Auteur Sujet: Thom ...  (Lu 4497 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 345
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #30 le: 22 Octobre 2018 à 00:50:53 »
Après avoir lu le texte "la perte d'un enfant" j'ai aussi pensé à toi kiné et à ton fils Thom.

Oui, il est très beau ton rêve, il me parle bien ....
Je trouve qu'il s'accorde avec cette phrase de Maxia : "la douleur de t'avoir perdu n'affecte pas le bonheur de t'avoir connu"

avec tendresse  :-*
Catherine


Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2497
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Thom ...
« Réponse #31 le: 27 Octobre 2018 à 08:42:27 »

Novembre

La forêt se défait de ses belles couleurs,
 Dans le froid du matin quelques rêves s’accrochent,
 L’automne se consume et l’hiver se rapproche,
 Le temps s’écoule avec une extrême langueur…

Au long sommeil la vie semble se résigner ;
 Tandis que l’horizon timidement s’allume
 Des écharpes de givre et des manteaux de brume
 S’enroulent tout autour des arbres dénudés.

Silencieusement s’évapore la nuit,
 L’amertume grandit au fur et à mesure ;
 Novembre est là, qui décompose la nature
 Et qui provoque un si mélancolique ennui.


Isabelle Callis-Sabot
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Kiné

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #32 le: 28 Octobre 2018 à 01:01:02 »
Deux ans déjà …
Deux ans seulement …
 
Le temps est une chose étrange, s’écoulant tantôt d’une lenteur méthodique, appuyant sur chaque seconde où le manque de mon fils se fait si douloureux et intense, et tantôt à la vitesse de la lumière, quand son souvenir est si précis et si proche, quand je me contenterais simplement de lui demander s’il avait passé une bonne journée s’il passait la porte en lançant son « Salut la famille ! », comme il le faisait chaque soir au retour de ses cours…
Deux ans donc qu’il nous a quittés, suite à ce stupide accident, si évitable, ce premier samedi de la semaine de la Toussaint 2016, d’une manière si absurde que nous n’en revenons toujours pas et n’en reviendrons sans doute jamais…
 
Thomas était ce genre d’enfant qui, dès tout petit était d’une grande curiosité, construit les « pyramides d’Egypte » à 2 ou 3 ans avec ses duplos, vous demande à 3 ou 4 ans pourquoi le ciel est bleu, débordant d’énergie depuis toujours, fou de sports en tous genres, adorant la musique, de tous styles, jouant de la guitare, de tous genres aussi, de la guitare acoustique à l’électrique à l’espagnole..., hypersensible et attentif à sa famille, ses amis et plus généralement, au monde qui l’entoure, passionné, par tant de choses, dernièrement c’était la permaculture et l’univers... passionné mais zen, il se dégageait de lui une force tranquille, une grande sérénité... zen et bourré d’humour, un humour très second degré, parfois caustique, mais parfois carrément premier degré... un amoureux, de la vie et des autres en général, quelqu’un qui apaisait, rassurait... et pourtant parfois au bord des larmes en évoquant le jour où nous mourrions, il espérait le plus tard possible... à la fois léger et profond, abordant d’ailleurs avec nous (mais la question concernait ce que nous souhaiterions pour nous-mêmes ...) la question du don d’organes, « au cas où »..., rêveur... mais rêvant de choses simples comme de soirées avec ses amis, de vacances avec sa sœur, lorsqu’ils auraient, tous deux, plus tard, des enfants...
Une « tête brûlée », de ceux qui, à d’autres époques, ont fait de grandes découvertes, ont découvert l’Amérique, ont marché sur la lune, ou se sont conduits en héros, pas par idéal, mais juste par goût de l’aventure... et tant mieux si ça sert un idéal... il avait des valeurs aussi : l’amitié, la loyauté, la générosité, ardent défenseur du féminisme et des droits de l’homme...
Je savais depuis qu’il était petit qu’il aurait un destin « hors normes », j’espérais bien-sûr tout-à-fait autre chose, tout en redoutant quelque chose de tragique... mais finalement, jusqu’au bout, sa vie aura été une aventure... 
J’aurais tant de choses à vous raconter de lui, tant d’anecdotes drôles, touchantes, ou les deux à la fois. Peut-être qu’un jour, j’aurai envie d’écrire tout cela, si la peur qu’il soit oublié finit par m’être plus insupportable que la douleur de me replonger dans tous ces souvenirs…
 
Mais aujourd’hui, j’ai envie de vous raconter et de laisser mes pensées errer avec légèreté sur son « après » …
 
Thomas était généreux … il était donc évident, une fois écartée toute chance qu’il nous revienne un jour, que, quelle que soit la douleur d’imaginer notre fils dépecé, nous n’avions d’autre choix que d’accepter qu’il soit donneur d’organes.
Pour moi, ce fût et c’est encore une source d’apaisement, certes maigre, aucune autre vie ne valant plus la peine que celle de mon fils. Pour mon mari, ce fût et c’est encore un déchirement terrible.
 
