Auteur Sujet: Pourquoi ?  (Lu 21927 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 193
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #30 le: 27 avril 2024 à 09:55:54 »
Bonjour,

Oui ces petits signes si discrets nous font du bien. Pour ma part j'en ai ressentis à plusieurs reprises très furtifs au moment où je ne m'y attendais pas, parfois lorsque je suis occupée ou lorsque je m'endors. Cela apporte un apaisement de savoir qu'il n'est pas trop loin  et je veux croire à son accompagnement. Tant pis si je me trompe, j'avance doucement avec cette aide.

Merci au forum de nous permettre d'évoquer cela sans passer pour des illuminés.

Bon courage à vous tous

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #31 le: 27 avril 2024 à 15:28:36 »
Bonjour Marie-Claude,

Reprendre le travail ou pas, je me pose la question sans arrêt. J'ai lancé la demande de mi-temps thérapeutique, certains jours je me dis que j'ai eu raison, d'autres, non. Je ne sais plus que faire alors je tente. Je me suis demandé ce qu'en penserait mon homme. Il était très énergique alors je pense qu'il aurait opté pour la reprise. Je supporte mal l'isolement, c'est pour l'instant une solution pour limiter la casse. Ca n'efface pas le manque qui me semble grandissant, l'envie d'aller le rejoindre, le dégoût de l'avenir, l'appréhension de mes réactions de tristesse quand je rencontre des couples.

Je suis constamment en attente de tout signe qu'il pourrait m'envoyer, et je deviens casanière au point de n'avoir plus envie de sortir de la maison. j'ai peur de finir seule, à 63 ans, sans amis, sans personne à qui parler, sans contact humain direct ... c'est comme si la solitude me happait comme un aimant. Et puis il y a cette douleur constante que je trompe partiellement quand je m'occupe, qui revient en force avec les larmes dès que je me pose cinq minutes.

Un jour à la fois, dis-tu, mais qu'ils sont longs et difficiles à passer, tous ces jours sans lui. Aujourd'hui, cela fait huit semaines. Une éternité pour nous deux qui ne nous étions jamais quittés que pour la durée d'une journée de travail.

Merci pour tes écrits où tu me donnes ton expérience, j'ai besoin d'être guidée dans ce trajet où pour l'instant je me perds.
Très affectueusement,
Marie.

Mariemo33

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1664
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #32 le: 27 avril 2024 à 15:35:53 »
  Oui, ces ressentis, je les connais bien moi aussi, j'en ai très souvent eu, et ça m'arrive encore de temps en temps-parfois un peu plus souvent que ça^^cette présence si proche, si douce, si bienveillante d'un être cher, lorsque nous en avons besoin, met du baume au coeur même dans les pires moments. Ce n'est pas comme s'ils étaient là en chair et en os,  on a bien conscience de ce qu'on a perdu pour tout le reste de notre vie, les regrets sont toujours là, mais cette présence différente, si apaisante, et les petits signes que nous reconnaissons instinctivement sont tout de même un lien, le seul qu'ils peuvent nous offrir, partager avec nous,  Ca, j'y crois de tout mon coeur.  Il faut du temps pour accepter de s'en contenter, et de se dire que c'est déjà beaucoup, quand on a la conviction, ou même simplement l'espoir pour certains, que ce lien existe tout de même.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #33 le: 27 avril 2024 à 19:21:44 »
Bonjour Marie

