin ! juste un peu étourdi ....
  En effet , le rouge gorge s'envole , en poussant un cri d'alarme , et d'une branche basse se met à brailler tout ce qu'il peut !
  Michel intervient , en riant  ( un bon copain ....)
- Heureusement qu'on ne comprend pas le "rouge gorge " , nous , çà doit pas etre beau  ce qu'il raconte !!!Il doit prévenir tous ses copains qu'un malade a tenté de le trucider !
  Odile en remet une couche :
 - oui , la prochaine fois,  lance lui une pièce : il ira s'acheter ce qui lui plait !

 Ce jour là , j'ai perdu toute autorité sur le groupe ....on en parle encore!

 Je vous soumets  cette petite "aventure" car j'ai retrouvé dans ma poche , ce matin , des vieilles graines........mais j'étais seul pour les lancer au rouge gorge .

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 13 Mars 2013 à 22:26:51
Retour à l'hotel Pélican _ Sénégal _ ( dans les années 90...)

 Tous les matins , au lever du soleil, je quittais l'hotel , pour partir en brousse , afin d'étoffer ma liste d'observations ornithologiques .

 Odile dormait , et je la retrouvais à 9 h. , prete pour aller prendre le petit déjeuner...

  Je passais directement par l'arrière du jardin de l'hotel , en me faufilant par une brèche dans la haie , caché par de grands anacardiers , qui donnent la pomme -cajou , ou noix de cajou ...les africains répètent à l'envie " patron , c'est bon pour l'homme ! TAC-TAC , très fort ", ce à quoi Odile répondait invariablement  " donnes  lui un kilo ! "
- Non , madame , sinon Marabout Toubab , il éclate !!!!

 çà vous fait rire , çà ? bon ...je passe .

  Donc , je franchissais ces arbres , contournait une termitière , et j'étais  presque en brousse .
  Des champs d'arachides , sous un grand baobab , me parvenaient les appels de Fatou , qui me lançait en se relevant :
-Toubab , tu veux de moi ?
- Tu veux un autre bébé , Fatou ? , tu en as déjà cinq !!!
 Son rire m'accompagnait jusqu'au petit bois d'acacias qui longeait le fleuve , large d'une centaine de metres à cet endroit , je poursuivais ma ballade , faisant envoler des dizaines d'oiseaux , mes jumelles toujours pretes ....des buissons , des baobabs , des fromagers aux racines torturés comme des grands serpents gris , et un ciel devenant lumineux , avec un léger vent à la senteur iodé ...je me souviens de tout cela ...c'était hier .

 Un matin que je rentrais (la chaleur montait du fleuve , en vapeur bleue ...il allait faire chaud  ) , je trouvais Odile hilare !
- Tu sais , j'hésite ...!
-???????????
- N'go m'a proposé le mariage !
-Non ? Comment çà ?
  Odile raconte ...

  -Il est venu comme d'habitude vers 8 h. , meme que je lui est déjà demandé de venir plus tard ...
 - Et alors ?
 - Alors , il a changé les serviettes , et puis il m'a dit...

 N'go , c'est le chef des femmes de chambres ; toujours impeccable , N'go , boubou frais ,  son insigne de chef bien en vue , barbe coupée , casquette portant le logo du Pélican ...parfum discret ...à tuer les moustiques à 50 metres , tout , quoi !

.....il me dit :
- tu veux te marier avec moi ?
- mais , tu es déjà marié !
-çà fait rien , çà !
- mais moi aussi , je suis mariée !
_ çà fait rien ,je te dis , je connais bien ton mari , on est amis !
-Et ta femme ?
- On l'a donne à ton mari ! Marabout Toubab , il est gentil , et puis ma femme elle est plus jeune que toi !!!
-ah , ben , merci !...mais mon mari , il sera pas d'accord , je le connais !
- c'est dommage , si tu voyais mon coeur ,s' il est bon !!

Et Odile rajouta:
- Tu devrais aller voir sa femme , elle est peut etre bien....

...un peu que je la connaissais ! Fatou !!
- et puis elle a cinq gosses !et 25 ans !!!
- Tu vois , elle est plus jeune que moi ! et puis "on " t'invitera pour les vacances , mon lapin , et gratuitement !!

  Les N'go avait bien préparé leur plan ....

- Bon , on va manger ? moi , l'Amour , çà me donne faim !

......ben voyons !


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 14 Mars 2013 à 19:10:25
..... Ben ?, on veut la suite !

Un souvenir -miroir ...Nous n' avons fait qu'une seule croisière , Odile et moi , et ton récit  ramène le mien  à la surface ....

Merci Véro , je ne connais pas l'Egypte , mais j'ai souvent rever d'y aller ;maintenant , grace à toi ,  j'y étais ....

PS : il y a encore des crocodiles dans le Nil ....mais beaucoup plus bas  , dans le sud !

Je t'embrasse , chère Véro

Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 16 Mars 2013 à 07:53:14
"Big Apple"... Souvenirs...

Dans les années 20 et 30, quand les musiciens de jazz jouaient pour la 1ère fois dans une ville, ils l'appelaient "la pomme". Ils avaient le trac, une boule dans la gorge.
New York est "la plus grosse pomme", "The Big Apple" ...
Nous y sommes allés, c’était en 1997…

Quelques souvenirs, sous forme de flashs me reviennent !

Nous étions partis de l'aéroport en bus.
Le trajet est long mais étant assis en hauteur en bus, nous pouvions déjà nous faire une idée du Queens, que l'on traverse en venant de JFK Airport pour aller à Manhattan où était notre hôtel.

Que ce soit par les photos ou surtout au cinéma, tout le monde connaît New York.
Je le pensais jusqu'à ce que, juste avant le Queens-Midtown Tunnel, je ne vois toutes ces tours majestueuses se dresser fièrement ; derrière elles, tout au fond à l'ouest, un splendide coucher de soleil avec quelques rayons de soleil qui arrivaient à peine à passer au travers, les autres se reflétant sur les vitres des buildings.
Superbe vue !

Je n’oublierai pas non plus de McDonald's de Wall Street !!!
Le nec plus ultra de tous les McDo du monde avec son "doorman" en tenue, son pianiste, sa boutique de souvenirs, des vraies fleurs sur chaque table, et le top : un panneau qui diffuse en continu les cours de la bourse pour les Goldens Boys qui déjeunent le nez sur le tableau ou le journal, la cravate jetée négligemment par dessus l’épaule pour éviter les tâches !!!

Nous avons bien aimé SoHo, un quartier branché caractérisé par une architecture typique, des "cast-iron buildings", des immeubles à armature de fonte anciens datant du début du 19è siècle.
Il y a beaucoup de restos à la mode, des boîtes de jazz, des boutiques pour les dingues de shopping et aussi des antiquaires et des galeries d'art tout le long de Spring Street, Greene Street…

En continuant vers le centre de Greenwich Village, quartier plutôt résidentiel, nous arrivons sur Washington Square, le cœur du "village" où se trouve un arc de triomphe d'où part 5th Avenue.
Dans ce square, il y a une aire de jeux pour les enfants, classique, et curieusement, juste à quelques mètres une autre aire réservée aux chiens, ils appellent ça un "dog runs".
Nous nous sommes ensuite baladés à l'ouest de ce square en admirant dans la MacDougall Alley de charmantes petites maisons jadis des écuries; toute cette partie West Village, est l'endroit idéal pour une chouette balade.
Si un jour vous passez par là, venez découvrir ce village honnêtement, vous ne serez pas déçu.

Times Square ne dort jamais. C'est l'endroit le plus animé et le plus illuminé de New York !!!
Il y a toujours quelqu'un qui vous tend un coupon publicitaire ou un bon de réduction pour une boutique ou un resto; des "delis" (self-services) partout, des musiciens sur le trottoir, et même un immense panneau sur Broadway où défilent les cours de la bourse et les taux de change.

Le Waldorf Astoria Hotel sur Park Avenue, symbolisait autrefois l'hôtel de luxe par excellence.
Bien que ce ne soit plus le cas aujourd'hui, il reste hyper classe. Mon zhom a testé les toilettes ; eh bien figurez-vous qu'il y a une personne en uniforme bien évidemment pour vous ouvrir les robinets et vous tendre des serviettes propres pour vous essuyer les mains… Mais uniquement dans les toilettes des Hommes ; personne en vue pour les Dames !
Toujours sur Park Avenue, le Grand Central Station est impeccable, impressionnant de propreté pour une gare; les guichets sont en marbre et il y a même des lustres; dans l'immense hall principal, croyez-moi, il n'y a pas un seul bout de papier qui traîne.
Tout autour du hall, il y a des gens en uniforme avec leur balai, qui attendent un bout de papier égaré pour le ramasser !
Il n'y a pas de petit job !!!

Voila, quelques images en « flash-back » et en vrac, telles qu'elles me reviennent à l'esprit, d’un séjour fatiguant mais enrichissant !

Et grâce à vous,
Que de bonheur pour moi de l'évoquer ce doux souvenir...

Martine-Tinou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 16 Mars 2013 à 18:46:02
Merci tinou pour cette balade à NYC.....tu donnes envie d'y aller , beaucoup plus que les brochures des agences de voyage !!!

Tu aimes le jazz ? moi j'ai vécu toute ma vie bercé , plutot transporté , par elle ! j'ai eu la chance ( mais c'est "à cause " de mon age ) , de voir et entendre Louis Armstrong , Miles Davis , Duke Ellington , Ray Charles , et d'autres encore ... le jour de mes vingt ans ; j'étais salle Pleyel  , pour écouter Errol Garner ...

Dans ta description de NYC , j'entendais Gershwin , et le  Woody Allen de "Manhattan "!..........

...à bientot de te relire , ce sont de petits bijoux que tu nous offres  !

Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 16 Mars 2013 à 21:01:18
  ...............un petit appendice .

 Quand je revenais de ma sortie du soir , vers 18h.30 , à l'hotel du Pélican  ( Sénégal  ) , je trouvais invariablement Odile dans la piscine  , m'attendant pour l'apéritif.

 Par je ne sais quel " hasard " , elle s'était fait un vrai "pote" avec Mendy , le barman , un garçon très fin , un diola de Casamance . Celui ci venait nous servir un coca ( non , Ephémère , le coca zéro n'existait pas encore ...)ou une menthe vers les 10 h. et sur le coup de midi , un Campari....L'après midi la meme chose , après la sieste.
  Mais après ma sortie de l'après midi , en revenant  en pirogue avec Tchouka , Odile se faisait servir dans la piscine , ou je la trouvais souvent accompagnée de plusieurs touristes et du directeur , Raphael , un marseillais.
  Ce soir là , tandis que le soleil se couchait derrière le bois de baobabs sacrés ,de l'autre coté du fleuve , j'arrivais , très fier de moi , ayant observeé un petit pic , qui n'avait jamais fait l'objet d'un signalement sur cette zone ....

  Odile , Raphael , et un jeune couple prenaient le frais , dans le petit bain , de l'eau jusqu'à la taille , et un verre à la main ....
 -j'ai fait une coche "dure" ! (en ornithologie , cela signifie : oiseau jamais observé sur zone )
 -Et , ajoutai je , c'est ma 51 ème espèce !!!
...et Odile , soulevant son verre et un rire général :
 - nous aussi , on est au 51 !

......Mendy m'apporta un pastis , à cet instant ...un pastis 51 , bien frais.

  ....et Odile qui me dit:
 -Pourquoi,tu me regardes comme çà ?

..."parce que je t'aime , pardi "

 ...........un éclat de bonheur .



 

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 16 Mars 2013 à 21:47:31


Merci pour cet éclat de bonheur ; pour ces souvenirs ; pour ces lignes qui nous glissent dans vos bagages et nous font découvrir tous ces univers.

Daniel, si j'osais.... et bien disons que je ferais un terrible aveu...
Le coca zéro, est garanti sans sucre : c'est raisonnable, non ?
Seulement voilà, on m'a offert il y a peu une bouteille de sirop   banane/kiwi.
Ah que les  gastronomes cessent de lire ces lignes, ils ne s'en remettraient pas.
Car  oui, je l'avoue, je verse un peu de ce sirop dans mon verre avant d'y faire couler le coca zéro....

Cocktail à la fois doucereux et piquant.

Je suis sure qu'à l'hôtel du Pélican, ils n'avaient rien de comparable à te servir, Daniel ....




Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 17 Mars 2013 à 08:41:21
Chère Ephémère

Quel plaisir de te lire! C'est toujours un moment de douceur  (mais çà , je ne suis pas le premier à te le dire ....)

Le coca zéro , je connais , Odile ne pouvait plus boire que çà , les deux dernières années , ou du sirop de menthe , avec de l'eau .

le coca zéro ne contient ni sucre , ni caféine , et en dehors du moment de l'apéritif (en vacances ...) ; Odile se régalait de citrons frais pressés , toujours servis par Mendy qu'il accompagnait d'arachides fraiches , sous le parasol au bord de la piscine ...l'alcoolisé , était réservé à la convivialité ....

Rigolo , ton mélange , tu as peut etre inventé un nouveau cocktail ? penses au brevet , çà peut marcher !

Je t'envoie toutes mes pensées les plus amicales , chère Ephémère , et je fais un gros calin à ta douce .As tu remarqué le puissant pouvoir d'apaisement que nous apportent les chats ? Jules Renard avait raison d'y voir l'image du "calme parfait "dans la position assise , et puis chez les Egyptiens , ils gardaient , et protégeaient ceux qui voyageaient dans ce royaume , de l'autre coté du soleil ...

belle journée à toi , que l'eau et le sel te soient épargnés...

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 17 Mars 2013 à 09:49:24


Grand merci Daniel pour ce si gentil message ; plein de tendresse.

Ma petite douce est installée dans le lit, à ma place, et je n'ose la déranger.....

A mon tour de te souhaiter un dimanche de paix et de sérénité.

A très vite,
 


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 17 Mars 2013 à 10:02:42


Bonjour Marie,

Je veux bien un petit peu de ce soleil, car ici, le ciel est plombé d'un gris sombre et lourd ; le vent est déchaîné depuis deux jours. Il ploie les arbres, fait trembler les fenêtres, et agite les volets comme s'ils étaient des voiles de coton.

Je veux bien te faire un café ; j'ai déjà apprécié un bon thé  parfumé, toujours avec le petit nuage de lait.
J'ai défendu ma tartine contre les assauts de ma petite douce ; elle est très gourmande.
Et dimanche ou non, il a bien fallu se lever tôt pour lui servir son repas, sinon c'est concert assuré de miaulements de plus en plus désespérés.
Et dans ces cas-là, elle  n'a vraiment pas la douce  voix que nous pourrions attendre d'une aussi ravissante petite féline.

Maintenant, ventre plein, elle dort à ma place dans le lit, et comme une sotte, bien sûr, je n'ose la déranger ...



Je souhaite à tous, comme l'a si bien écrit Daniel, un dimanche sans l'eau et le sel des larmes qui mouillent trop souvent nos joues.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 17 Mars 2013 à 18:30:16
Bonsoir cher(e)s ami(e)s de coeur,

Juste un petit mot ce soir, pour vous remercier en tout premier lieu de vos messages de soutien et d'amitié.

Je ne serais pas trop bavard, car encore fatigué de mon opération qui c'est trés bien déroulée, un peu plus longue que prévue et donc avec une hospitalisation plus longue également. Mais l'essentiel est préservé, et tout ce qui a été enlevé était sans anomalie. Par ces temps une bonne nouvelle est toujours a apprécier. Je serais donc présent parmis vous pour encore quelques temps encore, à moins que l'on me donne l'ordre de disparaître. Mais là aussi, je suis tranquille, je peux dormir sur mes deux oreillles (si, si , j'y arrive, mais l'une aprés l'autre).

Ma petite convalescence chez nos amis toulousains a été trés fortement appréciée et m'a permis de me remettre sur pied. Demain, rdv chez mon médecin pour enlever les 15 agrafes qui suturent la plaie, et je pourrais enfin respirer et m'asseoir en toute liberté.

Merci pour vos souvenirs. quant aux miens, ce sera pour un peu plus tard, allant de ce pas m'étirer un peu sur le fauteuil car la route a été un peu difficile à gérer, avec en plus mise en route de la cheminée, de la machine à laver, et le rangement des affaires et médicaments.

Je vous embrasse trés trés fort à vous tous, et heureux de vous retrouver.

Tendres pensées.

Bises. :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 17 Mars 2013 à 18:58:39
Marrceeeellll....alllloooo!

Merci pour ces belles nouvelles!
Bien heureuse de te retrouver!  :D

Bienvenue chez-toi, et maintenant prends bien soin de toi pour le meilleur des rétablissements ;)

Amitiée Sylvie :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 17 Mars 2013 à 20:03:21
  Tout d'abord , et pour une fois , on peut dire ici : Bienvenue !...........    à ton intention , Marcel , bien sur !

  Un grand merci à vous toutes pour vos si gentils mots , cela fait tant de bien dans tant de malheur ....

  Paquerette , tu nous fais partager ton beau voyage , c'est tout simplement magnifique !...
      "partager " un des plus beaux mots de notre langue !     et toi , tu arrives à regarder les vidéos ! moi , je ne peux pas ! pas encore...
  Marie et ses mots d'amour , si réconfortants , Ephémère , et sa douce ( qui est aussi coquine que les miennes ...) ,Tinou ( la suite ! )  , et Tititou , qui , je le sais , nous lit ...et tous les autres .....


 La maman d'Odile , qui était institutrice durant la guerre , faisait dire à ses élèves des prières pour la paix , dans un petit village de Normandie , et un matin , peu avant le débarquement , elle demanda à un tout petit :  Et toi , Roger , qu'est ce que tu lui demandes au petit Jésus ?
 Le gamin , embarrassé , réfléchit , et finit par lancer , tout content de sa formule:
- Petit Jésus ! fichez nous la paix !!!

 Alors que ce dimanche soir vous apporte la paix ..........

Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 17 Mars 2013 à 22:41:54


Un vrai bonheur, de lire tes lignes, cher Marcel.
Ainsi te voilà de retour dans ta maison ?

Prends bien soin de toi, tu as besoin de repos.
Mais tu as raison de chauffer la maison : pas le moment de prendre froid...

Merci à toi d'avoir pris le temps de nous rassurer ainsi.

Je t'embrasse, cher Marcel.
A très vite.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: ROUBOU35 le 17 Mars 2013 à 23:37:37
Bon retour dans ta maison , Marcel, et c'est avec grand plaisir que nous te retrouvons !
Amitiés
Dominique
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 18 Mars 2013 à 07:00:36
Contente Marcel de te revoir parmi nous.

Merci à vou tous, pour ce si beau partage de vos précieux souvenirs...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 19 Mars 2013 à 18:05:31
Bonsoir Ephémère, Marie, Dan, Martine, Dominique, vous toutes et tous,

Merci encore pour vos messages. je n'ai pas répondu jusqu'à ce jour, car je suis comme encore anesthésié. Le retour dans notre nid a été bien plus dur que je ne le pensais. C'est un peu comme si je repartais à zéro. Tant de souvenirs remontent à la surface, et me font tant de mal au coeur (ou du bien, allez donc savoir).

Epuisé, j'erre dans ce havre qu'à été cette maison, que nous avons tant voulue, et qui l'a été à notre image, simple, belle pour nous car y renfermant notre amour l'un pour l'autre. Et pourtant, je suis avec vous tout au long de la journée, mais ne trouve pas les mots pour venir vous réconforter, vous soulager. Est ce de l'égoïsme de ma part? Je ne sais expliquer.

Lorsque je suis dans mon lit, le soir, je sais ce que je vais écrire, mais au matin, dés ma connexion, plus rien au bout du clavier. Je reste désespèrément vide et creux, et je m'en veux énormèment. Je n'arrive plus à retrouver les termes de la veille, à me les remmémorer.

Alors, je vous demande de me pardonner encore aujourd'hui, car je ne vais pouvoir aller plus avant. Peut être demain?

Je vous adresse mes plus tendres pensées, et vous embrasse trés fort.

Bises. :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 19 Mars 2013 à 21:01:12


Oh cher Marcel, de quoi devrions-nous te pardonner ?

Toi, égoïste ?? 
Hum..... nous allons mettre cette erreur de jugement sur le compte des suites de  l'anesthésie.

Quelle faute aurais-tu donc commise ?

Le chagrin qui te serre le coeur ?
La peine qui te mouille les joues, et te prive de tes mots pour nous ?

Non, Marcel, rien à te pardonner.

Juste à te remercier d'avoir pris le temps de nous faire un signe d'amitié alors que tu es si fatigué.

Et te dire le plaisir pris à recevoir ces quelques nouvelles de notre ariégeois préféré.

Prends soin de toi, cher Marcel.

Pas besoin d'écrire de longs messages si c'est trop lourd en ce moment ; deux petites lignes suffisent pour nous dire que tu es là.

Et nous, eh bien nous, nous pensons fort à toi.

Je t'embrasse.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 19 Mars 2013 à 23:26:29
Cher Marcel ,

 De quoi on devrait te pardonner  ? C'est vrai , çà , ils ont forcé sur la perf . ou tu leur a piqué un "produit" à l'hosto ? ....

  Tu vois , moi , ce soir , je ne me  sens pas la force d'écrire , et je ne me trouve pas égoiste , juste fatigué ..............

  Les idées s'envolent  , et vont beaucoup plus vite que le temps de les transcrire sur le clavier ...... !!! et tu n'as pas un rédac'chef sur le dos qui te bassines en te criant dessus :

- Hé ,  Marcel ! çà vient ce papier  pour avant hier ! on boucle dans une heure !!!!
- çà vient , chef ! le temps de trouver un rouleau pour ma Rémington !

 Alors , tu prends ton temps , tu te reposes , et dès que tu sens un drole de picotement au bout des doigts ...tu t'y remets !

 - Le Prix Pulitzer , c'est dans la poche , p'tit gars !  ( faudrait que j'arrete de lire tant de polars , moi ....)

 à très bientot , avec toutes mes amitiés ,

Daniel

 



 

























Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 20 Mars 2013 à 07:54:45
Nous en sommes tous là Marcel... Parfois les mots nous fuient...

Rien à pardonner et tout à comprendre...

Amitiés,

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 20 Mars 2013 à 11:19:13
Les sens de l’Inde ou l’essence de l’Inde... Septembre 1995...

Une journée de liberté à Déogard…

Notre nuit est interrompue par les oiseaux et les chuchotements des perruches vertes qui envahissent le jardin.

Une fois prêts, nous partons pour une promenade bucolique vers le lac.
Autour des points d’eau les premiers oiseaux migrateurs sont arrivés : cigognes et spatules, aigrettes et hérons.
C’est à pied que nous les approchons.
Une maison sur la rive est mangée par les nids de centaines d’hirondelles.
Près d’un palais d’été, un ânon tête sa mère et un troupeau de buffles voisine avec des pic bœufs couleur vanille.

Nous remontons tranquillement par le village où le temps semble s’être arrêté.
Le tailleur est dans la rue, la repasseuse armée d’un énorme fer rempli de charbons incandescents travaille dans le soleil, et puis partout, des enfants rieurs, des enfants curieux vis à vis des étrangers que nous sommes.
Nos échanges sont très gestuels, car dans ce village personne ne parle vraiment Anglais.
Nous passons un moment délicieux au milieu des d’hommes au visage burinés par le soleil et aux grosses moustaches blanches, de femmes drapées dans des saris chatoyants, de charrettes croulant sous leur chargement, cahotant sur les pavés inégaux de la rue…
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 20 Mars 2013 à 22:03:17
Croisière

  Nous n'avons fait qu'une seule croisière Odile et moi .En février  1988  .Sur "L'Africa Queen" , un ancien navire école de la Marine Nationale , reconverti pour la  croisière , un beau bateau , double coque , 38 m. de long et 26 cabines .Tout blanc , il était magnifique , avec ses lignes épurées ...

 M'y étant pris longtemps à l'avance , j'avais pu choisir la meilleure cabine  ,donnant directement sur le pont .
 Odile avait un peu tiqué , au début  :
- je veux pas de contrainte , moi !
- mais non , il n'y a pas 2000 passagers à bord !  52  , c'est pas beaucoup !

  Vol pour Dakar , petit avion pour Ziguinchor , au Sénégal , et arrivée de nuit à bord ...équipage au grand complet , uniforme blanc , et buffet sur le pont ...Odile renait ! langoustes et Sancerre à volonté ...tout pour lui redonner le sourire ! Il fait 25° , et notre cabine est impeccable...

Le lendemain , descente du fleuve jusqu'à la mer , escorté par les dauphins qui dansent autour de nous ... Odile a déjà repéré le coin soleil , tout en haut du batiment , et s'installe pour bronzer ! c'est la seule à s'etre fait bronzer en plein Sahara , alors , moi , je ne m'étonne plus de rien ...

...L'estuaire de la Casamance , et direction le grand large , plein sud vers lArchipel des Bijagos , au large de la Guinée Bissau , ex portugaise , notre destination .

  La nuit , on passait d'une ile à une autre , et dans la journée , on descendait le dinghy , pour visiter ...Odile venait parfois avec nous , mais restait ensuite seule sur la plage , à nous attendre ...
 - Hé  ! avant de partir , laissez moi à boire ...si des fois vous vous perdiez !!!
 - je vous laisse un talkie - walkie , si vous avez un probleme , vous appelez ...on viendra vous chercher  !
 - Vous avez intéret , je n'ai à boire que pour une heure , moi !!!
....surtout du Fanta orange  !

  Ces iles sont presque toutes désertes , les seuls indigènes qui les habitent , sont tous cultivateurs , et on verra , de temps en temps , des pirogues entreprendre la traversée d'un ile à l'autre , avec des zébus , des sacs de grains et des poules , femmes , enfants ...avec juste 3 cms de ligne de flottaison !

 - tu n'as pas peur de rester seule  ?
 - peur de quoi , y a personne !!
 - ben , c'est à dire ...à 50 m. d'ici , j'ai vu des traces d'hippopotames !
- çà va pas , non !!! et tu me dis rien !!!

 En effet , des hippos venaient par la mer , s'ébrouer dans les mares d'eau douce , à plus de 50 kms. de la cote !

- Mais alors , je peux etre tranquille nulle part , moi !
- tu vas etre obligé de nous suivre ...

  On s'enfonce dans la brousse , très dense , par un étroit sentier , et le commandant , qui nous accompagnait , nous signale d'etre prudent : des hippos peuvent se baigner dans les petis marigots , à l'intérieur , dans la mangrove ...
  Regard noir d'Odile , et je sens que je ne vais pas y échapper ...
 - dis donc ! j'étais mieux sur la plage , moi !
 -...je pouvais pas savoir qu'il s'enfonçaient dans la brousse ! ...pour prendre le frais !!
  A cet instant , je ramasse un objet curieux , sur le sol , perdu entre les herbes  :
  -non , mais t'as vu çà ! un bas de  femme ! un bas résille !!
  Je montre au commandant ce que je tiens entre deux doigts...rire du cdt :
 - mais non , çà c'est une mue de serpent  !!!
-  Ah , oui, je le savais ....on dirait bien quand meme  !
  - t'es un grand malade !!! soupire Odile , un bas résille ...pffff!

  Nous revenons vers la plage , quand nous rencontrons quelques femmes , qui nous font de grands sourires .
- pas d'argent , nous prévient le cdt , du troc , seulement du troc !

  Odile est soudain en alerte : une jeune fille porte à la ceinture une jeune tourterelle , son futur  diner , sans aucun doute !
 Du coup , Odile se met en mode " Opération Survie" , et là , çà rigole pas !!
 Et que je te palabre , et que je te marchande ,.............. et qu'elle arrive à troquer la tourterelle contre sa casquette !

  Elle prend la petite tourterelle dans ses deux mains , avec autant de précaution que si c'était l Eucharistie .....!
 - Bon ,alors , on rentre ?


  ....arrivée à bord , le cdt  doit lui fournir une boite en carton , la remplir d'herbes " de la fraiche ! "et lui mettre un bol d'eau ...et tout çà se passe dans la cabine de commandement , devant le second , à la barre , et le mécano , un sénégalais , hilare , carrément !!!
     Durant toute la semaine que dura notre croisière , Odile prit soin de la tourterelle , qui ne savait pas encore voler , et à notre retour en Casamance , le cdt l'assura qu'il s'occuperait d'elle ...

  Deux semaines après , nous recevions des nouvelles de l 'Africa Queen : le cdt nous annonçait que sa protégée avait pris son envol , mais qu'il avait trouvé une toute jeune gazelle , et qu'il s'en occupait activement : elle était devenue la mascotte du navire , et on la surnommait Odile!

 -  Voilà t'y pas que j'ai une filleule , maintenant !!!............

 En écrivant ce récit , je me vois , à bord de l'Africa Qeen , la nuit , avec les poissons sabres et les exocets  suivant les lumières des hublots  ; sur la passerelle , un vent apporte la lourde senteur de la terre africaine , les machines ronronnent sous mes pieds , et des embruns salés mouillent mes levres ...ce sont bien des embruns , non  ?

  Odile dort , je suis heureux ...............

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 21 Mars 2013 à 08:17:19


Oh Daniel... les embruns... hum, oui, bien sûr. Ici aussi d'ailleurs.

Merci pour ce beau voyage ; j'aimerais bien aller sur l'une de ces îles presque désertes ...

Le soleil semble décidé à éclairer cette matinée, alors je te l'offre en partage, comme à nos compagnons de chagrin.
Puisse-t-il réchauffer nos coeurs, et sécher la pluie salée...


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 21 Mars 2013 à 09:24:36
Merci Pâquerette... Et contente si ça peut te faire rien qu'un tout petit peu de bien...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 21 Mars 2013 à 10:33:47


Mais oui, Martine, lire les souvenirs que dans votre grande générosité, vous nous offrez en lecture, nous fait du bien.
Je voyage avec vous, je souris ; parfois-même un petit rire me vient.
Comme je l'ai déjà écrit, un petit rire de souris (comme disait mon amour adoré), discret, fragile, mais tout de même un rire, résonne ici.

Et puis, les embruns aussi, bien sûr.....

Alors grand merci. A Daniel, à toi, à ceux qui parviennent à raconter, car oui, celà nous fait du bien.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 22 Mars 2013 à 11:48:56
Bonjour à vous tou(te)s,

Je vais encore m'excuser, n'en déplaise à certain(e)s d'entre vous, pour mes propos.  Mais il est vrai que mon retour à la maison a déclenché en moi un surcroit d'émotion et j'ai eu l'impression de recommencer tout à zéro, qu'un nouveau deuil venait de frapper.

Aujourd'hui, celà va un peu mieux, surtout je pense parce que je suis allé voir ma spy hier matin, et que j'ai pû en grande partie vider la besace qui me pesait tant. Tout n'est pas encore au beau fixe, mais j'entrevoie ce jour un rayon de soleil dans un ciel un peu moins gris. Aussi, je vais vous en faire profiter un peu, vous raconter la suite de nos escapades égyptiennes de cette année 1996. Pour le faire, je ressors l'album photos, et que vois-je.

Lever à 3 heures, pour un départ en bus vers un site exceptionnel, ABou-Simbel. Un petit déjeuner sommaire, et nous voilà montés dans le bus. Nous sommes à Aswan. A peine 10mn aprés, le bus s'arrête, et nous constatons une multitude de bus arrétés eux aussi. Il va être bientôt 4 heures, il fait nuit noire. Et puis soudain, branle bas. Les portes se ferment, le bus se met à rouler à la suite des autres.

Nous franchissons le barrage du Lac Nasser, direction le sud, le désert, en file indienne. Nouvel arrêt devant une barrière frontière, en fait barrière tout simplement militaire car nous entrons dans la zone sud militarisée de l'Egypte. Le Soudan n'est pas loin, et des troubles ont eu lieux des années auparavant. Les militaires nous ouvrent la voie, et nous voilà partis pour une véritable course à travers le désert. Je dis bien une course, car de l'arrivée aux grands temples dépendent de la durée d'attente pour avoir les billets d'entrée sur le site. Notre chauffeur est un as du volant, et nous navigons sur une route bien goudronnée, mais par endroit revétue de bans de sables, et encore pire de blocs de pierres, et nous doublons encore et encore des bus un peu plus lents. Nous nous étions amusés à compter les bus, 4x4 et autre véhicules nous précédant. Au départ, nous étions en 48 ième position.

6 heures. le soleil se lève sur le désert. Un petit arrêt pour immortaliser le dieu Ra que la déesse Nout vient d'engendrer. Fabuleux spectacle. Mais un rapide et insistant coup de klaxon nous rappelle. Il faut repartir au plus vite, car déjà un bonne dixaine de bus nous ont doublé. Mais heureusement, eux aussi procédent au mode lever du soleil, et en profitons donc pour regagner quelques places précieuses au classement général. D'Aswan à Abou Simbel, en gros 250km. A 8 heures, notre arrivée sur le parking. Nous comptons le nombre de bus arrivés, il n'y en a que 4. Fabuleux exploit, mais je dois avouer que par moment il nous a fallu "serrer les fesses" pour passer entre le bus que l'on doublait et le sable du bas côté.

Notre guide part chercher les fameux sésames, et nous descendons à notre tour. Un peu de marche et nous pénétrons dans cette enceinte grandiose. Au prime abord, une colline, une allée de terre et de gravier. Rien de bien impressionnant, mais aprés une centaine de mètres, la magnificence du site. D'abord quelques stéles, puis la vision du petit temple édifié pour Néfertari, l'immense esplanade, le Lac Nasser à l'arrière plan avec ce soleil qui s'y reflète, et enfin, le beau des beaux. Les 4 colosses de Ramsés 2, la façade du temple. Un seul mot, GRANDIOSE, et encore faible. C'est la seule année ou les guides ont eu le droit de pénétrer avec les groupes à l'intérieur du temple, et de nous donner les explications sur toutes les fresques sculptées et décorées. J'ai pu même prendre des photos, certe sans flach, mais tout de même des images de ce lieux magnifique.

Et là, nous avons saisi l'importance de notre arrivée dans les premiers. Un peu de tranquilité et d'explications en toute sérénité, car au fur et à mesure, une véritable invasion se produit. Italiens, japonais, chinois, espagnols, arabes......que sais je. Un brouhaha incessant, ou notre guide s'invective avec un guide de groupe italien. Les injures volent bas. Aprés cette visite, nous voilà parti pour celle du petit temple de Néfertari, mais qui n'en demeure pas moins un joyau, de part ses fresques et couleurs encore plus fines que celles du grand temple.

Et puis, le plus de la visite, nous pénétrons dans le sarcophage du temple. Une petite porte située à la droite du grand temple. Stupéfaction. Une immense coupole de béton et d'acier. Le tertre aperçu à l'arrivée, n'est que la reconstruction de la colline initiale, du fait du déplacement du site par l'Unesco. Une prouesse, et une merveille. Nous voyons en plus, les blocs reconstitués qui forment les salles du temple. Nous traversons cet immense temple, et nous sortons aprés d'inombrables marches de fer pour nous retrouver à l'air libre, face au parking. Il est environ 10h00. La visite est terminée, mais que de souvenirs impérissables.

Maintenant, le chemin du retour, pas bien intéressant, si ce n'est ces mirages qui se dessinent sur le sable surchauffé. Il fait pas loin de 50°C, et même avec la clim, il commence à faire chaud dans le bus. Encore quelques photos de ces mirages, et une somnolence qui gagne. Nous arrivons au bateau, enfin au quai, car notre bateau est coincé au milieu des autres. Un peu moins qu'à Louxor, mais nous nous trouvons en 7 ième rang. Il est 15 heures, une petite sieste, et  la cloche qui annonce l'heure du thé. Un moment de délice au milieu de la fournaise qui redevient plus supportable. Nous apercevons sue la rive occidentale les tombes des nobles du Nouvel Empire, tombes que nous allons visiter lors de notre avant dernier séjour, en 2007. Mais celà sera une autre évocation, car synomime d'amitié, je n'en dit pas plus.

Un petit mot pour terminer cette épopée de 1996, la visite du temple de Philaé. Sur les lieux, notre guide (excellent au passage), se met en devoir de nous expliquer l'histoire de la triade (Isis, Osiris, Horus), avec dans le rôle d'Osiris votre serviteur, dans le rôle d'Isis, une ravissante et belle jeune fille, quand à Horus pas grande importance. Voilà donc le méchant frére Seth, en train de jalouser Osiris et surtout d'envier Isis. Me voici donc emprisonné dans un sarcophage, puis coupé en morceaux, dispersé aux quatre coins de l'Egypte. Heureusement la belle Isis veille, réussit à regrouper les morceaux, attrape le poisson qui avait englouti le membre viril d'Osiris, chevauche se dernier pour enfanter Horus. Bien sûr, il a fallu reconstituer la scéne. Je suis donc allongé au milieu de l'esplanade, face à l'entrée du temple, heureusement à l'ombre, et la belle Isis qui se met à quatre pattes au dessus de moi. Hilarité générale du groupe, sauf bien sûr de Claudine qui ne goûte pas trop au spectacle de son homme sous une belle demoiselle. J'ai eu droit à une "petite soupe de groin" :-\, mais vite dispersée face à la beauté de ce temple.

Et voilà pour aujourd'hui, en espèrant n'avoir pas été trop long.

Bonne et douce journée à tou(te)s.

Tendres pensées.

Bises. :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 22 Mars 2013 à 18:14:29
Absolument d'accord avec Marlu... :D

Merci..merci...et merci à tous/tes...

Amitiée Sylvie :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Mars 2013 à 19:20:45
Vous aimez le poisson ? Vous n'etes pas facile à dégouter ?  sensible aux nausées ? Vous avez diné ?  Hmmm  ?

 Bon , alors  , vous pouvez lire ce qui va suivre ............

 1981, notre premier voyage en Casamance .  En bons "touristes , nous nous engageons à accomplir une excursion , en groupe , le long de la frontière de la Guinée .
 Partis une vingtaine dans un car de l'hotel , nous arrivons sur la cote dans un petit village de pecheur , intéressant pour ses cases à "in pluvium ", à plusieurs étages , visite de la mosquée , du marché , et déjeuner sur la plage , sous des paillotes , les pieds dans le sable . Notre guide , le patron de l'hotel  ( hotel La Paillote , justement  ) , débouche quelques bouteilles de blanc ( réveil d'Odile ....) et on nous sert d'excellents poissons , gras et succulents , bien grillés ....

 En attendant le dessert , je fais un tour sur la plage  , ou des poissons sont allongés sur des claies , à sécher  au soleil .J'en profite pour observer des goélands , de différentes espèces , qui se régalent des parasites qui fuient le soleil ardent...non , ne bougez pas , c'est pas là que çà devient .....gastronomique !

