Auteur Sujet: peur de ne pas surmonter  (Lu 9656 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
peur de ne pas surmonter
« le: 26 décembre 2023 à 20:56:04 »
déjà un mois le jour de noël et j'ai l impression que c'était hier et elle me manque comme si ça faisait déjà un ans .je me pensais fort et robuste mais il n'en n'est rien !nous étions fort et robuste ensemble , en équipe , mais seul je ne sui rien . c'était mon soleil , ma vitamine   , mon air pur  , ma bonne humeur  , une de mes raisons de vivre .sans elle c'est tellement difficile d'avoir envi de continuer même en essayant plus aucune envies , tout est fade sans intérêt  , les crise de larmes ce font de plus en plus souvent et apaisent de moins en moins . sans être égoïste  de voir tout les gens autour , les couples les gens heureux est presque un supplice.je sais quelle n'aurait pas voulue voir cette réaction  la ,  elle qui était si heureuse de rendre service , de faire plaisir et de s'occuper des gens dans le besoin  .elle était si parfaite et si combative que même la dernière semaine elle y croyait encore malgré la maladie qui avait pris le dessus et l'avait tant diminuée .après 12 ans de vie commune elle m'a tout appris  , conseillée , bien d autre choses encore. Elle me manque tant que s'en est difficile de respirer par moment  et que la solitude est difficile .je lis que beaucoup sont passé par la aussi et que certains ont trouvé un apaisement  , une issue pour continuer a vivre .je pense que c'est ce qu'elle aurait fait aussi .
courage a ceux et celles qui sont en détresse comme moi et qui ont perdu leur soleil .
je suis mort avec elle

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6262
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #1 le: 26 décembre 2023 à 21:47:42 »
laisse toi guider par ce qu'elle voudrait que tu fasses pour lui rendre le plus bel des hommages , prends soin ainsi de toi pas à pas
le chemin sera TRÈS long mais oui tu verras des apaisements venir dans quelques mois avant une grosse descente puis une remontée progressive
mais le lieux qui viendra n'effacera jamais son manque d'elle juste tu sauras survivre avec ce manque
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #2 le: 30 décembre 2023 à 00:17:15 »
Je ne pensais pas que creux de la vague de colère, tristesse, incompréhension et douleur pouvait être aussi profond .
On a l impression de ne jamais remonter et de presque ne pas vouloir remonter, je ressens presque de la honte d avoir de l appétit et de manger , de dormir une nuit entière, tellement comme elle a souffert les derniers moments de sa maladie.
Tellement injuste , elle si parfaite ne mérité en rien ce qu'elle a subit.
Encore cette fête a passer , ce nouvel ans !! Encore combien cette maladie , ce cancer va t'il encore faire de malheureux et de malheureuse ?? Au lieu de financer les guerres ils feraient mieux de financer la recherche , mais
peut-être que cela ne les intéresse sûrement moins .cette colère ne me quitte pas entre deux crises de larme ,
Mais elle ne m apaise pas pour autant.tres compliqué de garder une objectivité.
je suis mort avec elle

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #3 le: 30 décembre 2023 à 09:07:58 »
Bonjour,
Ces premières vagues sont très, très profondes et très très douloureuses. Je ne dis pas que les suivantes seront une partie de plaisir. Mais au début on se pose plein de questions et on est "gêné" de continuer à vivre, de profiter par rapport à elle (lui) surtout avec cette maladie douloureuse pour eux physiquement et mentalement. Surtout ne pas douter que ce ressenti  va s'estomper au fil du temps, ne pas disparaître mais devenir une sorte de tristesse, un chagrin enfoui en nous.

Je comprends votre difficulté du moment d'autant que le nouvel an arrive. Se consoler en se disant que l'on a passé Noël, plus ou moins bien , mais on l'a passé. Plus qu'une question d'heures pour franchir ce nouveau cap. Cela va être encore compliqué d'entendre les éternelles "bonne année", comme si l'an qui se profile bientôt pouvait être bon sans eux qui nous ont été, et sont encore, si chers.

Je n'en suis encore qu'à 9 mois et parfois des crises de larmes arrivent. Je ne les retiens pas. Elles sont là je les accueille comme tout autre ressenti, et elles s'en vont comme elles sont venues. Alors je me confie à mon cahier où je lui écris et je finis par m'apaiser. Il est vrai qu'au début c'est beaucoup plus compliqué avec cette impression de ne jamais en sortir mais j'ai toujours fait confiance au forum où l'on me disait que ça allait s'estomper. C'est vrai ! Aujourd'hui mes larmes sont moins envahissantes .

Vous aurez à faire face à toutes ces premières fois qui sont aussi difficiles à affronter. En ce qui me concerne je ne les ai pas évitées. Les premiers repas avec des amis sans lui, les premiers ciné sans lui, les premiers voyages sans lui. Je peux vous dire que les toutes premières fois sont compliquées mais la deuxième devient plus simple et ainsi de suite jusqu'à pouvoir revenir "à la normale" même si ce mot n'est pas juste puisqu'il n'y a plus rien de normal sans eux.

