Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Vivre la perte d'un parent / Re : Retour en arrière après 1 an et demi...
« Dernier message par Mononoké le Aujourd'hui à 21:09:48 »
Bonjour Blondie,
Je ne vis pas le même deuil, je vis la perte de mon conjoint suite à un accident. Il est mort il y a un peu plus d'1 an  et demi.
je n'ai pas de conseils, mais je peux témoigner de ce que les un an et demi ont été pour moi.  Je me suis battue, débattue, j'ai lutté pour survivre pour m'occuper des enfants tant bien que mal, j'ai du me battre contre les évènements que la vie mettait sur mon chemin.. puis sont arrivés les 1 an et demi :  qui ont été une sorte de besoin de faire le point, et de baisser les armes, arrêter de me battre, accueillir ma dépression qui pouvait s'exprimer en douceur puisque j'ai réalisé que je n'avais plus peur de me perdre, de ne pas survivre à sa mort.  Je l'ai vécu comme si durant ces un an et demi, je ne pouvais pas ne pas me débattre mais que ça y est aujourd'hui j'étais prête,  comme si je n'étais plus obligée d'être forte. 
Je ne sais pas si mon témoignage peut t'apporter une quelconque aide.
Affectueusement
Mononoké
2
Vivre la perte d'un parent / Retour en arrière après 1 an et demi...
« Dernier message par blondie19 le Aujourd'hui à 20:54:55 »
Bonjour à tous,

Comme beaucoup, je suis à la recherche de personnes étant dans la même situation que moi et je ne pensais pas publier sur un forum...
Voilà, mon papa est décédé il y a quasiment 1 an et demi à la suite d'une très longue maladie (15 ans +/-), un peu avant mes 21ans. Avec ma mère, nous nous sommes occupés de lui du mieux qu'on a pu jusqu'aux derniers instants... Malheureusement j'ai toujours ces questions qui reviennent en tête : "aurions-nous pu faire plus ? pourquoi à ce moment-là? pourquoi lui ? ect."
Depuis, comme beaucoup, je m'occupe énormément de ma mère pour essayer qu'elle ne se sente pas trop seule... Etant une personne au caractère fort, je pensais que de mon côté ça commençait à aller mieux, que je commençais à remonter la pente mais je pense qu'à force de porter le masque de "la force de caractère" au quotidien, on se perd à son propre jeu en y croyant aussi... Je ne parle quasiment jamais de lui, je ne veux quasiment pas qu'on m'en parle, j'ai 2-3 photos avec lui en fond d'écran mais sans plus, je n'arrive pas à me rappeler des bons souvenirs que j'ai avec... Je pense plutôt à toutes les choses que je n'ai pas eu l'occasion de faire avec lui à cause de la maladie et à toutes les choses que je n'aurai jamais l'occasion de faire avec lui car il n'est plus là... Alors que dieu sait l'amour inconditionnel que je portais et que je porte encore à mon père. Alors je me demande si c'est normal ? Ou plutôt si j'ai une réaction normale ?
Depuis peu, j'ai remarqué avoir réussi à faire "l'autruche" pendant 1 an et demi mais que maintenant, ça ne fonctionne plus... Et je ne sais pas pourquoi cela arrive maintenant. Je n'ai plus goût à grand chose, je suis déconnectée du monde réel, je me sens perdue dans cette immensité qu'est la réalité... Je n'arrive plus à faire semblant que tout va bien, je suis dans ma bulle...
Peut-être que vous aurez des conseils ou autres pour moi...
Merci d'avance à tous
3
Ma fille a décidé de ramener son chien anxieux et phobique. Bien entendu je me mets à la place de ce chien qui n'arrive pas à guérir de ses troubles mentaux. Je m'entendais bien avec lui mais je ne suis pas assez costaud pour le prenre et essayer de l'aider.

Moi vous voyez j'ai vécu dans la peur depuis tant d'années et je n'arrive pas non plus à m'en débarasser

Pourtant ce soi j''ai été très calme faisant de la méditation et me disant qu'au moment tout allait bien j'étais dans ma maison avec mon chien qui guérissait de ses bobos ....
J'évitais de penser aux courses qu'il fallait que je fasse le lendemain et surtout au buulot.

Cela sera mon but maintenant essayer de ne pas gâcher mes moments de calme.

Bien à tout, le petit chien qui va retourner à la SPA sans personne pour t'aider.
4
Discussions Générales / Don du sang
« Dernier message par Mononoké le Aujourd'hui à 20:17:11 »
Donner son sang, plaquettes,  plasma, lorsque nous sommes en bonne santé que nous avons entre 18 et 70 ans et bien entendu lorsque l'on en a l'énergie,  peut sauver des vies, et qui sait, peut-être éviter à certaines familles de connaître l'existence de ce forum
Sincèrement
5
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Elle me manque....
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 18:01:10 »
Flore 18
dans table des matières/sommeil tu as cette ancien fil donné
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/quand-le-compte-de-sommeil-n%27y-est-pas/
amitiés
6
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Elle me manque....
« Dernier message par flore18 le Aujourd'hui à 17:27:59 »
Emi a raison, il faut le faire.

Les raisons ne sont pas le mêmes, pas de souci de mariage annulé il y a 10 ans. Mais le tronc commun, c'est un égoïsme ....envers tout le monde, même mon mari (ponts coupés par eux 10 jours avant sa mort....sans doute pour se protéger et ne pas souffrir; même envers les petites. Ils ne sont pourtant pas terrés chez eux sans voir personne. mais pas venus chez nous pour son anniversaire 10 jours avant son hospitalisation, ni à l'hôpital, ni à la cérémonie /crémation).

