Auteur Sujet: Décès brutal de mon compagnon  (Lu 3427 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #15 le: 20 Avril 2020 à 00:07:17 »
Miamor,
C'est récurrent, on monte et on descend. Laisse faire le temps, tu peux pleurer, crier ta peine... Nous sommes là, ton amoureux aussi.
Je t'envoie de la tendresse pour une douce nuit, ça ira, tu verras.
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne miamor

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #16 le: 22 Avril 2020 à 01:16:58 »
Merci beaucoup Chog. J'avais juste besoin d'un lieu où pourvoir exprimer ma souffrance et ce forum est vraiment super pour ça entre autre. Ça fait tellement mal quand je commence à penser à tout ce que j'ai perdu et à ce que serait ma vie si il était encore là.  Alors j'essaie de ne pas me laisser aller dans ces pensées et d'avancer. Mais des fois, ça prend le dessus...

Hors ligne miamor

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #17 le: 22 Avril 2020 à 09:51:10 »
Chog,  je viens de remarquer la petite phrase de Victor Hugo avec ta signature. C’est celle que j’avais  mise sur mon mur Facebook juste  après son décès. Elle est vraiment très belle. Je l’aime beaucoup et elle  défini vraiment ce que je ressens.
Belle journée à toi.

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #18 le: 22 Avril 2020 à 13:03:47 »
Ce forum est un soutien considérable. C'est certain.
Tu peux venir pleurer ici, tu peux écrire tes peurs, tes avancées... Tout ce que tu voudras et quand tu le voudras.
Je t'embrasse,
Et... Oui, ils sont là où nous nous sommes.
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne Cheyennou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 71
  • TES AILES ETAIENT PRETES, MON COEUR NE L'ETAIT PAS
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #19 le: 30 Avril 2020 à 23:32:34 »
Bonsoir Miamor,   bonsoir à tous.
J'ai perdu Mon Chéri d'Amour il y a eut 23 mois le 28 mai.
J'ai toujours beaucoup de mal à avancer. Il est dans mes pensées tout le temps.
Mon Chéri d'Amour avait une maladie  orpheline  très compliquée,  qui lui a détruit en premier le poumon droit,  puis le gauche ainsi que le coeur,  Il attendait une greffe cardio-pulmonaire.
Il est décédé le 28 mai .  Le 30 mai,  il devait aller à l'hôpital Marie Lannelongue,  pour être inscrit sur une liste d'urgence vitale totale et greffé très vite.
Il a été transporté à l'hôpital en USC pour infection pulmonaire,   l'hôpital près de chez moi à l'a fait transféré au Kremlin Bicête, le 19 mai, et le jeudi 24 mai, il me parlait comme tous les matins au téléphone,  puis à 13 heures,  il s'est couché et le soir à 18 h 30 , on m'appelait pour me dire qu'il ne passerait peut -être pas la nuit,.
Je me suis précipitée à son chevet,  Je l'ai accompagné jusqu'au dernier instant,  je n'ai pas quitté sa chambre.
Il est tombé  en coma pulmonaire  le dimanche après midi et le lendemain  lundi matin  5 h 25 ,  il s'est endormi à tout jamais
Je ne cesse de penser à lui jour et nuit.
Je comprends cette peine que tu ressens et cette douleur ,
Je t'envoie de tendres pensées  pour apaiser ta douleur.
« Modifié: 30 Avril 2020 à 23:35:45 par Cheyennou »
Il n'y a pas de fin, il n'y a pas de début.
Juste un amour infini , immortel et éternel.
Dieu te tient dans ses bras. Moi je t'ai dans mon coeur.

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 256
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #20 le: 01 Mai 2020 à 19:06:26 »
Miamor,
La vie ne t'a pas épargnée et faire face à ce tsunami en 6 semaines est une étape tres difficile.
Je suis une ancienne puisque mon compagnon est parti  il y aura 4 ans le 9 mai d'un cancer en 16 mois.
De temps en temps je reviens sur le forum et malheureusement,  il y a régulièrement des "nouveaux".
Le chemin est tres long et ce forum est une aide.  j'envie ceux et celles qui revent de leur defunt.
Je ne sais pas qu'elle est la meilleure solution pour avancer . j'ai lu des quantités de livres sur le deuil, certains m'ayant
été conseille par le forum.  J'ai consulté des mediums qui m'ont aidé aussi à avoir des réponses.
J'ai tenté quelques méditations mais je n'y arrive pas. Je vais essayer celle dont vous parlez plus haut.
Miamor, tu demandes quel sens donner à sa vie? Pas à pas tu avanceras. Ton mari te guideras. Tu te diras parfois 's'il était là que ferait il? Tu trouveras la réponse.  Un psychologue ou psychiatre spécialisé dans ce domaine pourra apaiser peut etre  ta souffrance. Car on n'oublie pas crois moi. On vit avec les souvenirs des bons moments , c'est une chance de les avoir vécu.

