Auteur Sujet: mon fils a choisi de partir...  (Lu 16953 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #15 le: 16 Août 2011 à 22:50:13 »
Bonsoir
Moi cela fera 4 mois le 22, mais j'ai l'impression que c'est de plus en plus difficile.
Moi aussi, toutes ces petites choses me manquent... mon fils vivait encore avec nous et j'ai eu beaucoup de mal à ranger sa chambre et surtout à changer ses draps... J'y suis parvenue mais c'est vrai que tous ces petits riens, comme vous dites, fouiner dans le frigo en arrivant, descendre la nuit pour grignoter, dévaler l'escalier 4 à 4 en pestant contre le chauffeur du bus toujours en avance... Bref, un rien nous ramène en arrière et nous fait souffrir.
Je ne sais pas si je suis courageuse de reprendre si tot mais mon médecin n'est pas très coopératif à ce niveau. Je crois qu'il pense que travailler va m'aider à tenir debout mais pour l'instant c'est la fatigue qui prend le dessus et je n'arrive plus à rien... Je suis comme un sac vide, incapable d'avancer comme avant et de tout faire dans une journée et je n'ai qu'une envie, c'est rester chez moi et me laisser aller à pleurer et me reposer. Si je ne me sens pas mieux dans les jours qui viennent, je crois que je vais retourner le voir... je suis épuisée !! il va falloir qu'il l'entende. mais c'est vrai qu'au début cela m'aidait...
Je vous comprend et je ressens comme vous cet immense chagrin dans mon coeur comme si c'était comme un océan de tristesse dont on ne voit pas la ligne d'horizon...
Gros bisous à toutes les mamans tristes
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne soprano

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #16 le: 20 Septembre 2011 à 00:20:03 »
BONSOIR ANGELIK

TA PEINE ME BOULEVERSE CAR COMME TOI MON PHILPPE EST PARTI CE 15 AOUT 31ANS° POURKOI? IL AVAIT 1 TRAVAIL QUI LUI PLAISAIT DES PARENTS  2 TITES SOEURS QUI L'ADORAIENT ET VOILA IL DECIDE DE PARTIR EN NOUS DISANT JE VOUS AIME MAIS JE N'EN PEUT PLUS
DE QUOI PHILIPPE TU NE POUVAIS PLUS ? QU'EST CE QUI NOUS A ECHAPPE DANS CE BON VIVANT TOUJOURS SOURIANT?QU'EST CE QUI A BIEN PU DECLENCHE 1 TSUNAMI PAREIL CHEZ NOS JEUNES QUI AIMAIENT LA VIE ?OU EST LE SECRET SI LOURD A PORTER ET QU'ON A PAS VU VENIR? COURAGE COURAGE AVEC LE TEMPS !! QUEL COURAGE ?ON NE PEUT PLUS AVANCER ?QUEL TEMPS IL A PASSE ET LE MEILLEUR EST DERRIERE .QUAND JE ME LEVE IL ME FAUT 2 HEURES POUR REAGIR
JE TE SOUHAITE MEILLEUR MORAL QUE MOI ,NE M'EN VEUT PAS J'ai si mal,
REMETS TOI TU ES JEUNE RELEVE TOI LE TRAVAIL PEUT AIDER SI TU AS DE BONNES COLLEGUES
JE t' EMBRASSE EN ECOUTANT TONNERRE DE BREST DE NOLWEN LEROY

