Auteur Sujet: le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...  (Lu 8358 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4082
le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et peut elle freiner le travail du deuil ?

J'ai pour moi l'impression que sentir mon chéri, avoir une présence m'aide au contraire à progresser.
La croyance en une vie au delà est en racinée en moi et favorise sans doute tout cela.
La présence c'est plus que faire vivre nous même le défunt dans notre coeur, c'est une perception, c'est des signes interprétés.
Peut on qualifier cela de résurgence du déni ?

Je suis endeuillée depuis le 23 avril c'est donc récent
les endeuillé(e)s de plus longue date ont ils, ont elles des réponses particulières qui se modifieraient avec le temps ?
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne HUB84

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #1 le: 27 Août 2014 à 22:55:52 »
Au début je croyais effectivement qu'il y avait des signes, lorsque j'entendais un bruit ou qu'un objet tombait, mais depuis le 11 mars date de son décès,  les sensations ont disparues. Franchement je ne suis loin d'être convaincu qu'il existe une autre forme d'existence. C'est peut-être justement le déni qui joue des tours à mon imagination, on essaie de se persuader que la personne est toujours vivante alors tout est bon pour y croire. Pourtant nous étions très attachés l'un à l'autre, ce genre de lien, je pensais qu'il était indestructible, finalement il n'a pas évité le pire et quand je marche dans les rues je suis seul et ça c'est la réalité.
 L'amour ne protège pas les gens vivants, alors pourquoi une personne défunte pourrait protéger la personne restante.

Hubert

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2455
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #2 le: 27 Août 2014 à 23:43:56 »
"L'amour ne protège pas les gens vivants, alors pourquoi une personne défunte pourrait protéger la personne restante."???
je partage tout à fait cette interrogation....merci Hubert de la formuler aussi bien...

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #3 le: 28 Août 2014 à 00:16:26 »
Vaste question Qiguan...

Dans mon propre cas, il ne peut être question de déni. Parce que (heureusement ? malheureusement ?) de l'annonce de la maladie au décès (5 mois) et depuis, il n'y a jamais eu de déni (de la colère oui, de la souffrance indicible que cette réalité existe oui, de l'amertume que notre si belle histoire se termine ainsi, si vite, oui). Je n'ai jamais pensé, ni essayé de me persuader, qu'il n'était pas mort, qu'il était toujours du monde des vivants. Non, il est mort le 30 janvier dernier, dans une chambre de soins palliatifs, entouré de beaucoup d'amour. Sa vie corporelle s'est arrêtée là, irrémédiablement, indéniablement. Y avait-il de lui autre chose que ce corps ? si oui, subsiste t-il quelque part, cette part de lui inaccessible ? En toute franchise, je n'en sais rien.

J'ai perdu 3 personnes qui m'étaient proches  d'un cancer du poumon avant de savoir que Philippe en était atteint (ironie du sort,  je me souviens lui avoir dis, peu de temps après le début de notre histoire, alors que l'on parlait de maladie, d'une façon générale, quelque chose du genre : "En tout cas, s'il y a quelque chose que tu peux éviter de me faire c'est un cancer du poumon, s'il te plait !").

Donc, quand le diagnostic a été annoncé, j'ai tout de suite su, au vu du type de cancer du poumon, des métastases déjà présentes notamment dans les os, ... que l'issue était fatale et avec une échéance assez courte (je pensais 8 ou 9 mois, Philippe espérait plus longtemps avec quelques mois de "rémission").

Ça a été un coup de poignard dans le cœur, immédiat. Où comme si la foudre s'était abattue sur moi. La réalité, crue, sans dérobade possible, sans déni. Les protocoles m'étaient connus, les produits, les réactions du corps ... à chaque étape, je me suis dit - à raison - "Et maintenant, voilà ce qui va se passer... voilà ce qui va être proposé... voilà ce qui va se mettre en place".  j'ai juste été atterrée que cela aille si vite.

Désolée pour ce long préambule mais il me permet de montrer que parfois, il n'y a pas de déni, aussi bizarre que cela puisse paraitre peut-être.

De mon côté donc, je n'attribuais pas ces "histoires de sensation de présence" à une forme de déni mais plutôt à des croyances de type religieux. N'adhérant à aucune religion (bien qu'ayant été élevée dans un soupçon de religion catholique) je ne pensais pas bénéficier un jour de ces fameuses "présences".

Et pourtant...

