Auteur Sujet: SENTIMENTS CONTRE OPINIONS  (Lu 5152 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« le: 25 Juillet 2011 à 07:31:50 »
   Les proches qui ne le sont que par l'appellation,qui n'osent pas ou ne trouvent pas les mots.Le telephone qui sonne moins,et puis souvent,meme s'il sonne,on a (en tout cas j'ai..)souvent tendance a trouver n'importe qu'elle excuse pour se defiler et ne pas aller affronter les amis d'avant,pour qui rien a change,qui sont toujours le meme nombre dans leurs vies...

                   Ce Week end,on m'a propose d'aller a la plage de Beaulieu,comme avant m'a t'on gentiment dit,avec tout le monde...!
J'ai juste eu le temps de dire,on pourrait peut etre aller ailleurs,que je me suis entendu repondre:"Tu sais,c'est juste un lieu,il ne faut melanger endroits et Sandrine"

                   Pas faux cependant,mais si vite dit,si facilement de la part de quelqu'un qui montera dans sa voiture apres que sa femme aura tout prevu,prepare (enfants compris)et penser aussi a tout ce que lui n'imagine pas....

                   Sur cette plage ou nous sommes tellement alle,seuls ou avec les amis,comment aurais je passe ma journee?Comment ne pas rattacher son absence ou sa presence a un lieu ?

                    Alors sur le coup,j'ai pense par rapport a ce copain qui lui,avait pense a moi,quel c..,il a deja bien accepte,voir oublie.

Mais en fait,toute la difference tient dans le fait que :

                    Nous,nous fonctionnons dans les Sentiments,et Eux fonctionnent dans les opinions.C'est ce qui fait je crois,que souvent nous seront en decalage et auront l'impression que les autres s'eloignent,alors que peut etre petit a petit,c'est nous.

                     Dans un sens,heureusement qu'ils arrivent a vivre "normalement"a prevoir des choses et a nous les proposer aussi,sans toujours etre dans la nostalgie,car s'ils etaient completement dans l'empathie forcenee,et pleuraient sans arret sur notre sort (et surtout celui de nos disparus),ou aurait on l'occasion de voir la Vie et d'esperer encore?

                      Ne leurs en voulont pas d'essayer,de faire semblant,voir de nous bousculer un peu,c'est peut etre finalement la qu'ils jouent leur role d'amis,meme si ca parait etre leger dans l'oubli et que nous sommes peut etre un peu jaloux de leurs bonheeurs intact...

                       Peut etre que le c.., ce week end,ca a ete moi qui ai prefere passer ma journee au cimetiere,a ecouter les cigales seul,au lieu d'aller a la plage avec des amis. "Comme avant".

                                                    Bruno a Sandrine

Hors ligne chantal67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 215
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #1 le: 25 Juillet 2011 à 08:49:51 »
bonjour Bruno, je sais que plus rien ne sera "comme avant"car François n'est plus là !! je ne suis pas encore retournée me promener aux endroits où nous allions avec les petits, en foret. J'aimerais mais je n'ai pas le courage, trop peur d'avoir mal alors que ça serait peut etre le contraire et que j'aurais le sentiment de le retrouver ? je ne sais pas. Dans ma tete défilent toujours des images de promenades avec lui, je m'interdis de laisser la place aux images de la maladie, bien qu'elles soient présentes dans mon ésprit mais je les chasse dès qu'elles m'apparaissent ! Je n'aime pas quitter notre maison, c'est là que je me sens le mieux et pourtant c'est aussi là qu'il me manque le plus, c'est contradictoire mais pour le moment je fonctionne comme ça ! je sais qu'au fond de moi, tout au fond, ce que je veux, c'est le retrouver mais c'est impossible et ça je n'arrive pas encore à l'accepter ! je veux le toucher, le serrer dans mes bras, lui dire "je t'aime" et puis sentir l'odeur de sa peau, mon dieu, l'odeur et la chaleur de sa peau, ça me manque tellement ! j'y ai eu droit pendant 40 ans alors comment faire pur s'en passer ?????? J'espère pouvoir "l'accepter" un jour mais je ne suis pas prete pour le moment ! il me manque, je l'aime, j'ai nos enfants et petits enfants en qui il continu de vivre, j'ai, nous avons des signes  de sa présence , mais................il me manque tant ! 9 mois et 6 jours !!!! tendrement à Bruno et Sandrine

Hors ligne ergé

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 116
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #2 le: 25 Juillet 2011 à 09:28:25 »
Bonjour,

Mon opinion Bruno, qui rejoint mes sentiments; il ne manque ni d'occasions ni de lieux pour passer un moment avec les amis encore présents après notre deuil. Pour ce qui me concerne, le jour où je me retrouverai en un lieu où j'ai des souvenirs forts avec ma femme, ce jour et cet endroit, je les aurai choisis et personne ne m'aura forcé la main en le faisant à ma place. Pour le moment, je sais que je  n'y suis pas prêt, et j'évite donc, autant que possible de les fréquenter.

