Auteur Sujet: Retour de Bourges, résumé de mes notes  (Lu 4512 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Retour de Bourges, résumé de mes notes
« le: 02 Décembre 2012 à 23:09:15 »
Bonsoir à toutes et tous,

Voilà 2 semaines que nous sommes rentrés de Bourges, nous étions 2 couples de parents en deuil d'un fils, Marithé et son mari et nous 2, seul décès après suicide pour nous. Christophe Fauré n'a pas du tout abordé le thème du suicide, il a seulement dit pendant une pause que c'était un deuil très difficile pour des parents, ce n'est pas à vous que je vais l'apprendre...

Ce compte rendu, ce sont les notes que j'ai prises, donc ce qui m'a parlé, a fait écho en moi, je vous les livre comme tel!

Dans un 1er temps, il a retracé l'histoire du site et du forum,  le site a été créé pour faire suite à son livre sur le deuil
     - choix de vidéos courtes, car quand est en deuil on fatigue vite et c'est plus facile d'écouter que de lire
     - petite info touchante: la comédienne qui dit le texte dans les vidéos est une maman dont la fille s'est suicidée et qui a souhaité aider les autres en enregistrant ces vidéos

Le forum est plus efficace qu'un groupe de paroles (ceci est prouvé par une étude anglo-saxonne qui montre que les personnes qui écrivent vont mieux que celles qui vont à des groupes de paroles)
Sur le forum, quelqu'un qui arrive est accueilli par les autres: et puis il y a aussi le fait d'écrire qui permet de réfléchir aux mots et nous permet de faire du tri.

Savoir se poser les bonnes questions, au lieu de dire "Je n'ai pas envie!" quelqu'un m'invite pour une sortie, je n'ai pas envie, se dire plutôt "est-ce que ça m'est utile ? ", questionnement plus positif, quelques fois ça ne fait pas envie et puis finalement ça fait du bien ...

Le deuil est un processus avec un paquet de souffrance, il y a un début et il y a une fin, même si le deuil ne finit pas... on n'est plus le même après.

Jusqu'à 18 à 20 mois, on a l'intime conviction qu'on ne pourra pas en sortir"je vais continuer dans le manque"...
Le processus de deuil se fait en dehors de notre volonté, comme une plaie qui cicatrise, quelque chose se passe en nous, est en oeuvre en nous...
On ne peut pas récupérer l'insouciance, mais on peut retrouver l'apaisement, le lien conservé avec l'autre.

Lâcher prise, certitude qu'il y a quelque chose au-delà de ce que je pense. Acueillir tout ce qui vient.
revenir encore, encore et encore sur les mêmes émotions, de la colère, de la culpabilité, revenir encore et encore pour faire diminuer la charge émotionnelle qui va dégonfler à force d'y revenir.

J'exprime ma douleur, car je sais dans quel sens je vais...

Lâcher prise, lâcher l'émotion dans un cadre sécurisé, accepter de perdre le contrôle;

Quand j'aime quelqu'un j'ai besoin d'un support, le toucher, la vue, l'odeur, ...Après le deuil le support est disparu, toucher, vue, odeur..., on essaie de garder le lien. On ne lâche pas prise par rapport à la personne, on lâche prise par rapport au support. Au bout d'un moment la présence est là, sans support.
Quand on lutte contre le réel on perd toujours.

Dans le processus de deuil:
     - la 1ère tâche c'est accepter la réalité
     - la 2ème tâche : expression des émotions, encore, encore, il n'y a aucun rique de "pétage deplomb", une crise de larmes , de cris, dure au maximum 15 à 20 minutes...
     - la 3ème tâche: préserver le lien de façon appropriée, de façon à ne pas parasiter ma vie familiale, sociale, professionnelle,
     - la 4ème tâche: réinvestir sa vie, créer de nouveaux projets, aimer à nouveau

Ce qui aide le plus: perception subjective d'un réseau autour de soi, au moins 3 ou 4 personnes sur qui je peux compter, réseau de soutien de qualité

Questions à se poser tout le temps:
     - Qu'est-ce que je mobilise ?
     - Qu'est-ce qu'il est utile de mobiliser ?
     - Ai-je assez de proches autour de moi ?
     - Est-ce que je m'occupe assez de moi ?

On ne peut pas réinvestir de projets si on ne maintient pas le lien. Faire confiance en l'intelligence en nous.

