Auteur Sujet: Comme toujours dans la vraie vie !  (Lu 8258 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1604
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Comme toujours dans la vraie vie !
« le: 30 Septembre 2016 à 15:40:58 »

Comme toujours dans la vraie vie
 

Certains soirs,
 en poésie,
 il y a des poèmes qui ne parlent plus
 fatigués par une trop longue journée de travail
 on a envie de leur dire : allez ailleurs raconter vos histoires
 de désespoir ou d’amour fou ou de n’importe quoi c’est pareil,
 allez ailleurs je suis fatigué.

Certains soirs dans la vie il y a des hommes qui ne parlent plus.

Parfois en poésie,
 on n’a plus envie
 ni d’amour ni d’espoir
 juste de fermer les yeux et dormir.

Arrive alors, en poésie
 qu’ouvrant au hasard une page
 explosent quatre vers comme un volcan,
 un sourd-muet en pleurerait
 retrouvant la parole
 un désespéré sa joie de vivre.

Il arrive que dans la vie, parfois, des hommes
 explosent.

Il est vrai que
 toujours, en poésie
 rire rêver pleurer :
 un seul et même mot.

Comme toujours.
 Dans la vraie vie.

Villebramar, 2016
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #1 le: 07 Novembre 2016 à 13:05:02 »

     Figurez-vous, chers Mexicains, que je viens de pondre un petit poème en qqs minutes !
     Orfila, je t'en dois l'inspiration née de ton post de ce matin à 10h22 sur ton fil "Parler avec Lui ? Mon Amour est où ?"
      ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
     "Si en claquant des doigts
mon intérieur dérangé
pouvait hop hop faire des piles bien ordonnées
et que
le placard de ma cervelle
pouvait un peu moins déborder

je dirais youpi youpi youpi...."
     ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
     Et ... je le mets ici car c'est la poste restante des Seychelles, des Galapagos, des Feroé ... voire d'îles désertes mal desservies ...

                                         Tiroirs tiroirs.
                                         ^^^^^^^^^^

                                D'abord le tiroir des clés
                                Celles pour entrer, pour fermer
                                D'abord faudrait les trier
                                Trouver quelles utiliser.

                                Le tiroir des lendemains
                                S'ouvre sur vides écrins
                                De velours et de gros lin.
                                Peu de rangement besoin.

                                Le tiroir des souvenirs
                                Déborde de vie et de rires
                                Où s'emmêlent nos soupirs
                                Mais le refermer est pire.

                                Le bric-à-brac des humeurs
                                Ne s'ordonne pas en ces heures
                                Où la sagesse nous écœure
                                Où notre courage est leurre.

                                Dans le tiroir à oubli
                                Se déposent les non-dits
                                Et les cent origamis
                                Des parcours jamais choisis.

                                Le tiroir des libertés
                                De double-fond empesé
                                Paraît facile à gérer
                                Mais il peut nous avaler.

                           ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.

                              C'est tout chaud, sel, poivre, bon appétit!


                               
                               

Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #2 le: 09 Novembre 2016 à 14:15:59 »

               Et le tiroir à idées
               Il est tout empoussiéré
               De projets abandonnés
               Comme souliers dépareillés.

               ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ complicité mexicaine, M.

               
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #3 le: 09 Novembre 2016 à 15:23:34 »
" Dans le tiroir à oubli
                                Se déposent les non-dits
                                Et les cent origamis
                                Des parcours jamais choisis."

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #4 le: 24 Novembre 2016 à 10:32:08 »

    Comme toujours dans la vraie vie, sourd la Poésie, entendez ...
    Approchez-vous ... carpe diem ...

    Je crois que voici encore un tiroir qui s'ajoute à mon dressing spirituel ...
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

    Le tiroir de la mauvaise foi
    Serrure en langue de bois
    Un foutu sacré fatras
    Saturé d'abracadabras.