Depuis le départ de Philippe le 30 janvier, je me suis efforcée de penser qu'il s'agissait de coïncidences, de créations de mon inconscient, d'imagination débordante ... mais je ne le crois plus.

Cette "présence"  ne me dit pas qu'elle est là pour me protéger mais je ne m'interdis pas d'y trouver du réconfort.

"Présences ou pas" je vous souhaite à tous de trouver un peu d'apaisement et d'énergie dans cette nuit.

Bises


Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2455
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #4 le: 28 Août 2014 à 00:29:37 »
Ni signes ni présence de ma fille... cela n’empêche pas les questions... sur un éventuel au delà de la mort et sut la subsistance de "quelque chose" qui n'est pas le corps...
La mort est un mystère... et je sais que je ne sais rien...Tout est possible.. quoique...
Je sais que je souffre de son absence.... chaque jour....

Hors ligne Simsol

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #5 le: 28 Août 2014 à 01:00:38 »
J'ai souvent senti un souffle dans ma nuque, les premiers mois de son décès soit août 2011. À ce moment existait un site nommé "traverser le deuil" . Il s'agissait  d'une vidéo qui consistait en 10 modules d'une durée de cinq minute chacune environ. Une dame d'apparence sereine et apaisante expliquait le  cheminement du travail de deuil. Elle expliquait que souvent les endeuillés récents  ressentaient cette présence. Consulter ce site m'a apporté à chaque fois un peu d'apaisement et m'a permis de réfléchir.
Je ne sais pas s'il existe quelque chose "après", mais quand je suis dans la difficulté je fais appel à mon bien-aimé et lui demande de m'aider.  Ensuite j'arrive à résoudre mon problème.  C'est peut être psychologique, mais l'important est de s'en sortir.
Bien que 3 ans ont passés, il me manque toujours autant. On dit que cette souffrance s'atténuera et qu'il faut du temps.
 

Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #6 le: 28 Août 2014 à 09:10:46 »
Bonjour à tous
J' ai toujours été fascinée par ces croyances d' une vie au-delà de la mort et j' ai lu énormément de livres à ce sujet. Pour ma part, je suis persuadée que la vie ne s' arrête pas avec la mort et que la conscience continue de vivre sous une autre forme. Je crois d' ailleurs que la plupart des médecins et des scientifiques le reconnaissent maintenant et sont d' accord avec ça. Il y a trop de témoignages, trop de coïncidences, enfin trop de signes pour qu' on puisse les nier. Le problème, c' est qu' on n'a encore pas trouvé d' explication scientifique et rationnelle et donc pour la science, c' est un obstacle majeur.
Je viens de lire le livre : "La mort n' est pas une terre étrangère" (Stéphane Allix). C' est un reporter dont le frère a été tué dans un accident en Afghanistan. Il est obsédé par ce décès et cherche des signes de sa survie et cherche à entrer en communication avec lui. Il a rencontré des médiums, des chamanes amazoniens, des lamas bouddhistes....
Je suis un peu restée sur ma faim car la dernière phrase du livre dit, à peu de chose près, que ce qu' il a retiré de toutes ces expériences, c' est que son frère est toujours là, c' est juste lui qui n' est plus capable de le voir. Ça, je m' en doutais déjà!
Ce qui me trouble beaucoup, c' est que bien qu' étant persuadée que la vie continue après la mort, depuis le décès de mon chéri, aucun signe, rien, c' est comme s' il avait complètement disparu.
Est-ce que c' est moi qui ne sait pas les voir, ces signes? Ou m' en veut-il pour quelque chose? Cette pensée m' obsède en permanence.
Quelles sortes de signes recevez-vous? Comment arrivez-vous à les interpréter?
La nuit, j' arrive à dormir mais je ne rêve pas (du moins je ne me souviens d' absolument rien au réveil) et dans la journée, même si je lui parle tout le temps, dans ma tête ou à voix haute, rien..... J' ai l' impression d' être absolument seule pour toutes les décisions à prendre.
C' est très difficile.
Passez une journée la plus tranquille possible
Jocelyne

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 237
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #7 le: 28 Août 2014 à 09:21:00 »
Ce qui est d'ores et déjà avéré, c'est que personne ne peut prouver rationnellement ce qui se passe après la mort, et ce ne sont pas les expériences de mort imminente qui pourront apporter de l'eau au moulin ... Personne n'est jamais revenu pour nous expliquer ce qui se passe effectivement "après".

Quant aux mediums, la proportion de charlatans frisant le 100 %, je n'y crois pas non plus.

