Auteur Sujet: seule face à la douleur  (Lu 3679 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne fab71

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
seule face à la douleur
« le: 13 Mars 2012 à 22:29:43 »
je suis nouvelle sur ce forum. j ai perdu mon fils le 18 septembre dans un accident de la route à l étranger.ce maudit téléphone à sonné à 22h. le ciel me tombait sur la tête, j avais l impression qu on m arrachait les tripes!j ai hurler et me cognait contre les murs! les démarches pour le rappatriment furent longues et douloureuses. Mon fils est rentré en france 8 jours après et les obsèques ont eu lieu 2 jours qui ont suivit. Beaucoup de monde ont gravité autour de moi puis au fils du tps tout le monde ont repris le cours de leur vie et moi je reste seule avec ma douleur. Les gens n osent plus venir me voir ni même me téléphoner.
seule qq personne qui se compte sur les doigts viennent me voir. je me replis sur moi même et ne sort quasi plus,car je rencontre des gens qui me demande le fameux "ça va" et quand je leur dit que c est pas facile tout les jours ils répondent"ah bon tu ne t en remet tjrs pas!comme si j avais enterré un animal de compagnie!! je leur fais du "rentre dedans" le tri se fait tout seul. il me manque tellement, le tps n attenue rien. En juin j étais allée passer 1 semaine de vacance chez mon fils j ai donc pu voir comment il vivait en Ukraine et j ai fais la connaissance  de sa petite amie. j ai décidé d y repartir en novembre et d aller voir le lieu ou mon fils avait perdu la vie. ça été très dur je le cherchais partout, je me rappelais tout les bons moments qu on avait passé ensemble3 mois auparavant.ce t de plus en plus dur j en ai pas repris le travail j en suis bien incapable ça veut dire reprendre une vie normaleet c est loin d être le cas dans ma tête!j ai une fille de 25 ansqui ne me soutient pas elle vit son deuil qui est bien différent du mien ! je ne l ai jamais vu s éffondrer elle veut être forte.,elle est à fond ds son travail et moi je garde mon petit fils qui me prend le peu d énergie qui me reste. j ai des idées noires j ai envie de le rejoindre mais je pense malgrés tout à ma fille et mon petit fils.je me sens si SEULE.je vis avec qq1 depuis 12 ans qui n est pas le père de mes enfants il m a soutenu mais il continu sa vie, j ai découvers cet ap midi qu il me trompait! je me sens encore plus seule. mais ça cest surmontable! alors que la perte de mon fils je ne m en remettrais Jamais. Je hais les 18 du mois, j apréhende la fète des mères son anniversaire! comment traverser toute ses périodes?ce qi est dur c est de se lever chaque matin avec un énorme fardot sur ledos, je ne me projette plus ds l avenir, d ailleurs qu elle avenir? je me sens amputée de qq chose et j ai pas gout à grand chose.Je viens donc à vous puisque vous êtes bien les seules à comprendre ce que je traverse. je vous embrasse bien chaleureusement.
Fabienne la maman de Mikael.

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : seule face à la douleur
« Réponse #1 le: 13 Mars 2012 à 22:55:51 »
Je ne te serais pas d'un grand secours car moi c'est ma fille de 30 ans que j'ai perdue le 17 octobre 2011 et je suis dans le même état que toi. Survivre à son enfant est une chose inimaginable. Personne ne peut comprendre la souffrance que l'on traverse et traversera toute notre vie. Seuls ceux qui vivent le même drame peuvent comprendre. N'hésite pas, écrit ta peine, ta souffrance s'est peut être le seul moyen que l'on est de la faire un peu sortir de nous?
Affectueusement
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne fab71

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
Re : seule face à la douleur
« Réponse #2 le: 14 Mars 2012 à 14:39:20 »
Mikael avait 29 ans et reconstruisait une nouvelle vie en Ukraine. C était un déchirement chaque fois qu il repartait là bas mais j arrivais à gérrer son absence. il me telephonait et surtout je savais qu il était VIVANT. Mais là c est une absence que je ne peux pas gerer.,il me reste ses 2 valises que son collègue m a ramené le 24 décembre qui sont ds une chambre et que je n arrive pas à les ouvrir . ça fait trop mal, dailleurs tout fait mal les photos et surtout 1 petite vidéo ou je l entend parler. Je n ai jamais cru en la foi, ma fille m a dit pour la premiere fois hier qu elle communiquait avec son frère,mais que pour le momment il ne pouvait pas le faire avec moi car j étais trop triste! je croirais le jour ou il viendra me faire un signe. à très bientôt je ne vois plus rien ,mes larmes coulent

