Auteur Sujet: Quand la vie bascule...  (Lu 24680 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #75 le: 17 juillet 2021 à 12:40:45 »
 bonjour Meije

Un an , on pourrait penser que tout va aller mieux et puis non pas vraiment il faut reprendre son balluchon et repartir pour un lendemain meilleur malgré le manque permanent qui sera toujours présent.
Tu as encore et toujours le droit de pleurer , ne t'inquiètes pas de la durée de cet état juste accueillir ces larmes et les gros coups de blues , après tu ne peux que remonter vers des moments plus doux
S'accrocher à tout se qui peut aider , et cela tu les fais très bien , la présence de tes enfants sont ton encrage et ton bonheur même avec toutes les responsabilités qui t'en incombent
Tu as raison tu nous a vu tous les quatre moi Marie-Claude = Malome je me "détermine comme une battante" celle qui ne veux se laisser couler qui essaie de provoquer ,de croquer des petits moments de "plaisirs" mais mon parcours est plus
ancien par apport à toi , mes responsabilités familiales ne sont pas les mêmes , et je puis t'assurer que même là les larmes sont pas loin ,le manque est toujours présent, c'est juste un peu plus supportable , il n'y a pas de mode d'emploi...
Prends soin de toi et de tes enfants
Amitiés

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #76 le: 17 juillet 2021 à 12:57:52 »
Merci Malome,

je la vois bien la tristesse au fond de vos yeux dans ce court extrait du film.  Je crois que ce regard là, un peu perdu, un peu distant quand on fixe nos visages nos semblables qui vivent la même situation peuvent le percevoir et le comprendre...pas forcément les autres...car on sait bien qu'ils souhaiteraient au bout d'un moment comme par magie nous voir moins triste ! Ils ne comprennent pas le chaos intérieur que nous devons affronter chaque jour qui passe.

Oui Malome, je vais me relever... mais là cette grosse vague elle m'a submergé tout autant que lors de l'annonce de sa mort....
Je vais la laisser passer et ressortir de l'autre côté une fois de plus. Qu'il est long le chemin...finalement je suis toujours une funambule entre deux mondes.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5317
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #77 le: 17 juillet 2021 à 22:49:42 »
oui cette notion de funambule est souvent employé ici sur le forum
et ça dure oui très longtemps ....
on devient expert à se rattraper au bord de la chute brutale par surprise qui peut revenir n'importe quand sans qu'on la voit venir et souvent sans la comprendre ...
on rétablit l'équilibre plus vite, plus facilement en quelque sorte puisque plus vite ...
on réussit à revivre même mais la personne veuve sait à quel prix à l'intérieur
c'est ce qui nous unit

prends soin de toi Meije05 randonne bien

affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #78 le: 27 juillet 2021 à 09:43:10 »
Je n'étais pas passée sur le forum depuis un moment mais je t'embrasse au passage Meije.
J'espère que les vacances sont un peu plus sereines.

Thérèse

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #79 le: 29 août 2021 à 18:11:10 »
Je n'ai pas réécrit sur mon fil depuis la fin Juillet. J'ai laissé passer une grosse vague de chagrin suite à une première année de deuil épuisante, les congés ont été les bienvenus pour faire une coupure dans le quotidien et "fuir" la maison. Pour moi il s'agissait bien de "fuir" notre maison pleine de souvenirs et chargée de sa présence. Je suis partie avec les enfants dans des coins de France où nous ne sommes pas allés ensemble même s'il y a eu des moments de "coups de blues" car il nous manque à tous les 3 on l'a emmené avec nous dans nos pensées et on se disait qu'il aurait bien aimé tel ou tel lieu, pour les enfants c'étaient : "Papa il aurait trouvé ce coin sauvage sympa!" ou "... sur cette falaise on aurait fait de l'escalade"  etc... Oui il nous manquera tout au long de notre vie respective mais on essaye de continuer à avancer, à vivre notre vie sans lui. On se construit de nouveaux souvenirs où il est absent sur les photos de vacances. C'est notre réalité, je commence tout juste à intégrer mon statut de veuve et je marque bien la différence face à des personnes qui ne me connaissent pas : je suis veuve et pas une femme séparée/divorcée , c'est la mort qui m'a pris mon mari et pas une autre femme ! C'est très différent! et je tiens à marquer cette différence car on s'aimait, on était très attaché l'un à l'autre et nous avions encore des centaines de projets à partager ! Nous avions des désaccords (rares) mais pas des disputes . J'avais vraiment trouvé un équilibre de vie auprès de lui. Et en un rien de temps tout c'est arrêté. Cette fin là je ne l'accepterais jamais, l'accident . Maintenant dans quelques jours les enfants vont retrouver le chemin pour l'un du Lycée et pour l'autre le collège, de nouvelles étapes et périodes vont être encore très sensibles et difficiles (rentrée scolaire, anniversaires, fêtes de fin d'année etc...) . La roue du temps de cette vie qui continue pour tous les 3. Je fais des efforts pour petit à petit reprendre une vie sociale en dehors du travail sans trop me replier (mais j'alterne quand même avec des moments de nécessaire solitude), reprise de mon activité Yoga si ce satané virus n'interrompt pas tout une fois de plus cet automne... Voilà  au bout de presque 13 mois il y a quelques éclaircies plus ou moins longues dans mon ciel gris, des moments doux un peu plus long aussi qui se faufilent par ci par là donc oui des choses se transforment même si les larmes ne sont jamais loin.

