Auteur Sujet: CONTINUER SON CHEMIN  (Lu 3960 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nouveau

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 73
CONTINUER SON CHEMIN
« le: 23 Août 2010 à 12:58:19 »
Je ne sais pas quelle direction prendre, je change d'avis sans arrêts depuis un an 1/2 : un jour je voudrais déménager, le lendemain je me dis que je ne suis pas bien de vouloir partir. Et pourtant tous ces soucis matériels me pèsent, deux maisons à entretenir, je ne sais pas quoi faire et je n'ai pas la force pour l'instant d'envisager un déménagement. Je me demande si tous ces questionnements arrivent trop tôt, combien de temps vais-je mettre à me décider ?

J'ai envie de repartir pour une nouvelle vie et en même temps ça fait mal et chacun y va de son commentaire en pensant détenir la vérité à ma place, ça m'use.

Combien de temps met-on à se "remettre en route" à continuer son chemin ?

Bises à toutes

adèle

  • Invité
Re : CONTINUER SON CHEMIN
« Réponse #1 le: 24 Août 2010 à 20:08:18 »
Chère Nouveau,

Qu'il est difficile de répondre à ta question. Combien de temps? J'ai senti que les choses se faisaient en moi petit à petit, souvent malgré moi. je n'ai jamais forcé.
Ton histoire de déménagement..j'ai tellement hésité la dessus moi aussi, et puis en juin dernier, grace a des discussions ici, sur ce forum, j'ai décidé de ne pas déménager; Cela s'est imposé comme une évidence. Et de faire des travaux dans mon appart. Quand cela à commencé, (les travaux) je me suis traitée de folle tant cela m'a épuisée de tout déménager d'une pièce à l'autre, et puis je ne savais pas quelle couleur choisir, ou je choisissais et regrettais, et finalement là aujourd'hui, je suis tellement contente d'avoir fait ce que j'ai fait.
Pourquoi as tu deux maisons? tu dois choisir l'une pour l'autre? ou déménager complètement ailleurs en abandonnant les deux?

bises d'Adèle

Blandine

  • Invité
Re : CONTINUER SON CHEMIN
« Réponse #2 le: 25 Août 2010 à 11:12:48 »
Bonjour,
Ah démanagement, travaux... Je me souviens en avoir déjà parlé ici et contrairement à toi Adèle, je n'ai pas avancé depuis. Tu vois Nouveau, je sais depuis plusieurs mois qu'il serait bien pour moi de changer le décor, les peintures chez moi car, que je reste ou pas dans cet appartement (et là, aucune éventualité ne m'apparaît plus logique qu'une autre, plus nécessaire qu'une autre), il faut de toute façon le "rafraîchir". Mais je ne réussis pas à passer le cap de lancer les travaux : chercher les entreprises, faire les devis, choisir les couleurs, effectivement Adèle, tout déménager d'une pièce à l'autre... ça me paraît insurmontable mais je sais que je lancerai tout ça un jour ; je ne me brusque pas, car je pense aussi qu'autre chose me bloque encore en plus : ça sera à nouveau une grande page tournée : visuellement, mon environnement ne sera plus comme "avant", ce sera mon univers car j'aurai été seule à choisir, à mettre en oeuvre, à faire...
Je suis en plein dans cette crainte d'oublier dont tu parles sur un autre topic Adèle : la vie revient en moi mais parfois je sens de la culpabilité associée, et donc je crains - à tort, je le sais intellectuellement mais les émotions...! - de trahir, d'oublier... or il est normal que je me fasse mon univers, ma vie maintenant, mais je perçois bien que c'est un autre combat après le combat de la détresse permanente. Je suis d'accord avec toi Nouveau, ça fait mal ça aussi et les autres ne peuvent pas cerner ça !!! Là ausi je vais à mon rythme et - est-ce une chance ?- mon entourage me parle maintenant très peu de mon deuil, donc je suis en paix avec ça de leur part...
J'ai suffisamment la possibilité d'en échanger avec des personnes que je choisis qui comprennent réellement notre chemin (ici et ailleurs !) pour ne plus être agacée par des phrases ou comportements autour de moi.
Bon courage et encore une fois, donne-toi le temps si tu le peux. Ebranlées comme nous le sommes, j'ai tendance à croire que nous agissons avec justesse lorsque la solution, la décision s'impose finalement à nous (même après un long, très long temps de tergiversations)
Amicalement

Hors ligne Nouveau

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 73
Re : CONTINUER SON CHEMIN
« Réponse #3 le: 26 Août 2010 à 13:20:13 »
Bonjour Adèle et Blandine,

J'ai une maison principale et une très vieille maison de famille que Bruno avait commencé à rénover. Je continue les travaux avec mes fils, mais je n'y trouve plus aucun intérêt, tout ça me pèse. Je pense que pour "tourner la page" il faudra que je vende les deux. J'aurai un peu l'impression de le trahir et c'est ce qui me fait mal, il a tellement travaillé dans ces deux maisons pour ne jamais en profiter. Je trouve ça tellement injuste.