11-18 mois: trop dur pour investir, le processus de deuil fait trop mal, impossible d'être apaisé aussi vite. Pendant un temps la souffrance maintient le lien, surtout chez les mamans qui se sentent de mauvaises mères si elles ne souffrent pas.

"Je suis seul", tout le monde passe par ce lieu d'ultime solitude;  c'est très douloureux, mais il est nécessaire de s'habituer à ce lieu

En tibétain : méditer veut dire s'habituer à ce lieu d'ultime solitude
ne pas le fuir, c'est là que se reconstruit le lien. Ne pas fuir cet espace de solitude. Au bout de plusieurs années il y aura une force-puissance. Ne pas avoir peur de rencontrer cette solitude.


Qu'est-ce qu'un deuil compliqué?
     - complications physiques, épuisement majeur, troubles cardio-vasculaires, souvent fragilité physique pré-existantes
     - complications psychologiques, la dépression est différente du vécu dépressif; les crises d'angoisse nécessitent une prise en charge psychologique Pas d'antidépresseurs si pas de dépression
     - deuil psychiatrique, deuil pathologique


Voilà mes notes, j'ai été un peu longue, je souhaite aider celles et ceux qui n'ont pas pu venir.

En les recopiant, j'ai repensé à mon deuil, voilà 4 ans que mon fils est mort, je crois que j'ai bénéficié d'un bon réseau de qualité autour de moi, le forum m'a aussi beaucoup aidée et puis j'ai vu ma psy, mon ostéo, des séances de Shiat-su, des soins énergétiques, des séances de massages.... tout ceci depuis 3 ans et demi, pas à pas, tout doucement, j'avance, le manque de mon fils est toujours là, je ne suis plus la même, mais je regarde le chemin parcouru et je trouve que c'est bien !

Les amis de notre fils viennent de créer une asso pour aider un projet de mutuelle de santé au Togo , pays cher à Samuel, nous sommes membres de cette asso et nous sommes heureux de voir ses copains continuer à faire vivre "l'énergie" de Samuel ! Quant à moi, je suis marraine d'une petite togolaise qui vient d'avoir 2 ans, j'attends avec impatience ma retraite dans 2 ans pour aller passer des périodes au Togo, m'investir dans d'autres projets qui mijotent déjà dans ma tête !!!

Bonne soirée à toutes et à tous

Bien amicalement

Marie-Jeanne
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne tiobob

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • carpe diem
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #1 le: 02 Décembre 2012 à 23:22:54 »
merci marie jeanne pour cette restitution.
ça fait du bien de remettre de l ordre dans les idees de cette journée.
ça aide beaucoup de relire et j entend encore les discussions s ecouler tout au long de cette journée

biz

tiobob

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #2 le: 03 Décembre 2012 à 00:02:29 »
Marie-Jeanne,
Merci infiniment.
Tes notes sont comme des notes de musique ...

J'ai signalé ta "contribution" sur le fil "Suites de Bourges ?????" du module "Vivre le deuil de son conjoint".

Merci

Bizzz

Angie
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #3 le: 03 Décembre 2012 à 00:15:24 »
Merci, Marie-Jeanne

Hors ligne Nel

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #4 le: 03 Décembre 2012 à 00:44:11 »
Merci Marie- Jeanne, pour tes notes, c'est du baume au coeur de te lire et cela permet de faire le point sur notre chemin parcouru. Je t'embrasse.

Nelly

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #5 le: 03 Décembre 2012 à 09:49:43 »
Merci beaucoup marie-jeanne pour ce partage.
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #6 le: 03 Décembre 2012 à 12:44:20 »
Merci à toutes pour vos messages.

Un merci tout spécial à Angela, c'est grâce à toi que je me suis mise au travail pour faire ce compte-rendu, tu l'as fait avant dans la ribrique "en deuil d'un conjoint", je me suis dit qu'il était temps que j'en fasse autant pour les parents. Le tien était très bien, il m'a motivé!

Amitiés

Marie-Jeanne
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #7 le: 03 Décembre 2012 à 13:09:42 »
Oui, Merci Marie-Jeanne de ce compte-rendu qui reprend fidèlement le contenu de cette rencontre.