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #17 le: 20 Septembre 2011 à 08:58:06 »
Bonjour Soprano
C'est exactement ce que mon fils a dit, je vous aime mais je n'en peux plus, j'abandonne... Et je me reproche tout le temps de ne pas avoir vu à quel point il était mal. Quelquefois, il s'enfermait dans sa chambre et je le sentais dépressif mais le lendemain il repartait en super forme avec ses copains et allait faire une pétanque ou un foot... Comment aurions nous pu prévoir qu'ils allaient nous quitter... Ils ont tout fait pour le cacher et je suppose que ton fils à 31 ans ne vivait plus chez toi, c'est donc encore plus difficile de voir.
Je crois qu'ils étaient déjà dans la dépression et qu'un évènement les a fait basculer complètement. Je reste persuadée à cause de quelques détails, que mon fils n'était pas sur de le faire (vêtements, lettre cachée...) et je trouve ça terrible de me dire qu'un petit rien aurait pu tout changer...
Je suis en arrêt maladie pour quelques temps et cela me fait du bien de me poser et de pleurer quand j'en ai envie. Après, on verra bien...
Ta peine et ta détresse sont normales, c'est si proche. Et il faut la dire et l'évacuer. Nous sommes là pour ça.
Pleurer, crier, écrire... Tout ça permet de tenir. toi aussi tu es jeune et ta famille est là. Accroches toi à ceux que tu aimes.
Je t'embrasse très fort
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #18 le: 20 Septembre 2011 à 18:00:52 »
Bonjour à toutes,

Moi aussi mon fils est parti à 31 ans en nous laissant une longue lettre dans laquelle il dit qu'il nous aime, que c'est dur de partir sans se dire au-revoir, mais qu'il n'en peux plus de la vie...mais POURQUOI??? Il avait un travil, des amis, une famille qui l'aimait et qu'il aimait, nous restons là, sans comprendre, il va y avoir 3 ans le 20 octobre....

J'ai mal au ventre, je sens cette boule au ventre et dans la gorge qui revient à l'approche de cette date anniversaire, comme c'est difficile! même si il y a des jours meilleurs avec le temps qui fait son travail, la douleur est là, tapie au fond de moi, prête à ressurgir et à m'envahir, étouffante, obsédante...

En lisant vos messages, je me demande pourquoi ces jeunes, à l'aube de leur vie adulte, décident de tout quitter, sans mesurer la douleur de ceux qui restent, car la leur était sans doute insupportable, mais pourquoi? et surtout pourquoi ne rien dire ?  mourir seul, de façon violente, la vie leur faisait donc si peur?

De tout coeur avec vous toutes et tous, qui restez comme moi, avec votre chagrin, vos questions et malgré tout l'envie de continuer à vivre, même si c'était mieux quand ils étaient avec nous sur cette terre...
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #19 le: 21 Septembre 2011 à 00:18:58 »
Accrochez vous Mariej
Cette vague d'angoisse et de tristesse arrive mais elle va passer. Il faut y croire. On le doit pour notre famille et pour nos enfants partis qui ne voudraient surement pas qu'on se laisse aller.
Accrochons nous les unes aux autres pour tenir le cap.
Je vous embrasse. De tout coeur avec vous
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #20 le: 21 Septembre 2011 à 09:22:45 »
Merci Angelik,

C'est vrai qu'il faut s'accrocher et que nos enfants ne souhaitent pas que nous soyons tristes, mais cette date anniversaire, comme c'est difficile, l'impression de repasser par tous ces moments douloureux, cette bombe qui a explosé au milieu de nos vies, quel travail après pour déblayer et y voir plus clair;
certains jours je vais mieux et je stimule mon entourage, mais là, c'est moi qui flanche, encore une vague de douleur énorme à traverser, je m'accroche et c'est vrai nous nous accrochons les unes aux autres ! Merci de tout coeur!
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #21 le: 23 Septembre 2011 à 11:45:57 »
Pas de quoi Mariej, on est là pour se soutenir. Et c'est vrai, quel confusion dans notre tête. Tout s'emmêle. C'est un sacré bazar là dedans !!

Hier, ça a fait 5 mois que mon fiston nous a quitté... C'était dur !! Comme un signe, il y avait l'émission "toute une histoire" où des parents parlaient de leur enfant parti à l'aube de leur vie. C'était touchant et poignant, J'ai pleuré et ça m'a fait du bien.
Puis j'ai écouté le texte de Grand Corps Malade "J'ai pas les mots" (http://youtu.be/QdOJS_sT09Y) qui exprime bien notre chagrin... tout ça peut paraître morbide mais j'ai besoin d'exprimer ma peine comme pour la patiner.

