Auteur Sujet: A la dérive, sans ma moitié.  (Lu 94618 fois)

0 Membres et 5 Invités sur ce sujet

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #45 le: 12 novembre 2023 à 20:13:59 »
Oui la nature humaine est bien faite, instinctivement on évacue ce Manque en trouvant inconsciemment les solutions, comme pleurer et encore pleurer ... Ensuite le cerveau, une machine bien complexe, nous dit d'arrêter et on peut souffler un peu entre 2 crises. Tiens bon.
Bien à toi Titigoo.
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #46 le: 13 novembre 2023 à 10:18:24 »
voila, ça y est , nous sommes le 12 novembre: 1 mois que je n'apporte plus le café du matin sur la table de chevet de Nadège, 1 mois que je n'ai pas le bisous du matin ni le 'fais attention à toi , à ce soir, je t'aime mon lapin', 1 mois que je ne t'ai pas embrassé en rentant du boulot, 1 mois sans te tenir dans mes bras et te sentir contre moi, 1 mois dans les mêmes draps de notre lit trop grand et froid pour moi seul, 1 mois que je prends ton pyjama à mes cotes pour sentir ton odeur,1 mois sans toi c'est la première fois ...... que c'est long et douloureux.

Tu m'as fait replonger 3 ans en arrière.... Quel enfer... J'ai pleuré tous les jours pendant 1an. Je pleure encore mais beaucoup moins souvent bien-sûr.

La culpabilité est incontournable, si tu l'avais appelé, elle n'aurait peut-être pas répondu, ou elle n'aurait rien laissé paraître... Moi aussi je lui ai envoyé des SMS  juste avant l'accident auxquels il m'avait répondu. Et je me dis que si je l'avais plutôt appelé, il aurait peut-être eu quelques secondes de retard et n'aurait pas pris cette voiture de plein fouet ! Ou alors j'aurai assisté au drame et je m'en serai voulu encore plus!
Mais au final, ça ne sait pas passé comme ça, et on ne peut pas revenir en arrière..

Les personnes qui décident de mettre fin à leurs jours souvent se disent que les autres seront mieux sans eux. Elle a certainement voulu vous épargner de la voir mal et souffrir. Il va falloir que tu acceptes que c'était sa décision, et que rien n'aurait pu changer ça.

Aujourd'hui, il te faut réapprendre à vivre...

Force et courage
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #47 le: 13 novembre 2023 à 15:10:20 »
c'est ça reapprendre à vivre
pour l'instant c'est sans gout, sans intérêt, on avance comme par automatisme.
tu me laisses un espoir Alice, si toi après 3 ans tu arrives à surmonter comme tu peux ce chagrin, je me dis que la route est tor-tueuse mais que je dois à m'accrocher (même si  aujourd'hui, pris dans un torrent , je ne tenterai même pas de m'accrocher à une bouée, pour me laisser couler et te rejoindre ma cherie)

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #48 le: 18 novembre 2023 à 22:50:31 »
la nature est elle bien faite? plus les jours passent, plus son parfum et son odeur se dissipent de ses vêtements que j'avais gardé contre moi la nuit. bientôt , je n'aurais plus qu'en souvenir son doux parfum.....me dire qu'il va falloir tout de même passer à la machine à laver les draps dans lesquels elle s'était endormie, n'est ce pas une forme de gommer ce qui ne devrait pas l'être......je ne sais pas.
la nature est elle bien faite : à vous de me le dire car à mon stade je ne sais plus quoi penser.

merci

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #49 le: 19 novembre 2023 à 11:34:51 »
Je ne pense pas que ce soit gommer des souvenirs que de laver ses vêtements ou les draps. Comme toi j'ai vite remarqué que l'odeur s'estompait pour finir par disparaitre, voir se modifier, et peut être après 3 semaines j'ai tout mis en machine.
Sur le coup je ne te cache pas que ça fait mal, il y a de l'hésitation, des doutes, mais la réponse c'était que j'avais bien fait.
C'est comme si il avait été encore là et que par respect pour lui, comme j'aurais agi "avant" quand je lui rangeais des affaires propres dans son dressing.
Bien à toi

Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #50 le: 19 novembre 2023 à 19:44:12 »
en me baladant tout à l'heure pour me changer les idées, voila sur quoi je suis tombé en écoutant un peu de musique ;
 je m'y retrouve.

Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi, sur mon chemin

https://www.youtube.com/watch?v=rtunffvBdFg


Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 122
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #51 le: 19 novembre 2023 à 20:53:02 »
Merci Titigoo,
Très belle chanson , peu connue de Goldman, dont les paroles nous parlent.... forcément....
Amitiés.
Thierry
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #52 le: 20 novembre 2023 à 10:25:23 »
Je trouvais déja ce clip émouvant à l'époque, mais l'écouter à présent me fait monter les larmes aux yeux. Tellement vrai, ... merci Titigoo.
Bien à toi
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #53 le: 21 novembre 2023 à 13:43:57 »
Bonjour,

Pour ma part, je ne me suis jamais recouchée dans les draps de notre dernière nuit passée ensemble. Une amie m'a proposé de changer les draps, et j'ai tout de suite dis oui.

Je n'avais pas envie de changer les choses, mais on y est obligé parfois... Et ça fait avancer.

Je me souviens lorsque ma maman est décédée et que la famille est venue dormir à la maison, mon père a voulu vite enlever ses affaires visibles. Le plus difficile, la salle de bain avec sa robe de chambre...
Et du coup, j'ai aussi eu du monde à la maison suite à la perte de mon JP, et j'ai eu ce même réflexe, j'ai caché ses affaires personnelles... Dès les premiers jours, ce n'était pas pour moi, mais pour les autres que je l'ai fait..
Ça manquait mais en même temps je crois que ne plus les voir en place aide un peu...
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #54 le: 21 novembre 2023 à 20:04:32 »
les draps sont lavés, son parfum s'estompe de son pyjama.....en revanche, pour l'instant je ne me mets pas dans l'idée d'enlever tous ses vêtements, ce serait en quelque sorte une trahison, une sorte de vouloir en finir et tourner la page.
un jour viendra surement où ces ressentis iront en décroissant et là alors la question se posera.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #55 le: 22 novembre 2023 à 08:41:43 »
Citer
ce serait en quelque sorte une trahison, une sorte de vouloir en finir et tourner la page.
Je ressens la même chose. Non vraiment pas prête pour ça.
Bien à toi
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #56 le: 22 novembre 2023 à 22:39:03 »
https://www.senscritique.com/film/sous_le_tapis/55413981

je viens de voir ce film, et me rappelle à quel point je suis encore dans le déni.....à croire qu'elle reviendra.
Ah mon grand Amour, il va me falloir du temps pour comprendre que je ne pourrai plus sentir ta peau contre la mienne, sentir ta main dans ma main, te sentir pres de moi.......

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6234
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #57 le: 23 novembre 2023 à 07:36:39 »
Et tu découvriras que ton mental arrivera à le comprendre
 Mais que le manque ne sera pas compris dans l'émotionnel
Et fera des somatisations dans le corporel.
Quand peut-être tu trouveras une voie vers des échanges coeur à cœur avec elle comme si elle était là et bien sûr sans son corps qui n'a plus d'existence tu devra explorer un nouveau parcours et souvent dans cette phase on rentre en "négociation" phase de deuil particulière qui ouvre la voie à la suite du processus
 Les échanges corporels n'existent plus
 Avec les 5 sens non plus
 On réalise que ceux ci sont dans le coffre souvenirs ...

Mais on affine avec le coeur que voudrait elle là pour toi aujourd'hui dans ta nouvelle condition de veuf ?
Le meilleur qu'elle voulait toujours pour toi ...
Pour l'honorer vois ce que tu peux faire même si c'est avec larmes, cris voire crise de colère rageante en parallèle .

Amitiés
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #58 le: 23 novembre 2023 à 13:57:23 »
Je n'ai pas vu ce film mais d'après l'histoire, je pense que j'aurais été en larmes du début à la fin ...
Courage Titigoo, de tout coeur avec toi
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 122
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #59 le: 23 novembre 2023 à 15:09:56 »
Bonjour,
Pas vu ce film non plus. Pour ma part, j'évite de regarder ce genre de films ou d'émission en ce moments, pas besoin d'ajouter plus de larmes à mon quotidien.

Courage à toi Titigoo.
Thierry
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.