Pour finir sur une note plus légère, j'ai revu avec mes enfants le film : "Cigarettes et chocolat chaud" avec Gustave Kervern et Camille Cottin. Une comédie "sociale" où un papa se retrouve seul à éduquer ses filles suite à la mort de sa femme. Un papa un peu "paumé", perdu qui fait ce qu'il peut avec ses filles. Un film touchant, les deux filles jouent extrêmement bien, les garçons ont bien aimé et ils en ont fait une autre lecture au vue de notre situation. Film de 2016 qui je pense on peut trouver en streaming.

Bien à vous tous lecteurs/lectrices de ce forum. Pour ceux et celles qui ne franchissent pas le pas de l'écriture, juste vous dire que partager cela apaise un peu la douleur de savoir que l'on est pas seul(e) à vivre une telle épreuve !
« Modifié: 29 août 2021 à 19:21:33 par Meije05 »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5317
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #80 le: 29 août 2021 à 21:15:24 »
Meije
tu décris bien les pas à pas de retour vers le monde ...
oui il faut un va et vient entre retrait en soi et participation au monde ...

Tu peux parler du film
sur
http://forumdeuil.comemo.org/livre-video-deuil-mort/

continues à bien prendre soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 175
  • Mais où es-tu ???
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #81 le: 30 août 2021 à 13:55:49 »
Bonjour,

Je me sens exactement comme toi...
Cette image avec le plexiglas, c'est exactement ça!
Ça fera 1 an dans  19 jours pour moi... Cette période de rentrée y est très fortement associée puisque nous travaillons tous les deux dans le même établissement scolaire...

Le masque.. faire bonne figure.. Je suis fatiguée...
Quelle vie pourtant belle, où je me sens si triste et à part...

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #82 le: 30 août 2021 à 20:35:38 »
Oui Alice on est "à part"... on joue notre rôle social alors qu'on aimerait juste parfois disparaître dans un trou de souris... mais les rires, les sourires de nos enfants petits et grands nous rattachent encore à cette vie et au présent.

La première année n'est qu'une étape, le manque sera constamment là et des périodes compliquées émotionnellement il y en aura encore et encore malheureusement.

Bien à toi

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #83 le: 08 septembre 2021 à 23:12:03 »
Un mercredi soir sur la Terre .

22h40 début de ce message, passage sur le forum, depuis la rentrée scolaire ça y'est c'est repartit à courir partout pour mettre en route ce début de retour en cours pour les enfants. Une deuxième rentrée où l'absence de leur père a suscité une montée de chagrin et maman a dû trouver encore et encore l'énergie pour tenter de consoler, leur dire que la vie aura tout de même de belles choses à leur offrir malgré la perte de leur père qui restera à jamais une blessure profonde... ça me met le coeur en vrac de voir mes enfants pleurer à chaque nouvelle "étape" de leur vie !!!  J'ai envie de hurler que c'est injuste que leur père ne soit plus avec nous !! Alors que d'autres atteignent les 100 ans ....

J'assiste aux réunions  pour les parents seule, je pars inscrire mes enfants à leurs activités seule,  je prends des décisions très importantes les concernant seule....seule , seule... Parfois j'ai l'impression de devenir dingue en m'adressant à mon mari et en lui demandant : "Tu aurais fait quoi toi ? ", "Tu es d'accord avec ça ? "... Bref des monologues dans le vide...

Et puis là même si je suis fatiguée je n'arrive pas à dormir  car le meilleur copain de mon fils (le plus jeune...bientôt 12 ans) vient de perdre sa maman qui est décédée suite à un long combat contre cette saloperie de cancer à 40 ans, elle espérait encore pouvoir voir grandir son fils mais la maladie a pris le dessus... ça continue... tout ça me remu, me touche...C'est pas possible ces mamans et ces papas qui partent trop tôt !! Encore un orphelin ! On ne parle pas beaucoup des familles monoparentales suite à un décès d'un des parents dans les médias ou même dans l'Education Nationale. Qu'est-ce que cela peut-être tabou la mort dans nos sociétés. Mes enfants commencent à se sentir moins différents car ils rencontrent d'autres enfants dans la même situation qu'eux... mais il n'empêche que cela fait remonter en moi un sentiment de profonde injustice.

Je passais comme ça sur le forum, encore une bouteille à la mer en ce début de nuit où j'ai la gorge nouée, les larmes pas très loin, j'oscille entre colère et tristesse .

Bien à vous tous dans le silence de la nuit.

Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 175
  • Mais où es-tu ???
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #84 le: 09 septembre 2021 à 10:22:00 »
J'en pleure de te lire...
Ma fille à 16 mois, ça fera 1 an dans 9 jours que je suis seule; Il a été tué elle avait 4 mois.
Je rêvais d'une chose dans ma vie, partager un enfant. Et au bout du compte, je l'ai seule, tout ce que je ne voulais pas!
J'avais mis 39 ans à trouver le père parfait à mes yeux...
C'est tellement injuste!

Je vous souhaite à tous force et courage pour cette épreuve de la rentrée.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5317
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #85 le: 09 septembre 2021 à 13:46:40 »
oui la mort est tabou
surtout dans les classes d'âge où elle est trop prématurée ...

Porter son chagrin en bandoulière ... mais consoler ... et de fait devenir heureuse de pouvoir le faire au prix d'énormes efforts qu’ici on comprend

pour toujours certains monologues  ... oui

affectueusement prenez soin de vous comme vos aimés voudraient
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #86 le: 09 septembre 2021 à 15:20:58 »
Meiji

Sommes nous plus sensible quand survient un drame semblable aux nôtres ,  près de ceux que nous côtoyons,  je pense que oui , la douleur toujours présente et qui fait partie de notre combat jour après jour,
 Et  tu parviens  très bien à trouver cette énergie pour redonner cet espoir à tes enfants  malgré les blessure de la vie

Oui  la mort est tabou , comme si elle était contagieuse , il faut vite oublier , lui tourner le dos , alors qu'on devrait nous aider à l'appréhender, la concevoir
encore une bouteille à la mer en ce début de nuit où j'ai la gorge nouée, les larmes pas très loin, j'oscille entre colère et tristesse . dis-tu  comme je te comprends et tu en as le droit
Prends soin de toi et de tes enfants
Amitiés

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #87 le: 09 septembre 2021 à 23:54:20 »
Alice, Qiguan, Malome... j'ai plus de mots...

Alice ta petite puce va te permettre de tenir même avec des flots de larmes...
Si je n'avais pas eu mes enfants, je ne serais pas "debout" aujourd'hui...

Malome, oui je crois qu'on est hypersensible aux situations proches de la nôtre, la preuve sur ce forum .

J'ai commencé à lire le livre " Vivre avec nos morts"  de Delphine Horvilleur. Elle est rabbin, je l'avais entendu à la radio et je l'avais trouvé très intéressante. J'en parlerais peut-être plus dès que j'aurais fini de lire son livre.

Bien à vous tous.

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #88 le: 14 septembre 2021 à 08:08:24 »
Bonjour Meije,

Oui ces rentrées sont douloureuses, j'expérimente ma première et c'est très lourd.
J'aime beaucoup Delphine Horvilleur, je vais la lire aussi tiens. D'ailleurs j'avais lu un extrait qui m'avait beaucoup parlé, expliquant la tradition hébraïque des cailloux sur les tombes. C'est ce que nous faisons naturellement sur la tombe de mon mari, parce que les fleurs ce n'était pas son truc.

Je te souhaite beaucoup de courage, je crois qu'une fois qu'on a été touché par un tel drame, on reste marqué et ultra sensible à tous les autres drames qui surviennent autour de nous, parce que maintenant on connaît cette douleur.

J'espère malgré tout que tes enfants sont maintenant heureux de leur rentrée, de leurs classes, de leurs activités.

A bientôt,
Thérèse

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 127
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #89 le: 14 septembre 2021 à 22:20:31 »
Bonsoir Thérèse,

merci d'être passée sur mon fil.... Dur dur ces 15 premiers jours de rentrée, de "remise en route" de tout : scolaire, loisirs... Là je sors de la réunion de rentrée "parents-profs" des classes de seconde pour mon fils aîné et bien qu'est-ce que j'aimerais que mon mari soit encore là pour qu'on échange sur cette nouvelle année qui débute !! Je fais des monologues intérieurs en imaginant ce qu'il en aurait pensé.

Mon plus  jeune fils va intégrer les Jeunes Sapeurs Pompiers tout un symbole ! S'il peut sauver des papas et des mamans plus tard ! Il a toujours souhaité "faire pompier" et bien voilà il va commencer à  presque 12 ans à se former ! Comme il a pu le dire : "enfin une belle chose qui m'arrive depuis la mort de papa"...

Alors on continue à construire la suite d' une vie à 3 (une micro famille mais où la présence de leur père est en filigrane  ) ... on franchit des tempêtes, embarqué sur notre petit voilier, petite coque de noix encore parfois fragile face à des mouvements de houle plus ou moins violente.

Et oui les cailloux dans la tradition hébraïque, nous aussi on en met, pas de tombe mais un "cairn" pour lui au pieds du sommet où il a perdu la vie et où ses cendres ont été déposées. On a même laissé des messages sur les cailloux... A chaque fois on en rajoute, il est là-bas pour toujours...

Bien à toi Thérèse et bon courage aussi avec tes enfants, il en faut de l'énergie pour les accompagner dans ces douloureux moments.