Auteur Sujet: difficile avec les enfants de 17 à 23 ans  (Lu 309 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne chrislau

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« le: 10 Juin 2018 à 00:00:03 »
Bonsoir
Si j écris ici c est parce que j ai besoin d aide. Mon mari est décédé d'un AVC le 16 janvier 2015 après 4 mois de coma. Depuis je suis effondrée . Seuls mon travail et mes enfants m aide a garder la tête hors de l eau. C est néanmoins compliqué avec mes enfants. Ils sont jeunes adultes. Ma fille aînée voyagent beaucoup pour ses études. Les 2 garçons sont à la maison. Je n arrive plus à parler avec le plus jeune. 17 ans.  J ai a gérer depuis le deces de mon mari mon travail les enfants la maison des appartements que mon mari louaient  et des finances. Nous sommes pecunierement à l abri. Mais je n arrive pas à retrouver une vie agréable. Tout est une corvée pour moi. Le soir en rentrant de mon travail je n ai qu' une envie me coucher. Les enfants n ont jamais accepter ma souffrance. Ils voudraient une mère forteet je ne le suis pas. Ils me le font payer et c est normal. Je suis épuisée de ma vie. Je suis remplie de tristesse. Je vais au plus urgent. Je.ne m occupe pas bien de mes enfants. Ma tête est toujours remplie de choses matérielles que mon mari à laissé à gérer. Je déteste ca. Mes enfants ne m aident que très peu. Et c est conflit sur conflit. Je ne sais plus comment faire. Merci

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 979
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #1 le: 10 Juin 2018 à 08:25:15 »
Bonjour Chrislau,
Je comprends que tu aies besoin d'aide, ce que tu décris fait beaucoup pour une seule personne.
As-tu des proches qui peuvent te soutenir, t'accompagner ?
Je me trompe peut-être, mais l'aide d'un professionnel (psy) t'aiderait sans doute à poser des mots sur cet effondrement que tu décris. Retrouver des forces, retrouver aussi confiance en toi, resouder les liens familiaux, cela nécessite de prendre le temps de se poser, de réfléchir, et de dire sa peine.

Tu peux la dire ici, nous l'accueillerons du mieux que nous pouvons, mais je ne sais pas si ça suffira.
Je te souhaite de profiter de ton dimanche, tout en douceur.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3927
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #2 le: 10 Juin 2018 à 12:35:02 »
Oui commencer  à laisser sortir toute l'ampleur du manque pour toi ...
Être aidée par un psy pro du deuil c'est important ...
Partager ici
Voir du côté de la communication non violente (renseigne toi) Voir
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Communication_non-violente

Voir pour des relais (dans la famille, les amis ...)...
Affectueusement
« Modifié: 10 Juin 2018 à 12:38:08 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Titi62

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #3 le: 10 Juin 2018 à 17:02:42 »
Psy ou pas psy, le choix est personnel.  De mon point de vue rien d'obligatoire, on peut  s'en sortir sans un professionnel et sans médicaments à condition d'être entourée.
Cette sensation d'avoir d'un seul coup tout à gérer et n'avoir aucune envie de le faire, cette fatigue, cette lassitude, nous sommes nombreuses à la ressentir. Avoir en plus ados et jeune adulte à gérer est un défi supplémentaire.
Je ne sais pas si on peut partager mon chagrin d'épouse, de femme avec ses enfants (moi je ne le fais pas) et il est évident que nos enfants mais aussi tout notre entourage souhaitent qu'on soit forte (plus facile pour eux). Alors on donne le change  comme on peut. Les enfants se montrent souvent exigeants voire égoïstes, il n'est jamais facile de poser les limites.
Ce qui est sûr, c'est que le temps apaise les choses. 
17 mois après le décès de mon époux , j'ai reconstruit une nouvelle vie. Le manque est toujours là mais je ressens une émotion douce et agréable quand je pense à lui. J'ai beaucoup lu de témoignages sur le forum et je me suis écoutée pour vivre pas à pas ce chemin de deuil. Il n'est pas fini et ne finira peut être jamais mais le sentiment de noyade que l'on a au début change avec le temps. Nous ne serons jamais plus comme avant, je pense que nous sommes plus fortes.
Courage

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1021
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #4 le: 11 Juin 2018 à 20:37:24 »
l'adolescence des enfants n'est jamais une partie de plaisir, elle peut être même très difficile à vivre, mais lorsque les enfants perdent un parent, ils peuvent avoir beaucoup de colère, cette colère peut se manifester de multiples façons, mais qui d'autre que le parent restant peut être le meilleur réceptacle ? Celui qui nous aimera toujours, quoi qu'il arrive.
peux-tu t'offrir du temps pour toi ? un peu ? pour faire des choses qui te font du bien ? juste pour toi ?
tendrement
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #5 le: 11 Juin 2018 à 21:02:27 »
Mes filles sont bien plus jeunes, mais ma psy me disait que la colère, les mauvais gestes qu'elles avaient et ont encore en vers moi, sont des preuves d'amour... Quelque soit l'âge, on retient plus ou moins des tensions au quotidien que l'on extériorise auprès de ceux qui nous aiment d'un amour inconditionnel, ceux qui malgré ce comportement, continueront de nous aimer.
J'essaie de me le rappeler lorsque la colère monte en elles, que  c'est une preuve d'amour, même si c'est très dur à encaisser sur le coup.

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #6 le: 11 Juin 2018 à 21:35:31 »
Bonsoir Chrislau,

Ah ces chérubins ! NOS chérubins !!! Oui les nôtres !!! Ils ONT  une maman forte qui gère tout ! Ne t'en laisse pas compter différemment ! Jamais ! Tu assumes tout et tu le fais malgré ton chagrin, ta douleur et un planning surbooké.
17 ans c'est jeune, la rébellion n'est jamais loin ! Tu n'arrives pas à lui parler, écris-lui... Dis-lui tout l'amour que tu as pour lui et que tu fais du mieux que tu peux. Tous les psys te diront que quoi qu'on fasse en tant que parent, on le fait mal. Peu importe, tu n'as jamais démissionné de ton rôle de maman, je te tire mon chapeau. Est-ce que tu es entourée et est-ce que quelqu'un peut prendre le relais auprès de ton adulescent ? Si c'est le cas, prends-toi du temps rien que pour toi, ne serait-ce qu'une heure ou deux et mets-le entre les mains de quelqu'un qui lui parlera en prétextant une partie de ballon, une sortie au ciné, un resto, que sais-je... Un oncle, un ami, un frère...
Tu n'es pas responsable de la situation, tu ne l'as pas voulue ainsi. Est-ce que ton grand de 17 ans consulte un psy ? Faites- vous une psychothérapie familiale ?  Et toi, qui t'aide ?

Bon courage et douce soirée...
Muriel.

Hors ligne chrislau

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #7 le: 15 Juin 2018 à 00:30:05 »
Mercis de votre soutien à tous. Pour répondre à quelques unes de vos questions je vous un psy depuis le jour de l AVC de mon mari depuis 3 ans et demi chaque semaine. J ai l impression d avoir avancé mais c est encore tellement dur. Je suis sous anti d epresseur depuis tout ce temps aussi. Je crois etre dans une phase descendante. J espere trouver de l air pour remonter a la surface. Mais c est aussi si fatiguant de se battre tous les jours contre cette vie qui n est pas la mienne.... merci a tous.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3927
Re : difficile avec les enfants de 17 à 23 ans
« Réponse #8 le: 15 Juin 2018 à 11:41:26 »
n'hésite pas à venir ici
lire
écrire
être dans une communauté aide ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char