Auteur Sujet: Perdre une maman  (Lu 553 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

nanc

  • Invité
Perdre une maman
« le: 03 Avril 2017 à 13:15:17 »
Bonjour a tous,
                                    Je veux partager avec vous la perte de ma maman, ma meilleure amie, ma vie ! Je suis enfant unique et j'avais une relation fusionnelle avec ma maman mais elle est partie il y a deux semaines et j'ai l'impression de survivre plutôt que de vivre depuis son départ. J'ai beaucoup de difficultés a m'endormir parce que je pense aux deux mois d'hospitalisation précédents sa mort qui ont été difficiles ( infarctus, arret  cardio respiratoire, c difficile , beaucoup d'angoisse et de délirium du a la médication et finalement une pneumonie nosocomiale qui l'a emportée) et tout me fait penser a elle et me fait pleurer. Peut etre que certains d'entre vous sont rendus plus loin dans le processus de deuil et pourront me dire si ca s'estompe avec le temps?

Merci a tous.


Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 523
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Perdre une maman
« Réponse #1 le: 03 Avril 2017 à 21:26:32 »
Bonjour Nanc,
je viens te faire un petit signe d'amitié,
 ta maman vient de partir, tu viens de vivre 15 jours impensables et 2 mois insupportables,
tu as l'impression d'être en survie plutôt qu'en vie, comment peut-il en être autrement ?, c'est si frais.
Je te tends mes bras pou essayer de t'apporter un peu de réconfort, un peu de chaleur
bien tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

nanc

  • Invité
Re : Perdre une maman
« Réponse #2 le: 05 Avril 2017 à 11:13:11 »
Merci beaucoup,
                                          Vos mots d'encouragements m'aident beaucoup parce que je ne peux pas beaucoup me confier a ma famille parce qu'ils sont tout autant dévastés que moi et mes amis ne savent pas ce que je ressens parce qu'elles n'ont pas encore passer par la et je sais maintenant qu'on  ne sait pas a quel point ca fait mal avant de l'avoir vécu.

Nanc.

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1338
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Perdre une maman
« Réponse #3 le: 05 Avril 2017 à 22:02:45 »
Bonsoir Nanc,
Je viens moi aussi, te faire un signe.
Pour te dire que tu n'es pas seule.
Et que tu peux, ici, écrire ta douleur.
Nous tous, connaissons les larmes ;  et le chagrin qui met à genoux.
Alors, ce que nous avons en partage avec toi, nous permet d'entendre et de comprendre ta peine.
Je souhaite de tout cœur que la nuit qui s'avance t'offre le repos dont tu as besoin.
Et un sommeil sans pluie salée sur l'oreiller.
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 523
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Perdre une maman
« Réponse #4 le: 20 Avril 2017 à 00:39:20 »
bonsoir Nanc,
j'ai essayé de te répondre sur ta boite personnelle mais je n'arrive pas à te l'envoyer

tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne comment_faire

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 116
Re : Perdre une maman
« Réponse #5 le: 25 Mai 2017 à 11:41:49 »
Bonjour Nanc,
Oui, nous somme beaucoup à avoir enduré cela. Tu auras encore beaucoup de passages à vide, mais avec des alternances d'éclaircies. Et ces dernières deviendront de plus en plus fréquentes avec le temps. Savoir si tu retrouveras le vrai bonheur après cette épreuve, un jour, ça je ne le sais pas. En tout cas,  à certains moments, dans quelques années, tu pourras vivre disons ... de façon neutre. Pour moi c'est comme ça. Pas de Bonheur avec un grand B, mais une SIMPLE continuation de la vie.
Ces douleurs horribles, au bout du compte, émoussent les deux extrêmes : les autres douleurs que tu vivras seront moins fortes, et les événements heureux seront un peu moins heureux.