Auteur Sujet: Lettre à une amie en deuil  (Lu 175 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Opheliebay

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Lettre à une amie en deuil
« le: 06 Février 2019 à 00:45:19 »
Bonsoir à tous
Une de mes collègues vient de perdre sa mère il y a tout juste un mois. J'essaye de tout faire pour l'aider mais ce n'est pas évident.
Nous parlons énormément, de tout et de rien ainsi que de sa mère. Elle m'a dit beaucoup apprécier la manière dont je lui parle. Mais nous parlons en anglais  je peux donc beaucoup lui parler par message mais en réel je n'ai pas le temps et une assez bonne maîtrise pour trouver les mots justes. Je lui ai donc rédigée une lettre, je devrai dire un roman. Je doute pas mal à l'idée de lui partager...

Dans son regard...

Je me sent bien souvent faible face à la force que tu dégages. Mais je ressent ça comme un effet miroir, comme si tu dégageais toute cette force parce que tu pense que c'est ce que l'ont attend de toi. Et je suis convaincue que beaucoup te persuade de rester forte. Tu es forte c'est une certitude, mais le décès de ta maman n'est pas une situation où tu te dois d'utiliser ta force. Le dueil est un cheminement, et tu dois accepter ta tristesse pour comprendre comment y faire face. Peut être que dans 6 mois tu te sentira mieux, ou peut être dans 2 ans, 5 ans ou 10 ans. Tu es dans un cheminement propre à toi même, ou personnes n'a les clés, ou personne n'a une date de fin. Alors prend ton temps, écoute toi, laisse toi traverser les moments de tristesse lorsqu'ils arrivent. Laisse toi être heureuse et sourire sans culpabilité les jours où tu sens que tu vas bien.
La culpabilité et la colère sont des étapes que tu vas traverser. Et c'est normal. Peut être as tu une certaine colère que ta mère ne t'ai pas attendu quelques jours avant de se laisser partir. Ou pour sur tu culpabilise de ne pas avoir été la. Mais à qui la faute ? Personne. Ni toi, ni elle. Si elle est partie c'est qu'elle été en paix. Le sourire est un signe de paix, comme un regard vers un monde meilleur. Et toi tu vivais ta vie parce que tu n'avais pas d'autre choix que d'être là, parce que tu ne pouvais pas savoir que c'était la bas et maintenant. Et si tu avais su tout aurait été différent.

Je t'écoute, je prend note de tout ses sentiments que tu m'exprimes. Je ne peux pas y répondre  parce que je n'ai pas les mots. Mais tu es une personne incroyable. Tu es pleine de compassion, tu es généreuse, intelligente et altruiste. Tu es belle et tu as la beauté de la vie devant toi. Je sais que ta mère t'a tout appris, tout donné. Tu détiens sa tradition maintenant. Elle est et sera toujours avec toi grâce à tout cela. Il y a une citation qui dit que l'amour est comme le vent, tu ne peux pas le voir mais tu peux le sentir. Elle est la, toujours la, au travers toi. Je sais que tu culpabilise énormément. Mais dans quelques temps, quand tu pourras prendre du recul tu verras à quel point tu a de quoi être fière de toi. Tu comprendras à quel point elle a du être fière d'avoir modeler la femme que tu es. C'est la ou je crois que t'accorder le pardon sera nécessaire. Pardonne toi ce qu'elle t'a pardonné. Je  voudrais me répéter des milliers de fois pour te dire que l'amour ne meurs jamais. Que le lien d'une mère et sa fille reste au delà de tout.
Elle a eu la chance de t'avoir près d'elle. Parce que ton implication dans sa maladie été une façon d'être prêt d'elle. Les appels quotidiens aussi. La distance te fais sûrement penser que ce n'était pas suffisant mais c'est ce qui a dû être des plus importants pour elle. La régularité de ton implacation a été ton dévouement à sa protection. Quoi de plus beau que quelqu'un qui prend soin de nous.

On a souvent tendance à dire que tu été la meilleure dans ton travail, moi la première. Mais  "été" n'est pas le mot juste. Tu es toujours la meilleure parce que tu es toujours toi. A force de lire des témoignages de deuil j'apprend que tout le monde ce sent comme emputé. Alors peut etre ou sûrement te sent tu comme cela. Il te manque cette jambe avec laquelle tu marchais autrefois. Il te manque un poumon qui te servais à respirer totalement. Il te manque cette partie du cœur qui te permettais d'aimer inconsiderablement. Mais il reste Toi. Toi empli de milliers de souvenirs avec elle. Toi, empli de tout son amour. Toi, qui à son éducation, ses traditions, ses valeurs. Toi qui l'a connaît parfaitement. Toi, qui dans ton regard la fait continuer de briller de mille feux.

Si vous avez pris le temps de me lire jusque là je vous en remercie, je n'ai pas vraiment mis de fin parce que je pense juste lui dire que je serai toujours là pour elle...

J'ai peur d'être un peu rude dans mes mots alors que je voudrais être tout le contraire. Mais je ne veux pas être mielleuse non plus en lui disant que "tout ira mieux demain" je veux rester sincère.

En vous remerciant par avance..

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 670
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lettre à une amie en deuil
« Réponse #1 le: 06 Février 2019 à 05:28:10 »
Bonjour....ni dure ni tendre..sincère..en te lisant on imagine ta sagesse et peut être un certain vécu...ta lettre peut aider ton amie et probablement beaucoup d' autre..merci.. biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Opheliebay

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lettre à une amie en deuil
« Réponse #2 le: 06 Février 2019 à 22:49:06 »
Bonsoir Biche,
Pour être honnête je n'ai jamais vraiment vécu de "travail" de deuil. J'ai perdu ma grand mère il y a deux ans après 3 années de cancer. Mais elle souhaitait partir et n'avait pas peur de la mort. Après sa mort j'ai lu "la mort intime" de Marie de Hennezel, le livre que ma grand mère avait lu 15 ans plus tôt à la mort de son mari. Tout s'est fait très rapidement et naturellement avec la seule conclusion que je l'avais aimé d'une manière inconditionnelle et qu'un jour elle m'attendrai.

Mais aujourd'hui l'histoire de cette collègue me touche beaucoup. Peut être du fait que sa mère et eu un cancer aussi. Finalement nous sommes devenu ami dans le pire moment de sa vie. Et parfois je me demande si mon aide n'est pas un peu déplacé..

Je te remercie pour tes mots, et je vais m'atteler à un gros travail de traduction avant de déterminer vraiment du futur de cette lettre

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 670
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lettre à une amie en deuil
« Réponse #3 le: 07 Février 2019 à 01:16:32 »
Pour quelqu' un qui souffre de la perte d' un être cher.. mari..epouse..père.. mère..enfant..amis...tout les gestes de reconforts font du bien...ils ne sont jamais ...JAMAIS....déplacés tu peux me croire , J' ai eu des moments incroyables de bienveillance venant de simples connaissances et de l' indifférence de personnes que je croyais proche...tout les gestes d' amour que l' on recoient dans cette période effroyable de notre vie sont tout simplement merveilleux...merci à toi...biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.