Auteur Sujet: Pour toi mon ange  (Lu 3771 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Julie47600

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
Pour toi mon ange
« le: 25 Septembre 2012 à 00:41:09 »
La nuit est là tout est si calme pas un bruit hormis mes doigts sur le clavier. Ce soir je suis seule, mais en fait je me sens seule même quand je ne le suis pas je me sens en décalage avec ce monde qui vousdemande d'avancer quoi qu'il vous arrive avec ces gens qui vous dise de tourner la page je suis sûre que l'on a toutes entendu ces mots terribles "il faut tourner la page, la vie continue,.." eh bien à vous tous bien pensant qui ne pouvait pas comprendre non je ne veux pas tourner la page et non je n'ai pas envie de continuer juste une envie de disparaître pour ne plus sentir ce vide qui me ronge de l'intérieur!! Mais je n'en ferais rien je suis une maman et qu'il soit physiquement absent n'y change rien je vis pour lui, j'avance pour lui et non je ne tournerais pas la page je continuerais juste d'écrire dessus pour qu'il soit fier de moi là ou il est, pour lui montrer par chacun de mes actes que je l'aime et que je n'oublierais pas la force qu'il a déployé pour me montrer qu'il était là et pour me préserver. Je t'aime mon fils et rien n'y personne ne pourra changer ça. Mon ane, Gabriel, mon amour, mon tout petit le mot manque est dérisoire face à ce que je ressent.

Hors ligne celia sab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #1 le: 25 Septembre 2012 à 09:47:12 »
bonjour julie
merci pour ton message d'hier il m'a réconforter et ta phrase les parents en deuils que nous sommes nous sommes la mémoire de leur vie je la trouve juste .C'est vrai que les gens ont

 parfois des mots qui nous blessent mais c'est de la maladresse il ne faut pas focaliser la dessus et laisse dire toi seule tout comme moi savons et de temps en
temps moi perso je les remets en place  .Je t'envoi de tendres pensées et a bientot pour te lire  bisous

Hors ligne Julie47600

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #2 le: 25 Septembre 2012 à 12:29:50 »
Le jour n'a pas chassé le cauchemard encore une journée sans toi. j'ai le coeur pris dans un étau et ce travail qui me laisse tellement de place pour penser à toi à chaque instant chaque seconde. Je trouve tellement dur encore plus en ce moment surement l'approche de tes 6 mois de naissance. Tu commencerais à découvrir tant de chose ton absence est si cruelle. Les mots me manquent pour décrire ce que je ressent mais vous le savez tous et toutes. Comment vivre avec ce vide?
Dure journée

