Auteur Sujet: Les petites phrases dont on se passerait bien  (Lu 171434 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2870
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #60 le: 04 Novembre 2014 à 12:55:12 »
Pardon, j'avais lu trop vite...
 la seconde partie me semblait réaliste...puisque moi aussi je l'ai pensé... à l'occasion du bébé de ma fille, que en leur donnant la vie, on leur donne la mort qui va avec... et au final, ben, non! on leur donne la vie, c'est beau! et le reste c'est pas nous!
et la première partie que je viens de relire est absolument affreuse de culpabilisation ,de responsabilisation... éhontée... d'une violence sans nom...et surement de sexisme mal digéré... tu as bien fait de ne pas y retourner, psy et con ,ça existe!

Oriane

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #61 le: 05 Novembre 2014 à 07:48:30 »
Comme si on allait pas assez mal.......twist je comprends ta réaction!

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #62 le: 07 Novembre 2014 à 12:23:41 »


Désolée, un vrai CON, vraiment, et cela se dit psy....

Heureusement que d'autres bien plus pro, rattrape tout cela , je pense à la mienne toujours si bienveillante, sans jugement et compréhensive de tout? tentant de me déculpabiliser, avec des pourquoi ? expliquer moi ? qui non l'air de rien , mais me font parler et réfléchir par la suite.....

Tient bon Twist, oui on donne la vie , heureusement, sinon l’espèce humaine serait éteinte depuis des lustres !!! et on la donne pour le meilleur , même, comme tu le dis si bien on sait que parfois tout n'est pas rose, mais pour nos enfants ont souhaite le meilleur, on fait le meilleur, le reste malheureusement , on ne le maitrise pas , quand bien même on souhaiterait tant en avoir le contrôle....

Des pensées ....

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Lui et moi

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #63 le: 07 Novembre 2014 à 12:58:37 »
C'est typiquement le genre de réflexion dont on a surtout pas besoin.

marcnot

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #64 le: 07 Novembre 2014 à 21:47:32 »
Bonsoir à tous

Quand je pense au"psy" de Twist,cela me rappelle des propos prêtés au grand
Albert Einstein (vrais ou faux ???). "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers,je n'en n'ai pas encore acquis
la certitude absolue".
Si le contexte n'était pas si grave on en rirait presque ;D

De tout coeur avec vous!

Marc

marcnot

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #65 le: 11 Novembre 2014 à 20:48:38 »
Bonsoir à toutes et à tous!

Pour faire écho à ce que tu dis -Twist- et dans la série " les psy se déchaînent ":
Un peu avant que mon fils ne parte une psy m'a dit:"Ce n'est pas parce que l'on
se jette par la fenêtre qu'on est suicidaire ".
Ben voyons!!! ON veut seulement prendre l'air :(   no comments !!!
Ceci pour te dire que je comprends vraiment ce que tu exprimes.
Bon courage à toi et viens sur le forum ça fait du bien.

Amicalement

marc

Hors ligne delphinita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #66 le: 20 Novembre 2014 à 18:49:11 »
Bonsoir,

J'avoue que le simple "elle est là avec nous" alors que je pleurais ma sœur ou le "il faut aller de l'avant" lors d'un coup de blues a tendance à me miner, même si j'imagine que nos interlocuteurs n'ont pas de mauvaises intentions...

Mais apparemment ce n'est rien à côté d'autres...

Courage dans ces moments où certains évitent de nous parler et d'autres le font alors qu'ils feraient sans doute mieux, eux, d'éviter...

Delphine


Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2870
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #67 le: 20 Novembre 2014 à 19:02:17 »
"elle est là avec nous" alors qu'on souffre tant de son absence... est violent... c'est sûr...parce-que c'est justement parce qu’elle n'est pas là qu'on a si mal...
c'est soir t maladroit soit tenter de nous imposer une de leurs croyances.. et on n'a ps besoin de ça!

Ladyhawk

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #68 le: 25 Novembre 2014 à 21:11:01 »
Comme tous ici, j'ai eu plus que ma dose de supportable ou plutôt d'insupportable,
en terme de phrases assassines.
Un exemple :
après le décès de ma Maman je me devais bien sûr de prévenir 2 de mes enfants à l'autre bout de la France.
Le seul moyen : passer par leur père puisque je n'avais pas leurs numéros de téléphone, uniquement le sien.
Je lui explique brièvement le pourquoi de mon appel et il me répond :
"C'est bien tu vas toucher le pactole !"
No comment ...
à bientôt à tous

Hors ligne Gagouf

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #69 le: 03 Décembre 2014 à 18:57:52 »
Ladyhawk  :o

Moi ce qui m'a fait le plus mal ce n'est pas une phrase assassine, ce n'est pas une phrase maladroite, ce n'est pas une phrase à la con. C'est un silence...

Quand Noémie est décédée, j'ai voulu écrire à nos anciens voisins. Ça faisait un an qu'on avait déménagé (pas très loin, à 20 minutes en voiture) et ces voisins là, c'étaient les seuls avec qui nous avions gardé le contact. On a vécu plusieurs années les uns à côté des autres, comme j'étais en congé parental à la naissance de Noémie, ma voisine (en congé parental elle aussi) me la gardait quand j'avais des RV, pareil pour moi je gardais aussi ses enfants ou les amenais à l'école quand elle en avait besoin. On allait chez les uns, chez les autres, on parlait beaucoup, ils étaient très "psychologues" (on avait quelques difficultés avec notre aîné qui était un petit garçon assez difficile à gérer), ils étaient tous les deux infirmiers, lui carrément musicologue, il s'occupait à soigner les enfants avec de la musique à l'hôpital... D'ailleurs quand j'ai accouché de Noémie, c'est eux qui se sont occupés de Yoan. Bref, c'est un couple avec qui nous partagions beaucoup de moments.