Je ne parle pas de rendre visite à des amis chez eux, mais bien de lieux qui, dans ma tête, évoquent des souvenirs forts d'une complicité que plus jamais je ne vivrai avec elle, comme ce semble être le cas de la plage que tu évoques.

Mon opinion, encore : je ne crois pas que tu as été c.., comme tu dis, de refuser l'invitation. Sans doute aurais-tu été en compagnie, mais crois-tu vraiment que tu aurais pu passer là un moment agréable "comme avant". A choisir, comme toi, il me semble que je me serais senti en meilleure compagnie, au pied de sa tombe, comme tu l'as fait. Et je ne dis pas cela pour te faire plaisir.

Ceci encore n'est que mon opinion, à la lumière de sentiments dont je sais, qu'ici, beaucoup nous sont communs aux uns et aux autres.

Amicalement


Hors ligne Lauren

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #3 le: 25 Juillet 2011 à 10:21:05 »
Bonjour à tous,
Bruno c'est peut être juste le "comme avant" et le "c'est juste un lieu" qui t'ont blessé et qui étaient un peu maladroits de la part de ton copain. Il aurait pu accepter ta proposition d'aller ailleurs. On n'ose pas dire avec assez de force: désolé, là bas je ne peux pas pour l'instant, c'est trop difficile, je vous accompagne si on va ailleurs. Mais je crois que tu as raison, l'empathie continuelle pour moi ce n'est pas leur rôle. Ils essayent maladroitement de nous bousculer un peu et que faire d'autre? A nous de leur indiquer clairement ce qu'on peut et ce qu'on ne peut pas faire.
Peut être que c'est assez féminin de pouvoir dire: je ne suis pas bien, je peux faire ça mais pas ça. Peut être que les hommes ont plus de mal à se livrer, ce qui crée des malentendus. Peut-être que les hommes du coup finissent par se traiter de c.. Je ne sais pas c'est juste une supposition.
Bises à tous L

Hors ligne Lauren

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #4 le: 25 Juillet 2011 à 10:38:09 »
P.S Je n'ai pas mis sa photo parce que je ne sais pas si il aurait aimé. Dans le doute j'ai mis un avion parce qu'il les reconnaissait tous, qu'il aimait les voyages et que chaque fois que j'en vois un en vol je me dis qu'il est peut-être dedans, à parcourir le monde.
 :-*. L

Hors ligne ChristineM

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 192
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #5 le: 25 Juillet 2011 à 11:40:21 »
Je crois hélas que où que nous allions chez des amis, dans la famille, même dans des lieux basics comme une simple galerie marchande, à chaque fois c'est le même pincement au coeur, la même douleur, le "il y a si peu encore, il (elle) était là et nous étions si bien...".
Que faire ? Refuser de s'y rendre ? Accepter ? Pas facile. Il y a des jours où on peut affronter et d'autres pas. Alors je pense comme Lauren qu'il faut le dire tout simplement.
L'attitude, les paroles des autres, même de nos proches, provoque souvent de la colère, de l'amertume, en nous que nous refoulons tant bien que mal, mais je crois qu'il faut que nous parvenions à "crever l'abcès". Il y a peu, je l'ai fait lors d'une réunion de famille. J'en avais trop "épais", j'avais l'impression qu'ils n'en avaient plus rien à faire. Or, je me suis aperçue qu'il n'en était rien et j'ai compris qu'en fait pour les autres ce n'est pas toujours facile de nous apréhender et qu'ils sont souvent gênés de leur vie qui continue comme avant, de leur bonheur devant nous qui avons perdu le nôtre.

Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #6 le: 25 Juillet 2011 à 20:59:55 »
    Merci Erge. Je pense que nous avons une facon commune d'affronter cette epreuve.Heureusement qu'une Tombe ne s'use pas avec les regards... 