Il y a quelques mois, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur ce qu’étaient devenus ses reins et son foie, non pas, surtout pas d’ailleurs, connaître l’identité des receveurs, je ne voudrais pour rien au monde entrer en contact avec eux, mais savoir de quelle manière et jusqu’où ses reins et son foie avaient voyagé, s’ils avaient pu finalement être transplantés, et si les receveurs n’avaient pas rejeté leurs greffes. J’avais besoin de connaître l’histoire de mon fils, ou des « bouts » de mon fils jusqu’à leur fin ou, plutôt, jusqu’à leur « nouvelle vie ».
J’ai donc pris contact par email avec la coordinatrice de la transplantation de l’hôpital Erasme où le prélèvement des organes s’est fait, avec un peu d’appréhension tout de même, la crainte de ne pas avoir de réponse ou de recevoir une réponse du type « on ne peut rien vous dire Madame ».
Il n’en fût rien : je suis tombée sur une dame qui a pris du temps pour faire quelques recherches et me répondre, avec beaucoup d’humanité et de tact.
J’en sais maintenant un peu plus et, en ce qui me concerne, suffisamment.
Les deux reins de Thomas sont restés en Belgique pour deux adultes : une femme et un homme en ont bénéficié, ce qui leur a permis de récupérer une qualité de vie proche de la normale.
Son foie est parti, en urgence, par avion en Autriche pour être greffé à une jeune fille de 15 ans.
A défaut bien entendu de me consoler, cela me met un peu de baume sur le cœur de savoir qu’une jeune fille de 15 ans a pu bénéficier du foie de mon fils, qu’à quelques milliers de kilomètres, pendant que nous nous faisions plus que douloureusement à l’idée que la vie de notre fils s’arrêtait, d’autres parents commençaient à croire que celle de leur fille allait pouvoir reprendre... inquiétudes et sentiments en miroir ... comme c’est étrange ...
J’aime l’idée que son foie ait voyagé, dans l’urgence et la fébrilité, par les airs pour s’installer à des milliers de kilomètres, dans un autre pays, une autre culture, lui qui était tellement ouvert aux autres... 
 
Et puis cela m’amène quelques pensées romantiques, peut-être absurdes, peut-être pas tant que ça…
 
On considère que ce qui fait la personnalité d’une personne, c’est son cerveau, que les autres organes, finalement, c’est de la mécanique ou quelque chose comme ça. Mais un foie, un rein, ça sécrète toute une série de molécules indispensables à notre bonne santé, peut-être certaines d’entre elles peuvent influer sur l’humeur, le caractère…
Depuis la mort de Thomas, il m’est arrivé de traîner un peu, lors de fin de soirées ou débuts de nuits particulièrement mélancoliques, sur des forums de témoignages de personnes ayant été transplantées : j’y ai retrouvé beaucoup de gratitude et il semble que de nombreuses personnes greffées s’impliquent dans des projets sollicitant leur générosité. J’espère que les trois personnes ayant bénéficié des dons de Thomas, à leur tour, mèneront une vie où la générosité occupera une grande place… ce serait, en quelque sorte, reprendre le flambeau qu’il ne peut plus porter lui-même… Peut-être qu’en offrant une partie de lui-même à ces 3 personnes, il les a changées, au plus profond d’elles-mêmes, qu’elles sont devenues meilleures, que leurs vies et leurs comportements sont désormais influencés par mon fils ? Peut-être que de cette manière, sans être là, il continue quand-même un peu d’avoir une influence positive sur ce monde ?
 
Thomas rêvait de connaître un jour LE grand Amour, celui qui vous nourrit toute une vie, celui qui vous donne des ailes, celui pour lequel vous êtes prêt à tout donner, celui avec lequel vous partagez tout. Ce qui est certain, c’est qu’en tant qu’individu complet, il ne connaîtra pas cela. Et, s’il n’a pas donné sa vie pour cette jeune fille, ce qu’il lui a donné de lui lui permet néanmoins d’être en vie… Thomas n’aura jamais d’enfant, mais, si un jour cette jeune autrichienne devenue femme a des enfants, ce sera un peu grâce à lui, parce que son foie sécrètera tout ce qu’il faut comme facteurs de coagulation et autres molécules pour prendre soin d’elle et de ses grossesses… n’est-ce pas cela être parent : prendre soin de ses enfants ?
 
Alors, voilà, ces pensées romantiques ne me ramèneront pas mon fils, ni d’ailleurs ne me rendront plus supportable le fait de l’avoir perdu, mais en cette semaine de la Toussaint, horrible et si triste anniversaire de sa mort, j’ai pourtant une pensée émue pour ces 3 personnes qui, sans avoir jamais connu Thomas, vivent désormais avec lui en permanence, pour ces parents autrichiens et leur fille qui, eux, doivent, comme nous, penser avec effroi à cet automne 2016 et remercier le coup du sort qui a amené notre fils sur leur chemin… Je suis certaine qu’ils ont aussi une pensée émue pour lui et pour nous ces jours-ci… forcément…
 
Pour finir, juste une petite citation que j’ai trouvée, il semble qu’elle soit attribuée à Albus Dumbledore (Harry Potter à l'école des sorciers) :
« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus. [...] C'est comme d'aller se coucher à la fin d'une très très longue journée. »
« Le bonheur que l’on a vécu ou partagé nous appartient pour toujours. » Pièce Constellations de Nick Payne
❤️❤️❤️

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 345
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #33 le: 28 Octobre 2018 à 02:02:26 »
Beaucoup d'émotions !