 Un garçon me renseigne , car le corps ayant des exigences impératives , j'aimerai bien m'isoler un court instant ...
 - Patron ! c'est là bas ! et il m'indique un point isolé au bout de la plage ...
  Intrigué , je parcours une centaine de metres , avant d'arriver près d'un assemblage improbable de planches et de toles ondulées ...
  Une passerelle branlante mène  à une cabane au dessus de la mer !
 Je franchis l'instable installation , et pousse la porte ..Il y a une planche trouée , et j'aperçois l'eau de lAtlantique , qui clapote juste en dessous ...mais il n'y a pas que de l'eau !!!!
  D'énormes poissons , tournent en rond , attendant leur pitance ! D'énormes poissons , bien gras , et surement succulents ...les memes qu'on venait de nous servir  ( je vous avais prévenu , moi : ames sensibles s'abstenir ! )

  De retour vers les joyeux convives , je m'abstins de faire des commentaires  ...

  Quand , sur le chemin du retour , je fis part à Odile de ma découverte , elle me dit , stoique :

 -  C'est toi qui m'as dit que dans la Nature , "rien ne se perd , tout se transforme !"

....Démonstration impeccable du concept , non ?
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 22 Mars 2013 à 19:47:22


Beurk..... et dire que je viens d'acheter du poisson !



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 22 Mars 2013 à 20:25:55
Hé ohh.. Éphémère
Je crois que ta petite douce ne s'en fait pas des formalités et l'aimerait bien ton poisson.. ;)..hihi..

Succuleeentes vos histoires..merciii!! :D

Amitiée Sylvie :-* :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 22 Mars 2013 à 22:11:12


Je crois en effet que mon poisson plait bien à ma petite douce ; elle était très très intéressée par mes paquets, et le petit nez rose en frémissait.
Elle va se régaler, je pense .... car nous partagerons, bien sûr.

 
Comme nous partageons tous ces souvenirs  ; ces voyages que nous faisons avec vous, puisque vous nous invitez.

Merci encore.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Mars 2013 à 22:56:26
  Paquerette , prends du surgelé , tu sais le poisson carré !...........j'en ai pas vu des "comme çà " !   et merci pour le voyage en Egypte .

   Ephémère , j'aurai au moins fait une heureuse ce soir  : ta douce !

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 23 Mars 2013 à 21:52:10


Merci pour ce grand rire.

Comme ils sont doux, tous ces souvenirs.
Comme c'est généreux à vous de nous les offrir en partage.

Daniel, ma petite douce te remercierait sûrement, mais elle ronronne, enroulée sur le lit, sont petit ventre bien plein.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Mars 2013 à 15:18:18
Il y a bien longtemps....   ( c'est en écho au récit hilarant de Paquerette )

  En ce temps là , je ne connaissais pas encore Odile  ( j'avais 20 ans ...) , et je fréquentais une hotesse de l'air , une eurasienne qui "faisait"  la ligne Londres -Singapour , ( premiers vols du Concorde , vite abandonnés comme le Paris -Rio ...) . Je l'attendais parfois à Roissy , quand elle venait à Paris.

  Un soir , donc , je la vois débarquer , son sac à la main , avec un air interrogatif...
  - Tu fais une drole de tete , il s'est passé quelque chose  ?
 - non , je ne sais pas , mais tous les passagers ont rigolé , pendant tout le vol ,....pourquoi .....?
  Je prends son bagage , et elle passe devant moi , direction , la sortie ...

  Dans son dos , attaché à sa robe , un carré en  carton attire mon attention !
 Je le détache , et lui montre ..
 - ah ! les vaches !
  un membre de l'équipage , stewart ou hotesse , lui avait scotché au beau milieu du dos , un carton indicatif de cargaison , que l'on monte à bord avant l'envol  dans des containers , pour les repas ou du fret , et sur celui ci il était clairement spécifié :

   NON CONSOMMABLE

 ...et elle avait traversé la moitié de notre planète avec ce conseil bien en vue .....


  Odile , qui connaissait bien cette histoire  , ajoutait , chaque fois que je la racontais :

  - Hé oui ...tu ne m' avais pas encore rencontrée................ !

  
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Mars 2013 à 16:28:04
Tout à fait d'accord avec toi , Véro ! les petites anecdotes ont autant d'importance que le récit des grands voyages ....

On peut raconter toute une vie en regardant simplement autour de soi , faire le tour du monde , immobile , dans une chambre , ou un bout de jardin ....Les faits de notre vie  , qui nous paraissaient alors insignifiants , "normaux " prennent aujourd'hui une dimension insoupçonnée alors ...
  Il y a la douleur , la souffrance , sur tous les autres fils , et nous sommes , nous aussi partie prenante de ces sentiments impitoyables , mais il y a aussi l'espoir , que nous délivre  les "anciens " ,alors , il faut continuer  , avancer , nous livrer pour nous délivrer , et si nous donnons un sourire , ou une émotion douce à qui nous lit , c'est que nous sommes sur la bonne voie ............

 à bientot de te relire , Véro ,
 
 avec toute mon amitié

Daniel

  PS :venez nombreux vous raconter , comme je vous l'ai déjà signalé : ceci n'est pas un concours , pas de prix à gagner , juste celui de l'amitié !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 25 Mars 2013 à 15:39:56
Daniel et Pâquerette,
Il fait bon lire vos souvenirs joyeux...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 26 Mars 2013 à 19:49:08
    
Retour au Pélican ( dans les années 95...)

  La piscine du Pélican était le Q.G. d'Odile .Le matin ,  avant que je ne parte pour ma sortie matinale , j'installais nos serviettes de bain sur deux transats ( aux meilleurs places ) plus une table , , à l'ombre de deux grands acacias , au bord de la piscine et de la douche .
  Derrière nous le sol descendait doucement jusqu'au fleuve , Odile , immuablement , passait de la douche à la piscine , ou elle sauvait des insectes tombés dedans , en leur parlant (  ce qui valait son pesant de cacahouètes  , je vous jure ....) puis de la piscine au transat , et à un citron pressé ...elle arretait pas de la journée , c'est simple  !
   Dans les acacias , au dessus de nos tetes , des dizaines de tisserins construisaient leurs nids , des boules de paille de palmes , avec une ouverture dessous ... et comme c'était le mois d'aout , les males chantaient pour attirer les femelles . Odile avait son favori , un tisserin "gendarme " , qu'elle avait surnommé : " Joli-joli "....les tisserins ressemblent aux moineaux , mais sont très colorés , noir et jaune , et "gendarme " car ils ont sur le dos un dessin formant deux galons en V , d'ou le nom .....
  Ce Joli-joli , venait se percher sur une branche d'hibiscus , juste au dessus de la tete d'Odile . Attendant les morceaux de brioche qu'elle rapportait du petit déjeuner , comme à son habitude ....

  Un matin , j'arrivais à la piscine et vis de loin Odile me faire de grands signes ... je contourne la pièce d'eau d'un beau vert émeraude , et arrivé près d'elle , je la vois les mains sur les hanches , le nez en l'air ...
 - Le salopard ! regarde moi çà , il va manger les oeufs  !!!!
  .....Un serpent , mangeur d'oeuf , inoffensif pour l'homme se glissait de branche en branche pour atteindre un nid placé au bout d'une petite branche dégarnie de l'acacia !
  Le serpent en question , je le connaissais bien , puisque je l'avais dessiné et qu'il se trouvait sur ma planche sur les serpents du Sénégal , qui se trouvait accrochée dans le restaurant de l'hotel ...Il mesure environ 1 m.50 , vert pale ou gris et à une caractéristique anatomique intéressante : ses vertèbres cervicales émergent du fond de sa gorge , de façon à pouvoir percer la coquille de l'oeuf qu'il avale ...il ne lui reste plus ensuite qu'à recracher la coquille , et le tour est joué !
   Les tisserins conscients du danger qui menaçait leur progéniture , attaquaient le serpent , à grands coups de becs et d'ailes , et Joli-joli commandait la riposte  lançant l'attaque avec force cris ...!

  Odile, tout à coup , attrape la queue de l'ophidien ,et le tire vers le bas ! (  je vous ai déjà signalé , qu'elle ne craignait pas ce genre de bétail  , je crois ....)
 - Tu vas voir , méchant !
  Et le serpent tombe à ses pieds .......!
  Odile opère aussitot  sa tactique habituelle , et applique sa consigne dite "de repli stratégique " : courage , fuyons !
.......Et d'un seul bond , saute sur le transat , tandis que le reptile , s'enfuit en zigzaguant vers les hautes herbes , en direction du fleuve !
  Joli-joli , très fier de lui , regagna aussitot sa place , sur la branche d'hibiscus , en s'époumonant de joie !
 - si j'avais pas été là , moi , comment qu'il te les auraient boulotés tes oeufs , on dit merci à maman ?
      Arrive alors Tchouka ( qui à l'époque , n'avait que deux femmes ,....)
  - Daniel , tu as perdu un truc ?
 - Non ....il y a un serpent par là ...
.................et Tchouka de rejoindre Odile sur le transat !


 - Mais , enfin , çà ne mange que des oeufs   !

  Et Tchouka , rigolant :

 - Avec tes pieds tout blancs , il va te les bouffer............ comme des oeufs !


  Odile conclut , en s'adressant à Tchouka :

  - Piétines pas ma serviette , toi !!
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 27 Mars 2013 à 07:52:01
Mes souvenirs n'ont pas la gaité de ceux de Daniel... J'ai peu d'humour à l'écrit !

"Ireland"

Les légendes veulent que l'Irlande soit le royaume des fées, des murets de pierre, ceinturées de haies, des carrés de verdure battus par les vents et la pluie où paissent librement des centaines de moutons.
La tradition irlandaise raconte que vivre à proximité d'un bois aux fées apporte chance et protection.

Si j’aime tant ce pays, c’est parce que pour moi, l'Irlande est un savant alliage d'humanité et de nature.
C'est un pays où l'on prend le temps de vivre et d'apprécier les bonnes choses.
L'Irlande ne renie pas son passé qui l'a façonnée et lui a donné son caractère que l'on aime tant, mais elle surfe désormais sur une modernité qui, je trouve, lui va plutôt bien.

J’adore les moutons omni présents sur le bord des routes et qui vivent presque partout en liberté.
Les couleurs qu'ils arborent sur leur laine servent à différencier les troupeaux appartenant à des propriétaires différents. En été au moment de la tonte, ils se font repeindre.
Ca m’éclate !!!

Ce qui me plaît beaucoup aussi (normal, je suis un peu « folle » !), c’est de profiter de la plage en voiture !
En effet, aussi belles soient-elles, les plages ne permettent pas vraiment le balnéaire (15° dehors, 13° dans l'eau début juillet !), et sont donc autorisées aux véhicules.
Le dimanche chacun reste proche de sa voiture ce qui permet de s'abriter du vent et de s’y réfugier en cas d'averse.
Et quel nid douillet pour Robert et moi que cette voiture !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Mars 2013 à 20:36:31
Tinou...tu déposes dans ce que tu écris tant de tendresse et de poésie .......quel plaisir de te lire  !

Véro , comme tu as raison ! nous étions complémentaires  , Odile et moi , si différents et si indispensables l'un à l'autre  ;elle avait la fantaisie , la joie de vivre ,moi , je suis plus sombre , plus angoissé aussi , de nature ......J'ai retrouvé ce matin , en rangeant des papiers , un carnet , ou elle a écrit : " penser à dire à Dany de sortir les disques de chansons italiennes rigolotes , pour qu'on chante , avant ma mort " ....cette  phrase suivie de points d'interrogations . Grosse émotion , comme tu l'imagines   !

Marie , toujours fidèle en amitié , omniprésente , soucieuse des autres ...indispensable , quoi  !

...et toi ; Tititou , que je sens ,et que j'embrasse .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 28 Mars 2013 à 20:24:48
Notre premier voyage au Kénya _1972

 La plage de sable blanc. Nous marchons , main dans la main , les pieds dans l'eau , il n'y a presonne , quelques sternes filent au ras des vagues , blanches sur le ciel d'un bleu profond ....

 Je me baisse , et ramasse un morceau de bois  , au milieu des coquillages  qui dessinent la ligne ultime de la marée .

 J'écris sur le sable : Odile .

  Elle me prend la branche morte , et ajoute :  + Dany.     De la pointe , elle creuse le sable , en entourant nos prénoms d'un grand coeur .
  .......La mer efface doucement la pointe du coeur , et la vague suivante , tout le coeur ..............Il ne reste rien .

  Jusqu'au dernier jour des années qui suivirent , ce qui était à nous , de nous , on le signait d'un coeur avec  O+Y , à l'intérieur .
 O pour Odile , et Y  pour la dernière lettre de mon prénom .

 ....Sur la plage de Whitesands , le coeur est effacé à jamais , mais dans le mien , il est marqué au fer rouge .

    Je vais reprendre mes pinceaux , et discrètement , dans un coin :  un coeur avec O+Y .............
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 28 Mars 2013 à 20:38:30
Dan,

Toujours aussi savoureux, ça vaut bien un bon repas.

Tendresses.

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 29 Mars 2013 à 09:04:38
Un peu trop cafardeuse ces jours derniers pour écrire, maisS tant de plaisir à vous lire tous...

Merci pour ce partage de souvenirs, ça me fait revivre de beaux moments Daniel et Véronique car nous avons certains voyages en commun.

Affectueusement,

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 30 Mars 2013 à 12:44:38
Le Brou-brou .

1998 - Sénégal - hotel Delta Niominka - Sine -Saloum

Notre ami Michel s'était décidé ...il nous accompagnait au mois d'aout , au Delta Niominka , un petit hotel de bungalows, face à lAtlantique , pour un séjour de deux semaines .Il ne l'a d'ailleurs pas regretté : nous avons observeé 165 espèces , sur une surface réduite ....L'hotel en bordure e plage , se composait d'une dizaine de bungalows , d'un restaurant er de le réception ....on voyait passer les dauphins dans l'embouchure du fleuve , qui à cet endroit se jetait dans la mer .

 Odile s'était instantanément trouvé un copain  : le chien du patron , un italien , grand amateur de pates ... , et ce chien ne la quittait plus  !  Il dotmait sous son transat , ne la quittant jamais des yeux , et se levait dès qu'elle allait se baigner .
  Une fois dans l'eau , il s'amusait à nager en rond autour d'elle , sans arret ..
 - Tu me donnes le tournis  ! disait elle , t'es un vrai pot de colle ; toi , hein , on voit bien que tu es un mec !
 Ce chien avait une particularité  : il s'amusait à macher les coquillages , si bien qu'il n'avait pratiquement plus de dents  !
 D'ou le surnom d'Odile  : le machouilleur ............!

 Entre les pavillons  et la plage , un sentier reliait tous les bungalows , bordé de'une floraison intense de fleurs et d'arbustes . On y trouvait donc une foile d'insectes , que je photographiais , certains étant magnifiques ...
  Un matin , que j'inspectais la végétation , mon regard fut attiré par un énorme scarabée noir et luisant , mais surtout pourvu de " cornes " extraordinairement développés  : un "rhinocéros" , qui se réchauffait au soleil levant , immobile , photo et re -photo ....

 Michel arriva sur ces entrefaites , et je lui montrais le bestiau .
 -Attends , je vais le prendre aussi ......
 ...........que je vous parle de Michel .c'est mon meilleur ami , on se connait depuis vingt ans , et il m'a "sauvé" la vie , lorsque j'étais dégringolé dans ce satané trou , à Ceylan... mais il fait 1 m.86  et pèse 110 kg , l ...quand il fait le régime ! Odile était toujours très contente de le savoir avec moi ...
 - çà lui évitera de faire des betises , pour çà il s'y connait !
  Ho , bon d'accord , je suis tombé dans des ravins , perdu dans la brousse ,  chargé par un buffle , éclaté la tete à Ceylan à cause d'une saleté de frise de porte ,  ou piqué par des taons à ne plus pouvoir enfiler mes chaussures , étant passé du 42 au 53 , sous l'effet des piqures , et je vous passe les touristas sans nombres et le paludisme en prime ...mais à part çà , pas de raison de s'inquiéter ......franchement !
 Michel s'agenouille donc au sol , pour tirer le portrait du scarabée géant ....spectacle digne d'un dessin animé !  (pardon , Michel ! )
 De l'herbe haute n'apparaissait qu'un énorme ...comment dire  ? un énorme popotin à peut prés aussi imposant que le dome du Vatican !
  ...Et voilà que s'amène le gardien de la plage , un petit bonhomme , genre demi-portion , les mains dans les poches , très intrigué par la position de Michel...
 - y fait quoi , me demande t il , les yeux ronds , sa prière ? il est musulman , lui  ?
 Mais le scarabée-rhino , dérangé par l'ombre portée de Michel , commence à se défiler !
 Michel essaye de le retenir en posant délicatement son doigt sur le dos du bestiau ...
 Comme seule défense , l'insecte émet une vibration ........Brou-brou ! qu'il fait !
 - Bouges pas comme çà , je vais te rater  !!!
 Le gardien me regarde , inquiet...
 - Hé ! ton ami , il parle au Brou-brou ????
 -oui ! c'est un spécialiste !
 -Il parle au Brou-brou !...et là , il se tient les cotes de rire , il est au bord de l'apoplexie meme !
 - Il parle au Brou-brou , il parle au Brou-brou !!!
....Michel en a fini avec le scarabée et se redresse ...
 - Tu as parlé au Brou-brou ? interroge le gardien, mort de rire ... Et il t'as répondu , le Brou-brou  ?
 Michel entre dans le jeu  :
  -Evidemment , il est gentil , le Brou-brou ! d'ailleurs , je vais le mettre dans sa maison....et il s'empare de l'insecte pour le poser loin du chemin .
 Le gardien n'en peut plus , et dès que Michel s'éloigne avec son délicat fardeau , le gardien me regarde , et , hoquetant de rire  :
 -Il est fou , hein   ?

  Il n'a plus parlé à Michel , mais chaque fois qu'il me croisait , meme de loin , il tournait le doigt sur la tempe , dans le geste universel du"tournevis" ....

 - Tout le monde se marre , chaque fois qu'ils me voient , c'est de ta faute à toi , avec ton Brou-brou !
 Michel et moi , on est comme deux freres de lait , sauf que c'est lui qui a tout bu !

  -Michel (çà , c'est Odile ) je t'ai vu dans l'herbe tout à l'heure...ben , mon vieux , au prix du gigot ...
 -Ah , ben , si tu t'y mets aussi , toi !

  Un souvenir lointain...1998   ..... mais qui reste gravé en moi ,et qui ramène toujours le sourire . ..........

  j'ai les photos :  elles sont bonnes  , celles de Michel sont floues , il a du bouger   !!!!!!!!

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 31 Mars 2013 à 13:23:17


Merci, Dany (je ne  vais plus oser écrire Daniel...).

Les embruns, bien sûr, à cause du coeur dessiné sur le sable. Mais pas seulement, je te rassure.

Et puis les sourires avec ton Odile, et le petit couple de Véronique....


Que de beaux voyages ; que de beaux souvenirs tricotés durant toutes ces années d'amour.

Merci encore de nous les offrir en partage.


Que ce premier dimanche d'avril soit doux au coeur de chacun de vous.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 31 Mars 2013 à 20:34:02
Paquerette.....un souvenir en fait surgir un autre ...............

 C'était à Ceylan , en ....bon çà fait longtemps , quoi  !

 Nous étions à Kandy , la" capitale " du thé de Ceylan . partis visiter le Temple de la Dent  (....de Bouddha  ) , et ou Odile  demandait si c'était pas une dent de sagesse à notre guide ...( elle n'en ratait jamais une ....!) , nous fumes accueillis par une bande de gamins qui se pressaient autour de la voiture , en nous chantant " Frere Jacques  ", à tue tete ....je reviendrai un jour sur ce séjour à Ceylan .....

.......mais , ce soir , nous retournons au Pélican , en 1992 ....  ( c'est bizarre , je me souviens de la date , cette fois ci ! )

 Pour changer un peu de décor , je demandais à Tchouka , s'il nous serait possible de pique niquer loin de l'hotel ?
 - Tu sais , Daniel , il n'y a pas beaucoup de "trous " dans la mangrove ....le trou du curé , peut etre ?
 - Le trou du curé ? demande Odile , moi , j'y vais pas !!!
 - Pourquoi , Odile , il est bien , le trou du curé !c'est pas trop loin , et y a personne !.......
 - Non ! moi , j'ai des principes , j'ai été élevée "aux oiseaux " , moi !
 Evidemment , Tchouka , ne comprenait pas l'allusion , et encore moins le rappel de l'enfance chez les soeurs , de ma sacrée bonne femme ! je vous l'ai dit , elle n'en ratait pas une !
 - Bon , alors , il y a le trou du marabout !
...Odile cette fois , rigole ouvertement : c'est le nom (honorifique !) que les habitants du coin m'ont donné , à cause de mon intéret pour les plantes médicinales , dont je m'amusais à faire l'inventaire .Marabout Toubab  , le marabout ( qui a dit : de ficelle ? ) blanc .
 - Va pour le trou du marabout !

 Le lendemain matin , la pirogue est prete à 10 h. Tchouka aux manettes , et les provisions montées à bord .
 - T'as pas oublié à boire ? (tiens , devinez qui pose cette question ? .............gagné !)
 Ce matin là , je ne me sentais pas dans mon assiette , mais , bon , on part ....
 On descend le fleuve , bordé d'un enchevetrement inextricable de palétuviers composant la mangrove .Très verte , la mangrove , avec ces racines aériennes et ce sable boueux transporté depuis les terres fertiles du nord .Partout , devant nous , les hérons s'envolent , et nous avons la chance d'entr'apercevoir un lamantin qui émerge deux secondes de l'eau , ...
 - çà , çà se mange , mais c'est interdit , maintenant...commente Tchouka , d'un air navré.....
 - Tant mieux , tout ce qui bouge , tu manges , toi !
 - ah , non ! pas le cormoran , il a gout de poisson !fait Tchouka , l'air dégouté .....

 On arrive enfin au fameux trou du marabout . C'est le seul endroit ou l'on puisse aborder , un "trou" dans la végétation , une minuscule plage , ou l'on débarque , avec tout le pique nique .
 - Je viens te chercher à 15h. , il y a une heure de pirogue pour rentrer ...
 - Nous oublie pas !
 - Odile , j'oublie pas les amis , moi !
 Le lieu est désert , quelques arbres , et une toute petite lagune , isolée du fleuve par une barrière de palétuviers , si bien que nous sommes invisibles du fleuve .De plus , une table en fer est solidement fichée dans la terre , et des monceaux de coquilles d'huitres sont empilées ...Tchouka nous avait donné l'explication : les pecheurs accostaient ici , pour déguster les poissons fraichement tirés du fleuve .
 Odile se livre à son occupation favorite : la baignade .La lagune est peu profonde et elle barbote , tandis que je pars à la découverte de l'arriére pays . un héron goliath , s'envole à deux metres de moi  (c'est le plus grand héron au monde ) , des ibis sacrés , des sternes des huitriers des spatules , et pour compléter le tableau de "chasse"  un balbuzard pecheur dégustant un poisson , une carpe de mer , si j'en crois mes jumelles ...
 Au retour , Odile a dressé la table !
 - Le vin , pas terrible ! c'est un "carré de vigne" du vin carré , mais on va pas se plaindre , on est bien , ici !
 Je n'avais rien dit , moi ......je commençais à avoir un peu mal au crane ....
 On déjeune , moi, sans grand appétit , et le vin , meme frais ne me tente pas des masses ......

 Un troupeau de zébus , aux longues cornes grignote la maigre végétation , et Odile leur a déjà réservé des morceaux de pain ...
 - Et si on faisait une petite sieste , il n'est que 13h. , on a le temps ....
 - Ah non ! pas ici , sur la table !
 - Bonne idée , d'ailleurs , j'ai un peu chaud et froid , c'est bizarre !
 - Tchouka va arriver dans peu de temps , on est obligé de l'attendre !
 On s'allonge sur la table ( Odile a tout rangé , pret au départ , et je m'endors aussitot , à l'ombre du petit acacia qui surplombe la table ...

  Je m'éveille en sursaut ! D'abord , j'ai très chaud , trop chaud , et surtout une grosse langue vient de passer sur mon visage !
 Durant notre sommeil , les zébus se sont approchés de nous , et l'un d'eux , un male , vient me montrer son affection pour les toubabs ! pas raciste , en tout cas , le bovidé sénégalais !.....
 Odile a fait , elle aussi un bond : nous sommes entourés de zébus !
 La troupe s'éloigne , apeurée , ben oui, les enfants on est vivants !...personnellement , je suis au bord du malaise , la sueur coule à flot , et je me mets à trembler ! j'ai compris : je fais une crise de palu !et juste loin de l'hotel , et de mes médocs !
 Odile court derrière les zébus , avec ses quignons de pains...

Heureusement , Tchouka arrive plus tot que prévu et nous rentrons vite avant que les hallucinations dues à la fièvre ne s'aggravent .....
 Odile s'inquiète pour moi et me passe de l'eau sur le visage .Le soir tombe , et les lumières de l'hotel apparaissent enfin !
 Dans la chambre , je prends le nécessaire , et le lendemain , j'étais à peu près en forme ..
 - Tu vas dans la mangrove , il y a des moustiques , ceux là on peut les zigouiller , 'sont pas sympas !

  Nous sommes retournés chaque année au trou du marabout , et je garde un souvenir ému de cet endroit , ou l'on avait l'impressoin d'etre au bout du monde .....meme sans zébus , ni paludisme !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 01 Avril 2013 à 02:26:22


Bon, Daniel, le bisou d'un zébu..... ça doit être un peu particulier....

Je suis sure que mon adoré aurait beaucoup aimé l'Afrique ; nous devions y aller.

Nous n'aurons pas eu le temps de nous tricoter de si jolis souvenirs.

Mais les tiens, Daniel sont tellement plaisants à lire.

Merci encore.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 01 Avril 2013 à 11:06:52


Marie, j'aime beaucoup, je ne dirai pas "vivre" la nuit, mais lire, écrire, veiller, lorsque je n'ai pas obligation de me lever ensuite à une heure précise.
Non pas d'ailleurs que je traîne au lit davantage dans la matinée, mais au moins ce n'est pas le réveil qui me tire du sommeil.
Ce temps pris sur la nuit, est un luxe que j'aime m'offrir.

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 03 Avril 2013 à 11:16:54
Véronique et Daniel,
ce sont de purs moments de bonheur que de lire vos récits.

Merci de tout mon coeur.

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 03 Avril 2013 à 21:19:43
Connaissez vous le dourian ?

  Comment dire .... c'est un fruit qui ne vous laissera pas indifférent !  !Un proverbe malais , d'ou il est originaire ,  dit de lui  : " le dourian , c'est le paradis , son odeur , l'enfer . "En Asie du sud-est , il est meme interdit dans les transports.....D'apparence , c'est un gros fruit vert , bardé de piquant , de 30 cms. environ ,  de la forme d'un ballon de rugby ....Ouvert , il présente 5 ou 6 compartiments, abritant chacun , un gros noyau , et une pulpe jaune , crémeuse .....
  Les vrais amateurs , le mange à maturité.....c'est ce qu'on c'était dit , Michel et moi , en l'achetant sur le marché de nuit de Bang Saphan , en Thailande . Il était bien enveloppé dans du film alimentaire ...erreur grossière ! on sentait une légère odeur , pas désagréable , de fruit mur , c'est tout ....Après coup , on s'est souvenu que le marchand se marrait ouvertement , mais , bon , les thais rigolent tout le temps , alors ...

 De retour au Coral , on se réunit avec Odile sur la terrasse de notre bungalow , pour le déguster , avant d'aller diner .
 Odile oppose un refus catégorique à la dégustation ! motif invoqué : il n'est pas recommandé de boire de l'alcool en dégustant le dourian !
 Au moins , elle a échappé au pire .........!
  Car , à peine déballé , le dourian s'est mis à l'oeuvre , impitoyable !!!!
  Il est très joli à voir , ce satané fruit , mais sa réputation n'est pas usurpé !

  Odile a sorti son mouchoir en l'arrosant abondamment d'eau de Cologne , Michel et moi , nous nous sommes regardés .....
 - On goute ?
 - Ben , oui .....
 ....mais l'odeur , Seigneur !!!!
  Imaginez un Vieux Lille ou un Epoisses qu'un amateur négligent aurait oublié dans sa ciusine avant de partir en vacances pour une quinzaine de jours ....avec , en plus un relent de ...hmmm? ...matières fécales  , délicatement parfumé à l'oeuf pourri , et vous aurez une approximation ,vague , de la puissance de cette arme de destruction massive qu'est le dourian ....................
  On a gouté quand meme , Michel et moi , c'était délicieux , mais très " nourrissant " , et après trois bouchées , on a du capituler
...vaincus !
 L'odeur a continué de se propager , et Odile est rentrée dans la chambre , le mouchoir sur le nez...
 -  Viens pas avec çà ici !, nous lança t elle avant de s'enfermer à l'intérieur .
 - Qu'est ce qu'on fait  ?? on va pas le garder .....
 Héroiquement , je me suis saisis de la matière jaunatre , poisseuse , du bout des doigts et , la nuit tombant rapidement , je dis à Michel :
 - Michel , on en a bouffé des droles de trucs depuis qu'on voyage ensemble , mais là , on a fait fort !
 - c'est toi , qui l'a acheté ! enlèves le vite fait d'ici , tu vas attirer les betes !
 .......Ah ! c'est beau l'amitié !

 Je me risquait dans la nuit , et descendis de la terrasse , pour aller enterrer l 'objet nauséeux sous un palmier , le plus loin possible de l'hotel ....justement ; le patron du Coral , Claude , venait d'acquérir la palmeraie jouxtant l'hotel , et je trouvais , sous un de "ses" palmiers un emplacement idéal ....je fis un trou dans le sable , tandis que j'entendais Michel et Odile se gausser de mes efforts ! je tenais à rester dans mon bungalow , moi , il n'était pas question de me faire jeter hors de l'hotel , pour attentat à la réputation du
Coral ,sans parler des frais de désinfection ...

 Le lendemain , Michel racontait mon odyssée nocturne et hygiénique à Eric , l'adjoint du patron , ce qui le fit beaucoup rire ....
 Eric , bien sur reporta l'histoire à Claude , le boss , et celui ci vint me trouver :
 - Dis donc , Daniel , tu sais ou il est ton dourian ?
- Heu ...non ; il faisait nuit ....
- Ah....

Odile avec un grand sourire :

 - Facile à trouver ! c'est le palmier qui va crever le premier !

 J'ai ris jaune ....c'est normal , en Asie .

....Odile , par la suite , se régala de pates de fruits..........parfumées au dourian .

         Moi , les femmes , j'y comprends rien!


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 03 Avril 2013 à 21:38:56


Que d'aventures, que d'aventures....
Je me demande bien quel goût peut avoir ce fruit si étrange.

Merci à toi, Daniel ; encore un cadeau...

Que la nuit te soit douce.



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Avril 2013 à 00:57:19
Ephémère , Véro ..........

Merci d'etre toujours là .

 Je ne saurais pas écrire de si belles choses que toi , Ephémère , toute en sensibilité , en douceur ...........

 Et toi , Véro si indulgente , avec mes petites histoires qui n'ont le mérite que d'etre vraies !

  ............et vous qui me lisez , je vous tends à tous et toutes mon chapeau de clown : déposez dedans quelques larmes , je vous les échangeraient contre quelques sourires .

 Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 04 Avril 2013 à 07:15:11
Merci Daniel pour ces précieux souvenirs...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Aliotis le 05 Avril 2013 à 17:44:35
Nononanou,

je n'y connais pas grand chose en orchidées, mais j'en ai vu de très belles récemment chez une vieille dame, elle me disait qu'elle en a gardées certaines depuis super longtemps. A priori ça s'endort un bon moment avant de refleurir un jour. Renseigne-toi il y a peut-être une truc à faire! En tout cas chez elle, il y en avait une (enfin juste les feuilles) dans un pot, au milieu de plein d'autres en floraison...

Merci pour ton partage!

Nath
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Avril 2013 à 19:40:41
Cher nononanou

Oui , droles de plantes que les orchidées ! ce sont les plantes à fleurs les plus évoluées dans le règne végétal , et il n'y a , parait il , aucun expert connaissant toutes les variétés au monde !

J'ai eu la joie d'en dessiner pour décorer un hotel , en Thailande , et j' ai pris un grand plaisir à le faire :elles sont si belles !

  Lors de nos sorties ornithologiques au Bois de Boulogne , à Paris , nous avons repéré DEUX orchidées , qui fleuriront au mois de mai , l'une est violette , de forme pyramidale , l'autre est une ophris abeille , , car elle imite le corps d'une abeille , afin de piéger les  abeilles males , croyant féconder une femelle ....mais la plupart du temps , ces plantes passent inaperçues , car très modestes ...En France , elles sont toutes terrestres , mais sous les tropiques il faut lever le nez pour les trouver .....
 Je sais qu'il existe des amateurs acharnés de ces plantes extraordinaires , et qui se donnent un mal fou pour les cultiver !

 Mais que ton histoire est jolie , et tendre .... tu as raison : la transmutation du papier-tissu en végétal relève d'une alchimie qui reste encore peu connue...çà relève plus de la magie que de la science !

Ce qui est certain , en revanche , c'est qu'on peut la classer dans le rayon de la poésie  pure !

 Merci pour ce joli souvenir , très touchant,

  avec toute mon amitié ,

  Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 05 Avril 2013 à 20:47:45


Cher François, ton histoire est pleine de poésie.
L'orchidée est une mystérieuse qui suscite des passions.

A te lire, je songe à mon adoré qui m'offrait des petits rosiers ; rouges, toujours.
De ces minuscules rosiers contenus dans de tout petits pots.
Nous les plantions ensuite en pleine terre, au jardin.

Et ils redevenaient sauvages ; rebelles à ces manipulations qui voulaient les domestiquer.
Et mon adoré riait de les voir allonger leurs bras et se couvrir de petites roses rouges, plus proches de l'aubépine que de la rose ancienne.

Rebelles, oui, ses rosiers étaient rebelles, comme lui qui n'aimait ni les jardins à la française, ni la pelouse trop bien tondue.


Je déserte la maison.
J'abandonne le jardin.

Je n'aime plus avril.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Avril 2013 à 00:11:12
Ephémère...

 Je n'ai pas de jardin , seulement un balcon .
 Odile avait coupé sur la tombe de son père une branche d'if . Et l'avait plantée dans un simple pot ....Par je ne sais quel miracle , l'if a poussé , et grandi . Le pot a éclaté et il a pris racine dans une grande jardinière ou il est encore ....
 Chaque année , à la fin de l'automne , elle s'émerveillait d'y trouver une ou deux baies ...de ces baies toxiques , sauf pour les grives et les merles .
 Odile est partie le 15 septembre dernier . Et l'if a produit une vingtaine de baies ...
  Mon balcon était fleuri toute l'année  , mais il est redevenu sauvage , seuls l'if et le laurier rose ont survécu , meme le camélia est mourant ....
 Je n'aime plus le printemps , moi non plus . Et je ne poserai plus de pivoines sur la table , le dimanche ..........

 Un calin à ta douce, et un bouquet de  pensées  pour toi .

 Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 06 Avril 2013 à 00:34:56


Merci, dany, merci.

Un jour viendra, n'est-ce pas, où nous saurons à nouveau trouver au printemps la légèreté que nous aimions tant ?

Etrange soirée, en vérité : ma petite douce ne cesse de miauler, et je ne comprends pas ce qu'elle veut.
Je vais essayer, même si je sais que ce n'est pas très sérieux, de lui donner à nouveau un petit peu à manger.
Elle vient vers moi, me regarde et miaule, miaule, sans interruption..

Allons, le devoir m'appelle, il faut que je m'occupe de ma petite féline, si je ne veux pas qu'elle réveille toute la ville par ses miaulements désespérés.

A très vite.



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Avril 2013 à 10:13:35
chère Ephémère

  Mes deux chattes : Manga et Juliette ont aussi souvent cette réaction étrange . Elles miaulent sans raison apparente , et parfois fixent , toutes les deux un point précis , vers un placard ou le couloir .
 Je regarde : il n'y a rien.........Pour m'aider à avoir envie de vivre , je me dis qu'elles " l"'a voit , qu'elle est là , bienveillante , attentive ....

 douce journée à toi . L'eau et le sel sont purificateurs , parait il , ne le sommes nous pas assez ?

 cher François ,

 Les deux orchidées se trouvent , l'une sur le coté du chemin qui mène au champ de course d'Auteuil , ( pour l'instant , il n'y a que la rosette de feuilles , c'est trop tot , encore ) , l'autre est sur le bas coté de la piste cyclable entre  la fontaine et la route de la Reine Marguerite . difficiles à trouver ...Quand elles sont fleuries , nous les voyons un matin , et l'après midi , elles ne sont plus là , cueillies ou tondues ...Il ne reste que des photos !
  Si tu es à Paris , tu trouveras sur le site de la LPO , tous les renseignements ....pour nous retrouver , si un jour le coeur t'en dit .

 ....oui , j'avais aussi oublié les géraniums, gelés , mais le groseillier commence à déployer ses jeunes pousses , bien vertes , Odile , me racontait l'histoire des groseilles à maquereaux , dont elle faisait ample provision , dans la cour de récréation de l'école-mairie  du petit village de Normandie , ou sa maman était , à la fois l'institutrice , et la directrice , et ou elle a passé une jeunesse heureuse ....
 Elle repose , dans le petit cimetière, ou les tombes se pressent autour de l'église , et à l'entrée , il y a un très vieil if , immense , centenaire . Petite , elle disait à sa maman , quand elles venaient "sur les tombes" : Moi , quand je serai morte , je veux etre sous le grand arbre !
 Elle n'est pas loin , à quelques metres , près de ses parents , et le vieil if est toujours là .Peut etre que celui qui se penche de mon balcon ?.............

  Amitiés , et tiens bon !

 Dany


 

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 06 Avril 2013 à 13:01:23


Oh Dany, je dois bien reconnaître, que moi aussi, hier soir, j'ai songé que peut-être le comportement étrange de ma petite douce était lié à mon à mon adoré....
Sans oser me l'avouer, je crois bien que j'espérais un signe.
Mais plus prosaïquement, ma petite féline s'est jetée sur les quelques croquettes que je lui ai offertes, et tout est rentré dans l'ordre...


Douce journée à toi aussi ; le soleil est là, je te l'envoie en partage.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: marcel09 le 06 Avril 2013 à 13:42:07
Bonjour à tou(te)s chers Ami(e)s,

Un souvenir qui me reviens en ce jour, et qui pourtant n'est pas très lointain, puisqu'il date du 11 mai 2011.

Nous voici arrivés en Corse par le ferry, à Ajaccio, 7h00 du matin. Nous avons toute la journée pour découvrir la région ajaccienne, car notre destination est 20km au sud de Bastia, à Folelli, plus exactement.
 
Nous avions pris notre petit déjeuner à bord, et tout tranquillement avons rejoint notre voiture, et sommes sortis du port. Pour commencer, un petit tour de ville, puis direction les Iles Sanguinaires, afin de les apercevoir de plus prés. Quelques photos, une petite balade sur la plage couverte de varech, une eau cristalline à y plonger dedans, 2 à 3 personnes se promenant en compagnie de leur chien. Un paysage de carte postale. il est à peine 8 heures, et déjà des images plein les yeux.