Hors ligne miamor

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #21 le: 27 Juillet 2020 à 22:30:26 »
Bon jour à tous,
Mon amour est maintenant parti depuis 6 mois.
Je tiens tout d’abord à m’excuser de ne pas être venue pendant assez longtemps mais j’avais besoin de me recentrer et je ne me sentais égoïstement pas capable de voir la souffrance des autres. 
Dès la fin du déconfinement, je me suis à nouveaux lancée dans la suractivité pour ne pas penser, ne pas sombrer. Besoin de fatiguer mon corps afin d’alleger le mental et m’échapper de la réalité...
J’ai fait beaucoup de sport (moi qui ne suis pas sportive à la base...), revu mes amis, beaucoup travaillé.
J’ai même retrouvé une vrais sérénité pendant un stage de méditation, yoga et activités créatrices dans le fin fond des alpes de hautes provence qui m’a fait énormément de bien.
C’était la première fois depuis de nombreuses années que je partais en vacances sans mon doudou. Mais j’ai ressenti le besoin de fuir encore une fois la réalité en partant loin, avec des inconnus et en découvrant de nouvelles activités.
Il n’y avait d’ailleurs pratiquement que des gens seuls vivant pour la plupart une période difficile et qui avaient besoin de s’échapper de la dure réalité de la vie et de prendre soin d’eux.
J’avais décidé de ne pas parler de mon doudou mais j’ai libéré mes larmes dès le premier atelier d’expression corporelle. Ça paraît anodin mais ça m’a fait ressentir des choses très profondes. Il fallait choisir une partie du corps et inventer une chorégraphie avec. J’ai choisi la main droite, celle qui le caressait. Tout est remonté. J’ai senti sa peau sous mes doigts, la courbe de son corps et j’ai pleuré, pleuré sans pouvoir m’arrêter. Ça m’a fait énormément de bien car je n’arrive pratiquement pas à pleurer depuis son départ.
Je n’ai pas dit tout de suite la raison de ces larmes. J’ai juste dit que ça faisait remonter des émotions très fortes.
Puis j’ai à nouveau pu tout lâcher lors d’un atelier de sculpture sur pierre. J’avais choisi de sculpter une larme.
Je n’avais jamais sculpté de ma vie mais le prof était vraiment chouette et j’y ai mis tout mon amour et toute ma tristesse. Et rien que ça m’a déjà fait beaucoup de bien.
Au début je n’avais pas dit qu’il s’agissait d’une larme mais d’une goutte. Mais quand une personne m’a fait remarqué que ma goutte était très belle, je lui ai dit qu’il ne s’agissait pas d’une goutte mais d’une larme. Elle m’a alors demandé pourquoi. Et là j’ai à nouveau tout lâché, lui expliquant le décès de mon compagnon. Elle m’a prise dans ses bras alors que je ne la connaissais que depuis quelques jours et j’ai pu encore pleurer et dire combien c’était dur, et combien mon homme était extraordinaire et combien j’avais mal.
Et ça m’a fait un bien fou. Je n’avais pas réussi à me lâcher devant les amis ou ma famille. Mes larmes étaient coincées à l’intérieur.
Jusqu’ici je ne montrais pas mes émotions. Du coup les gens me voient comme quelqu’un de forte qui gère vachement bien... En fait je suis juste très pudique et n’arrive juste pas à pleurer. Comme si mes larmes étaient coincées à l’intérieur.
Bref, après avoir vidé mon sac et laissé sortir mes émotions, j’ai eu la sensation que la pierre que j’avais dans le coeur depuis 6 mois s’était matérialisée dans cette larme sculptée par moi pour mon amour avec tout mon amour et je me suis sentie libérée.
Et faire 3 heures de yoga et de méditation par jour et des randonnées dans des lieux magnifiques et pouvoir s’exprimer lors d’ateliers artistiques m’a été vraiment bénéfique.
Puis j’ai enchainé avec une semaine de randonnée avec des amis de mon père et là  ça a été très dur.
Les moments de randonnées comme à chaque fois que je m’active m’ont fait du bien.
Mais en fait mon père a Alzeimer et je ne l’avais pas vu depuis 6 mois à cause du confinement. Il n’a pas été capable de faire les randonnées. Son état s’est beaucoup dégradé. Je me rends compte que je suis en train de perdre mon deuxième pilier. Mon compagnon était mon pilier principal. Mon père est celui qui sait tout. Il a une culture incroyable et aujourd’hui je me rends compte qu’il commence à avoir du mal à écrire. C’est très dur.
Je me rends compte que je suis à une période de ma vie où tous mes repères s’en vont : mon amour est parti, ma fille à quitté la maison et mon père est en train de s’éteindre tout doucement et ma mère est désespérée et épuisée de voir son mari diminuer de plus en plus.
Aujourd’hui, me voici de retour à la maison et c’est encore plus dur.
En arrivant, l’absence de mon doudou d’amour m’a sautée au visage avec une force incroyable.
J’ai pendant longtemps eu du mal à le visualiser. Mais depuis mon retour, je le vois partout avec moi, ses attitudes, son rire, ses habitudes, son visage, tout est extrêmement clair. Il est partout dans la maison . Et c’est extrêmement douloureux.
Je crois que je viens seulement de réaliser vraiment qu’il ne reviendra plus jamais et c’est tellement dur !
Il était tellement plein de vie ! C’était quelqu’un de solaire, qui rayonnait, toujours de bonne humeur, serein,  qui riait beaucoup et rendait la vie incroyablement belle. Incroyablement intelligent et brillant.
Il me manque tellement !!!
Je suis en train de me poser la question de garder où non la maison, notre maison que nous avions mis beaucoup de temps à trouver et que nous avions arrangée à notre goût. Nous avions les mêmes gouts et c’était magique.
Je ne sais pas si vous aussi vous vous noyez dans l’hyperactivité. Je ne sais pas si c’est très sain. Mais pour l’instant, c’est ma seule façon de tenir le coup. Dès que je m’arrête, je coule.`
Si vous voulez les coordonnées de ce lieu magique où il m’a été possible de retrouver un peu de sérénité, je peux vous le donner en mp.
Je vous souhaite une bonne soirée et de doux rêves avec vos amoureux/ses