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : seule face à la douleur
« Réponse #3 le: 14 Mars 2012 à 17:40:02 »
Bonjour Fab
moi non plus je te serai pas d'un grand secours car j'ai la même douleur que toi depuis presque 11 mois maintenant. je peux juste te dire que tu n'es pas seule à vivre cette terrible épreuve qui est de perdre un enfant. ça ne console pas mais on se sent un peu moins seule.
Je connais ce poids énorme qui est si dur à trimbaler au fil des jours... on a l'impression que ça n'en finit pas et que l'on aura cette douleur à vie. Alors j'espère de tout mon coeur que le Dr Fauré a raison et que le temps adoucira notre douleur car pour l'instant je n'en voit pas le bout et cela m'épuise. Je suis commetoi incapable de reprendre le boulot pour l'instant et traîne mes journées de la TV à l'ordinateur sans autres envies...
Tu as raison quand tu dis que l'on se sent terriblement seule mais en même temps j'ai aussi l'impression que nous n'avons pas trop envie d'être entourée et que l'on a tendance inconsciemment à se replier sur soi. Dans les moments où je me sens pas trop mal, j'essaie de me forcer à rester en contact avec le reste du monde pour ne pas sombrer complètement. Mais que c'est difficile.
La foi, comme j'envie ceux qui l'ont... comme dit Yohann, ça peut aider. mais comment fait-on pour l'avoir après de telles épreuves...
Chaleureusement
Corinne, maman de Geoffrey... mais aussi de Maxime et Vincent
« Modifié: 15 Mars 2012 à 10:26:37 par Angelik »
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne nathalie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 70
Re : seule face à la douleur
« Réponse #4 le: 15 Mars 2012 à 08:16:36 »
Bonjour,

Je te comprend comme toutes ces personnes qui sont ici, car nous vivons la même chose, le même drame.....
Moi j'ai perdu ma filla Chloé, agée de 14ans1/2....partie en vacances à la montagne (pour la première fois) avec des amis,
la deuxième jour, Chloé a eu une rupture d'annévrisme cérébrale !!! 

Cela fait 1 an, le 13 février ..
Au début , on est téllement dans l'injustice, dans l'incompréhension, que je crois que l'on n'a pas envie de se tourner vers les autres..
Les bons, les vrais amis sont là, il n'y en a pas beaucoup..

Mon thérepeute m'a expliqué, que nous renvoyons aux autres ce qu'il y a de plus terrible sur la terre : Perdre son Enfant !!
Et qu'à un moment donné, ils ont essayé de se mettre à notre place,ils se disent: ça aurait pu etre nous, ça peut etre nous.... mais l'horreure est tellement insupportable, qu'ils abandonnent trés vite (je comprend)..
Et du coup, ils se protègent de nous, ils sont maladroits.. voir méchants...
Et c'est à nous de le comprendre !!....nous sommes dans le chagrin et en plus il faut comprendre le compotement des autres !!

Avec le temps, tout ça change, on fait un tri dans ses amis..dans sa famille, et oui eux aussi ne sont pas toujours là quand on le souhaite..
Je ne peux pas vous aider, mais maintenant, je pense trés fort à ma fille, je ne crois en rien, mais en elle!!
Je sais que l'on va se retrouver...mais quand ?
Alors, je veux que ce jour soit le plus beau et que en attendant, elle soit fière de moi....Quand on est parents, on fait tout pour nos enfants, et bien là je veux tout faire pour elle, encore et encore, qu'elle soit fière de nous...alors je me batts, tous les matins, c'est une lutte journalière..!!! Elle me manque ma chloé.. :'(

venez ici, ecrire tout ce que vous ressentez, ça fait du bien....et au moins, personnes ne jugent !!!  cela m'a beaucoup Aidé
Désoléé pour l'horthographe.....lol
Chaleureusement,
Nathalie maman de Chloé

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : seule face à la douleur
« Réponse #5 le: 15 Mars 2012 à 09:46:47 »
Merci, Nathalie, c'est beau ce que tu viens d'écrire. Effectivement, cela peut être notre nouveau but.

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : seule face à la douleur
« Réponse #6 le: 16 Mars 2012 à 18:21:26 »
Oui, c'est dur, terriblement dur et au moment où l'on croit qu'on est forts, on craque !!!

8 mois ... et alors que je pensais que je commençais à m'apaiser un peu, à supporter l'idée de ne plus jamais revoir mon fils, Antoine ... ce matin je me suis effondrée. J'ai rencontré un ami d'Antoine, ami d'enfance, un ami de toujours avec qui Antoine était très lié ( de plus il a la même allure qu'Antoine) et quand je l'ai vu dans le quartier près de chez ses parents : j'ai eu un "flash" j'ai cru voir Antoine
Et quand il m'a dit "alors toi comment vas-tu" ? un flot de larmes a surgi, il a pleuré avec moi, il n'a rien dit, il a seulement pleuré avec moi et je l'en remercie car il n'y avait pas de mots.
J'ai repensé à tous ces bons moments où ils jouaient tous ensemble dans notre quartier, j'aimerais remonter le temps ... ce bon temps où il était si plein de vie !

J'ai pleuré toute la journée, des grosses larmes ... je suis allée près du colombarium, et j'avais l'impression qu'il était près de moi !

Et tout à l'heure, seule à la maison, j'ai décidé  de venir vers vous qui comprenez parce que vous vivez la même douleur, alors merci à vous d'être là dans vos messages.

La

"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : seule face à la douleur
« Réponse #7 le: 16 Mars 2012 à 18:23:30 »
Mon message est parti trop rapidement, avant que je vous dise combien je me sens solidaire de vous tous et toutes.

Bien affectueusement

MT
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")