Si cela peut te rassurer, nous avons eut  toutes et tous ce sentiment de le rejoindre , et pourtant tu vois je suis là à essayer de t'apporter juste un instant de réconfort, tu n'as de goût à rien , envie de rien , les journées sont trop longues , tout cela est normal, ,ton drame est si récent, le manque est désormais notre compagnon de route .
Je puis te promettre que la douleur constante  qui t'enserre  va petit à petit s'atténuer , surtout quand les larmes arrivent ne les retient pas , elles sont le seul remède temporaire à ta douleur actuelle
Non tu n'a pas besoin de guide, juste écouter tes ressentis , t'écouter toi , écouter ton corps car lui aussi souffre,
si j'étais près de toi, je  t'écouterai me dire ton mal être , tes peurs , tes doutes , et je te redirais un jour à la fois , demain est un autre jour , en prenant les jours un par un cela fait moins peur , pour l'instant ne pense pas à l'avenir c'est si loin
Quand aux signes, ils arrivent souvent quand ont s'y attend le moins , ne soit pas déçue  s'ils ne viennent pas assez vite .
N'oublie jamais que votre amour est éternel , le fil n'est pas coupé
Amitiés

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #34 le: 27 avril 2024 à 22:06:18 »
Bonsoir à vous Malome, Stana, Poète endormie,

Encore aujourd'hui, la solitude totale. Heureusement la sœur de Daniel  m'a appelée, nous avons parlé un long moment. Et puis il y a vous, d'un soutien si précieux. Je vous imagine toutes comme des amies bienfaisantes, des âmes semblables à la mienne qui ont connu une peine d'une cruauté inimaginable.

Avez vous aussi été confrontées à l'isolement total que je vis maintenant ? Le pire pour moi est de ne pouvoir parler de lui à personne quand je suis seule des journées entières, avec ce manque de lui qui remplit constamment mon cœur et mon esprit.

Je vous souhaite à toutes une nuit paisible, prenez soin de vous et que l'esprit de vos aimés soit à vos côtés.
Bises affectueuses
Marie

Mariemo33

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #35 le: 28 avril 2024 à 11:12:55 »
Bonjour Marimo33 comme vous le dite oui , le pire est de ne pouvoir parler a personne de notre être disparu  , j'arrivai en a parler a mes séances de psy et cela me faisait un bien énorme  , en parler avec une personne est une moyen de continuer a la faire vivre beaucoup plus que dans les pensées , ces weekend interminable seul a la maison sans avoir envie de faire ou de voir kk .Je pense que c'est le lot de toutes les personnes qui vivent la même chose que nous et qu'ils vous dirons qu'il faut du temps  , mais souffrir comme ça de l'intérieur est presque inhumain a mon sens .Se forcer a bouger , a faire des choses !! c est comme si toutes la nourriture avait le même gout .Bon courage a vous marie  , je sais que chacun doit trouver son propre  moyen de passer le temps le mieux pour lui .chaque personnalité est différente  , mais je ressent les mêmes choses que vous .passez un dimanche apaisé .
Amitiés .
Denis
.
je suis mort avec elle

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1664
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #36 le: 28 avril 2024 à 17:15:13 »
  Oui, vivre un jour après l'autre, sans trop penser au lendemain, c'est la seule chose à faire quand on est en plein deuil, je crois que nous le savons tous. Ce serait encore pire de penser à l'avenir, dans un premier temps (et c'est parfois un provisoire qui dure, on ne sais jamais au juste quand on aura suffisament de force pour envisager "le lendemain", au sens propre comme au sens général...ça varie d'une personne à l'autre: s'il y avait un délai précis, ça se saurait), vivre chaque journée, qui nous parait interminable, est déjà un travail ardu. C'est un combat de tous les instants, d'autant plus que nous n'avons plus la même notion du temps. La vie sans eux, toute notre vie nous parait une éternité, qui nous parait vide de sens dans ces moments-là. Un jour aprés l'autre, accomplir malgrès tout les gestes les plus simples du quotidien est trés difficile, mais chaque journée est un pas de plus, un petit but atteint. Ce qui parait évident, tout bête même, aux personnes qui ne vivent pas la même èpreuve, demande de véritables efforts pour la personne au plus fort du deuil. Ca demande plus de temps pour accomplir ces gestes plus naturellement, un jour chassant l'autre. Je connais tout ça, je l'ai vécu deux fois. Je sais que l'apaisement, qui vient insensiblement, peu à peu, au fil du temps, demande énormément de patience et de volonté. La volonté de continuer à vivre au quotidien, malgrès la souffrance, alors insoutenable. Chaque petit instant de répit est toujours bienvenu, de même que tout ce qui peux faire un tant sois peu de bien. A chaque jour suffit sa peine, telle ètait alors ma devise. Quand on en est à ce stade, c'est la seule chose à faire. Et guetter les furtifs instants de mieux-être, quand il y en a.