Ce matin, je suis allée dans le petit bois où il s'est envolé. J'avais le ventre noué. J'ai "encore" pleuré puis j'ai vu arriver un petit écureuil  qui a tourné autour de moi et s'est approché à environ 2m. Je l'ai regardé sans bouger sauter d'arbre en arbre dans les rayons du soleil. Cela m'a apaisé et fait sourire. Il y a un moment que je voulais y aller sans oser le faire. ça m'a pris comme ça... Je ne regrette pas.

Bon, voilà, je voulais pas vous casser le moral, juste vous dire que nous ne sommes pas les seules... et que nous nous comprenons.
J'aimerai devenir un jour comme cette maman dans l'émission qui parlait de son fils avec un sourire et un visage tellement resplendissant et serein... il faut croire que c'est possible. On va s'y coller et s'accrocher. Haut les coeurs les filles !!
Coeurdialement. Angelik "Marquise des Anges" (qui délire un peu mais je pense pas que ce soit grave...)
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #22 le: 26 Septembre 2011 à 14:27:28 »
bonjour  Angélik
et à toutes les mamans et papas qui souffrent comme moi du départ volontaire de son enfant  (29 ans) dans quelques jours cela fera un an

A jamais nous serons différentes, coupées en deux une partie fait face et l'autre c'est parfois le chaos, avec l'impression de vivre par cycles. Moi aussi j'ai travaillé au début et puis au bout de 6 mois, la fatigue  était trop importante et je n'arrivais plus à être en phase avec les autres. j'espère reprendre mais...j'ai refusé de prendre les traitements chimiques anti dépresseur etc ;car ils sont responsables en partie du geste de mon fils.
Je lis beaucoup par moment, afin de comprendre un peu ce qui se passe dans leur tête ....Il existe des groupes de paroles, comme l'association Phare enfant parents, Jonathan Pierres vivantes,... pour beaucoup de parents cela leur fait du bien. je n'y ai pas assisté  personnellement car trop loin de chez moi.
quand l'énergie est là je m'occupe un peu de mon jardin,
quand je suis au fond je me dis que mon fils n'aimerait pas me voir comme cela alors je trouve un dérivatif j'écoute de la belle musique, je dessine j'écris afin de redonner de la beauté un peu comme une caresse que je lui ferai....
en parcourant les forums je me rends compte que nous vivons un peu les mêmes émotions, ressentis.
Car l'entourage ne peut comprendre vraiment.
j'espère que ce vide immense que nous ressentons nous pourrons trouver la force de poursuivre et de donner le meilleur de nous mêmes, d'autres y sont parvenus...
et je crois profondément que nos enfants vivent dans un ailleurs où  ils ont besoin que nous nous en sortions....
Courage à vous Angélik et à tous ceux qui vivent ce grand malheur (le suicide est la 1er cause de mortalité entre 18 et 35 ans je crois chez les garçons)
mes sincères pensées :)