Hors ligne Pascale

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1065
  • Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai....
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #7 le: 26 Juillet 2011 à 01:23:43 »
coucou à tous,
Jacques n'a pas voulu de tombe,ni une urne,... il me disait de toute façon il ne serait plus là et qu'il ne voulait pas me voir pleurer sur une tombe ....il voulait que je le garde avec moi...
C'est vrai que parfois j'aurais aimé avoir un endroit où me recueillir, j'avais mis une photo et une bougie et puis la bougie je ne l'allume plus tous les jours.
Il avait raison, il ne me quitte pas une seconde, il est dans mon coeur tout le temps, je l'emporte avec moi partout. Je suis retournée au cimetière, et pour moi ça ne veut rien dire; mais je peux comprendre que certain on besoin d'y aller.
Je comprends ce qu'il voulait me dire, comme si il avait peur que je le laisse là.
c'était,c'est, et ce sera le seul Amour de ma vie. mon homme ma 8ème merveille du monde.
C'est juste une réflexion aucun jugement de ma part, Jacques savait que je ne pourrais pas aller sur une tombe et je trouve bien du courage à ceux qui retourne sur un des lieux des plus déchirants. Je ne suis pas courageuse, je n'aurais pas pu le faire..
Je vous embrasse tous.

Pascale la Louve

Hors ligne Marico

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 153
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #8 le: 26 Juillet 2011 à 05:11:54 »
Bruno, tu as de la chance d'avoir des copains qui font sonner le téléphone.
Le problème, à trop souvent refuser de sortir avec eux, à emmener notre tristesse toujours avec nous, c'est que peu à peu, le téléphone cesse de sonner, justement.
Il y a 5 ans, il y avait plus de 300 personnes aux obsèques de mon mari.
Aujourd'hui, dans le même village, j'ai déménagé seule... pas un coup de main, pas un coup de fil des anciens copains avec lesquels nous sortions, nous dînions, nous allions à la fête locale ou des voisins...
J'ignore si c'est la mort qui les a fait fuir, ou moi.
J'ai souvent préféré rester chez moi, avec le prétexte de mes enfants... Je suis longtemps restée hébétée, à m'occuper de reconstruire notre vie, à m'occuper d'eux. Je pense que ça a lassé. Je le comprends, même si je ne l'excuse pas. J'aurais peut-être fait de même si le sort s'était acharné sur certains d'entre eux. A trop choisir la solitude, nous finissons par rester seuls...

Par contre, avec le recul, j'ai moins de douleur à marcher sur nos anciens pas. Presque au contraire. Je dis aux enfants : "tiens votre papa aimait ça, ou il adorait cet endroit..."

Moi, c'est dans la maison elle-même que j'ai du mal à vivre. Les souvenirs m'assaillent et assaillent les enfants. Nous sommes tristes, dans la nostalgie et les souvenirs du jour de sa mort, et la quitter est un pas vers l'avenir. Nous partons tout à l'heure pour le Sud et nous en sommes heureux.

Hélas, il y a plein d'endroits où tu devras retourner et ce ne sera jamais plus "comme avant". Ce n'est pas "c.." d'avoir dit non, ce n'est pas "c.." de te l'avoir proposé, c'est juste que le décalage est trop grand entre ta douleur et leur vie qui continue. Mais ils sont soucieux de toi et ça, c'est vraiment bien. Je crois que tu es dans le vrai quand tu dis :

"Ne leurs en voulont pas d'essayer, de faire semblant, voire de nous bousculer un peu, c'est peut etre finalement la qu'ils jouent leur role d'amis, meme si ca parait etre leger dans l'oubli et que nous sommes peut etre un peu jaloux de leurs bonheurs intacts..."

Je t'embrasse.
M.

Hors ligne ergé

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 116
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #9 le: 26 Juillet 2011 à 09:42:12 »
Tu sais Pascale, je respecte le choix de ceux qui, comme ton mari, ne souhaitent pas de sépulture et préfèrent, par exemple, que leurs cendres soient dispersées.

Cependant, moi aussi, je l'emmène partout avec moi; elle ne me quitte pas, comme cette boule que j'ai en permanence au creux de l'estomac depuis qu'elle est partie. Je ne l'abandonne pas quand je m'arrache du cimetière.