    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

     Heu ... j'ai failli le mettre en "spiritualité" athée ...
     schocking or not schoking, that is the question ...
     Je pose la question à Caramel: il s'en fout, voluptueusement et tendrement étendu sur mes jambes ...
     Sans foi, mon Caramel ? Attendez l'heure des croquettes, hihi !
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #5 le: 24 Novembre 2016 à 12:52:50 »

    hihi, comme j'ai choisi de joindre à ma lettre PAPIER, s'il vous plaît, à ma petite Betty nièce de 18 ans qui entame ses études de médecine à la lointaine grande ville ...
    ce poème "Tiroirs tiroirs", hihi,
    je lui ai ajouté au crayon, alors que j'ai copié à la main bien sûr, le reste au stylo, vous savez, l'objet sripteur à plume de métal et recharges d'encre noire utilisé au XXème siècle ... une strophe POUR ELLE, cette petite bombe d'intelligence et de beauté intérieure ...
  ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
   
      Dans mon tiroir à Betty
      Sa petite robe vichy
      En taille deux ans et demi
      Temps qui passe n'a pas tout dit.
      ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ tata M.
 
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #6 le: 02 Décembre 2016 à 10:58:07 »

    Comme toujours dans la vraie vie,
    Je n'attends que poésie ...
   
     Un homme était en enfer, au charbon, noir de suie ... transpirant, étouffant, crachant ... rechargeant le feu sans plus y croire ...
     Nous avons parlé un peu ...
     Puis il est parti, me laissant ce fort beau poème, et son prénom.
     ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                                         Un pseudonyme,
                                         un mot de passe.
                                         Les cœurs se cassent,
                                         Bruits anonymes.

                                         Vouloir, pouvoir:
                                         ils se confondent.
                                         De désespoir,
                                         ils se morfondent.

                                         Soleils-écrans,
                                         claviers errants,
                                         phrases dédales,
                                         fil lacrymal.

                                         Pauvres gargouilles:
                                         guetteurs lassés,
                                         quêteurs chassés.
                                         Notre peau rouille.

                                         Jamais trop tard,
                                         nous dit le fruit
                                         de nos hasards.
                                         Quel usufruit ...

                                              Vincent.
                                      ^^^^^^^^^^^^^^
                                 
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #7 le: 02 Décembre 2016 à 11:30:59 »
Pauvres gargouilles que nous sommes ... désespérées dans notre solitude si peu aérienne ... mais nous avons le mot de passe pour les mots qui passent ...

Passeurs de mots ...

Avec toi


Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #8 le: 21 Décembre 2016 à 13:30:19 »

    Aïe ! Comme toujours, quand la vie vous inspire des poèmes,
    c'est qu'ça va mal ...
    Si tout va bien, on se fait pas chier avec des conneries pareilles,
    on vit,
    youpie, blabla ! Pirouette, tralala ! Galipettes et tracas !
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                                 A toi toujours aimé.

                                Son talon transpercé
                                Mon Achille est tombé ...

                                Il est mort au combat
                                A peine commencé.

                                Comme font un deux trois,
                                Les blessures ont porté

                                Leur projet dur et froid,
                                Et les torts sont vengés,

                                Pour la fureur des lois,
                                Pour l'insigne sensé.

                                Son souvenir en moi,
                                Son absence exaltée,
                                Me coupe de mes choix,
                                Et mon cœur consacré
                                S'y plaint bien à l'étroit
                                Face à son sang versé ...

                                Ce mal-avoir me ruine
                                A un cheveu de rien,
                                Mon talon se patine
                                A user le mot vain ...

                                Parcours fléché piétine
                                Effaçant le chemin ...


                                ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #9 le: 25 Décembre 2016 à 10:43:53 »

    Comme toujours dans la vraie vie, j'ai envie de continuer de rigoler

    AUSSI !

    Alors je partage avec vous une de mes dernières découvertes en matière d'humour, la meilleure perle est à la fin, le super moit-moit,
    cuite de rire ...
   Parce que c'est la vie aussi, parce que nos disparus aimaient bien rire ...
   C'est pas la vie c'est le paradis ... on peut bien s'en prendre une tranche, non ?
   Bisous à tous, M.
   https://www.youtube.com/watch?v=-xgwd5kLiDY
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #10 le: 01 Janvier 2017 à 12:35:47 »

   "La mira fuerte" ...

    C'était dans l'émouvant documentaire sur Picasso qui m'a émerveillée, il y a quelques jours ...
    Vous allez me dire "Titine, on s'en fout de ton tocard de Picasso"!
    Ben ... il a vécu pas mal de deuils terribles, vous savez ... enfant, une de ses sœurs est tombée malade et a agonisé sous le toit familial ... il a perdu son meilleur ami Apollinaire, fragilisé par sa blessure de guerre ... puis son premier grand amour, emportée par la grippe espagnole ... tout ça, tout ça ...
    Mais il a choisi de ne pas renoncer à "la mira fuerte", ce regard fort, ce regard en face, intérieur et droit, et vivant envers et contre la bêtise, la cruauté, la fatalité ...
    Il y a tant d'horreurs qui veulent nous faire baisser ce regard, le travestir, le tuer ... le moquer ...