Quand Noémie est morte, je ne pouvais pas ne pas le leur dire. Comme pour tous nos amis ou les membres de nos familles, il m'était inconcevable de leur cacher la vérité. Alors je leur ai écrit une lettre, avec une photo de ma fille. Je leur ai expliqué ce qu'il venait d'arriver. Et je leur ai dit que je savais qu'ils l'aimaient et que c'était la raison première pour laquelle je leur envoyais cette lettre.

Ils ne m'ont jamais répondu...

Comme si Noémie n'avait jamais existé.

Et c'est ce qui m'a fait le plus de mal, bien pire qu'une phrase maladroite ou mal intentionnée. La gommer ainsi m'a été insupportable.

Un an après je suis tombée par hasard sur elle, lors d'une compétition de judo de Yoan, son fils en faisait lui aussi. Elle m'a prise dans ses bras, a pleuré, m'a dit qu'elle s'excusait mais qu'elle avait des problèmes quand elle avait reçu ma lettre et qu'elle n'était pas en mesure de me répondre. Sur le coup ça m'a fait du bien, je lui ai pardonné. Mais finalement le mal était fait.

Je ne lui demandais pas de me faire une lettre de trois pages, même juste une carte "bateau" de deuil avec juste leur prénoms m'aurait fait du bien. J'ai des gens de mon village qui m'étaient inconnus qui m'ont écrit, même le conseil municipal m'a envoyé un petit mot alors que ma fille n'était pas encore scolarisée! Mais eux, eux qui l'avaient vécue, eux qui l'avaient aimée, ils ont préféré la rayer complètement de leur vie. Je ne comprendrais jamais pourquoi ils ont agi ainsi. Eux qui soit disant étaient si versés sur la "psychologie"...  :(


Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #70 le: 04 Décembre 2014 à 08:08:09 »
Il est vrai que le silence peut faire aussi mal que certaines phrases...

Hors ligne delphinita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #71 le: 04 Décembre 2014 à 08:54:41 »
Oui le silence et l'indifférence dans des moments où on a simplement besoin qu'on reconnaisse notre souffrance...

Ladyhawk

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #72 le: 06 Décembre 2014 à 12:12:21 »
Le silence, l'indifférence ...
Comment qualifier ce que tu as vécu Gagouf ?
Ben ... justement c'est inqualifiable et je comprends fort bien ce que tu as pu ressentir.
L'indifférence me semble bien pire que le silence :
une ou plusieurs personnes peuvent être auprès de nous et, pour autant, ne rien dire.
Elles sont là, c'est déjà beaucoup non ?
Par contre, l'indifférence est plus violente :
ne pas se manifester, ne pas envoyer ne serait-ce qu'un texto,
ne pas téléphoner ou autre ...
Cela me laisse sans voix ...   :-X
Amicalement à tous-toutes

Lui et moi

  • Invité
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #73 le: 13 Décembre 2014 à 22:53:27 »
Les réactions diffèrent . Ma belle-mère a reçu un mot qu'elle considère 'bateau' de la part de cousins et elle m'a dit j'aurais préféré qu'ils ne me répondent pas. Je pense qu'on réagit tous à notre façon, je n'ai pas de nouvelle de certains non plus, c'est comme ça. Je ne pense pas que ce soit une façon de gommer notre disparu,

Hors ligne Gagouf

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #74 le: 15 Décembre 2014 à 09:26:55 »
Ces personnes se sont occupées de ma fille, ils l'ont vécue réellement, ce n'étaient pas des lointain cousins qui ne l'avaient jamais vue. Et Noémie n'était pas une adulte qu'ils saluaient de temps en temps mais une petite enfant dont parfois ils avaient la charge.

Ce jour là, j'ai pris sur moi, j'ai pris la peine et le temps de leur écrire une lettre entre deux sanglots pour leur expliquer la situation car je savais qu'elle comptait pour eux . Ma lettre était même constellée de larmes, je me souviens bien que le papier les buvait goulûment et que ça étalait l'encre... Et j'ai fait cela parce que s'ils avaient appris la nouvelle au détour d'une conversation "comme ça", ils n'auraient pas compris pourquoi et m'en auraient certainement voulu.

Certains membres de ma famille ne m'ont pas envoyé directement de mots mais je ne les vois quasiment jamais. D'ailleurs je ne les ai même pas prévenus. Peut-être qu'ils l'ont su par d'autres membres de la famille, peut-être même qu'ils ne le savent toujours pas. mais moi-même je ne sais rien de leur vie. Ce n'est pas pareil que ces voisins que je voyais tous les jours. Je serai bien plus touchée s'il arrivait malheur à l'enfant de ma copine de boulot qu'à celui de quelqu'un que je ne fréquente jamais même si nous avons quelques gouttes de sang en commun...
« Modifié: 15 Décembre 2014 à 09:46:34 par Gagouf »