Ce qu'il nous reste, c'est uniquement notre intime conviction qui nous dicte la voie à suivre en fonction de notre vécu et du vécu de la personne disparue.

Personnellement, je crois à un "après" sous quelque forme que ce soit ... Les cycles de l'univers sont à ce point complexes et réguliers qu'ils me poussent à y croire ... Un simple exemple, les saisons qui reviennent indéfiniment, le cycle de l'eau qui se perpétue invariablement ... Il pleut, les océans recueillent la pluie, ensuite, évaporation ... nuages et il pleut... - C'est peut être un exemple simpliste, mais il ouvre la voie à beaucoup d'interprétations.

Je suis convaincu qu'il y a un "avant" la naissance et un "après" la mort ... Le grand cycle de la vie et de la mort !

Quant à vous le prouver, c'est impossible, le mystère de "l'après" reste entier et c'est peut être mieux ainsi, car nous pouvons le modeler en fonction de nos attentes et de nos aspirations personnelles ... Cela s'appelle l'espoir !
« Modifié: 28 Août 2014 à 09:36:46 par JeanLuc »
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #8 le: 28 Août 2014 à 09:49:14 »
Merci Jean Luc, j'apprécie ton commentaire et il le fait du bien. 
Je suis d'accord avec toi.

Gardons espoir en cette journée et les suivantes.

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 237
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #9 le: 28 Août 2014 à 11:40:47 »
En ce qui concerne les éventuels "signes", je n'en ai pas encore eu non plus ... Ou plutôt, devrais-je dire, je n'ai rien interprété en tant que tels, mais peut-être ne suis-je pas prêt ou pas assez réceptif.

J'ai lu quelque part que nos disparu(e)s devaient obtenir la "permission" de revenir pour nous déposer un signe ...  ::)

La permission de qui ? Je n'en sais rien ... Mais je trouverais absurde et inconvenant que l'au-delà soit un lieu hiérarchisé et structuré où il faut demander une permission pour faire quelque chose ... J'avoue que je trouve cela ridicule et risible !

Preuve s'il en est qu'il y en a toujours pour inventer n'importe quoi ! :)

Et, si tel était le cas, je pense en souriant que je ne suis pas prêt de recevoir un signe de Chantal, elle qui détestait la hiérarchie, qui était un véritable "électron libre" et qui n'a jamais demandé de permission à personne pour faire ce dont elle avait envie.

Mais, trêve de plaisanteries, je suis comme vous toutes et tous, et j'attends impatiemment un signe de sa part pour me rassurer sur son périple de l'autre côté ! ... Quand je serai prêt, ce signe arrivera ... j'en suis certain !

En attendant, je perpétue sa mémoire avec respect et amour et je remplis à chaque seconde la mission qu'elle m'a confiée, à savoir être le gardien fidèle de l'amour que nous avons vécu et le partager avec les autres ... tous les autres !

Après tout, c'est peut-être cela le plus important ... Peut-être sommes nous, toutes et tous, nous, les survivants, l'au-delà de nos chers disparu(e)s en les empêchant de tomber dans l'oubli et le néant ?

« Modifié: 28 Août 2014 à 11:45:47 par JeanLuc »
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2455
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #10 le: 28 Août 2014 à 14:12:35 »
Ah, la conscience qui perdure au delà de la frontière de la mort....!
Comme j'aimerai y croire.... si désespérément....
Qu'est ce qui subsisterait de nos aimés? la conscience? le moi? Où?
ces questions ne me hantent plus... mais je n'ai ni réponse ni croyance... que le vide intersidéral de l'absence définitive....le néant...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4082
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #11 le: 28 Août 2014 à 15:31:44 »
Je vous ai lus
et je voudrai dire que je suis d'accord avec ce que tu dis Jean Luc la "sagesse" qui s'en dégage est palpable ! certes je ne partage peut être pas totalement tout mais le fond.

Pour ce qui est des scientifiques il y a quelques avancées avec le Dr Charbonnier
et Eben Alexander neuro chirurgien http://www.inrees.com/articles/Le-paradis-existe-selon-un-neurochirurgien-americain/ 
et http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/10/14/un-neurochirurgien-americain-raconte-son-experience-de-mort-imminente_1775220_1651302.html

Jocelyne moi aussi j'ai beaucoup lu là dessus il y a de très mauvais ouvrages, des choses inacceptables écrites et d'autres bien plus remplies d'espoir (Jean Prieur, Hélène Bouvier)
le discernement l'intime conviction sont fondamentaux !