Après un petit bisou d'amoureux, une tendre accolade, nous regagnons la voiture, retour vers le centre d'Ajaccio. Visite de la ville, maison Napoléon, cathédrale, les vieilles rues, et voici qu'arrive midi, l'heure ou l'estomac commence à réclamer son dû. Nous nous installons à une terrasse de restaurant, sur le port, et mangeons des cannellonis à la bruccia, fromage corse, avec un petit rosé bien frais. Un régal. Après les cafés et bien sur l'addition, nous reprenons la voiture, et direction Corte, ou nous pensions faire une petite halte.

Le hasard faisant bien les choses et Marcel sans doute inspiré, je vois un panonceau indiquant direction Bococagno, "voile de la Mariée". Me souvenant de notre séjour à la Réunion, je dis à Claudine, très certainement une cascade à visiter. Et donc, direction la cascade. Arrivés sur le parking, je regarde le panneau, et je vois que pour atteindre la fameuse cascade, il y a 1/2 heure de marche, par un sentier par moment délicat. Je rends compte à ma Dulcinée, qui me dit chiche. Nous avions pris nos chaussures de montagne et les bâtons.  minutes après, le sac sur les épaules, de l'eau dedans, nous commençons à gravir le sentier.

Bien nous en a pris d'avoir chaussé ainsi. Des roches lisses, polies par les passages, des éboulis, des racines, pente en dévers, enfin tout ce qu'il faut pour se vautrer. Je demande à Claudine si elle veut faire demi tour, mais non. Têtue et obstinée. D'ailleurs n'a t il pas fallu qu'elle le soit pour vivre autant de temps.

Après 3/4 d'heure et quelques arrêts, nous voici arrivés au pied de la cascade. Magnifique. Une chute d'eau de 70m de hauteur, des rochers gris ardoise sous cette eau d'un blanc immaculé, de l'écume et de la brume, avec en prime un soleil resplendissant. Il est 14heures. Je prends des photos, j'essaie de trouver les meilleurs angles possible, tout en prenant aussi Claudine avec le voile autour de la tête. Et puis, je reviens vers elle. Elle me souris, visiblement heureuse de ce site, d'elle aussi car elle a réussi un tour de force pour arriver jusque là. Je l'embrasse, le dis que je l'aime, et tout seul  un mot sort de ma bouche. Ce mot, "OUI". Elle me regarde étonnée, et me demande de répéter. Evidemment, je répète, mais en rajoutant: "Oui, je veux t'épouser et faire de toi ma femme". Un immense sourire, et un grand baiser plus tard,(et des larmes pleins les yeux) nous rejoignons la voiture.

Plus question de s'arrêter à Corte, car avec tous nos arrêts photos et notre bien être, une autre visite aurait gâchée ce moment magique. A Corte, nous y sommes passés 3 ou 4 fois durant notre séjour, mais ne nous y sommes jamais arrêtés, même l'année dernière. Visite qui donc ne sera pas réalisée.

Voilà pour ce petit souvenir, mais combien il ravive mon cœur, et les photos prises ce jour là, montrent une Claudine, certe fatiguée, mais tellement heureuse, que je me dis que nous avons bien fait de réaliser cette petite excursion.

Tendres pensées et bises à vous tou(te)s.

 :-* :-*

Marcel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Avril 2013 à 19:21:54
     Bangkok_ 2006

  Chaleur moite , dès que l'on franchit les portes de l'aéroport.Odile est comme un poisson dans l'eau , moi je suis dans l'eau, carrément....Michel , domine la situation du haut de son metre 86 !...notre avion est en avance d'une heure , le cdt nous a donné l'explication avant l'atterrissage : un vent d'altitude , un jet stream , nous a propulsé plus vite que prévu , vers notre destination .
 Nous partons à la recherche de notre chauffeur qui doit nous attendre avec un véhicule de l'hotel , le Coral , qui se situe à 380 kms au sud....
 Pas de chauffeur en vue . Je pars à sa recherche , au milieu de la cohue ,avec la ronde incessante de taxis , de cars , de motos , de chiens , de valises tenues en bouclier par des touristes effarés , et de marchands ambulants qui vendent de tout : du soutien gorge ( ! ) aux brochettes de cous de poulets ...un bruit incessant , des parfums puissants , un ciel gris de pollution ...j'ai hate de quitter Bangkok !

 Je reviens à mon point de départ , et trouve Michel se faisant preter un portable , pour appeler l'hotel .
 - Le chauffeur arrive , il dormait ...
Une demi heure après et quelques boissons très colorées , le gars s'amène , le visage ravagé d'inquiétude !
 Il nous explique , et entraine Michel vers le tableau d'arrivée , que notre avion était prévu pour 16 h. , et qu'il était retourné se coucher , pour etre en pleine forme pour le retour au Coral !
 On le rassure , notre avion est arrivé beaucoup plus vite que prévu , c'est tout , et c'est pas dramatique !
 On embarque , Odile s'installe , boucle sa ceinture et continue l'activité interrompue par l'attente forcée à l'aéroport : elle s'endort aussitot....
 380 kms plus tard , on arrive enfin au Coral , il fait nuit , et une légère brise parfumée indique la proximité de la mer , les cocotiers bruissent doucement , un bruit de fourchettes ...on est juste à l'heure pour le diner , les vacances commencent ....
 A la réception , Eric , l'adjoint du directeur , nous accueille en rigolant :
 - J'ai souvent vu des clients arrivés avec plusieurs heures de retard , mais jamais avant l'avion !!
 -  Hé! c'est l'heure de l'apéritif , non  ?

....un truc infaillible pour réveiller Odile , çà !

  ( à suivre )
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 08 Avril 2013 à 09:27:36
Qu'il est doux de lire vos souvenirs embellis de fleurs et de bien jolis décors...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Avril 2013 à 21:18:27
Bang Saphan _ Coral Hotel _ Suite .....

 Le lendemain matin de notre arrivée , tandis qu'Odile range soigneusement ses affaires , Michel et moi partons pour le village .

 Bang Saphan n'est qu'à 5 klms de l'hotel , et tous les matins , le cuisinier de l'hotel prend un 4x4 pour se rendre au marché du village .
On embarque avec lui , et la route après une grimpette , débouche sur l'autoroute que nous emptrunons : direction , le marché ....

 Partout des motos , un incroyable spectacle d'ailleurs ....sur chaque moto , on ne compte pas moins de 4 personnes , parfois , souvent ! plus ...avec chien , enfants , vieillards ou cochon ! Michel tend le doigt , hilare  :un frigo , en équilibre instable , surmonte une jeune fille dont on ne voit que les pieds  et la tete , qui dépassent ! la moto supporte le tout , les roues bizarrement arquées ...

 Sur le marché , j'achète des Mangoustans , un des meilleurs fruit au monde , avec les vraies peches de vignes de "chez nous " . Il faut gouter ce fruit , béni des dieux !
 C'est le plus estimé des fruits des tropiques : gros comme une orange , mais d'un rouge violacé , on y trouve , dès qu'on l'incise une pulpe blanche au gout indescriptible !
 La chair est fine , d'une blancheur éblouissante , et si l'oeil en prend déjà " plein la vue " que dire du gout délectable !.....Oserait on évoquer une framboise rehaussée d'un soupçon d'ananas ? Il faut le laisser fondre dans la bouche... il  ne vous restera comme souvenir que deux ou trois noyaux....
 Michel revient , les bras chargés de "petites cochonneries " ! des fruits , des pates de fruits , des brochettes de pieds de poulets , des saucisses indéfinissables ............
 - c'est en attendant midi !
 ....il faut bien qu'il nourrisse ces 110 kgs .....
 Le chauffeur nous attend , et on repart vers l'hotel . La chaleur commence à monter , et assis sur la plate forme arrière , nous profitons de la vitesse pour nous rafraichir ...
 - Tu veux grignoter ?
 - Non , merci , çà ira ...dis , Michel , tu te souviens , au Sénégal , sur un marché : le gars qui t'avait tapé sur le ventre en te disant : "C'est un cimetière à poulet , çà  ! ".....
- Un envieux  !

 Arrivés à l'hotel , nous aidons le cuistot à décharger , et je vois Odile sur la plage ...
 Elle a installé sa chaise longue , les pieds dans l'eau , et Boule de Neige est revenu à sa place !
 Boule de Neige , c'est le chien de l'hotel , et il a vite retrouvé Odile , après six mois d'absence . Il est tout blanc , le poil long , et d'une marque indéterminée ....mais il a de la mémoire , et se rappelle autant des denrées multiples qu'elle lui apportait que des gros calins qu'elle lui prodiguait ! Odile ne pouvait pas rester sans un animal près d'elle , elle dénichait toujours un "bétail " à caliner ! Pourquoi croyez vous qu'elle m'est acceptée près d'elle durant 47 ans !!! hmmm?
 Nous avons dégusté les mangoustans , face à la mer de Chine , sous un parasol , heureux ...sous le regard indifférent de Boule de Neige , qui n'appréciait pas ces "trucs" sans intéret .Il a fini par s'endormir , sous la chaise longue ...repus
  Arrive Michel  , pret au bain ...
 - Dites donc , Claude '(le patron ) nous propose une balade jusqu'à la frontière birmane , çà vous dit ?
 Je suis étonné, Odile vient aussi ! après avoir demandé s'il fallait marcher ...
 - Non , on y va en 4x4 , c'est à une demi heure de route ...
 - Bon , d'accord , mais regarde bien qu'il y a suffisamment à boire !
 - Je te connais , j'ai déjà rangé une caisse de fanta et de coca , dans la glacière !
 - bah !....quand on a soif  ! rétorque Odile , avec un soupir....

 Direction , la frontière birmane .

  ( à suivre )
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 09 Avril 2013 à 09:09:55
Que de lieux merveilleux dans le monde il nous reste à découvrir...
Merci Daniel de partager un peu de magie et de rêve avec nous.

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 10 Avril 2013 à 19:45:44
Chère Paquerette
Ton récit rappelle à ma mémoire une petite " blagounette " ...

C'est une maman cigogne qui fait la leçon à ses petits cigogneaux ,avant de quitter le nid pour aller chercher leur pitance ; grenouilles , insectes ....
- Les enfants , faites bien attention : un méchant rapace plane dans le coin , et il se régalerait de petits cigogneaux comme vous ! il s'appelle : Tapon .
 La maman quitte le nid , et peu de temps après , une ombre menaçante plane au dessus du nid .....
 - Tapon ! Tapon !  font les cigogneaux , en levant , effrayés leurs petits cous déplumés !
 Le grand oiseau se pose au bord du nid et leur dit , gentiment :
 - Héron , héron , petits , pas Tapon !

Bonne soirée à tous et toutes

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 10 Avril 2013 à 20:18:58


Merci, Daniel, elle est vraiment mignonne ta petite histoire.

A très vite, pour un nouveau voyage, n'est-ce pas ?

Je t'embrasse, pour encourager l'auteur à succès que tu es à présent.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 10 Avril 2013 à 20:54:55


Marie, te revoilà ?

Je m'inquiétais un peu, car je ne suis pas sure d'avoir bien compris la raison de ta prise de distance, et j'avais peur que ton ciel se soit assombri.....

Heureusement que notre Daniel trouve toujours un joli sourire à partager avec nous !


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 11 Avril 2013 à 06:29:42


Bien contente pour toi, Marie, de cette éclaircie.
Tu as raison de la préserver.

Si heureuse que tu aies trouvé la clairière...

A bientôt pour un bon thé vert parfumé, avec le petit nuage de lait....

Prends bien soin de toi.

Je t'embrasse.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 11 Avril 2013 à 20:13:35
La Frontière Birmane_ suite .
 Le lendemain , après le déjeuner , nous grimpons , Michel et moi , sur le plateau de la fourgonnette de l'hotel , tandis qu'Odile se pose près du chauffeur , Pham , qui parle un peu français ...Eric , l'adjoint du patron , se joint à nous . C'est un garçon de Clermont Ferrant , ancien projectionniste ...( ce qui prouve bien que tous les chemins ne mènent pas à Rome ! ) .

 La route serpente bientot dans la montagne , cette arete qui sépare dans sa longueur la Thailande de son voisin , le Myanmar , ex Birmanie.çà grimpe sec , et la route s'étrécit pour devenir piste . des champs d'ananas , des bois d'hévéas , et bientot la jungle déroulent leurs paysages devenus de plus en plus sauvages .

 Nous arrivons sur le bord d'un lac de montagne cerné d'une foret de bambous, des aigles pecheurs planent , noirs et blancs , chassant des tourterelles qui nous passent au dessus de la tete , dans un grand bruit d'ailes ...le ciel est encore couvert : un orage vient de se terminer , et le vent chasse les nuages vers les montagnes ...tout est gris et vert .

 Il y a là un petit village , et Odile renonce à aller plus loin , car nous décidons de monter à pied jusqu'à la frontière , à 5_6 kms ....
 Elle s'installe avec les villageois , tout heureux d'avoir de la compagnie , car le coin est peu fréquenté , de plus elle a tout de suite repéré des poules multicolores , qui l'entourent en caquetant , dès qu'elle sort ces miettes et autres denrées non-identifiées ...  
 ....mais çà ! çà ne lui plait pas ! ....
 Dans une cage , un magnifique coq de combat se morfond , en attendant la prochaine victoire ...ou défaite . Odile voudrait bien le racheter , mais je me retire du marchandage , lachement , et rejoins le groupe qui a déjà pris le chemin boueux qui disparait sous la végétation .
 Après une bonne heure de marche , nous arrivons enfin au poste frontière.
 Ce sont des militaires qui "tiennent " la position , pas très motivés... une bonne planque , apparemment . ils portent un pantalon en treillis , torses nus , et sont affalés , qui sur une natte de rotin , soit dans des hamacs .
 Ils nous regardent venir à eux , avec le sourire thai...c'est à dire qu'on ne sait jamais s'ils sont dans de bonnes dispositions...
 Ceux là sont plutot accueillants , et on se sent rassuré...ils portent tous un fusil mitrailleur ...!
 On commence à discuter , et ils nous offrent à boire ...
 Oh ! seigneur , quel bibine ! ...c'est du whisky thailandais , avec un parfum de bois moisi , de quoi faire tourner de l'oeil à un bouilleur de cru normand !!!!Le degré d'alcool ? çà dépasse toute les normes ... çà tue le ver ! et çà doit passer directement dans les boyaux avec une vitesse supersonique , dévastant tout sur son passage !!!
 ...Et il y en a une bombonne , à demi vide  !Je goute , et je crois que mes yeux ont fait plusieurs tours dans leurs orbites avant de réintégrer leur position primitive...Le sergent prend la bonbonne , renverse la tete et je regarde avec fascination sa pomme d'Adam monter et descendre avec une régularité de métronome !!!!

  Michel , Eric et moi nous lançons dans le fameux dialogue des "tontons flingueurs " ..."il y a de la pomme ?....y en a !" etc...
  Pham ne boit pas , il connait , lui !
 - on va faire un tour ? propose Eric ?
 - ...si on peut .....!
 On interroge le chef , qui nous le déconseille : la nuit va bientot tomber , et les birmans , sur l'autre crete , tirent sur tout ce qui bouge ....
 - Bof ! s'ils ont la meme boisson , on ne risque pas grand chose !
 - Mais non , réplique pham , c'est là qu'ils sont meilleurs , avec çà !
 Et il lève la boisson maudite !
 On quitte nos nouveaux amis , et on reprend le sentier de retour ...C'est bizarre , çà , je ne me souviens pas que le chemin zigzaguait autant , à la montée ....
 Odile n'a pas pu conclure le marché avec le possesseur du coq de combat , le gars y tient à son coq , un champion !
 On remonte dans le 4x4 , et en route pour l'hotel...
 - c'était comment ? demande t elle .
 On lui raconte , et quand on en vient à l'essai de l'alcool du pays ......
 - Vous auriez pu m'en apporter un peu , pour gouter !........

.......On a demandé à Pham de s'arreter un petit moment , et nous avons marché un peu , pour prendre l'air ...

 - Ben quoi , j'ai dit quelque chose ?........ Ce soir il y a buffet , au Coral , j'ai vu des bonbonnes arriver , ce matin , c'est peut etre boisson à volonté ....? Ben , pourquoi , vous courez si vite dans les buissons ...?

 Odile , ce soir là , a dévoré deux langoustes grillées ...nous : Eric , Michel et moi , on n'avait pas très faim ....

  

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 11 Avril 2013 à 20:50:20


Eh bien, cher Daniel, tu en as pris des risques durant tes voyages.
Vous en avez couru des dangers. Et tu es  vraiment un brave parmi les braves.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 14 Avril 2013 à 21:28:28
Paquerette

Je crois que j'aurais eu la meme attitude que Dominique , on ne peut résister à pareille tentation !

Merci pour ce grand sourire que tu nous offres , en cette fin de dimanche , toujours difficile ...............

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 18 Avril 2013 à 08:20:03


Le silence de notre Daniel est assourdissant .....
Je suis bien exigente, n'est-ce pas, moi qui oserais presque réclamer à Daniel des souvenirs alors que je suis  bien incapable d'en offrir.

Mais c'est aussi que je m'inquiète un peu.

Alors à très vite,n'est-ce pas ?


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Avril 2013 à 20:02:13
Les jets _ mésaventures aéronavales .

  Odile comptabiilsait tous nous atterrissages et décollages , pour tous nos voyages .......

 Normal , donc , qu'il nous soit arrivés quelques petites aventures lors de nos pérégrinations .
  Je me souviens de notre retour entre Kuantan , et Kuala Lumpur , en Malaisie . C'était le soir , et il pleuvait tant , qu'on ne voyait plus la piste et à peine l'avion , une ligne , un halo de lumière floues .....Nous attendions devant la grande baie vitrée de l'aéroport , qui ruisselait tel un mur d'eau , une cascade , un décor ....Les hotesses nous apportames des grands parapluies  de la compagnie , et c'est en courant que nous rejoignimes le jet .

 Une fois à bord du 737 , on s'installait dans la douceur " cocoonesque " des sièges , bien profonds . On referme les portes et l'avion roule doucement vers la piste d'envol .Il n'était pas plus tard que 16 h. mais on aurait pu croire un vol de nuit , tant le ciel charriait des trombes .
 Odile , très tranquille , s'installe , dispose ses affaires et jette un coup d'oeil par dessus le siége , vers l'arrière .....les hotesses commençaient à installer les charriots , et des " cling  cling " de bon aloi préviennent de la distribution de boissons et de repas à peine la permission de décollage autorisée. Rassurée , elle continue son installation...Je n'ai jamais compris comment elle arrivait à caser autant de choses dans un si petit espace !

Décollage!

 Le 737 se cabre , et les faibles lueurs du sol disparaissent ...nous sommes dans la nuit noire . Odile sommeille , alors que le premier éclair fait vibrer l'appareil ! je sens un noeud se former au niveau des tripes ..Odile ouvre un oeil ...
 - c'est l'heure ?
 -l'heure de quoi ?
 - de manger ....et puis j'ai la gorge sèche !
 Moi aussi , mais pour une autre raison!
 - Il y a un gros orage !
 - noooon ! et tu me dis rien ! tu sais que j'aime l'orage , moi !
  - oui , mais celui là est juste sur nous !
 -fais voir !
 Elle est près de la travée , et moi près du hublot , pour une fois !
 Un éclair géant zèbre le ciel , à notre hauteur !   Silence dans l'avion , seul Odile jubile , elle adorait les feux d'artifice , moi , moyennement....
 J'arrive à articuler :
- 'Y en a un aussi au dessus de nous !!!
  L'hotesse nous prévient que nous traversons une zone de turbulence . Tu parles , je sais !!!!
 Maintenant , çà claque de partout , et je me souviens que dessous , à quelques centaines de mètres , c'est la montagne , et la jungle , on ne nous retrouvera jamais !j'en suis sur , mais qu'est ce que je fais là moi ? je promets au Bon Dieu de faire toute la route jusqu'à Compostelle sur les mains et en marche arrière s'il pouvait sauver ma misérable vie ........!
 Odile ,me voyant légèrement angoissé , me dit avec ironie  :
 - prends ma main , mon lapin , si t'as la trouille!
 - la.. trouille ...moi ? penses tu !
 Le vol est rapide entre les deux villes , mais j'ai eu le temps ( çà n'est pas la première fois que cela m'arrive ....) de refaire mon testament ...
 Tiens... çà se calme un peu ...
 -Ah ! on va manger , et boire un coup !!!
 Je me précipite vers les toilettes , avec dignité....
 ....et là ! CATASTROPHE!
 Je reste coincé ! la porte coulissante refuse obstinément d s'ouvrir !  Je tape à la paroi , et j'entends que l'on s'affaire , des coups sont portés à cette fichue porte , en biais sur ses appuis !
 Odile est venue aux nouvelles , mais tout ce qu'elle trouve à dire , c'est :
 - bon , alors , je mange ou je t'attends  ? le stewart  demande si tu veux qu'on te passe une tranche de jambon sous la porte !  ???
 - c'est çà , fiches toi de moi ! on va bientot atterrir , je ne peux pas rester enfermé pendant l'atterrissage !
 Finalement , après un quart d'heure , la porte est démontée et je peux enfin regagner ma place ... différents regards accompagnent mon retour ....amusés , hilares chez certains , mais furieux chez d'autres qui avaient surement le désir d'utiliser les lieux ....
  On atterrit peu après sous un beau soleil ...
 - je te l'avais bien dit de prendre ma main ! la prochaine fois , je t'accompagne ! ou mets des couches , mon bébé !

 ......et çà vous fait rire ?

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Avril 2013 à 20:18:00
Chère Ephémère

Merci de t'inquiéter pour moi , mais ces derniers jours , j'ai passé un moment difficile , incontrolable , comme nous en avons tous ...
Ce soir , je me sens mieux , et j'ai voulu reprendre l'écriture ....

Comment vas tu ? meme sans écrire , je venais sur le forum , et je pensais à toi , et à Tinou , Paquerette , à d'autres aussi , qui m'ont tant aidé .

Je t'envoie toute ma plus affectueuse amitié  , et fais un calin à ta douce !

Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 18 Avril 2013 à 20:43:07


Merci, merci, à vous deux.

Je me dis que si la tendresse tarit les larmes, alors nous pouvons dire adieu à la pluie salée, avec tous ces mots de douceur et d'amitié.

Ainsi donc, comme je le craignais ton  ciel était gris, cher Daniel ?
Heureusement qu'après l'ondée revient le soleil.

Et les jolies histoires de notre auteur favori qui allument sur nos pauvres visages fatigués, un sourire vespéral.

Merci, encore merci.

Que cette nuit vous soit douce et sereine.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 19 Avril 2013 à 08:21:17


Ainsi donc, Samy le Chat veut préempter la littérature de notre Dany ?

Mais il y a risque de bataille, alors.

Car nous tous qui nous réjouissons à la lecture de ses lignes allons être sur les rangs...
Allons, tout se terminera bien, puisque Samy partagerait avec nous, j'en suis sure.

Le soleil est encore endormi, et je crains qu'il ne paresse tout le jour, bien caché derrière les nuages ; il ne fait pas bien chaud.
Je ne puis donc faire glisser sur le fil même un seul petit rayon.
Mais cela ne m'empêchera pas de souhaiter à chacun une journée sereine et sans chagrin.




Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 20 Avril 2013 à 09:46:07
...............Ce samedi et dimanche , je serai absent du fil . Mais je reprends le clavier lundi .

Je me suis souvenu d'une anecdote qui nous a beaucoup marqué  Odile et moi lors de notre plus intéressant safari : celui effectué en 1976 , dans la très belle réserve de Masai Mara , safari à pied , accompagné d'un guide de chasse , et d'un pisteur ..Un reve que j'ai toujours voulu réaliser , depuis ma plus tendre enfance . S'imaginer se retrouver dans le role de Stewart Granger , dans ce film culte des années 50 : "Les Mines Du Roi Salomon".

 J'en ai encore des frissons !

 Avouez que pour le "teasing" , je ne suis pas mauvais ?   "De mon temps " , on appelait cela de la réclame , aujourd'hui , comme on aime se gargariser de mots creux , on dit , de la "com' "...............

Grand ami de Francis Lacassin , qui a fait redécouvrir la littérature populaire  de la fin du 19 ème , et du début du 20 ème , je m'aperçois que j'ai tellement repris le " à suivre " de ces auteurs pour la plupart injustement oubliés , que je me suis perdu  , au cours de ce fil , et que toutes mes petites anecdotes ,auraient grand besoin d'un peu d'ordre et de construction  !

 Mais ma mémoire est sélective , et tout me revient dans le désordre ......

 Quoi qu'il en soit je vous remercie toutes et tous de votre indulgence , et je compte sur vous pour m'accompagner dans le souvenir par l'écriture , à très bientot  , et mes amitiés et plus encore  ............

 douce journée  

 Daniel , ou Dany ......
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 20 Avril 2013 à 11:07:42


Que cette fin de semaine loin de nous (....) te soit douce, cher Dany.

Et c'est avec patience que nous attendrons ton retour.

Je t'embrasse.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Avril 2013 à 19:31:09
     Avant de vous livrer notre " aventure " de safari à pied , je vais tenter une anecdote coquine ( ........mais très légèrement ! ) , dont l'intéret est d'etre vraie , et vécue gaiement .

  Imaginez....Nous avions invités quelques amis , Odile et moi , un samedi soir du mois de juillet, et nous terminions de diner .

  C'était fin juillet , dans les années 70 , et il faisait très chaud ....et très nuit . La fenetre était grande ouverte sur le jardin intérieur de l'immeuble ou nous logions alors . Les vacances approchaient , et nous fetions notre proche départ . Odile trouvait toujours quelque évènement à feter ....
  Des bruits atténués de vaisselle , et de rires montaient jusqu'à nous , portés par le parfum du gazon fraichement arrosé  ( .....voilà que je me mets à écrire comme un auteur japonais , moi  ! ) .

  Tout à coup , nous tendons l'oreille : une femme crie !
  - Une scène de ménage ? fait Odile , innocemment , qui avait tout de suite compris que nous étions les  témoins auditifs , d'une joute qui ne présentait  rien d'agressif !
  On se bouscule sur le balcon , attentifs. On s'aperçoit vite que d'autres silhouettes se découpent en ombres chinoises devant un nombre de plus en plus grand de fenetres !
 -  On chronomètre ? demande Odile , toujours pratique ....
  L'heureux élu , s'appelle Philippe , si , si on en est certain , car dans une montée chromatique digne de la Castafiore , ce prénom résonne dans la cour .....

 - Philippe !....Philippe !.......Philippe !.......
   Et se termine par un final éblouissant :
 - PHILIIIIPPE !!!!

..........Un instant de silence , puis , spontanément  , des salves d'applaudissements retentissent  accompagnés de commentaires flatteurs:
  - Ah ! bravo , Philippe !..... Bis !....... Au balcon !
  Le silence répond à nos avis , lancés de bon coeur !

........A une fenetre , la lumière s'éteint , et une main , timidement , referme les deux battants ..............

        S'il y a eu bébé , il sera devenu acteur , et pourrait se vanter d'avoir été applaudi avant meme sa naissance !

    
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: kika le 22 Avril 2013 à 21:00:08


Mille merçi Dan pour tes souvenirs

Saches que si cela t'aide de vous raconter, cela aide aussi ceux qui te lisent. Par ta démarche, tu permets a d'autres de réouvrir certaines portes qui du fait de certaines circonstances ont été fermées.
J'avais oublié. Trop dans l'horreur des dernières années et puis enfin je me réapproprie 25 années en dehors de la maladie
Lorsque tu te racontes, tu racontes Pierre et moi, quand bien même nos parcours de vie sont très différents
Ton Odile, je l'adore

Amicalement
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 23 Avril 2013 à 17:26:24
Heyyy... allo gang... :D

Ouins... pouvez m'attendre un tout p'tit peu là...
Je dois reprendre à partir du 1er avril moi ... dommage qu'il n'y ai que 24 heures dans une journée, j'en aurais besoin de plus dans le moment..

Bon tiens... j'vais lire là..
A+..
Je vous embrasse chacun très fort.. ;)

Amitié Sylvie :-* :-* :-*...
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 24 Avril 2013 à 14:58:17
Et ben voila...

Wow... Merveilleux de lire les "histoires de vos vies"...
Vous les racontez tellement bien, que c'est comme si nous y étions.. :D
Merci à vous tous/tes...

Alors Dany lorsque tu dis "Mais ma mémoire est sélective , et tout me revient dans le désordre"
Moi j'ai envie de te dire "Et bah laisse la faire ta mémoire...elle semble te mener que sur des routes qui goutent bons.. :D"
Alors maintenant on en voudrais une autre...
Et Paquerette aussi    "     "           "      "   ...

OUIN...j'ai dit "goutent bons"...
Pas vrai au complet....: J'ai bien lu des "brochettes de pattes de poules" et si ma mémoire est bonne des "brochettes de cous de poules"??????????????????????? 
YAAARRKKKKK....
Dis-moi que ces au sens figuré hein... ???.... pas au sens propre j'espère !??!
Ce sont des brochettes de quelque chose au poulet...mais pas des vrais cous et des vrais pattes??  ...hein.. :P (mon bonhomme il est vert en même temps qu'il tire la langue là..OK!!)
Je préfère l'histoire des poissons sous le cabinet de toilette....!
Et je crois que la dou-douce d'éphémère, elle aussi, préfèrerais le poisson... aux trucs de poulets pas trop rassurants...
Mais ça... ce n'est que mon oppinion à moi hein.. :P

Ben voila... encore merci..
Je vous embrasse très fort tous/tes autant que vous êtes.. :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*

Sylvie ;)
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 24 Avril 2013 à 20:03:48
Chère Sylvie
.......ben si , des cous de poulets , et des pattes itou ! mais je ne te dirai rien des insectes , tu vas défaillir ....

  Imagines : de succulentes larves , bien grasses , toutes blanches , des brochettes de criquets , et .....la cerise sur le gateau : des ENORMES blattes d'eau , toutes noires , , bien saisies à l'extérieur , et juteuses à l'intérieur .......un régal !

.......mais je t'avoues que là , je me suis dégonflé !

 Un gros bisou à Vero , Marie , samy  , Ephémère , kika ,et ceux et celles qui ont la gentillesse de lire mes "souvenirs vécus " !

 Dany

ps : venez m'aider à nourrir ce fil , dès que l'envie vous prend , j' aime aussi lire vos histoires , moi !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: bruno le 25 Avril 2013 à 10:24:42
                       Bonjour Dan43,

   tu racontes si bien tes nombreux souvenirs,que lorsque je les lis j'ai bien l'impression que tu la fait revivre!!

 N'as tu jamais pense a les relier pour en faire une sorte de livre qui resterait pour la posterite?

   Moi,je n'arrive pas vraiment a me souvenir de bcp de choses,et pourtant en 22 ans nous en avons fait!!!Un peu comme si une amnesie salvatrice ou destructive s'etait mis en place dans ma memoire....
   
    J'ai de brefs moments qui sont graves,et ce sans ordres d'importance,des petites choses du quotidien qui ne parleraient a personne d'autre que moi,et c'est ce qui me fait penser a cette p^hrase lue je ne sais plus ou:

                                                           "L'eternite est faite de courts instants"

   
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 25 Avril 2013 à 20:11:51
 Cette fois , c'est décidé , nous partons faire un safari à pied !

 Kénya _ Masai mara _ 1976

.........finies les longues heures en 4x4 pour aller d'une réserve à l'autre . Finies les lodjes luxueux   .............du rustique ! ......de l'aventure !...........du Tarzan , en veux tu , en voilà !

    Masai mara , à la frontière de la Tanzanie . Un camp de tentes , sommaire , au beau milieu d'une réserve de chasse . Nous , nous y allons pour un safari vision , à pied . Pas pour chasser, Mais pour admirer , partager la nature , de près . Et pour çà , on a été gaté !

  La sortie la plus marquante de ce séjour , fut une longue balade , en pleine savane ......Un groupe restreint : Odile et moi , Sergio , notre guide italien , et un pisteur .

  A peine la Land Rover stoppée que le silence s'installe , tandis que la poussière de la piste retombe doucement . Silence troublé seulement par le chant des oiseaux , et le bruissement des épineux , secs en cette saison  . Il est 9 heures , et le soleil commence à taper .J'ai encore l' odeur de la savane au fond du coeur ....l'herbe à éléphant , à hauteur d'homme , et la terre , rouge de latérite....... un vrai film , en odorama et à 360° .......Stewart Granger , dans " les mines du Roi Salomon " , je vous dis !

Devant nous , un troupeau de buffles , et Sergio décide de faire une approche.......
 - Mais .on les voit très bien d'ici !  , soupire Odile en nous suivant de loin ....
 Notre guide porte son fusil un Holland et Holland de la belle époque , le pisteur marche le premier , contre le vent . Nous nous glissons dans un petit bosquet , et nous asseyons ...... les buffles sont à 50 metres , et paissent comme de braves vaches normandes !Mais le buffle est infiniment plus dangereux ....meme beaucoup plus que nos taureaux de combat ! Car lui , il ne baisse pas la tete s'il charge , et ne vous quitte pas des yeux ! Sergio m'avait raconté l'histoire d'un ami à lui , un guide professionnel qui fut repéré par trois buffles , et chargé ! il en abattit deux ( ce qui est déjà un exploit ), mais le troisième ne le lacha pas , et il dut grimper dans un arbre ! Le buffle resta toute la nuit sous l'arbre , et le copain de Sergio ne dut son salut qu'à  l'arrivée de deux masais qui passait par là ,  un miracle , quand on sait que Masai Mara s'étend sur des dizaines de milliers de kilometres carrés !

  Sergio a posé son fusil à terre , et Odile me désigne le sol , en vissant son doigt sur sa tempe : en effet  ,notre guide , à part le fusil , alignait les balles , rutilantes dans leur gaine de cuivre , mais un peu inutiles .....le fusil d'un coté , les balles de l'autre !

 Tout à coup , le troupeau qui avance lentement , lève la tete , et charge ......dans notre direction !
 Au tout dernier moment , il dévie sa course et passe dans  un piétinement ...imposant , à trois metres de nous !
 Dans le midi , il existe une expression très imagée pour définir la peur . On dit : "une olive , deux litres d'huile ! , mais pour cette fois ...pas eu le temps d'avoir peur !!!!
 - Dis donc , Sergio , interroge Odile , pourquoi le fusil d'un coté , les balles de l'autre ?
 - Ma ! Odilé , vingt buffles sur nous on est des pizzas !    et il part dans un grand rire !
 Odile me regarde avec de grands yeux :
 - oui , ben moi je retourne dans la voiture , moi ! Pfffffffffff! il est timbré c'ui là !

 Et elle repart dans l'autre sens , d'un pas alerte  !

 Sergio me dit , l'air amusé:
 - Andiamo all'aventura !  ( avançons vers l'aventure )
 - heu .....andiamo !
 Le troupeau s'est regroupé et nous fait face : 200 tetes encornées ! .et en terrain découvert!

 Au bout de quelques pas , les buffles reculent , s'arretent et nous font face à nouveau .
 La montée d'adrénaline , l'excitation , la joie intense de cet instant restent gravées en moi pour toujours , vous allez trouver celà peut etre fou , mais je me sens bien , à ma place ....

 nous revenons jusqu'à la Land Rover , ou Odile nous attend , bien calée sur son siège  :
 - On rentre ! moi , je viens plus avec ce dingue !
....çà ne s'arrange pas quand Sergio introduit les cartouches dans son fusil !
 - j'te l'ai dit qu'il est dingue ! il met les balles maintenant , lui !
 Avant de grimper à mon tour dans le 4x4 , je lève les yeux : une dizaine de vautours tournoient ,au dessus de nous ......
  Odile s'adresse à eux :
 -Non ! pas de pizza , ce matin !
 .....on repart , et Odile se cale contre mon épaule , et pique un petit roupillon , dont elle avait le secret !

  Le soir , Odile s'est réconciliée avec Sergio : il avait sorti le "spumante" pour arroser notre première charge !
 
!

 
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 25 Avril 2013 à 20:39:08
Hello dan,

Un vrai bonheur toutes ces histoires remplies de ton amour pour Odile.

Quel beau cadeau tu nous offres chaque soir......

Merci pour cette évasion et les rires qu'elle m'amène.

Tendresses
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 25 Avril 2013 à 22:30:21


Merci, Daniel pour cette nouvelle aventure.

Quel courage face à ces redoutables bêtes cornues !

Je te souhaite une douce nuit, pleine de jolis rêves et de tendres souvenirs.

Merci.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Mai 2013 à 17:05:31
 - Moi , j'en veux , des pates de fruits au dourian !

 Marché de Bang Saphan , Thailande , janvier 2006.

 Odile s'est levée de bonne heure , pour venir avec nous sur le marché . Il est 9 H. et il fait déjà chaud .Comme tous les matins la Toyota et son chauffeur -cuisinier , descendent en ville pour faire le plein de nourriture fraiche et variée....Je suis à l'arrière sur le plateau découvert de la Toy , avec Michel , et Eric , l'adjoint de Claude , propriétaire du "Coral " , l'hotel ou nous passons 15 jours , depuis 5ans .

  Cinq kms . de route encombrée de motos , et de véhicules hétéroclites avant d'arriver en ville. Nous nous parquons juste devant le marché couvert . le cuistot part de son coté , et du notre , nous pénétrons dans l'enceinte du marché. Odile sort son mouchoir , l'arrose de "sens bon " car le passage par le rayon : poissons séchés , lui donne mal au coeur...........Michel découvre de nouvelles brochettes bizarroides , ce qu'Eric , en riant , détermine comme étant de délicieuses parties reproductrices de boucs !.mais il en faut plus que çà pour le dégouter, mon Michel, et il croque dedans de plus belle !
 - çà doit etre gouteux ......fait Odile , qui se refuse obstinément à tater de ce mets ............
 - non ! merci bien .....moi , je veux trouver des pates de fruits au dourian .
  Eric nous entraine vers une boutique , style super marché , ou dit il  : on va trouver çà !
 Le froid polaire qui nous accueille tranche désagréablement avec la chaleur moite du marché . J'arrive un peu en retard , car j'ai acheté un joli bouquet d'orchidées , vendu ici au prix de paquerettes chez nous . ( ben , oui , j'suis galant , et ....prudent : Odile les avaient repérées ! )
 Nous achetons les fameuses pates de fruits , et passons à la caisse .
 Odile nous attend dehors , et s'assoit sur le trottoir pour caresser un chien errant , pouilleux- tout- moche , mais ravi de gouter les confiseries qu'Odile lui tend ....

