Auteur Sujet: Le coeur brisé, au revoir mon papa  (Lu 897 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Chant5

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Le coeur brisé, au revoir mon papa
« le: 10 août 2019 à 16:54:29 »
Bonjour,
Je suis perdue et j aimerais me confier et parler.
Mon papa nous a quitté le mercredi 3 juillet 2019.
Tout aller très bien , papa était toujours actif aimer bricoler jardiner se baladait dans les marchés.  Mais le mercredi 26juin tout s'est écroulé, maman à retrouver papa allonger à terre dans sa pelouse à 21h elle appela l ambulance et cria après le voisin.  Maman m appelle et me dis que papa part en ambulance il a sûrement eu une insolation avec les grosse chaleur et me dis de ne pas m inquiter et ne pas réveillé mon fils.  Et prévient mon frère qui la rejoint.  A l hôpital il n en disent pas plus sauf que papa doit être transférer dans un autre hôpital. Pourtant ce matin la papa allait très bien on a bu une tasse de café ensemble et maman lui dis je part à l enterrement de son beau père qui d ailleurs n a jamais été quelqu un de bien mais pour sa maman elle a été comme elle ne peut pas se déplacer et puis elle allait voir sa maman à la maison de retraite puis elle revenait au bus.
Je suis donc passé lelendemain si maman à reçu des nouvelles mais elle n en avait pas. Je suis donc parti travailler, mais je n arrivais pas a travaillé.  J ai donc appelé l hôpital jusqu a réussir à les joindre, on m expliqué alors que papa à fait un gros AVC et que la moitié droite de son cerveau est morte et il est donc aveugle et sourd du côté droit et paralysée de tout son côté gauche.  Je part vite de mon travail je vais chercher maman et on fonce vite à l hôpital.  Papa est sous machine pour écouter son coeur On voit le médecin qui nous explique que l état de papa est très grave , qu il est arrivé trop tard à l hôpital et qu il n y a que 10pourcent de chance qu il s en sorte avec de grosse séquelles, que les jours qui arrivent seront décisif. Nous bien sûr nous pensons que à ces 10 pourcent papa est un homme fort qui ne se baignait jamais et travailla constamment. Vendredi et samedi quelques petites amélioration papa nous disait oui ou non avec la tête quand on lui parlait et papa lever la main pour dire bjr quand il avait des visites, malgré qu on voyait bien qu il souffrait tellement il bouger dans son lit et toucher constamment sa tête..Et dimanche quand nous sommes arrivés il n était plus dans sa chambre. A l accueil on nous a dit que le médecin la envoyer faire un scanner car son état se dégrader.  Effectivement quand papa est remonté dans sa chambre le médecin est venu nous parler.  Nous explicant que de l eau se mettait dans la bonne partie de son cerveau et que ça compressait.  Qu il n y avait plus de chance possible et pourtant je ne voulait pas y croire.
Le lundi tout plein de médecin son venue nous voir maman mon frère et moi que nous devons mettre papa en soin de confort pour qu il arrête de souffrir..  L hôpital devait avoir l accord de nous trois.. Maman et mon frère on dis oui, je me suis effondrer et je me suis dis si on fait ça il n y a plus d espoir et malgré qu interieurement je savais qu il n y en avait plus je voulais pas y croire.. Mais d autre complication sont arrivés de l eau à ces poumons..  J ai donc donné mon accord pour donner la morphine pour que papa arrete de souffrir.  Ils ont commencé lundi après midi et le mercredi le coeur de papa s est arrêter nous étions tout les 3 près de papa. Plein question en tête pourquoi toi papa.  On t aime tellement, ton petit fils est triste d avoir perdu son papy adoré qui aimait tant joué au sabre lazer avec son seul petit fils.  J ai tellement question en tête, je me sens coupable car je suis passé en coup vent le jour de son malaise vers 15h prendre un courrier sans lui faire un coucou j aurais peut être vu des signes, même si le voisin la vu scier du bois à 16h et un ami à mon frère l aurais vu devant sa porte à 17h. Maman s en veux aussi d etre parti ce jour là, Mon frère ma dis j aurais pu passer aussi j étais en congé.. Je me demande à quel heure à t il fait son malaise combien temps est il rester à terre. Papa a dut beaucoup souffrir.  Tellement de questions sans jamais de réponses.  Papa ton absence est une injustice sans nom...un vide qui fait perdre à la vie tout son sens.  Je t aime tellement.  Comment avancée sans toi. Moi ta fille ta chouchoute qui adorée te taquiner.  Je t aime papa merci d avoir été un super papa et un super papy.  Pourquoi est tu parti si vite.


Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1042
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Le coeur brisé, au revoir mon papa
« Réponse #1 le: 10 août 2019 à 20:47:08 »
Chère chant5...Je peut te comprendre J' ai perdu aussi mon papa en janvier dernier...suite de maladie de Parkinson...un papa toujours actif comme le tien que J' ai vu de mois en mois devenir un autre...jusqu' à ce qu'il ne me reconnaisse plus ..je pense que tu doit garder le souvenir de son activité de sa joie de vivre ..on ne choisis pas sa mort et je te promet qu' après avoir perdu mon mari en seulement un mois il y a 16 mois ...la mort la plus terrible qu' il me reste en mémoire c' est là déchéance de mon papa...mon mari à souffert qu' un mois..il a pu choisir de sa fin...j' ai vécu  deux deuil en l' espace de 9 mois et rien  non rien n' est à la mesure de la peine qu' on a...si tu peux parle nous de lui ..des bons souvenirs .essaie d' écrire tout ce qui te rattache  à lui...ne te fait pas de reproche pas de culpabilité ..imagine que maintenant il est en paix..je sais combien c' est difficile ..combien le manque est profond ...on est vide à l' intérieur et personne ne peut comprendre..garde espoir le temps fera son oeuvre plus ou moins vite la cicatrice restera  ...les questions seront sans réponses il faut accepter même si ce n ' est pas facile.....je suis toujours sur ce chemin et les ornières sont parfois profondes..parles autour de toi  et dans ta famille si tu peux...sur le forum tu vas trouver de l ' aide à tout moment...prend soin de toi et exprimé toi le plus possible....je t ' embrasse biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Chant5

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Le coeur brisé, au revoir mon papa
« Réponse #2 le: 11 août 2019 à 10:52:19 »
Bonjour biche07,
Merci beaucoup pour ton message..
Je t envoie également beaucoup de courage.
Il y a 3 ans j ai perdu ma marraine ça été très dur , un cancer...
Tu as dût vraiment souffrir ton papa et ton mari en peu de temps, comme la vie peut nous apporter beaucoup de souffrance. Courage.
Je pense tout les jours à mon papa et je suis en colère après la vie Je me sens mal et me replie sur moi même du faite je m éloigne un peu de mon conjoint et je n ai pas eu la force de profiter de mon fils durant c est vancance pas la tête à ça.  Je reprends le travail lundi après un arrêt de 5semaines et pourtant je ne me sens pas apte à reprendre mais mon conjoint me la demandé.
Mon papa était et restera toujours une personne formidable, quelqu un d actifs , de très réservé du a son enfance très difficile qui ne nous en a jamais parlé, c est maman qui nous a expliqué.
Des bons moments oh oui j en ai plein la tête , des restaurants  fait ensemble, quand nous avons danser ensemble à mes fiançailles, je ne l oublierais jamais.  Papa nous laisse un immense vide.  Toutes ces moments en tête sont tellement fort et son dans mon coeur.  Mais j ai aussi toutes ces images de lui a l hôpital le voir souffrir avoir peur cela me transperce le coeur..
Quand je vois mes amis qui ont encore leur parents je me dis qu ils ont vraiment trop de chance.
Je pense que les personnes qui ont encore leurs deux parents ne peuvent pas comprendre la douleur immense que l on a , on nous enlève une partie de nous.
Oui tu as raison personne ne peut comprendre et le vide est immense..
Le temps fera comprendre qu il faut quand même avancer malgré que la douleur sera toujours présente.
Merci encore pour ton message qui m'a fait du bien.
Je t envoie aussi beaucoup courage car le chemin est long.