Auteur Sujet: chapitre sur le deuil du conjoint du Dr Faure dans vivre son deuil au jour le jo  (Lu 14978 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
j'ai là scanné le chapitre sur le deuil du conjoint du Dr Faure dans vivre son deuil au jour le jour ... je m'y retrouve parfaitement ...
et je le mets ici pour le partager avec vous

http://www.fichier-pdf.fr/2015/05/31/chapitre-deuil-du-conjoint/

en cliquant sur download télécharger le fichier se télécharge dans vos téléchargements
à ouvrir ensuite avec adobe reader

à bientôt pour partager
« Modifié: 31 Mai 2015 à 10:38:46 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Dur de survivre
Merci de ta réponse sur doctissimo, je suis là aussi. J'ai lu le livre de Christophe Faure une première fois très vite après  le départ de mon mari et puis je l'ai relu le mois dernier je ne me souvenais de rien du livre et j'ai pu comprendre que ce que je vivais était le lot des personnes endeuillées.
Courage à nous toutes et tous
Bonne soirée
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
source http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante--faire-le-deuil-une-expression-inappropriee--10700.asp?1=1
'Faire le deuil'', une expression inappropriée ?

Les réponses avec le Dr Christophe Fauré, psychiatre-psychothérapeute, et le Dr Alexis Burnod, service de soins palliatifs à l'Institut Curie à Paris :

"Faire son deuil est une expression qui est utilisée à tort et à travers surtout que l'on a l'impression d'avoir fait son deuil à partir du moment où on a rendu la personne décédée absente. Or, ce n'est pas du tout l'idée. L'idée est au contraire de rendre la personne décédée présente dans son histoire, avec la nouvelle vie sans elle. Et quand on dit aux personnes de faire le deuil, on a l'impression qu'on résume à trois fois rien ce qui arrive. Alors que c'est une nouvelle aventure, avec des étapes, des déstructurations, des reconstructions qui sont arrivées."

"Il faut surtout ne pas oublier et créer les conditions pour ne pas oublier. L'idée de faire son deuil, c'est l'idée que c'est fait et c'est fini. Mais ce n'est pas du tout le cas. Il n'y a jamais de fin de deuil. C'est une cicatrice profonde qui reste en soi, et cette cicatrice va rester toute une vie, plus ou moins douloureuse en fonction des circonstances (fête des mères, fête des pères, Noël…). Mais cette cicatrice reste. Il faut proscrire cette expression "faire le deuil" qui n'a aucun sens.

"Beaucoup de gens associent faire son deuil à oublier, tourner la page, passer à autre chose… Et c'est la raison pour laquelle plein de personnes sont en résistance par rapport à ça. Elles ne veulent pas faire le deuil. Heureusement que ces personnes se battent contre ça car cela voudrait dire que la personne qu'ils ont aimé pendant 10-20 ans va disparaître de leur existence et n'aura plus aucune trace alors qu'on a été façonné par l'amour que l'on a partagé avec cette personne."
« Modifié: 13 Juillet 2014 à 20:23:53 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Dur de survivre
Bonsoir
C'est très juste et cela me parle beaucoup. Je trouve que c'est plus "acceptable" comme expression.
Bonne soirée
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
je suis en train de me dire que peut être je vais bien mettre en réserve dans ma tête cette phrase
"L'idée est au contraire de rendre la personne décédée présente dans son histoire, avec la nouvelle vie sans elle" et la citer chaque fois que l'on me demandera si je fais mon deuil ! ... manière de rétablir la vérité !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
texte de l'émission avec Fauré
http://www.fabriquedesens.net/Les-Racines-du-ciel-Les-chemins-du
Texte intégral, de l’émission « Les Racines du ciel », « Les chemins du deuil » avec Christophe Fauré, diffusée le mardi 8 juin 2010 sur les ondes de France Culture. Une transcription de Taos Aït Si Slimane.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne meszouzous

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 109
 :)merci Qiguan pour ton envoi de la video du dr Faure sur comment accompagner une personne endeuillée.  Comment mieux expliquer à l entourage notre besoin de parler encore et encore de lui ou elle ? Je vais imprimer le texte qui accompagne la vidéo et la donner aux personnes que je sens démunies pour m accompagner.
Merci encore, c est une lueur d espoir quand on a l impression d être abandonné,  faute de compréhension  :)
Bonne journee avec encore un peu de soleil.
Béa

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Merci Qiguan pour ces rappels sur les dires du Dr Fauré. J'ai lu le livre, regardé (décodé même) la vidéo et pourtant, c'est seulement maintenant, en relisant le passage du livre tel que tu l'as scanné qu'une vérité me saute aux yeux :

Pour tout endeuillé(e) il y a 3 deuils à faire, celui du passé, celui du présent et celui du futur mais je réalise que pour les personnes qui comme moi (ou Yentel par exemple)  vivaient une histoire d'amour qui ne durait pas depuis des années et des années, le deuil du futur est une horreur +++ (j'espère que Yentel donnera son point de vue et d'autres dans cette situation également).