  De tout coeur avec vous  :-* 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #37 le: 28 avril 2024 à 17:38:57 »
bonjour Marie
 De par notre situation , nous sommes confronté(e)s à l'isolement, et pour toi  c'est encore plus accrue, et comment faire pour assouplir cet état ? tu nous à dit  être sorti en forêt  avec les beaux jours qui arrivent (normalement) n'est -ce pas propice à faire des rencontres , ex une dame avec  son petit chien peut faciliter l'approche (si tu n'as pas peur des chiens)
il faut parfois forcer un peu le destin , et qui tente rien n'a rien , ce qui n'enlèvera rien à ton chagrin , mais cela serait un premier pas vers le monde extérieur.  et cela est juste une idée,  . . . . Tu as apprécié le coup de fil de ta belle soeur , c'est  un contact précieux pour toi
Ici tu trouveras  du soutien et de la compréhension , pour avoir traversé ce parcours , si difficile on  peut  dire que l'on se soutiens les uns et les autres du mieux que l'on peut, mais pour toi ce n'est peut-être pas suffisant , comme communiquer de vive voix est encore plus aidant , pouvoir faire sortir tout ce mal être qui est en toi ,jusqu'à l'user
Prends soin de toi, comme Daniel savait le faire
Amitiés
Marie-Claude

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6363
Re : Pourquoi ?
« Réponse #38 le: 28 avril 2024 à 18:43:18 »
Citer
Avez-vous aussi eu vous-mêmes quelques phénomènes semblables ?

oui plusieurs fois
tu en as plein
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/peut-t-il-y-avoir-des-signes/

Oui la solitude ne pas pouvoir parler d'eux ... est terrible chez les psy oui puis au groupe de parole Dialogue solidarité
le forum
puis les rencontres avec les ami.e.s de ce forum
et arriver à survivre malgré ça !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #39 le: 28 avril 2024 à 22:10:16 »
Bonsoir à toutes et tous,

Encore une journée passée sans personne, les jours se suivent dans une solitude sans nom. J'espère pour vous toutes et tous que vous êtes entourés, être seul est si difficile. L'ombre de mon amour perdu hante la maison et tout mon esprit, c'est peut-être la raison pour laquelle je le cherche partout.
Encore une journée avec des crises de larmes exténuantes, un peu de moins pire puis de nouveau des crises de larmes. Je l'aime trop pour supporter son absence, et le silence m'y ramène sans arrêt.  Comme je te comprends, Denis ....
J'ai dû faire encore de la paperasse, les deux mots que j'ai en horreur sont désormais réversion et succession. J'aurais voulu ne jamais les connaître. Je me reproche d'être encore en vie, pourquoi donc est-ce à moi de faire ce parcours du combattant ? Et je demande à mon chéri, de là où il est, de, me donner la force d'affronter cet enfer.
Je n'ai pas pu aller marcher, trop de fatigue et de chagrin pour marcher sans but, toujours seule.
Tu sais Malome, on rencontre plutôt des quarantenaires avec enfants sur la piste cyclable et les chemins forestiers,  alors à part dire bonjour en les croisant, un monde me sépare d'eux qui sont en famille et dans leur monde.
Demain, encore une bataille à livrer contre soi-même pour vivre une journée de plus, isolée dans sa propre souffrance. Je vous souhaite meilleur moral que le mien, prenez soin de vous.
Amitiés et tristes bises
Marie.
Mariemo33

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #40 le: 29 avril 2024 à 18:46:01 »
Bonjour Marie