Comme je l'ai dit dans mes différents posts j'ai fait des choses que je ne faisais pas avec lui : nouvelles association, spectacle où nous ne sommes pas allés, nouvelles rencontres… J'ai trouvé cela plus simple puisque le souvenir n'était pas présent mais en même temps je sentais que j'avançais.

Vous allez trouver votre voie, n'en doutez pas bien si pour l'instant tout soit si difficile. Laissez couler votre peine, elle est normale, elle va évoluer différemment dans quelques temps, toujours présente mais plus facile à vivre.

Mille courages

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1876
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
    • Créations et Décors chez Katia – Un amour infini pour la vie
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #4 le: 30 décembre 2023 à 11:16:42 »
Bonjour did,

C'est un flot d'émotions qui te submerge, pas moyen de les éviter.
Ce texte a déjà été cité plen de fois, mais je l'écris à nouveau.

...
Je partage avec vous amis et amies du forum qui vivez le tsunami de la perte d'un conjoint


Phares dans la tempête du deuil : se reconstruire après la perte de son conjoint

Le jour où vous apprenez la mort de celui ou celle que vous aimez, c’est comme si vous étiez précipité d’une falaise dans la mer. Une haute falaise, avec une petite plage inaccessible à ses pieds. La mer est violente même par beau temps. La mer de vos émotions.
Votre premier réflexe, un geste de survie, est de nager tant que vous pouvez vers le rivage, à contre-courant, malgré la force des vagues, jour et nuit… pour ne pas sombrer, ne pas être emporté au large.
Voici plusieurs mois maintenant que vous nagez, espérant toujours pouvoir rejoindre la plage, la falaise de votre passé. Une petite voix en vous commence à perdre l’espoir. Vous êtes fatigué de lutter contre ces courants violents. Vous êtes seul au milieu de la tempête. Et le rivage s’éloigne petit-à-petit. Vous êtes impuissant devant la force de la vie. Malgré vous, elle vous emporte. Vous devez quitter des yeux l’image de votre bonheur passé, de votre vie « d’avant ».
Il n’y a rien à faire, vous êtes emporté, épuisé par cette lutte.
Vous lâchez prise contraint et forcé. Obligé malgré vous de laisser s’éloigner le territoire du passé. Pour aller où ? Vers quelle nouvelle terre invisible et peut-être inexistante ? Les jours semblent des semaines, les semaines des mois et les mois des années. Pourtant, c’était hier. Le jour où vous êtes tombé dans la mer. Votre continent vous manque tant. Il a disparu à l’horizon. Vous en rêvez parfois encore.
Un jour, un rocher émerge devant vous. Un tout petit rocher. Vous y grimpez. Il n’y a pas encore beaucoup de vie mais vous pouvez vous y poser quelques instants. Les vagues vous obligent à quitter votre point de repos. Jusqu’au prochain rocher, un peu plus grand. La mer vous emporte chaque fois un peu plus loin de votre passé. Un matin, debout sur le dernier rocher, il vous semble apercevoir un îlot.
C’est bien un petit bout d’île, c’est le début d’un archipel, c’est la pointe d’un nouveau continent.
Un continent inconnu, qui accueille un naufragé, un inconnu. En chemin vous avez perdu des certitudes, de la confiance, des amis. Vous avez trouvé une certaine philosophie, un autre ordre du monde, fragiles.
Enfin, vous arrivez sur une plage et vous recommencez à vivre.
> Extrait de Phares dans la tempête du deuil (Marie-Noël Damas)

...
Il est extrait de cet article :
https://deuil.comemo.org/deuil-conjoint-perdre-mari
« Modifié: 30 décembre 2023 à 11:21:29 par pscar13 »
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6262
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #5 le: 30 décembre 2023 à 13:21:27 »
Citer
Phares dans la tempête du deuil - Conférence de Marie-Noël Damas
https://youtu.be/TSbtgWtACGs

pour compléter
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #6 le: 05 janvier 2024 à 15:58:41 »
Plus le temps passe , plus je m aperçois que sans elle , sans son aide , sans ses idées , sans son avis sur toutes choses je ne suis rien , il m est impossible de penser à autre chose que a elle et a nous , tout été écrit pour vieillir ensemble dans la tendresse et l amour .une plaie qui ne cicatrisera jamais.je m en voudrais même d aller mieux sans elle , plus aucun goût a la vie .j appréhende les weekends seul a la maison et pour autant pas envie de sortir , de voir du monde , de vois des gens heureux autour de moi , pourtant je ne souhaite que du bonheur à tous le monde..
je suis mort avec elle