Hors ligne MALAU

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #3 le: 25 Septembre 2012 à 13:25:12 »
Julie
Je rebondi sur tes mots/maux, tant ils font écho avec les miens....et suis dont bien entendu de tout coeur avec toi....Je vourais également rajouter que, 18 mois bientôt, après le décès brutal, de mon unique enfant, à l'âge de 20 ans, le temps m'a permis de comprendre certaine choses, et mettre ainsi, des mots sur mes maux.... En effet, tout comme toi, j'en ai voulu à la terre entière, plus particulièrement à mes proches, "d'attendre" de moi quelque chose que j'étais dans l'incapacité de faire, dans le refus total de réaliser : AVANCER. Ô combien je leur en ai voulu de ne pas comprendre ma douleur, de ne pa la prendre à ma place, de ne pas consacrer leur vie à moi, rien qu'à moi...Pauvre ignorante que j'ai été de penser cela... Comment pouvaient-ils me comprendre...il n'existe pas d'école où l'on apprend cela...il n'y a pas mieux placés que nous pour le savoir...Souffrir à ma place, alors que c'est moi qui ai perdu mon enfant, et que eux-mêmes avaient et ont une double peine à gérer: celle de me maintenir en vie par n'importe quel moyens que se soit, aussi maladroits soient-ils, mais au final, si bienveillants....), tout en supportant leur propre blessure d'avoir perdu, ce petit-fils, ce frère, ce neveu, ce cousin, cet ami, ce chéri...pour tous, tant aimé... Alors oui j'ai compris que derrière leurs mots/maux, voire leurs silences, se cachaient une véritable double détresse, ajoutée à celle de ne savoir que dire ou que faire, cette impuissance à laquelle nous devons tous faire face, lorsque la mort pénètre dans nos vies, dans nos murs.....et en une fraction de seconde balaye tout sur son passage....Alors oui, je remercie presque la maladresse des uns et des autres, quasi salvatrice, qui, inconsciemment m'a permis un temps soit peu, de décharger ma haine, ma colère, ma souffrance sur quelque chose qui certes faisait mal, mais bel et bien vivant et "réparable", "contournant" ainsi, la véritable raison de ma souffrance, ma véritable déchirure, le véritable drame.....celui-ci: SI INJUSTE, SI TRAUMATISANT, SI IRREPARABLE ...m'entrainant peu à peu dans la tombe de mon enfant....Alors oui j'ai compris que j'avais des raisons d'avoir mal, oui j'ai compris que je n'avais pas d'autre choix que de vivre avec, et que je devais apprendre à faire, à grandir, à évoluer....que oui, je ne pouvais compter que sur moi-même.....qu'il n'était pas question de soit disant "tourner la page" (nous sommes loin d'un tracas de la vie quotidienne), mais continuer à écrire mon histoire de vie, celle de famme avant d'avoir été mère, celle de mère avec mon unique enfant vivant 20 ans ici-bas, celle à présent de mère sans mon enfant visible à mes côtés, mais ô combien présent, autrement... Je terminerais par dire  que j'ai compris qu'aucune personne de notre entourage proche, n'est mieux placée que nous pour savoir quoi et comment faire ... que nous n'avons aucun compte à rendre à quiquonque....que nous nous devons de prendre tout notre temps....de faire et de dire ce, et seulement ce, qui nous semble bon, pour soi et pour l'Autre....et garder en tête et avoir la certitude qu'au final, ce n'est pas les Autres qui nous sauverons, mais que tôt ou tard, parce que nous aurons grandis, et compris la vie et le sens de l'existence.....alors, c'est nous qui serons là pour eux....Reçois Julie de ma part, toute ma confiance et ma compassion....

Hors ligne Julie47600

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #4 le: 25 Septembre 2012 à 14:07:40 »
Merci Malau pour ton mesage il résume si bien ce que je ressent et fais couler les larmes mais elles sont autant pour ta peine que pour la mienne. Je pense que moi seule peut me sauver en effet et il est vrai que l'entourage prends une grande part dans tout cela eux victimes malencontreuses de nos bons et mauvais moments. Je suis triste pour ton enfant et t'envoi pleins de pensées

Hors ligne Julie47600

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #5 le: 28 Septembre 2012 à 14:02:42 »
Mon ange,

Maman pense beaucoup à toi, j'ai tellement envie de te prendre dans mes bras mais tu sais que je ne peux pas. Je voudrais te dire que les 6 mois de cohabitation (et oui mon coeur un corps pour deux c'est de la cohabitation) ont été incroyable. Je me souviendrais toujours quand on a sut que tu étais enfin là avec ton papa, on n'y croyait même pas nous avons eût du mal à réaliser mais quand ça a été fait; nous sommes devenus radieux comme si tu étais le soleil qui éclairait notre vie (j'avais surement oublié que le soleil est une étoile qui peut s'éteindre). Nous avons fait des milliers de projets nous nous sommes fait des milliers de films. Je te voyais déjà partir avec ton papa en tracteur dans une petite salopette en jean et des bottes, le sourire éclairant ton visage et ton papa te regardant avec les yeux brillant de fierté et d'amour. Quand on parle de toi avec ton papa ses yeux brillent comme les miens mais ce sont des larmes qui les font briller. Nous sommes forts enfin on essaye de l'être mais tu vois aujourd'hui nous sommes vendredi et je sais que ton papa passe une trés mauvaise journée comme tous les vendredis depuis le 06 avril 2012, le jour où tu as pris ton envol. Je ne veux pas que tu sois triste mon ange maman t'a fait des promesses et les tiendra, personne ne te fera de mal nous y avons veillé en prenant cette décision tu sais le monde est beau mais pas toujours les gens, et avec papa on essaie de te donner un petit frère ou une petite soeur, papa devrait même déclarer sa flamme de façon officielle  ;) ça promet!! Et je t'avais promis que maman serait toujours là pour toi où que tu sois et quoi que tu fasses. Je ne pensais pas que tu attendrais maman parmis les étoiles. Mais je viendrais mon ange quand ce sera l'heure.
Je t'aime Gabriel et ton papa aussi tu nous manques mon ange.

