Auteur Sujet: deuil de mon fils  (Lu 930 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne chris27330

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
deuil de mon fils
« le: 25 juillet 2019 à 21:42:31 »
bonjour voila ma situation j est perdue mon fils il y a environ 15 ans le temps n y change rien j est meme l impression que ces de pire en pire je ne vie plus limpression d etre seul au monde plus le temps passe moins je supporte se manque qui a des conseil ou autre

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3037
Re : deuil de mon fils
« Réponse #1 le: 26 juillet 2019 à 03:20:10 »
15 ans...
et la sensation de souffrir plus...
plus seul, plus triste,plus en manque  avec le temps qui passe...

Tu nous dis environ 15 ans...comme si le temps était bloqué sur cette date noire sans qu'elle soit intégrée dans ta vie...
Je crois, je pense ... que le temps lui même et tout seul... ne change rien à notre immense chagrin, c'est le cheminement que nous parvenons à faire qui permet que ça ne soit pas aussi dur à vivre tant d'années après le drame...

As tu été accompagné, aidé par de bienveillantes personnes dans ton entourage pour partage cette souffrance là?
ou un psy qui connait vraiment le deuil...
ou des lectures qui t'ont aidé à comprendre ce que tu vivais?
As tu pu raconter à quelqu'un, même une seule personne ...ce que tu as vécu , en détails... heure après heure...moi, il me semble que ça m'a aidée à cracher mon venin...mais nous sommes tous si différents face à la mort d'un essentiel...qu'on ne peut que témoigner de ce qui nous aide sans en faire du tout un conseil...jamais...

Parle nous de ce fils... si tu peux... et de ce qui est arrivé...nous te liront avec attention et empathie...


Hors ligne Anic

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 211
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : deuil de mon fils
« Réponse #2 le: 26 juillet 2019 à 22:40:23 »
Bonjour Chris,
J entend ta douleur.
Moi j ai perdu ma fille. Depuis c est un combat. Il y a des periodes ou je m effondre, incapable de me lever. Il y a des moments ou je retrouve un peu d energie et ou je m oblige a sortir de chez moi. J ai reussi a me faire quelques amies, mais une seule connait ma peine. L isolement est douloureux car il nous laisse face a nos questions sans reponse.
Tu recherches des aides. Certaines aides convienent aux uns mais pas aux autres, aussi je vais te parler de ce qui m a soutenu et tu pourras peut etre y trouver une piste : la lecture de livres sur le deuil, sur la souffrance, de temoignages de parents, que j emprunte a la mediatheque, cela m a apporte comme une presence comprehensive qui m a guidee. Ce forum que je frequente depuis peu me reconforte par ses echanges tres humains. Il y a quelques mois je suis allee voir une naturopathe pour des complements alimentaires ( vitamines B et autres  ), j ai l impression d etre moins epuisee. J ai vu plusieurs psy, chacun m a apporte un eclairage et m a permis surtout de raconter. Raconter le deces ou dire ce que l on ressent a quelqu un de de comprehensif  et qui ne juge pas, cela nous permet d attenuer cette pression que l on a en nous. Quand je marche dans la nature ou quand je nage, je me sens mieux. Egalement je prend des cours de peinture dans une petite ecole d art municipale. L ambiance y est chaleureuse, c est la que j y ai rencontre une amie tres a l ecoute. Les personnes sensibles a l art sont souvent attentionnees et/ ou recherchent dans l art une voie pour supporter des blessures.  Et puis il y a un but que j ai trouve et dont je te parlerai dans un autre message si tu le souhaites.
Voila une part de ce qui m aide. Je ne sais pas si cela peut te convenir, mais j ai tenu a te repondre Chris pour te temoigner ma sympathie et ma comprehension, car notre combat a nous toutes et tous sur ce forum est semblable.
Courage a toutes et a tous.
Anic
"Gardons vivant ce que nous avons frole ensemble de plus haut" Christiane Singer