Pour les signes j'en interprète et tant que cela me fait du bien je poursuis !

je relis aussi cette réflexion à celle ci
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/quel-lien-et-comment-faire-le-lien-avec-le-conjoint-defunt/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/quel-lien-et-comment-faire-le-lien-avec-le-conjoint-defunt/15/

sur mon fil le 26 juin j'avais raconté
que la veille au soir (veille anniversaire de mariage) j’avais au milieu de la boite à correspondance  trouvé une page où il disait « cet amour que rien ne pourra détruire même pas la mort »
« nous vivrons longtemps ensemble toujours ensemble même la mort ne peut et ne nous séparera pas. Si l’un d’entre nous reste il portera en lui toujours l’autre son si bel amour de telle manière que nous vivrons encore ensemble. »
.. j'ai compris qu'il fallait lutter continuer ...
œuvrer à l'intégrer ou se fusionner avec lui pour vivre autrement cette vie qui continue.
L'amour continu autrement, le lien vit autrement pour moi ...

affection à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #12 le: 28 Août 2014 à 20:30:45 »
lui parler , la remercier de faire passer le feu tricolore au vert ????????? surtout un à coté de chez nous que je me payais à chaque fois au rouge , maintenant il est souvent vert !!!!!

Voilà ce que j'ai pu ecrire sur un autre fil , c'est assez etrange ces sensations, moi qui suis athée ou plutôt agnostique , et qui émet un profond toute à toutes formes ou médecine parallèle (sauf par les plantes ;) pour notre bien être ) de se confronter à de tels choses assez déroutantes ,  ce sont de toutes petites choses , mais le plus troublant pour moi , c'est que j'ai l'impression d'etre un autre moi quand je vous écrit ou quand je prend la parole dans le  groupe de soutient , je n'étais pas du tout comme ça "avant" , plutôt d'un naturel assez timide , je me lache à communiquer avec vous ou avec les personnes ayant "subit" une situation  similaire  , est- ce cette  épreuve  qu'est le deuil , qui nous fait nous rebiffer ou qui nous ouvre une nouvelle voie (voix) , je ne sais quoi penser .
Ressentez vous les mêmes  choses ou je devient "fada"
la bise

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #13 le: 28 Août 2014 à 22:01:56 »
Bonsoir Philippe (puisque Phil ne cachait pas un Philémon, si j'ai bien lu tes écris  ;-)  ). Bon, ça me fait un peu bizarre (mon amoureux se prénommait Philippe).

Je voulais te rassurer, tu n'es pas en train de devenir "fada". Tout du moins pas plus que nous tous. Oui, cette épreuve nous modifie à jamais. Je crois qu'elle peut nous faire grandir intérieurement. Notre perception de la vie, nos valeurs, nos croyances sont remis en cause et on se découvre des ressources insoupçonnées.

Après, j'imagine que chacun, fonction de sa personnalité, de son vécu va réagir différemment.  Il est certain aussi que sur le forum ou en groupe de parole, les barrières tombent vite : nous sommes tous là pour la même raison et cherchons les mêmes choses : un apaisement, une compréhension, des réponses à nos questions, du soutien. Nous sommes tous clairement "dans le même bateau" et nous ne nous encombrons peut-être pas d'une certaine réserve dont nous pouvons faire preuve dans un contexte plus "classique". A la fois je dis ça et je pense tout à coup à quelque chose qui me surprend : la différence entre le nombre de vues d'un message et la participation. Cela montre que, probablement, un nombre conséquent d'endeuillés n'écrit pas  (timidité ? peur ? trop fragile pour l'instant ? ...).

Voilà ma participation sur le risque de "fadatisme".

Bises

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2455
Re : le "sensation" de présence est elle une part de déni ? et ...
« Réponse #14 le: 28 Août 2014 à 22:08:46 »
Oser écrire, réagir est toujours engageant et souvent difficilement engageant... la peur de ne pas parler vrai et juste en paralysent plus d'un/e...et la peur d’être jugé ou incompris ou que ça soit trop bizarre ce qu'on pense  et ressent ou encore peur de ne rien écrire de nouveau ou intéressant ou d'universel...
peurs diverses... malaise avec l'écrit, souffrance trop brute...
tout est possible...
sur tous les forums c'est pareil...
très peu de commentaires sur mon blog alors qu'il y a quelques visiteurs...
c'est comme ça...