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #7 le: 05 janvier 2024 à 19:08:01 »
Bonsoir did,
Il y a peu de temps, j'étais dans le même état émotionnel que toi, tout ce que tu dis dans tes messages, tes ressentis, je l'ai vécu comme toi, avec les mêmes questionnements, les mêmes peurs, cette terrible impression que sans elle on est plus rien. A l'époque impossible pour moi de croire que cela pourrez aller mieux.
Maintenant, cela fait un peu plus de 5 mois pour moi et des litres de larmes qui ont coulés.
Je ne vais pas te mentir, je suis toujours dans le dur, mes ressentis et ma douleur sont toujours là, mais je me rends compte que cela a évolué, c'est moins exacerbé qu'au début, cela fait toujours mal, mais jour après jour on apprend à vivre avec. Aujourd'hui, je commence seulement à croire que du mieux est possible. Désolé de te dire cela, mais c'est la réalité, le chemin est encore long pour toi comme pour moi.
Accroche toi, même si pour le moment cela te semble impossible.
Ce forum est une véritable bouée de sauvetage pour moi, lire les autres m'aide souvent, je ne doute pas qu'il en soit de même pour toi.
Courage et amitiés.
Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Laurence

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #8 le: 05 janvier 2024 à 22:24:34 »
Bonsoir Did,
Mon état est identique à celui décrit par Thierry.
7mois1/2 ont passé, mon chagrin, mes douleurs sont toujours là (aujourd'hui a été difficile, de même que ces derniers jours).
Comme le dit Thierry, jour après jour on apprend à vivre avec.
J'ai l'impression que le mot Irréversibilité prend son sens depuis quelques jours, même si je refuse d'y croire.
Je ferme les yeux et j'ai des images qui reviennent et qui me font horriblement mal.
Le chemin est sinueux, long et certainement très long.
J'aime venir sur ce forum, depuis que je l'ai découvert, car j'y trouve du réconfort, de la bienveillance et surtout cette aide des autres qui connaissent et vivent la même situation.
Alors je prends, et je me dis que je ne suis pas seule.
Belle soirée Did.
Belle soirée Thierry.

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #9 le: 06 janvier 2024 à 11:36:16 »
beaucoup de monde qui passent et malheureusement sont passé par la me disent la même chose  , je  sais que c'est la réalité , mais que c est difficile  comment seulement penser passer a autre chose un jour ??   
même inconcevable aujourd'hui .je suis très touché par tout les commentaires  , les conseils et les émotions qu'il y a sur ce forum  et de savoir qu'il y a de la lumière au bout du tunnel pour certaines personnes .nous allons affronter chaque jour qui vient  et après 4 années de combat contre la maladie , un nouveau combat commence .je suis fatigué de tout cela .
je suis mort avec elle

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #10 le: 06 janvier 2024 à 11:58:58 »
Oui Did, je te confirme que cela fatigue énormément. La façade joue un beau rôle à l'exterieur, mais intérieurement c'est pas beau à voir.
on rumine, on se pose des questions (malheureusement sans réponses), on regrette.....ca turbine dans la cervelle et c'est ce qui m'épuise le soir....Et me réveille tôt le matin car les flash sont là et me rappellent cette absence oh combien douloureuse.

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #11 le: 06 janvier 2024 à 19:05:37 »
oui titigoo  , c est extrêmement difficile  d'essayer de paraitre bien , enfin pour ma par ne n'y arrive pas , alors j'essaye de ma cacher  , cet après midi en faisant les courses a Leclerc je me suis mis a pleurer au rayon des rideaux  , ça ma rappeler que l'on les avaient choisie ensemble les derniers  enfin surtout elle qui avait meilleur gout que moi en tout. Les gens ont du me prendre pour un fou  , mais de toutes les façons je préfère pas être soutenue  par mes amis ou collègues  avec les  : comment tu vas ?  les : ça va aller !! il faut être fort etc. ...  c est encore plus blessant que le silence même si ça part d une bonne intention .je sais que seul les gens qui ont vécu cela comprennent ce que nous vivons , la violence et la douleur de cette épreuve .ça demande une telle énergie au corps et a l'esprit .les gens ne ce rendent pas compte de tout cela et finalement tant mieux pour eux , c est qu'ils sont épargné  de tout cela .ils ne savent pas la chance qu'ils ont et qu'il faut profiter de chaque instant de santé que la vie offre .

je suis mort avec elle

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #12 le: 06 janvier 2024 à 22:26:02 »
oui j'ai lu sur un des post sur ce forum et je l'ai constaté tout à l'heure : voir des couples qui ne se tiennent plus la main ou  qui ne sont plus l'un à coté de l 'autre......s'ils savaient le bonheur d'être encore à 2!

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur de ne pas surmonter
« Réponse #13 le: 07 janvier 2024 à 03:27:21 »
oui je fais le même constat très souvent et encore hier aprèm midi  , des couples qui se promenaient  , le mari devant a 20 mètres  et sa compagne derrière qui avait du mal a suivre .sans les juger , je suis juste envieux de leurs situation .
encore une nuit réveillé en sursaut (petit cauchemar ) pu j ai besoin d'écrire quelques ligne  pour pouvoir espéré me rendormir seul dans ce grand lit si vide .je donnerai tant pour pouvoir pleurer une dernière fois au creux de son épaule , de sentir sa bonne odeur et l'écouter  me remonter le moral alors que cet elle qui était malade .elle était si forte dans tous les domaines .comment v'ai-je faire pour arriver a vivre sans elle  , un supplice rien que d'y penser .je vous souhaite une douce nuit sur une fois de plus un flot de larmes .
je suis mort avec elle