Pourtant, même si c'est douloureux, je suis content de savoir qu'elle est là, à 2 mètres de moi, quand je suis au pied de sa tombe. Je me dis que nous pourrions presque nous toucher, nous donner la main. Et je la sens physiquement quand je touche le marbre froid, je la caresse physiquement quand je caresse sa photo là aussi, fichée dans le marbre. Je n'éprouve pas la même sensation quand je lui parle, sur une photo chez moi, ou même quand je l'embrasse sur cette photo.

Tout cela n'est peut être que du fétichisme, mais je crois que je vivrais beaucoup plus mal son absence et mon deuil si je n'avais pas ça pour me reconforter.

Hors ligne Pascale

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1065
  • Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai....
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #10 le: 26 Juillet 2011 à 10:05:01 »
Je respecte la façon de vivre le deuil de chacun, c'était juste une façon de le ressentir, j'aurais aimé aussi un moment avoir un endroit où me recueillir, mais pour moi c'est à l'atelier assise sur la margelle du four. Et je le regarde travailler comme avant.
je vous embrasse tous
Pascale
Pascale la Louve

Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #11 le: 26 Juillet 2011 à 10:16:13 »
               Oui Erge,je n'ai pas moi aussi le meme sentiment entre sa photo sur son enfeu et celle de la maison,qui sont pourtant les memes( c'est celle que vous voyez ici d'ailleurs).

                Mais j'ai des fois la sensation qu'elle me dit :"je suis plus souvent a la maison qu'au cimetiere,Bruno!"Peut etre trouve t'elle que je suis trop souvent dans ce cimetiere assis a attendre que mon Samedi et mon Dimanche passent,pour retrouver le Lundi une vie "normale"a mon boulot...

                Meme mon fils me le dit...Mais comme Erge,je trouve une certaine plenitude devant cette plaque et elle,juste derriere,presque accessible et tellement plus la en meme temps!

                 Mais on fait comme on peut!

          

Hors ligne chantal67

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 215
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #12 le: 28 Juillet 2011 à 09:05:34 »
Bonjour à tous. Avec mon mari nous n'avions jamais parlé de quelle façon nous voulions que notre"corps disparaissent" après notre mort.Meme quand il était malade car moi je ne croyais pas qu'il allait partir et je crois que François s'en remettait à moi et ne voulait pas en parler pour ne pas nous faire mal ! Je ne sais pas ! Avant cette maladie, il nous arrivait de dire en rigolant "je veux etre incinéré , je veux etre enterré en foret, mais la mort nous  semblait etre loin, loin, loin !!!!!!!!!! Et puis non, elle est venue avec son cortège de souffrance et de douleur ! Nous avons fait faire une belle sépulture à mon mari et fait graver un paysage, ce qu'il aimait et que j'aime car pour moi c'est "la maison pour son corps" que j'ai aimé et que j'aime, mais c'est aussi "la maison pour mon corps" quand mon tour viendra. Ca parait macabre, mais je sais que nos corps dormiront ensemble!!!Je l'aime, c'est mon mari et moi qui avait peur de la nuit, je lui rend visite tard le soir ! je l'aime et j'ai mal. bises à tous

Hors ligne ergé

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 116
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #13 le: 28 Juillet 2011 à 10:18:20 »
Comme toi et ton mari, chantal67, ma femme et moi n'avons jamais évoqué l'après. Elle n'aimait pas parler de sa maladie, encore moins de la mort et de ce qu'il y aurait ensuite. Nous non plus n'imaginions pas que cela nous concernait, ou plutôt ne voulions nous pas voir que ça nous concernait, même à la fin.

C'est vrai que, quand je me rends sur sa tombe, je me dis qu'un jour je serai là aussi, près d'elle et que quand nos enfants nous rendront visite, il se diront "ils sont réunis, là, physiquement".  Sans doute puérile et matérialiste ce besoin d'incarner cette chose parfaitement abstraite qu'est ce qu'il y a après la mort, mais c'est ainsi que je le ressens.

Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
Re : SENTIMENTS CONTRE OPINIONS
« Réponse #14 le: 28 Juillet 2011 à 10:27:49 »
      " La maison de son corps", c'est une belle metaphore,et tellement vraie.A mes yeux,ton desire d'y "habiter"un jour n'est pas du tout macabre.
       Par contre,que veux tu dire par je lui rends visite tard dans la nuit?