Comme toi, beaucoup de journées passées seule, mais j'ai pris l'habitude , car on est jamais vraiment seule ils habitent nos coeurs , quelque soit  le temps  passé ensemble , nous possédons un précieux trésor, que nous aurions aimé prolongé , mais nous ne sommes pas maître de ce fait ,
Tu as raison , les papiers sont passages obligés et tellement contraignants et même douloureux , et pourtant nécessaire .
Je sais qu'en ce moment chaque jour est un combat , mais comme nous ici tu vas y arriver , un jour après l'autre 
nous sommes avec toi par la pensée, nous ne pouvons pas te décharger de ton chagrin , de ta douleur , du manque , on peut juste partager et te lire , alors n'hésite pas à venir déposer ici tous tes ressentis
Prends soin de toi
Marie-Claude


Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #41 le: 29 avril 2024 à 21:22:31 »
Bonsoir Marie-Claude,

Aujourd'hui je suis tombée dans l'hyperactivité pour ne pas sombrer comme ces derniers jours. Je suis exténuée, peut-être pourrais-je dormir quelques heures d'affilée cette nuit ... sans cesse dans ma tête j'ai des images de notre vie qui défilent, autant de souvenirs, de moments passés à deux qui deviennent si douloureux à évoquer. Et la nuit qui va tomber, ajoutant à l'angoisse de se retrouver seule.
As-tu aussi eu cette phobie du soir ? auparavant, jour ou nuit, je n'y faisait même pas attention. Privée de la douce protection de mon amour, je suis démunie, fais des crises de panique quand le soir tombe si je n'ai pas un dérivatif.
Et surtout ne pas pouvoir parler de lui à une personne physique, ne plus l'avoir auprès de moi, me heurter à cette solitude et me rendre compte que c'est à perpétuité, plus rien, plus personne.
J'en suis arrivée à attendre avec impatience le rendez-vous pris demain matin pour la révision de mon véhicule, je vais enfin voir des humains.
C'est le lot des gens comme moi qui habitent à la campagne, d'être plus exposés à cette solitude dont j'ai peur qu'elle entame mon caractère convivial, qu'elle me change en fantôme pleurant la perte de l'âme qui le faisait vivre.
Lassitude profonde de la vie, j'ai 63 ans et l'impression d'en avoir vingt de plus, entre une hyperactivité maladive et la prostration totale à pleurer, je ne sais pas trouver un état vivable. Et toutes ces images qui tournent en boucle, lui à terre, moi plongée d'un coup dans un cauchemar sans nom, tout ce qui s'est enchaîné derrière, les gens qui te disent "appelle moi quand tu veux" , puis le jour où, à bout de force,  tu compose leur numéro, çà ne répond pas. On ne peut pas les blâmer, eux continuent leur vie et ne peuvent pas comprendre l'enfer quotidien qui est le tien.
Comment leur dire ? c'est à un tel point inimaginable que c'est indicible. Alors merci à toi, à toutes et tous mes compagnons dans le malheur pour ces échanges, même si on ne se parle pas, c'est déjà çà.
Grosses bises affectueuses à toi, Marie-Claude, je te souhaite une soirée paisible et de bonnes ondes autour de toi.
Marie.

Mariemo33

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #42 le: 29 avril 2024 à 22:54:18 »
Bonsoir Marie
 
Quelques mots avant d'aller me coucher,.

Nous avons les mêmes ressentis émotionnels , comme le chagrin, les larmes, le manque , mais pas  obligatoirement les
mêmes  ressentis comportementaux , moi j'adore le soir quand mes volets sont fermés  , je suis enfermée , la journée est pratiquement finie (une de faîte) une de plus de finie .je regarde la tèlé , ou je suis sur mon ordi
  pour toi tu es dans un temps de turbulence émotionnel ,et tout se bouscule dans ta tête et c'est tout à fait normal , je n'ai rien oublié de ses turbulences , qu'arrives-tu à faire de tes journées pour t'occuper , aujourd'hui tu as été super active dis-tu ,mais je suppose que ce n'est pas tous les jours ,
je sais aussi que les nuits sont courtes et peu calme ,
j'ai connu  aussi les "appelle-moi si tu as besoin" 
je  voudrais m'assoir près de toi , juste près de toi , te tenir compagnie , je vais seulement te souhaiter une nuit aussi douce que possible , avec des rêves de l'amour de Daniel
Prends soin de toi
je t'embrasse bien amicalement

