Auteur Sujet: nouvelle situation pour mes enfants et moi  (Lu 5062 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

marie

  • Invité
nouvelle situation pour mes enfants et moi
« le: 22 mai 2010 à 15:27:29 »
Bonjour,
Il y a bientôt un mois, notre famille de 5 personnes est passée très brutalement à 3. Mon mari et mon fils sont morts dans un accident d'avion. Comme vous toutes et tous, j'affronte avec les 2 enfants qui me restent et qui sont formidables, la souffrance, le manque, l'immense peine, la douleur, l'angoisse du "comment gérer ce drame, cette tragedie"? je ne sais pas si il vaut mieux faire l'effort de reprendre vite son travail, continuer à voir des gens ou prendre le temps (et le risque?) de voir ses journées se dérouler sans trop de contraintes. Qu'en pensez vous?

suzy

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #1 le: 22 mai 2010 à 18:01:44 »
Bonjour Marie,
Ton drame me touche énormément...Je me dis que, oui, il y a des gens qui ont vécu pire que moi...! Ma vie a basculé en un dixième de seconde le 18 décembre 2009. Mon mari ( que j'adorais) s'est effondré dans la rue alors que nous marchions et rigolions ensemble...La vie s'est arrêtée pour moi sans prévenir.Elle me laisse comme amputée d'un membre vital et, plus les jours passent, plus le vide autour de moi me paraît plus grand, plus insupportable...Je n'ose pas imaginer de perdre encore un de mes enfants!
Je connais une femme qui a perdu son mari et ses deux enfants dans le Tsunami de 2005. Je me rappelle m'être dit à l'époque, que si je devais vivre une situation pareille, je n'aurais plus aucune envie de me lever le matin; plus aucune envie de vivre...Cette femme , pourtant, continue son chemin d'une manière admirable.Elle a pris en main la gestion de l'entreprise de son mari, voit du monde, part comme accompagnatrice dans les camps de ski.Quand j'ai fait sa connaissance , il y a 2 ans, elle m'a vraiment épatée! Elle m'a dit qu'elle avait eu de la chance d'avoir eu un thérapeuthe extraordinaire; que rien n'était facile, mais qu'il y avait en chacun de nous un instinct de survie qui prenait le dessus . Je ne savais pas, à l'époque que je perdrais mon mari de manière aussi brutale, mais je peux dire que c'est vrai. J'ai découvert en moi des forces insoupçonnées!J'ai repris le travail dès janvier 2010 et cela m'a beaucoup aidée. J'ai de la chance d'avoir un travail que j'aime et qui m'occupe bien l'esprit ( je suis enseignante). Je me suis mise à travailler énormément à la maison ( préparation de nouvelles activités). Les premières semaines de mon deuil, je me réjouissais plus du lundi que du vendredi!C'était horrible de rentrer le vendredi, d'arriver dans ma grande maison vide et d'entamer mon week-end...Je me suis rapidement organisée pour remplir mes soirées.Je ne refusais jamais une invitation( même si je devais me forcer); j'essayais de trouver des femmes seules pour sortir avec moi(ciné ou resto).Bien sûr, tout ce que je faisais, je le faisais par défaut.IL n'y avait( et il n'y a toujours plus ) de joie de vivre en moi...J'ai aussi repris rapidement toutes les activités que je faisais avec mon mari ( sport, chorale...)Etonnament,cela m'aide beaucoup.J'ai toujours l'impression qu'il est avec moi, qu'il m'encourage à continuer...Je vis dans une sorte d'hyperactivité.Je me sens très fatiguée, mais pour l'instant, j'ai besoin de ça pour avancer...Bon, mais ce qui est bien pour moi, ne l'est pas forcément pour quelqu'un d'autre...Je crois qu'il faut que tu sois à l'écoute de toi-même et que tu fasses les choses comme tu les sens...Et...sois douce avec toi-même...J'espère que mon message aura su te réconforter un peu.En tous cas, je te souhaite la bienvenue dans ce forum.Tu verras, on y trouve énormément de soutien...
Je pense très fort à toi
Suzy

marie

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #2 le: 22 mai 2010 à 19:09:39 »
merci Suzy de ce message et de cette réponse si rapide. C'est réconfortant de ne pas se sentir isolée dans ses peurs et dans le vécu de drames familiaux. J'espère être aussi forte que toi et que la femme dont tu parles dans ce mail. Je vais donc essayer de reprendre mon travail qui est aussi très prenant (manager dans une entreprise) mais assez dur. Bon courage à toi et j'espère qu'un jour, tu retrouveras un goût à la vie mais peut être diffèrent. Je nous le souhaite d'ailleurs à tous et toutes. Aujourd'hui, ce soir, j'ai pourtant le cœur en miettes.