Amitiés à toi et à Joseph

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #8 le: 03 Décembre 2012 à 16:30:55 »
merci Marie-Jeanne

Savoir que ce forum nous apporte autant fait du bien... car on a souvent l'impression de faire du surplace, de se répéter. Et les retours de l'entourage nous font parfois douter : "tu vas trop sur ton forum... c'est pas comme ça que tu vas avancer... "

Et puis, dans notre cas particulier, entendre dire que c'est un deuil très difficile pour des parents, nous permet de moins culpabiliser sur notre difficulté à aller mieux et nos violents retours en arrière. C'est un peu comme une "reconnaissance" de notre souffrance et ça fait tellement de bien.

Encore merci
Amicalement à tous
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #9 le: 03 Décembre 2012 à 18:00:39 »
Bonsoir Corinne,

Oui c'est ça,  ce forum est une reconnaisance de notre souffrance, nous savons que nous y sommes reconnues dans ce que nous traversons et c'est vrai que ça fait du bien.

Comme tu dis c'est vrai que par moments on a l'impression de faire du surplace, de ressasser toujours les mêmes choses, les mêmes émotions, les mêmes douleurs... et puis quand on regarde en arrière, on s'aperçoit qu'il y a un bout de chemin parcouru et je crois que c'est qui est fait, est fait; même quand il y a des retours en arrière, on ne revient pas au point de départ, c'est comme si on retrouvait les chagrins, les émotions tristes, mais chaque fois un peu amenuisées et c'est là qu'on peut mesurer notre avancée.

Bien amicalement

Marie-Jeanne
" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."

Hors ligne lilas52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #10 le: 07 Décembre 2012 à 08:09:05 »
Bonjour Marie-Jeanne,

Merci pour ce compte-rendu. 
Cordialement LYDIA

Hors ligne Pervenche

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 253
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #11 le: 07 Décembre 2012 à 13:18:01 »
Merci Marie-Jeanne pour ce résumé intense et profond.

La rencontre du 17 a été suivie pour moi d'une prise de conscience.
Grâce à notre échange, je t'ai formulé ce que je ne m'étais pas avoué avant : lire les fils où tu es intervenue m'a fait prendre la décision de ne pas mettre un terme à ma vie. C'est encore bancale, bien sûr, mais Samuel m'a aidée au-delà de sa mort...

Je me suis rendue compte combien le suicide pouvait causer de souffrances à ceux qui restent, encore bien plus à mon avis que les deuils dus à d'autres causes. Je ne peux pas faire cela à ma fille.

Alors, il me faut agir, j'ai rendez vous demain avec une psy qui pratique l'EMDR et l'hypnose.

Merci Marie-Jeanne
Merci Samuel

Tendresse
Claire

Hors ligne mariej

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 166
  • et le désert refleurira....
Re : Retour de Bourges, résumé de mes notes
« Réponse #12 le: 07 Décembre 2012 à 14:01:20 »
Bonjour Claire,

Ton message me touche profondément, si ce que j'écris t'a aidée à prendre la décision de rester parmi nous, je m'en réjouis et je suis heureuse pour toi.

Je pense que Samuel y est aussi peut être pour quelque chose, nous avons parlé de lui à Bourges, j'ai pu te dire l'être profondément humain et social qu'il était et tout l'amour que je lui portais... Je suis vraiment très touchée par ce que tu me dis et de voir que tu as pris la décision d'aller voir un psy c'est vraiment une belle conséquence de cette rencontre à Bourges... Continue Claire, reviens donner de tes nouvelles.

J'ai été très heureuse de faire ta connaissance, tu es tellement sensible, même si nos deuils sont différents nous nous sommes rejointes grâce aux échanges ici sur le forum et pendant le weekend du 17/11. Je peux te dire aussi, que suite à notre discussion du petit-déjeuner, j'ai trouvé un certain apaisement vis à vis de Samuel, ma colère s'est calmée, je lui en veux moins et votre regard sur lui m'a fait du bien.  J'ai du mal à le voir comme un ange, mais je pense qu'il continue d'être bienveillant, là où il est et tant mieux s'il t'a aidée....
Depuis le retour de Bourges, j'ai ajouté une phrase à ma signature, c'est un extrait du texte que ses collègues ont lu lors de ses obsèques, elle résume bien ce qu'il était!

Merci infiniment Claire, je t'embrasse chaleureusement

Marie-Jeanne


" Parce qu’il y a des coeurs qui sont si grands qu’ils ne battent que lorsqu’ils sont avec les autres."