 Eric , Michel et moi passons à la caisse , tenue par une très jolie thailandaise , dans son uniforme d'un orange flamboyant .Discrètement , je jette un coup d'oeil dehors , juste pour voir ou Odile en est , avec sa conquete canine .....
 Eric entame la conversation , ce sacré dragueur , en Thai , et fait rire la jeune fille , ce qui est un bon début  !
 -  Quand çà rigole , c'est bon signe , nous renseigne t il .
 La conversation dure depuis un bon moment , et tout à coup une voix s'élève avec douceur derrière nous .......On se retourne : il y a au moins dix personnes qui attendent leur tour , tout sourire !!!
 A la sortie , Eric se mit à rire franchement :
 - La dame derrière nous s'est adressée à la caissière pour la prier d'accepter mon offre de se revoir bientot  ! et tous les autres ont surenchéris : "oui , dis oui , on voudrait bien rentrer chez nous !"  
 - Alors Eric , çà n'a pas marché ?
 ......Odile , fine mouche avait tout suivi , j'aurai du m'en douter ............
 - T'aurais du laisser l'autre , là  ( c'est moi qu'elle désignait ! ) çà m'aurait éviter d'attendre , moi ! du coup , j'ai fini les pates de fruits !
 - tu veux que j'y aille ? ( l'air innocent .....)
 Finalement , Eric retourne dans le magasin , soulevant un grand rire ..........

 La thailande , c'est bien le Siam , non ? le pays du sourire ...........
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 01 Mai 2013 à 18:54:09


Ne dit-on pas qu'un petit bonheur n'arrive jamais seul ?

Voilà que le soleil parvient enfin à éclairer ce premier jour de mai ; et que notre cher Daniel est revenu écrire.

Le signe, peut-être que pour lui aussi le ciel est un peu plus bleu ?

Merci ; merci.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 03 Mai 2013 à 22:59:59
Bangkok _ 2008_ L'aéroport .

 Les vacances sont terminées.......Il fait nuit sur Bangkok , et nous l'a " survolons " , par l'autoroute qui l'a traverse , à 50 metres du sol .Les immeubles éclairés à giorno , à l'architecture futuriste , laissent entrevoir , à leurs pieds , une vie foisonnante de millions de thais , dinant dans les milliers d'échoppes illuminées par les guirlandes de " leds " .Le décor devient plus sombre  : nous quittons la ville , pour arriver au nouvel aéroport , qui est magnifique , gigantesque , tout en acier et verre , d'un bleu délicat ......
 Il n'y a qu'Odile et moi , Michel n'ayant pu venir cet hiver , à cause d'un planning incompatible .

 Après l'enregistrement des bagages , nous pénétrons dans la zone préférée d'Odile  : la zone Free Tax !

 N'ayant que nos bagages à main nous sommes assez libres de nos mouvements , et on commence par aller directement nous assoir au comptoir d'un restaurant .......italien !je prends de délicieux raviolis à la ricotta et Odile se contente d'un Campari
 - Pas faim , moi ! dis , tu vas pas manger tout çà ?
 ben si , justement , je vais manger tout çà !
 Devant les portes d'embarquement , un ensemble de statues rouges et jaunes , inspire aussitot à la photo ! Ce ne sont que guerriers et dragons , une grosse " machine " pour touristes , mais , il faut reconnaitre que çà a "de la gueule " !

 Je pose à terre le sac contenant anoraks et pulls d'hiver , pour l'arrivée à Paris . Entre bangkok et Paris il y a bien une différence de 25 ° .................
 La photo prise , nous retournons dans la galerie marchande , ou j'achète quelques bouquins et Odile rode vers les alcools locaux , l'air très intrigué par le whisky thai .....
 - Je reste classique ! un bon cognac ..............Pendant ce temps , je lui achète un gros bouquet d'orchidées , d'un beauté et d'une délicatesse incomparables ...Elle est ravie de son bouquet , et je sens encore son baiser , comme une caresse venue de très loin .
 Tout à coup elle me demande  :
 - c'est toi qui a nos affaires , dans le sac vert  ?
 - c'est pas toi ?
 -non .....
 -  oh , flute ! ( là j'édulcore , j'ai du dire un mot plus coloré ! ) je l'ai laissé par terre , quand on a pris la photo !
 Je pique un petit 100 metres pour retourner à la case départ ......mais de loin , j'aperçois une certaine .hmmm.......affluence !
 je vois mon sac , isolé au beau milieu d'un périmetre de sécurité , avec des touristes opérant un détour pour s'éloigner de l'objet suspect , et de cinq policiers , le téléphone à l'oreille , , casqués et prets à dégainer  !
 Dans mon élan , je fonce au beau milieu du cercle , tandis que les flics me lancent des ordres ( d'après le ton ! ) pour empecher ce qu'ils doivent  prendre pour un acte de bravoure !
 Je n'ai réfléchi qu'après coup , lorsque j'eus récupéré mon sac , et l'avoir ouvert en grand ..." no ! no ! no bomb ! que je risquais de me faire descendre comme un dangereux terroriste !
 - c'est vrai , çà , mon pauvre lapin , te faire disperser aux quatre coins de l'aéroport , pour un anorak et un pull , ben , c'est vraiment c... !

............Evidemment , elle ne s'en faisait pas trop : elle portait le cognac .

 - J'aurais bu un coup à ta santé !

  ............La bouteille on l'a ouverte dans l'avion , une fois décollé !......        Après , devinez : Odile s'est endormie !
              moi , j'ai eu un peu de mal ........!

 C'était notre dernier voyage vers la Thailande , le Pays du Sourire .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Mai 2013 à 00:39:13
                                          Pour mémoire , à l'attention de nouveaux lecteurs. Copie de la page N° 1
 Bonjour à tous et toutes ,

 Ce fil est uniquement consacré à l'évocation de nos beaux souvenirs.

 Si la perte de votre conjoint est très proche , il pourrait vous blesser , car les beaux souvenirs , quand on les évoquent , font mal .

 Dans ce cas attendez , et revenez dans quelques temps , quand vous en sentirez le besoin . Ne vous faites pas de mal
Mais ici , vous ne trouverez que tendresse  , et  l'humour qui viendra naturellement faire vivre ces textes ne sont que le reflet  du bonheur passé.
Pour ne pas oublier combien nous avons eu la chance d'etre heureux! , venez dire , ici , vos anecdotes ,droles ou touchantes .

 Ce n'est pas un concours littéraire , pas de "note" ni de jugement , juste un petit sourire , de la légèreté  , de l'amour!

 Bienvenue! je compte sur vous pour m'accompagner dans ce voyage au pays ou vivent nos amours......

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Mai 2013 à 09:13:19
Merci de vos encouragements  , Marie , Samy , Bruno , Zabou , Vero , Ephémère , Tititou ,Tinou , et ceux et celles que j'oublie.....Et à tous les lecteurs à qui j'apporte , j'espère , un sourire , une petite flamme dans notre nuit ..........

Je vous embrasse tous et toutes ,

 Daniel

PS : dis Marie , compte sur moi pour la dédicace !.....si comme le suggère Bruno un recueil naissait , allez savoir!
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 04 Mai 2013 à 10:58:54


Toujours cette  générosité, Daniel, toi qui n'es que gentillesse et partage.
Sois en remercié encore une fois.

Mes pauvres mots sont d'une grande banalité, mais je crois que tu sais qu'ils sont sincères, n'est-ce pas, Dany ?

Je t'embrasse et te souhaite une jolie journée.

A très vite.


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Mai 2013 à 12:11:47
Chère Ephémère

Non , tes mots ne sont pas d'une grande  banalité ! En voilà des idées !

Tu sais ce que je pense de toi , et moi aussi  je suis sincère ...............

Une pensée très douce , et une journée sans eau salée ,  celle qu'on aimerait tant qu'elle nous vienne de la mer .
      
  Je t'embrasse ,

  Dany


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Mai 2013 à 18:33:22
Chères amies et amis

Je pars quelques jours pour la Camargue , et reviendrai dimanche .

Cela fait trois ans que je n'ai pas quitté la ville , et , à dire vrai , je n'avais pas trop le désir de voyager ......meme si près !

Mais je crois , et sur l'insistance de mes amis , que ce court séjour me réconciliera avec la "vie " et l'envie de continuer , tout simplement.........

C'est la première fois que je partirai sans Odile , mais , à la réflexion , je l'emmène avec moi , nous continuons nos voyages .......et j'irai au bout du monde , elle est en moi , désormais , et pour toujours !

A très bientot , et je souhaite qu'à mon retour , j'ai de la lecture !

Avec toute mon amitié , et tenez bon , surtout !

     Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 05 Mai 2013 à 19:26:27


Merci à toi de nous prévenir. Je me serais inquiétée d'un si long silence.
Que dis-je, nous nous serions inquiétés...

Toi aussi, Dany, tiens bon ... et que ce petit séjour soit doux et serein ; qu'il te permette de sceller la réconciliation avec la vie.
Qu'il te donne l'envie de continuer.

Bien sûr, que tu emmènes ton Odile avec toi, puisqu'elle est bien installée dans ton coeur, à l'abri de tout.

A ton retour, peut-être que tu nous raconteras la Camargue ; je suis sure que tu vas y trouver des merveilles.

Nous saurons patienter jusqu'à ton retour, même si tes récits, tu le sais, vont nous  manquer.

A bientôt.



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 12 Mai 2013 à 16:20:30
 Les Petites Betes _ suite _

  Odile protégeait les écosystèmes , meme les mini-écosystèmes  !

  Je m'en suis aperçu inopinément un soir , ou passant devant la salle de bain , je l'entendis parler .........Les deux chattes attendant devant la porte , je commençais à me poser des questions sur l'état mental de ma chère dulcinée !

 - Tu parles toute seule , maintenant !
   Elle rit , et s'écria :
 - Non , à ma copine !!!!
 - ????????????????

   En fait , une petite araignée avait élue domicile dans un coin , sous le lavabo , et , à l'abri derrière un gros tuyau d'évacuation ,
 elle y tendit sa toile .
 - Elle est apprivoisée , quand je lui parle ,elle sort !!
 Avec Odile , je m'attendais à toutes sortes de " sorties " fantaisistes  ,  alors je ne m'étonnais pas énormément .......
 - Regardes !
 Une jolie petite araignée fila se cacher , à mon approche ......
 - T'as vu çà ? tu lui fais peur ! Elle a peur des hommes , la pauvre !
 Puis , elle s'interrogea , l'air perplexe..........
 - Dis donc , çà mange quoi , une araignée ?
 Or , depuis notre emménagement , quelques mois auparavant , je lui avais fait la remarque que des " poissons d' argent " minuscules crustacés devenus terrestres depuis des millions d'années vivaient dans la salle de bain et les toilettes .Ces insectes argentés , segmentés , de 5 mms de long , maximum , craignaient la lumière , et couraient se planquer , sous l'oeil attentif d'Odile qui craignait que par maladresse , je n'en écrabouille deux ou trois ......Hé oui , deux mille ans de civilisation , me réduisant au final à marcher avec d'infinis précautions ........des fois que !      
 J'ai pas "fais" mai 68 pour en arriver là , quand meme !
 - Fais gaffe de pas les tuer  ! ils étaient là avant nous , après tout !
 - C'est çà ! fais leur payer le loyer , alors !
 -Que t'es .......  ( ici , je laisse à votre sagacité , le qualificatif adéquat ..)
  Donc , pour en revenir à nos collemboles ( c'est le nom savant de ce petit bétail  ) , je lui précisais que les minuscules insectes se nourrissaient de débris végétaux , de farine , etc...
 - oui , mais l'araignée ? elle se tape les machins , là ?
 - Surement , il n'y a rien d'autre , ici  !
 Odile en conclut que le monde animal était bien cruel , mais que l'homme était pire encore ! Et , franchement , je pense que "l'homme" était pris au sens "masculin" du terme . Bon , passons............
  -C'est un écosystème : les poissons d'argent mangent du papier , et l'araignée dévore les collemboles .....
 - Oui , ben tu mettras une pincée de farine sur le gros tuyau , là bas , j'en ai trouvé des collemboles , moi , et dans le papier toilette , en plus !!!!!
  De temps en temps , Odile me rappelait de remettre une pincée de farine ...........

  .........Aujourd'hui, les collemboles sont toujours là , et l'araignée sort de son trou , dès que j'apparais . Elle doit sentir , mais c'est une pure hypothèse , non corroboré scientifiquement , que Papa arrive , et qu'il perpétue la tradition  !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 12 Mai 2013 à 21:19:46


Tu es de retour, Dany, et déjà tu prends la plume ....

Tu nous raconteras peut-être la Camargue ?
Je suis sure que tu as rencontré quelques specimens de la gent animale (ou humaine) qui n'ont rien de banal.

Comment te sens-tu après ton petit séjour ?

Tu vois, à peine es-tu revenu, que déjà, fusent les questions.
Alors je vais m'arrêter d'écrire pour le moment, mais non sans te souhaiter, comme à nos compagnons de chagrin, une nuit douce et sereine.

A très vite.

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 13 Mai 2013 à 01:52:18
Chère Ephémère

La Camargue , c'est d'abord le mistral ,un vent puissant ,  mais qui n'a cependant pas le pouvoir de nous débarrasser de nos souvenirs...........

Merci , chère Ephémère , de ton accueil , toujours empli de douceur , et qui me va droit au coeur .

On peut aller au bout du monde , se perdre dans des déserts ,  longer des canyons , traverser des mers inconnues ou de sombres forets , on emporte partout à la fois la légèreté et le poids de toute sa vie .........

 Mon seul désir aujourd'hui : retrouver la curiosité , me dire : je dois apprendre quelque chose de neuf avant que ne vienne la nuit .

 Je souhaite que l'oiseau qui est en chacun de nous , trouve la porte du coeur et s'échappe , petit messager , pour rejoindre l'azur ....et la paix .

 tendrement

 Dany

 Dans la Crau , on dit " le mistral souffle si fort que ce sont les pierres qui volent!"
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 15 Mai 2013 à 21:53:26
Les Souks .

- Je te l'achète pour 12 chameaux !
 On est en Tunisie , à Nefta , en 1969 , dans un souk........Il fait très chaud , fin aout , et çà sent le suint de mouton et les épices .
 Odile marchande une djellaba ( transformée par la suite en robe d'hotesse ) .
- C'est tout ? répond Odile en tendant devant elle , à bout de bras , la longue robe imprimée de motifs arabisants .
- tu veux plus? ton mari , il est d'accord ! pour 12 !
 Moi , je n'avais rien accepté du tout ! Vous imaginez le surplus de bagages !!!
 Un couple de touristes s'approche pour un renseignement , la femme tient un t-shirt du bout des doigts :
- Et çà , çà vaut combien ?
 Le marchand regarde la dame de haut en bas , l'air dubitatif :
- toi , je donne 4 chameaux , pas plus !
.....le mari pouffe , mais après le regard de son épouse , il reprend son sérieux ! malgré tout , dans son oeil ,je vois une lueur revancharde .....il faut dire que sa femme a tout de la mégère non-apprivoisée !
- C'est agréable comme réflexion ! merci ! et à vous , puisqu'on en est là , il vous "estime "à combien de .....chameaux ?
- moi ?fait Odile , ouvrant de grands yeux innocents ..... Moi , j'suis déjà vendue , C'est fait !
 Je sens venir la cata..........et je m'éloigne un peu du champ de tir !
  - Combien ? demande la dame , un tantinet vexée .
 - ....4 chameaux aussi !
 - NON ! s'écrie le vendeur triomphalement , toi , je t'achète 12 chameaux !
 .........je suis déjà derrière une pile de djellabas , me souvenant de ce mot d'Alphonse Allais : " N'écoutant que son courage qui ne lui disait rien , il se garda bien d'intervenir! "
  
 Nous nous dirigeons vers un autre souk , Odile veut ramener une paire de babouches à son père .
 - Je veux du 46 !
 - tu veux dire 36 ?
 - non , 46 .
Air étonné du vendeur qui doit peser 50 kgs tout mouillé et qui m'arrive à la taille .
 - Ecoutes ! 46 , çà existe pas !
 - 46 , je dis , c'est pour mon papa ! il est grand ......
 - mais ....il faut deux chameaux pour le cuir ! c'est un géant , ton père ?
 - C'est çà , un géant !!!!il peut meme pas rentrer dans ton magasin !
 Le vendeur , craignant de perdre une cliente , détourne notre attention vers des plateaux de cuivre travaillé :
 - Regardes s'il est beau ce plateau !.......tout martelé à la main , travail d'artiste !
 -  On le nettoie comment ?
 Le gars met un doigt en l'air , et nous débite un vieux slogan publicitaire :
 - Ici , on met du sable et du citron , mais toi , en France tu prends PPZ : PPZ vous aide ! ......bon , si tu prend le plateau et la djellaba , je te fais un bon prix , et tu viens prendre le thé chez moi !
 - Et les chameaux ?lui demande Odile
 - oh ...l'histoire des chameaux , c'est bon pour faire rigoler les touristes , et il rajoute sur le ton de la confidence :
 -.........tu sais , les touristes , y sont c... quand meme !
 Odile pousse un soupir et me regarde :
 - On lui prend ?
- Surement pas ! c'est trop grand !!!!
 - oui , tu as raison .....

 ............ Le plateau est posé pas loin , pendant que j'écris ,
             et il va falloir que je passe un nettoyant ménager dessus .............

              çà existe encore le PPZ ?

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 15 Mai 2013 à 23:13:43
Chère Véro

Merci pour ta petit histoire de Dominique . Elle est à la fois drole et touchante , je crois que je me serai bien entendu avec lui , et Odile aussi !
je suis bien heureux de te lire , c'est une merveilleuse façon de se rencontrer , un peu comme dans un conte des mille et une nuits , ou les récits se répondent , au fil des jours .

Je te souhaite une nuit étoilée avec tapis volant , Et maharadjah enturbanné .......rien que pour toi !

Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 17 Mai 2013 à 21:25:15
 Lettre ouverte à Odile

 Bonjour , mon amour. Je t'écris aujourd'hui comme je t'écrivais voilà plus de 40 ans . J'étais tout jeune alors , et l'histoire de notre rencontre devint sujet d'amusement. Ton regard pétillait à son évocation et tu me regardais en coin , pour te moquer de moi .....
 Une vie a passé . La passion est devenue tendresse , nos corps se sont transformés , mais nos regards n'ont pas changé. On se voyait toujours comme en 1965, c'est loin , et tout près pourtant .

 Le 8 mai , l' anniversaire sans toi . Le premier . Sans champagne , ni petits plats , ni cadeaux . Tu te souviens cette vieille chanson de Montand?

         Ou est tu mon amour
         Depuis tant et tant de jours
         Que j'espère solitaire
         Ton retour.........

    Odile , tu es partie marcher le long de cette plage , entre le sable et la mer , sur cette ligne ou viennent mourir les coquillages.

    Es tu arrivée quelque part ? dans un nouveau pays ? de nouveaux paysages ? un autre soleil ? M'attends tu ? Je ne sais ............
    
     La maison est vide . Une maison sans enfants , sans fleurs , silencieuse ......

  ...................Les beaux souvenirs , ceux qui font mal . Ceux qu'on aimait se rappeler , et en rire . Ces souvenirs sont mon trésor . D'infimes cristaux que je serre dans ma main . Dans mon poing serré , mais pas trop ! On ne malmène pas les souvenirs.
  Et je n'ai pas choisi qu'aujourd'hui ils appellent les larmes .

    Le plus fort souvenir est celui de ta peau , j'en connais chaque centimètre , j'en ai encore le gout , l'odeur , la douceur ,  la texture .je me souviens de tout , tu sais ........

  Toi ," tu savais ", et tu acceptais. Tu me disais , en riant  ( Seigneur , oui , en riant ! ) :
 - Tel que je te connais , tu te trouveras une nana !

 Je ne t'ai pas écouté , je suis seul devant un trou béant , un grand fossé .

  J'ai vu, ce 15 septembre 2012 , à 12h 35 par un beau samedi ensoleillé , la vie te quitter. Ta bouche s'ouvrir pour chercher une dernière bouffée d'oxygène , et j'ai fermé tes yeux et plus jamais fermé les miens . Souviens toi .

  On t'as mis un joli chemisier , on t'a bien peignée , et j'ai déposé un petit bouquet de violettes sur tes mains croisées , un bouquet , le meme que je t'avais offert à notre premier rendez vous . La boucle était bouclée ...............

  Et puis , comme tu l'espérais , la colère peu à peu m'a quitté , comme la vague retourne à la mer , avec le sable qui file entre nos pieds ...
  Ce sable qui coule entre nos doigts . Des souvenirs , tu te souviens ?
   Les souvenirs sont toujours reconstruits , il y manque parfois le son , ou le parfum , on les dilue dans les larmes , dans des paroles qui ne peuvent décrire l'indescriptible. Ce sont les plus grands trésors que nous laisse le Temps .

  Odile , racontes moi encore ton enfance dans ce petit village de Normandie , ou tu reposes désormais ,ta jeunesse à Paris , ton amour de la danse , je ne veux rien oublier . il y a surement d'autres histoires que je ne connais pas , toujours des droles , qui nous feront rire  ? Je t'écoute .....

  Et puis le temps passe , et traverse le sablier du Temps .

  Aimer encore ? Vivre , en avoir envie ? retrouver la curiosité que j'ai toujours eue ?

  Que dis tu ? Tu me souris ? juste un sourire ?  J'entends ta réponse : " le bonheur est difficile à trouver en soi , mais impossible à trouver ailleurs " c'est de qui  ?  de Chamfort ? c'est vrai que tu l'aimais , celui là , comme Jules Renard ....

  Aujourd'hui , j'attends . Pas trop pressé , quand meme .........Le sang qui battait si fort à mes tempes , au début , réclamant le droit de s'échapper , a calmé son flux . Mon coeur est reparti , malgré moi , ou grace à moi ?  Non ! pas seulement , j'ai rencontré ici , des amies , des amis , pour éviter la folie . Et nous mélangeons nos pleurs , nos rires . Oui , mon amour , je ris , et je crois que si tu existes quelque part dans cet univers ou dans un autre , tu dois etre heureuse aussi , de me voir ou m'entendre rire .C'est toujours ce que tu as souhaité , tu me l'as dis !

  Odile , jamais je ne dirai : je l'aimais .  Je t'aime , c'est tout .

 Ton courage , je ne l'ai pas ! Ce courage qui te faisait ouvrir de grands yeux  :
 - Quel courage  ? je suis vivante aujourd'hui , non ? ............on verra demain !


  La Grande Dame viendra me chercher , un soir , elle apparaitra au loin , le vent fera voler ses longs voiles noirs , mais je serai si fatigué , Odile ....
 Son baiser , je l'attends ............

 .............J'espère qu'elle est belle , sous ses voiles ?

  Tu vois , tu avais raison  : je n'ai pas beaucoup changé.................




PS : pardonnez moi cette parenthèse un peu nostalgique , mais je reviendrai  avec des récits plus joyeux ..... comme les aimaient Odile !
  

  



 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Mai 2013 à 10:37:28
Merci Béa ,
Je suis très touché de ton attention . Cette chanson de Cabrel est une de celles que je préfère avec "l'encre de tes yeux " .

douce journée à toi

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Mai 2013 à 20:31:59
Mes très chères amies

Je n'ai pas de mots pour vous dire à quel point vos réponses m'ont touché..........Béa , Véro , Marie ..........

Merci aussi à tous ceux et celles qui m'ont lu , et que je n'oublie pas !

Je vous embrasse tous et toutes avec tendresse .

.......mais demain , on reprend le chemin des écoliers , le plus long pour arriver à l'école , mais le plus gai aussi .

 Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 19 Mai 2013 à 15:34:35
.....Ce matin , je sortais de chez moi , pour me rendre comme tous les dimanches matins , depuis vingt ans , accompagner une sortie ornithologique au Bois de Boulogne . Je regardais le trottoir , absorbé dans mes pensées moroses , mais bon , vous connaissez ...........

 Sur le ciment gris , en lettres bleues , une phrase écrite à la bombe .

            " Regardes le ciel "

.....J'ai regardé : il était gris le ciel , mais au dessus des nuages  ?.................

  Bonne journée , avec du soleil .

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: tititou le 19 Mai 2013 à 17:32:13
Ohé Daniel !

Si Alexandre était là il t'aurait dit avec son regard rieur (je le vois au moment où je t"écrit) Mais arrête de regarder les m..... qu'il y a sur les trottoirs ! lève les yeux ! et il aurait ajouté : Le monde  est petit... alors monte sur quelque chose...

Pour une fois, c'est un message que tu as pu lire sur ce trottoir...mais le message est bien le même. Levons les yeux !

Souvent, je regarde le ciel, même s'il est gris, cela me fait rêver car pour Alexandre, pour moi.. pour nous, c'était la liberté ... Ce n'est pas un hasard si mon avatar est un nuage avec un petit bout de ceil bleu (en forme de coeur pour lui bien sur !)
Les nuages... il m'arrive parfois de m'allonger dans l'herbe avec Timinou et de regarder filer les nuages, cherchant à quoi ils ressemblent.. Un jour Timinou m'a dit : oh regarde.. c'est papa avec sa barbe blanche !  et le nuage semblait me sourire et peu à peu s'est effiloché pour se fondre dans le ciel...
A chaque coucher de soleil, je suis en unisson avec Alexandre, car nous avons passé des heures ensemble à les savourer...
Alors.. il est partout finalement... ils sont toujours là

Daniel... laisse aller ton regard au delà des nuages pour voir le bleu du ciel ... où tous nous regardent veillant sur nous, heureux quand nous le sommes, et tristes je suis sure de nous voir tristes car pour eux pas de raison... Ils sont toujours tellement présents et n'ont pas changé... il nous manque le côté physique bien sur... tactile mais l'esprit lui est bien présent et nous réserve encore de bons moments à partager nos souvenirs... comme s'ils étaient là... Mais ils sont là !

Peu à peu, comme la belle lettre que tu as écrite à Odile, nous pouvons leur parler, évoquer des souvenirs, non plus les larmes aux yeux
mais le sourire aux lèvres car le cerveau a une capacité énorme et permet de revivre des moments si forts... emmagasinés à jamais dans un petit coin, bien au chaud dans notre coeur... de petits instants  magiques...

Merci Daniel, pour ce partage et ce petit coin de ciel  avec ses petits nuages

et 3 fois la main
Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 19 Mai 2013 à 20:34:59
Cher Samy
Tu es toujours là , mon ami , dès que l'un de nous trébuche ! Et ton amitié , je me la garde , comme disait ma grand mère :" au fond de la poche , avec mon mouchoir par dessus " ! .......et tu as bien raison , Odile , si elle a lu cette lettre a certainement sorti une bonne bouteille ( du nectar des dieux , bien sur ! ) et trinqué à notre santé !

Chère Martine
Oui , Alexandre aurait raison ......mais pour une fois que j'y trouvais un joli message , sur ce trottoir ! ........
Je pense souvent à tes nuages , et au petit coeur de ciel bleu . Je les regarde et je vois les oiseaux , nos petits messagers , et je peux te dire qu'ils ont beaucoup de choses à nous raconter , en ce moment ! çà chante partout ! Odile disait , et c'est un mot qu'elle a collé au mur de la cuisine : seuls les joyeux guérissent . On est encore loin d'etre "guéri" , mais si on pouvait s'envoler un peu ? tu sais comme la chanson : fais comme l'oiseau.............

Moi aussi , Martine , je te serre 3x la main .......dis ? çà se peut de serrer la main avec le coeur ?.....mais oui , c'est vrai , on dit bien : avoir le coeur sur la main !

Daniel





Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 20 Mai 2013 à 13:00:34
Maldives _ 24 Janvier  2000 _ Reethi Rah Resort

 Reeti Rah est une petite ile des Maldives , située dans l'archipel de Malé nord . Un Klm de long sur cent metres de large . J'y ai fait de la plongée , et " travaillé ", en tant que dessinateur.De la meme façon que je l'avais entrepris au Sénégal , et ensuite en Thailande , je produisais des planches plastifiées de poissons coralliens que les plongeurs emportaient avec eux , afin d'identifier les poissons du récif .
 Un matin , le moniteur (un suisse du valais ) me prévient que tout le groupe part plonger sur un " passage" renommé pour sa quantité toujours visible de raies mantas .

 Je décidais de rester à R.R. , n'aimant pas trop les plongées en groupe ( ce qui est fortement déconseillé ! ) .

 Le bateau s'éloigne de l'ile , son moteur tac-tac encore un peu quand je me mets à l'eau .....Là , vous pouvez rever ! le soleil se lève à peine , il est sept heures , la mer est d'huile et à 27° . J'adorais cette solitude . ( la seule supportable , car choisie ....)
 Je m'équipais et plongeais .........en solo . ( i am a lonesome deep man ! )

 Aussitot dans l'eau , un autre univers s'ouvre à moi : je suis en apesanteur , et des centaines de poissons s'agitent autour de moi , c'est un festival de couleurs !  Je longeais la barrière de corail , palmant sans bruit , en surface , prenant des notes sur mon ardoise , dès qu'une nouveauté se présentait , croisait ma copine la tortue , " broutant " le corail , de son gros bec crochu ,suivis une murène ( de loin ! ) ........seul bruit : celui de ma respiration .

 Tout à coup , un mouvement attire mon attention , à la limite de mon champ de vision ! Je tournais la tete : trois ombres arrivaient droit sur moi ! Des raies mantas ! deux adultes et un jeune . Avec le grossissement du à la réfraction de la mer , elle me parurent géantes ! ( elles peuvent atteindre une envergure de deux m. trente ! ) Le dessus noir ponctué de points blancs , le dessous blanc immaculé . Elles ne présentent aucun danger pour l'homme , excepté la queue qui porte des aiguillons empoisonnés , mortels pour tout etre vivant !......mais je n'avais pas l'intention de lui montrer mon affection à ce point  !De plus , elle se nourrit de coquillages , pas de plongeurs paralysés devant cette pure merveille de Dame Nature !

 Les trois raies , battant des nageoires paraissaient planer avec une grace , une infinie élégance et un calme que je garde en mémoire , aujourd'hui et pour toujours .......des oiseaux géants , volant au ralenti , silencieuses , le tout baignant dans une extreme douceur......
 Je restais immobile , fasciné par tant de beauté quand elles m'entourèrent , et passèrent leur chemin , s'appretant à descendre vers les grandes profondeurs  , quand la plus petite s'approcha de moi et vint me regarder , droit dans les yeux , à cinquante cms de mon masque de plongée .
 Elle me fixa un moment , comme un objet étrange , de ses grands yeux veloutés . Difficile d'exprimer ce qui "passa" entre nous .....Comme une complicité amusée ! Je suppose qu'elle devait trouver très moche cet OFNI ( objet flottant non-identifié ...) , car elle s'approcha encore plus .........j'aurai pu la toucher.Mon coeur battait très fort , c'était extraordinairement beau , émouvant . Ce regard fait de curiosité , mais , oui, de tendresse enfantine , et de confiance . C'est ce que je ressentais , en tout cas !
 Puis , avec un petit mouvement d'une élégance extreme , elle rejoignit ses compagnes et disparut dans les abysses ..........

 Je retournais sur la plage pour y rejoindre Odile , et lui raconter mon odyssée !
- Tu as pu filmer ?
 Enfer et damnation !!!! meme pas pensé ! mais l'image est gravé dans ma mémoire . Inoubliable !

 La vedette des plongeurs revint vers midi .

 Très dépité , le moniteur à qui je fis part de mon obs' avoua que les raies n'étaient pas au rendez vous prévu !
 - Elles sont venues dans ce lagon , ou bien ? Hé , Daniel , va pas le dire aux plongeurs , là , ce sont des suisses allemands !pas des rigolos ! ils seraient capables de me demander le remboursement ........

............Je n'ai rien dit , mais çà lui a couté un cocktail au bar.............

        Si Odile était là ? Devinez !
Titre: Re : Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 21 Mai 2013 à 14:06:08
Si Alexandre était là il t'aurait dit avec son regard rieur (je le vois au moment où je t"écrit) Mais arrête de regarder les m..... qu'il y a sur les trottoirs ! lève les yeux ! et il aurait ajouté : Le monde  est petit... alors monte sur quelque chose...

Pour une fois, c'est un message que tu as pu lire sur ce trottoir...mais le message est bien le même. Levons les yeux !

Souvent, je regarde le ciel, même s'il est gris, cela me fait rêver car pour Alexandre, pour moi.. pour nous, c'était la liberté ... Ce n'est pas un hasard si mon avatar est un nuage avec un petit bout de ceil bleu (en forme de coeur pour lui bien sur !)
Les nuages... il m'arrive parfois de m'allonger dans l'herbe avec Timinou et de regarder filer les nuages, cherchant à quoi ils ressemblent.. Un jour Timinou m'a dit : oh regarde.. c'est papa avec sa barbe blanche !  et le nuage semblait me sourire et peu à peu s'est effiloché pour se fondre dans le ciel...
A chaque coucher de soleil, je suis en unisson avec Alexandre, car nous avons passé des heures ensemble à les savourer...
Alors.. il est partout finalement... ils sont toujours là

Daniel... laisse aller ton regard au delà des nuages pour voir le bleu du ciel ... où tous nous regardent veillant sur nous, heureux quand nous le sommes, et tristes je suis sure de nous voir tristes car pour eux pas de raison... Ils sont toujours tellement présents et n'ont pas changé... il nous manque le côté physique bien sur... tactile mais l'esprit lui est bien présent et nous réserve encore de bons moments à partager nos souvenirs... comme s'ils étaient là... Mais ils sont là !

et 3 fois la main
Martine

Vraiment, même si très différents tous les deux, un réel optimisme unissait Alexandre et Robert... Et toi comme moi Martine, nous portons d'eux en nous...

x3 la main,
Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 21 Mai 2013 à 21:31:55
Sur mon balcon ,

..........ce matin , le muguet a fleuri . Il y a un an , je lui avais apporté un pot avec trois brins . Un pot , car elle voulait replanter ....ce qu'elle fit , et je me souviens de son regard lointain , ailleurs déjà , et de sa voix qui résonne encore en moi : je ne les verraient peut etre jamais en fleurs , ceux là ! j'en eus le coeur serré , car je savais , qu'en effet , elle ne pouvait pas tenir jusque là ! à l'époque il y avait plein de fleurs sur le balcon , des giroflées , le camélia , le laurier rose .......et des mésanges , se melant aux moineaux.Il y avait aussi du soleil !
  Aujourd'hui , le balcon ressemble à un cimetière abandonné . Mais la nature a horreur du vide , comme chacun sait , et des plantes sauvages sont venues coloniser les jardinières , et les mésanges viennent toujours .Le laurier a repris vigueur , les giroflées embaument , surtout celles qu'Odile aimaient le plus : les jaunes et rouges .Et le muguet a fleuri ..........

 Alors , j'arrose , moitié eau- moitié larmes , et en rangeant un peu , dans un coin , tout au fond , le sapin blanc de Noel ...........

 Ce matin , sur mon balcon , le muguet a fleuri .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Mai 2013 à 21:37:52
Odile se plaisait à écrire , sur une liste qui s'allongeait chaque année , nos voyages . Je n'ai pas eu encore la force de sortir cette liste de son étui ......si bien que les dates , parfois ne me reviennent pas dans leur exactitude !

 Donc , approximativement , au début des années 1980..........

  Fin aout _ Corse _Tarco - entre Solenzara et Bonifacio

  Ah ! .le parfum du maquis corse .......inoubliable !
Il y a une très vieille chanson de Tino Rossi qui débute par : "printemps , joli printemps , tu viens de Corse ......." ( entre nous , il faudrait qu'il arrete de faire la sieste , le printemps corse , et qu'il franchisse vite fait la Méditerranée ! )
Je connais la garrigue des Alpilles , mais le parfum de Corse , c'est unique !

 Nous étions à Tarco , dans un bungalow , sur le flanc d'une colline escarpée , avec la mer devant le balcon , et le maquis juste à l'arrière , tout embaumé de lavande , de sauge , de romarin , de thym , et d'arbousiers , acacias , et d'une bouteille abandonnée , ou une guepe avait élue domicile !
 Pour notre plus grand plaisir , on était les seuls clients , les derniers parisiens avaient encombrés la route , en contrebas pendant deux jours , mais ce matin là , le silence s'était installé , on entendait les criquets , et c'est tout !
 On prenait le petit déjeuner sur le balcon , avec notre petit copain , le lézard vert , qui venait chasser au milieu de nos tasses les mouches et autres insectes ailés..............
 - Je vais me balader dans le maquis , tu viens ?
-  Non , merci bien , je vais bronzer d'ici........et ne vas pas encore te mettre dans les ronces !

Une fois équipé , je pris le sentier qui descendait vers la mer . Tout était bleu : la mer ; le ciel , meme les collines au loin ..........jusqu'aux yeux de Jacqueline , notre hotesse , que je croisais à l'entrée de l'accueil .
 Jacqueline était parisienne , mariée avec un corse pur jus , propriétaires de l'ensemble de bungalows qui partait du bas de la colline , pour se terminer 150 m. plus haut , ou débutait un maquis impénétrable .
 Deux batiments se faisaient face , séparés par le chemin d'ou j'arrivais .
- bonjour ! tu portes le café à ton homme ?
 Jacqueline tenait d'une main un plateau bien garni !
 De son autre main , elle me fit le signe caractéristique " de se serrer la ceinture " !
- J'ai intéret , sinon .....
 J'aimais bien rigoler avec elle , qui n'avait pas perdue la gouaille de la parigote !
- mais , dis donc , je viens d'entendre deux coups de feu , la chasse est ouverte ?
-Non , répondit elle en me regardant , rieuse , je m'exerçais !
- A tirer ???
 -Oui , mon mari m'as passé son pistolet , pour faire un carton !!!
 - Ah , oui ..? et sur quoi ,
- Tiens , tu vois la souche , là bas ? hé ben , j'ai tiré dessus !
- mais , dis je en m'approchant , il n'y a pas d'impact .!!?
 Elle se mit à rire franchement :
 - Je tire comme un pied ! j'ai touché la porte , là bas :
......et elle me montre , d'un coup de menton , la porte du restaurant , de l'autre coté du chemin .....de l'endroit d'ou j'arrivais , moi !
- hé ! me descends pas , je t'ai rien fait , moi !
 - Daniel , je vais pas te tirer dessus , d'abord parce que je t'aime bien , et Odile aussi , et puis tu es mon dernier client de la saison !!!!! mais , si tu as des réclamations à faire , adresses toi à la direction !

 Quand je racontais mon aventure à Odile , elle me répondit , sans lever le nez de son livre :
 - Mon lapin , t'approches pas d'elle , sinon son bonhomme , lui, il te loupera pas !

 ............bon , çà m'a refroidit , mais j'avais pensé à rien , moi ! parole de scout !


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 23 Mai 2013 à 14:17:51
 ;).. :D

 :-* :-* :-* :-* :-* :-*

Sylvie ;D
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 23 Mai 2013 à 22:28:17
- Tu devrais essayer !
.......Ouhlala ! çà sentait le piège , çà !
- Je t'accompagne ! rajoute Michel .