Bref,   je l'ai fait de vive voix mais oui, par lettre c'est très bien. ça pose les choses. Et la faire relire par des personnes ayant un lien différent avec eux, et avec toi. Après, c'est subjectif et tu auras beau prendre toutes les précautions du monde,  tu auras peut-être de leur part une réaction inattendue. Tant que tu récupères le piano en question...
Se préoccupent-ils au moins de leurs petit-enfants?

Moi, ça m'a soulagé. Maintenant, si je pouvais....si j'avais pu m'expliquer avec ce cancer.  Que de ravages il fait!!
On voudrait lui faire sa fête, le pulvériser.  Pour l'instant, je dois me contenter de le haïr.  Ce qui est stérile et ne me fait pas avancer,  j'en ai conscience.

Prenez-vous quelque chose pour dormir? Je n'ose pas passer aux anxyolitiques, peur de ne pas me réveiller ou d'avoir trop de mal pour amener les enfants à l'école ou centre de loisir. Pas envie d'être amorphe et à la ramasse pour les préparer. Ce serait pire que tout. Mais le sommeil est primordial et il faut tenir encore sur la longueur. Des images cauchemardesques des derniers mois me hantent. La souffrance physique et morale subie, ça hante les esprits.
Pour ceux qui sont passés avant nous par là, on reste longtemps bloqués là-dessus???
En plus de la souffrance du manque, du cœur brisé, de la peur de l'avenir, de la peine pour les marmots, de l’épuisement qui n'en finit pas découlant des 2 années passées, de l'incapacité à retravailler à ce jour,  etc....je souffre de ce qu'il a vécu. Pourtant il n'est plus. Douleur et souffrance sont finies pour lui. C'est pour ceux qui restent.  Deux gros boulets à traîner à ses pieds! Je souffre encore pour lui. ça ne sert à rien, mais c'est incontrôlable!
7
Je suis rentré à la maison très énervé par ces voitures roulant au moins à 70 kmh et j'ai téléphoné à la mairie pour savoir quel est le conseiller municipal qui s'occupe de ce problème.
Je vais essayer de résoudre en partie le problème de la vitesse et après il faudra que je trouve l'argent pour construire un mur.
J'ai envie d'etre un peu plus tranquille dans mon environnement quotidien, j'en ai marre de l'indifférence de ces gens qui ne sont pas conscients qu'avec leur vitesse ils dérangent les gens, mental et cardiovasculaire.
Il faut que je me batte, j'en ai marre je me suis fait trop souvent marcher sur les pieds dans la réalité.
8
Borderline ou pas j'amerais profiter du soleil et de mon jardin mais avec ces voitures à 5 m c'est presque impossible cela énerve encore plus.
Je ne suis pas encore allé à la mairie pour demander des dos d'ane, car sur ma route c'est le seul accès qui n'en a pas
Et puis dans la taxe fonciere il devrait tenir compte des nuisances sonores, c'est un élément d'incofort
Comme cela je pourrais essayer de me faire construire un mur pour me protéger un peu
9
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Elle me manque....
« Dernier message par emi le Aujourd'hui à 13:30:55 »
Bonjour Maniaclick,
Je te conseille effectivement de faire cette lettre qui te permettra d'évacuer beaucoup de choses tout en pesant tes mots. Moi même j'en ai envoyé une il y a 10 jours aux parents de mon Amour. Dans cette lettre je leur livre et leur demande de prendre en compte mes émotions / ressentis, ainsi que ceux des enfants et non leur seul chagrin, d'être patient. Et je leur demande aussi de faire attention à ce qu'ils disent et font car ils sont régulièrement blessants. C'est, certes maladroit et non par méchanceté, mais je ne peux plus le supporter aujourd'hui, je ne peux plus prendre sur moi. J'ai assez de choses à gérer comme ça. J'ai mis 15 jours pour faire cette lettre et tout comme toi, je l'ai relue et corrigée à plusieurs reprises. Je l'ai également montrée à plusieurs personnes dont ma psy et 2 personnes neutres car j'ai énormément hésité jusqu'au dernier moment. Et ce sont ces personnes neutres qui ont conforté ma décision. Je leur ai également dit qu'ils pouvaient bien entendu me répondre, que c'était nécessaire que tout soit dit. Qu'il le fallait afin que cette situation ne dure pas et que l'on puisse se revoir plus sereinement par la suite (par rapport aux enfants, je vais devoir garder un lien avec eux, alors autant que ça se passe à peu près bien...). Pour le moment je n'ai pas eu de nouvelles.

N'écoute surtout pas les éventuels personnes qui te diraient de ne pas le faire, de te mettre à leur place, de savoir de qui ça vient, de ne pas faire attention ou encore de prendre sur toi... Ils ne sont pas à ta place ! Cette lettre sera pour toi un moyen d'extérioriser tes émotions mais aussi de leur dire tout ce que tu as sur le cœur, avec des mots réfléchis, pesés. Rien que le fait de l'avoir écrite m'avait procuré "un mieux". Ce qui est sûr c'est qu'ensuite tu n'aura rien à te reprocher sur l'avenir de ta relation avec eux, car toi, tu aura tout dit, tu aura été clair avec eux et tes sentiments. Est ce qu'ils comprendront ? Ça c'est autre chose...

Et c'est un acte courageux ! Je ne le voyais pas comme ça car les choses ne sont pas dites en face à face,  mais ma psy m'a souligné qu'au contraire, cette lettre laisse des "traces" et c'est donc courageux.

Prend le temps qu'il faut pour la terminer et n'hésite pas, enfin c'est mon avis.
10
Entraide et soutien / Re : Comment trouver du soutien près de chez vous ?
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 13:15:53 »
par ce forum contacte ici le webmaster yacine c'est lui qui gère
il va s'occuper de tout pour que tu l'ai
amitiés
Pages: [1] 2 3 ... 10