Auteur Sujet: corps qui ne guérit pas  (Lu 1748 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Philomene

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
corps qui ne guérit pas
« le: 27 Novembre 2015 à 16:49:21 »
Bonjour à tous,

ça me parait un peu futile de parler de mes petits problèmes de santé
et pourtant prendre soin de moi faisait partie des messages que mon frère a laissé dans sa lettre d'adieu

une semaine après son suicide, je me suis foulée la cheville, rien de cassé, juste une attelle pendant 3 semaines
j'ai développé une phlébite car je me déplaçais peu à cause de la douleur, je suis toujours en traitement pour ça et encore 1 mois normalement
ma cheville ne guérit pas normalement, elle reste coincée, mon osthéo essaye d'arranger cela, pour l'instant sans succès mais j'ai encore plusieurs séances avec elle
je devais faire de la rééducation chez un kiné mais cela n'est pas possible tant qu'elle est coincée

mon osthéo est arrivée à la conclusion que cette cheville qui ne guérit pas est une sorte de mémoire permanente de la douleur de la perte de mon frère, une façon de garder son souvenir vivant en trainant cette douleur
et puis peut-être aussi de partager sa douleur à lui
je ne sais pas ce que je dois en penser...

avez-vous vécu, vivez-vous des expériences similaires ?

bonne soirée

Philomène

Hors ligne loma

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 376
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : corps qui ne guérit pas
« Réponse #1 le: 27 Novembre 2015 à 18:50:57 »
Bonjour Philomène,

non, ce n'est pas futile, un deuil est épuisant , et on ressent souvent des problèmes de santé.

Je n'ai jamais rien eu pendant des années, et suite au décès de mon mari, alors que j'étais vaccinée, grippe carabinée !!! Bien sûr problèmes de sommeil pendant des mois, et conséquence normale une tension hors norme ... Perte de poids, problèmes dermatologiques et maintenant abcès dentaire ...

Mais je pense qu'il ne faut pas tomber dans certaines dérives , comme c'est la mode actuellement y compris dans le corps médical, du style tu as un cancer au sein gauche c'est que tu as des problèmes avec ta mère ou tu te foules le pied droit tu as des problèmes ton père ( là, j'écris n'importe quoi mais, c'est pour illustrer mon propos).

Il faut prendre conscience de ta fragilité actuelle et prendre soin de toi, je te souhaite paix et douceur pour ce week end
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Philomene

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : corps qui ne guérit pas
« Réponse #2 le: 30 Novembre 2015 à 11:18:03 »
Bonjour Ioma,

Prendre soin de soi...
 ça n'est pas toujours facile mais c’est vrai qu'il faut y faire attention

ce weekend, j'ai essayé de me reposer, j'ai pris du temps pour masser ma cheville
et c'était assez apaisant
à renouveler !

bon courage à toi,
douceur et apaisement

Philomene

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : corps qui ne guérit pas
« Réponse #3 le: 01 Décembre 2015 à 18:40:54 »
Bonjour Philomène

Le corps parle en 1er ,moi je l'ai constaté mainte et mainte fois ,même le jour de mon mariage ,je ne voulais pas me marier car je sentais que je faisais une énorme bêtise ,mais éducation d'une autre époque ,j'avais rencontré mon ex mari à 15 ans ,mariée à 19 ans ,j'en avais parlé à ma mère car mon père était très,très colérique ,par peur ,sa réponse a été "ta robe est achetée ...",je me sentais prise dans un piège dont je ne pouvais sortir ,on prenait les décisions à ma place .
Le jour de mon mariage je me suis levée couverte de boutons ,genre urticaire ,le Docteur qui m'a ausculté m'a dit "qu'est-ce-qu'il se passe ,tu ne veux plus te marier ?" devant mon futur mari ,ça m'était difficile de lui dire la vérité ...et 2 jours plus tard j'ai  perdu connaissance en partant en voyage de noces chez son grand-père .

Lis le livre de Jacques Martel "le grand dictionnaire des malaises et maladies .

Maintenant c'est le dos qui m'averti quand je ne suis pas raisonnable .

Bon courage .
Ludmilla