En ligne Nicole595

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 451
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #22 le: 28 Juillet 2020 à 01:06:09 »
Miamor, première chose, tu n'as aucune excuse à présenter, ici on vient, on part, on revient selon nos besoins. Tu as vécu des émotions très fortes, tu en souffres et en même temps ces émotions te libèrent. Tu as pu verbaliser toute cette souffrance et c'est un bien, pour moi ça l'est en tous cas. Pour ta maison, tu es la seule à savoir. Je me suis posée cette question aussi, et j'ai pris ma décision,  chacun, chacune fait selon son ressenti. Si tu te sens bien avec ton hyperactivité,  tu le fais, tu es la seule  à savoir se qui te fait du bien.
Amitiés
Nicole
Je ne serai plus jamais la même. J'ai perdu mon essentiel.

Hors ligne Solene2013

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #23 le: 04 Août 2020 à 20:33:18 »
Bonsoir,  Mon mari est dcd brutalement le 27.07 d'un infarctus à l'âge de 62 ans. Cette mort m'a plongé dans une grande solitude et surtout je me sens morte à  l'intérieur.  C'était mon âme sœur, c'était un homme exceptionnel ! Depuis son décès,  je suis perdue, pourtant entourée de ma fille,  beau-fils et ma petite-fille,  de ma voisine,  je me sens vide dans mon coeur ! Merci de m'avoir lu,  je suis de Belgique

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 784
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal de mon compagnon
« Réponse #24 le: 05 Août 2020 à 14:04:04 »
bonjour Solene

Toujours avec tristesse que je t'accueille parmi nous, tu as bien fais de venir déposer ton drame  bien récent , ici tu es chez toi pour venir partager tes ressentis qui sont si difficiles à affronter , notre chagrin est immense et personnel malgré l'aide de nos proches qui font ce qu'ils peuvent car ils ne connaissent pas notre tumulte intérieur avec lequel nous même devons nous accommoder chaque jour , heure après heure , jour après jour  sans penser à demain
Le drame vécu que nous avons à affronter est un cataclysme auquel personne n'est préparé, tu te sens vidée dis-tu , oui cette épreuve est éprouvante entre larmes et manque  et changement complet de notre vie , cette fatigue  est normale , et ce parcours est long  et douloureux .
Prendre soin de toi est essentiel , ne pas négliger entre autres  les repas ton corps souffre ne le fais pas plus souffrir
Amitiés

je te joins un lien qui ici nous a tous et toutes beaucoup aider,

https://youtu.be/Ljq4_GZM3EI