 Nous étions au " Coral " en février 2008 , Thailande _chez notre ami Claude , patron de l'hotel.
 Et Odile me donnait le feu vert pour aller me faire masser , "à la thailandaise " !............sans " finition , quand meme  " me précisa t elle !
 Nous voila donc parti , Michel et moi pour la salle de massage  , près de la piscine .
 J'interceptais Claude , qui sortait de son bureau  :
- Dis , Claude , les massages thais , çà vaut le coup ?
- Oh , mais oui !On a une excellente masseuse , tu peux y aller en toute confiance ! Et à cette heure -ci ( 16 h. ) elle est libre , vas y tout de suite ....
 Avec Michel , je me dirigeais donc vers la paillote : quatre poteaux  et un toit de palme , et sur le sol un simple matelas .....avec la piscine à cinq metres , et dix transats , et dix touristes , et dix paires d'yeux , et des sourires goguenards ........Je commençais de regretter cette initiative , un curieux pressentiment pointant dans mon esprit ........
 WOUAH! Arrivée de la masseuse !
 Les thailandaises sont très fines , minces , gracieuses .... mais là ! oh , my god !
 Un colosse , un metre cube de muscles , une tronche de camionneur : ou non , plutot un physique d'haltérophile bulgare , nourrit à la testostérone , HUlk !
- Mi...michel , tu veux pas y aller avant ?
- Non , j'ai pas besoin , moi !
...........Le piège infernal s'était refermé !
 Avec désespoir , je tournais la tete vers la piscine : des sourires gourmands attendaient la curée , et je compris , mais trop tard , que ces traitres s'étaient placés là pour assister au massacre !
 Michel était mort de rire , et la masseuse aussi !
 Et la séance débuta ! Je pense que cela ne dura pas plus de vingt minutes , mais l'impression que je garde est une longue série de tortures diverses , enduit d'un liquide gras non-identifié , entre saindoux et huile de vidange , mais parfumé ....

 A la fin je réussis à lui glisser d'entre les mains , et à sortir de cette arène , certain de n'avoir plus un os intact , tout devait se trouver en vrac ,à l'intérieur ! Elle m'avait meme fait connaitre des parties de mon corps dont j'ignorais jusqu'à l'existence !!!

 Je retournais sur la plage , ou Odile m'attendait tranquillement , et qui m'accueillit  très gentiment en me disant :
- T'as eu droit à la finition ?
- Chais'pas ....c'est quoi , la finition ?
- c'est le meilleur ! elle te piétine !
 
Le lendemain matin , miraculeusement , je me sentais en pleine forme ! Et quand Claude vint à notre table , au petit déjeuner , je compris leur manigance !
- Et la finition , alors ? si tu veux , tu peux y retourner .............
 Et Odile , en riant ouvertement :
 - Dommage ! elle devait te faire un body-body ..........!!!!!

   Finalement , je n'ai jamais eu droit à un vrai massage thai , moi !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 26 Mai 2013 à 20:04:53
Les Saintes _Guadeloupe_ aout 1983

 On vérifie si on n'a rien oublié .......Non , la chambre est bien vide . Sauf qu'il reste un fond de rhum dans le frigo !
- C'est le moment de faire le test .............!
 Je redoutais ce passage là ! Depuis une semaine que nous étions arrivés à Basse Terre , Odile tournait autour du pot , et moi aussi la question me tarabustait : Allait on oui ou non, tenter "le décollage" !
 Le décollage , consiste à boire un ti'punch , le matin , à jeun , comme le faisait les coupeurs de cannes à sucre , et les scieurs de long ..
 - Il faut se mettre dans l'ambiance du pays , accepter ses moeurs , c'est une question de respect !
 Ben voyons ! Entièrement d'accord ! allez , tchin !
 Oui , bon , çà chauffe un peu , mais l'estomac tiens bon , et meme , on arrive à descendre l'escalier de l'hotel sans perdre une seule valise.....
 Nous arrivons à Trois Rivières pour embarquer sur la vedette qui doit nous transporter aux Saintes , pour un séjour de dix jours.
 Les Saintes . Une dépendance de la Guadeloupe , avec La Désirade , et Marie Galante , à moins d'une demi-heure de la pointe sud de la Guadeloupe .
 Les Saintes sont deux iles très particulières : ce sont les descendants de bretons qui l'occupent , considérés aux Antilles comme les meilleurs pecheurs , et les plus grands poivrots de Cuba jusqu'au Vénézuela ....Mais il y a de la concurrence , et le match continue !
.........Bizarre , la mer me paraissait calme , ces jours derniers , mais ce matin , allez savoir pourquoi , çà tangue pas mal !
 Pardon ? le décollage ? je ne vois pas le rapport ....
  Odile est imperturbable , discutant avec le capitaine , un certain Euphrase , çà ne s'invente pas !
 Je m'approche , il y a là un gendarme , qui vient se meler de la conversation
 - Le pire , c'est le 14 juillet , on ne peut meme pas circuler sur la route de l'ile , il y des "individus " partout en travers de la voie publique ! nous , les trois gendarmes des Saintes , on s'enferme dans la gendarmerie , et on ne veut rien savoir ! ..........
 - Moi , ajoute Euphrase , je suis bien au dixième punch !
 Je le regarde plus attentivement : il a des yeux d'un bleu délavé , je suis sur que tout le rhum a migré dans cette zone , pas possible ! ..........j'ai hate d'arriver au port , toutes ces histoires me font tourner et le coeur et le  rhum ingurgités , dans le sens inverse de leur arrivée !
 - çà va pas , t'es tout pale ......?
 Odile à l'air inquiet , mais elle a compris ........
 - nooooon ? un demi breton qui cale pour une malheureuse lichette de rhum ! tu n'es pas digne d'etre mon "bounoumme " !
 - On arrive , vous inquiétez pas , çà va aller mieux ....on est très hospitalier aux Saintes , on sait recevoir ...
 - Oh , un planteur , peut etre ?
......Odile , pourquoi me torturer !

   Et en effet , à l'accueil , nous est servi , avec un grand sourire , un immense verre agrémenté , d'un zeste de citron , et d'un petit palmier parasol du plus charmant effet ......
  Et une accorte saintoise me signale , pour m'achever :
 - ....Et vous avez un mini bar dans la chambre pour vous raffraichir !

  L'année prochaine , je vais faire une retraite dans un monastère ! Promis !

 - Oh , oui , chez les chartreux ?
  
  La mer des Caraibes est d'un bleu profond , le ciel vert ...? les deux volcans de La Souffrière ....Deux ? pourquoi deux ?
  
 - On défait les valises et on fonce se baigner !
 - Moi, je vais d'abord faire une petite sieste , après , on verra .....

...............Quand j'ai émergé , Odile s'était déjà installée sur la plage , et comme dans une pub , il y avait une demi noix de coco , à coté d'elle sur une petite table , avec la paille ......

 - Mais non , c'est du jus de fruits !!!!

 Vous allez pas me croire .......C'était du vrai jus de fruits !





PS :Véro : Ton nom , c'est pas Lantier , du dépot des Batigolles ?
               Je suis sur que " t'as de beaux yeux " , et un grand coeur aussi !  !


 re-ps : quand j'étais petit ....( oh , çà va hein , c'est moi qui te vois rigoler , là !) j'adorais courir sur le pont des Batignolles , pour me trouver juste au dessus de la vapeur "des trains à fumée " !

  
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 29 Mai 2013 à 21:22:07
  Le dimanche soir , on faisait des crepes ........
Pendant que la pate reposait , on ouvrait une bouteille de champagne , et on discutait , Odile et moi .

 Souvent , revenaient des anecdotes de son enfance , et je me souviens entre autre d'une petite histoire bien mignonne ...........

 Elle était toute petite pendant la guerre , et , vivant en Normandie , comme des millions de français , toute la famille avait embarqué dans la Ford du Papa....toute la famille , c'est à dire , sa mère , son père , sa grand mère , le chien , un tas d'objets , Odile et son frère ...
 L'exode . les voitures , charrettes , vélos , camions et de pauvres gens , fuyant la zone de combat , sous les balles des Messerchmitts arrosant les colonnes de réfugiés ........
 Pour Odile et sa famille , direction Bordeaux ou ils pensaient se réfugier . Le soir , ils dormaient chez l'habitant , et un soir , ils arrivèrent dans une grande ferme qui les accueillit , et les logea .
 Odile dormit , cette nuit là avec sa grand mère , Bèbette ( Elizabeth ) et au matin , la grand mère apostropha sa fille Regina , la maman d'Odile :
 - Ta fille m'a fait un beau compliment , ce matin !
 Bébette avait dèjà un certain age et , très mince , n'avait pas de poitrine , et comme disait Odile , avec tendresse :
 - Elle était plutot du genre concave !

- que t'as donc dis Odile ? interrogea madame mère !
 - En se réveillant , elle est venue près de moi  , et m'a entouré de ses petits bras , et là , elle a dit , extatique ; OOOOOOh ! papa !

  .............Allez , les crepes sont chaudes , et le champagne pétille , je vois les bulles , bien brouillées ...........

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: kika le 29 Mai 2013 à 22:06:11
 
Tchin ! Dan

A nos amours...

Kika
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 31 Mai 2013 à 00:57:17
tchin  , Kika

Mon grand père

J'étais tout petit alors (si si , çà m'est arrivé....)et j'aimais beaucoup mon grand père , le père de ma mère.

Déjà , il ne portait pas un prénom commun : Francisque .Un breton pur sucre , né dans un petit village des Cotes d'Armor ( du Nord , à l'époque ) patissier de son métier , et dont les parents tenaient la boulangerie du village , village classé récemment par l'Unesco .

 Par amour pour ma grand mère , il prit le train à St Brieux , avec armes et bagages , pour venir à Paris . Mais dans les années vingt , il ne trouva pas de travail , et après une série de petits boulots , il finit comme contremaitre aux usines Panhard ,qui déroulaient leurs sinistres façades noires entre la Porte d'Ivry et la Porte de Choisy , dans le 13ème arrondissement de Paris .
 .......Il portait une casquette , arborait un visage tout rond et jovial , avait été blessé en 14 , et c'était mon héros !
  Il controlait un vaste terrain , en plein air , ou s'entassait un incroyable capharnaum de pièces détachées  , surtout des pièces de moteurs en cuivre ....
 - Dis , Pépère , c'est de l'or ?
 - oui , de l'or dur !
 Je sentais bien qu'il y avait une blague là dessous , mais je ne voyais pas bien l'astuce ...( oui , çà va ! j'ai compris depuis , pffff ! )
  Mais le sommet de mon admiration se tenait au fond du terrain ! Un wagon lui servait de bureau ! bon , d'accord , un vieux wagon  tout gris , tout moche , mais vous en connaissez vous des bureaux pareils ? Vous avez l'air malin , tiens avec vos " open space " !
 Et puis j'avais le droit de grimper dedans , et de m'asseoir devant son grand  pupitre penché comme à l'école , et surtout de dessiner avec son gros crayon rouge d'un coté et bleu de l'autre !!! qu'est ce que vous dites de çà ?

 Derrière le wagon , passait la ligne de train , la "petite ceinture " , et mon grand père cultivait sur le contrefort des voies , quelques fruits et légumes ! Les plus "réussies " étaient les carottes . Vous en avez jamais vu des carottes comme çà ! Il faut bien dire que le terrain ne s'y pretait pas trop ......un peu de terre et beaucoup de cailloux ! si bien que les pauvres carottes avaient bien du mérite à s'obstiner de pousser dedans ! Après récolte , c'est ma grand mère qui rigolait en voyant les trois ou quatre choses bizarres en forme de tire-bouchons qu'on lui ramenait fièrement !
- Comment je peux nettoyer ces trucs là , moi !
 Le soir , on dinait à la bretonne , d'une bonne soupe , et d'un morceau de fromage , en retournant l'assiette ! fromage acheté chez Goulet Turpin  ( cherchez pas , çà a existé , je vous jure ! )

  A cette époque , existait encore la "zone " , un terrain d'aventures merveilleux , qui ceinturait Paris. Aujourd'hui , le périphérique y déroule ses rubans de béton......Mais , à la fin des années 50 , il suffisait de sortir de l'immeuble , de traverser une rue , perpendiculaire au Bd Masséna et on se trouvait dans la jungle !
  Un terrain vague, ou pullulait , en été ( on avait de vrais étés de mon temps ! ) les papillons et les fleurs .Ma grand mère posait délicatement un chapeau sur ses cheveux blancs comme neige , ouvrait son pliant , et continuait un interminable tricot , que je devais porter , et qu'est ce que çà me grattait ! de la pure laine , c'est sur !
  Ie partais à la découverte de cet univers inconnu , en explorateur .....C'est de là que m'est venu le désir de découvrir l'Afrique , pour de vrai !.
 Je retrouvais des copains , les petits ritals et les polacks , moi qui vivait rue du faubourg St Honoré ! On refaisait la guerre , et on gagnait toujours !
 Vers 16 h. ma grand mère m'appelait
 - Dany ! on rentre !
 Je cavalais de toutes mes petites jambes , car de retour  à la maison , j'avais droit à une tranche de " gros pain" , tartiné de beurre salé ( du vrai ! pas du demi-sel !) parsemé soit de sucre en poudre , soit de copeaux de chocolat ....
  Mon grand père rentrait du travail vers 19 h.et on discutait jusqu'au diner . Il m'a appris ainsi à aimer la lecture , de Jules Verne à Alexandre Dumas , et de Victor Hugo à Dickens .........cet amour de la lecture ne m'a jamais quitté , il aura accompagné toute ma vie , et détourné souvent ma tristesse . Je recommence à lire , et ma souffrance est anesthésiée , un tout petit peu ..............Mes amis , les livres , c'est grace à mon grand père que j'arrive à tenir , et je lui en serai éternellement reconnaissant .

 Un jour , il est tombé malade . J'allais le voir à l'hopital ou il me dit avec un sourire :
 - Je n'ai rien à t'offrir .....seulement quelques médicaments ......
 Il me faisait des berlingots , sur une plaque de marbre , des caramels au beurre salé , et me disait :
- Ouvres ton bec !
.....et coulait dans ma bouche une crème patissiere qui descendait d'un cornet de papier .
 Il me reste de lui deux presse livres , en bronze , toujours l'amour du livre ...........Son cadeau pour ma communion .

 Aujourd'hui , je suis plus agé que lui à son décès .

 La vie est ironique , cruelle aussi , mais elle nous offre de si beaux souvenirs ........

 Cher grand père , ou que tu sois , je ne t'oublie pas .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: kika le 31 Mai 2013 à 07:42:35

Dan,



C'est absolument magnifique, il faut écrire, publier

Tu as bien eu de la chance d'avoir eu des grands parents...je ne sais pas ce que c'est. Et en plus super

Ah les crayons rouge et bleu, un peu gros pour nos mains enfantines, mais pour nous c'était magique
Moi aussi les livres m'ont accompagné toute mon existence, et je ne peux plus lire pour l'instant, vivement que ça revienne
Contente que ta douleur soit un peu moins vive

Que ta journée soit la meilleure possible

Je t'embrasse

Malika
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 31 Mai 2013 à 19:50:43
Chère Malika

Je suis désolé si les souvenirs de mes grands parents ont réveillé en toi de la tristesse . Ces souvenirs , je les partage avec toi , et toutes celles qui me lisent . Je dis toutes celles , car je m'aperçois que se sont plutot des femmes qui me répondent .........Serai je une réincarnation de Delly ? Alors les "mecs " vous vous bougez un peu , oui ?

Chère Paquerette

Ah lala ! si tu m'avais connu en culotte courtes ! ............mais il y a bien pire : j'ai porté des "barboteuses " ! Un truc de ouf ! j'ai les photos , c'est à mourir de rire ! Et , attends ! , des maillots de bain en laine , je te dis pas l'allure que j'avais en sortant de l'eau !Bien plus tard , est venu le nylon , puis le lycra , ce qui a mis en valeur ma musculature de panthère qui ....quoi ?  j'en fais trop ? heu ....oui , bon peut etre .............

 Merci pour vos réponses , qui me vont droit au coeur , et je vous embrasse , mes petites soeurs du club des éclopés !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: kika le 31 Mai 2013 à 20:46:04

Oh Dan,


Ne sois pas attristé. J'ai eu des grands parents de substitution

Je vivais dans un quartier ou tant et tant de cultures se croisaient, vivaient ensemble..des arméniens, des russes blancs, des arabes, des français, des espagnols, des ritals,
Nous étions les enfants de tous.... lorsque l'on faisait une bétise le voisin pouvait nous mettre une claque, tant qu'elle était méritée. Pas d'histoires. Toujours a table il y en avait un qui n'était de la famille, et nous on allait manger chez les autres...
On mangeait rital, espaguoin (on s'appelait ainsi) arménien, français...Quelle belle enfance, on entrait par les fenêtres, on sortait par les portes ou vice versa.
Il y avait un russe blanc, très vieux, ami de me parents, qui venait me chercher alors que j'étais en barboteuse...Nous allions dans son potager tous les deux....le silence entre l'ançêtre et le bébé et un bien être extraordinaire.
Je garde une image lumineuse de cet homme. Il faisait beau, j'ai voulu faire pipi, il a dégrafé ma salopette et j'ai fait un joli jet dans la
saignée dans laquelle il venait de planter ses fraises. J'étais super fiere et je vois encore son oeil attendri, rigolard devant cette petite qui venait d'arroser avec tant d'aplomb, de fierté, ses fraises
Il y avait aussi une vieille dame, aveugle, estimée de tous. Son bonheur était d'avoir des petits bébés autour d'elle. Alors l'après midi, elle s'installait sur un canapé avec tous les tout petits du quartier. Elle nous parlait en arable, on ne comprenait rien. Par contre que c'était doux, que c'était tendre.... J'aimerai tant retrouvé cette impression d'amour infini, de pur amour

Sans compter qu'on a bien rigoler avec les copins, copines à faire des conneries en bande mais a toujours veiller les uns sur les autres

C'est beau l'enfance, c'est dur aussi. Lorsque l'on est dans le versant descendant de la vie, on se rend compte de tous ces etres extraordinaires qui ont jalonnés notre vie, qui nous ont marqués a jamais et qui nous envoient un peu de réconfort au delà de toutes les années. C'était hier, avant hier et pourtant ils sont là au fond de nous et continuent a nous aider a avancer

Rien de meilleur qu'une tartine de beurre avec des copeaux de chocolat dessus.. et si en plus il y a un verre de grenadine avec du lait  on était au paradis. La menthe y en avait marre !!!!

Je ne peux pas parler des souvenirs avec Pierre, pourtant il y en a...mais je ne peux pas.
Je ne peux pas partager cela, c'est mon trésor et je veux garder cela pour moi, dans ma tête un film qui défile sans cesse, que je me passe et repasse, avec certaines séquences si cocasses, d'autres tristes, et puis tous ces gestes du quotidien qui prennent encore plus de poids face a cette absence cruelle, .... la vie quoi !!!

Bonne soirée

Malika

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 02 Juin 2013 à 16:06:49
Chère Malika
Le lait grenadine et le lait fraise , j'ai connu aussi !

Le lait , on le buvait avec les copains , à la sortie du lycée .....et c'est vrai que la menthe , pffff , ras le bol !

Je comprends que tu désires garder ton jardin secret , moi , j'écris  ( enfin , j'écris ce que je veux , pas tout ! ) car je revis ces scènes : littéralement , j'y suis ! Et en les fixant de cette façon , je combats une forme de déformation de la mémoire , qui risque de , peu à peu , transformer ces souvenirs , en les faisant évoluer , un peu comme un livre qu'on relit , et qui n'est plus le meme qu'à la première lecture .Sans doute que si je reprends ce que j'ai écrit dans X temps , je m'étonnerai de la forme qu'ils avaient alors  (aujourd'hui ) .La peur d'un certain oubli , peut etre ?

 Quoi qu'il en soit , j'ai beaucoup aimé l' évocation de ton enfance , On sent que tu as condensé , que c'est quasiment un pitch que tu nous livres , et qu'il y aurait matière à développer ton récit sur la longueur ! Reviens quand tu veux , ton écriture est fluide , et très agréable à lire .
 Misère ! tu as connu aussi les barboteuses ! J'en ai parlé à ma mère samedi , elle a paru étonné  " c'était la mode .....! " C'était peut etre très mignon pour une petite fille , mais pour un garçon ...........je crois que je vais faire disparaitre les clichés ! en les mangeant ,
 pourquoi pas ?

A bientot , Malika , je t'embrasse ,

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 02 Juin 2013 à 17:23:50
Bonsoir Véro

Ah! la"cuisine "!Quand j'ai connu Odile elle consommait uniquement du chou rouge et du chou blanc ! et , les jours festifs : de  la salade cuite ! ........fallait y pas que je sois amoureux pour avaler çà ? Alors je m'y suis mis .............et je me vois faire une entrecote "marchand de vin " , devant la bombonne de Butagaz , dans le minuscule studio , sans cuisine , près de la place Victor Hugo , dans le 16ème arrondissement  ! Parfois , Odile faisait son régime .....et c'était moi qui maigrissait !Comme elle avait toujours le dernier mot , elle concluait la discussion par :
- Mon lapin , les meilleurs coqs sont les moins gras !
 Houla ! je l'avais oubliée celle là ! Moi aussi j'ai eu droit à la houpette ! Et c'est vrai que le maillot de bain avait une ancre marine sur le devant ! Et qu'il n'était pas que chargé d'eau de mer , il y avait le sable aussi !!!!

Je t'embrasse , et à quand tu veux !

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Juin 2013 à 21:54:54
Rome _ 1984

Nous marchions le long du Tibre , Odile et moi. Avril pointait son nez , et le soleil posait une lumière dorée sur la ville éternelle.

Arrivés face à l'ile Tibérine , on s'accouda au parapet : l'eau serpentait entre les bancs de pierres blanches , une eau brune , boueuse , signe qu'une année encore les pluies avaient manqué, malgré la neige des Abbruzzes .

Les berges restées à l'état naturel , s'affaissaient en pente douce , toutes ensauvagées d'herbes folles .........

Nous étions descendus du car près de St Pierre : je voulais montrer à Odile Rome en liberté , et sans ses collègues du bureau , et du CE , organisateur de ce week end prolongé ..........

Au fil de l'eau , je remontais le temps et les histoires que mon père adorait raconter jaillirent de ma mémoire .............

Au début du vingtième siècle , les familles populaires venaient , le dimanche , pique niquer sur les bords du Tibre . Mes grands parents arrivaient sur le coup de 14 h. , les femmes portant la grande marmite , des sacs de jute remplies de pates , de pots emplies de sauces , de peccorino ( un fromage , dur comme du granit , et d'un parfum tellement ......envoutant que ma mère , 50 ans plus tard entreposait dans les toilettes " le seul endroit convenable , pour une saleté pareille ! ") .
 Les hommes disposaient les pliants , la table , et s'installaient , tandis que les enfants s'amusaient à pecher des tetards , munis d'un bout de bois , d'une ficelle , et d'un vielle boite de conserve attachée au bout .

 Le déjeuner terminé , les hommes tapaient le carton , la " scoppa " et les femmes tout en rires et les jupes retroussées lavaient les assiettes , les quelques spaghettis restés collés au fond disparaissaient vite , emportés par le courant .

 C'est alors qu'invariablement , l'un des oncles , sans regarder du coté des femmes commençait son numéro .......
 - Tu sais , Gino , quand j'ai fini de manger , aussi bien , c'est vrai qu'elles étaient bonnes ces pates , Hé bien , moi je trouve qu'il manque quelque chose !
 - Ma ! il te manque quoi , Dante ?
 - .......je ne sais pas .........un liquide noir , tu vois , avec du sucre .....
 - Comme un café , tu veux dire ?
 - Voooooilà ! un café ! si je n'ai pas un café , c'est comme si je n'avais pas mangé ! capisce ?
 - HOOOh , va bene ! il arrive ton café ! criait une tante , faussement courroucée  !
 Après çà chantait , des chansons d'amour , jusqu'à  la tombée de la nuit , et que tous les carillons de Rome sonnent la retraite .
 On pliait bagage , on appelait les gamins , on s'engueulait en riant , et le Tibre retrouvait le calme.............. un petit vent soufflait apportant des odeurs d'épices et de pierres chauffées au soleil ...........

 Je sentis une petite main se glisser dans la mienne :
 - Dis donc , j'ai pas chaud , on rentre ?
 Odile me regardait avec attention , mi sérieuse , mi goguenarde :
-  Je pensais à Papa , il est venu ici , tout petit , tout çà a disparu ....
 - Rentrons , et payes moi un Campari , tu as les larmes aux yeux , idiot !
  

  Aujourd'hui , à ce souvenir des temps lointains , vient se superposer celui d'Odile et de sa petite main dans la mienne .

  Et j'ai encore les larmes aux yeux !

 ............Un vrai rital , quoi !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Juin 2013 à 07:31:04
Toujours fidèles , Marie et Samy !

Merci de m'avoir donné votre amitié , sans réserve . De toute notre triste aventure , je retiens surtout l'immense privilège de vous avoir connu. Je n'oublie pas aussi ceux et celles qui n'écrivent pas mais dont je sais l'attention amicale qu'ils me portent ..........

Je vous embrasse

Dany
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Juin 2013 à 22:12:56
- Mais , enfin ! Je dois reprendre le travail lundi , moi!
 Odile dressée sur ses ergots , faisait face au chef d'escale.........
 - Madame , je suis désolé , il n'y a plus de places !
 - çà fait six mois que nos billets sont retenus !

          Aéroport de Nairoibi _ Kénya _ fin aout 72

 A cette époque , on ne pouvait pas réserver son siège , et par hasard ( enfin , pas tout à fait : on était resté une heure au magasin free tax ! ) nous étions les derniers à embarquer .
 Si bien , qu'on se retrouvait à six passagers , avec nos bagages déjà bien rangés  à bord du 647 , au fond de la soute du jet d'Air France !Et seulement habillés de nos tenues de safari , d'ou nous arrivions directement !

 Nos quatre autres compagnons d'infortune laissaient courageusement Odile aux avant postes ! Moi meme , je me tenais à distance respectueuse de la zone de conflit , ayant le souvenir qu'en Grèce , je l'avais vue se saisir du baton d'un homme qui frappait un pauvre ane , et lui mettre une volée bien sentie ! Donc , prudence ......

 Au final , nous avons migrés vers l'Hotel Intercontinental , aux frais d'Air France!
......Odile réclama "des sous , j'ai rien à me mettre , moi , avec votre bazard , là !  " ce qu'elle obtint auprès du chef d'escale , apparemment très fatigué .....
 Elle fonça , vers le magasin de l'hotel , à peine arrivée , et revint peu après avec trois t-shirts .....
 - Hé ! vous sauvez pas , vous ! avec quoi je me lave , moi ? ma trousse de toilette est dans ma valise !!!!
 Fasciné , je voyais la pomme d'Adam du fonctionnaire monter et descendre ............
 -Je vais vous apporter une trousse des premières , ne bougez pas !
 - y a intéret !
 
 Le soir , nous franchimes la porte du restaurant , sous le regardi nterloqué des anglais en costumes sombres et des ladies en robes longues , l'orchestre jouant un " tea for two " , très british !
  Je portais une chemise à poches de l'US Army , idéale pour la brousse , et un jean de toile , Odile , très chic avec son t-shirt bien moulant et qui s'était débarrassée de son soutien gorge " çà me tient chaud , ce machin là ! " , et nos quatre autres compagnons , vetus comme un commando de la Légion , on avait fière allure ..........j'entendis l'un de nous murmurer : Vive la France !............de plus , un des quatre , portait une paire de rangers dont la semelle venait de rendre l'ame , et celà le faisait bien rigoler ! Une équipée sauvage , genre "douze salopards "!
 Le maitre d'hotel , roulant des yeux affolés , nous désigna une table , la dernière encore libre , juste devant l'orchestre , à la vue de tous !
 Odile lança l'ambiance :
 - On ne prend pas le menu ! on veut la carte !
 - Oui ! et celle des vins aussi !
 Vers la fin du diner , trois garçons tournaient autour de notre table , abondamment garnie ! les "roulantes " se succédaient : carrés de boeuf , gambas géants , crepes suzettes flambaient allègrement ! Odile se pencha vers moi :
 - T'as vu çà , les anglais : ils doivent se dire " çà , c'est la vraie richesse ! et si simples !
 Je demandais un vieil armagnac , pour finir , et cette fois le maitre d'hotel arborait un sourire jusqu'aux oreilles !
 On apporta la note , que je signais d'un air dégagé .....

 Le lendemain , nous allames en délégation , au bureau d'Air France , ou le chef d'escale nous reçut , en levant les bras en l'air :
 - Pas de places avant cinq jours !!!!
 Odile demanda un certificat , à remettre à son directeur , ce qui l'a fit rire aux éclats devant le rédigé :
 " Madame L... a été débarqué entre Nairobi et Paris ....."
 - Vous fournissez le parachute ?
 Je négociais avec le pauvre représentant de notre compagnie nationale , un mini safari , " surtout pour les deux étudiants qui arrivaient de la Réunion , ils garderont un bon souvenir , comme çà ....."  et le lendemain , un mini bus nous promena dans le Parc de Nairobi , ou nous vimes des lions , des hippos , antilopes , zèbres , crocos ,  girafes .....

 La semaine passa , et on s'aperçut que signer , sans payer , procurait un plaisir intense , proche de l'extase ! Tout à une fin , et nous dumes quitter nos chambres , alors qu'on allait passer au champagne sous peu !


 Nos bagages ( bien maigres ! ils étaient depuis longtemps à Paris.......) disposés dans le combi  Volswagen , nous démarrames , direction l'aéroport .......

 C'est à cet instant que le concierge de l'hotel , sortit en courant tenant à bout de bras une note longue comme le bras et criant :      -  the bill ! the bill !
 éclats de rire dans le minibus , tandis qu'on voyait en nous éloignant , arriver le gars d'Air France , qui se saisissait de la note , et la parcourait , les yeux fixes !
 Odile posa sa tete sur mon épaule  :
 - L'année prochaine , on revient ?

  On est revenu quatre autres fois !

  Mais , comme a dit Kipling : " Ceci est une autre histoire " .
 



 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 08 Juin 2013 à 00:40:22
cher dan,

Mon ami de cœur, je sais ,je sais, nous en sommes tous là, ou presque!!!!

Ils restent intacts pour toujours tous ses beaux  souvenirs que tu partages avec nous chaque soir et quelle aventure !!!!!

Avec toute ma tendresse , mon ami de cœur.....

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Juin 2013 à 09:18:27
Cher Samy

Oh , oui , qu'il me parle ce texte ! Pas d'une façon irréelle , mais bien concrètement............Il exprime tout ce que je ressens , et m'apporte une paix que j'ignorais pouvoir un jour , de nouveau , éprouver .
Merci Samy , en ce matin de solitude , ou le ciel est si bleu , l'air si léger , ou j'entends les oiseaux chanter  et qui viennent dissiper le silence , je me sens entouré de votre amitié , et çà fait vachement du bien !

Et toi , Zabou ............mes mots sont bien pauvres pour te rendre  l'amitié que tu me donnes , si généreusement . Ce matin , tout particulièrement , mes pensées vont vers toi .... toi , partagée entre tristesse et joie .
Dans ma cuisine , Odile avait collé un mot sur le mur , que je vois tous les matins :  " seuls les joyeux guérissent " . Tu es  sur le bon chemin , chère Zabou , toi qui sais si bien rire ........
Je t'embrasse tendrement , ma petite soeur , et à très bientot .

Dan

 ..........bisous à tou(tes)s les silencieux , je vous sens présents , Marie , Tititou , Tinou,  Véro , Malika .....l'amitié ne se partage pas : elle s'augmente .



  Sors , va ! promène -toi !
  Le beau temps perdu ne se retrouve jamais .

   Jules Renard


































Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Juin 2013 à 18:43:31
Je ne savais pas !

Cet après midi , je suis allé chez ma mère , qui m'a raconté son accouchement , donc ma naissance ........

D'abord , elle refusait obstinément d'accoucher !
- Vous allez avoir un beau bébé  ( c'est moi ! )
- j'm'en fous ! j'en veux pas ! criait elle , en donnant force coups de pieds à la sage femme ! " çà fait trop mal !"
     Attachée , qu'ils ont du faire  ! sinon , j'y étais encore !
.......Et au forceps !!!!

- Mais , vous lui faites quoi , là , à mon bébé ??
 La sage femme me façonnait la tete , un truc gore , non  ?
 - Je lui aplatis un peu ....le crane ..... sinon , il va avoir la tete...  en pain de sucre !!!!
 - vous allez l'abimer ! ou le rendre idiot , oui !
 
 Bon , je ne suis pas idiot ( j'en vois une , au fond , qui rigole .....je la connais ! ) et pas abimé non plus ( ohé , çà va , hein ! )....

 Merci , Camille Claudel ...............!    J'ai eu de la chance , Picasso était pas libre !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Juin 2013 à 22:09:52
La dernière fois.

La dernière fois que nous sommes allés au restaurant , c'était le 2 septembre 2012 .

Odile avait du mal à marcher , et je sens encore sur mon bras la pression légère de sa main . Elle devait s'arreter tous les dix metres pour se reposer , et respirer.

Je me souviens que nous avons échangé nos plats , car elle ne pouvait plus supporter la moindre épice .

Au retour , elle s'est arretée  pour cueillir une petite paquerette , sur une pelouse , et elle avait beaucoup de mal à couper la tige

Elle fleurissait toujours les photos de ses parents , d'une petite fleur , toute simple ..........

Demain , je vais poser devant trois photos , trois paquerettes , j'ai vu que la pelouse en est remplie .........

Pour moi , c'est une belle histoire.

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 12 Juin 2013 à 00:41:06
Rwanda_ 1975

Le pays des mille collines . Si beau , à la nature si généreuse , avant que l'épouvantable drame qui s'ensuivit ne détruise cette merveilleuse harmonie .

Nous avions quitté Kigali pour rejoindre le Zaire , en faisant un crochet par un parc naturel , renommé pour la beauté de sa faune . Le minibus cahotait sur la route de montagne , passant par une succession de cultures diverses , surtout dominées par la banane .

 Partout , une végétation luxuriante , une profusion de vert , et à une bifurcation , la route devint piste traversant une foret de bambous, signe que nous étions sur le domaine des chimpanzés et des gorilles de montagnes .

 Nous stoppames  , dans un nuage de poussière : une trouée  , une clairière , et un restaurant de brousse , perdu sur les pentes du volcan , nous accueillit enfin , après trois heures de route .

 Le propriétaire , un belge flamant , nous reçut à bras ouverts , n'ayant pas beaucoup de clients à servir : on était seuls !

Des gamins nous offrirent des fraises , bien rouges et brillantes ......Odile refusa poliment , tandis que nos compagnons de safari , s'extasiaient devant le parfum des baies , il est vrai bien parfumées ....

Odile me regardait , interrogative !
- On leur dit ?
 - Heu....non ! vaut mieux pas !

 Sur la route , on avait dépassé d'autres petits vendeurs  de fraises , et j'avais remarqué qu'ils avaient une méthode radicale pour les faire " briller " ! .........Ils sortaient délicatement chaque fraise , et la suçait soigneusement , avant de la poser de nouveau , bien alignée , dans la jolie boite de feuilles de bananiers tressés !

 Le directeur de l'hotel se réjouissait , de voir la joie des touristes , et de leur bonheur étonné à gouter de si beaux fruits , au niveau de l'équateur !
 -  Elles sont bien bonnes , une fois ! Ce "flamingant"  est bien aimable , ma foi !

.....Je compris alors : nos compagnons de safari étaient belges , mais wallons , d'ou l'hilarité vengeresse du flamant !
 - On ne se mele pas de çà , nous , ! décréta Odile , ils sont fous ces belges ! ' Odile aimait bien Obélix ....

 Nous déjeunames d'un excellent poulet aux arachides arrosé de bière locale . Odile , servit en fraises , fit disparaitre sa ration sous la table , mine de rien ....
 - Venez vouère , une fouèèè ( je fais bien l'accent belge , hein ? ) il y a un chimpanzé !

 En effet , un chimpanzé était attaché par une chaine , près d'un arbre mort .
 - Sa mère a été tuée par des braconniers , alors je l'ai gardée , c'est une femelle : Fabiola !
....grosse rigolade chez les belges  !
 Et Odile , innocemment ( enfin , pas tant que çà ....)
 - Elle grimpe bien , Fabiola !
 Humour belge  ?          Hmmmm....

 Un de nos wallons s'approcha du chimpanzé , mais avant que qui que se soit puisse intervenir , Fabiola lui sauta au cou , lui arracha ses lunettes et en deux bonds se percha tout en haut de son arbre !
 - godfodom! ( ou un juron dans ce genre ....) elle m'a chipé mes lunettes ! et avec , 'y a mon appareil auditif intégré !!!
Le directeur se tenait les cotes , au bord de l'apoplexie !
- Regardes Fabiola , s'écria Odile , elle décortique le truc du monsieur ! et elle a bouffé la pile !
 Fabiola relacha les lunettes qui s'éparpillèrent en kit sur le pavé du restaurant avec le bruit caractéristique du verre brisé !

- Vous inquiétez pas , elle mange de tout ! .....le directeur s'étouffait de rire : pas le belge , qui commença à l'engueuler en flamant !

Et Odile qui en rajoutait, à me faire honte !

- Hé ! la nuit , elle aura les yeux comme des phares ! Puis se tournant vers moi , inquiète :
 - Tu crois qu'elle va la "rendre" , la pile ?

 Les belges continuèrent un bon moment leur dispute , mais tout se termina par un verre de genièvre .....

  Le safari se poursuivit : le belge possédait une paire de rechange .

 Par contre , il était absolument dépourvu d'ouie , on ne risquait pas de le perdre ! on entendait que lui !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 15 Juin 2013 à 02:45:50
Dany,

Je ne fais pas la fine bouche moi!!!

On en mangerait, en rêve!!!!!

ha ha ha

Toujours aussi savoureux, j'aurai aimé connaitre Odile!!!! sacré NANA!!!!

tendresses
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 16 Juin 2013 à 17:13:08
  J'adore les éléphants . Surtout ceux d'Afrique. Ils ont dans les yeux une bonté de début du monde .C'est ce que j'ai ressenti en les cotoyant souvent , au coeur de tous mes safaris .Leur comportement est parfois étonnant , et nous amène à nous poser une question: certains mammifères ont ils une forme de conscience ? Après tout les grands singes ( chimpanzés , gorilles , orangs- outangs ) partagent avec l'Homme 98% du matériel génétique . Et quand je parle d'une certaine forme de conscience , je veux dire vis à vis de la mort !

  Nous étions au Meru National Park ,dans le nord du Kénya , en 1974 , Et notre minibus s'était arreté devant un squelette d'éléphant , aux os blanchis , dans une portion de savane sèche , brulée par le soleil , parsemée de bois morts et d'herbes jaunies .