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #23 le: 26 Septembre 2011 à 17:35:21 »
Bonjour mélie
moi aussi, j'ai refusé les traitements anti-dépresseurs mais je prends un petit anxiolytique le soir et quand ça ne va pas du tout mais j'espère m'en passer bientôt car j'ai un peu peur que cela ne bloque mes émotions et m'empêche de faire ce fameux travail... Peut être que j'ai tort ou que je me refuse à aller mieux pour ne pas trahir mon fils... Je suis sensée reprendre lundi prochain mais ne sais pas si j'en serai capable. Je verrai ça avec le psychiatre que je vois vendredi... J'appréhende mais tout est tellement confus dans ma tête...
Comme vous, je me sens coupée en deux comme si une partie de moi était partie avec lui, comme si j'avais un pied dans l'autre monde et un dans cette vie. J'essaie de ne pas trop le montrer à mon entourage. J'ai souvent peur de lasser mon mari et de ne pas aider mes deux autres enfants. C'est tellement difficile !!
(le suicide est la 1er cause de mortalité entre 18 et 35 ans je crois chez les garçons : j'ai étudié tout ça les premiers temps et ça me fout en rogne de voir que rien n'est fait pour alerter l'entourage. Si une campagne choc existait disant : Attention, si votre ado passe du rire aux larmes, qu'il abandonne ses études, qu'il s'enferme un jour sur deux... DANGER !!!  J'aurai peut être pu empêcher cette horreur et mieux le comprendre... ou au moins lui dire combien je l'aime et me battre avec lui.
Comment faire la différence entre une grosse crise d'ado et un mal être profond... quand ils refusent toute aide psy ou autre...
Bref, ça serait bien de se préoccuper de ça au même titre que la prévention choc pour les accidents de la route chez les jeunes puisque je cois il y a davantage de suicides que d'accidents dans cette tranche d'âge... On a l'impression d'être complètement seuls et incompris et ça n'aide pas
C'était ma minute défouloir... en espérant que ça va me soulager.
Merci Mélie. Affectuesement
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #24 le: 26 Septembre 2011 à 22:36:00 »
de tout coeur avec vous, oui notre impuissance
et le silence

Hors ligne mh38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #25 le: 29 Septembre 2011 à 13:47:37 »
Bonjour,
juste une remarque  par rapport à votre réflexion sur le suicide : c'est la première cause de suicide chez les 25 - 34 ans (avant les accidents de la route.... C'est incroyable , et aussi effrayant ) . certaines causes sont qualifiées d'utilité publique, mais sur le suicide, je trouve que l'on reste étonnement, étrangement silencieux...Le psychiatre Boris Cyrulnik a rendu également son rapport sur le suicide chez les jeunes ....enfants !!!!! il y a apparemment une quarantaine  de suicides "surs" chez des gamins de 5 à 12 ans...Je ne sais pas ce que vous en pensez, car un suicide  à l'age dit adulte a quelque chose de terrible...mais imaginer que des gosses de cet age là mettent fin  à leur jours, çà dépasse l'imagination.

Hors ligne soprano

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #26 le: 30 Septembre 2011 à 00:28:18 »
BONJOUR
A NOUS TOUS MAMANS DESESPEREES DU GRAND VIDE PROVOQUE PAR LE SUICIDE DE L UN DE NOS ENFANTS IL FAUT QUE L ON SE DISE QUE NOUS NE DEVONS PAS NOUS SENTIR COUPABLES ?C' EST TRES SUBITEMENT QUE LA DECISION SE PREND ET RIEN NE PEUT LES ARRETER ET UNE PSYCHOLOGUE M'A DIT QUE C'ETAIENT JUSTEMENT LES PROCHES QUI NE PERCEVAIENT PAS LEUR DETRESSE DU FAIT QU'ILS FAISAIENT TOUT POUR LA CACHER OU POUR ROMPRE LE DIALOGUE
MON PHILIPPE ME MANQUE TERRIBLEMENT ET JE SAIS QUE MEME EN L'APPELANT TRES FORT IL NE REVIENDRA PAS .IL RENTRAIT TOUS LES VENDREDIS SOIRS VERS 20H ET DEMAIN C'EST VENDREDI JE VAIS L'ATTENDRE JE SAIS
C'EST TRES DOULOUREUX MAIS COMBIEN CELA A DU ETRE POUR LUI POUR FAIRE CE GESTE  IL A BIEN DU SOUFFRIR
COURAGE A TOUS,TOUTES PENSONS A EUX SEREINEMENT QUELQUEFOIS POUR REMPLACER LES VAGUES DE CHAGRIN QUI NOUS ARRIVENT SANS PREVENIR
 AFFECTUEUSEMENT LES MAMANS