Hors ligne celia sab

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #6 le: 28 Septembre 2012 à 16:05:16 »
tendres et affectueuses pensées..

Hors ligne ar17angel

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #7 le: 29 Septembre 2012 à 04:05:50 »
Pensées amicales

Hors ligne SylvieT

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
Re : Pour toi mon ange
« Réponse #8 le: 29 Septembre 2012 à 10:20:31 »
Oui, tout comme toi, je suis révolté. Ma Steph est parti tout récemment et j'entends tout comme toi les professionnels me demander d' avancer...avancer ...avancer....! Je suis une femme active, voir trop active...Ce drame a stopper ma vie....Avec ma fille nous avions une belle relation, elle n'était pas fusionnelle, elle était tout simplement belle. La savoir heureuse me suffisait, et nous passions beaucoup d' instants ensemble....Stéphanie adorait sa mère...et j'aimais quand elle m'accueillais le soir à mon retour du travail, j'aimais ces SMS, ses bisouxx, ses "je t'aime maman"...J'étais vraiment fière de ma fille et de cette relation. La relation mère/fille pour moi a été superbe....Et
Elle est partit, cette accident fut brutal ... dramatique....Toute notre dynamique familiale fut perturbée. Vivre la perte d'un enfant est un vrai cauchemar....Ce n'est pas dans l'ordre des choses....Nous étions une famille soudée, et ces frères aujourd'hui souffrent de son absence. Nous avons conscience de devoir organiser notre vie différemment, et cela s'impose à nous...à notre insu. Avons nous le choix????
Je ne suis pas malade, mais j'ai besoin d'aide, et d'une pause...Seulement on me demande de faire vite....de ne pas dépasser 3 mois, sinon cela devient un deuil pathologique, de ne pas arrêter de travailler, sinon je vais tomber dans la dépression!!!! Mais ont ils conscience de toutes ces "conneries" qu'ils me disent...J'AI PERDU MA FILLE....Ont ils conscience de ce que cela implique....La perte d'une relation, la perte d'un être cher, très cher que nous avons mis au monde....Mais comment peut on nous demander de passer ce deuil en quelques jours. Comment peut on nous demander de sourire rapidement....17 ans que j'ai passé avec ma Steph quotidiennement , 17 ans que nous partagions notre vie,nos histoires, nos joies et nos bobos...et là il faudrait au nom de la société, du matérialisme, de la superficialité passé outre notre deuil. Mais ont ils conscience de la douleur que nous portons et de la plaie qui nous ronge....?
Comment puis je oublier une relation quotienne de 17ans...? Comment puis je accepter ce vide....? Je n'ai rien pour le combler, je n'ai rien pour me soulager, mes tripes me rongent, cette relation me manque. Aujourd'hui la douleur est aussi intense que celle d'un drogué qui n'a pas eu sa dose. Elle ronge tout mon corps et cette souffrance est indiscriptible.....Elle augmente de jour en jour....Tout le monde me dit que cela s'atténuera avec le temps, alors qu'en fait c'est l'inverse....Un cauchemar au quotidien...
Mon deuil prendra le temps qu'il faudra, Steph a fait partit de ma vie, et fera toujours partit de ma vie. Je ne suis pas dépressive, mais laisser moi le temps de pleurer ma fille. 2 mois qu'elle nous a quitté pour un autre monde, pour le moment je ne peux reprendre comme avant....Il faut que je m'organise, que je me réorganise et ma tête ne veut pas fonctionner comme avant. Avancer me demande un effort considérable et m'épuise énormément....Alors pour moi, pour mes fils, pour Steph, il nous faut du temps, le temps du deuil....Il est important pour moi de le respecter...alors je le respecterai...Car si je le respecte pas, là oui, je pense que je tomberai malade.....
Alors tout comme toi Julie, ça prendra le temps qui faudra....Oui je vis, car Steph aimait la vie, je continue sur son chemin, pour moi, pour ses frères et son papa, mais pour le moment c'est encore un peu lent.....