  Tout à coup , débouchèrent d'un bosquet , une troupe d'éléphants , menée par une vieille femelle , aux pointes impressionnantes . D'autres femelles suivaient , ainsi que des éléphanteaux , qui  levaient la trompe  , curieux de notre présence ....
 La matriarche s'arreta , et commença à se dandiner , en poussant un doux et puissant grondement . Aussitot , toute la petite troupe ( environ une vingtaine ) stoppa sa progression , et se figea sur place . Le chauffeur-guide nous fit signe de ne pas parler , et coupa le moteur .
 La "patronne " s'approcha des os qui jonchaient le sol , et avec infiniment de délicatesse se mit à les manipuler un à un , les reposant ensuite doucement à leur place . Les autres éléphants suivirent son exemple , tournant et retournant les os , et les reposant , seuls les petits s'amusaient à les trainer , et , c'est là qu'on peut se poser des questions  : un adulte donna une tape à l'un des éléphanteaux , comme pour lui signifier que " c'est pas un jouet , çà ! " , comme un manque de respect !

 Puis , le troupeau repartit , en dégageant un nuage de poussière rouge , et le silence retomba sur la savane ....
 - C'est la deuxième fois que je suis le témoin de cette scène , nous déclara le guide , vous avez eu beaucoup de chance d'y assister ....!
 Des éthologues ont étudié ce phénomène , et il n'existe aucune explication ..........

 C'est pourquoi j'aime les éléphants : observez  leur regard : vous y verrez peut etre aussi cette profondeur , venu du fond des ages , un soupçon d'humanité ? Qui peut le dire ? moi , j'aime à le croire ...........
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: arnage le 18 Juin 2013 à 12:19:35
Moi aussi j'aime les éléphants, mais dans la Seine et Marne coté éléphants on est pas trop ennuyés, ça va ! !
Maintenant chapeau bas pour "Dan43" avec ses histoires superbement bien écrites et qui me font toujours sourire. Franchement merci bien.

Bisous à tout le monde.

Michel.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Juin 2013 à 20:43:23
Merci Marie
Tu te souviens de la petite souris qui voulait épouser un gros papounet d'éléphant : le maire lui pose la question de savoir s'ils ont bien réfléchis , et la petite souris toute rougissante  " ben .....on est obligé ! " .

Cher Samy , j'aurai pu poster cette aventure sur ton fil concernant nos rapports avec les animaux , j'ai oublié de le faire , mais tu sais , passé un certain age ..........la mémoire !

Michel
Il est vrai que les proboscidiens sont rares dans ton secteur , mais attention : avec le réchauffement climatique ...........!
Amicalement

Daniel

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 19 Juin 2013 à 22:21:53
Tanzanie _ 1973

- C'est bizarre , quand meme !

  Odile la tete levée , regardait les lions juste au dessus de nous !
 Dans cette Réserve , à quelques kilometres de la frontière kényanne , les lions pour échapper aux mouches tsé tsé , grimpaient sur les arbres ou ils se vautraient , chaque branche occupée par un de ces bons gros chats  , dans un équilibre instable .........
 Nous étions arretés , le toit ouvrant ....grand ouvert , les yeux dans les yeux avec les félins , deux metres au dessus !

 Le guide en rigolant , nous raconta que quelques mois avant , une lionne était dégringolée dans le minibus , et qu'aussitot , tous les touristes ne firent qu'un bond , et se retrouvèrent dehors , la lionne jouant les touristes , à l'intérieur du 4x4 ....
-  Funny , no ?
 Odile vissa son doigt sur la tempe :
 - Pas funny du tout ! On est encore tombé sur un malade !
 Le lion , se tourna , se retourna , prenant ses aises , très relax , au soleil couchant .....
 - On rentre ?
- Do not be afraid , madam ! this one is very quiet !
 - Quiet , mon oeil ! il va se payer un steack , oui !
 Le lion ne nous voyait pas , notre odeur  dissimulée par celle de l'essence du Toyota .....
 Le guide , pour nous " rassurer " , nous raconta qu'une touriste hollandaise , voulant prendre un cliché d'une panthère , couchée avec sa proie , une gazelle , sur une branche d'acacia , se pencha tant et si bien , que son odeur parvint à la panthère , qui d'un seul bond , attrappa la gorge de la jeune femme , et l'entraina au sol ....
 - Une énervée , sans doute !
 Odile se replia dans le coin le plus éloigné du toit et serra son sac contre elle , "au cas ou " !

 Mais la journée devait se terminer par un autre "incident " .........

 Arret près d'un bosquet , un des passagers ayant une forte envie de ... une forte envie , quoi !
  Deux minutes après , le gars revient , très pale !
 - Y .....y a .......un gros .ser...serpent dans l'arbre , !
 Cette fois , Odile descend , et fonce vers le bosquet !
 Je la suis , et la vois , les mains sur les hanches , en train de se livrer à un numéro de charme .....un python , lové sur la fourche d'un arbre , ouvrait un oeil endormi pour essayer de comprendre d'ou venait tout ce remue ménage , lui qui venait de se trouver un endroit bien tranquille , pour digérer , bien peinard , une proie bien dodue !
 Le guide , un kényan , comme beaucoup d'africains , dès qu'il voyait un serpent , restait paralysé par la peur ! Mais pas Odile , qui adorait les serpents ( je l'ai vue courir derrière un mamba noir , pour tenter de le saisir par la queue , le mamba noir ! à la morsure mortelle !!! )
 - Regarde s'il est beau celui là ! il fait bien trois metres ?
 Le guide marqua ensuite beaucoup de respect à mon Odile , la charmeuse de serpent!

 - Le monsieur , il a meme pas fait pipi , du coup ! Ah , les mecs , quels trouillards !

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 21 Juin 2013 à 21:53:12
- Tu vas lacher çà , toi !
Odile secouait le malheureux crapaud , en appuyant dessus comme on presse un tube de dentifrice  !
.....Pour une fois que je l'avais convaincue de sortir de l'hotel , et de quitter sa chère piscine  !

 La nuit meme , un orage avait zébré l'Atlas , répercuté par les montagnes qui venaient mourir devant l'hotel de Tamerza ( Tunisie ) , juste après l'oued asséché  qui serpentait en contrebas . Oued transformé en torrent de boue , entrainant les vestiges du village abandonné , face au "Tamerza Palace " .

Du coup , une multitude de crapauds , comme issue d'une génération spontanée , s'était répandue à la sortie du barrage , dans un canyon ou je venais d'entrainer Odile ....

Odile adorait l'orage et les feux d'artifice . Toute petite , dans la cour de l'école dont sa mère était à la fois l'institutrice et la directrice , elle ramassait les douilles de mitrailleuses allemandes des Stukas !....moi qui aime le silence ! ...on était complémentaires , quoi !
 C'est vrai qu'ils étaient mignons , ces crapauds , de toutes tailles , roses et verts , on en mangerait !

 Mais , après qu'Odile eut fait une provision de tout petits ( pas plus gros que l'ongle ) , elle s'était émue à la vue d'un gros maousse papounet de crapaud , qui venait , devant ses yeux , d'avaler un tout petit !

......C'est pourquoi elle tentait de faire recracher le petit , par le gros ! Le petit dont les pattes sortaient du museau du gros , dont , sous la pression d'Odile , les yeux commençaient à jaillir hors de la tete !
 Les pattes de l'ingéré continuait de remuer faiblement ............
 - Tu vas le cracher , oui ! Cannibale !

Sur ce , arrive un jeune tunisien.....
- Madame , il va le bouffer ! c'est la vie , çà !
Odile lui jeta un coup d'oeil , et je savais ce qu'elle pouvait penser ......." on t'as pas sonné , toi ! " !

Mais elle du le reposer au sol , dépitée ....
- J'espère que tu vas attraper mal au ventre !!!!!!
- Mais Madame , tu les manges , toi , en France ..........
 Odile leva les yeux au ciel : confondre une grenouille et un crapaud , faut etre nul , quand meme ! Surtout qu'elle n'en mangeait jamais , après avoir visionné un reportage qui montrait comment on arrachait les pattes de grenouilles , en Asie , à des animaux vivants !

 J'ai la photo de cet acte de cannibalisme ..........

- J'aurai mieux fait de rester à la piscine , moi !

Ce fut sa dernière sortie , elle termina les vacances entre la piscine et le spa .

Ce furent d'ailleurs nos dernières vacances .

C'était en 2009 .

Aout .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 22 Juin 2013 à 04:11:19
DAN,

Une histoire de grenouille, ha non! de crapaud, c’était peut être le prince charmant, mince alors!!!!!!!!

Bon tout ça pour dire que tu nous mènes toujours et encore vers des rivages enchantés et tant mieux.

Continu a nous faire rêver, j'adore les belles histoires d'amour, les princes et les princesses, les contes, la poésie, et les drôleries.

Merci,bisous.

zabou.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Juin 2013 à 08:45:14
merci Zabou , merci Samy ,

Je suis toujours très touché par vos réponses à mes petits souvenirs . Je sais pouvoir compter sur votre amitié , et je vous assure de la mienne.    Indéfectible , elle est ! ...... ( voilà que je parle comme un chevalier Jedi , moi !.......Il y a aussi des princes et des princesses dans Star Wars ! )

Bisous à vous deux , sans oublier Marie , et ceux et celles qui continuent de me lire .

Dan

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Juin 2013 à 19:48:12
Retour au "Pélican" _ mai 1992 _

L'heure de déjeuner au Pélican du Saloum .Christine , la directrice de l'hotel ,venait de finir la rédaction du menu , dont j'avais dessiné le dessin de présentation : un pélican , en tablier , la toque sur la tete , courant , un plat fumant tenu à bout de bras , vers le client .......
 J'avais été bombardé " accompagnateur des sorties nature de l'hotel ", un titre ronflant , mais qui me permettait de balader des touristes dans le dédale de "bolons " ( canaux ") , de la mangrove du Siné-Saloum , Sénégal. ( et non , je me la pète pas ! y en a toujours une _ la meme _ qu la ramène , c'est un monde , çà !).
 Odile et moi , nous déjeunions , lorsque des cris  attirèrent notre attention : çà venait de l'extérieur , et Christine se leva , suivie d'Odile , qui craignait toujours qu'une bestiole soit en difficulté , et de ma pomme , qui craignait qu'Odile se livre à quelques voies de fait si un animal ou un enfant se trouvait en péril du fait d'un tiers ! Bref , je devais veiller au grain , en permanence !

..........Les yeux écarquillés , nous assistions à une vision d'apocalypse !!!!( hé ! je tiens bien le suspense , non ?....c'est un métier ! ). Un nuage de criquets venait de s'abattre sur l'hotel. Un nuage , c'est à dire des millions de criquets pèlerins , affamés , voraces , qui se mirent aussitot en demeure de "bouffer" le jardin de l'hotel !Comme dans un dessin animé , je voyais les arbres se dépouiller de leurs feuilles à une vitesse vertigineuse ! Du Tex Avery , pour de bon !
   Le vent tourna à cet instant , et une quantité invraisemblable de criquets se dirigèrent dans notre direction , à vitesse grand V !!!!!
 C'est là que j'admirais le sang froid extraordinaire de mon Odile ! D'un seul bond , elle se précipita pour sauver l'essentiel , sous l'assaut frénétique de cette attaque aérienne qui laisse Pearl Harbour au rang d'un aimable jeu vidéo ....Elle couvrit son verre , plein d'un petit Sancerre , de derrière les fagots , avec son dessous de verre qui ne la quittait jamais ! Et elle a eu cette phrase historique :
 - Un glaçon , oui ! un criquet , non !

 Curieusement , les criquets ne nous touchaient pas , ils passaient , tels des balles traçantes tout autour de nous ....

  Le lendemain , matin , les véhicules de l'hotel étaient inutilisables , toutes les prises d'air bouchées par des milliers d'acridiens . Des centaines de rapaces tournaient dans les airs , faisant ripaille , et la piscine grouillait de criquets , ce qui me permit de faire d'excellentes observations , car tous les oiseaux , des tisserins aux coucals et autres martins , se remplissaient la panse , de toutes ces protéines faciles à capturer .....Odile faisait grise mine :
 - y en a trop ! je pourrai jamais faire du "sauvetage " la dedans , moi ! et je vais pas non plus me baigner avec tout çà !

 Deux jours après le camion de lutte anti- acridiens arrivait "in situ" , très tranquillement .....
 
 - Patronne ! , on est tombé en panne ....on commence ?
 Christine poussa un faible soupir ...on avait tout nettoyé depuis longtemps !

 De l'autre coté de la piscine , Odile protégeait toujours son verre .

 - ' peut y avoir des trainards ....
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 25 Juin 2013 à 21:56:56
 Je suis le Buster Keaton du tourisme !

Le nombre de fois ou je suis tombé , statistiquement, fait monter le taux d'accident à un niveau vertigineux !

Odile , quand elle me voyait partir seul , en balade , exigeait toujours que j'écrive , avant mon départ , le lieu approximatif ou les secours avaient une chance de me retrouver ............

Aux Saintes , dépendances de la Guadeloupe , j'étais en route pour la cote " au vent " ,mélange de Bretagne et d'Irlande , le soleil en plus ! Un sentier longeait la falaise , qui tombait à pic dans la mer , qui grondait , écumeuse , vingt metres plus bas . Des rochers noirs et rouges arretaient l'écume , dans un grondement sourd , seulement dominé par le cri aigu des pailles en queues , magnifiques frégates blanches , sur un ciel d'un bleu pur .....

Plus bas , sur la plage , des iguanes se prélassaient , dressés sur le bout de leurs pattes , profitant du soleil ardent ( ardent , çà veut dire que j'étais en train de rotir délicatement ...).

 Une photo s'imposait , et je commençais la descente vers les gros lézards ....
 Au début , tout se passa très bien , mais arrivé à trente metres de la plage , la roche , complètement pourrie céda sous mes pas , et je partis pour le grand saut !
 Les iguanes détalèrent , complètement paniqués par cette intrusion en forme de fin du monde , et je ne les revis plus ...( ils doivent encore cavaler ......)

 Moi , dans un nuage de poussière rouge , de roches , de bras et de jambes , je me retrouvais en bas beaucoup plus vite que prévu !

 Par miracle , je n'avais rien de cassé , mais mon premier réflexe fut de retrouver mes lunettes ............

 Intactes ! meme pas rayées ! par contre , je m'étais arraché toute la peau de l'avant bras , et , par souci de symétrie un beau lambeau sur la jambe .
 Je me lavais abondamment à l'eau de mer , rougissant la mer des Caraibes jusqu'à la Dominique , c'est sur ( oui , bon , peut etre pas quand meme ....) ,et pris le chemin du retour ....

 Odile m'attendait déjà sur le bateau d'Euphrase , qui s'empressa de me badigeonner de teinture d'iode ! malgré la brulure , je restais stoique  .....Euphrase m'observait attentivement , mais je ne bronchais pas !
 Nous reprimes la mer pour retourner à l'hotel du " Bois Joli " .......

 Odile se pencha vers moi :
 - T'as mal ?
 - ben tiens , un peu que j'ai mal ! il m'a pas raté celui là !
- T'avais qu'à arriver avant , il arrete pas de me faire du "rentre dedans" depuis une heure ! et comme je l'ai envoyé promener , il se venge sur toi !
  Je lançais un juron entre les dents , que je me garderai bien de transcrire ici !
 Odile se serra contre moi ...
 -Hé ! crois pas que je sois fière de toi , t'es rien qu'un c.... quand meme ! mais je veux le voir bisquer !


 ....Bon , ele m'aimait quand meme , non ?
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 26 Juin 2013 à 09:19:22
dan,

je vais me consacrer a lire tous tes récits ce soir, continue à te remémomer ton magnifique passé avec l'être aimée, j'adore, j'aime lire mais pas trop écrire
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: arnage le 26 Juin 2013 à 09:28:14
Encore une histoire fabuleuse. Merci Dan tu est vraiment exceptionnel.

Michel.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 26 Juin 2013 à 20:39:33
Merci Sylvie et Michel pour vos encouragements , çà me touche beaucoup .

.....Mais j'aimerai bien que d'autres viennent me relayer , je fatigue , moi tout seul !

 Amitiés

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 26 Juin 2013 à 22:55:44
Chère Marie

Tu as dis le mot juste : j'aime Odile .

Tendresse

Dan
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 27 Juin 2013 à 12:07:39
coucou daniel,
comme promis, j'ai lu quelques uns de tes récits , et ca m'a fait du bien, odile peut être fier de toi, tu l'aimes et elle t'aime, c'est tout ce qu'il faut retenir
bonne journée,
ps : continue je t'en prie à raconter ta vie, ca fait du baume -au coeur
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Juin 2013 à 20:00:44
coucou aussi Sylvie !

Ecrire c'est le moyen , indirect , que j'ai trouvé pour m'aider un peu , et aider les autres . Vos messages m'encouragent à continuer , et si je n'écris pas tous les soirs , ce n'est pas par manque de "matière" , mais tout simplement parce que , parfois la douleur est trop forte , et je me noie ........mais , j'arrive toujours à remonter à la surface .

Un joli rayon de soleil pour toi ,

Amitiés

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 27 Juin 2013 à 21:11:34
Coucou Daniel
Merci , mais la, j attends un petit récit  qui va me faire du bien OK ?
Bis
Sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Manell le 27 Juin 2013 à 22:00:27
Bonsoir Dan,

Oui surtout continue à nous raconter vos beaux moments à Odile et toi. C'est la première chose qui m'a fait sourire après le départ de Chris et même si les autres messages éveillent souvent un écho dans mes ressentis; tes histoires, elles, me font oublier quelques minutes par jour la douleur de l'absence.
Ma plume n'est pas assez fleurie et je suis un peu trop réservée pour oser prendre le relais avec des anecdotes de ma vie, qui d'ailleurs ne feraient surement rire personne voire même choquerai ceux qui ont eu des vies de couple longues et harmonieuses. Moi j'ai beaucoup essayé et échoué avant de trouver l'homme de ma vie et cette saleté de crabe ne me l'a laissé que 3 ans et demi ce qui ajoute la frustration au chagrin.

Merci encore à toi et à tout ceux et celles qui partagent leur peine et la notre sur ce forum
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Juin 2013 à 23:48:47
re- coucou Sylvie

Promis, juré , demain je remets çà ! ( je vais passer avec un chapeau , moi , sans blague ! )
  Biz itou !

 Chère Manell

Tu sais , ce n'est pas facile de se dévoiler ainsi , mais je suis sur que tu saurais raconter des petits (ou des grands ! ) moments de ton histoire , tu peux venir sans crainte ici , on ne donne pas de note !  Et puis écris avec ton coeur , une belle histoire d'amour peut se raconter avec émotion , pas nécessairement en passant par la rigolade ! Personnellement ; j'aime les belles histoires d'amour , et j'assume !

affectueusement

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 28 Juin 2013 à 19:44:10
coucou daniel,

là, je m'en vais, mais  à mon , tard dans la soirée, je compte bien lire une petite histoire
zou
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 28 Juin 2013 à 20:30:22
OUI Dan


Au lieu de monter le kangourou tu ferais bien d'écrire un peu pour nous régaler,nous attendons tous, peu viennent le dire, mais les inconditionnelles vont s'y mettre pour te booster, cela me rappelle "nuit noire"lorsque tu nous disais je viens vers 20h30 et que tu arrivais 1h ou 1h30 après.....

Cela s"appelle se faire attendre!!!! pas bien!!!

Tendresses.
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 28 Juin 2013 à 22:18:12
...........à la demande générale de Zabou , Marie ........je vais y aller ! Je finis juste de grignoter , avec votre permission ..........!
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 29 Juin 2013 à 00:00:20
Sinharajah Forest _ Sri Lanka _ aout 1998

Odile a les " petits yeux " .Il faut dire qu'on s'est levé de bonne heure , pour arriver au lever du soleil en pleine foret primaire , en altitude , dans la fraicheur , la pluie ............bref , on est loin de l'idée qu'on peut se faire d'une jungle tropicale !

Tout est vert , ruisselant d'eau . Des arbres titanesques entourent le campement d'une barrière qui parait infranchissable .Les rangers nous conduisent sur un sol détrempé jusqu'à une salle à manger , qui mérite bien son nom ! Elle est vraiment sale !
Autour d'une grande table , sont attablés des dizaines de sri lankais , prenant leur petit déjeuner . Nous devons nous joindre à eux pour la journée , la sortie en foret devant etre encadrée par les rangers , et accompagnée d'un guide naturaliste .
 On s'assoit , et nous sortons nos gamelles ( thé , croissants , brioches ....) sous le regard interrogatif de nos compagnons de randonnée .
 La table est recouverte d'une toile cirée rouge ( apparemment ...........) , elle meme  épaissie par trois cms de gras , relief de milliers de petits déjeuners ....Et l'odeur ! mélange de vielle crevette et de beurre rance , et d'épices non-identifiables !
 Odile , toujours prévoyante , sort sa trousse de survie et arrose abondamment un mouchoir d'eau de cologne ....Elle doit faire preuve d'une diplomatie digne du Quai d'Orsay , pour refuser avec le sourire , une sorte de ragout , que lui offre généreusement une charmante dame en sari .
 On pose délicatement nos bols sur la nappe , pas trop fort , de crainte qu'ils ne partent en dérapage incontrolé ou qu'ils ne restent collés .....
 Autant dire que le petit déjeuner est vite expédié !
 - T'as vu çà ? c'est peut etre bon leur truc , là , mais moi j'en veux pas ! il n'y a que du piment , du poivre et du pili pili la dedans , !!!!

Odile a raison : on a l'estomac solide , mais il y a un risque d'y perdre quelques dents à ce régime là ! on est pas à la hauteur , nous autres , pauvres européens !

 La balade commence , et Odile renonce aussitot !
 - Hé ! çà grimpe !
- Normal , on est à 1600 metres !
- oui , ben moi , je reste en bas ! vas faire le singe si tu veux , mais pas moi !
...et d'un pas décidé , elle rebrousse chemin , et repart vers la voiture....
 Inutile d'insister . Je continue donc avec Michel et le groupe .
 La montagne disparait sous la végétation , on ne la reconnait qu'aux courbes des arbres qui se découpent dans le ciel brumeux .
 Le soleil n'arrive pas à percer cette brume , mais à la voir monter en volutes bleutées , on sait que la chaleur vient , peu à peu ....
 Les oiseaux lancent des chants inconnus à nos oreilles , et des macaques nous suivent des yeux , curieux .

 On nous a prévenu que le seul "danger" dans cette foret risquait de se présenter à nous dans un silence des plus sournois : les sangsues !
 Pour parer à ce facheux problème , je m'étais chaussé de rangers en toile épaisse et d'un pantalon serré aux chevilles : qu'elles y viennent les bestioles , sans blague !
 Je me gaussais ( heu ...non , je me marrais : c'est moins "classe "comme expression , mais n'employons pas de mots au dessus de notre condition ! ) de voir les sri lankais en tongs , dans les herbes , surement gorgées de sangsues vampires , l'horreur !
Michel et moi , en vrais aventuriers , sortimes du groupe , pour prendre un petit sentier qui débouchait après une heure de marche , dans une clairière , au sommet de la montagne . Le décor qui s'offrait à notre vue avait des allures de préhistoire , le début du monde , avant l'homme .... un reve !.............quoique ....pas d'homme , pas de femme non plus ! je devais reconsidérer la question !

 Nous avons pu admirer de superbes lézards , des caméléons , des plantes carnivores , et au milieu des fougères arborescentes , un oiseau rare , endémique , vivant seulement à Ceylan .....

 En revenant au camp de base , Odile nous attendait , confortablement installée à la terrasse du restaurant , à l'ombre ( le soleil cognait dur maintenant ) , un verre d'arack posé près d'elle .
 - Vous avez vu quoi ?
 On lui fit l'énumération de nos découvertes , fiers de notre épopée , Michel et moi ...
 Elle nous écouta , et , très calme , nous allongea une liste d'oiseaux  qui faisait le double de la notre ! o rage ! on était crevé , alors qu'elle avait , à la fois profité d'observations , les pieds au sec et un verre à la main !....Franchement , c'est juste çà ?

 De retour à l'hotel , le soir , je me débarrassais de mes chaussures.......et là ( ames sensibles s'abstenir ! ) , j'otais une chaussette , rouge ! rouge de mon sang !!!! tragique , non ? Hé! ne partez pas il y a pire ! si !
 Deux sangsues , gonflées de sang s'écrasèrent sur le carrelage du balcon , avec un bruit écoeurant !
 Je regardais de plus près : elles avaient pratiqué deux entailles de 3 mm d'ou le sang continuait de couler ( les sangsues quand elles percent une veine , injectent une molécule anti-coagulante ) ...
 - j'ai une hémorragie !
- C'est çà , oui ! tu te vides de ton sang , aussi , non ?
 Odile alla chercher , cette fois , sa trousse à pharmacie ,et me posa un hémostop  ( équipée que je vous dis qu'elle était ! )
 Michel , quand à lui , en avait une sur le mollet !
- Attends ! il faut l'enlever , en frottant avec du gros sel , ou la bruler avec une cigarette !
- Bon , d'abord , je ne fume pas et tu crois que je me balade avec du gros sel ? Du Guérande ?..........
 Il se mit au dessus des toilettes et d'un chiquenaude envoya la sangsue dans l'eau chlorée !

 Odile riait , tout ce qu'elle pouvait !

- Hé , Michel , fais attention ! elle peut remonter le long de la cuvette ! tu n'es pas à l'abri !

              Je sais , c'est rare , mais c'est dans le domaine du possible .....un accident , çà se peut !

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: arnage le 29 Juin 2013 à 08:37:15
Encore une bien belle histoire écrite avec talent.
Si j'ai bien compris Dan, il n' y a pas que ma femme qui était exceptionnelle  ! !

Bisous.

Michel.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 29 Juin 2013 à 11:28:55
coucou daniel,

Merci mille fois pour cette belle histoire, j'adore , en même temps, tu as l'âme d'un sacré écrivain, tu devrais t'y mettre, et nous on serait tes lecteurs,

Michel,
 toi et daniel aviaient surement des femmes exceptionnelles, moi, mon mari l 'était également,   " je t'aime d'jack "
bisous et bonne journée
sylvie   
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Juillet 2013 à 09:03:50
Chers Sylvie et Michel

On ne vient pas sur ce forum par hasard . Je pense , que tous et toutes nous avons eu la chance de rencontrer et de partager avec un homme ou une femme exceptionnels....Des histoires différentes , mais un point commun : nos compagnes ou compagnons avaient un sacré tempérament !

Je vous envoie toute mon affectueuse amitié,

à très bientot ....

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 01 Juillet 2013 à 19:29:36
Zaire_Rwanda _ Septembre 1975

A la fin de notre périple à travers l'ex Zaire , nous rejoignimes le Rwanda , au départ de Goma .

C'était notre dernier jour , au pied de la chaine des Virungas , volcans encore en pleine activité , surmontant de magnifiques Réserves qui étalaient à l'infini des océans de verdure , immenses savanes jaunies par le soleil de septembre , après une saison particulièrement sèche . Des rubans  très verts serpentaient , indiquant les forets galeries , accolés aux rivières , comme les protégeant , refuges de la grande faune sauvage .....Tous les grands mammifères carnassiers  s'y réfugiaient , guettant leurs proies , antilopes , gazelles , zèbres , gnous ....Nous quittions ce petit paradis , devenu depuis l'exemple de la betise destructrice des hommes , qui en fit l'Enfer sur Terre ...!

 Notre minibus s'arreta au bord d'un champ , en périphérie de la ville . Etonnés , on regardait autour de nous....c'était çà l'aéroport ? Un baraquement de tole ondulée , une "chaussette" et de l'herbe , de l'herbe partout !
 Ah , non , tiens ! le nez d'un vieux coucou pointait au dessus de l'herbe haute  , dirigé vers les nuages blancs de chez blanc , un cockpit rouge et jaune , un peu écaillé , un peu rouillé , un peu à ne pas vous donner trop confiance , quoi !
- c'est notre avion "çà " ?demanda Odile
- j'en vois pas d'autre .....
- mais , il est tout penché !
- il est pas tout jeune , c'est sur !
- moi , j'aurai mieux aimé y aller par la route , à Kigali .....
- on part ce soir du Rwanda , le 707 de la Sabena va pas nous attendre !
 On était dans l'obligation de monter à bord .

 Un grand échalas , nageant dans un blouson de cuir , ces lunettes sur le crane , nous attendaient , les mains dans les poches , un sourire chevalin accroché sur les lèvres , d'ou pendouillaient mollement un mégot tout humide ...........c'était notre pilote !

- vous pouvez monter , on va y aller , dès que les bagages sont à bord ......
 Il avait un accent belge ....une caricature ! Brel , dans son imitation de "l'emmerdeur " !

- moi , j'y monte ...une fois ! marmonna faiblement Odile .
Déjà il fallait arriver à monter à bord , en passant par les ailes , et ensuite ramper pour atteindre son fauteuil , et s'arrimer solidement !
 Une fois assit , nous vimes arriver un lascar , portant un grand bidon de kérosène , la cigarette allumée ( sinon , çà ne serait pas drole , pardi ! ) qui se mit en devoir de verser l'essence dans le réservoir !
 Il déboucha donc le bouchon , situé sur l'aile , et vas y que je t'en verse la moitié à coté !

 - il va nous envoyer en l'air plus vite que prévu , et t'as vu çà ? il sucre les fraises !!!!
 - il doit pas que sucer des glaçons , le gars , ajouta t elle .
 A l'intérieur , nous étions sept passagers , se préparant au sort peu enviable de merguez trop grillés , plus le pilote , qui tapotaient sur un indicateur , ce qui est tout ce qu'il y a de plus rassurant  vous en conviendrez ...
 Pendant ce temps , le mécano , se hissa à bord pour vérifier si tout le monde avait bien attaché sa ceinture ( des fois qu'on aurait eu l'idée subite de fuir en courant .....) , et c'est là qu'Odile lui tendit un tube métallique , qu'elle venait de découvrir au sol sous son siège !
 - c'est quoi , çà ? j'ai touché à rien , moi , çà trainait .....
- çà ? c'est rien ! c'est une prise d'air , on le remettra après ....
 - mais , je vois dehors , par là !!!!
 En effet , à ses pieds , un trou de quinze centimetre de diametre , laissait voir le sol , à travers le fuselage !
 - pas grave , madame , il fout le camp tout le temps , ce bout là ....faut pas s'inquiéter !
.....Et il jeta la pièce métallique sur le siège vide derrière Odile !
 - Georges , cria le pilote , fais partir les moutons !....
 Et on vit le mécano se mettre à courir à la poursuite d'une dizaine de moutons qui se régalaient de l'herbe de la piste !
 Une fois les moutons en lieu sur , nous commençames à rouler sur la piste , d'herbe et de cailloux , surtout de cailloux , ou alors c'étaient mes dents qui jouaient des castagnettes !
 Les moteurs se mirent à dégager une fumée charbonneuse , mais on décolla , sous le regard des moutons , tous sagement alignés et se disant certainement : " çà , c'est marrant , çà a marché encore cette fois ci ! "

 Aussitot Nous survolions le lac , et peu après les mille collines du Rwanda .

 A peine une heure après nous opérions un superbe atterrissage sur l'aéroport international de Kigali .Miracolo !

 Je réveillais Odile , qui , bien entendu , s'était endormie , caressée par le courant d'air de la prise d'air , béante .....

- si j'ai mal aux oreilles , ils vont m'entendre ! et regarde moi çà , je suis toute dépeignée , moi qui venait de me donner un coup de Bayliss ! Dis donc , t'es pas allé aux "wawas" j'espère ?
 -  non , pourquoi ?
- je suis sure que c'était des trucs à la turque , vu l'avion !

Logique ......



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 01 Juillet 2013 à 20:40:48
Dan,


Aussi succulent, que le gâteau que je mange!!!!

magnifical lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

Tendresses.
zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 03 Juillet 2013 à 10:49:22
coucou daniel,

Tu nous fais vraiment rêver, j'aimerai partir loin, loin, faire aussi un beau voyage comme les tiens, malheureusement, djack n'est plus là pour m'accompagner, alors continue tes histoires afin que je m'évade le temps de les lire
bisous
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 03 Juillet 2013 à 22:15:14
Boubélé _ Cote d'Ivoire _ aout 1985

  Atterrissage parfait .Juste un petit nuage de poussière derrière le 747 d'Air Afrique...Piste en bordure de mer , palmiers et aéroport neuf. Ajoutez à çà une température de 32°et 90% d'humidité et vous vous trouvez instantanément poisseux , baignant dans votre jus !  Le tarmac fume , il a plu , et la vapeur d'eau remonte d'ou elle est venue .........
- çà me chauffe , sous la jupe !
......Inutile de vous préciser qui a pu émettre une pareille constatation  !

  On passe les controles de police , de douane , on récupère nos bagages , et on se retrouve dans le hall d'entrée .
  On attend ....Le chauffeur de l'agence de voyage doit venir nous chercher pour nous conduire à l'hotel pour une nuit . Demain matin , on reprend un autre avion pour San Pedro , puis de la piste jusqu'à notre but : Boubélé , presque à la frontière du Libéria . Un coin complètement isolé en bord de mer , avec des milliers d'hectares de foret à l'arrière plan , des riviéres se perdant dans la végétation , un des derniers endroits de la Cote d'Ivoire encore vierge .....

 Peu à peu , le hall se dégarnit , devient désert de touristes , qui quittent les lieux en car ou en voiture particulière...Nous restons seuls , car le chauffeur n'arrive pas .
 Aussitot , nous devenons des "proies " pour tout le petit commerce ! des dizaines de jeunes garçons se précipitent vers nous , pour faire le "bizness" !
 - Patron , tu veux une vraie montre Cartier ? regardes ! 2000 francs CFA !! ( 40 Francs ! )
 - Tu veux un taxi , je t'emmène !
 - tu veux une glace ? un Coca ? un Fanta ?.....

 Nous sommes sollicités de toute part , Odile défend farouchement les valises : assise dessus , elle ne bougera pas !
 En baissant les yeux je m'aperçois qu'un gamin est en train de me cirer les chaussures , qui disparaissent sous un nuage de mousse ! je relève les yeux , et un somptueux spectacle s'offre à ma vue , et je ne peux m'empecher de rire , ainsi que la vingtaine de gamins qui nous entoure : Odile se trouve coiffée d'un chapeau bigarré surmonté d'un petit parasol multicolore ! Dommage , l'appareil photo est bien rangé , çà aurait donné une photo d'anthologie !
 Du coup , me voyant rire , elle meme mi- fachée , mi-rigolarde , me lance :
 - Si tu crois que t'as  l'air malin , avec tes pieds qui moussent !

 Finalement , je me résigne à prendre un taxi , mais , à peine monté , voilà notre chauffeur qui arrive , sur les chapeaux de roues ....
 S'ensuit une engueulade maison , made in Africa , ou on a toujours l'impression que la dispute va se terminer en massacre ....     Surtout que notre chauffeur est , comme disait Odile " épais comme une limande qui relève de couches " ! alors que le chauffeur de taxi ressemble à un boxeur , poids lourd , à vue de nez !..........
 - Donnes lui cent francs , sinon , il m'a dit que je vais finir dans la lagune , et il est capable ! c'est pas un bon commerçant !
 Heureusement , j'avais pensé à changer quelques francs , au comptoir d'une banque dans l'enceinte de l'aéroport , et le taxi man consentit à nous sortir les valises du coffre de son taxi ...
 Abidjan est , du moins certaines parties de la ville , aérée par de vastes artères , les immeubles de bureau alignent leurs façades d'acier et de verre , on pourrait se croire dans une grande ville européenne ....jusqu'aux embouteillages monstres ...!on n'est pas dépaysé !
 A un carrefour , un gardien de la paix , impeccable dans son bel uniforme , nous fait signe de nous arreter . Notre chauffeur soupire , se retourne vers moi , et , tout sourire :
- Patron , donnes moi encore cent francs !
- mais , pourquoi ? on n'a commis aucune infraction , enfin !   j'en ai marre de payer , moi !
 Le gars hausse les épaules ..
 - ici , c'est l'Afrique patron , tout le monde , y faut qui mange !
 Odile , fait un geste explicite , du bras ......
 - vivement demain , la brousse , au moins , c'est tranquille ! parce que moi , je lui aurai dit d'aller se faire voir , moi !
 - madame , le policier , il peut t'emmener au poste , et là , y faut que tu donnes l'argent aussi au commissaire !!


 ....Tout çà se fait avec le sourire , dans la bonne humeur !      Bon , hé bien ,cette fois , çà y est , nous voilà de retour en Afrique !

            Demain , nous devons prendre un petit avion.

 ( à suivre .)



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 04 Juillet 2013 à 13:32:04
coucou daniel

superbe petite histoire, merci encore
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Juillet 2013 à 01:20:51
merci Sylvie

Comme tu as pu lire , l'histoire est à suivre , on remet çà demain ........

amitiés

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: arnage le 05 Juillet 2013 à 12:26:27
Vivement demain.

Michel.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Juillet 2013 à 20:53:32
Hotel Ivoire _ Abidjan _ (suite )

Le plus bel hotel d'Afrique noire ( à l'époque...) . Une tour ultra moderne Comprenant de nombreux magasins , bars , restaurants , et , unique en Afrique : ....une patinoire !