    Pour Nouvel-an, je vous souhaite de tenir "la mira fuerte" ...
    De garder ou retrouver votre regard fort sur les êtres et le monde ...
    C'est sincère  et sans mièvrerie aucune ... Titine.
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #11 le: 12 Janvier 2017 à 15:00:26 »

                              Ne m'aime pas.

        Ne m'aime pas, essaie plutôt de boire
        A la source des mots, à la source de toi ...
        Mes regards, étaient bien dérisoires
        Oublie et pour toujours, ne te retourne pas.

        Ne m'aime pas, force le désespoir,
        A la force des bras, surtout, et pas pour moi !
        Je m'en vais, pour mille autres départs ...
        Qu'importe donc pour toi, tu peux, tu comprendras ...

        Ne m'aime pas, trouve le moyen de feindre
        La joie tremblant de froid, la joie qui n'est plus là.
        Je ne puis de couleurs douces peindre
        Ce ciel noir déchiré, qui signe nos trépas.

        Ne m'aime pas, et laisse-moi rejoindre
        Ce retour d'autrefois, à la source de moi ...
        Inutile, pour toi de te contraindre
        A rester près de moi, je suis parti déjà ...

                             ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #12 le: 06 Février 2017 à 15:47:12 »

                         La feuille blanche.
                         ^^^^^^^^^^^^^

                 Elle s'est retirée d'un trait-
                 Lasse, en pâture au concret
                 Et aux soupirs sans visage.
                 Quand bien tout je te dirais ...
                 Tout recule au bord des pages.

                 Des brides je rassemblais,
                 Courant pour nouer des vœux,
                 Et chiffonner les apprêts
                 D'indisciplinés cheveux.
                 Quand bien tout je te dirais,
                 L'amour est anthropophage ...

                 Des veines poussent déjà,
                 Ailleurs, et loin de nos bras,
                 Trachées charriant le lait,
                 La blanche sève suave ...
                 Et tout cela tu le sais,
                 Et encore bien davantage.

                 Quand bien tout je te dirais
                 Rassemblant tout mon courage ...
                 N'oublie pas: pour moi, tu es,
                 Et ma faim je te partage.

                 ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #13 le: 11 Février 2017 à 20:40:20 »

    Qu'est-ce que c'est, au fond, la poésie ?

    C'est quand, épuisé, on peut plus continuer son chemin,
    et que c'est le chemin qui nous continue ...

    Tout blindage a cédé, sensibilité à nu,
     consentement passif ...
    Vie passe à travers moi car j'en peux plus ...
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2116
Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Réponse #14 le: 16 Février 2017 à 10:53:59 »

   Ah, j'ai un peu pondu, y'était temps !

   Mon papa le petit Jeannot se demandait bien ce qu'il avait pu gaffer pou avoir pondu un'fille ainlà qui n'ècoutait jamais rin.
   t'as ben réson, papa, c'est toudjou bon pou quiqu'c'est ...
   Sacré Jeannot ... bisou, tout petit papa ...
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                                        Vitrail.

   Il n'y a plus de je, il n'y a plus de plainte
   La solitude n'est que la moindre des atteintes

   Si jamais tu m'emmènes, si toujours je t'emmène,
   entendre une mélodie, c'est le monde endormi ...

   En mode gris à demi, demi-ton tu souris,
   L'instant soudain tu fuis ... là où je t'ai compris.

   Atteindre ce sommet gravé d'ingratitudes,
   Nos corps parfumés des sucs de la plénitude ...

   Quand l'amour a fini, sa taille accidentelle
   Fracture nos oublis, ces hôtes exceptionnels ...

   Le temps se pose aussi en gestes routiniers,
   Ces anneaux corrompus, ces trop faibles alliances,

   Par les sombres terriers où nos cœurs fatigués
   Déçus par le jour nu, honorent d'allégeance

   La nuit, friche de sang repue, de joies décomposées,
   Qui mène notre instinct aux grandes transhumances.

   
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.