adèle

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #3 le: 24 mai 2010 à 00:43:54 »
Bonsoir Marie

Les mots me manquent pour te répondre. Je ne peux imaginer l’impact émotionnel et physique de ce que tu vis, de ce que tu es obligée de vivre.
Lorsque j’ai perdu l’homme de ma vie, il y a maintenant 20 longs mois, j’étais pulvérisée, je ne sais pas comment j’aurais pu supporter de perdre aussi un enfant. Je ne sais pas comment tu fais.
Et pourtant, il y a des femmes qui ont ce chemin terrible. J’ai rencontré et ensuite travaillé avec une rescapée rwandaise, il y a 10 ans. Son homme et ses trois petits enfants avaient été massacrés, et elle rescapée, survivante, puisant sa force dans leur amour pour emprunter la route qui s’ouvrait à elle, celle du témoignage et de la réparation. Je l’ai revue il y a cinq ans, travaillant de toutes des forces pour la réconciliation avec les génocidaires C’était devenu sa raison de vivre, Elle était pleine de rires et aussi de larmes aussi lorqu’elle évoquait ses enfants. elle disait qu’elle si elle avait survécu cela avait un sens, et qu’elle devait en faire quelque chose . elle a écrit un magnifique livre, je t’en donnerais  le nom si ça t’intéresse et quand tu seras prête. Toujours lorsque je suis au fond du gouffre, je pense à ces femmes qui , comme toi, perdent un enfant ou plusieurs. Elles vivent l'indicible. Elles vivent  pire que tout ce que j'ai pu vivre.

pour ce qui est de reprendre le travail, vas y doucement si tu le peux avec le poste que tu as. Personnellement j’ai eu beaucoup de mal et je trouvais que ça ne me faisait pas de bien, a la différence il me semble de ceux qui avait perdu leur compagnon de facon brutale. Dans notre cas, il s(agissait d’une longue et douloureuse maladie,) j’étais épuisée  Mais j’ai repris 3 semaines après, comme une somnambule. Avec la chance d’etre très bien entourée et aidée ;Parce qu’honnetement j’étais dans l’incapacité de me concentrer, les pensées me fuyaient, j’avais l’impression d’e^tre imcapble de réfléchir, d’agir, tous mes neurones avaient grillés et moi je fuyais es gens pour aller pleurer dans un coin losque ca débordait trop. J’avais l’impression de ne plus rien savoir faire. J’ai eu la chance, l’immense chance qu’être entourée professionnellement de gens attentifs a ce que je traversais et j’ai pu m’appuyer sur eux.
Mais il y a des jours où je n’y suis pas allée, des jours à pleurer sous la couette des jours de solitude nécessaire , pour moi, pour lui, pour nous.

Idem pour les invitations des amis.Encore aujourd’hui je me fais parfois violence et j’y vais parce que c’est important le lien avec les amis, même si parfois au bout d’une heure je me demande ce que je fais là tant je suis décalée. Et puis finalement ça e fait du bien. A petites doses quand même
Il va falloir que tu trouves ton rythme, chacun à le sien, le mien est très lent et c’est comme ça C’est un rythme avec des à coup, des creux sans fond de chagrin et de manque, de colère, et puis de temps en temps des montées où on se sent un peu mieux, sortes de moments de grâce ,qu’il faut apprendre à accueillir eux aussi . Ce sont les montagnes russes comme on les appelle ici.