 Ce matin , le buffet est somptueux et on s'y attarde longuement....Notre chauffeur est là qui nous attend , et nous amène à l'aéroport . Les formalités sont rapides , c'est un vol intérieur d'Air Ivoire , et au comptoir nous sommes les seuls blancs .
 Nous sommes les derniers , comme d'habitude , mais la joyeuse pagaille de l'embarquement nous a incité à rester prudemment à l'arrière ...
 Une fois tous les passagers enregistrés , il reste sur le sol , devant le comptoir ou se tient une hotesse tout à fait charmante , une ....brosse à dents et un poisson sec ! Scène surréaliste , et qui nous laisse perplexe  .......?
 Des paquets de carton ficelés comme bagages à main  , les ivoiriens montent à bord .
 Odile a un hoquet : l'avion est un Boeing 737 ! Sa bete noire !
 - Oh ! je l'aime pas celui là !
 Le 737 est un moyen courrier , aux réacteurs surpuissants et au fuselage très court . Odile le surnommait " le roquet " , mauvais comme pas un celui là !
 - Un jour , les réacteurs vont partir tout seuls , en arrachant les ailes , tu verras !!!
 Elle n'a pas tort , car à peine sur la piste , le "roquet" grogne , rugit , et décolle d'un coup , presque à la verticale  ! Il s'engage immédiatement dans un virage serré , main droite , au dessus de la mer , qui me parait très très proche !Odile a disparu dans son siège , lachant un chapelet de jurons , à faire palir un corps de garde ....
 - ils font un sale bruit , les moteurs , y sont pas contents ! je l'ai pourtant flatté avant de passer  la porte , et je lui ai dit : fais pas l'idiot , sois gentil !
 .......Et en plus , il y a des turbulences , style montagnes russes de la Foire du Trone !
 Malgré les secousses  ( çà secoue sec ! ) les hotesses passent servir des raffraichissements  , ce qui ranime Odile , qui s'accroche désespérément à son verre .
 - çà , çà ne se perdra pas , en tout cas !
 Le vol est court ,40 minutes , et nous voyons la piste ...on est entier , ouf !
 L'atterrissage est sportif , on tate le terrain d'une roue , puis de l'autre , et enfin on se pose .... et on part en dérapage !
 Par bonheur le zinc stoppe sa course , sous les applaudissements des passagers !
 -  Moi , j'applaudis pas , il est cinglé ce pilote , oui !!!
 les réacteurs se mettent en rétroaction car le bout de la piste est là , à portée de main !!!
 On s'arrete enfin , et le silence revient ....
 - moi , je lui aurai claqué le museau au pilote ! t'as pas vu ? juste derrière les arbres , là il y a une rivière , pleine de crocodiles , si çà se trouve !
 En descendant de la passerelle , on peut voir les marques noires des roues , zigzaguant sur le béton ....on a eu chaud !
 ...le pilote est dehors saluant les passagers , en rigolant ! c'est un grand noir , de la carrure de Classius Clay , et je ne me sens pas l'envie d'entamer un discours discourtois avec lui ! Comme disait Audiard : Quand un gars de 150 kilos parle , les mecs de 70 , l'écoute .....
 Le patron de l'hotel , un français , nous attend à la sortie , et vient nous serrer la main , avec un grand sourire :
 - alors , ce vol , çà s'est bien passé ?
 - on a bien failli finir dans le décor , oui !
 - mais non , je connais le pilote , c'est un as !
 - l'as des c.......ries , oui !

 Quand Odile , pas contente , Odile le fait savoir !

 ( à suivre )

....bon , je vais boire un coup , les émotions , çà donne soif !....Pardon ?...........oui , bien sur , avec modération .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 06 Juillet 2013 à 10:51:18
Chers Marie et Michel

Merci pour vos si gentilles réponses .

Ce n'est pas tous les jours facile d'écrire , je revis tellement ces beaux moments de notre vie , que c'est un peu de mon sang qui se dépose sur l'écran . Je suis pris entre la douleur de l'absence , et le bonheur de revivre ces moments "là " . Je pense aussi souvent à ceux qui n'ont pas eu la chance de partager aussi longtemps que moi des souvenirs, quels qu'ils soient ,
 Notre vie ....j'écris notre vie . Car à l'instant ou je pose la main sur le clavier , Odile est là , vivante , comme je l'ai toujours connue . Je sais que jamais plus je ne la reverrai , mais je la sens tellement vivre en moi , vibrer en moi , que tant que ma mémoire "tiendra" le coup , je continuerai de raconter toutes ces petites anecdotes qui ont été le ciment de l'amour que nous nous sommes porté ,. C'est un hommage à la vie , un  témoignage , que vous avez la tolérance affectueuse de lire dans ces lignes ou tout est vrai , intégralement , et meme , parfois "j'édulcore" ! Odile n'avait pas , comme on dit " la langue dans sa poche...........

   Encore merci à vous tous et toutes que je connais , ou pas .

 Que la journée vous soit douce

  Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 06 Juillet 2013 à 15:28:04
coucou daniel,

merci pour cette histoire, vivement la prochaine,
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 07 Juillet 2013 à 21:03:14
Sur la route de Boubélé
La jungle , la vraie......la piste après avoir traversé d'immense plantations de cacao et des champs d'appétissants ananas , cahote maintenant au beau milieu d'une foret aux arbres d'un vert intense , que l'on sent bruire de vie . Malheureusement , les forestiers ont commencé leur oeuvre , et des zones sont entièrement dépouillées de leur couvert végétal . Nous roulons depuis deux heures et , après avoir passé San Pedro , la piste longe la mer , si bien que nous pouvons couper la climatisation et ouvrir les vitres . Une brise marine nous caresse agréablement le visage , et le ressac nous parvient malgré le bruit du moteur , et les cailloux projetés avec force sous le minibus . On parvient au sommet d'une colline qui domine une crique , d'un vert profond , ourlée du blanc de l'écume : la mer est moins puissante qu'à Abidjan , mais les vagues brisent leur tete sur des roches noires . Une plage dorée fait la transition avec la foret , et , en première ligne , les cocotiers tous penchés vers l'eau, presque à l'horizontale.....

 C'est à cet instant qu'Odile se réveille . Elle regarde à sa droite , et émet cette opinion , primordiale :
 Tiens , la mer .... on est arrivé ?
 Marchal se retourne de son siège à l'avant :
- Non , on va déjeuner ici : c'est un hotel renommé , avec de très bons produits de la mer !
- ....oui , et boire un coup aussi , j'ai du dormir la bouche ouverte....
 C'est étonnant le nombre de fois ou Odile a pu dormir la bouche ouverte !
 L'hotel s'allonge en bord de mer , en bungalows , avec un restaurant suspendu au dessus de la plage , et nous offre une très belle vue sur la crique , en contrebas .
 Le patron est allemand , sa femme française , et nous prenons un jus de fruit , bien frais "fait maison" , apprécié moyennement par Odile :
 - C'est surtout de la flotte !
 Mais la "cigale de mer " qui suit est somptueuse ! meilleure encore que la langouste , dont elle partage la famille ! un délice ....et Odile avec la dextérité d'une fille dont le papa , pechait sur la cote de la Manche , se régale.
 - Hé ! y en a aussi , là !
 Je suis moins expert qu'elle au "dépiotage" du crustacé , et je la laisse terminer la bete .........
 Arrosée d'un excellent petit blanc de Loire , çà passe tout seul. On termine par une mousse au chocolat .
- Ma mousse au chocolat est meilleure , hein , mon lapin ? me confie t elle , en confidence ...J'acquiesce , car c'est la vérité : Odile s'était spécialisée dans la confection de la mousse au chocolat et dans celle des iles flottantes . Ses compétences en matière de patisserie se cantonnait à ces deux recettes, mais elle avait acquise un degré de perfection touchant au sublime , dans ces deux domaines .
 -  Je vais faire un petit tour sur la plage , on part dans une demi heure , tu viens avec moi ?
 - çà va pas , non , çà descend , et çà remonte ...moi, je vais ranger mon sac , en t'attendant !
 Et elle se met à sortir une "récolte " digne d'Arsène Lupin " du sac dont elle ne se séparait jamais...
 Il y a , alignés devant elle , sur la table , cinq flashes de cognac , armagnac et vodka , plus des couverts , cuillers , fourchettes , couteaux , sachets de poivre , sel , moutarde , cure dents , lingettes parfumées , serviettes de papier , et deux mini bouteilles de bordeaux............
 - C'est pour la collec' ! sauf les bouteilles , çà fera quelques apéros , j'aime pas me retrouver sans munitions !
- Mais , comment t'as fait ?.........
 - Près du hublot , un monsieur , très gentil , musulman , il m'a donné toutes ses bouteilles , au repas , il parait qu'il a pas le droit de boire de l'alcool ! tu te rends compte d'une religion !!!Moi , je lui ai dit que mon Bon Dieu , à moi , il m'a rien dit ! On a parlé religion , c'était très intéressant !
  Et , avec méthode , elle range soigneusement la précieuse récolte . Mais , je ne suis pas dupe : elle qui ne parlait que lorsqu'elle avait quelque chose à dire , j'ai parfaitement compris que son subit intéret pour la religion est directement liée à sa connaissance des interdits de la dite !
 Nous repartons , peu après , direction Boubélé . Encore deux heures de piste , et Odile dort déjà ....

 Je revois , sans avoir à fermer les yeux , son profil de découpant dans le rectangle de la vitre . Elle dort la bouche bien fermée , le coup de " j'ai la gorge sèche , j'ai dormi la bouche ouverte " , je le connais par coeur....

C'était en 85.
C'était hier .

  ( à suivre. )
 



Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 08 Juillet 2013 à 21:08:42
coucou daniel,

merci beaucoup, à la prochaine histoire
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 08 Juillet 2013 à 23:11:57
 Chez Marchal _ Boubélé _ Cote d'Ivoire _1985 ....suite.

Trois bungalows ! En tout et pour tout ! Cette fois on a fait très fort !

 L'hotel de Boubélé , situé à 25 kms. de la frontière du Libéria  , Se compose d'un vaste batiment , de plein pied , à 50 metres de l'océan , comprenant , la salle de restaurant , les cuisines , le bureau du patron , et d'un magasin , pauvre en souvenirs....Les bungalows sont en retrait , légèrement surélevés , dans un jardin envahit de fleurs et d'arbres géants .... Les terrasses donnent directement vers la mer , et à l'arrière , la vue se perd rapidement dans la foret .

 Odile a déjà fait ami-ami avec le chat de l'hotel et la chienne du patron , une "vadrouilleuse "du nom de Choupette .
Marchal , le patron passait son temps à attendre fébrilement qu'elle revienne de ses sorties amoureuses .....Elle finissait toujours , au bout de deux ou trois jours , à rappliquer  , la tete basse .....Marchal , les mains sur les hanches l'interpelait , dès qu'il la voyait :
 - Alors .....? t'as fait la petite connerie?
 Pas raciste pour un sou , la Chouquette !
 Un matin , cependant , Marchal s'écria :
 - Là ! t'as fait la grosse connerie !
....façon élégante de distinguer entre un gros calin , et la mise en route d'une prochaine progéniture !
 Les ivoiriens ont "aménagé" ainsi la langue française d'expressions imagées : par exemple , on trouve dans les champs , après les moissons de mil , des vanneaux ( petits échassiers ) qui viennent glaner les épis tombés au sol . Ces oiseaux sont désignés sous le nom de " mange mil " . mais , c'est aussi ainsi que l'on appelle les ministres : les "mange mil " ! les mangeurs de billets de mille ! Oui , je sais , il n'y a pas qu'en Cote d'Ivoire que ces messieurs méritent ces surnoms , mais bon .............

 Je ne vous ai pas dit ? Nous étions les seuls clients ! Une tranquillité, je vous dit pas ! De plus , profitant de la morte saison , le patron partit pour Abidjan , regler son divorce , dont il nous assommait de détails juridiques à n'en plus finir ......
- Il s'en va ? on va etre tranquille , çà ne m'étonne pas que sa femme soit fichu le camp ! tu parles d'un boulet , alors !
 Odile et moi partions tous les matins au bout de la plage , en passant un gué , séparant la mer de la lagune , ou elle pouvait se baigner dans une eau limpide et cristalline ....Bien sur , je trouvais le moyen de tomber , un matin , en noyant les jumelles ! emporté par le fort courant ( la mer se retirait ) je faillis me retrouver en haute mer ! tout habillé . Mais mon demi sang breton reprit le dessus et je revins au rivage , dans un crawl digne de Tarzan ( avec Johnny Weismuller dans le role titre !) ....bon , c'était peut etre moins glorieux que çà , car Odile se tordait de rire en me voyant revenir piteusement sur le rivage ...
 - Ouais ! tu viens de gagner le premier prix du concours des t-shirts mouillés !!!!

 La plage était encombré de troncs dépouillés de branches , échoués sur le sable , et nous étaient bien utiles pour nous y accoter ....
 -  Hé ! t'as une bete sur le cou !
Odile tendait la main , désignant mon cou , à hauteur de la jugulaire ! je chassais un énorme taon , qui se repaissait , goulument , de mon sang !
........A partir de cet instant là , la guerre était déclarée ! Et je fus bientot submergé de myriades de ces grosses mouches assoiffées d'hémoglobine ! Leur piqure est indolore , ils injectent au moment du "pompage" , une substance anesthésiante , mais , ensuite !....des démangeaisons à vous rendre fou ! et qui faisait dire à Odile , d'un ton admiratif:
 - Tu te rends compte si la Nature est bien faite !
 Le soir , je ne pouvais plus me chausser : j'étais passé directement du 42 au 64 ! Une escadrille de taons c'était acharné sur mon pied gauche !
 Odile était peu atteinte , et se soignait à sa façon : à coups de jet d'eau bouillante , assise au bord de la douche :
 - Tu devrais essayer , çà soulage drolement !
 Je tentais , moi aussi , naif que je suis ......
 Un hurlement ! mon pied ressemblait à une langouste , bien cuite , rouge , quoi!
 -  Pffff....les bonshommes qu'est ce que vous etes douillets !

 Au final , je dus prendre le minibus de l'hotel , et me rendre , vers 8 heures du soir jusqu'à Tabou , la ville la plus proche . Odile m'accompagnait , ravie de montrer aussi son pied au seul médecin de la région . Celui ci nous reçut fort gentiment , chez lui , examina d'un oeil distrait mon pied , et partit dans un discours mondain , tous les trois assis dans un fauteuil , un pastis tintant de glaçons à portée de main , Odile tenta vainement de lui montrer les dégats de son propre pied , mais il l'ignora complètement ...plus tard , sur le retour , après avoir acheté des antibiotiques à la pharmacie , et une pommade , Odile me fit la remarque que :
- C'est pas dans mon soutien gorge que j'ai été piqué ! encore un autre cochon ! Que des obsédés , les mecs !

 Moi , prudemment , je n'intervins pas sur ce coup là : çà aurait été encore de ma faute  !

 .... ( à suivre )

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Zabou2 le 10 Juillet 2013 à 11:49:41
Dan,

Décidément, quel dommage qu l'on ne soit pas rencontrée Odile et moi!!!!! ;)

Elle me plait cette femme  :D

Tendresses.

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 10 Juillet 2013 à 21:42:18
coucou

super , super, à la prochaine lecture

sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 11 Juillet 2013 à 00:48:57
La deuxième semaine à Boubélé , vous pensez si je m'en souviens !

.....suite.

 Un matin que j'étais sorti de bonne heure , à la fraiche (28° !) et que je suivais la piste qui s'enfonçait dans la fotet , j'aperçus , en travers de ma route , un énorme scolopendre , gros comme un boudin noir , avec surement plus de mille pattes ! un monstre ! Je m'allongeais sur le sol , pour prendre une photo en gros plan , quand un crissement me fit lever les yeux : un ado me regardait , interloqué de voir un cinglé de toubab , le nez sur la terre en train de photographier une grosse bestiole répugnante , et qui ne se mange meme pas !
 - je prends une photo !
 ....j'ai toujours des réponses évidentes , moi !
 Je tentais de lui faire entrevoir l'intéret entomologique de la chose , et il eut la gentillesse de faire semblant de me comprendre !
 Dès lors , on devint copains , et tous les matins , il nous apportait une noix de coco fraiche , dont je me régalais ( le jus ) ainsi qu'Odile ( la pulpe ) .
 Il me proposa , avec des airs de conspirateur , d'aller consulter la "sorcière" , ce qui plut aussitot à Odile toujours partante pour ce genre de coup tordu ...
 - Tu vas voir ! elle va te dire tout le bonheur de ton avenir !
.......Si c'est comme çà , allons y !

 L'après midi , on prit la direction du village , un village d'agriculteurs , à cinq cents metres de l'hotel .  Nous y fumes accueillis par une armée de gamins qui se disputèrent la prérogative de nous tenir par la main .Mais bien vite nous abandonnèrent s'étant aperçus qu'on avait meme pas de bonbons ! Seule un petit bout de chou de petite fille s'obstina à serrer ma main , toute joyeuse .
 On arriva ainsi sur la place du village , autour de laquelle se serraient des cases de torchis , et ou un banc avait été disposé à notre intention .
 Sous le regard des femmes qui se poussaient du coude en riant , nous fumes présentés à la "sorcière" qui s'avança vers nous et nous salua , les yeux scrutateurs , avant de nous faire signe de pénétrer dans sa case .
 Notre guide , celui des noix de cocos , et dont j'ai oublié le prénom , nous servira de traducteur .
 Après de nombreuses prières , et nous avoir délesté de deux cents francs CFA , elle nous tendit un verre d'eau , en nous demandant de boire......Misère ! je sortais à peine de mon probleme de taons , je n'allais pas prendre le risque de me faire dévorer les boyaux par des microbes qui , si çà se trouve , ne sont meme pas répertoriés à l'Institut Pasteur , tant qu'à Odile , celle qui lui aurait fait boire de l'eau , meme pure , n'était pas encore née , je vous le dis !
 Cependant , sur l'insistance de notre guide on dut s'exécuter ! ...et je m'imaginais déjà les dégats de ces alliens qui allaient me boulotter les intestins jusqu'à la moelle ! ( c'est une image ....)
 La "sorcière" prononça quelques mots à notre traducteur , lequel se tourna vers moi , pour me demander "ex abrupto " :
- tu fais assez l'amour à ta femme ?
 Je jetais un regard inquiet vers Odile qui , visiblement , avait une forte envie de rigoler !....çà fait toujours plaisir , merci !
 Que répondre , sinon la vérité ?
 Sourire ironique d'Odile ....
 Puis se tournant vers Odile , notre copain ( tu parles ! ) :
 -  et as tu du plaisir ?
 Seigneur , que j'aurai aimé etre , à cet instant , transformé en ce magnifique myriapode , le scolopendre , pour disparaitre dans un trou , très loin dans la brousse !!!!
 Mais , à mon grand étonnement Odile acquiesça .....
 - c'est le jeu de la vérité ? .........c'est rigolo , hein ? et puis on n'est pas obligé de dire que la vérité , non ?
  Oui , je me disais aussi....
 La voyante nous tendit deux bouteilles d'eau "magique" , en nous préconisant de nous laver avec , et on aurait tout plein d'enfants !
Comme j'hésitais , le traducteur insista :
 - prends les, sinon , le "tac-tac " , çà marche plus !
 - prends les , mon lapin , çà peut toujours servir !
 Après toutes les prières et les salamalecs du départ , je me coltinais les deux litres d'aqua simplex , jusqu'à l'hotel .
......Je me voyais mal débarquer à Orly avec mes deux bouteilles :
- et çà , c'est quoi ?
- çà , monsieur le douanier ? c'est rien , de l'eau ....
- et vous ramenez de l'eau de Cote d'Ivoire , vous ?
.............et j'imaginais déjà les deux messieurs en blouse blanche , m'emmener gentiment pour me donner des bonbons , que je vais voir qu'ils vont te le calmer , ce dingue , çà va pas etre long !

 -  Je vais aller jeter cette eau , c'est pas possible , çà  !
 -  Vas les déverser autour des arbres sacrés , tu sais les deux grands fromagers .... parce que , tu vois pas que se soit vrai ?
 J'espère que personne ne m'a vu tourner autour des arbres sacrés ! je devais avoir l'air fin ! l'eau fertilisante disparut ainsi , retour à la mère Terre !

  .......Si çà se trouve , une foret a peut etre poussé à cet endroit , comme disait Odile , " on sait jamais ! "


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 11 Juillet 2013 à 19:50:39
Chers (es) amis(es)

Je serai absent jusqu'à dimanche ( un mariage ....) , alors , pour la route............

J'avais une amie sénégalaise , hotesse de l'air sur Air Afrique , qui lors d'un vol Abidjan -Paris , remarqua une vieille femme seule  , en boubou  , arrivant manifestement d'un coin reculé de la Cote d'Ivoire , un peu perdue ...  Mon amie s'occupa d'elle pour lui faciliter tout le tralala de l'embarquement .
 Une fois installée , elle lui demanda :
 - Dis , mama , tu vas à paris ?
- Oh , non ! moi je vais à Tati !!!!

 Que le WE vous soit doux.

 Amitiés

 Dan
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 11 Juillet 2013 à 20:30:12
cc daniel,

bon w-e alors, et vivement ton retour pour une belle histoire
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 15 Juillet 2013 à 23:12:57
.....J'ai déjà eu l'occasion de vous raconter l'incident survenu au varan du Nil , à l'hotel des Piroguiers , quand Odile failli en noyer un , en lui sautant dessus , dans la piscine . Mais elle n'en avait pas fini avec ces reptiles.....

 Retour au Pélican du Saloum , Siné -Saloum , Sénégal . 1994_ janvier

 Odile , décidément fascinée par les reptiles , du lézard au crocodile , se reposait , un matin ou nous étions seuls à la piscine , elle dans sa chaise longue , entre deux bains , et moi  à quelques pas , observant un jeune balbuzard  sur le fleuve , en pleine peche ...

 Tout à coup ( oui , l'action commence ! ) , je vois Odile se lever d'un bond , et se précipiter vers un acacia , qui jetait son ombre jusqu'à la piscine . Interloqué , je la vis tourner à toute vitesse autour du tronc , et enfin  se saisir d'un objet qui devait etre vivant , car elle poussait des grands "Ho ! Ho !" en le manipulant !
 J'arrivais près d'elle , curieux de ce qu'elle venait de recueillir , et je la vis s'asseoir délicatement dans sa chaise longue , les bras étendus , pour éloigner d'elle  le plus loin possible un ......Bébé varan !
 Le varan , d'un beau vert et noir , se débattait faiblement entre ses mains , qui le tenait comme on porterait un vase de l'époque Ming : objet d'art précieux !
 - Fais quelque chose , toi , il m'a fait pipi sur moi , en plus , le cochon !
 - Mais , pourquoi tu l'as pris , toi aussi  ?
 - Il bouge presque pas , il est peut etre malade !
 -  Mais non , c'est un bébé ....il fait pas plus de 40 cms de long !!!!!!
 - Oui ,ben , au lieu de faire de l'humour tu ferais bien de me prendre en photo , avant que je le lache !
 J'avais encore jamais vu un varan se laisser prendre à la main , mais il était très jeune , et il sortait peut etre d'hibernation ?
-  CHIIIII ! chuinta le varan , et Odile était presque à le lacher , quand je la vis monter , et descendre  , les yeux ronds , affolée :
 - Hé , il y a un truc qui me pousse aux fesses !
 Le truc en question était le papa du fiston qu'Odile tenait , et qui venait à la rescousse  !Il donnait de grands coups de tete sous la toile de la chaise longue ou Odile se "vautrait"  .
 Odile lacha tout , et sortit rapidement de la chaise longue , en poussant un cri que n'aurait pas renié un apache !
 Le jeune varan fila rapidement vers son trou dans la berge du fleuve , et le papa varan , dressé sur ses pattes , nous défiait en sifflant !
 Je le reconnus : c'était le varan attitré de l'hotel que Christine , la directrice avait muni d'un bague à la patte , afin qu'il ne finisse pas dans la marmite d'un villageois, cuisiné à la mode locale , au riz et piment !
 Il mesurait facilement 1 m. 80 , d'un gris vert terreux et doté d'un terrible coup de queue qui avait démis l'épaule du chien de l'hotel , un redoutable molosse pourtant !
 - Vas voir s'il est bien rentré dans son trou ! me cria Odile .....postée prudemment à 20 metres de là !
 Logique féminine .... je ne me sentais pas du tout l'envie d'aller vérifier de plus près si papa-varan avait rapatrié sa progéniture , moi !
 Je descendis de quelques metres vers la tanière du monstre , et remontais aussitot en assurant " qu'il avait réintégré ses pénates ...."
 - Tu me prends pour une idiote ou quoi ?  ( c'est peut etre pas le terme exact qu'elle employa ....)
 Et elle me désigna , d'un doigt accusateur , le varan qui paradait au bord de la piscine , tout gonflé de colère !

 Si j'ai bonne mémoire , la soirée fut un peu tendue , ce jour là !

  
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 16 Juillet 2013 à 07:54:43
coucou dan,

bien rigolé ce matin  grace à odile
merci , et toujours à la prochaine
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Juillet 2013 à 23:00:04
Pour en finir avec Boubélé.....

-  Je vais les mettre loin de vous , dans le dernier bungalow ....çà risque d'etre bruyant !
- On s'en fiche nous , si c'est bruyant ! moi j'entends rien quand je dors !
.....Marchal parut surpris de la remarque d'Odile , mais pas moi : vous me croirez si vous voulez ; mais elle a quand meme accompli  l'exploit d'étonner le chirurgien qui l'opérait de l'oeil , aux Quinze vingt, en s'endormant tandis qu'on la charcutait pour une opération très délicate de la macula , en lui enfonçant des aiguilles , que rien que d'y penser , j'ai les poils qui se hérissent de terreur!!!!!!
 - Les forestiers vont faire la bringue toute la nuit ! ils s'amènent avec un camion de boissons et des filles ramassées à Abidjan !
 J'ai vu ces gars là ... très sympathiques , des armoires à glaces , vivant trois mois en pleine jungle , entre hommes , dans un environnement très dur , une chaleur étouffante , et une seule couleur à leur palette :  vert par beau temps et gris quand la pluie enveloppe la foret d'un linceul qui vous rejette loin des hommes .........Une santé en acier trempé  , ce qui me fut démontrée le lendemain matin , quand je vins pour le petit déjeuner . Regard étonné des gaillards:
-  Vous etes en vacances , ICI ? m'interrogea la chef d'équipe , un homme d'une cinquantaine d'année , aussi large que haut ( et il devait facilement mesurer 1m.90 ), vous ne vous ennuyer pas , tout seul ?
 - Non , pas du tout , je me marre bien ! entre les taons , les moustiques , les fourmis et les araignées ....
 Il partit d'un rire homérique , qui a du s'entendre jusqu'à la frontière du Libéria ........
 - On coupe un arbre , nous , un seul ! mais les indigènes passent derrière nous et dans le chablis , ils y plantent leurs cases !
 ....ben voyons , c'est de leur faute en somme si la foret meurt par grands lambeaux .......d'un autre coté, je vais pas engager une discussion musclée  avec un gars de 120 kilos.....mais je me retiens ! je peux etre violent , moi ! d'un seul coup de poing , j'écrase un petit suisse , sans blague !
 Odile arriva sur ces entrefaites , ainsi que deux ou trois ivoiriennes , manifestement .....épuisées .
- Ils se lèvent , ou ils vont se coucher ? demanda t elle , parce que ils sont encore au pastis ! çà , c'est des mecs , dis donc !
 Que faire ? me mettre au culturisme pour lui plaire ?............prudemment , je ne répliquais pas ! je suis un artiste , moi , pas une attraction de foire !

 Le dernier jour de notre séjour , Marchal vint nous entretenir des intentions du cuistot :
- Pour vous faire plaisir , il va vous offrir un déjeuner " spécial"  !
 Odile salivait déjà :
 - Surement de la langouste , des cigales de mer , et puis tu sais , ces gros crabes rouges , c'est vachement bon !
 A midi , la table nous attendait , toute décorée de fleurs et de serviettes vertigineusement agencées en Tour Eiffel ! Un petit rosé , un Bandol , tronait , tout embué de rosée ...La vraie "teuf" , quoi !
 Je tournais le dos à la cuisine et ne vis pas arriver le plat , mais à l'air que prenait Odile , au fur et à mesure que le plat approchait , je vis son grand sourire se déliter lentement : je compris que le repas ne correspondait pas vraiment à ses espérances ....
 Triomphalement , le cuisinier déposa la grande cocotte sur la table .... tous les aides cuisiniers passaient la tete par la porte de la cuisine , avec de grands sourires ....
 Sur la table , fumant et dégageant un fumet que je connaissais , o combien ! , se dressait un énorme cassoulet , un William Saurin  de toute beauté , digne d'une cantine parisienne !
 On dut faire honneur à la "surprise du chef" , ils étaient tellement heureux de nous faire plaisir !

 - je suis sure d'avoir mal au ventre , moi !

 Tout celà me fait sourire aujourd'hui ....on en a tellement parlé de ce cassoulet ivoirien ...un autre souvenir heureux .
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 20 Juillet 2013 à 13:47:28
coucou dan,

un cassoulet en pleine chaleur ??    hi hi 
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 21 Juillet 2013 à 03:16:55
.... Odile avait déjà eu un cancer , voilà vingt ans . Elle aurait du partir à ce moment là tant c'était grave . Les anatomos-pathologistes pensaient qu'ils étudiaient les chairs d'un cadavre , car comme disait l'un d'eux " je ne comprends pas ! je ne retrouve pas les ganglions ! ils ont explosés !
 Il se trouve que juste le jour de l'opération , je "faisais" une crise de paludisme ( 40° de fièvre ....) , mais le soir , encore vacillant , j'étais à l'hopital , attendant sa sortie des soins intensifs . Elle arriva enfin , après deux heures d'attente , et sa première phrase fut pour moi :
 - Qu'est ce que tu fous là , toi ? avec ton palu ?
 Après la deuxième , je sus qu'elle allait s'en sortir ....
-çà va ?
Elle me fit des deux mains , l'une au dessus de l'autre le signe "du verre plein " :
 - J'me taperai bien une bière comme çà !

 Quelques jours après , elle cavalait dans les couloirs de l'hopital, poursuivie  par les infirmières et chantant des cantiques ...

 Elle vécut encore vingt ans avec sa phrase fétiche:" seuls les joyeux guérissent " , ...et en faisant un bras d'honneur à la Grande Faucheuse !

 C'était en juillet 1992.

 


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Juillet 2013 à 08:22:38
Hé oui , Marie , Samy , comme dans la chanson de Gianni Esposito , " ... Sur un petit violon et pour quelques spectateurs le clown se meurt ...", c'est le sentiment ressenti cette nuit là . Vous le savez bien : on ne peut ni prévoir , ni surtout échapper , à ces pics de chagrin , mais , heureusement , la Vie revient , l'envie de vivre , de poursuivre sur cette route .....

Merci à vous deux , mes chers amis de coeur , toujours attentifs , affectueux , et pour qui le mot "amitié" prend tout son sens!

Merci aussi à toi , Sylvie , fidèle lectrice , tolérante aux mots que j'essaye d'aligner , patiente ( je n'arrive pas toujours à écrire chaque jour , et je vais finir par manquer de munitions ! ) . Toute mon amitié .

Que la journée vous soit douce .

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 22 Juillet 2013 à 11:38:48
coucou daniel,

merci pour tes anecdotes qui nous font tant de bien, moi, je n'arrive pas à les écrire,  et dieu sait qu'il y en a, mon cher époux  "d'jack" était un sacré phénomène avec son grand humour, donc, je m'accroche aux tiennes.
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 22 Juillet 2013 à 21:39:24
Le 14 juillet.....

Odile adorait les feux d'artifice. Mais c'est mon grand père que je vais évoquer ce soir.

....Nous sommes avant guerre , mon grand père a trente ans ou trente cinq . Après avoir quitté sa Bretagne natale , il est venu , avec sa femme et ses cinq enfants pour trouver du travail à Paris . Mais la crise des années trente a posé un voile de misère sur le monde , et mon grand père , pourtant excellent cuisinier et patissier , ne trouve plus que des petits boulots pour faire bouillir la marmite . Il a meme joué un petit role dans "le tour du monde en quatre vingt jours" , au théatre du Chatelet ! Il a aussi tenu un "stand" à la foire aux puces de Villejuif ( il vendait de vieux phonos , des réveils et ...des dentiers ! Plus tard il a pu obtenir un poste chez Panhard ...)

 Ma grand mère , très stricte sur la morale , et la "discipline" exigeait de mon cher grand père , qu'il ne touche pas une goutte d'alcool : " pas d'absinthe ! çà rend fou ! " . Elle avait une soeur , Marie , marié à un inspecteur de la SNCF , que j'ai bien connu : tonton Léon . Un sacré numéro , celui là ! Voyageant gratuitement , il se baladait de ville en ville avec une valise qui ne contenait , en tout et pour tout ...qu'un oreiller , et sa brosse à dents ! Il était très copain avec mon grand père , ce qui ne plaisait que moyennement à ma grand mère , car le Léon , en bon breton , n'était pas le dernier à s'en jeter un derrière la cravate , et meme plus que çà .....

 Un quatorze juillet , donc , par une chaleur caniculaire ( il faisait toujours plus beau , ou plus froid , "avant" , c'est bien connu ! ) voilà les deux larrons partis voir passer les soldats ....spahis , sapeurs, légion , la cavalerie et les fanfares .
 Une fois la revue terminée , une soif terrible les prend ! Bon , pas de problème , on va boire un coup ... un coup pour les spahis , un coup pour les sapeurs , un coup pour la légion , et puis un coup pour l'armée française ... et comme , ils ont du oublier dans quel ordre ils avaient aligné les canons , ils ont recommencé du début ....
 - Bon , Léon , 'faut que j'rentre ! la Germaine va se faire du mouron !
 - çà va pas , Francisque ! t'as trop bu ! je vais te raccompagner !
 ..Et les voilà partis tous les deux , se soutenant mutuellement vers la porte d'Ivry .
   Mais , avec cette chaleur , et malgré les mouchoirs à quatre noeuds noués sur le crane , la soif refait son apparition ! Et c'est qu'il y en a des troquets jusqu'à la porte d'Ivry ! et c'est le quatorze juillet ! Tout le populo est dans la rue , et il y a des petits bals partout , et çà donne encore plus soif ....Mais ils arrivent tous les deux à bon port !
 - Mon vieux Léon , tu ne vas pas retourner tout seul à la gare Saint Lazare , tu tiens pas debout ! ! !
  Et les voilà repartis dans l'autre sens .................on n'abandonne pas un beau frère dans l'ennui , quand meme !

 Pendant ce temps , ma grand mère trouvait le temps long , et voyant le soir tomber s'inquiètait , ce qui se traduisait chez elle par une panoplie de représailles dont elle faisait déjà le décompte !

 Elle se mit sur le balcon , espérant apercevoir son époux, et vit deux dos... deux hommes....assis sur le trottoir , les chaussures et les chaussettes posés près d'eux , et les pieds dans l'eau du caniveau ......à la grande hilarité des passants !

 Elle les ramena dare- dare , au bercail , furieuse , et la honte au front !

- Ma Germaine ' protesta t il , on avait les pieds en feu , çà chauffait dans les godillots !


 - Léon , je crois bien qu'il vaut mieux que tu restes coucher ici ... parce que j'en ai assez de te raccompagner ! décréta solennellement mon grand père , mais tonton Léon dormait déjà , en travers du lit ....

 Surprise , le lendemain !     Léon avait filé à l'anglaise , en laissant un gros bouquet de roses de traviole dans une casserole d'eau .....

 C'est ma grand mère qui me raconta cette histoire , bien longtemps après , et çà la faisait sourire , toute émue ....Enfin , çà la faisait sourire trente ans plus tard !

..... parce que sur le moment , mon grand père a du subir un drole de feu d'artifice !

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 25 Juillet 2013 à 23:26:38
coucou dan,
je suis dans l'attente  d'une petite histoire , allez,  cherche un peu, tu vas bien finir par en trouver une,
j'en ai besoin pour passer le cap de ma première année de deuil, le 30 juillet
bisous
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 26 Juillet 2013 à 22:23:58
  On a toujours eu à coeur , Odile et moi , de feter notre rencontre , un 8 mai 1965 ( çà fait peur , hein , les jeunes ! )

 Une année , en 1995 ou 96 , j'avais passé un accord avec Christine , la directrice de l'hotel " Pélican " ( Sénégal ) , accord qui consistait à lui fournir des planches pour exposer dans la salle de restaurant de l'hotel , et qui proposaient aux clients une sensibilisation à l'environnement de l'hotel ( oiseaux , mangrove , termitières , serpents , etc . etc....) , en échange nous étions invités pour deux semaines , en dehors des périodes scolaires , ce qui eut pour résultat notre départ un matin de mai de l'aéroport d'Orly , pour Dakar , et le Sine Saloum... mais , à l'aéroport nous décidames , d'amener avec nous de quoi feter notre anniversaire sur place ! On feterait là bas !
 Nos "courses " aux magasins free taxes , comprenaient une bonne bouteille , en l'occurrence un Haut Médoc , millésimé , et une boite de foie gras ...J'ajouterai qu'Odile fit aussi le plein ( cling !....cling....) d'Armagnac , du vieux , car me dit elle :
- Et qu'est ce que je vais faire , moi , toute seule , pour passer le temps , pendant que tu vas cavaler dans la brousse , moi ?

Arrivés à Dakar et après la longue piste jusqu'au Saloum , je rangeais soigneusement la bouteille et la boite tout près de l'air conditionné , pour avoir le maximum de fraicheur ....( Odile appelait la ventilation : l'air con ! ) On croyait bien faire .....

 Le début du séjour commence bien , malgré la grosse chaleur ( fin de la saison sèche ) et les tempetes de sable , le vent d'est nous apportant le sable rouge du Ténéré . Odile se baignait , seule , dans la piscine , étonnée que les quelques rares touristes présents  se calfeutrent dans leur bungalow , de peur de se perdre dans cet air ocre ...
 - Des vraies femmelettes , surtout les mecs !
 Christine regardait la piscine  d'un air songeur ...
- C'est un vrai bouillon de culture , il va falloir curer çà !
...Une fois partie , Odile ralait :
- De quoi elle se mele celle là , on lui a rien demandé , l'eau est à 33° , c'est le bonheur !
 Je ne me suis trempé dans cette boue que deux ou trois fois , juste le temps d'attraper une otite ( légère...)
 

  Arrive le 8 mai .
- Ce soir , on se tape la cloche !
 ...Bon , on se prépare pour le diner , et on prévient Christine , mais un peu tard.....
 - Vous auriez du me le dire avant : j'aurai mis votre boite au frigo !
 On nous a installé une jolie table , et Odile m'a préparé un cadeau : ce qui n'était pas prévu ! On avait décidé de s'offrir un cadeau de retour à Paris ...J'ouvre le paquet : ce sont des gouttes pour les oreilles !
 - Mon lapin , ton otite ....et elle fit un geste explicite , discrètement !
 Christine arriva , en rigolant :
- j'ai envoyé Ansou ( un garçon , très gentil , qu'odile aimait bien ) à la pharmacie , j'avais aussi besoin de médocs !
 ....Ansou s'amène , sur ces entrefaites , avec un plat géant de crevettes de mangroves , des petites grises , sautées au beurre et à l'ail , un régal !
 J'ouvre la bouteille de Bordeaux , et je suis obligé de verser un verre à Christine , qui ne dit pas non , Odile ferme les yeux....
 Oula ! je viens d'inventer un nouveau plat : la soupe de foie gras !!!!
 Une fois dans l'assiette le foie gras s'étale , on pourrait le déguster avec une paille !
- Bon , le vin est chaud ! le foie gras est liquide ! mais c'est notre fete : on s'en fout ! au moins on ne l'oubliera pas !

 Non , je n'ai pas oublié....Ah , oui , j'ai attrapé aussi une angine ce soir là ......Odile avait raison :

 - C'est la faute à  " l'air con ! "

.........................................
      Bisou Sylvie !
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 27 Juillet 2013 à 12:17:11
Quelques jolis vers , malheureusement je ne me souviens plus de qui .....Je les avaient en tete , ce matin , et ils m'accompagnent comme un cadeau .