Parce que dans nos situations, il y a un passé très riche (mais trop court), un présent identique à tous et un futur vers lequel était entièrement tournée cette nouvelle histoire. Nous étions dans la construction de ce futur qui s'annonçait tel que l'on ne l'avait pas connu auparavant (même en ayant vécu une histoire très longue avec une autre personne). Il y avait la certitude d'avoir trouvé, enfin, son autre moitié d'orange et d'être dans l'âge "mur" où on connait la valeur de la vie, ou on est capable de construire du solide à la lumière des erreurs du passé ... on est donc comme fauché en plein vol. Notre histoire n'a pas eu le temps de connaitre des hauts et des bas, elle était en expansion et puis ... plus rien. Immense et déroutant deuil à faire d'une vie qui n'existera jamais, qui n'a existé que dans nos cœurs et nos têtes  (où la maladie ou l'accident n'était pas prévu).

Oui, je me rends compte que bien que j'ai beaucoup avancé sur mon chemin ces dernières semaines, il me reste à "travailler" sur ce deuil du futur.

Bises à tous


Hors ligne Yentel

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
Bonsoir,

Je viens seulement de trouver cette partie du forum...

Bien-sûr Viviane, je veux bien partager avec vous mon ressenti...

Eric était mon compagnon depuis 2 ans et 9 mois lorsqu'il est décédé... (Dont 11 mois de cancer). 

J'ai connu un Amour plus beau que dans tous mes rêves... Amoureuse comme je ne savais pas que l'on pouvait-être...

J'avais enfin trouvé ma Moitié (Après 19 ans d'un mariage dont sont issus mes 2 enfants adorés mais "plat").  Quand nous n'étions pas ensemble, nous ne nous sentions pas complets...  Nous pensions les mêmes choses, au même moment et terminions les phrases l'un de l'autre, devinions l'autre, tout le temps... 2 ans et 9 mois d'un Amour fusionnel, passionné, tendre et complice... "Amoureux à vivre" disions-nous (Car "amoureux à mourir" nous semblait impossible)... "Si tu savais à quel point je t'aime, tu en rougirais" me murmurait-il...

 Et des projets plein la tête, le coeur et les corps... Nous voulions nous marier, ouvrir notre écurie  ensemble... (On cherchait un bâtiment, nous avions choisi un nom, élaborions un logo,...), nous voulions voyager (à cheval, cela va de soi... :), éventuellement à moto ou en vespa... ), et surtout... surtout... je voulais transmettre à mes enfants et petits-enfants cette "notion" d'Amour en couple et les entourer de tout cet Amour, de tout ce bonheur...

Et me voilà seule avec un futur tout vide...

Mes enfants sont là bien-sûr, et j'espère des petits-enfants quand le moment sera venu, mais ça c'est ma partie de vie "maman"... Elle m'a toujours comblée et c'est grâce à ça que je "tiens" maintenant...

Ma vie de femme, ma vie de couple s'est envolée avec Eric... J'ai 44 ans et l'Amour de ma Vie est décédé... Si j'entre dans les statistiques, il me reste au moins 40 ans... 40 ans sans mon Amoureux... 40 ans à imaginer comment aurait été ma vie SI...

 :'(
Yentel
"Quand tu regarderas les étoiles dans le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors, ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire" (A. de Saint-Exupéry)

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Dur de survivre
Bonsoir,

Nous pensions les mêmes choses, au même moment et terminions les phrases l'un de l'autre, devinions l'autre, tout le temps... 2 ans et 9 mois d'un Amour fusionnel, passionné, tendre et complice...

C'était exactement cela avec mon aimé mais pendant 40 ans, 40 longues années de partage 24/24

, nous voulions voyager
Oui nous aussi et nous occuper de nos petits enfants, mon aimé disait facilement ; bon maintenant pas de contrainte: mes petits enfants et mon camping car! et moi je faisais partie de lui.

Et me voilà seule avec un futur tout vide...
Oui c'est dur tout cela
Bon courage à toi

 :'(
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard

Hors ligne Yentel

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
Merci Mimie... Plein de courage à toi aussi...
Yentel
"Quand tu regarderas les étoiles dans le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors, ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire" (A. de Saint-Exupéry)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
comme toi mimie 40 ans
j'ai dit de symbiose équilibrée ...
courage à nous pour découvrir l'autonomie forcée et l'entourer du lien avec notre amour !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char