Beaucoup d'émotion en découvrant un peu plus Thomas, ton fils, son tempérament, ce qu'il aimait, ses valeurs, avec toute sa sensibilité ... (un jeune beau, d'une profonde humanité )
Beaucoup d'émotion en  pensant aux vies préservées grâce et avec lui,
Beaucoup d'émotion où dans ce que tu écris ton immense amour pour ton fils est "au-dessus" de ton chagrin pourtant si terrible,

En te lisant, cette impression de retrouver ton fils en ce que tu es, toi ....
Et c'est vraiment très, très beau ...

Je ne sais comment te dire à quel point ce que tu écris apporte, m'apporte ...
Je te souffle des bulles de tendresse et de douceur
Catherine

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1754
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #34 le: 28 Octobre 2018 à 11:38:58 »
Thomas était une très belle personne, talentueux et très aimé.
Il est certain qu'il a changé la vie de ces personnes. Quel plus beau cadeau peut-on faire, quand on pense que les personnes transplantées mais aussi toutes leurs proches ont la chance de poursuivre leur vie ?
L'effet papillon...

Beaucoup de tendresse pour toi, Kiné,  pour Thomas et toute ta famille.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1418
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #35 le: 29 Octobre 2018 à 20:03:47 »
Kine
Ma lecture m’a fait vivre un peu celle de ton fils merci à toi
Je ne savais pas qu.on pouvait avoir des nouvelles après une greffe c.est bien je comprend que ça t’es fait du bien
Mon fils est mort la nuit du 31 oct au 1 nov alors la Toussaint .......
Il nous a pas donné  a décider pour une greffe il s.est envolé avant  ....,,
Douces pensées

Hors ligne Kiné

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #36 le: 30 Octobre 2018 à 08:14:24 »
Merci à vous 3 pour votre soutien.
Moi aussi je vous envoie de douces pensées,
Kiné
« Le bonheur que l’on a vécu ou partagé nous appartient pour toujours. » Pièce Constellations de Nick Payne
❤️❤️❤️

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 160
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #37 le: 30 Octobre 2018 à 10:12:48 »
kiné
thomas était sans doute une très belle personne élevé par de très belles personnes
écrire peut être aussi une bonne idée, lui redonner vie à travers l'écriture et être lu par des gens qui seront touchés par son être et son histoire
à chaque fois que je lis des témoignages des récits sur la vie de ces personnes disparues, je les emporte un peu avec moi, chacun de nous les fait vivre en soi
CE que je vous avez fait du don d'organes est superbe, sa vie aura permis d'en sauver mais aussi et je comprends bien votre propos, d'être encore en vie à travers eux, leurs actions, leur vie
Vous avez tout mon soutien, nous pensons fort à votre enfant solaire
katrin

Hors ligne Kiné

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #38 le: 30 Octobre 2018 à 11:08:16 »
Merci Katrin
« Le bonheur que l’on a vécu ou partagé nous appartient pour toujours. » Pièce Constellations de Nick Payne
❤️❤️❤️

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2497
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Thom ...
« Réponse #39 le: 30 Octobre 2018 à 20:20:40 »

Kiné,

Je suis de tout Coeur avec toi et ta petite famille...
Quel magnifique hommage et quel merveilleux texte écrit pour Thom ! j'ai pleuré... trop d'émotion !
En ce moment, je n'ai pas les mots... je les attends... ils vont venir...

Je pense très fort à toi...

Amitié, Solidarité.
Tendrement.

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2497
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Thom ...
« Réponse #40 le: 01 Novembre 2018 à 08:02:44 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2622
Re : Thom ...
« Réponse #41 le: 01 Novembre 2018 à 13:57:02 »

Hors ligne Kiné

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #42 le: 01 Novembre 2018 à 15:02:57 »
Merci  :-*
« Le bonheur que l’on a vécu ou partagé nous appartient pour toujours. » Pièce Constellations de Nick Payne
❤️❤️❤️

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2497
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Thom ...
« Réponse #43 le: 01 Novembre 2018 à 17:12:59 »

"Des fleurs, des parfums, de belles choses, de la douceur, de la douce mélancolie... que nous souhaiter d’autre ? Tendres pensées pour toi Frederico  :-*" kiné


Merci Kiné :-*

"que nous souhaiter d'autre ?"... En pensées d'Amour avec Thom... que tu sois unie et réunie avec ta fille et ton mari...

Serrez vous les coudes... vous êtes plus fort ensemble ! ;) :) :-*


Amitié, solidarité.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

En ligne couette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Thom ...
« Réponse #44 le: 02 Novembre 2018 à 19:13:09 »
Mon fils est partit le 22 octobre dernier et ma vie n'a plus de sens...31 ans ; est-il normal que la vie arrache à des parents le sens de leur vie ? je veux juste rester dans mes souvenirs et mes pensées