Ce soir mon cœur est avec toi et tes deux enfants

tendresses

ps si tu le peux fais toi aider. C'est important
« Modifié: 24 mai 2010 à 08:32:31 par adèle »

yleriane

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #4 le: 24 mai 2010 à 14:17:16 »
Bonjour Marie ,
En tant que maman , je ne peux même pas imaginer ce que tu ressens et je te souhaite tout le courage du monde . Il te reste tes deux autres enfants et je crois que c'est l'appel de la vie , le meilleur moyen de tenir . Ils sont notre force par ce besoin de nous qu'ils ont . Ils nous obligent à rester vivante même si la joie s'en est allée  . C'est facile à écrire tout ça mais c'est toi qui vit le plus dur alors tout ce que je peux te dire c'est que quand je suis venue ici sur ce forum la première fois , je ne connaissais rien , j'étais dans ma souffrance et j'avais l'impression que personne ne pouvait me comprendre . Et puis , ce forum m'a beaucoup aidé , m'a permis de mettre des mots sur ce que je vivais , d'apprendre surtout à me laisser du temps . J'espère que tu trouveras le réconfort dont tu as besoin ici .
 Il semble que l'on t'ait déjà parlé des montagnes russes , saches que c'est vraiment ça . Des jours , des instants où ça va à peu près et l'instant d'après , le jour d'après , la douleur avec la réalité te rattrape et tu te retrouves à nouveau dans le creux . Mais c'est souvent l'incrédulité qui perdure et qui nous fait tenir . Tout du moins , c'est mon opinion . Je crois que d'une certaine façon , elle nous protège de la souffrance de la réalité trop brute . Prends bien soin de toi .
Gros gros bisous à toi et tes enfants

marie

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #5 le: 25 mai 2010 à 17:31:22 »
merci pour vos mots de réconfort. J'ai repris le travail ce matin, et, comme vous me l'avez si bien conseillé, j'y vais doucement. J'ai fait une petite journée et viens juste rentrer à la maison. Je suis effectivement en tôle ondulée ou en montagne russe....les tôles ondulées ont des contrastes moins violents. Je n'ai rien lu sur les médicaments dans ce forum. Vous faites vous aider par ces "béquilles" chimiques? j'ai tellement de mal à contenir mes émotions et à ne pas sentir un immense vide sous mes pieds; pourtant je veux tenir pour mes enfants. Plus personne ne sera là pour me prendre la main et partager mon immense souffrance. Il faut donc que j'apprenne à l'assumer et si des comprimés peuvent m'aider à être plus en tôle ondulée qu'en montagnes russes....j'aimerai avoir votre avis. Merci pour votre aide et votre soutien, ils me sont déjà précieux.

mariej

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #6 le: 25 mai 2010 à 18:27:03 »
Bonsoir Marie,

Bienvenue dans ce forum où des endeuillé(e)s se soutiennent. Moi j'ai perdu mon fils de 31 ans en octobre 2008, il a mis fin à ses jours alors qu'aucun signe ne le laissait présager.
Pour répondre à ta question sur les médicaments, pour dormir je prenais 1/2 Lexomil le soir, je l'ai pris pendant 1 mois1/2, j'ai repris le travail en janvier 2009 à 1/2 temps thérapeutique et j'ai arrêté le Lexomil fin décembre. Parallèlement j'ai pris des gouttes de "Rescue", Fleur de bach pour les chocs, maintenant je prends des gouttes de Star de Betléhem, pour les deuils, les pertes, ça m'aide beaucoup et je ne me sens  pas "shootée"; Pour connaitre les fleurs de Bach, il y a un site qui est très bien fait qui s'appelle   "mesfleursdebach", voilà ce qui me convient , je pense que dans chaque situation il y a une solution différente, selon la personne, ses habitudes, son deuil, toi tu vis à la fois la perte de ton mari et la perte de ton fils, c'est terrible... fais confiance peut être à un médecin qui te connait déjà et surtout prends ton temps, ne te fais pas de violence, tu en vis déjà assez ...
Quant au travail il est aussi thérapeutique car il sort de la maison, mais il faut y être bien entourée, là aussi c'est toi qui sentira ce qui est le mieux pour toi.
Voilà les conseils que je pourrais te donner,
Je pense bien à toi
Marij

adèle

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #7 le: 25 mai 2010 à 23:01:12 »
Bonsoir Marie

Je prends toujours un demi lexomil et depuis quelques mois un somnifère. Je ne pouvais plus travailler à force de ne pas dormir. J'ai tenté d'arréter le lexomil il y a quelques semaines sur un coup de tête, mais j'ai repris, je ne suis pas encore assez solide. Mais parallèlement à cette prise de médicaments je me fais aider. Il est très important pour moi d'avoir un lieu protégé où je puisse régulièrement parler, exprimer mes émotions, être écoutée, et surtout être guidée avec bienveillance par quelqu'un qui connaît bien le processus de deuil.

merci Mariej d'être venue poster ici, d'avoir passé la frontière virtuelle des topics. je t'ai lue ailleurs sans jamais écrire.  Je suis bouleversée par ce que vous traversez l'une et l'autre.