Mes fils aussi aimeraient passer à "autre chose", déménager, mais j'ai peur de me précipiter et de regretter ensuite. Je crois qu'il faut attendre encore, je suis encore tellement fragile et indécise.

Bonne journée à vous toutes

Hors ligne suzy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 317
Re : CONTINUER SON CHEMIN
« Réponse #4 le: 28 Août 2010 à 18:07:27 »
Bonjour,
Oui...Continuer son chemin , dans notre situation de femme seule face à toutes les charges, ce n'est vraiment pas évident...
Pour moi, la question ne s'est pas trop posée. Dès que j'ai su que j'avais les moyens de garder notre maison, je ne pouvais même pas imaginer me déraciner de là. Je sens Jean-daniel constamment près de moi. J'ai quand même entrepris quelques travaux: Un coin sanitaire ( que nous avions envisagé de refaire cette année) et la transformation complète ( peinture, déco) de nos deux bureaux.
Le mien reste un bureau , mais aménagé complètement différemment; celui de Jean-Da est devenu une jolie chambre d'amis. Car, voir son bureau tous les jours comme il l'avait laissé, c'était trop dur pour moi...
J'ai aussi fait faire un escalier dans notre jardin. Il l'avait commencé lui-même l'automne passé ( il n'avait posé qu'une seule marche!) et tout est resté en attente. J'ai mandaté une entreprise il y a deux semaines et maintenant, l'escalier est terminé. C'est joli et je sais que de là-haut, mon amour est content que j'entretienne la maison comme il l'aurait aimé... J'ai mis plein de fleurs sur le balcon, autour de la maison, comme les autres années. La vie continue malgré tout...Je ne veux pas que notre maison soit laissée à l'abandon. Ce n'est pas ce qu'il voudrait, je le sais...
J'essaie de continuer mon chemin en faisant des activités différentes qui m'obligent à penser à autre chose. Comme mon voyage au Cameroun! Ce voyage a été d'une richesse infinie à tous points de vue...Ca a été une véritable trève à mon chagrin, car là-bas, je n'avais absolument aucun souvenir de lui.Mais je l'ai senti constamment près de moi; je sais qu'il me protégeait...Par moments, j'avais le sentiment que c'est lui qui tenait les rênes de mon voyage...C'est diffïcile à expliquer, mais il y a vraiment eu des signes évidents...Et même que j'appréhendais mon retour, les choses continuent d'évoluer pour moi, même si, bien sûr, par moments, pleins de souvenirs remontent à la surface...Mais je sais que j'ai avancé, irrévocablement, sur le chemin de mon deuil..
J'ai été contente de retrouver notre maison...
Suzy

Hors ligne cevilecha

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
Re : CONTINUER SON CHEMIN
« Réponse #5 le: 02 Septembre 2010 à 21:57:45 »
bonjour à tous,
 la rentrée est là, j'ai repris de force le boulot après 2 ans à être à la maison et de m'occuper de mes filles, je devais travailler à la maison ily a 1 an qq jours après la mort de mon mari : nounou mais je n'ai pas pu et je suis occupée de moi, de mes filles surtout quand je regarde en arrière et c'est douloureux de voir tout ce chemin que j'ai fait, mais oui on avance malgré tout  malgré nous le temps passe et on y peut rien
je vais mieux surement en apparence mais ce que l'on ressent ce que l'on vit est là mais d'une manière différente qu'au début, les mots ne sont pas là pour exprimer cela !
mais il est vrai que je suis prête à reprendre le boulot et cela fait du bien de se sentir utile pr autres que mes filles, de rprendre les liens sociaux avec des personnes que je ne connais pas de dire des bêtises et oui aussi de rire vraiment ! mais en même tps il y a tjrs à un moment cette culpabilité d'être et que lui ne pourra plus jamais rien faire !

grand changement donc un nouveau rythme de vie à trouver avec les filles, de la bonne fatigue qui j'espère va me faire dormir un peu mieux car autremnt je ne tiendrai pas le rythme !mais bon on verra bien !!

je tiens à vous dire merci  car vos messages à lire vos réponses me réconforte et me donne de l'espoir
bises à tous