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #43 le: 30 avril 2024 à 16:25:19 »
Bonjour Marie-Claude,

Hier, j'avais un peu de courage mais aujourd'hui c'est un combat contre moi que je mène. Je l'aime J'aurais mille fois préféré partir à sa place, ne pas souffrir de cette douleur incessante et obsédante de son absence. Dehors, le voisinage vit son existence au rythme des tondeuses et des taille-haies, quelques voix s'élèvent venant du parcours de santé derrière le jardin, et lui n'es plus là. Une journée qui aurait pu être semblable à toutes les autres ...
Je croise un bus scolaire ou un camping-car, j'ai les larmes aux yeux. Je revis sans trêve des bribes de notre vie à deux, j'entrevois sa silhouette dans les lieux de vacances où nous marchions et je pleure. Je l'aime, où est la justice pour qu'il soit arraché ainsi à sa vie, il avait encore tant de projets qu'il aurait pu réaliser à la retraite, Quand je lui disais que nous touchions au but, que c'était pour bientôt, comme j'étais naïve. La vie nous a trompés, comme elle se plaît à tromper une foule de gens dans ce bas-monde.
Désormais, je n'aurai plus jamais confiance dans l'avenir, pas même dans le présent. Tout est vide de sens, je prie Dieu qu'il prenne ma vie en lieu et place de celle d'un innocent qui vit avec une âme sœur. Et je l'aime à en mourir.
Tu vois, les jours se suivent sans se ressembler, avec un cercle infernal qui se met en place dès que l'inactivité s'installe. J'avais prévu de travailler au jardin, une crise de larmes m'a clouée sur place. Dehors il fait soleil mais ce n'est pas le temps qu'il fait dans ma tête. Il aurait su, lui, me donner du courage pour travailler même sous une pluie battante.
Je vais tout de même tenter de m'épuiser un peu physiquement, dans l'espoir d'un peu de sommeil cette nuit en contrepartie, tenter de passer cette journée, et demain une autre ... Le 1er mai, un dimanche au milieu de la semaine. Et une journée de plus à rester seule dans notre maison, sans lui.
Toutes mes pensées affectueuse à toi, Marie-Claude, prends soin de ta belle personne et que ton moral reste serein.
Marie.








Mariemo33

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #44 le: 30 avril 2024 à 17:18:02 »
Bonjour Marie

Combien de fois comme toi , je disais que j'aurais du partir la première , et puis doucement je me suis posée la question dans l'autre sens , et si j'étais partie ,le laissant seul avec un tel chagrin pour bagage comment aurait-il réagi, plus libre que moi dans ses déplacements , il aurait fait face au train train quotidien , mais le reste ce que nous vivons chaque jour face à l'absence , du haut de notre humanité n'y a -t-il pas une part d'égoïsme, je suis sur que là  où ils sont ils sont bien , ils veillent sur nous  avec tout leur amour intact et même grandissant
Comme toi cela n'était pas dans nos projets,  à vrai dire cela n'est jamais dans les projets
Oui nous devons faire chaque jour sans eux, oui ils nous manquent terriblement , oui c'est dur .
Non nous ne comprenons pas tous les pourquoi?  cela nous arrivent, et pourtant nous devons le subir avant de le comprendre , c'est pourquoi  faire jour après jour sans rien demander sur demain.
Plus tard tu referas confiance à la vie , mais tu es bien trop envahie par la douleur pour avoir d'autres vues , et c'est tout à fait logique
Demain  férié  comme toi, je serai seule , une pensée pour tous et toutes qui seront seul(e)s 
Prends soin de toi , avec toute mon affection
Marie-Claude