Sois douce avec toi Marie, autant que tu le peux.

Tendres pensées


Blandine

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #8 le: 25 mai 2010 à 23:16:16 »
Bonsoir à toutes et bienvenue à Marie sur ce forum qui nous soutient tellement !
Pour les médicaments, sur prescription de mon médecin que j'ai vu très régulièrement durant les 8/9 premiers mois de mon deuil (ça fait un an que mon compagnon Michel est décédé), j'ai pris du lithium en oligoélement et de l'Euphytose. J'ai arrêté de les prendre il y a déjà quelques mois, il m'arrive encore de prendre de l'Euphytose mais de manière très ponctuelle. Ca m'a aidé je pense à vivre l'insupportable sans créer de la dépendance mais pour le sommeil, ça ne m'a rien apporté. Je dors toujours mal mais ça progresse petit à petit et je viens étonnamment de passer mes 2 dernières nuits les plus "reposantes" depuis 1 an 1/2. Je me dis que puisque c'est arrivé, ça m'arrivera à nouveau !
Pour le travail, j'ai repris très vite (15 jours après le décès je crois !), mais en bénéficiant de la possibilité de reprendre à mon rythme : j'avais évoqué mon besoin de me sentir libre de partir en cours de journée ou de ne pas aller travailler si vraiment je n'allais pas bien. Les premières semaines de reprise, j'avais énormément de mal à me concentrer et à avoir de l'énergie mais il m'était impossible de rester chez moi.
Je pense effectivement que nous trouvons toutes notre rythme, simplement en laissant venir et en acceptant ce qui vient ; en osant aussi vivre toute cette détresse intense le plus à fond possible, et les quelques instants d'apaisement ou de joie également le plus à fond possible. Petit à petit, le voile, le brouillard, cette impression de vivre les choses de manière "automatique" s"estompe.
Bon courage à toutes
Blandine

yleriane

  • Invité
Re : nouvelle situation pour mes enfants et moi
« Réponse #9 le: 25 mai 2010 à 23:21:40 »
Bonsoir Marie ,
Pour répondre à ta question sur les médicaments : moi aussi je me fais aider mais ce ne sont que des médicaments pour s'endormir . J'ai trop peur des somnifères et je sais que je ressasse tout le soir , une fois que les enfants sont couchés . Alors pour m'endormir , c'est l'horreur . Je prends donc ça parce que malgré tout , si mes enfants se réveillent , je veux pouvoir être disponible et ne pas avoir la tête dans le vague . Ma perte est assez récente aussi et j'avoue que je ne pourrai certainement pas m'en passer .
La journée , ce sont mes enfants encore une fois qui m'aident à tenir . Et sinon c'est mon travail . Etre là pour les autres , m'occuper des autres plutôt que de ma souffrance me permet pendant quelques instants de faire abstraction de la réalité .
Ne pas penser , laisser les jours défiler sans trop réfléchir surtout . Et sans s'en rendre compte , on tient , jour après jour . Je ne sais pas trop comment à vrai dire mais le tout c'est d'être toujours là pour nos enfants , pour ceux qui nous reste .
Laisse faire . Pour le reste et j'ai fini par l'accepter , on n'a pas le choix , ces montagnes russes avec ou sans médicament elles sont toujours là . Parce que les médicaments n'enlèvent pas la perte et que c'est certainement pire de devoir se reprendre la réalité en plein visage chaque fois que les médicaments ne font plus effets . Ce serait comme devenir alcoolique . La réalité nous rattrape quoi que l'on fasse . Mais bon , comme le dit Marie , c'est à toi de voir et de te sentir , de te ressentir . Ecoute toi , écoutes ton coeur , ta tête , ton corps . Et surtout prends bien soin de toi .
Quel âge ont tes enfants ? Et avec eux , comment ça se passe ? Tu tiens le coup ? Ce n'est pas toujours facile malgré tout d'être tout le temps forte pour eux quand parfois on se demande pourquoi on est encore là .
Sache juste que tu n'es pas seule , on ne t'oublie pas et on sera là pour te répondre .
Gros bisous à toi et tes enfants