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #27 le: 30 Septembre 2011 à 09:48:44 »
Bonjour Soprano
Ton fils ressemble beaucoup au mien. Lui aussi cachait son mal être derrière une façade trop joyeuse par moments ou bien en esquivant toute tentative de dialogue... Et je me reproche de ne pas avoir compris ce que cela dissimulait... Et je pense aussi que mon fils a pris cette décision sous le coup de la colère et de l'impulsivité, tout le laisse penser.
Je vais voir le psy ce soir et j'appréhende beaucoup. Je ne le connais pas et il va falloir raconter depuis le début...
En ce qui concerne les enfants qui se suicident je ne sais pas ce qui peut les pousser à ça, peut être une grande précocité et des situations compliquées... C'est vrai que c'est terrible.
En même temps, je pense que mon fils à peine 20 ans n'était pas non plus un adulte. Il a toujours été très précoce mais pas en phase avec le monde qui l'entourait. Une amie psy m'a dit que souvent les personnes qui se suicident sont très intelligentes...
Bisous à toutes les mamans
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Mélie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #28 le: 30 Septembre 2011 à 16:30:37 »
bonjour à vous toutes et tous
Faire une véritable prévention du suicide de nombreuses associations s'en occupent, mais cela on le sait quand c'est trop tard. je pense que tant que l'on n'est pas touché cela reste tabou et curieusement  tellement banalisé maintenant.
De même peu de psy sont spécialisés dans l'accompagnement de personnes en dépression (avec des idées suicidaires) après un premier appel à l'aide, la famille, compagne ou compagnon comptent pour du beurre, la compagne de mon fils était bien seule, et a cru qu'elle pourrait l'aider à s'en sortir, les psy (3) en tout on été bien légers, dans l'accompagnement
on ne fait jamais participer les familles du moins les informer des risques des anti dépresseurs et anxiolytiques quand  on les arrête trop tôt ou brutalement ce qui fut le cas pour mon fils.
j'ai compris ce qui c'était passé quelques jours après son suicide, en lisant la notice du médicament, j'y ai reconnu alors les signes que présentaient mon fils, (maux de tête depuis quelques jours apathie et angoisses le soir) ma belle fille m'a confirmé qu'il ne prenait plus son traitement, mais comme moi elle ne savait pas les risques d'un sevrage brutal.
alors qu'il suffirait de donner une brochure pour informer l'entourage, lui donner des conseils, des numéros où appeler.
je suis comme vous à chaque fois émue quand on entend que des enfants des ados mettent fin à  leur jour, j'ai l'impression qu'il n'en a jamais eu autant ?
sincères pensées à vous toutes

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : mon fils a choisi de partir...
« Réponse #29 le: 03 Octobre 2011 à 22:59:00 »
Bonsoir Mélie
J'ai un peu tardé à répondre mais week-end pas terrible du tout... aujourd'hui, c'est mieux...
Je suis entièrement d'accord avec vous sur la dépression et le suicide. Manque d'informations, vide total et impuissance,  on ne sait pas vers qui se tourner... et c'est insupportable !! Ce sont des choses incomprises et qui font peur. Pourtant ça peut toucher n'importe qui... Et la prévention, c'est souvent trop tard.
Mon fils était certainement dépressif mais refusait toute aide psy ou médicaments. Donc, je m'y suis collée et j'ai vu une psy pendant 2 ans pour essayer de l'aider mais je n'étais pas sure que c'était de la dépression... Elle m'a aidée à tenir le coup, à vider mon sac et à me rassurer mais pas suffisamment, la preuve c'est qu'il n'est plus là. C'est sur que sans le voir, elle ne pouvait pas deviner mais tellement de signes auraient du l'alerter. Jamais, elle ne m'a parlé de danger. J'avais abandonné 1 an avant car cela stagnait... et que mon fils semblait reprendre le dessus.
Actuellement, je commence un suivi avec un psychiatre qui m'a été conseillé. J'espère que cela va m'aider à comprendre et me soulager un peu. mais rien n'est sur. On verra bien.
Je ne sais pas ce que l'on pourrait faire pour changer tout ça mais j'aimerai pouvoir éviter ce cauchemar à d'autres familles...
Sincèrement
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...