                  La main de celle que j'aimais
                   
                  Douce , douce comme un pardon

                   Comme un oiseau au mois de mai

                   Palpite encore dans ma maison .


 .....peut se conjuguer aussi au masculin , amies et amis de coeur.

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 27 Juillet 2013 à 13:24:16
coucou Dan

un énorme merci pour cette histoire, passe un bon w-e
bisous
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 29 Juillet 2013 à 23:40:40
       Tabarka_ Tunisie _ Hotel Morjane  _ 1970

  Il n'y avait qu'un seul hotel sur la plage de Tabarka , sur la cote nord de le Tunisie , près de la frontière algérienne . Un hotel tout neuf , une plage toute propre et moi , tout jeune.....
  Odile , toujours en quete de compagnons , était " tombée en amour " de Said . Un grand et pur amour , plein de calins , de mamours de papouilles , et de grands coups de langue!
  Said c'était un bébé dromadaire ( on dit chameau , là bas ....)de quelques mois , dont la mère , une travailleuse , promenait les touristes, surtout allemands , le long du rivage.
  Or , un jour qu'on suivait le bord de mer , Odile à la recherche de coquillages , et moi des derniers phoques , qui survivaient sur les rochers , à quelques encablures , on vit le petit Said s'approcher , avec crainte , le museau en l'air , se dandinant , curieux mais prés de s'enfuir si l'on tentait une approche brusque ....Odile tendit la main , bien à plat et il vint la renifler , puis lui envoya un coup de langue , qui la trempa jusqu'au coude ! .....Et ce fut le Coup de Foudre ! " The" coup de foudre ! A rendre jalouse sa mère , qui gagnait sa croute , mais qui gardait un oeil attentif sur son rejeton ....Le chamelier s'approcha , sortit les mains des manches de sa djellabah , et cérémonieusement , ota son chèche rouge , faisant ainsi luire son crane rasé de frais au soleil :
  - Ti veux acheter Said , et li ramener en France ?
 -  Non , mais on est devenu copain ! Said ?
 -  Oui , Said , et la maman Fafa ! Said , déjà il t'aime !
 Franchement , je me voyais mal revenir avec ce bétail là ! A Boulogne , je n'aurai meme pas su ou le garer !

 De ce jour , et durant les trois semaines de notre séjour , Said ne quittait plus Odile , et la suivait partout ! Quand elle allait se baigner , il l'accompagnait jusqu'au bord de l'eau , et blatérait avec désespoir si elle s'éloignait du bord !
 - Vas pas là ou t'as pas pied !!! lui criait il ( ben , évidemment que je parle le chameau couramment , tiens ! ) C'était devenu tellement rituel que toute la plage attendait , sous sa paillote , les facéties de Said et Odile , l'attraction , quoi  .......

 Il ne voulait des caresses que d'elle , et n'acceptait meme pas que je m'approche ! Odile , comme à son habitude faisait , au buffet de l'hotel , dès le petit déjeuner , ample provision de victuailles diverses , ce qui réjouissait fort le chamelier :
 - Il va devenir un éléphant , si tu lui donnes tout çà à manger !
  Odile "arrosait" aussi le chamelier , mais Fafa , la mère refusait tout contact !
 - Elle est jalouse ....disait elle en rangeant soigneusement ce que la Fafa s'obstinait avec acharnement de gouter !
 - Tant pis pour toi ! çà en fera plus pour les autres !
 Bon , on peut s'étonner qu'Odile discutait avec les animaux comme elle l'aurait fait avec moi , mais je l'ai vue engueuler des objets qui refusaient de se plier à sa volonté , et de les prévenir que s'ils refusaient d'accomplir la tache assignée " ils ne perdaient rien pour attendre " !
Et , en général , ils terminaient leur vie en mille miettes , au fond de la poubelle !!! c'est que je connaissais l"Odile" par coeur , moi !
  Prenant de plus en plus d'assurance et de confiance , Said venait se coucher près de notre paillote , et restait là , couvant Odile d'un regard amoureux , ses quatre pattes repliées sous lui ............
 J'ai gardé une photo des deux tourtereaux , l'une enlaçant le cou de l'autre...........

 Un matin , notre voisine , sur la plage , voulut absolument offrir une friandise à Said , qui détourna la tete , dédaigneux ....
 Dépitée , la dame regagna sa paillote puis se dirigea vers la mer ...à peine avait elle parcouru dix metres , que voilà le Said qui se léve et se dirige vers la serviette de bain de la malheureuse donatrice . Et je le vois revenir triomphalement , tenant entre les dents , le grand chapeau de paille orange de la baigneuse ! Odile n'avait rien vu , occupée à ses mots croisés , mais quand je la prévins du vol caractérisé  accompli par son protégé , elle se leva pour tenter de récupérer l'immonde galure de notre voisine , Said , croyant qu'on allait jouer , se mit à cavaler sur la plage , et disparut avec le fruit de son larcin , derrière une dune , ou se tenait sa mère ...
  - Ils sont tous les deux en train de boulotter  le "capiau" ! faut dire qu'il est drolement tarte son chapeau !
 .......peu de temps aprés , la dame revint , et se mit en quete du couvre chef..........
 Perplexe , elle arriva vers nous , tout sourire :
 - Fous afez pas fu mon japeau, matame ?
 L'air étonné , Odile avec dans la voix un accent de sincérité , et un grand sourire innocent , désigna le coté opposé à la fuite de Said:
 - Il y a eu un gros coup de vent , par là !
 ...Et la dame partit à la recherche de son chapeau, d'un pas alerte !
 - Quand meme , t'exagères !
 - Ooooh , de toute façon , elle va s'arreter à la frontière !

 Said ne fit sa réapparition que le lendemain , frais comme un gardon!
 - Ouf ! mon gentil Said ! je croyais que tu étais malade , moi , à force de manger des saletés !

  Notre teutonne voisine avait acheté un nouveau chapeau , encore pire que l'autre ! Meme Said n'en n'a jamais voulu !

 En quittant le Morjane , Odile prit l'adresse du chamelier , qui nous écrivit pour nous donner des nouvelles de Said .....Je dus envoyer la photo du couple séparé , mais je me demande si le Said l'a gardée ?


 Nous ne sommes jamais retournés à Tabarka , et je vous raconte cette histoire , car hier , en rangeant des photos , j'ai retrouvé Said et Odile , avec , au dos de la photo , au crayon , cette simple phrase : O+ Said , mon gentil petit chameau , 1970 .

 Si le Paradis existe , je vous dis pas le cirque que je vais trouver là haut , le jour ou je vais me pointer !

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 30 Juillet 2013 à 09:07:38
coucou daniel,
merci odile,  de la haut,  tu m'as envoyé une peu de gaieté ce matin en ce jour si pénible pour moi.
merci dan
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 02 Août 2013 à 20:11:00
Les Saintes _ Guadeloupe .....( suite )
 
  Notre chambre donnait sur la mer , à flanc de falaise ,au milieu de la végétation qui descendait , exubérante jusqu'à la plage . Le soir , après diner , nous contemplions les lucioles , qui se pourchassaient dans la nuit , les males faisant des appels de phares pour attirer les femelles ....on a rien inventé !

 Un soir , tandis que je lisais , allongé sur le lit, Odile s'affairait dans la salle de bain .

 L'hotel Bois Joli , à l'époque , ne disposait pas de " l'air con " , comme l'appelait Odile , et les fenetres étaient grandes ouvertes , apportant des parfums d'épices et de mer salée .

 Tout à coup , un grand barouf dans la salle de bain , et je vis Odile sortir , sautant comme un cabri , traverser la chambre , ouvrir la porte d'entrée , sortir , la refermer à la volée ! ...ah , oui , j'ai oublié de vous signaler qu'elle était complètement nue ! nue de chez nue !
 Elle se tenait donc dans le couloir ou s'ouvrait toutes les autres chambres ....
 Je jetais un coup d'oeil dans la salle de bain , m'attendant à devoir livrer un combat mortel contre  Alien ou Predator !
 Se cognant contre les murs , avec un froissement d'ailes , un impressionnant papillon deuil , de l'envergure d'un moineau , entièrement noir , s'efforçait de retrouver la sortie ....
 Bien entendu , la phrase fatidique et traditionnelle me fut lancée , à travers la porte :
 - Fais le partir , et le tues pas !
 Courageusement ( ben oui , quand meme , c'était un sacré morceau ! ) je m'armais d'un verre et d'une feuille de papier pour coincer le monstre , mais celui ci me passa au dessus de la tete , vrombissant tel un hélicoptère d 'Apocalypse now....et s'enfouit dare-dare dans les plis d'un rideau , près de la fenetre .
 - Il est parti ?
 - heu ...oui, tu peux revenir !
 Odile passa le bout du nez par l'entrebaillement de la porte , inspectant , méfiante , tous les coins ( visibles ) de la chambre , puis se décida à rentrer ! Juste à temps : un couple montait se coucher , en discutant à mi-voix ......
  Comme je lui faisais remarquer que sa tenue aurait pu choquer des yeux chastes ( quoi que ...) , elle me répondit , les sourcils froncés:
 -  Hého! t'as vu s'il est gros ! ...Et puis je m'en fous , "ils" en auraient pas perdu la vue !
 J'ai craint , tant que le couple ne pénètre dans leur chambre , que le papillon ne refasse son apparition , car Odile n'aurait pas hésité à reprendre la direction du couloir !Heureusement , il n'en fut rien...
 - Fermes les fenetres !
 Je ne fus tranquille qu'une fois la lumière éteinte et Odile endormie ....
 Le lendemain , je défis délicatement les plis du rideau : le papillon ronflait aussi , mais je l'envoyais à l'extérieur , et il disparut dans les frondaisons d'un grand bois-bandé ( c'est un arbre ... )

 De ce jour , je crevais de chaud , les fenetres fermées tous les soirs ....aussi , pour me raffraichir , je bus deux ou trois planteurs , et le plus rigolo fut que je vis , j'en suis sur , des étoiles bouger dans le ciel , ce soir là !
 - C'est pas le ciel , c'est le plafond et les lucioles !  c'est moi qui boit et c'est toi qu'est saoul ! mon pauv' gars , tu tiens pas le coup !
 - Oui , je vais freiner sur les planteurs : demain , un seul , et toi ?

 ....Mais elle dormait déjà !

Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 02 Août 2013 à 23:20:56
 :) ;) ;) :) :) merci dan
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 03 Août 2013 à 18:53:28
coucou dan,

je compte bien lire plein de souvenirs d'odile et de toi, à mon retour de vérona,
alors, au travail  :) :)
bisous
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 03 Août 2013 à 20:48:31
Chère Sylvie

Tout d'abord , je te souhaite un beau voyage à Verona , ville que je ne connais pas ( en Italie , il y a les mangeurs de polenta _ dans le nord _ et les mangeurs de spaghettis plus au sud ....les italiens aimaient se chambrer là dessus ...). Je connais la Toscane , et Rome , pour ma part .....et je sais cent recettes de pates ! environ.......

 J'espère trouver d'autres histoires à raconter , mais je vais manquer de munitions ! et puis , il y a des histoires que je garde pour moi , pour nous ....mon petit jardin secret , tu vois  ?

 Je t'embrasse , et à bientot

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 03 Août 2013 à 23:39:05
 coucou Dan,
 :) :) :) :) :)
je connais bien l'italie vu que je suis d'origine italienne de par mes parents, mais pas dans le nord , verone, et le lac de garde je ne connais pas, par contre,  venise, florence, rome je connais, j'aime l'italie particulièrement "fano" ma petite ville balnéaire ou j'ai passé mes vacances étant petite

a bientôt
bisous
sylvie
ps : si tu passes par la lorraine je te ferai la polenta alla salciccia, ou des lasagnes, ou des niocchis, ou des tortelles, bref des pâtes faites maison
pour te remercier des tes belles histoires
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: coeur le 03 Août 2013 à 23:46:13
Sylvie,
je ne raconte pas de belles histoires ...... mais j'aimerais bien gouter tes lasagnes !  :-*
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 04 Août 2013 à 02:42:09
 bonsoir Sylvie , beaucoup de points communs :

Mon père : romain , mon grand père : Abbruzzes , ma grand mère : Florence , et je passais une année sur deux les vacances en Toscane ( Follonica ) .... à quand un concours de pates ? una spaghettata ! Fano , c'est pas très loin de San Marino ? j'ai une bonne amie là bas , qui te fait un tiramisu à tomber!  
       bon , tout çà m'a donné  faim , je me ferai bien deux pates , moi ....

  Amitiés , et merci , je retiens ton invitation .....( en passant par la Lorraine...avec ma fourchette ! )

  Dan





 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 05 Août 2013 à 23:23:08
Les Réveillons......

Quand j'étais tout petit ....c'est bien simple c'était hier ! si , si , je me souviens très bien : les bus avaient une plate forme , dans le métro il y avait des premières et des secondes , la Caravelle commençait ses premiers vols , et la DS étonnait tous les français ! La télé n'avait qu'une chaine , et le midi je me dépechais de rentrer du lycée pour écouter "signé Furax " ...
 Et puis venait le réveillon de la St Sylvestre .
 Traditionnellement , il y avait des huitres , de la langouste ( de Bretagne ! ma mère y tenait...) et des amis ...beaucoup d'amis ! Maman disait que si mon père n'avait pas invité tous ces pique assiettes on aurait pu s'acheter _facile_ le chateau de Versailles !
 Des italiens , et des "généreuses " italiennes , genre Fellini , si vous voyez ce que je veux dire ....
 Mon père possédait cette rare faculté de tomber toujours sur des cas .... des chanteurs d'opéra ratés , qui ne possédaient qu'une chemise , un étrange assemblage de deux poignets et du col , le tout maintenu en place par une série de ficelles qui courait sous la veste ! d'un énorme gigolo spécialiste des bijoux , qui avait , un jour de beuverie , fait une friture des poissons exotiques que sa maitresse , propriétaire d'un restaurant dans le quartier de l'Etoile soignaient avec amour , d'un artiste peintre qui ne peignit toute sa vie que l'ile d'Oléron , et d'un vendeur de gadgets qui ne fonctionnaient qu'une seule fois...Nous autres , les enfants , on rigolait bien à écouter leurs exploits , tous inventés , mais qui nous faisaient rever ....Et puis , vers minuit , arrivait le clou du spectacle : il signore Gaetano C. ingénieur de l'aéronautique italienne , mais qui , n'ayant aucune confiance dans les avions à réaction , s'amenait tous les ans par le train ! Communiste convaincu , et le plus honnete homme que j'ai connu , il sortait de sa valise , des tas de victuailles : saucisses de foie , nougats , amaretto , pates fraiches , tomates en boites , un vrai trafic ....
- J'ai passé de la nourriture pendant tout le fascisme , je vais pas me dégonfler devant trois douaniers , non !  ...traduit de l'italien , bien sur ....
 On faisait un boucan de tous les diables , on sortait chianti sur chianti , , on terminait par la "zuppa inglese " , un dessert moelleux surmonté de meringue .....Les femmes délassaient leur corsage , les hommes relachaient les bretelles , un film , je vous dis ! une comédie à l'italienne , drole et bonhomme à la fois . Convivialité absolue ! On installait le phono , un Pathé Marconi , et çà dansait jusqu'à plus d'heure ...

 Vers trois heures du matin , les hommes se regardaient.........l'un lançait , timidement :
 - je sais pas vous , mais moi , j'ai comme un creux ....
 -oui , reprenait un autre , je mangerai bien deux pates !....
 - juste pour digérer !
 ....Et c'était reparti ! Pour une tournée de "aglio e oglio " , pates arrosées d'une sauce vite prete , d'ail et d'huile d'olive .
 Nous , les enfants , on était couché , et ma mère ralait , car le midi du premier janvier , mes grands parents amenaient une bouteille de Monbazillac , pour accompagner la blanquette , spécialité de ma grand mère . Mon grand père , lui , tel un magicien , tordait des rouleaux de sucres filés avant de les couper en berlingots sur la plaque de marbre ....
 Je comprends maintenant pourquoi ma mère semblait fatiguée !

 Aussi , parce que , évidemment , on se payait mon frère et moi , une "crise de foie" carabinée !
 Ce qui étonnait toujours mon père :
 - çà doit etre la cuisine bretonne !......

 Je sais pas vous , mais moi , tout de suite , là , j'ai pas faim .....quoique deux pates ....
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 06 Août 2013 à 10:26:21
Je ne mets pas de commentaires Daniel... Mais sache que je lis chacun de tes "beaux souvenirs"...
Martine, amie de coeur
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 07 Août 2013 à 01:40:35
Cher Dan

L'italiano vero!!!! les femmes, le soleil et la" bouffe"!!!

je t"aime du rêve tous les soir et comme je te l'ai toujours dis ,très bien écrit.....

Bisous.

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 13 Août 2013 à 21:19:42
coucou Dan,

 :) :) :)
merci
bis
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 23 Août 2013 à 00:21:49
Bonjour Dan,

Alors !! que fais tu, nous sommes là, tu sais à attendre , tes histoires avec Odile.

En vacances??

reviens vite.

Bisous.

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: arnage le 28 Août 2013 à 15:14:15
Je pense Dan que tu as dépassé ton quota de congés, alors maintenant il faut revenir sur le forum au plus vite car nous ici on sèchent ! ! !

Michel.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: germinou le 02 Septembre 2013 à 16:00:47
Beau bonjour les amis/es.. :D

Je ne viens plus que très rarement sur tld.. mais sachez que je ne vous oublierai jamais.. ;)
Et malgré tout, je pense à vous souvent!!

Grosse bise à chacun d'entre vous.. :-* :-* :-* :-* :-* :-*
Amitié Sylvie ;)  :D :D
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 09 Septembre 2013 à 23:34:45
  " ....Quand je ne serai plus là , continues de vivre , et fais gaffe , je te surveillerai ! "

 Un an déjà....Et ce fichu 15 septembre qui approche .

 Alors .....L'écriture pour ne pas sombrer , vos réponses pour encourager ce fil à se perpétuer, et vos remarques gentiment attentives.
   Si je vous ai fait connaitre Odile c'était pour qu'elle continue de vivre, avec son amour et son humour , sa joie d'exister très simplement , et pour échapper à ce silence , cette solitude .....
 Ce forum m'a beaucoup aidé ,et je m'y suis fait des amies (is) qui m'ont apporté leur soutien quand cette séparation qui nous déchire tous devenaient trop intense , trop insoutenable ....je vous serai toujours reconnaissant et je ne vous oublierai pas .....

 Aujourd'hui , j’arrête d'écrire ( en partie parce que je suis à court d'histoires ) , mais ce fil reste ouvert , et j'espère que d'autres viendront y déposer des petits morceaux de leur vie ....Moi , je ne peux plus , je sens qu'Odile lâche ma main , ou moi la sienne , je ne sais .....avec infiniment de tendresse ...je la garde en moi , comme un oiseau blessé .

  Mais à l'occasion , si un souvenir remonte à la surface je reviendrai .

    Être seul, c'est être en mauvaise compagnie disait Ambrose Bierce , l'auteur du dictionnaire du Diable , mais le sablier du Temps a continué de compter ses grains de sable , et j'ai compris qu'il me fallait continuer ma route , sans elle .L'espoir n'a pas "fui vaincu vers le ciel noir ", non , je sens repartir cet organe bizarre qui bat dans nos poitrines , un muscle , parait il ?......Une sensation inattendue , imprévisible , inespérée est venu le ranimer , et mon défibrillateur a des yeux très doux.....

 Une autre histoire à vous raconter , peut être , un jour .......

 Daniel
Titre: Re : Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Tinou le 09 Septembre 2013 à 23:54:01
  " ....Quand je ne serai plus là , continues de vivre , et fais gaffe , je te surveillerai ! "

 Un an déjà....Et ce fichu 15 septembre qui approche .

 Alors .....L'écriture pour ne pas sombrer , vos réponses pour encourager ce fil à se perpétuer, et vos remarques gentiment attentives.
   Si je vous ai fait connaitre Odile c'était pour qu'elle continue de vivre, avec son amour et son humour , sa joie d'exister très simplement , et pour échapper à ce silence , cette solitude .....
 Ce forum m'a beaucoup aidé ,et je m'y suis fait des amies (is) qui m'ont apporté leur soutien quand cette séparation qui nous déchire tous devenaient trop intense , trop insoutenable ....je vous serai toujours reconnaissant et je ne vous oublierai pas .....

 Aujourd'hui , j’arrête d'écrire ( en partie parce que je suis à court d'histoires ) , mais ce fil reste ouvert , et j'espère que d'autres viendront y déposer des petits morceaux de leur vie ....Moi , je ne peux plus , je sens qu'Odile lâche ma main , ou moi la sienne , je ne sais .....avec infiniment de tendresse ...je la garde en moi , comme un oiseau blessé .

  Mais à l'occasion , si un souvenir remonte à la surface je reviendrai .

    Être seul, c'est être en mauvaise compagnie disait Ambrose Bierce , l'auteur du dictionnaire du Diable , mais le sablier du Temps a continué de compter ses grains de sable , et j'ai compris qu'il me fallait continuer ma route , sans elle .L'espoir n'a pas "fui vaincu vers le ciel noir ", non , je sens repartir cet organe bizarre qui bat dans nos poitrines , un muscle , parait il ?......Une sensation inattendue , imprévisible , inespérée est venu le ranimer , et mon défibrillateur a des yeux très doux.....

 Une autre histoire à vous raconter , peut être , un jour .......

 Daniel

Tes histoires vont me manquer Daniel... Grandement...

Une pensée particulière,
Une bougie à ma fenêtre,
Ce 15 septembre 2013... Pour toi Daniel, mais aussi un peu pour Odile qu'avec tes récits, j'ai l'impression de connaître un tout petit peu...

Martine
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 10 Septembre 2013 à 00:58:26
Coucou Dany,

Eh bien on peut dire que tu t'es fait attendre!!!!

Si ,j'ai bien lu entre les lignes, un petit coin de soleil vient éclaircir ton ciel obscur jusque là.....

Bon, je sais tout n'est pas résolu, la première année ce profile, dans cet horizon.

Tu vois , je te l'avais dit, un jour ( plusieurs fois même!!!) finalement la vie est une chose curieuse et si précieuse, profites....

Merci pour tous ces récits qui ont accompagnés ma souffrance et m'ont souvent fait rire, merci pour avoir partagés, quelques brides de ton bonheur et nous avoir permit de connaitre Odile.

Je t'envoie toute ma tendresse et un baiser.

Inchallah.....

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: AQUA le 10 Septembre 2013 à 04:02:06
je te souhaite bonne route dany et je sais qu'il y a pleins de bonnes choses  qui t'atttend .
bon vent a toi et ton défibrillateur aux yeux si doux
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 13 Septembre 2013 à 01:48:39
Chers Tinou , Marie , Franca , Samy , je vous envoie toute mon amitié à la fin de cette longue histoire , et vous souhaite bonne route sur un chemin de moins en moins caillouteux......

je vous embrasse

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 13 Septembre 2013 à 01:56:26
Chère Zabou

....Tu avais raison , il faut profiter de tous ces petits ( et grands ) moments de bonheur offerts par la vie.....tu m'en as parlé souvent , avec ton " enthousiasme " habituel ( ! ) . Autant dire que j'ai encore les oreilles qui sifflent: c'est que tu sais me secouer , toi !...........

 Merci et bonne route aussi à toi.

 Je t'embrasse ,

 Dany

 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Manell le 14 Septembre 2013 à 09:14:19
J'écris rarement sur le forum mais je tenais à vous dire, Dan que votre fil m'a tenu la tête hors de l'eau quand je pensais me noyer dans la douleur et avant de rencontrer, sur ce forum également, une amie de chagrin avec laquelle je partage maintenant mes bons et mes mauvais moments pour réussir à avancer sur ce difficile chemin. Bonne route Dan et encore merci à vous et à Odile.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: *Ephémère* le 14 Septembre 2013 à 12:39:42


Cher Daniel,

Qu'il est bon de lire que la vie a placé sur ton chemin un "défibrillateur aux yeux très doux".

Tu le sais, je ne viens plus sur le forum, mais en passant ce matin, je trouve tes messages qui viennent nous dire, que ton ciel, cher ami, est plus bleu aujourd'hui, parcequ'un doux zéphir souffle doucement sur les nuages qui te cachaient le soleil.

Ne sois pas inquiet, nous ne te tiendrons pas rigueur de ce sevrage que tu nous imposes, à nous qui aimions tant le récit de tes merveilleux voyages.
Nous avons fait connaissance avec ton Odile, et sommes partis avec vous aux quatre coins du monde.

Merci à toi, encore et encore, pour cette générosité ;
merci à toi, encore et encore, pour avoir fait de nous ces voyageurs immobiles qui attendions,  le soir venu, avec impatience, de découvrir notre nouvelle destination, les mille aventures et les éclats de rire qui adoucissaient notre peine et nous tiraient des sourires sous la pluie salée.

De tout coeur, je te souhaite le meilleur, et je t'embrasse.

Bien sincèrement.




Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 18 Septembre 2013 à 23:09:18
Chères Éphémère , véro , et Manell ......

Heureux de vous lire , ce soir .Comme vous le savez , rien n'est gagné d'avance , et il faut reconquérir chaque matin l’être aimé ...Nul ne peut dire que ma vie continue : rien ne sera comme avant , c'est sur , et se trace un chemin indécis sur la ligne du fil d'un rasoir ....Si ce que je crois être acquis s'avère instable et finit par s'écrouler , ma détresse s'avèrera incommensurable , je n'ose écrire une seconde mort , et pourtant ....

Je profite de tous les bons moments que la vie m'offre , j'essaye de ne faire aucun projet , de vivre au jour le jour ; nous savons par expérience que demain tout peut basculer ....

Voilà , chers amis à quel croisement du chemin je me trouve aujourd'hui : heureux et angoissé à la fois . Je n'ai pas vraiment peur de finir seul , j'ai peur de finir sans elle .

Je vous embrasse toutes et tous , et je voudrai écrire pour celle qui compte tant pour moi ce simple vers d'Eluard , qui ne vous chasse pas de mes pensées , bien sur:

 " Je suis si près de toi , que j'ai froid près des autres "

 Je pense à tous ceux qui m'ont écrit ( Béa ...Kika ...Dominique ...Tititou...Lydia...Sylvie...) et qui me tiennent chaud au cœur . Vous me dites que mes petites histoires vous ont aidé à vous tenir la tete hors de l'eau ,  d'éclairer votre nuit d'un fanal  : moi ,elles m'ont permis de survivre , et de trouver , peut être ... un bonheur , auquel je n'ose encore croire ! A la grâce de Dieu , comme dirait ma chère Zabou .

Le chemin est étroit , mais si je sens ta main , et un sourire bienveillant , venus du Pays des Songes , je continuerai.....

Un dernier adieu , , un grand merci , et , qui sait , peut être à bientôt .

 Daniel
 
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 19 Septembre 2013 à 01:26:01
coucou dan


je suis heureuse pour toi sincèrement

sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 21 Septembre 2013 à 01:50:11
Cher Samy
Non , je ne zappe aucun de vous , mais la vie parait me tirer vers des horizons plus clairs . Je n'oublierai jamais votre amitié , jamais . Sans vous , mes amis (es) de cœur , je partais vers des rivages sombres , des récifs acérés qui déchirent les chairs , je n'aurai peut être même pas survécu....Je pense , et même j'en suis certain , que l'humour m'a sauvé , et que nous avons partagé des moments paradoxalement euphoriques de gaité .....de rires , oui , de rires !  Jamais je n'aurai cru écrire de tels mots sur un forum tel que celui ci , et pourtant , c'est le reflet de la stricte vérité !

Je reviendrai , si l'histoire de ma vie retombe , ou si plus calmement , il me revient une histoire .....Celle qui s'écrit aujourd'hui pour moi s'annonce belle , mais je ne tourne pas la page , je continue le même livre , en m'appliquant à ce que Eros chasse peu à peu Thanatos , les deux vieux complices inséparables ......
 
A bientôt , ami des bons et des mauvais jours , je t'envoie un signe amical de la main , du bord de mon ile , ou " elle ' m'attend......

Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: djack le 21 Septembre 2013 à 08:14:58
coucou samy,


je suis un peu d'accord avec toi,
bisous
sylvie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: mam'deCath le 21 Septembre 2013 à 10:14:06
Bonjour Dan, à toutes et à tous,

Avant que vous ne partiez vers d'autres horizons vers  d'autres rivages , voire de  nouvelles et merveilleuses  histoires à raconter plus tard.... je tiens à  vous dire que,  dans l'ombre, avec d'autres personnes endeuillées sans doute, j'ai lu vos récits qui, dans ma profonde solitude, mon incommensurable chagrin, ont séché quelques instants mes larmes, ont esquissé un sourire sur mes lèvres, ont fait renaitre en moi souvent une  étincelle de lumière,  moi qui ne sais plus ni sentir le soleil ni voir les paysages ni profiter de la mer,  du sud-est  de la France où j'habite mais où je  suis en "mode survie" depuis 26 mois !

Mille mercis pour cette bienheureuse  halte dans notre traversée du deuil, dans notre indicible douleur.... un généreux et magnifique  partage,  parmi d'autres,  sur ce forum....
Ce forum qui est avant tout un havre où libérer la parole, où exprimer notre souffrance, où desserrer notre angoisse (dans le respect des règles de fonctionnement certes)... c'est en soi  énorme ;  quant à  celles et ceux qui y découvrent  un plus alors tant mieux... Cela dit nous restons des humains avec nos multiples facettes que le deuil ne gomme pas pour autant,   toutefois notre dure épreuve nous façonne, nous rend, pour beaucoup d'entre nous, plus humbles, plus compassionnels,   notre regard se veut  plus indulgent et bien que nous ne soyons pas toujours d'accord avec tout ce qui se dit - nos différences obligent-   nos attentes se font moins exigentes. Cette traversée du deuil, qui s'impose à nous, nous  conduit inexorablement à un éprouvant travail sur soi, plus ou moins long, pour réussir à émerger un jour !

Ce jour est venu pour vous, vous voilà prêt Dan pour une autre tranche de votre vie, puissiez-vous découvrir et goûter de nouvelles joies, riche et fort de tout ce qui a précédé... Je vous le souhaite de tout coeur....
N'oubliez pas votre carnet de bord....

Très chaleureusement.
Mj


Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: AQUA le 21 Septembre 2013 à 23:46:21
nous t'accompagnerons bien volontier dans ce beau voyage ,bon vent mon cher dany.avec toute mon amitie
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 02 Février 2014 à 00:31:02
Bonsoir Dany,


Sans nouvelles,je sais que tu vas mieux , même bien peut être , je voulais te dire à la fermeture de ce forum( peut être ne le sais -tu pas?) combien tous tes voyages avec Odile ont adoucie ma peine, au plus fort de celle-ci, combien j'attendais chaque soir, que tu veuilles bien écrire tes récits.

Combien j'ai attendu que tu finisses de manger ( et tu mangeais tout le temps!!!), combien, cette " nuit noire" que tu nous as offert alors, a pu nous rassembler et combien d'entre nous se sont rencontrés par le biais de ce fil.

Je voulais te remercier d'avoir si bien su, alors ,remplir , ma solitude, ma souffrance, cette douleur, sans véritable nom, et aussi tous ceux qui comme moi,ont activement participé , qui m'ont réconforté et que j"espère avoir pu aidé.

Des amitiés sont nées de tous ces voyages.....

Nous avons beaucoup pleuré, mais nous avons ri aussi, sans ce forum, peut être... n'aurions nous pas survécu aussi bien...

Nous avons connu la disparition de la "POUBELLE", ce fil qui a disparu aujourd'hui, mais qui reflétait si bien, notre état d'esprit à tous, puis ce fut "nuit noire" reléguée au " bac  sable" mais que nous pouvons encore relire et quelle émotion!!!!

Ensuite tu as ouvert ce fil, et nous avons tous été plus sages, tes souvenirs nous ont transportés à l'autre bout de la planète , le rêve , le rire, l’émotion, tu nous les as offert chaque soir.

Merci, mon ami, merci à tous ceux qui étaient là.....

Je sais que ton présent est ensoleillé, je te souhaite bonne route, et comme toi je souhaite que beaucoup de ceux , qui nous ont alors accompagnés suivent le même chemin.

Je t"embrasse.

tendresses.
zabou

Titre: je vous serre 3 fois la main ! gardons contact ?
Posté par: tititou le 05 Mars 2014 à 15:00:26
merci Dan et zabou, merci à tous pour les liens d'amitié qui sont nés à travers ce fil, ce fil rouge reliant pour l'éternité l'âme de ceux qui s'y sont connectés ....
A tous je souhaite le meilleur. tout plein de positif et beaucoup d'amour. l'essentiel pour avancer, pour vivre et se reconstruire... l'amour en amitié, lien si solide qui nous a sauvé ....
bises bizzzz à tous ... je vous envoie mon petit nuage avec son coin de ciel bleu qui s'étend de jour en jour....

et 3 fois la main pour vous dire que je vous aime... et que je tiens à vous, mes amis mes frères et soeurs de coeur

a ceux qui souhaite garder contact avec moi : tchoupi78@live.fr

tititou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: zabou le 07 Mars 2014 à 23:52:16
Ma Tititou,


Quel bonheur de te lire , et surtout de comprendre que le ciel pour toi s’éclaircit, petit à petit.

Je pensais que plus jamais nous ne pourrions venir sur ce forum, mais voilà, nous sommes là, et j'ai besoin de tant en temps, de venir lire ou répondre , de conserver ce lien qui nous unit, malgré le soleil, qui pour moi aussi commence a à enjoliver mes jours.

Je t'embrasse fort et te serre 3 x la main.

A bientôt au fil.

zabou
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: dan43 le 13 Mars 2014 à 22:59:13
 Heureux de vous retrouver !

 Le temps que je tourne le dos et crac ! plus de forum ! Et même pas eu le temps de dire "ciao" .......

 Enfin , le voilà rétabli , et je passe vous faire un petit coucou amical , aux anciens de la " classe 2012" , ainsi qu'aux nouveaux , hélas .

 Puis je vous dire que peu à peu , le ciel s’éclaircit , que la douleur reste vive , mais se fait moins souvent ressentir , que de nouveaux horizons apparaissent , qu'on ose "y croire " , que la vie continue , tenace , chevillée au corps , qu'on peut encore aimer , sans jamais oublier ?  Je n'y croyais pas , je me voyais trainant cette douleur sans fin , interminablement .....et puis le destin a mis sur ma route celle qui est venue , le cœur lacéré , par un chagrin égal ....et nous avons réappris à rire , à comprendre , étonnés que le bonheur existe encore , que l'on compte pour quelqu'un  , et que peut être , peut être , on peut envisager faire des projets.....un cadeau tombé du ciel ? allez savoir !

 Un beau souvenir ? j'en ai déjà tout plein de nouveaux beaux souvenirs  , mais chut ! ....... elle a posé ses doigts sur mes lèvres ......alors je me tais !

 Bonsoir Tititou , Zabou , Ephémère : j'ai vu vos posts , et je ne vous oublie pas .  Et mon plus doux souvenir à tout ceux qui me liront . Donnez de vos nouvelles , et surtout ne perdez pas espoir : tout peut arriver , même du meilleur ....

 Daniel
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Régine le 22 Mars 2017 à 04:41:28
Îl m'est venu un souvenir qui m'a fait sourire et que j'ai le goût d'écrire..

Apres 5 ans de traitements de chimiothérapie, ..on savait que la maladie gagnait du terrain..et la chimio n'avait plus d'effet mais il restait un espoir..un nouveau traitement mais fallait que mon conjoint soit porteur de tel gène. Et qu'il soit <<sauvage >>et pour le savoir il fallait faire une biopsie pour prélever dans une métastase du foie un échantillon des cellules.

Une journée difficile ..besoin de transfusion de plaquette lors de l'opération..10 heures à l'hôpital..vraiment difficile

L'opération se passait à Québec..et les analyses en laboratoire à Montreal..ça prenait plus d'un mois d'attente les résultats
.
Ça faisait 25 ans que l'on vivait ensemble alors, on decide de se marier...un super mariage..c'était tellement plaisant..sur le bord d'une rivières avec nos familles et quelques amis et nièces..on etait quand même une soixantaine. On est en 2013.
On était tellement bien,il faisait beau..on était heureux..les yeux brillants..dans les moments présents.

La semaine d'ensuite , on recevait le résultat de l'oncologue..dans la salle d'attente , nous on était encore sur l'effet de la noce..on montrait nos photos. Finalement,m.on entre dans le bureau..pi là..on voyait bien que l'oncologue patinait , savait pas trop comment nous annoncer le résultat..îl finit par nous dire...que les cellules cancéreuses s'était perdues entre Quebec et Montreal.

Mon mari et moi..on se regarde et ensemble..on part à rire..et là, on riait..c'était tellement surréalisme..Comment ça..les cellules ont disparu entre Quebec et Montreal...on s'attendait à une réponse positive ou négative mais pas à celle-là.
Et là, on se met à faire des farces..du genre ..<< c'est sûr qu'elles sont sauvages, parce qu'elles sont dures ã attrapper>>
Et je me rappelle que pendant tout le trajet du retour, deux heures 30..on avait ri tout le long.

J'oublierai jamais ce moment..l'oncologie nous regardait d'un air ahuri....on aurait eu mille raison d'être en colere..c'est comme çi, on était dans l'acceptation totale...des cellules qui disparaissent entre Quebec et Montreal..hé ben..on aura tout vu.

Alors, fallait recommencer la biopsie..mais attendre deux mois....on recommence...on attend les délais..on a enfin le résultat, on entre dans le bureau de l'oncologie....croyez-le ...pour nous faire dire qu'ils avaient encore perdues les cellules.
À Quebec..elles sont bien identifiées..à Montreal..îl n'y en a plus.... Que peut-on faire contre cette réalité..on est resté ben  zen.

J'aime penser à ce moment qui peut sembler tragique dans les faits ..îl ã fallu reprendre encore pour une troisième fois cette biopsie avec tous les delais et pendant ce temps la maladie progressait..mais c'est à ce moment-là qu'on a été mon cher mari et moi
Tellement dans une espèce d'état de sérénité ...on y croyait pas trop à ce nouveau traitement..on savait vers quoi on se dirigeait..et on voulait comme profiter de tous les instants...notre complicité
C'est en revenant qu'il m'a dit...<< je ne veux pas que tu écrives que je suis decede suite à un long combat..tu écrira<<...J'ai bien vecu ma vie parce que j'ai fait ce que j'aimais>>. C'est pour moi un beau souvenir parce que c'était un moment tellement tendre et vrai. Je te le promets que je lui ai répondu.
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: qiguan le 22 Mars 2017 à 14:58:45
très émouvant !
amicalement
Titre: Re : Racontons nos beaux souvenirs
Posté par: Mononoké le 22 Mars 2017 à 19:00:42

mes larmes sont montées en te lisant, Régine,
 c'est beau ce que tu viens d'écrire,
c'est beau ce que vous avez partagé
merci,